64 cases – Round final / Les Blogs de PsychoACTIF

64 cases – Round final 



/forum/uploads/images/1541/img_20180505_170729.jpg




«La vision subjective de l'Homme est contagieuse, en rendant perceptible le réel, elle le crée.»
(6.4IS)


Hey la smala PsychoA ^^ !!

J’ai un truc à raconter, ce témoignage ferait office d’écrit définitif ? C’est possible, sincèrement

Mercredi soir, je me trouvais à côté du bled montagneux de mon frère cadet, dans le département du Rhone, sous influence de Seresta.
J’étais censé y passer 6 jours avant ma prochaine prescription méthadone 80mg en gélules, j’avais besoin de quitter mon quartier et prendre le temps de faire le point. Mes pensées sont embrouillées, je paume tout, j’suis plus dispersé que jamais, à jamais inconsolable, je me dis ça en boucle depuis pas mal de jours… à jamais inconsolable…
Le bus freine, l’arrêt se présente face à moi, je me lève vite du siège et vais regarder un plan sur les latérales en hauteurs du véhicule, j’ai à peine conscience de ne pas avoir (ou pas ??) mon keus avec moi, contenant des fringues, du matériel audio, 3 bouquins hyper précieux et des jeux genres casse-têtes que j’aime offrir à mes neveux, ce genre de truc… ah ouai, aussi, y’a mes gélules dedans, ça tient jusqu’au 8, jour de mon R.D.V.
J’augmente le son de mon baladeur, je bouge vite, je tends à montrer qu’il y a chez moi une impatience latente à arriver le plus vite possible vers mon « chez moi », la baraque de mon frangin, su casa es mi casa

En fait, je sors du véhicule, j’enjambe les marches de ferrailles et touche l’asphalte.
J'réalise d’entrée de jeu que je n’ai pas mon keus avec moi, d’autres personnes sont déjà sorties du bus, je remonte dedans…
putain de merde, ma métha… ma métha… je ne pense qu’à cela. Le reste je m’en tape…

Sur le sol du siège, le sac n’est plus là. Je grille mon dernier circuit et m’apprête à retourner la baraque… Je fais des allers-retours du conducteur aux sièges, je cris des « mais vous avez vu personne sortir avec ce putain de keus ? Un keus kappa rouge et noir »
Je deviens dingue, je perds mon équilibre intérieur, je dégringole en moi-même, je présage d’office que là, je vais devoir improviser avec un gros, très gros pépin…
Je contacte mon frangin pour l’avertir que je fais demi-tour, je trouve une alternative au « j’me suis fait tirer mon keus », j’ai depuis toujours la trouille d’avouer le réel et les aléas du sort, avec ma famille.
Ceci est un aléas du sort…

Je sais tout de suite que je vais devoir vivre ma terreur dans les jours qui viennent, soit un cold turckey unique et jamais vécu.

Allez, je lâche le morceau : j’suis à 4 jours sans la moindre petite dose méthadone.


Mercredi 00H00

Je me prépare aux jours à venir, je ressens déjà qu’à l’idée de ne rien avoir, des sueurs froides pénibles. Ma psyché s’emballe déjà, déjà je me sens incapable d’affronter ma Némésis.

Jeudi 10H00

J’ai pu dormir, mais peu et mal. J’ouvre les yeux et ressens une crainte confuse, sourde, et mon cœur bat sur un tempo rapide qui permet de sombrer dans l’engouffrement de la souffrance physique.
Je vais donc tenter le tout pour le tout pour me dégoter une dose. Reste qu’évidemment les 3 personnes que je connais à Lyon sous métha et enclines à partager avec moi sont simplement injoignables, je laisse des messages et autant de « merde mais t’es où ?? »
Je sors, je flippe, je prends le métro, il fait froid je transpire déjà, ma musique à fond aux oreilles, dans ma marche je retire avec énervement mon casque, conscient que je fais aggraver mon stress inutilement.
On est jeudi, les csapa de Lyade sont fermés et n’ouvrent qu’à 17H00 sur R.D.V uniquement.
Je tente des appels à certains toubibs de ville à la main lourde au niveau prescriptions…
Les réponses sont toujours les mêmes : impossible de vous délivrer de la méthadone.


Mon stress s’amplifie,

Je vais aux urgences ou j’attends 17H00 ? Nan c’est juste exclu, je peux pas je veux pas attendre

Je sens alors ces fourmillements/picotements pénibles sur ma peau, à l'intérieur de mes os, cette électricité au niveau du tibia droit.
J’ai l’impression d’être en train de me donner en spectacle, j’ai l’impression que toute la raillerie du monde est tournée vers moi

Cette douleur qui vient est-elle vraiment douleur ? Peut-être l’ai-je mal interprétée, trop souvent mal interprétée? Alors caaalme je vais tenter d’augmenter le niveau


Jeudi 14H00

Le syndrome des jambes sans repos est déjà là
L’équipe des urgences ne veut pas me garder dans ses pattes, elle me dépanne deux seresta et une prescription de tercian.
Je vais tenter un truc, pour affronter sans crainte les chauds et froids
C’est la première fois que je fais ça : assis dans un bain très chaud, je prends le pommeau et fait couler sur mon corps, sans la moindre hésitation, une eau froide quasi glaciale. La douche écossaise me semble-t-il… et le plus dingue, c’est que ça marche, ma peau ne se sent pas irritée des mouvements de l’air sur son épiderme : j’ai affronté les sueurs froides en exposant mon corps à des chauds-froids radicaux et violents
D’où je tire cette force ?

Vendredi

(Je suis si las que je délire...)

Que je le veuille où non j’ai tenu et j’ai de moins en moins mal. Des sensations retrouvées m’ont envahies dans la nuit, mes yeux ne voient pas mieux que sous lentille, ni puce ni rien…
Le tercian permet de me faire franchir les premiers caps…
Et pr la première de ma vie, d’un projet débuté il y a ...


Samedi

(... tjrs un peu +...)


J’ai tenté de dormir dehors, mais le dehors est renfermé en moi, je rentre cependant en contact avec un très bon ami à moi… je ne comprends rien, nada, à ce changement intérieur que je me fais vivre et non plus subir. Juste vivre.


Dimanche

Là/ici/mainteant

J’ai décroché ça j’en suis sûr, reste quelques douleurs au dos fugaces et dans les tripes aussi, surtout dans les tripes, sans compter les nausées intenses et la gerbe constante.
Je n’ai pas cessé durant cette longue nuit de tenter de dormir, mais cette électricité dans mes jambes, qui gagnait chaque minute plus d’ampleur se faisait ressentir même jusqu’aux avant-bras.
Alors pour m’occuper à max j’ai terminé la publication d’éléments musicaux sur ma chaine Y.T.
Je suis las, crevé, subjugué par ce nouveau tunnel traversé dans l'inconnu, seul avec pour seule guide ma voix de paix intérieur, celle qui doute de tout jusqu’à mes propres ressentis.
J’ai marché autant que possible, évité la caféine et essayé de manger un peu…

Mais là c’est tout de suite... que je réalise pleinement
Ce que je viens de réaliser

J’ai beau détester l’effet hyper massif et lourd du tercian, mon esprit dort comme le dragon qui m’obsède et m’a pris en chasse dès 2004. Mon esprit est apaisé. Les douleurs ne sont donc pas les mêmes.

En cet instant j’en suis donc précisément à plus de 72 heures sans méthadone
J’ai décroché… je sais que j’ai décroché car…


Ahh et puis merde comment en être si sûr ?


Peut-être tout simplement que je n’éprouve plus l’envie d’une dose, même pour effacer la douleur.

Alors je continu

Et cette fois c'est une première vraie page tournée
Nan en fait nan... mieux que ça

C'est juste un long livre qui se ferme...


("ambiance deep-web, ma gueule..." surpris)

/forum/uploads/images/1541/45616124_357882948292129_7575544775034535936_o.jpg

Fait ce matin en 5/5... : 64 cases --


Catégorie : Carnet de bord - 04 novembre 2018 à  15:52



Commentaires
#1 Posté par : Zazou2A 04 novembre 2018 à  20:30

Salut Nils !

Tres sympa à lire ! Du coup tu as décidé de stopper sec ?

Parce que sans te faire peur; Avec la metha, c'est généralement la deuxième semaine qui est ultra hardcore..

Un cold turkey a 80mg, tiens nous au courant de comment tu vas en tout cas !

En espérant te lire vite ! drogue-peace

Zaz


Posté par : Zazou2A | 04 novembre 2018 à  20:30

 
#2 Posté par : Nils1984 04 novembre 2018 à  20:45

Zazou2A a écrit

Salut Nils !

Tres sympa à lire ! Du coup tu as décidé de stopper sec ?

Parce que sans te faire peur; Avec la metha, c'est généralement la deuxième semaine qui est ultra hardcore..

Un cold turkey a 80mg, tiens nous au courant de comment tu vas en tout cas !

En espérant te lire vite ! drogue-peace

Zaz

Hey...

Oui je m'en doute et je ne crois pas détenir les clés d'une sortie sans accrocs (0O?? ah le con, il fait des jeux de mots même quand il est au 36ème dessous ^^)

J'ai besoin de savoir du coup : je fais face à la douleur parce que je me gave de ce tercian détesté, mais il freine sévère donc c'est cool

Qu'est il censé arriver la semaine proch ? La douleur augmente ou c'est la dépression qui apparait ?

Pr être franc, mon toubib revient de vacances le 06 et je dois la voir le 08, il va m'être dur de refuser de reprendre quelques milligrammes de metha histoire d'amortir les contre coups

Merci Zaz à bientôt big_smile


Posté par : Nils1984 | 04 novembre 2018 à  20:45

 
#3 Posté par : Zazou2A 04 novembre 2018 à  21:04

Yo

Alors la méthadone entre sa demie vie tres longue; et son effet d'accumulation; généralement il faut une bonne semaine au moins Pour Que ton organisme ai complètement ou presque éliminé la metha ..

Ce serait presque l'équivalent des premières 24h Apres une dernière prise d hero.
Deja relou Mais Tout à fait tenable. C'est arrivé au 2/3/4 eme jour Que ca devient atroce

La méthadone, a 80mg/j depuis un moment, Ca donne des sevrages physique tres long, de 1 à 3 mois avant disparition de Tout symptômes ...

Je pense qu'aussi bien physiquement que moralement; le plus dur est encore à venir..

Par contre Apres un arrêt meme de 10j; fais gaffe si tu reprends la méthadone, au niveau des dosages.

Il y a pleins de témoignages sur l'arrêt de la metha Sur le forum si tu veux aller check un peu ! En tout cas je suivrais Tout Ca

drogue-peace

Zaz


Posté par : Zazou2A | 04 novembre 2018 à  21:04

 
#4 Posté par : Nils1984 04 novembre 2018 à  21:22

Zazou2A a écrit

Yo

Alors la méthadone entre sa demie vie tres longue; et son effet d'accumulation; généralement il faut une bonne semaine au moins Pour Que ton organisme ai complètement ou presque éliminé la metha ..

Ce serait presque l'équivalent des premières 24h Apres une dernière prise d hero.
Deja relou Mais Tout à fait tenable. C'est arrivé au 2/3/4 eme jour Que ca devient atroce

La méthadone, a 80mg/j depuis un moment, Ca donne des sevrages physique tres long, de 1 à 3 mois avant disparition de Tout symptômes ...

Je pense qu'aussi bien physiquement que moralement; le plus dur est encore à venir..

Par contre Apres un arrêt meme de 10j; fais gaffe si tu reprends la méthadone, au niveau des dosages.

Il y a pleins de témoignages sur l'arrêt de la metha Sur le forum si tu veux aller check un peu ! En tout cas je suivrais Tout Ca

drogue-peace

Zaz

Merci infiniment psychopote

à bientôt


Posté par : Nils1984 | 04 novembre 2018 à  21:22

 
#5 Posté par : janis 04 novembre 2018 à  22:17

Beaucoup de courage Nils....je suis de tout cœur avec toi... sincèrement.
Tiens bon, tiens nous au courant.

Une page se tourne, un projet se construit, le TIEN.

bisous
Janis


Posté par : janis | 04 novembre 2018 à  22:17

 
#6 Posté par : Nils1984 05 novembre 2018 à  07:40

janis a écrit

Beaucoup de courage Nils....je suis de tout cœur avec toi... sincèrement.
Tiens bon, tiens nous au courant.

Une page se tourne, un projet se construit, le TIEN.

bisous
Janis

Merciiii Janis smile


Posté par : Nils1984 | 05 novembre 2018 à  07:40

 
#7 Posté par : Tête de crêpe 05 novembre 2018 à  08:36

Coucou Nils,

Je te souhaite aussi plein de courage.
Prends soin de toi.

Bonne journée


Posté par : Tête de crêpe | 05 novembre 2018 à  08:36

 
#8 Posté par : Explorateur 05 novembre 2018 à  18:13

Salut Nils

Tiens bon, tu vas y arriver, je crois en toi
Tu en as vécu des choses, des coups durs toussa toussa, tu vas bien en venir a bout

(rappelle toi des coups d'pioche drapeau-blanc )

Un long livre se ferme, pour laisser la place à un nouveau, à un plus beau

Donne nous des nouvelles
(et sympa ton clin d'oeil, heureuse qu'elle te plaise toujours smile )

moh! le clin d'oeil à disparu..tanpi ._.


Posté par : Explorateur | 05 novembre 2018 à  18:13

 
#9 Posté par : Bootspoppers 05 novembre 2018 à  19:52

Gérard de Nerval:
Et la grotte fatale aux hôtes imprudents où du dragon vaincu dort l'antique semence
C'est ce à quoi j'ai pensé en lisant ton dragon de 2004 @Nils


Posté par : Bootspoppers | 05 novembre 2018 à  19:52

 
#10 Posté par : Nils1984 06 novembre 2018 à  03:26

Tête de crêpe a écrit

Coucou Nils,

Explorateur a écrit

Salut Nils

10 ans de métha sans jamais avoir passé plus de 3 jours sans

Demain j'en serais à une semaine

Je ne comprends pas ce que je vis, je ne comprends pas cette si soudaine "facilité" de décrochage

Alors mon amie a une théorie sur la question : le seul fait d'être dans une attente de reconso, le seul fait d'être justement dans le décompte des heures jusqu'à l'open du csapa, cela ne favorise t-il pas un surplus de souffrance, un max d'impatiences ?

Et vu qu'en ces jours j'ai pigé que je n'avais aucune alternatives, j'ai juste cessé d'attendre quoique ce soit

Mon humeur est fluctuante cela dit, les douleurs là tt  de suite ne se focalisent que dans mon dos, au niveau des reins et aussi ma cage thoracique que je sens métallique et brulante

Mais sinon... rollbig_smile

Je vs embrasse

à bientôt


Posté par : Nils1984 | 06 novembre 2018 à  03:26

 
#11 Posté par : Nils1984 06 novembre 2018 à  03:29

Bootspoppers a écrit

Gérard de Nerval:
Et la grotte fatale aux hôtes imprudents où du dragon vaincu dort l'antique semence
C'est ce à quoi j'ai pensé en lisant ton dragon de 2004 @Nils

** joliii

Tu vois Boots, là tt de suite je me dis que chaque parcours, que tous les parcours des quelques milliards de notre espèce, possède sa propre logique, un fil cohérent, clair... mais qui ne peut être pensé.

Car on ne perçoit de ce parcours uniquement les résultantes, jamais les liens, ni les ponts, ni les déraillements, mais le tout s'accentuant dans une logique évidente...

Alors moi cette pensée putain me remplie de force et pas mal d'espoir... Ha-ha !!

Bye


Posté par : Nils1984 | 06 novembre 2018 à  03:29

 
#12 Posté par : Nils1984 06 novembre 2018 à  13:49

Zazou2A a écrit

Yo


Par contre Apres un arrêt meme de 10j; fais gaffe si tu reprends la méthadone, au niveau des dosages.


drogue-peace

Zaz

Saluuut Zazou !!

Boooon... j'ai pu voir mon toubib ce matin alors que mon R.D.V était le 08
Avant d'y aller, même en fin d'effet tercian mes seuls symptômes restaient ceux que j'ai décrits à Tête de Crêpe et Explor' : douleur au niveau du ventre des lombaires et... des reins... bref...

Mon toubib, une vielle Dame qui à mes yeux reste une autorité en psychiatrie addictologue -- la taulière, la big boss quoi... -- on s'est souvent fighté en vrai, la tendresse qui se dégage d'elle... alors déjà : étonnée et ravie de m'avoir entendu dire que : Ouiiii 6 jours sans métha Doc, et seulement des douleurs citées plus haut (assez pénibles quand même big_smile), on a donc discuté de la "théorie" de ma chérie qui disait entre autre que c'est l'attente de consommer, d'avoir sa dose qui amplifie le stress et les impatiences... et moi je n'attendais plus rien... (mais je précise que ça n'est que notre point de vue bien sûr...)

MAIS cela étant dit, sous tes conseils et compréhensif scepticisme de notre Dame senior , elle m'a remis sous 20 mg alors que je voulais juste du 10... Histoire de ne plus jouer les têtes brulées, et avec cette foutue expérience de cette semaine écoulée très dure et pénible mais riche en enseignements, je vais dorénavant baisser ces derniers mg, petit à petit et... pétard, ça le fera ! J'ai une pèche de dingue bien que passé à la moulinette, maintenant avec tous mes projets en cours y'a qu'un truc tt de suite là qui s'impose, récupérer et dormir comme l'ancien loupiot que j'étais...

Bye ZAZ et Vive notre communauté !!


Posté par : Nils1984 | 06 novembre 2018 à  13:49

 
#13 Posté par : Drim 07 novembre 2018 à  13:27

Hey, tiens le coup, a 20mg après ce sera plus facile de t'en passer.


Posté par : Drim | 07 novembre 2018 à  13:27

 
#14 Posté par : Nils1984 07 novembre 2018 à  16:55

Drim a écrit

Hey, tiens le coup, a 20mg après ce sera plus facile de t'en passer.

Salut cousin Lyonnais

bha ouai mec ça tient ^^
pas de sous dosage, j'en suis sûr je le ressentirais fissa depuis le tps

tt roule jusqu'à présent, je vais bien, pas encore récupéré mon sommeil (j'dors tjrs de 4 à 5 heures grand max et souvent pas de façon "linéaire" )

Mais bref hein bon surprisbig_smilebig_smile

Toi comment tu vas ???

Donnes de t nouvelles mec !

bye


Posté par : Nils1984 | 07 novembre 2018 à  16:55

 
#15 Posté par : cependant 07 novembre 2018 à  17:16

Salut Nils...

je voulais juste dire que j'étais un peu à côté de la plaque dans le message que je t'avais écrit : j'avais cru comprendre que tu voulais stopper tout net et partir direct sans voir le médecin...(au passage le pote dont je te parlais, il a finalement arrêté le sub après avoir repris trois fois et en diminuant super doucement !!).

Bon voilà quoi, je suis un peu à l'ouest !

À bientôt


Posté par : cependant | 07 novembre 2018 à  17:16

 
#16 Posté par : Nils1984 08 novembre 2018 à  11:06

cependant a écrit

Salut Nils...

je voulais juste dire que j'étais un peu à côté de la plaque dans le message que je t'avais écrit : j'avais cru comprendre que tu voulais stopper tout net et partir direct sans voir le médecin...(au passage le pote dont je te parlais, il a finalement arrêté le sub après avoir repris trois fois et en diminuant super doucement !!).

Bon voilà quoi, je suis un peu à l'ouest !

À bientôt

bise à tt à l'heure plus-un


Posté par : Nils1984 | 08 novembre 2018 à  11:06

 
#17 Posté par : ILE 09 novembre 2018 à  00:31

Alors Nils - j'interviens un peu tardivement mais je découvre ce billet - faut-il retenir que tu as réussi à transformer cette énorme tuile et les journées de calvaire qui ont suivi en opportunité de rebaser à la baisse ta tolérance à la méthadone, que ceci t'ouvre des perspectives réjouissantes, et que tu vas bien dorénavant?

Tschüss!


Posté par : ILE | 09 novembre 2018 à  00:31

 
#18 Posté par : Nils1984 09 novembre 2018 à  11:35

ILE a écrit

Alors Nils - j'interviens un peu tardivement mais je découvre ce billet - faut-il retenir que tu as réussi à transformer cette énorme tuile et les journées de calvaire qui ont suivi en opportunité de rebaser à la baisse ta tolérance à la méthadone, que ceci t'ouvre des perspectives réjouissantes, et que tu vas bien dorénavant?

Tschüss!

Hey bjr ILE

Très bien résumé ^^

c'est exactement ça

Je radote ILE mais... en 10 ans de métha je n'avais jamais vécu ça, jamais. Lors de l'écriture de ce billet où j'y ai incorporé mes notes décrivant heure après heure ce que je vivais ^^
bon j'avoue avoir été hyper/trop (trophyper) surpris optimiste à la conclusion ("j'ai décroché" etc ) ce qui n'est pas exact (je suis donc en ce moment à 20mg, une première pr moi...) 
En vrai j'ai surtt compris à quel point mon psychisme est à lui seul source d'amplification... (je dis mon et non pas LE car je ne veux pas faire de généralité) il m' a fallut des anxiolytiques à balle pour apaiser la douleur
MAIS la souffrance du manque est réelle, terrible... très très dure à dompter

Je ne sais pas comment on nomme ces "tuiles"  qui mènent en fin de compte à un truc nouveau, genre nouveau départ, nouvelle éclaircie

Voilà j'espère que mon témoignage permettra à beaucoup de ne pas redouter le protocole métha, c'est ma seule élucidation : on peut en sortir mais sans jouer au con, on doit s'en servir pour freiner et on peut en sortir pour repartir du bon pied (0O?? c'est de OSS 117 ? big_smile Haha !) https://media1.tenor.com/images/dfeb59044cfb1facf715b1e156d7154e/tenor.gif?itemid=9754281
bise

note : la route sera longue ! La Métha est liée à moi à tt jamais ça c'est certain


Posté par : Nils1984 | 09 novembre 2018 à  11:35

 
#19 Posté par : ILE 09 novembre 2018 à  19:56

N'oublie pas Nils, alors que tu n'as pas encore totalement digéré cet évènement, que le mieux est l'ennemi du bien.

(ou je sais, c'est le genre de dicton qui tombe à côté la plupart du temps, mais parfois on se dit qu'il colle à la situation).

Optimiste tu peux le rester, même lié à la métha pour une durée indéterminée, avoir divisé par 4 ta dose c'est déjà énorme et ça doit déjà t'apporter pas mal d'avantages (en vrai je ne sais pas donc j'imagine), mais j'ai tellement lu ici que c'était le sevrage psy le plus difficile à tenir sur la durée que... tu vois l'idée? Ne prends pas de risques inutiles hein, reste-nous bien en forme pour la suite, consolide les fondations s'il le faut.

Et puis pour le mot que tu cherches, tu avais évoqué un aléa du sort au début de ton récit,, j'avais parlé d'opportunité, et finalement j'ai un peu l'impression que c'était un investissement contraint (la souffrance du sevrage) que tu ne voulais pas avoir fait à perte. Tu as vu la lueur du profit possible au bout de la route et tu t'es dit qu'après tout tu allais l'attraper. (et une fois saisi, euphorique, tu t'y es accroché comme à un ballon de rugby)

Là on pourrait ajouter d'autres bêtises, que la force soit avec toi, ne pas lâcher la proie pour l'ombre, greed is not good, les arbres ne montent pas au ciel, un tiens vaut mieux que deux tu l'auras, etc. wink

Bises.


Posté par : ILE | 09 novembre 2018 à  19:56

 
#20 Posté par : Nils1984 10 novembre 2018 à  07:54

Tu as vu la lueur du profit possible au bout de la route et tu t'es dit qu'après tout tu allais l'attraper.

merci ILE
^^ que dire de + ?

https://i.pinimg.com/originals/c0/37/0a/c0370a8d0952ac2ddf32e0ba18ca8055.gif


bise


Posté par : Nils1984 | 10 novembre 2018 à  07:54

Remonter

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr


Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.



Licence Creative CommonsDroit d'auteur : Les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0