C'est contre moi ? / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » MIAOU44 » 

C'est contre moi ? 



Bonjour

C'est pas possible. Le destin veut m'empêcher d'être mère.

J'ai appelé ma sage femme qui me suit pour prendre rdv. Habituellement, la secrétaire note le pourQuoi du rdv, et la sage femme rappelle le lendemain pour fixer l horaire et la date.

Sauf que là, pas d appel

Et ce soir j'ai reçu 1 message vocal de ma généraliste. La sage femme et elle ont décidé qu'il ne fallait pas que je me fasse retirer mon stérilet. Que des résultats de mon frottis ne serait pas parfait ?!
Sauf que ce frottis je l'ai fait il y a 6 mois, et que ni la sage femme ni ma généraliste ne m'ont appelée à ce moment!

Et je n'ai pas les résultats de ce frottis.

Ma paranoïa arrive. Je suis en train  de m'imaginer que c'est parce qu'elles ne me jugent pas capable d'avoir cet enfant. Qu'elles font tout pour retarder mon arrêt de contraception.

Faut savoir qu'ici c'est un désert médical. Faut 4 à 6 mois pour un rdv gynéco. Alors la sage femme ben c'était pratique.

Cette ***** de généraliste m'a laissé comme message de voir avec un gynéco! Sachant pertinament que je n aurai pas de rdv avant octobre, au mieux !!

Et en Plus, elle ne me dit rien sur ce frottis non conforme.
Et forcément elle appelle à 18h58, j'essaye de rappeler à 19h01, et plus personne ne répond.

Ça me fout hors de moi
Déjà cette abrutie confond borderline et bipolaire. Elle me prend de haut depuis que le diagnostic de borderline à été posé. Hyper infantilisante.

Arghhh putain de bordel de merde!!!!!

Je crois que je vais l insulter demain

Bises Mia

Catégorie : Témoignages - 18 mai 2018 à  23:28



Commentaires
#1 Posté par : littherapeute 19 mai 2018 à  03:52
Hello Miaou,
C'est la qualité de la dope qui tourne qui te persuade d'être une aussi mauvaise maman en perspective ma chère ?
Sois pas trop dure envers toi-même, ton placenta mérite sa bassine attitrée. Parole.

Posté par : littherapeute | 19 mai 2018 à  03:52

 
#2 Posté par : Cusco 2017 19 mai 2018 à  04:36
Moi je te conseille de garder tes insultes et d'essayer de changer de crèmerie.
Je pense aussi, malheureusement, comme toi qu'elles pensent que tu n'es pas apte à avoir un enfant (attention !!! je peux me tromper aussi)
Mais si c'est le cas c'est encore un joli cas de stigmatisation des UD mais il ne faut pas oublier que la vie d'un enfant PEUT être en jeu ce dont elles redoutent surement.
Et si tu jouais carte sur table ? Au moins tu seras fixéé.
Je te souhaite bon courage pour cette nouvelle épreuve qui mérité d'être débattue.
Avec toi, de ton coté.
Solidairement et amicalement.
C17

Posté par : Cusco 2017 | 19 mai 2018 à  04:36

 
#3 Posté par : Dounia 19 mai 2018 à  16:28
Salut Miaou,
J’ai suivi tes blogs sans poster depuis un petit moment et je voulais juste t'envoyer un petit message de soutien...

Je suis bipolaire, usagère de drogue...et maman de deux enfants qui vont bien et sont en pleine santé physique et mentale.

Ne laisse personne te dire ce qui est le mieux pour toi, je suis sure que tu seras une super maman!!!

Je te souhaite bien du courage pour traverser toutes ceq épreuves, mais ne perd pas espoir smile
Reputation de ce commentaire
 
perfectament dac! <3

Posté par : Dounia | 19 mai 2018 à  16:28

 
#4 Posté par : groovie 19 mai 2018 à  16:32
Désolé pour la mauvaise nouvelle Mia sad

Posté par : groovie | 19 mai 2018 à  16:32

 
#5 Posté par : kameo 19 mai 2018 à  17:58
Pour enlever mon stérilet(personne ne voulais prendre le "risque" de le faire) j'ai été simplement au gyneco en disant qu'il fallait m enlever le stérilet : douleurs pelviennes etc et que je prendrais la pilule ^^
Ensuite j'y suis retournée la bouche en coeur disant "je suis enceinte" : ça s'est bien passé wink
Je pense être borderline, et je vois pas en quoi ça peut faire de toi une mauvaise mère.
Bon courage!!

Posté par : kameo | 19 mai 2018 à  17:58

 
#6 Posté par : MIAOU44 19 mai 2018 à  18:29
Merci pour vos messages.

Juste une apparte sur mon 1er post. Quand je dis confond les maladies de borderline et bipolaire, je ne pense pas de mal des bipolaires. C'est juste que ça se traite et se gère différemment.
Je ne voudrais pas que cette partie soit mal interprété drogue-peace

Sinon j'ai appelé ce matin. Elle a refusé de me parler en direct; et la conversation s'est faite au travers de la secrétaire.
J'ai rdv avec elle mardi à 8h et elle a intérêt à appeler elle même un gynéco pour avoir un rdv rapidement.

Je tiens à préciser que je ne peux pas changer de généraliste. Je suis da.s vrai désert médical et les médecins n'acceptent plus de nouveaux patients. Elle m'avait prise uniquement parce que venant de s installer il lui restait de ma place

C'est sur que je vais réussir à le faire enlever ce stérilet. Mais dans combien de temps ?!

Alors que mes 2 psychiatres ont validé que j'étais suffisamment stable pour envisager une grossesse, cette ***** de généraliste vient faire de l ingérence!!!

Ça m apprendra à être honnête et à dire le nom de mon médecin traitant à mes passages à l hôpital. On ne m'y reprendra plus !!

Bises Mia

Posté par : MIAOU44 | 19 mai 2018 à  18:29

 
#7 Posté par : tiziana 20 mai 2018 à  00:15
cc ma belle!!
moi avant j était comme toi: je agressé tout le monde quand j avais pas qsq je voulait, ou quand il y avait qlk chose en travers...
j ai appris a prendre sur moi même!! et a faire profile bas!
dire merci, c est pas grave, bonjour, svp, au-revoir!!
c est un peut comme faire de la léché!!
mais je m ont fou pourquoi eh bhe ca marche finalement!!
je suis polytoxicomane...surement bipo et autre!!!
j ai deux enfants MAGNIFIQUE
par fois c est tres dure (moi je suis actuellement en sevrage metha!!!!)
mais ca va! ca va aller!!
si tu te sent prête...
on peut tout avoir et faire dans la vie
FAUT PAR CONTRE AVOIR (malheureusement dans certain cas...) LE BONNE MANIÈRE...
tu me comprend?
BISES

Posté par : tiziana | 20 mai 2018 à  00:15

 
#8 Posté par : ILE 20 mai 2018 à  17:05
C'est tout à fait improbable que ce soit contre toi.

De deux choses l'une, soit c'est pour toi parce que le résultat du frottis pose véritablement problème, soit c'est par inquiétude pour le bébé car il y aurait des risques importants.

Posté par : ILE | 20 mai 2018 à  17:05

 
#9 Posté par : MIAOU44 20 mai 2018 à  17:26
Alors reprenons l historique.

J'ai été diagnostiqué borderline il y a 5 mois. Apres Une TS et une hospitalisation en HP 3 semaines.

Je suis suivie par une psychiatre. Et en concertation avec Elle, j'ai été voir une psychiatre en péri natalité. Pour parler du projet bébé.

Les 2 sont convaincues que je suis stabilisée et qu envisager une grossesse ne pose aucun soucis.

A cela j ajoute que je suis en CDI. Même quand je change de job, j'ai toujours signe un autre cdi ava.t de démissionner .

Mes addictions sont stoppées depuis 5 mois.

Mon mari n'a aucune pathologie psychiatrique. Il a aussi 1 Cdi.

On a même une maison avec un chien et un jardin... si on veut aller au bout du cliché!!

Alors que cette généraliste que j'ai vu 4 fois se permette de m interdire le droit d'être mère.... déjà que je doute énormément de moi ....

Rien que la méthode est degueulasse.

Quand à savoir si ce frottis à 1 problème: je l'ai fait il y a 5 mois !! Donc au mieux, elle est dans l erreur médicale de ne pas l'avoir prévenue plus tôt! Parce que si j'ai un vrai soucis, on peut dire qu'elle aura laisse le problème s accentuer !

En conclusion, dans un cas comme dans l autre, elle est incompétente. Malheureusement, aucun autre généraliste ne prend de nouveaux patients à 20km à la  ronde.

Bises Mia

Posté par : MIAOU44 | 20 mai 2018 à  17:26

 
#10 Posté par : ILE 20 mai 2018 à  18:49
Bonjour Mia,

Sur l'aspect gynécologique c'est effectivement troublant et la relation éventuelle entre retrait du stérilet et frottis ou entre grossesse et frottis me dépasse et m'échappe totalement... Normalement en cas de frottis problématique ton/ta gynéco devrait accepter de te recevoir rapidement.

Pour le reste en dernier ressort c'est effectivement toi qui décide sur le point de la stabilisation ce qui est pertinent ou ce qui ne l'est pas. Tu arriveras à trouver une solution pour faire retirer ce stérilet si tu le souhaites, malgré les obstacles. J'entends par là que si tu penses que tu es stabilisée et que les psychiatres te confortent dans cette idée, tu peux décider que tu es prête et en tirer les conséquences. Cela ne mange pas de pain toutefois de garder à l'esprit qu'une grossesse c'est 9 mois et qu'un enfant signifie des premières années ultra prenantes dont des nuits sans sommeil, et souvent 20 ans minimum d'investissement derrière, pendant lesquelles la qualité des soins parentaux et donc le bon équilibre des deux parents sont clés, d'où l'intérêt de ne pas se hâter si l'on veut mettre toutes les chances de son côté pour que cela se passe bien sur la très longue durée, tant qu'on peut se permettre de prendre son temps (je pense à l'âge en particulier).

Ton mari et toi avez des ressources matérielles et des bonnes perspectives de stabilité financière, et certainement un tas d'autres choses à offrir et transmettre à un enfant, mais tes sevrages addictifs, la découverte du diagnostic, tes essais de traitements médicamenteux, ta TS, ton hospitalisation, tes changements professionnels, tout cela est encore tout frais, non? Est-ce qu'il ne peut pas y avoir un intérêt à prendre un peu de temps pour confirmer que tous les deux avez bien digéré le diagnostic et vous sentez prêts pour cette aventure et les défis qui l'accompagnent?

Sans porter de jugement sur l'attitude de ton généraliste et de la sage-femme car ce serait trop spéculatif (penser qu'ils peuvent t'interdire d'être mère c'est certainement exagéré), bien que je comprenne qu'il soit frustrant de ne pas obtenir confirmation du délai sous lequel on va t'enlever ce stérilet et de la date à partir de la quelle tu pourras tenter de mettre en route une grossesse, objectivement il ne semble pas qu'il y ait urgence.

ILE

Posté par : ILE | 20 mai 2018 à  18:49

 
#11 Posté par : MIAOU44 20 mai 2018 à  19:49
Alors c'est sûr qu'il n'y a pas d'urgence.... Mais avec ma trentaine bien entamée, faut pas non plus se dire que je peux attendre des années.

Mes changements pro... Je pense que ça sera de toute façon un aspect récurrent. Et si mon instabilité ne se traduit que par des changements réguliers de job, ben pourquoi pas ?!
J'ai la chance d'avoir des compétences techniques assez rares et très recherché. Du coup je peux changer facilement d employeur.

Mes addictions n'étaient qu'une auto médication  de ce borderline
Donc ça ne m effleuré même pas que cet aspect puisse être un frein à 1 grossesse.

Ma TS était surtout un appel au secours pour qu On me prenne enfin au sérieux et qu'on m'aide. Cette TS sera j'y compte Bien, la seule et unique.

Ensuite, oui je peux me dire que je ne serai jamais assez stable pour avoir un enfant. Que malgré toutes les thérapies et les neuroleptiques, il restera une part de moi qui se sent vide. Que je risque de mettre un enfant au monde en ne sachant pas gérer mes émotions comme tout le monde...

Sauf que d'une part ce projet je l'ai depuis pas mal de temps maintenant. Que de l Amour à donner, j'en ai plein
Je ne serai pas une mère parfaite. Sauf que je mets tout de mon côté pour que ce bébé ne subisse pas affres de ma maladie. Ça passe pas des consultations avec la psychiatre en péri natalité. Entre autre.

Le truc c'est que je sais que je ne serais jamais parfaitement au point. Et mon mari le sait aussi.
C'est pour ça que ce sera lui qui prendra un congé parental.
Que j'aurai le droit d avoir 1 nounou relai en lien avec la psychiatre en péri natalité.
Que mon père et sa femme pourront être la pour m'aider si besoin.
Que j'ai 2 amies au courant de ce que j'ai, et qui pourront si besoin, m'aider avec bébé.

Des doutes sur ma capacité à gérer j'en ai des milliers. Et je peux t assurer que la décision de faire un bébé ce n'est pas un coup de tête. Si la décision est prise, c'est que maintenant je pense pouvoir faire face à (presque) tout sans faire de decompensation.
Et retarder maintenant que j'ai pris la décision (avec mon mari bien sur)... ben ça me gavé!!!

Donc Oui, rien ne presse. Mais sachant que cette grossesse n'est pas gagnée car le modiodal peut perturber la fertilité...

Et je te confirme que la secrétaire du gynéco te renvoie vers ton généraliste ou les urgences quand tu demandes un rdv plus proche que 3 mois.

En attendant, moi j'ai ptet un truc grave, ou une généraliste qui fait tout pour retarder mon projet bébé... j'espère en savoir plus mardi. Mais quoiqu'il arrivé, elle merde sur un truc.

Bises Mia

Posté par : MIAOU44 | 20 mai 2018 à  19:49

 
#12 Posté par : ILE 20 mai 2018 à  21:09
Wow, vous avez bien préparé votre projet!

Ensuite, oui je peux me dire que je ne serai jamais assez stable pour avoir un enfant. Que malgré toutes les thérapies et les neuroleptiques, il restera une part de moi qui se sent vide. Que je risque de mettre un enfant au monde en ne sachant pas gérer mes émotions comme tout le monde...

Sauf que d'une part ce projet je l'ai depuis pas mal de temps maintenant. Que de l Amour à donner, j'en ai plein
Je ne serai pas une mère parfaite. Sauf que je mets tout de mon côté pour que ce bébé ne subisse pas affres de ma maladie. Ça passe pas des consultations avec la psychiatre en péri natalité. Entre autre.

Je vais te donner mon point de vue, tout subjectif, qui vient de mon expérience d'enfant d'une mère cluster B - pour rester concis.

Je pense que la dimension la moins importante c'est la perfection. La perfection et l'imperfection ne doivent pas être dramatisées. Les enfants n'attendent pas que leurs parents soient parfaits, et eux-mêmes sont beaucoup plus heureux et épanouis lorsqu'on les autorise à ne pas l'être, autrement dit quand on les autorise à être eux-mêmes et non à se conformer à l'idéal que leurs parents ont fantasmé et qu'on ne leur demande pas de confirmer que leurs parents sont parfaits - puisqu'ils ne le sont pas.

Pour un enfant ne pas subir la maladie signifie surtout que ses besoins émotionnels et affectifs sont reconnus et satisfaits, et qu'au contraire on n'est jamais dans l'attente ou l'exigence qu'il satisfasse les besoins emotionnels et affectifs de ses parents qui ne relèvent surtout pas de sa responsabilité. C'est toujours le parent qui est là pour le bien-être de l'enfant et non l'inverse. Si le parent n'y arrive plus il faut qu'il le reconnaisse sans culpabiliser et passe temporairement la main au conjoint ou à une autre personne, et surtout ne le fasse pas subir à son enfant qui se prendrait tout le stress dans la figure.

La dimension gratifiante pour les parents de la relation avec l'enfant vient alors spontanément...

Je pense qu'effectivement l'encadrement et l'aide dont tu bénéficies, le soutien de ton conjoint, le fait que vous ayez tous deux conscience que tu sois borderline et de ce que cela signifie ou peut impliquer, la présence d'autres soutiens familiaux et amicaux que vous associez à votre projet, sont des points très favorables pour la suite et je vous souhaite bonne chance.   

ILE

PS: si les résultats de ton frottis réclamaient une action urgente normalement tu aurais dû être contactée immédiatement par le médecin qui avait demandé l'analyse.


Posté par : ILE | 20 mai 2018 à  21:09

 
#13 Posté par : Fluche 21 mai 2018 à  21:14
Hello Mia,
J'avoue que le coup du frottis ... si il y avait vraiment quelque chose au frottis, ils te l'auraient dit depuis longtemps.
C'est vraiment scandaleux ce qu'il t'arrive. Encore des médecins d'un autre temps qui croient que le corps des femmes leur appartient. Nos mères se sont battues pour le droit de ne pas être enceinte, à nous de nous battre pour celui de l'être, visiblement.

(PS : tu ne seras pas une mère parfaite, juste une femme qui fera de son mieux ;-) )

Posté par : Fluche | 21 mai 2018 à  21:14

 
#14 Posté par : MIAOU44 21 mai 2018 à  22:59
Merci Fluche , ça me rassure que je ne suis pas la seule à voir qu'il y a quelque chose qui cloche dans cette histoire.

Toute façon, demain matin je vais en savoir plus.

Bises Mia

Posté par : MIAOU44 | 21 mai 2018 à  22:59

 
#15 Posté par : MIAOU44 22 mai 2018 à  08:58
Bon...

J'ai des cellules pré cancéreuse du col de l utérus.
La médecin à admis son erreur de ne pas mavoir contactée plus tôt.elle avait oublié
..

Du coup elle essaye de m'avoir un rdv en urgence chez un gynéco.

Le fait que d'emblée elle s'excuse à fait retomber ma colère.

C'est fou le nombre d'erreur médicale quand même

Bon je vais passer ma matinée sur Google pour comprendre exactement ce qui m'arrive.

Bon après prise de renseignements, le risque que ça soit grave est proche de zéro vu que mon test hpv est négatif.
Donc pas de stress !!

Bises Mia

Posté par : MIAOU44 | 22 mai 2018 à  08:58

 
#16 Posté par : MIAOU44 22 mai 2018 à  17:52
Rhooo rdv en urgence demain chez un gynéco. Ma généraliste s'est démèné pour réparer sa bourde.

En meme temps je suis persuadée qu'elle s'inquiète pour rien. Mais du coup je pense que le gynéco va retirer le stérilet demain !!!

Et à moi le projet bébé!! Va falloir que le futur papa se mette au boulot lol

Allez, je suis sûre que ça va bien se passer.

Mais une chose est sûre. Ma généraliste s'est focalisée sur mes problèmes psychiatriques. Et elle en a oublié sue je peux avoir un problème physique.
C'est malheureusement ce genre d'attitude que rencontre les malades psy. Un oubli qu'ils sont des personnes et pas juste des patients psy.
Encore une autre forme de ségrégation.

Merci pour vos messages

Bises Mia

Posté par : MIAOU44 | 22 mai 2018 à  17:52

 
#17 Posté par : MIAOU44 23 mai 2018 à  19:04
Retour de chez le gynéco: je n'ai RIEN smiley-gen013

Il m'a donc enlevé mon stérilet.

Au passage il a appelé la généraliste pour lui passer un sacré savon!!

Le principal: maintenant y a plus qu'à pour fabriquer ce bébé tellement attendu !!

Désolé pour ces messages un peu désespérés pour rien

Bises Mia

Posté par : MIAOU44 | 23 mai 2018 à  19:04

Remonter

Pied de page des forums