Méphédrone, effets, risques, témoignages

De PsychoWiki, le wiki de Psychoactif
Share/Save/Bookmark
Aller à : navigation, rechercher

La méphédrone, dont la formule chimique est 4-méthylméthcathinone, est une molécule de synthèse dérivée de la cathinone, l'alcaloïde du khat (que l'on trouve essentiellement dans l'est de l'Afrique). C'est une drogue stimulante appartenant à la famille des phényléthylamines (contenant entre autres la MDMA et les amphétamines).

Elle fait parti du flot des nouvelles drogues en vente sur internet, mais sa médiatisation, notamment en Angleterre, a boosté sa consommation. Son classement sur la liste des stupéfiant le 12/06/2010 en France, puis son interdiction le 3/12/2010 en Europe n'a pas emperché les usagers de continuer à en prendre, mais à surtout interdit toute prévention et éducation à l'usage.

Les observations ethnographiques réalisées dans les milieux du clubbing homosexuel parisien font état de l’émergence de la méphédrone dans les cercles d’initiés, gays en particulier.[1]

Histoire brève

Après avoir été synthétisée en 1929 par Saem de Burnaga sous le nom de « toluyl-alpha-monomethylaminoethylcetone », (d'après l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies), la méphédrone est réapparue en Israel en 2006, vendue en ligne comme smart-drug par la société Neorganics. Les effets du produit ainsi que son faible coût créent un engouement pour la méphédrone un peu partout en Europe à partir de l'année 2007. Ce phénomène a été particulièrement important au Royaume-Uni, ou sa médiatisation a fait explosé sa consommation.

Qu'est ce que c'est ?

Aspect, à quoi ça ressemble ?

La méphédrone est soit conditionnée sous la forme de capsules ou de comprimés, soit vendue en vrac sous la forme d'une poudre blanche similaire à de la cocaïne. Elle a une odeur distinctive de réglisse.

« Depuis quelques mois, je vois tourner dans mon entourage une "nouvelle drogue". Apparemment une sorte de mélange entre la MDMA, les amphé, voir la coke (....pour cette dernière suis pas convaincue). Ca a une couleur "ivoire" mais surtout, signe distinctif, ça pue la réglisse, le fenouil ou un truc dans le genre. Bref une odeur tenace et reconnaissable. Ils appellent ça par toutes sortes de "surnoms", mais ça s'apparenterai (ou ça serait) de la "méphédrone".  »
-(Source, MarlaSinger, Psychoactif)

Les autres noms et surnoms

4-MMC, meow meow, M-cat, méphe

Le prix

Entre 10 et 15 euros le gramme

Les modes de consommation

La méphédrone peut être consommée en ingestion, sous forme de parachute, mais aussi fumée, sniffée ou injectée.

Les effets recherchés

Cette molécule est empathogène (qui facilite le contact), euphorisante. Ces effets seraient entre ceux du MDMA et des amphétamines.

En parachute, les effets se font sentir entre un quart d'heure et une heure après la prise, et dure jusqu'à six heures. Quand elle est sniffée, fumée ou injectée, les effets sont pratiquement immédiat (quelques minutes pour le sniff, et quelques secondes pour l'injection ou la fume). Par contre, les effets durent moins longtemps, environ 3 heures.

« J'ai testé la mephedrone il y'a trois semaine , tout d'abord soirée entre amis.

19h30 je prend un petit parachute. Au bout d'une heure je me sens monter l'effet est stimulant pousse a boire et a fumer mais coupe complètement l'envie de manger.Je reprends un parachute vers 23h00 remontée stimulante , mais ayant picolé et ne contrôlant plus trop ce que je fais, je reprend un petit parachute a 01h30 je suis toujours avec des amis dans un bar de nuit archi défoncé , difficile de suivre une conversation, mes yeux se font la guerre dans leurs orbites comme avec la MDMA, mais grosse motiv pour être avec du monde, je fini chez moi à 3h00 avec deux inconnues (héhé ça facilite le passage a l'acte; je suis hyper timide d'habitude, là au contraire, j'attaque, j'insiste et je j'arrive a mes fins...) a boire verre sur verre, fumer clopes sur clope dodo enfin a 9h00 du matin avec l'une d'elle. Mais au final, descente effroyable sur plusieurs jours, trouble du sommeil , culpabilité...

 »
-(Source, M77, Psychoactif)
« On peut la prendre de plusieurs façon différente, ma préférée étant en parachute. La sniffer arrache complètement le nez, et cette espèce d'odeur d'amande/pate à modeler/noix de coco vous colle aux narines pendant deux jours. Les premiers effets en para arrive au bout d'un quart d'heure environ. D'incroyables bouffées de chaleur, un grinçage de dent incontrôlable, une impression de "flotter" dans l'air ambiant, et surtout ce besoin continuel de parler. Ce qui m'amuse le plus avec cette drogue (lorsqu'on la prend avec des gens) c'est ce petit moment ou tout le monde est en montée en même temps et ou la conversation n'a absolument aucun sens mais continue. Je me rappelle une fois en avoir pris toute la nuit avec des amis, et avoir parlé continuellement jusqu’à 9h du matin. Ma bouche était pleine d'aphtes a cause de cela... Je trouve l'effet très similaire a celui provoqué par la MD. Néanmoins, la descente est TRÈS pénible, le sentiment le plus fort (pour ma part) étant celui de n'avoir envie de rien.  »
-(Source, Luce, Psychoactif)

Les risques de la consommation

Dangerosité et dommages du produit selon différents classements

Echelle de classment des dommages créés par différentes drogues.2007 [2]



Les effets secondaires

Les effets secondaires sont très proche de ceux des amphétamines, la méphédrone pouvant provoquer paranoïa, des troubles cardiaques avec risque d'infarctus dû à une vasoconstriction locale.

Il est très difficile d'avoir du recul sur les effets à long termes et la toxicité de la méphédrone, faute d'études sérieuses.

« avec la méphédrone c'est le produit qui m'a donné les hallucinations les plus intenses de ma vie. J'avais consommé 1 gramme dans la soirée puis j'étais aller dormir, je me suis réveillé quelques heures plus tard, j'ai fumé un douille de shit et là j'ai eu un festival d'hallus incroyables...  »
-(Source, douwegberts , Psychoactif)

La descente

Beaucoup d'usagers rapportent une descente douloureuse, proche de celle de la MDMA.


« Soirée en appartement, très cool, je bois un peu, environ 3 verres, puis une fille de Londres nous dit avoir de la drogue qu'elle a reçu le matin même qui s’appelle Miaou. Elle nous dit que c'est comme de la fausse coke. Dans mon esprit, je me dis: une drogue légale commandée sur internet et le profil de la fille qui ne ressemble vraiment pas à une consommatrice de drogue, ça doit être quelque chose vraiment léger, cheap, qui ne fait pas grand chose genre bio-smoke pour la weed..

Je sniffe une très grosse ligne, une grosse poutre, me disant que ça ne fera rien du tout ou au mieux quelques petits effets si j'en prends beaucoup, ne prenant vraiment pas le truc au sérieux.... Déjà le produit déchire les narines, ça brûle beaucoup. L'odeur très forte est entre une sorte de citron chimique et de réglisse. J'ai une montée immédiate très très violente, type MDMA mais vraiment totalement immédiate , peut-être dûe à la forte dose que j'ai pris en une seule fois. Pris par surprise, je commence à paniquer, sueurs froides, effet dark d'un trip MD qui part mal, mais je reviens bien et finalement l'effet ecsta dure à peine dix minutes, puis se transforme en un trip speed/coke qui dure une bonne heure dans mon cas. Pas de reniflements mais gros grinçage de dents. Assez proche de la coke, cet effet est pas mal, avec toutes les caractéristiques habituelles (moulin à paroles, euphorie etc...), et dure plus longtemps par rapport à la coke. Je me sens un peu mieux et décide de reprendre une petite ligne environ 1H30 après, mais là l'effet dure moins longtemps, et je me retrouve vite dans un down où je n'ai plus envie de parler à personne, anxiété, attaque de panique... Les gens partent, je prends 2 Xanax car je me sens très anxieux. Je me couche, dors 10H, me réveille à peu près OK. Je bois un café, mange, et, fait très bizarre, j'ai une remontée juste après avoir fini de manger. Je deviens très confus mentalement, je vais prendre une douche pour essayer de redescendre mais à peine dans la douche je suis pris de panique et ressors de la salle de bains, complètement paniqué.

 »
-(Source, Joojoo, Psychoactif)


« J'en ai consommé la semaine dernière. Elle à été commandée sur un site malgré l'interdiction et je l'ai reçu à mon domicile 6 jours après. Je me fais une toute petite ligne...rien, j'en refais un plus gros et là je sens une montée forte mais pas désagréable et elle dure.....au moins quatre heures, sinon plus. L'effet est entre la coke et les amphétamines mais j'ai réussi à manger le soir et à m'endormir à minuit en prenant juste un xanax 0,25. Une expérience très forte et plutôt cool, beaucoup moins méchante que ce que j'avais lu comme avis. Le gros hic!! c'est qu'au réveil le lendemain matin...j’étais toujours défoncé!!!! Ce produit met beaucoup de temps à s'éliminer du corps et j'ai ressenti un petit spleen pendant un jour.  »
-(Source, F.P., Psychoactif)

Comment réduire les risques

  • La méphédrone est une drogue illégale. Même quand on l’achète sur internet, on ne peut pas savoir ce qu'il y a dedans. Il faut toujours commencer par tester une petite dose, et attendre au moins une heure (en ingestion) ou 30 minutes (en sniff) pour voir quel effet elle a.
  • La méphédrone entraîne une descente pénible et un état dépressif les jours suivant la prise. Il est conseillé de ne pas reconsommer pendant ces jours, et de se reposer, de manger des produits vitaminés.
  • IL faut éviter d'avoir l'estomac plein ou vide au moment de la prise un ingestion (nausée, vomissement,..)
  • Éviter toute activité exigeant de la concentration (travail sur des machines, conduite automobile, …) pendant l'effet et la descente : excitation, euphorie, nervosité, voire agressivité peuvent entraîner des conduites inadaptées ou une prise de risque inconsidérée.
  • Il faut espacer les prises de méphédrone. Une pause de 1 mois minimum devrait être observée entre chaque prise, d'autant plus qu'on ne connaît pas les effets de la méphédrone à long terme.
  • Toutes les drogues, dont la méphédrone, entraînent une baisse de vigilance qui peut être à l'origine de relations sexuelles non-protégées et, parfois, non-désirées. Avoir toujours des préservatifs à portée de main. Lorsque vous sortez avec un groupe d'amis, veillez les uns sur les autres.
  • Il vaut mieux consommer, surtout la première fois, avec des personnes expérimentées, qui sauront vous guider et vous conseiller.
« 1ère prise de Mephedrone, sensation très bizarre, inconnue mais pas mauvaise. Totalement différent de la C.. L'effet est vrmt long, pour ma part 3 heures (pour 16mg) d'état complètement ailleurs, comme si le corps était endormi, mais mon esprit est là, mais on contrôle pas trop les réflexes très chelou. La mâchoire qui serre, ma lèvre est tellement gonflé à force de la mordre, & jfait pas exprès.. Il faut absolument que la prise soit faite en compagnie de personne de confiance. Psk étant donné que c'était la 1ère fois, si je l'aurais pris seule chez moi j'aurais trop cogité, et après c'est le BAD total  »
-(Source, WhimsicalGirl, Psychoactif)

Références

  1. [2] GANDILHON M., CADET-TAIROU A., LAHAIE E., CHALUMEAU M. Drogues illicites : les observations du dispositif TREND en 2009, OFDT
  2. Source:Article de Nutt, David, Leslie A King, William Saulsbury, Colin Blakemore du 24 mrs 2007 "Development of a rational scale to assess the harm of drugs of potential misuse" The Lancet 2007; 369:1047-1053. (PMID 17382831; doi:10.1016/S0140-6736(07)60464-4)


Liens