Bienvenue dans la communauté Psychoactif
S'informer sur les drogues et leurs effets
S'entre-aider et échanger sur ses pratiques
Elargir son cercle de connaissance
Construire les savoirs sur les usages de drogues
L'équipe de Psychoactif : Qui sommes nous ?

Inscrivez-vous



Si vous souhaitez écrire sur le forum et les blogs, vous devez vous inscrire en cliquant sur le lien ci-dessus


Evaluer le sujet 

Prise de sang et veines pourries, que faire?   (1 votes)


 

#31 06-09-2011 07:55

prescripteur 
Membre Honoraire
5100
Date d'inscription: 22-02-2008
Messages: 2670

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

Excusez la discussion technique mais, Alain, pourquoi pas de butterfly avec les tubes sous vide ? Il y a des raccords ad hoc et on peut remplir le tuyau avec un tube d'amorcage si necessaire.
Ayant eu des prelevements, j'ai constaté que c'etait nettemnt moins douloureux avec des butterfly, surtout pour des gros prelevements.
(nb= mais comme cela coute + cher, la direction des hopitaux tend a restreindre cet usage)
Amicalement


Quand on voit ce qu'on voit et qu'on sait ce qu'on sait, on a bien raison de penser ce qu'on pense. Pierre Dac

Hors ligne

 

#32 06-09-2011 12:36

alchi974
Adhérent PsychoACTIF
000
Lieu: la possession ile de la reunio
Date d'inscription: 23-04-2011
Messages: 301
Site web

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

enfin quand j'entend que dans l'artère ça fait pas plus mal que dans une veine .là je suis pas d'accord pour en avoir fait pas mal cette année ben s'est vraiment dure car ça fait quand même assez mal surtout quand l'artère bouge pas mal.moi du coup on a finit par me piquer avec une aiguille de noirissons et la rien senti donc je préfère une prise de sang dans une petite veines même si le débit est faible


www.alchi974.blogspot.com merci à vous pour vos commentaires et votre aide sur psychoactif

Hors ligne

 

#33 06-09-2011 14:47

Alain Will 
Administrateur
France
700
Date d'inscription: 14-10-2008
Messages: 9618
Blogs
Site web
fb  twt 

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

prescripteur a écrit:

Excusez la discussion technique mais, Alain, pourquoi pas de butterfly avec les tubes sous vide ? Il y a des raccords ad hoc et on peut remplir le tuyau avec un tube d'amorcage si necessaire.

Bien sûr que oui, prescripteur, tu raison ; je me suis mal exprimé, désolé. Les butterfly sont faits pour les tubes sous vide (ils ne peuvent pas fonctionner autrement, à moins de les "démonter" roll ), et avec ou sans le corps de pompe qui va bien avec d'ailleurs.

Ce que je voulais dire, et que j'ai pas bien écrit du tout, c'est que pour cette personne dont l'état veineux était délabré, comme pour d'autres dans la même situation, je n'utilisais jamais de butterfly ou de système sous vide : j'ai toujours préféré travailler avec une seringue et une aiguille, voire une aiguille seule (comme je l'ai écrit). Une, pour savoir si j'étais bien dans la veine sans "charcuter", deux pour contrôler l'aspiration à ma guise (le sous-vide aspire "fort et vite", le biseau de l'aiguille peut faire clapet, etc...) et si besoin était pour aller "taper" en profondeur (la taille -longueur- de l'aiguille a toute son importance dans ce cas là...)

C'est, j'insiste, une remarque de pratique personnelle. Et chaque personne fait comme elle le sent, évidemment... Pour la douleur dont tu parles, sincèrement, je n'ai jamais eu l'impression de faire plus mal sur quelqu'un ayant de bonnes veines, avec une seringue classique ou avec un système sous-vide (butterfly ou autre, style Vacutainer®).

Quant à l'artériel, j'ai commencé à les pratiquer à l'APHP avec des seringues en verre. Puis sont apparus des seringues (des pompes, c'est le cas de le dire, puisque sous-vide) spéciales. Mais l'APHP était "pauvre" (années 84-85 pour mes débuts) : exemple, on avait des tubes sous-vide, mais pas de corps de pompe ni d'aiguille (à visser) allant avec...

J'ai toujours pratiqué les prélèvements en artériel avec une seringue et une aiguille ou une seringue dédiée - cf. ci dessus - (pour faire les gaz du sang, à l'époque ; étant en biochimie au SAMU 92 à Beaujon, j'en ai fait pas mal et tous mes petits camarades de l'époque faisaient de même...).

Si l'APHP était (est encore ?) radine, en secteur privé où je suis allé ensuite, nous dépensions ce qu'il fallait pour avoir le meilleur confort de travail (et je faisais encore des gaz du sang au début)...

@alchi : l'acte en artériel n'est pas insignifiant. Il peut être douloureux, mais l'artère ne doit pas bouger (je te cite) : c'est un principe de base ; le préleveur doit maintenir : niveau fémorale (à l'aine), l'artère en elle-même avec deux doigts d'une main ; au poignet, il doit maintenir le poignet à plat de la personne pour qu'elle ne bouge surtout pas, avoir bien senti où l'artère se situe (le pouls), ne pas piquer à tord dans un tendon, etc... Et ne jamais passer au travers...

Mais je ne te contredirais pas alchi quant à la douleur que tu as pu ressentir. Il existe la possibilité (outre le fait de piquer en malléole au niveau des pieds, voire des jambes, une technique utilisée (parfois) pour les nouveaux-nés, de piquer en épicrânien. Mais encore faut-il que l'adulte présente une veine suffisante à ce niveau et que l'endroit soit dégagé (cheveux "rasés" par exemple). C'est à ma connaissance et selon mon vécu, exceptionnel... "On trouve toujours ou presque ailleurs"...

Désolé pour la longueur et la technicité du post. Toutes mes excuses. Mais visiblement, le sujet semble intéresser malgré tout certaines personnes.

ps : il est évident que ce sujet concerne les prélèvements sanguins et non pas les injections !!


Il m'arrive de trouver que la vie est une horrible plaisanterie. F. Sagan.

Je vois dans la révolution la revanche du faible sur le fort. La liberté est un mot que j'ai longtemps chéri. Sade (Le marquis de). Φιλμογραφία

Hors ligne

 

#34 06-09-2011 14:54

alchi974
Adhérent PsychoACTIF
000
Lieu: la possession ile de la reunio
Date d'inscription: 23-04-2011
Messages: 301
Site web

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

merci will pour toutes ces explications mais bon la prise de sang artèrielle me laisse à chaque fois de très mauvais souvenir , mais peut etre n'ai peut etr pas été piqué par de bonne personne car il te cherche m'artère pendant un moment avant de la trouver et franchement j'ai jamais autant souffert qu'avec ça


www.alchi974.blogspot.com merci à vous pour vos commentaires et votre aide sur psychoactif

Hors ligne

 

#35 06-09-2011 15:44

Alain Will 
Administrateur
France
700
Date d'inscription: 14-10-2008
Messages: 9618
Blogs
Site web
fb  twt 

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

De rien Alchi, et puis prescripteur viendra sans doute compléter. Je me suis rattrapé sur la mauvaise tournure que j'avais employée.

Il est vrai que pour faire un prélèvement en artériel, il s'agit la plupart du temps de personnes ayant un état veineux délabré. Mais pas forcément (à l'époque et service dont j'ai parlé).

J'ai toujours pris mon temps. Je n'ai jamais réalisé cet acte dans la précipitation. À l'aine, cela se pratique en hospitalier ou en clinique (en labo de ville, c'est trop délicat, le patient doit être allongé, la jambe repliée, etc... ; j'avoue que je ne sais même si pas j'aurais - j'avais- le droit de le faire en labo et je ne l'ai jamais fait). Au poignet, en revanche, oui.

Je ne jetterais en aucune manière la pierre à celle ou celui qui t'a fait mal : cela peut arriver. C'est comme déjà dit, un acte "impressionnant" pour les personnes qui sont conscientes (et pas "inanimées"). Il faut savoir, à mon humble avis, parler à la personne, la détendre, détourner son attention, etc... tout en faisant son "job".

Ce qui n'a rien de simple, tu es sans aucun doute bien placé pour le savoir puisqu'ayant du subir la chose à plusieurs reprises, donc connaissant les difficultés de l'acte vues du patient...

Mais il n'y a rien d'extraordinaire à prendre son temps pour trouver, se "caler" sur l'artère au poignet ("la radiale", en fait ses prolongations). Et "viser" juste... wink

A lire (chapitre "Utilisation en médecine") : http://fr.wikipedia.org/wiki/Artère_radiale

En résumé, si on "tape maladroitement" sur un tendon ou sur un os, ça fait mal... d'où le temps à prendre pour bien calculer son "coup"...

Amicalement,

Alain W.

PS : je présume qu'il y en a qui ont "décroché" depuis longtemps lol Désolé...


Il m'arrive de trouver que la vie est une horrible plaisanterie. F. Sagan.

Je vois dans la révolution la revanche du faible sur le fort. La liberté est un mot que j'ai longtemps chéri. Sade (Le marquis de). Φιλμογραφία

Hors ligne

 

#36 06-09-2011 15:49

Mad Professor
Tableau B
200
Lieu: Dans mon labo capitonné
Date d'inscription: 19-04-2010
Messages: 832

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

PS : je présume qu'il y en a qui ont "décroché" depuis longtemps lol Désolé...

Non non, c'est intéressant même si je ne suis pas injecteur, ne l'ai jamais été, et que certains termes me dépassent. C'est toujours bon à prendre wink


La marge, c'est ce qui tient la page (Jean-Luc Godard)

Hors ligne

 

#37 06-09-2011 16:07

prescripteur 
Membre Honoraire
5100
Date d'inscription: 22-02-2008
Messages: 2670

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

Pour l'artere, c'est assez variable. Parfois on reussit du premier coup mais d'autres fois on "rame". La difficulté c'est qu'on la sent bien (puisqu'elle bat) mais justement parfois on sent le battement et elle n'est pas en dessous de là où on la perçoit = bien sûr elle est en dessous mais l'aiguille ne la trouve que sur 2 millimètres par exemple alors qu'on la sent sur une largeur d'un centimetre..
Bref ce n'est pas toujours facile et malheureusement parfois douloureux.

Personnellement j'utilise plutot les arteres et veines femorales mais c'est vraiment tres technique, donc je ne veux pas que certains se lancent imprudemment la dessus.

Je rappelle toutefois (Alain Will pourra peut etre developper) les possibilités modernes de faire une ou plusieurs analyses avec une goutte de sang qui peut etre obtenue par ponction au doigt (comme les controles de glycemie faites par les diabetiques). Cela me devrait encore s'amelirorer dans l'avenir.
Peut etre serait il utile de dresser une liste des labos qui peuvent mettre cette technique en oeuvre, car cela peut etre une aide importante dans certains cas. (Alain, qu'en penses tu ??)
Amicalement

Dernière modification par prescripteur (06-09-2011 16:10)


Quand on voit ce qu'on voit et qu'on sait ce qu'on sait, on a bien raison de penser ce qu'on pense. Pierre Dac

Hors ligne

 

#38 06-09-2011 16:26

musher
Psycho junior
000
Date d'inscription: 06-08-2011
Messages: 239

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

En tout cas pour les gaz du sang, je vous promet qu'a chaque fois j'ai dérouillé.
(coucou Mad Professor)

Dernière modification par musher (06-09-2011 17:12)


Parole impeccable, Ne pas penser contre soit me est une parole impéccable envers soit et autrui. Ne pas se faire de mal respecter son corps au maximum. Si je peux l'applique à mon prochain en évitant du lui faire du mal c'est encore mieux. L'amour comme arme est parfois plus efficace qu'un coup de cuter. La parole est bien créatrice ?

Hors ligne

 

#39 06-09-2011 17:19

prescripteur 
Membre Honoraire
5100
Date d'inscription: 22-02-2008
Messages: 2670

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

A Alain,
Je pense qu'il serait utile que la profession (d'analyses medicales) utilise l'un de ses annuaires pour permettre de reperer ceux qui peuvent faire des analyses (et detailler les analyses possibles) par prelevement micro-capillaire.
psychoactif.fr pourrait alors donner l'adresse de ce site, qui je crois arrangerait pas mal de monde.
Notamment ces prelevements permettent d'ameliorer le depistage du VHC , VIH.
J mets en annexe quelques sites qui montrent qu'on n'est pas dans l'utopie mais au contraire dans le present et surtout dans l'avenir.
Notre demarche permettrait peut etre d'ailleurs de faire avancer cette notion.
Amicalement

www.carnetsdesante.fr/IMG/doc_DP_Micado_BAT.doc


www.gbo.com/documents/980204MiniCollect … 306_FR.pdf

www.invs.sante.fr/behweb/2011/01/r-4.htm


http://soins.hug-ge.ch/techniques_soins … ntenu.html


Quand on voit ce qu'on voit et qu'on sait ce qu'on sait, on a bien raison de penser ce qu'on pense. Pierre Dac

Hors ligne

 

#40 06-09-2011 19:54

Las Vegas PaRano 
Psycho sénior
000
Lieu:
Date d'inscription: 19-09-2010
Messages: 975

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

Alain, quand tu parles de Buterfly, tu parles des petites aillettes (quand on pique, on prends les deux ailes que l'on met perpendiculaire au petit tube? je sais pas si mon explication est bonne, lol), car si c'est ça, je trouve que c'est trop trop facile de piquer avec ça!

BREf,

Prenez tous soin de vos veines les amis! wink


Il ne faut pas de tout pour faire un monde. Il faut du bonheur, et rien d'autre
فليس من الضروري بذل قصارى جهده في العالم. ومن الضروري من
السعادة, ولا شيء غيرها
这是不必要的一切使我们的世界。 这是必要的幸福,而不是其他

Hors ligne

 

#41 07-09-2011 07:23

bighorsse
Adhérent PsychoACTIF
1610
Lieu: marne
Date d'inscription: 19-03-2007
Messages: 7191
Blogs
Site web

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

je dois faire un scanner bientot et un produit devra m'être injecté avant; quel endroit du corps puis je conseillé à celui qui fera l'injection sachant que je n'ai plus aucune veine qui soit utilisable?
si je pose la question c'est parce que la derniere fois, on m'a piqué plus de dix fois pour finalement renoncer; or sans ce produit pas de scanner...


aimer..c'est si difficile?

Hors ligne

 

#42 07-09-2011 08:30

prescripteur 
Membre Honoraire
5100
Date d'inscription: 22-02-2008
Messages: 2670

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

Je ne vois qu'une veine profonde (jugulaire ou femorale). Quand on est à l'hopital on paut demander à un anesthesiste ou un reanimateur d'en poser une pour quelques heure. Mais, comme je l'ai deja dit, cela suppose que le risque en vaille la chandelle.
Comme tu le passes certainement en ambulatoire, il faudrait trouver une solution avant, par exemple faire poser le KT dans un hopital ou une clinique voisine. Parles en à ton cabinet de radio. Peut etre est il possible d'eviter l'injection = IRM plutot que scanner , par exemple ??
Amicalement


Quand on voit ce qu'on voit et qu'on sait ce qu'on sait, on a bien raison de penser ce qu'on pense. Pierre Dac

Hors ligne

 

#43 07-09-2011 13:36

Alain Will 
Administrateur
France
700
Date d'inscription: 14-10-2008
Messages: 9618
Blogs
Site web
fb  twt 

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

@Las Vegas PaRano, quand je parle de "Butterfly", il s'agit en fonction des modèles mais ils se ressemblent tous de ceci :

http://www.psychoactif.org/documents/forum/bdvs-367283.jpg

Il s'agit bien des deux ailettes dont tu parles que l'on peut soit replier sur elles-mêmes, soit laisser à plat en fonction de ... sa pratique personnelle...

@prescripteur : j'ai lu tes documents. OUI. C'est une excellente idée. Sur les fichiers (merci à toi), pas mal de pages nous intéressent pour le sujet. Je viendrais développer ultérieurement, mais les choses ne sont pas simples (je pense essentiellement niveau technique, et au fait que les laboratoires de ville sont maintenant quasiment tous en groupement et que les pôles techniques, donc les transferts et acheminement des prélèvements de ce type ne favorisent pas la chose). J'essaierai de faire court... Dans l'immédiat même si cela paraît "abstrait", je dirais :

Il faut des coursiers (il y en a) et une réponse technique rapide et fiable (juste). Reste que pour l'instant, à ma connaissance, à part les grandes villes (Paris, etc...), en province, les labos sont si distants parfois, qu'il n'est pas reconnu (obtenu) de résultat sur ce type de prélèvement. Qu'ils refusent même de les pratiquer (outre le coût, prise en charge, etc. qui jouent un rôle) et qu'ils se préservent en effectuant une prise de sang classique.

Mais à terme, et j'ai vu tant d'évolutions malgré mon jeune âge tongue , que je suis d'accord pleinement sur ce que tu écris : "on n'est pas dans l'utopie mais au contraire dans le présent et surtout dans l'avenir."

@Bighorsse (et prescripteur) : oui, je suis d'accord avec ce qu'a écrit prescripteur mais une IRM peut nécessiter une injection d'un produit de contraste et je ne suis pas certain que dans le cas de Bighorsse, ce soit une IRM qui soit la plus "judicieuse", connaissant vaguement les soucis qu'elle rencontre...

Amicalement,

Alain.


Il m'arrive de trouver que la vie est une horrible plaisanterie. F. Sagan.

Je vois dans la révolution la revanche du faible sur le fort. La liberté est un mot que j'ai longtemps chéri. Sade (Le marquis de). Φιλμογραφία

Hors ligne

 

#44 07-09-2011 16:23

prescripteur 
Membre Honoraire
5100
Date d'inscription: 22-02-2008
Messages: 2670

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

A Alain,
Je pense qu'initialement les labos permettant des prelevements capillaires seront dans les grandes villes mais quand on en est à se faire piquer en artere ou en veine profonde, et qu'il n'y a pas d'urgence un voyage à Paris (ou mieux profiter d'un voyage) ne serait souvent qu'un moindre mal. D'où l'utilité d'un annuaire permettant de mettre à profit un voyage dans une grande ville.

A Alain et Bighorsse,
Il est vrai que certains IRM demandent une injection. Mais la reflexion est encore plus large = comment soigner au mieux, en prenant en compte les difficultés techniques de realisation du scanner.
Dans certains cas, même si le scanner est utile, il n'est pas absolument indispensable et i la balance des benefices et risques peut justifier de demarrer un Tt sans image radiologique.
Evidemment, ce n'est peut etre pas le cas pour tes pbs de santé mais le message est d'insister pour que la reflexion soit globale.
Il m'est arrivé, comme anesthesiste,  de devoir endormir des enfants pour un scanner, alors qu'à l'examen approfondi, le scanner servait à preciser les choses mais ne pouvait rien changer à la decision de Tt.
Dans ces cas, j'etais tenté de pousser une gueulante !! Il faut savoir que surveiller une anesthesie d'enfant en radiologie n'et pas simple.
Notre systeme de santé à parfois tendance à fonctionner comme cela, de façon compartimentée, ce qui ne pose pas de pb la plupart du temps mais il faut savoir dans certains cas revenir aux fondamentaux.
Racontons une histoire du Pr Grenier qui defend l'evaluation mathematqiue des balances benefices risques (il a ecrit "la decision medicale" et "evaluation de la decision medicale"). Quand il etait interne il voit un patient avec un gros testicule et dont le fils venait d'avoir les oreillons. Le diagnostic d'orchite ourlienne (atteinte du testicule par le virus des oreillons) etait donc evident et tout content il demande un examen serologique "de confirmation".
Son patron lui demande alors ce qu'il fera si par hasard le resultat revient negatif. Il repond "je n'en tiendrai pas compte, je penserai que c'et une erreur".
Alors son patron lui dit "alors pourquoi depenser de l'argent pour un examen qui ne changera rien au TT ??".
Cela a l'air un peu "amusant" mais si ce genre de raisonnement etait fait plus souvent,  medecine et patients se porteraient mieux !!
Amicalement

Dernière modification par prescripteur (07-09-2011 16:26)


Quand on voit ce qu'on voit et qu'on sait ce qu'on sait, on a bien raison de penser ce qu'on pense. Pierre Dac

Hors ligne

 

#45 07-09-2011 17:22

Alain Will 
Administrateur
France
700
Date d'inscription: 14-10-2008
Messages: 9618
Blogs
Site web
fb  twt 

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

"+10" quant à ce que tu écris et l'anecdote ou l'histoire. Je suis le premier à tirer à boulets rouges, justifiés sinon je ne le ferais pas, sur les lacunes, obsessions, vieux principes, de nos métiers respectifs, sachant pour ceux qui lisent encore ce sujet, que les biologistes sont les parents-pauvres du corps para-médical et ont bien encore du mal à faire "reconnaître leur position et nécessité". Coup de gueule pour ou contre ma profession, désolé...

Des "histoires" comme celle que tu as écrite, j'en ai quelques-unes de vertes et pas mûres, selon l'expression.

Merci d'avoir ne serait-ce que cité cet exemple..

Le compartimentage est, peut être redoutable au sein du corps médical qui englobe tous les participants. Je dis bien tous.... Savoir travailler en bonne intelligence, respect de l'autre, etc, n'est pas encore tout à fait au point, humble avis perso. Pour faire rire parce que le forum n'est pas dédié aux complaintes, "c'est à celui qui aura la plus grosse qui l'emporte" ; quelques fois j'ai du contacter un médecin et pour être sûr d'être "écouté et compris", j'ai utilisé mon titre... Chose que je n'ai jamais eu l'habitude de faire (de plus, connaissant tous les praticiens qui travaillaient avec nous). C'est très "bête", mais perso, je n'ai fait cela que pour le patient et ça me déplaisait franchement... Je ne suis pas le seul : mes co-directrices, si besoin était, en faisant autant..

Vraiment :

Il faut savoir être, rester humble, pousser sa gueulante si besoin est, et être toujours à l'écoute des autres : sans se faire marcher sur les pieds, humble avis perso...


Humble et apprendre...


Il m'arrive de trouver que la vie est une horrible plaisanterie. F. Sagan.

Je vois dans la révolution la revanche du faible sur le fort. La liberté est un mot que j'ai longtemps chéri. Sade (Le marquis de). Φιλμογραφία

Hors ligne

 

#46 07-09-2011 18:08

alchi974
Adhérent PsychoACTIF
000
Lieu: la possession ile de la reunio
Date d'inscription: 23-04-2011
Messages: 301
Site web

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

ben pour vous conforter moi pour etre passé aux urgences la semaine dernière j'ai pas bougé du service porte car j'ai entendu le medecin au tel un soir il faut orienter les patients là ou ça coute le moins cher.honte à la médecine mais surtout à l'état.du coup pas grave il paye les visites à domicile du medecin généraliste et des infirmieres et je doute que çq leur coute moins cher surtout à 100%


www.alchi974.blogspot.com merci à vous pour vos commentaires et votre aide sur psychoactif

Hors ligne

 

#47 09-09-2011 16:29

Alain Will 
Administrateur
France
700
Date d'inscription: 14-10-2008
Messages: 9618
Blogs
Site web
fb  twt 

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

A prescripteur et toutes et tous,

Désolé pour le laps de temps mais il me faut réfléchir. Si je maintiens que l'idée de prescripteur est bonne, en revanche, "on ne peut pas faire n'importe quoi". Je vais être bref, laissez-moi le temps de la réflexion...

Je ne peux me charger de créer cet annuaire. .


Il existe plusieurs pistes : contacter le syndicat national des directeurs de laboratoire d'analyses de biologie médicale. Cela permet d'obtenir déjà un "bottin". Le SDB : http://www.sdbio.eu/statuts-du-sdb.html

En voici un autre : http://laboratoire.portail-medical.com/

A savoir que pour une ville comme Paris et pour une patientèle bien ciblée, il a été créé le "check-point" au coeur du marais : ils effectuent un dépistage "au bout du doigt". Preuve en serait que peu de laboratoires pratiquent ce genre de technique (?). Qui de toute façon doit être confirmée dans le cas d'un dépistage VIH par des prélèvements en laboratoire avec un volume de prélèvement (de sang) suffisant. Ce qui d'ailleurs n'est pas valable pour les hépatites (dont la C) qui requièrent des dosages bien spécifiques. On ne dose pas n'importe quel type d'anticorps, d'antigènes, "dans le désordre"...

Le check-point du 4è arrondissement à Paris ouvert très récemment, (désolé c'est illisible, cliquez sur le texte de la page pour la lecture) : http://www.za-gay.org/actu/2686/sida-ou … t-a-paris/

Extrait

"L'ensemble de la consultation dure environ 1 heure.
-  Vous êtes accueilli par un membre de l'équipe qui vous informe sur le déroulement du dépistage et vous remet un dossier comprenant notamment la notice d'information.
- Après un premier entretien avec un médecin, un infirmier prélève une goutte de sang au bout de votre doigt pour réaliser le test.
- L'obtention du résultat demande un délai de 30 minutes. Pendant ce temps, vous êtes invité à vous rendre dans l'espace d'attente et à remplir un questionnaire anonyme destiné à mieux connaître le public qui fréquente le centre de dépistage, ses attentes et pratiques.
- Au bout d'une demi-heure, le médecin vous reçoit à nouveau pour vous remettre le résultat de votre test, et pour un second entretien, qui permet notamment d'aborder la question des stratégies de prévention adaptées à votre situation."

Voir également ici : http://www.jeunes.paris.fr/checkpoint-u … les-hommes

=> Prescripteur, si tu as une idée de la façon de procéder, pour envisager ce répertoire, n'hésites pas à l'écrire. En tant que médecin, tu peux avoir un contact privilégié, mais...

Je rappelle qu'aucun laboratoire n'est en obligation de justifier, décrire ses techniques de dosage-dépistage et ses moyens techniques (sauf s'il y a erreur professionnelle, et cela remonte à l'Ordre... avant d'aller encore plus loin si besoin est...)

Laissez-moi du temps pour réfléchir à la question et comment faire au mieux. En fait, j'avais composé une première réponse que je n'ai jamais postée : j'évoquais essentiellement le fait du système de groupements de laboratoire qui existe désormais. Bien souvent, chaque labo est un pôle technique spécifique. Si un micro-prélèvement est monnaie courante pour un nouveau-né (quand le labo travaille avec une maternité), le dépistage au bout du doigt, à ma connaissance, est loin d'être une pratique courante, actuellement.

Le système du prélèvement capillaire n'est pas forcément compatible avec les coursiers qui acheminent d'un pôle à l'autre les prélèvements, malgré toutes les précautions prises. Il existe de plus un souci en province ; les labos sont si distants parfois, qu'il n'est pas reconnu (obtenu) de résultat sur ce type de prélèvement. Qu'ils refusent même de les pratiquer (outre le coût, prise en charge qui jouent un rôle) et qu'ils se préservent en effectuant une prise de sang classique (je l'ai déjà écrit). Un laboratoire ne fait pas ce qu'il veut (tous les examens découlent de techniques de référence validées, et quant au coût, de décrets ministériels ; de toute manière, ils sont soumis à des contrôles de qualité nationaux drastiques, heureusement d''ailleurs...).

si toi, prescripteur, ou l'une ou l'un des participants de ce forum a des idées, n'hésitez pas à les écrire. Cela permettra d'aider dans le cheminement... Pour l'instant, je me pose des questions... Je n'ai pas de réponse immédiate à donner. Je ne fais que décrire la situation actuelle...

Amicalement,

Alain W. (je ne laisse pas tomber le sujet...)


Il m'arrive de trouver que la vie est une horrible plaisanterie. F. Sagan.

Je vois dans la révolution la revanche du faible sur le fort. La liberté est un mot que j'ai longtemps chéri. Sade (Le marquis de). Φιλμογραφία

Hors ligne

 

#48 09-09-2011 16:38

prescripteur 
Membre Honoraire
5100
Date d'inscription: 22-02-2008
Messages: 2670

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

En fait, j'avais deja proposé de plutot s'adresser directement à la profession, parce que je pensais bien que l'etablissement d'un annuaire specifique psychoactif.fr poserait de multiples pbs.
Donc l'idée serait de s'adresser par exemple au syndicat dont tu donnes l'adresse pour leur soumettre le pb. La solution la meilleure serait que les indications ad hoc soient rajoutées à un annuaire deja existant.
L'utilité d'une telle demande serait aussi que la profession se rende compte du pb (qui concerne aussi les nouveaux nés et quelques autres personnes difficiles à piquer) et puisse au moins definir quelques centres de recours pour les personnes concernées.
Amicalement


Quand on voit ce qu'on voit et qu'on sait ce qu'on sait, on a bien raison de penser ce qu'on pense. Pierre Dac

Hors ligne

 

#49 09-09-2011 16:58

prescripteur 
Membre Honoraire
5100
Date d'inscription: 22-02-2008
Messages: 2670

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

J'ai regardé sur Internet, il n'y a pas à ma  surprise d'annuaire détaillé des labos d'analyse medicale (à moins que j'en ai raté un, si vous connaissez, corrigez moi).
Il y a un exemple au Canada sur l'adresse jointe. Elle ne comporte pas d'indication sur la pratique des analyses capillaires mais le pourrait facilement.
http://annuaire-medical.ca/index.php?op … ;Itemid=51

Je pejnse qu'il existe assez de structures en France pour qu'un annuaire de ce type puisse exister (nourri par les interressés= directeurs de labo, eux meme sur un mode de volontariat).
Amicalement

Dernière modification par prescripteur (09-09-2011 16:59)


Quand on voit ce qu'on voit et qu'on sait ce qu'on sait, on a bien raison de penser ce qu'on pense. Pierre Dac

Hors ligne

 

#50 09-09-2011 17:53

Bicicle
Rat de laboratoire
5030
Date d'inscription: 08-08-2011
Messages: 1540
Blogs

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

Salut,

Merci pour vos réponses intéressantes (parfois un peu difficiles à comprendre au niveau des termes techniques médicaux ?) :

Alain Will : là en l'occurrence, ce que j'appelle bilan sanguin, c'est une prise de sang prescrite par un médecin sur ma demande... Donc je peux y aller ou ne pas y aller. D'ailleurs, il m'est arrivé de ne pas y aller plusieurs fois, il n'y a aucune obligation. Là preuve, j'y vais de mon plein gré, et si je n'y allais pas, c'est pas le généraliste qui va venir vérifier que je suis anémique...


Concernant la prise de sang : je pense que j'ai des veines disponibles : des toutes petites veines à droite à gauche, mais pour y piquer il faut une aiguille adaptée : au maximum du G26. Donc si ils veulent me piquer là dedans, y'a pas de problème, mais il faut qu'ils utilisent une aiguille adaptée.

Je précise que si je fais la prise de sang (analyse de sang "générale"), ce sera dans un labo de ville classique : donc je sais pas trop quel équipement ils ont.

Mais ils ont intérêt à avoir des aiguilles de petite taille/fine car il n'est pas question qu'ils me bousillent mon peu de veine restant avec des trucs inadaptés.


Et quand à l'artère dans les cas où il serait impossible de piquer en veineux : avec une aiguille fine normalement ça ne fait pas mal. Ce qui fait mal c'est de ne pas la trouver, de piquer à côté, de toucher un tendon, un nerf, etc non ?

Car j'ai déjà fait la connerie une fois ou deux il y a quelques années de piquer dans l'artère sur le bras, et la piqure en elle même ne fait pas mal, c'est la brûlure après coup qui fait extrêmement mal. Enfin, parenthèse fermée : il ne s'agit pas d'injection artérielle [= poubelle, à ne jamais faire], mais de prélèvement artériel dans un cadre médical si pas d'autres solutions.



Enfin bon : comme disais Alain Will : on peut toujours trouver une veine quelque part, même minuscule (sauf cas vraiment extrèmes) ; le tout c'est que la personne soit suffisament compétente pour piquer dedans correctement afin de pas la bousiller non plus... Parce que y'a des débiles partout..


"Quiconque fait deux cent mètres sans amour, va à ses funérailles vêtu de son linceul." W.Whitman

Hors ligne

 

#51 09-09-2011 18:43

clemz
terrien
000
Lieu: un peu plus à gauche.. voila.
Date d'inscription: 28-02-2011
Messages: 812

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

j'en parlais a une pote hier on lui fait au poignet en artériel et pas de soucis..
après c'est clair qu'a ta place j'apprécierais et même j'exigerais que ce soit quelqu un d'expérimenté qui me la fasse..
genre le ou la stagiaire pour essayer un truc jamais pratiqué: nan merci!!yikes
sa va le faire! biz.


Demain c'est promis sur la drogue je tire un trait..  snort

Hors ligne

 

#52 09-09-2011 18:55

prescripteur 
Membre Honoraire
5100
Date d'inscription: 22-02-2008
Messages: 2670

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

A Bicicle,
Evidemment nous sommes partis dans des considerations plus generales, toutes nos excuses. Je reviens à ma premiere reponse = de toutes façons la solution passe par une "alliance therapeutique" avec ton labo de proximité.
S'il y a des petites veines ils devraient la trouver sans pb. Par contre vois avec ton medecin traitant pour faire d'emblée(si possible)  les examens necessaires et ne pas avoir à y revenir de façon répétée.
Comme je te l'ai dit, la realisation d'un hematocrite au doigt (donc sans ponction veineuse) est probablement faisable dans ton labo. Il donnera la mesure de l'anemie et si celle ci est presente il sera probablement utile de prelever en même temps que la confirmation, quelques examens permettant de prescrire le Tt (fer serique par exemple) et de depister des pbs associés.
Evidemment si l'hematocrite est normal, c'est qu'il n'y a pas d'anemie et le bilan est donc inutile, du moins sur ce point precis.
Amicalement

Dernière modification par prescripteur (09-09-2011 18:56)


Quand on voit ce qu'on voit et qu'on sait ce qu'on sait, on a bien raison de penser ce qu'on pense. Pierre Dac

Hors ligne

 

#53 09-09-2011 19:23

Bicicle
Rat de laboratoire
5030
Date d'inscription: 08-08-2011
Messages: 1540
Blogs

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

Ok merci Prescripteur. Je parlerai de l'hématocrite au médecin. Et je regarderai en parallèle si le labo de ma ville pratique l'hématocrite au doigt.

C'est sûr que ce serait plus pratique d'éviter la prise de sang si on peut faire plus simple.


"Quiconque fait deux cent mètres sans amour, va à ses funérailles vêtu de son linceul." W.Whitman

Hors ligne

 

#54 11-09-2011 18:39

bighorsse
Adhérent PsychoACTIF
1610
Lieu: marne
Date d'inscription: 19-03-2007
Messages: 7191
Blogs
Site web

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

merci pour ce fil de discussions très interessants
quant à IRM ou scanner, ben moi je ne sait pas ce qui correspondrait le mieux; c'est pour demain matin alors..je sens que ça va encore être "du sport" !
sinon je me suis tjs demandée ce qui motive l'usage d'un irm plutot qu'un scanner ou vice versa?


aimer..c'est si difficile?

Hors ligne

 

#55 11-09-2011 19:33

prescripteur 
Membre Honoraire
5100
Date d'inscription: 22-02-2008
Messages: 2670

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

Il n' ya pas de reponse universelle. Le scanner permet rapidement (l'IRM dure au moins 20 mn, le scanner quelques minutes le + souvent) d'explorer une region assez vaste mais demande souvent une injection pour voir les details.
L'IRM montre plus finement les details (par exemple les differents tissus d'une lesion) mais est longue et ne peut pas explorer par exemple tout le rachis (la colonne vertebrale) du cou au c.. (coccyx), du moins en un passage.
En + il y a moins d'IRM que de scanner, pratiquement pas d'IRM en urgence et comme cela dure longtemps il est d'autant plus important de ne pas bouger (surtout qu'on est dans un tunnel, avec un sacré tintammarre et donc que certains y font des crises d'angoisse).
Donc chacun a son indication, selon la situation et parfois aussi les preferences des medecins.
Amicalement


Quand on voit ce qu'on voit et qu'on sait ce qu'on sait, on a bien raison de penser ce qu'on pense. Pierre Dac

Hors ligne

 

#56 11-09-2011 19:56

Alain Will 
Administrateur
France
700
Date d'inscription: 14-10-2008
Messages: 9618
Blogs
Site web
fb  twt 

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

prescripteur a écrit:

J'ai regardé sur Internet, il n'y a pas à ma  surprise d'annuaire détaillé des labos d'analyse medicale (à moins que j'en ai raté un, si vous connaissez, corrigez moi)...

Je vais mettre un bottin en ligne ; laissez-moi du temps, toutes mes excuses pour le manque de réactivité.

Quant au prélèvement capillaire pour un dosage d'hématocrite, oui, cela est possible. Mais on ne peut pas tout doser sur un prélèvement capillaire. Sachant (désolé encore une fois pour le côté technique du sujet), que la qualité d'une ponction au bout du doigt n'est pas la même qu'une franche prise de sang : il peut souvent y avoir hémolyse (destruction en partie des globules rouges), entre autre.

Que l'on ne peut pas faire de dosage "fiable" d'hémostase (tout ce qui touche à la coagulation sanguine). On peut le pratiquer pour un nouveau-né que l'on va prélever ... au talon d'ailleurs (le débit est plus important qu'au bout d'un de ses doigts, préférence personnelle...).

On pratique un "temps de saignement" au lobe de l'oreille. Mais c'est spécifique au dosage et c'est normal.

Quant à la biochimie, immuno-enzymologie, etc... Si hémolyse il y a (dûe à un prélèvement difficile au bout du doigt), cela pose un souci pour les automates. Il faut donc des techniques spécifiques adaptées qui n'existent pas toutes, loin s'en faut.

Pour vous donner un ordre d'idée, un automate de dernière génération peut effectuer plusieurs examens sur 25 microlitres de sérum sur tout ce qui est dosages précédemment cités. Entre autres, tout ce qui est dépistage d'antigènes ou d'anticoprs (VIH-hépatites). Mais il ne faut pas oublier que certains dosages requièrent toujours une quantité de sérum (voire de plasma) importante, que l'on ne peut obtenir en prélevant "au bout du doigt"... Exemple : Un Western-Blot (confirmation VIH) nécessite 10 ml de sang total...


Il m'arrive de trouver que la vie est une horrible plaisanterie. F. Sagan.

Je vois dans la révolution la revanche du faible sur le fort. La liberté est un mot que j'ai longtemps chéri. Sade (Le marquis de). Φιλμογραφία

Hors ligne

 

#57 12-09-2011 18:28

bighorsse
Adhérent PsychoACTIF
1610
Lieu: marne
Date d'inscription: 19-03-2007
Messages: 7191
Blogs
Site web

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

prescripteur
merci pour ta réponse; il est vrai que faire un IRM est une  expérience pas du tout évidente ; je les supporte de moins en moins (les bruits en particuliers me stressent affreusement)
finalement je dois passer les deux, scanner et IRM
et ça continue......censored


aimer..c'est si difficile?

Hors ligne

 

#58 13-09-2011 00:29

alchi974
Adhérent PsychoACTIF
000
Lieu: la possession ile de la reunio
Date d'inscription: 23-04-2011
Messages: 301
Site web

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

salut bighorse pour avoir passé les deux semaines dans un état pitoyable à l'hopital, j ai fait et un irm et un scanner.pour ma part je reconnais que s'est pas évident surtout l'injection . mais je suis encore là et crois moi ben je regrette pas mes aides car moi ausii on m'a beau m'aidé par les reunionnais du coté financuer d(un autre je remercie éuropeen
et je


www.alchi974.blogspot.com merci à vous pour vos commentaires et votre aide sur psychoactif

Hors ligne

 

#59 13-09-2011 02:32

Alain Will 
Administrateur
France
700
Date d'inscription: 14-10-2008
Messages: 9618
Blogs
Site web
fb  twt 

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

Alain Will a écrit:

prescripteur a écrit:

J'ai regardé sur Internet, il n'y a pas à ma  surprise d'annuaire détaillé des labos d'analyse medicale (à moins que j'en ai raté un, si vous connaissez, corrigez moi)...

Je vais mettre un bottin en ligne ; laissez-moi du temps, toutes mes excuses pour le manque de réactivité.

Outre le fait que mon post précédent n'était pas "complet" ni très "précis", toutes mes excuses, je compléterai ou répondrai en fonction des interrogations, voici un bottin de tous les laboratoires de France et de Navarre ; est-ce que le lien est visible par tous ? (cela dépend aussi parfois de la "navigation" que l'on a pu faire via son interface :

http://www.direct-biologie.com/search/s … C0%2C0%2C0

Le chiffre des labos recensés est "exact" du moins correspond à ce que je sais perso, ce qui n'engage que moi, sur le nombre de labm existants en France.


Il m'arrive de trouver que la vie est une horrible plaisanterie. F. Sagan.

Je vois dans la révolution la revanche du faible sur le fort. La liberté est un mot que j'ai longtemps chéri. Sade (Le marquis de). Φιλμογραφία

Hors ligne

 

#60 13-09-2011 02:36

Alain Will 
Administrateur
France
700
Date d'inscription: 14-10-2008
Messages: 9618
Blogs
Site web
fb  twt 

Re: Prise de sang et veines pourries, que faire?

Edit important : j'ai vérifié le labo où j'exerçais : son intitulé de société ne figure pas directement dans le listing. En revanche, en faisant une recherche par ville, j'ai trouvé nos 8 pôles techniques. Sans problème. En demandant la "ville".
.


Il m'arrive de trouver que la vie est une horrible plaisanterie. F. Sagan.

Je vois dans la révolution la revanche du faible sur le fort. La liberté est un mot que j'ai longtemps chéri. Sade (Le marquis de). Φιλμογραφία

Hors ligne

 

Sujets similaires dans les forums, blogs et psychowiki

Réponses Discussion Vues Dernier message
25 10819 05-11-2013 16:17
par mikykeupon
18
[ Forum ] Injecter - veines réticentes par geronimus
2350 17-12-2010 13:10
par bighorsse
9
[ Forum ] Des veines qui noircissent... par flo
1604 03-12-2009 02:00
par 357magnum
8
1031 29-11-2013 19:58
par Disturb
    [ PsychoWIKI ] Prendre soin de ses veines 14470  
En ce moment sur PsychoACTIF
[ Psychoactif ]
Qui sommes nous:questionnaire pour connaitre la communauté Psychoactif
21:30Annonce de Equipe de Psychoactif
[ Psychoactif ]
Testez vos connaissances sur les overdoses !
18:27Annonce de Equipe de PsychoACTIF
[ Forum ]
Où est passé Ziggy?
05:22Commentaire de noibé dans [Au coin du comptoir.....]
[ Forum ]
Expériences - E liquide cannabis avec 5F-AKB48 et AB-FUB
04:26Commentaire de WeedManQc dans [Cannabinoïdes de synt...]
[ Forum ]
Usage oral/Gobber - Maximiser l'ingestion
03:52Commentaire de Mammon dans [Oxycodone (Oxycontin)...]
[ Forum ]
Notations débiles
03:49Commentaire de BoilingBlood dans [Au coin du comptoir.....]
[ Forum ]
Expériences - Tr Ab-fubinaca.
03:43Commentaire de BoilingBlood dans [Cannabinoïdes de synt...]
[ Forum ]
Filtrage d'oxycontins
01:56Commentaire de Raph56 dans [Oxycodone (Oxycontin)...]
[ Forum ]
les benzodiazepine ou antidepresseur ou methadone rend il violent?
23:39Commentaire de sud 2 france dans [Benzodiazépines...]
[ Forum ]
Etude - Conseils: Tramadol et motivation
23:27Commentaire de angeplume dans [Tramadol...]
[ Blog ]
gros craquage je suis aux Hurgences
05:38Commentaire de °°gône°° dans le blog de petiteangetriste59
[ Blog ]
Commencer à mettre des mots sur mon histoire...
00:25Commentaire de Cyaan dans le blog de Cyaan
[ Blog ]
Mes dents, mon combat
18:06Commentaire de cristaline dans le blog de cristaline
 [ PsychoWIKI ]
Méthadone et grossesse
[ Nouveaux membres ]
Raycharles, nina31 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 
 Coupable d'avoir été toxicomane
par gooldenyears, le 28 Jul 2014
Bonjour à toutes et tous, J'ai décidé de faire part d'une expérience où mon passé de toxicomane n'a malheureusement, et injustement je pense, pas joué en ma faveur. Il m'est difficile d'en parler mais je sais qu'ici le non-jugement est une valeur essentielle, je franchis donc le pas car je ...[Lire la suite]
 Dosage des seringues de buprénorphine
par pierre, le 17 Jul 2014
Voici une étude de Nicolas Hautier et de Damien Richard, ou les chercheurs se sont amusés à doser les seringues de buprénorphine (Subutex et Générique) (et de morphine) avec plusieurs modes de filtration : filtre coton, filtre cigarette et sterifilt. Dosage-des-seringues-de-buprenorphine-et-d...[Lire la suite]
Les autres moments forts

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Flux RSS de Psychoactif

Thème du mobile

Licence Creative CommonsPsychoactif de http://www.psychoactif.org est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage à l'Identique 3.0 France.   Copyright : Psychoactif 2012
social