C’est pas gagné, mais je ne lâche pas / Les Blogs de PsychoACTIF

C’est pas gagné, mais je ne lâche pas 



Bonjour à tous,

J’ai été peu présente / active ces derniers temps.
Je suis en train de retomber dans ma conso d’avant pause. J’aime pas ça. Et je crois que ça me fait un peu honte de pas tenir...

J’ai fait une pause de c pendant 5 semaines cet été. Ça a été dur au début, les 2 premières semaines surtout car d’une part fallait que je pète l’automatisme du vendredi soir (je consomme le week end) et d'autre part que les occasions n’ont pas vraiment manqué.
Puis c’est devenu plus simple et les 2 semaines de vacances loin de Paris ont évidemment été hyper faciles car aucune tentation possible.
J’ai vraiment aimé cette pause. C’etait top de ne plus subir le yoyo du moral, les nerfs à vifs après un week end d’exces, le sommeil déglingué... mon moral, après avoir été un peu mis à mal, était au top. J’etais simplement bien, tout le temps.

Puis le retour à Paris. Le 1er apéro pendant lequel je me suis dit « là t’as le droit de te faire un kiff, t’as tenu ton objectif des 5 semaines, vas y ! »
Du coup, conso dès le soir du retour. J’ai retrouvé le plaisir « d’avant ». J’ai évidemment super galéré pour dormir mais aucune déprime les jours suivants. J’etais contente.
Mais je voulais quand même éviter à tout prix de recommencer à consommer tous les week ends. Le lendemain de cette conso, je me disais prête pour une nouvelle pause que je me fixais à 1,5 mois cette fois ci.

C’est ça ouais... j’ai remis le nez dedans le week-end suivant et encore celui ci. Pas seule, avec des potes. Mais je connais parfaitement le truc maintenant, si je continue à ce rythme, les prises seules vont revenir au galop.

Hier j’ai acheté un peu de weed et de shit en me disant que ça aiderait pour les moments où j’aurais envie. Ça a tendance à m’enlever toute envie de c quand j’en fume (ce qui arrive très rarement).
Le mec qui m’a vendu ça m’a filé un fond de pochon de c en cadeau (pour me donner envie de le rappeler pour ça aussi je pense !).
J’ai rangé ça dans une boîte et n y ai pas touché. Je pense qu’il faudrait que je le foute à la poubelle car ça va forcément me faire des appels de phare dès vendredi, si ce n’est avant !

Je revois ma thérapeute samedi. Va falloir refaire une séance axée sur ma conso, c’est clair !

Je pense que je vais écrire régulièrement ici, ça m’avait énormément aidée pendant la 1ère pause.
Ça sera mon journal de bord pour tenter de tenir (à arrêter ? Espérer une conso raisonnable ? J y crois de moins en moins à cette 2ème option !).
Je vais tenter de ne pas être trop relou en mode journal intime, désolée par avance big_smile

Et je vais peut être aussi me renseigner pour un éventuel rdv dans un csapa. Parce que je vais peut être pas y arriver toute seule à ne pas me laisser noyer par cette conso...

Merci de m’avoir lue smile

Bonne journée à tous !

Catégorie : Sevrage - 03 septembre 2018 à  10:45



Commentaires
#1 Posté par : MicHAZE 03 septembre 2018 à  11:54
Coucou toi,

Tout d'abord, courage! C'est certain....On se sent toujours honteux post prise surtout après une pause, on a l impression de mal faire, d’être qqc1 de mauvais, d’être néfaste pour soi même, je parle pour moi bien sur et au passé car c'est loin maintenant.

Aujourd'hui avec les années, le recul et la maturité, je me rend compte que j’étais pas tant que ça accros a la Baïda basée, pourtant je la fumais et tu sais bien comme cela rend addicts, la bouteille....

Bref, j'ai compris y'a pas si longtemps que c’était le frisson d'avant prise que me drillais a dont, déjà rien que l'intention de téléphoner avec tes 300balles en poche, t'es hyper chaud et motivé, t'es tout excité là pis suffit d'une réponse positif a la demande, là c'est fini c 'est l emballe totale!

Je me souviens encore des trajets tout excité entre la maison, la banque et l'endroit ou il y avait Baïda Boutique Store Of The Night...
Le pire c’était quand tu rencontrais le Dealer quoi, la transaction se fait et là ton cerveau grille un solide câble, c'est objectif bouteille d'Aquarius et toilette les plus proches et une feuille d'allu svp!

Je sais pas combien de fois j'ai trouvé cette motivation qui se cassait tout aussi vite la gueule dès que j’étais en contacte avec une personne... Je suis pas influençable mais oublie hien, être dans une pièce ou avoir un contacte de loin ou de pres est totalement impossible c est la rechute obligatoire c'est CQFD qui veut ca, pas moi! Alors je m’exécute....Ensuite je culpabilise et je déprime jusqu'au prochain épisodes ou toutes culpabilité aura disparu avec 2sec, temps de s'enfiler un latte dans le piff et de commander des verres entre pote, retour case départ....

Finalement.....C'est le produit qui ne décroche pas de toi parce que bon.....Y'en a partout! Quand tu commences a toucher a la C c'est abusé comment tu hallucines quand tu prends conscience de toutes ses personnes qui en consomment autour de toi ou simplement qui en consomment depuis des années et tu captes rien quoi....

Impossible, ici il y en a, la bas il y en a, chez lui il y en avait, elle en a toujours, lui aussi, et eux....etc....etc....

Un jour j'ai craqué, j'ai déménagé! Loin! Tres loin! Je connaissais rien ni personne, ce jour là j'ai été cline, j'ai compris que si je voulais arrêté je devais pas arrêter la drogue en elle même mais arrêté de fréquenter TOUTES les personnes qui en consommaient et depuis, j'en ai plus jamais vu, de loin ou de près et je n'y ai plus jamais touché....

En tout cas, pour moi et mon histoire, ce fut la seule solution concrete, couper pont! Se retrouver seul, renouer avec la famille et re cibler ses centres d’intérêt, j'avais abandonné la famille pour les ami(e)s aujourd'hui j'ai plus d'ami(e)s mais j'ai récupéré ma famille, elle vaut 10x mieux que toutes défonce ou pote de came....J'ai mis bcp de temps a m'en rendre compte mais mieux vaut tard que jamais.

JE te souhaite bcp de courage dans la conquête de la sobriété, si c'est ce que tu veux vraiment, tu y arriveras un jour! Parfois......Il faut juste un dé clique.....

Et pour finir, ne perd pas ton temps a culpabiliser, des mauvais choix ne font pas systématiquement de mauvaises personnes tout comme de bon choix peut te faire devenir une mauvaise personne, tout est relatif dans cette absolue, t'es une être humaine avant d’être une malade addicts, personne ne vaut mieux que toi, tu dois simplement trouver le courage ou l'envie de te soigner, parfois un but peut donner de grande raison, sur ce, bcp d onde positive, tu y arriveras! J'en doute pas!!!!!!

Courage et bonne journee

Posté par : MicHAZE | 03 septembre 2018 à  11:54

 
#2 Posté par : Tête de crêpe 03 septembre 2018 à  15:05
Merci bcp Michaze pour ton message et tes encouragements smile

Ce que tu écris me parle bcp. Plein de passages sont le reflet de ce que je vis / ressens.
Comme tu le dis bien, parfois je pense  que si je veux vraiment sortir la c de ma vie, faudrait que j’arrete de voir un petit moment les potes avec qui je consomme.
Il y en a principalement 2, et honnêtement ça m’emmerde de devoir les éviter parce que ce sont de vrais amis que je connais depuis bien avant la rencontre avec ça et qui dieu merci ne me forcent jamais la main pour taper. C’est moi qui ne sait pas résister.
Du coup, la seule option que je trouve pour le moment est de limiter mes soirées avec eux en semaine pour éviter le craquage...

Posté par : Tête de crêpe | 03 septembre 2018 à  15:05

 
#3 Posté par : Persévère 03 septembre 2018 à  18:02
Courage, et volonté.

Tu sais que tu peut y arriver en sachant que tes conso sont souvent le week-end, tu as toi même parlé de jeter l'échantillon donc tu as sûrement une envie ou une certaine volonté pour y arriver, sache que la C n'aide en rien a part a foutre la merde quelque part.
Crois en toi et courage pour la suite.

Ps: je me sert aussi d'ici comme journal pour calmer mes tentations.
Le fait de faire "la morale" pour les autres, me sert souvent de morale a moi-même indirectement a la base, mais je me sert d'aider les autres pour m'aider moi même car souvent je donne des conseils que je n'arrive même pas a appliquer...

T_T

/forum/uploads/images/1535/images-1-1.jpg


N'oublions pas que l'homme est un loup pour l'homme

Persévère

Posté par : Persévère | 03 septembre 2018 à  18:02

 
#4 Posté par : sud 2 france 03 septembre 2018 à  21:12
Hello, c'est vrai que le cannabis calme considérablement les cravings...

Posté par : sud 2 france | 03 septembre 2018 à  21:12

 
#5 Posté par : Nils1984 03 septembre 2018 à  21:41
Que dire ? Aahhh Tête de crêpe !! <3
Je n'ai pas besoin d'en rajouter, toi même tu sais cette C nous colle aux baskets
Ton post tombe au moment où mon dernier petit tour de quartier m'a fait chavirer
C'est juste incontrôlable cette soudaine volonté de ressentir notre/cet effet concerné
Et c'est précisément parce qu'on ne parvient pas à se le figurer, à le revivre en virtuel, qu'arrive la frustration et l'irrépressible désir: moi ça me tort a chaque fois le bide... alors no-resist :
Mains dans les poches je longe les abords du parc devant le lieu X, amour de jeunesse (ouai enfin amour du mois dernier surtout)
J'fais comme si j'avais besoin de rien, mais déjà mon regard croise leurs regards affutés
Signe de loin, pouce levé, 1 G ? Demi ? Comme nous avions conclu, l'"ancien".
Là C'est encore le moment pour moi de dire "basta, cette fois c'est aSSEZ" (jeu de mot limite dans un état limite...) je ne trace cependant pas ma route, d'autant plus que ces types sont réglos comme jamais, mais pourquoi dans tout l'arrondissement on me nomme l'Albanais ? Enfin peu importe... plus le cœur depuis 3 ans à chercher des raisons aux gens, ces épreuves de l'existence, m'en fous au fond j'essaye de devenir celui que je suis... pas de hauts, ni de bas, je veux un shoot ce soir, j'ai fais mon choix. Je te raconterais peut-être en Tête à tête les suites de cet instant présent.
Hâte de lire la suite de ton parcours... tiens bon quoique tu décides... et hâte de planer (en te lisant) ^^

Nils big_smilesalut

Posté par : Nils1984 | 03 septembre 2018 à  21:41

 
#6 Posté par : janis 03 septembre 2018 à  21:54
Coucou tête de crêpe,

Ne culpabilise pas surtout.
Voilà tu as tenu 5 semaines et tu en as repris ce qui ne signifie pas que "tu ais replongée". Déjà parce que dans ta tête tu n es plus dans une consommation irréfléchie.

L impression de replonger et la culpabilité font partie des conséquences de l abstinence. C est le principiege  des régimes, tu vois ? Tu te contrains a fond , tu maigris et quand tu relâches la pression, tu craques, tu manges, tu regrossis.

Avec la c c est un peu ça...tu prives ton cerveau et ton corps qui en ont pris l habitude et quand tu y regouttes une fois, tu as le phénomène de craving, réaction a la privation. Tu es quasiment physiologiquement déterminee a ce que ça se passe comme ça. En fait tu suis la tyrannie de ton corps en évoquant des raisons aposteriori qui te font croire que tu as choisi de reconsommer (c est vendredi, je suis avec des potes etc.)

Ce sont les raisons pour lesquelles je me méfie de l abstinence et prône plutôt la conso réfléchie, gérée.

Dans tous les cas, plus on comprend nos mécanismes mentaux, mieux on est armés pour les faire bouger.

Donc tout ça pour te dire "ne culpabilise pas tête de crêpe !". Tu as trouvé le chemin pour arrêter 5 semaines, tu le trouveras a nouveau. Tes écarts jalonnent ce chemin ? C est Normal. Entre les pas de bébé, il y a les chutes, les faux pas, les trébuchements.

Fais attention à toi
Janis

Posté par : janis | 03 septembre 2018 à  21:54

 
#7 Posté par : Tête de crêpe 03 septembre 2018 à  22:19
Merci pour les messages messieurs smile

Persévère (j’aime bcp ton pseudo), je suis bien d’accord avec ce que tu dis. Et c’est clair que je dois encore travailler ma volonté, mais du courage j’en ai, heureusement car je vais en avoir besoin...
Pas jeté l’échantillon mais pas touché en rentrant ce soir.
Pas eu envie, aidée par les 4 latte de joint (je coute pas très cher en shit / beuh big_smile) —> je suis bien d’accord avec toi sud2france.

Je crois que ça m’est jamais arrivé d’avoir de la c chez moi sans y toucher ! Y aurait peut être un peu d'amélioration quand même ?

Ghayb, on est bien d’accord, pour moi, la c est un pot de glue dont je me défais pas.
Cette envie qui tord le bide. Je l’aimais encore il y a qq mois car elle était en ces temps la bande annonce d’un moment de kiff.
Mais j’ai fini par la détester car à présent elle me vole mon temps et mon énergie.
Les lendemains, au mieux, j’ai le moral en place mais je suis complètement déphasée par le manque de sommeil et l'excès d’alcool.
Au pire, je peux crever l’oeil de quiconque me parle et/ou chouiner  devant une série Z.
S’il n y avait que des moments de « au mieux », je me prendrais pas autant la tête, je continuerai avec plaisir (en réduisant les excès alcool qui accompagnent ma conso de c). Mais là justement, le plaisir est de moins en moins là de mon côté.
Hésite pas à me raconter la suite smile

Posté par : Tête de crêpe | 03 septembre 2018 à  22:19

 
#8 Posté par : Tête de crêpe 03 septembre 2018 à  22:29
Merci Janis smile
Ce que tu me dit est plein de bon sens. Ça fait du bien de le lire, dans mes moments de culpabilité, je perds toute capacité de réflexion « à froid ».
J’arrête de culpabiliser, tu as raison !

janis a écrit

Ce sont les raisons pour lesquelles je me méfie de l abstinence et prône plutôt la conso réfléchie, gérée.

Je rêve tellement d’une conso raisonnable et gérée.
Juste je n y arrive pas. Peut être simplement pour le moment. Peut être que je ne suis pas câblée pour y parvenir jamais.
Il me manque encore une meilleure connaissance de mes mécanismes mentaux très certainement. C’est un peu ce qu’on bosse avec ma thérapeute en emdr. Y a encore du taf wink

Merci encore Janis

Bisous


Posté par : Tête de crêpe | 03 septembre 2018 à  22:29

 
#9 Posté par : sud 2 france 04 septembre 2018 à  08:40
@JANIS: je partage complètement ta vision de conso gérée réfléchie; mais la coke est une des (je dirai LA) substances les + dures à gérerr....C'est le genre de truc qu'il ne faut s'autoriser que le weekend...SI on commence à prendre une trace le lundi matin parc qu'on est fatigué pour aller bosser ou autre....C'est foutu !!!!
@ TETE De CREPE: tu en as chez toi et tu arrives àne pas torpiller le paquet ???Ni même à le vider progressivement trace par trace ??? Bravo !!!! C'est une victoire !! Si tu arrives à garder ce pochon jusqu'au weekend prochain (ou encore mieux celui d'après!!) ben tu es sur la bonne voie....
Attention au mélange coco/alcool....Cocaéthylène ça te parle ??? C'est la molécule qui se crée en ton organisme quand tu mélanges les 2...

Posté par : sud 2 france | 04 septembre 2018 à  08:40

 
#10 Posté par : sud 2 france 04 septembre 2018 à  08:40
@JANIS: je partage complètement ta vision de conso gérée réfléchie; mais la coke est une des (je dirai LA) substances les + dures à gérerr....C'est le genre de truc qu'il ne faut s'autoriser que le weekend...SI on commence à prendre une trace le lundi matin parc qu'on est fatigué pour aller bosser ou autre....C'est foutu !!!!
@ TETE De CREPE: tu en as chez toi et tu arrives àne pas torpiller le paquet ???Ni même à le vider progressivement trace par trace ??? Bravo !!!! C'est une victoire !! Si tu arrives à garder ce pochon jusqu'au weekend prochain (ou encore mieux celui d'après!!) ben tu es sur la bonne voie....
Attention au mélange coco/alcool....Cocaéthylène ça te parle ??? C'est la molécule qui se crée en ton organisme quand tu mélanges les 2...

Posté par : sud 2 france | 04 septembre 2018 à  08:40

 
#11 Posté par : Tête de crêpe 04 septembre 2018 à  09:29

sud 2 france a écrit

@ TETE De CREPE: tu en as chez toi et tu arrives àne pas torpiller le paquet ???Ni même à le vider progressivement trace par trace ???

C’est clair que ça me surprend moi même de ne pas m’être jetée dessus dimanche soir ou hier. Y a encore qq semaines ça aurait été impossible de résister. D’ailleurs, il était hors de question qu’il en reste chez moi au delà de la conso du week end.
Là ce qui est aussi surprenant que cool, c’est que j’ai pas eu besoin de résister vraiment justement.
J y ai pensé évidement sur le chemin de retour vers chez moi hier soir, puis rapidement j’ai évacué l’idée. Sans souffrance.
J’ai tiré qq lattes sur un joint pour consolider la volonté quand même big_smile
Et c’est passé nickel.

Pour le mélange c / alcool, je connais les risques. Je déconne à plein tube la dessus je sais. Mais je n’arrive pas à réduire. Je bois pas énormément en dehors de la c (souvent pas un seul verre d’alcool en semaine).
Y a un gros taf de rdr à faire sur ce mélange dangereux, j’en suis bien consciente. Faut que je sois bcp plus sérieuse.

Merci smile


Posté par : Tête de crêpe | 04 septembre 2018 à  09:29

 
#12 Posté par : sud 2 france 04 septembre 2018 à  10:04
Après pas 1 verre durant la semaine tu n'es clairement pas dans l'addiction alcoolique; mais oui tâches de détacher la conso d'alcool de celle de CC.
Puis, enfin pour ma part, l'alcool dénature les effets des drogues prises avec...Après quand on tombe sur des C de m... qui ne font que nous mettre en tension ++++ (en gros qui amorcent la descente 5 mn après la prise) là on a besoin de boire (ou de prendre un downer) pour "calmer le jeu".
Mais si on a de la bonne vraie C là c'est gâcher....
Bon en tout cas je vois que les cravings mis à mal par le cannabis ça marche aussi chez les aures, ça me rassure et me conforte dans cette opinion....
Take care

Posté par : sud 2 france | 04 septembre 2018 à  10:04

 
#13 Posté par : Tête de crêpe 04 septembre 2018 à  10:17
Ça m’arrive quand même de picoler un peu en semaine hein, c’est juste que ces dernières années mes abus d’alcool existent seulement avec la c.
Ça me fait pareil avec la clope d’une certaine manière. Si pas de c, je ne touche pas à une cigarette et je suis super heureuse avec ma cigarette électronique. Pendant les 5 semaines de pause, pas une clope et surtout 0 envie.
Mais si je consomme de la c, le paquet de clopes y passe dans la soirée.

En te lisant, je pense clairement que ces excès d’alcool sont aussi dû à la qualité, qui doit pas être ouf, de celle que j’ai, car effectivement, je me rends compte que j’enchaine les verres pour anticiper/ gérer les down.

Je confirme que de mon côté, le cannabis aide vachement pour tuer l’envie de c. Par contre, ça va pas pouvoir être une solution de tous les instants car quand je fume, ça me casse très rapidement et me « déconnecte » de ce qui m’entoure. J’ai envie d’être dans ma bulle. Du coup, ça n’aurait aucun sens pour moi de fumer quand je sors le week end avec des potes smile

Posté par : Tête de crêpe | 04 septembre 2018 à  10:17

 
#14 Posté par : Luci0le 04 septembre 2018 à  17:52
C’est « malheureusement » si je puis dire, ce qui se passe souvent... avec une addiction

Moi j’ai réussi à arrêter la codéine en Février, sevrage dégressif moi même puis plus rien pendant 3 semaines.

J’ai été à l’hôpital et on a voulu me prescrire du Klipal lol
Dans ma tête : non non non donc j’ai dis non

Puis pour des raisons médicales et ma douleur on me le re prescrit. Je suis montée dans ma voiture en me disant « j’en prendrais la, que pour la douleur c’est tout. »
J’ai pris le cachet, rush de fou, bref ce que j’aimais...

Et voilà 1 semaine plus tard j’étais repartie dedans.

Bref, n’ai pas honte...
tu vas y arriver, lache rien, laisse toi du temps.

Bises

Posté par : Luci0le | 04 septembre 2018 à  17:52

 
#15 Posté par : Tête de crêpe 04 septembre 2018 à  18:37
Merci bcp Luci0le.

Luci0le a écrit

tu vas y arriver, lache rien, laisse toi du temps.

Je vais te dire la même chose du coup smile

J’en profite aussi pour te souhaiter un merveilleux anniversaire (si je m'emmêle pas les pinceaux dans les derniers posts ?)

Allez, on va finir par trouver l’équilibre. Ce site et ses participants sont déjà une énorme aide dans cette quête. Merci encore

Bises


Posté par : Tête de crêpe | 04 septembre 2018 à  18:37

 
#16 Posté par : Luci0le 04 septembre 2018 à  21:25

Tête de crêpe a écrit

Merci bcp Luci0le.

Luci0le a écrit

tu vas y arriver, lache rien, laisse toi du temps.

Je vais te dire la même chose du coup smile

J’en profite aussi pour te souhaiter un merveilleux anniversaire (si je m'emmêle pas les pinceaux dans les derniers posts ?)

Allez, on va finir par trouver l’équilibre. Ce site et ses participants sont déjà une énorme aide dans cette quête. Merci encore

Bises

Merci beaucoup oui c’était hier wink
C’est gentil

Bises à toi plein de courage.


Posté par : Luci0le | 04 septembre 2018 à  21:25

 
#17 Posté par : sud 2 france 05 septembre 2018 à  09:23
@TÊTE DE CRÊPE: autant j'aime bien mon joint du soir, ou même plus tôt si effectivement Monsieur Craving vient à tourner dans mon appart, autant je n'envisage pas une demi seconde de fumer en société, avec mes amis proches ou encore avec des connaissances qui me sont sympathiques (on pourrait dire des potes, mais pour moi c'est très flou, la notion de "potes"). Pareil ça me met dans ma bulle et il n'y a plus d'interaction entre les personnes qui sont à mes cotés et moi même, car la bulle est bien trop épaisse.
Et tu n'as pas des amis dont tu apprécies la compagnie, et qui t'apprécient de même en retour sans qu'il y ait pour autant 2 la défonce à chaque fois que vous vous voyez ???
Enfin parce que si vous ne pouvez vous voir que défoncés, c'est qu'au final vous ne vous appréciez pas pour ce que vous êtes REELLEMENT, sans "artifices"...
Je dis pas, c'est peut être moins drôle, mais une amitié, ou même une relation amicale ne se construit pas que par la défonce; sinon y'a maldonne quelquepart...
Puis c'est peut être moins drôle mais quand entre amis, à jeun ou presque on arrive à se parler vraiment (à ne pas être superficiel et de parler de choses + profondes que  la pluie et le beau temps, ou le dernier film qu'est sorti ou autre fadaises telles que la qualité de la coke de ce weekend vs qualité de la coke du weekend dernier..) ben c'est là que les VRAIS liens se construisent et que l'on voit VRAIMENT l'autre tel qu'il est, et que l'on se montre tel que l'on est.
Et la confiance la vraie se crée dans ces moments de lucidité (enfin ça n'exclut  pas 2,  3 verres, mais pas une cuite non plus...); tu fais confiance à quelqu'un que tu ne vois que sous l'influence d'un prod ou d'1 autre ??? Et tu crois que l'on te fait confiance réciproquement???
Peut être te faut il envisager les "relations sociales" (enfin le fait de rencontrer des gens qui te sont sympathiques) sous un autre angle ???
Voilà, en éspèrant que ça fasse avancer le schmilblik comme dirait l'autre

Posté par : sud 2 france | 05 septembre 2018 à  09:23

 
#18 Posté par : Tête de crêpe 05 septembre 2018 à  10:04
En lisant ton message sud2france je réalise qu’en faisant trop de raccourcis, ce que je raconte semble s’être éloigné de ce que je vis.

Quand je consommais tous les week ends (je vais continuer à en parler au passé par superstition big_smile), c’etait majoritairement seule. Notamment parce que parmi mes proches (mes amis), seuls 2 prennent de la c.
Du coup, c’est moi qui ai fini par m’isoler un peu le week end parce que j’avais envie et besoin de mes moments de defonce une fois la semaine finie. Et je ne voulais pas consommer au milieu de ceux qui n’en prennent pas, car les rares fois où je l’ai fait, j’ai pas aimé être en décalage. Et encore moins être dans le faux car je le faisais en cachette...
j’avais en revanche maintenu une vie sociale la semaine, sans c. Et c’est dans ces conditions que je voyais le plus souvent mes amis. Les non consommateurs mais aussi les consommateurs car la présence de ces deux là dans ma vie sans qu’on soit défoncés m’est très précieuse.

C’est notamment tout ça qui me donne envie de réduire fortement / arrêter la c (je doute de plus en plus du fait que la 1ère option soit vraiment à ma portée...). Ne plus m’isoler de mes proches. Ne plus leur préférer une conso qui me satisfait de moins en moins.

J’espère que j’ai mieux transmis ce que je vis ce coup ci smile

Posté par : Tête de crêpe | 05 septembre 2018 à  10:04

 
#19 Posté par : sud 2 france 05 septembre 2018 à  16:25
Ah effectivement ça change tout....Oui faire en cachette de VRAIS potes, c'est pas glop. Moi aussi je me suis isolé de mes amis à un moment pour consommer; quel con !!! La drogue n'apporte pas 10% de ce que de vrais Amis t'apportent. Ton paquet n'a toujours pas subi de "prélèvement" ???

Posté par : sud 2 france | 05 septembre 2018 à  16:25

 
#20 Posté par : Tête de crêpe 05 septembre 2018 à  17:39

sud 2 france a écrit

La drogue n'apporte pas 10% de ce que de vrais Amis t'apportent.

Je le ressens bcp comme ça aussi. Surtout dernièrement.
Même si j’ai pas hésité, trop souvent, à privilégier les soirées seule avec ma c aux moments en famille ou avec mes amis.
Et même si je sais que j’aime quand même les sensations que me procurent la c. Enfin, évidemment avant que je ne dégringole une fois la session finie.

sud 2 france a écrit

Ton paquet n'a toujours pas subi de "prélèvement" ???

Toujours pas ! Et pas envie pour le moment.
Encore moins aujourd’hui vu que j’ai  picolé hier soir. Grosse fatigue du coup aujourd’hui. Je n’ai qu’une envie pour ce soir, un bon dîner et au lit tôt smile


Posté par : Tête de crêpe | 05 septembre 2018 à  17:39

 
#21 Posté par : Bootspoppers 05 septembre 2018 à  20:39
Alors tête de crêpe,
Couche toi tôt et passe une bonne nuit!

Posté par : Bootspoppers | 05 septembre 2018 à  20:39

 
#22 Posté par : Tête de crêpe 06 septembre 2018 à  11:32

Bootspoppers a écrit

Alors tête de crêpe,
Couche toi tôt et passe une bonne nuit!

C’est exactement ce que j’ai fait smile

Bonne journée à tous !


Posté par : Tête de crêpe | 06 septembre 2018 à  11:32

 
#23 Posté par : Tête de crêpe 07 septembre 2018 à  20:48
Suite du journal de bord.
La semaine s’est passée nickel niveau envies. L’échantillon cadeau est resté indemne dans sa petite boîte.

Aujourd’hui, l’envie est revenue. Assez forte par moments.
Yoyo dans l’apres-midi entre « j y touche pas ce soir » et « allez, m’en fous, je me fais l’échantillon ce soir, y’a pas grand chose, ça me fera pas de mal ».
J’ai finalement opté pour l’option j y touche pas.
Parce que je veux casser le rythme de la conso systématique du week end. Rythme qui a repointé le bout de son nez ces 3 dernières semaines. Je veux me débarrasser de cet automatisme.

Je verrai bien comment je gère ce soir et le reste du week end.

Et puis, j’ai un joint prêt pour le cas ou le craving devenait violent dans la soirée fume_une_joint

Merci de m’avoir lue et très bonne soirée à tous

Posté par : Tête de crêpe | 07 septembre 2018 à  20:48

 
#24 Posté par : janis 07 septembre 2018 à  21:42
Bravo tête de crêpe, tu résistes, tu le jauges, lui parle, tu négocies ton envie avec cet échantillon, lui signifiant que ce sera quand tu le décideras et pas quand il t appellera.

Il propose, tu disposes....de ta conso, de ta vie, de ton envie .

Bon courage et bon weekend ^^

Janis

Posté par : janis | 07 septembre 2018 à  21:42

 
#25 Posté par : sud 2 france 07 septembre 2018 à  21:51
Bravo !!! Et on sait comment c'est dur de regarder un keps sans y toucher, et tout particulièrement quand il s'agit de CC

Posté par : sud 2 france | 07 septembre 2018 à  21:51

 
#26 Posté par : Tête de crêpe 07 septembre 2018 à  21:55
Janis, tu as mis les mots exacts sur ce qu’il se passe. Tu le formules même mieux que moi qui le vis wink

Et ben, si j’avais pu imaginer que je vivrais ce moment précis où je décide à nouveau avec la c, j y aurais pas cru il y a encore qq semaines.
C’est plutôt très chouette.
Je baisse pas la garde, je continue.

Merci bcp et très bon week end à toi aussi

Posté par : Tête de crêpe | 07 septembre 2018 à  21:55

 
#27 Posté par : Tête de crêpe 07 septembre 2018 à  21:59
C’etait tout simplement inenvisageable il y a qq semaines pour moi sud2france !
J’avoue que j’ai pensé dans la journée à ce que tu m’avais dit, à savoir de tenter de garder l’échantillon jusqu’à ce week end, voire mieux, le suivant. Ça m’a motivée, merci smile

Posté par : Tête de crêpe | 07 septembre 2018 à  21:59

 
#28 Posté par : sud 2 france 07 septembre 2018 à  22:01
Prego

Posté par : sud 2 france | 07 septembre 2018 à  22:01

 
#29 Posté par : Nils1984 07 septembre 2018 à  22:41

Tête de crêpe a écrit

Suite du journal de bord.
La semaine s’est passée nickel niveau envies. L’échantillon cadeau est resté indemne dans sa petite boîte.

Aujourd’hui, l’envie est revenue. Assez forte par moments.
Yoyo dans l’apres-midi entre « j y touche pas ce soir » et « allez, m’en fous, je me fais l’échantillon ce soir, y’a pas grand chose, ça me fera pas de mal ».
J’ai finalement opté pour l’option j y touche pas.
Parce que je veux casser le rythme de la conso systématique du week end. Rythme qui a repointé le bout de son nez ces 3 dernières semaines. Je veux me débarrasser de cet automatisme.

Je verrai bien comment je gère ce soir et le reste du week end.

Et puis, j’ai un joint prêt pour le cas ou le craving devenait violent dans la soirée fume_une_joint

Merci de m’avoir lue et très bonne soirée à tous

Salut

Je me suis dit ce matin (en mode résistance) que le craving de CC c'est un peu comme un trauma inversé, j veux dire qu'on cherche à se délivrer du souvenir lointain ou récent d'un plaisir vécu (en ce qui concerne le shoot, c'est un réel plaisir fulgurant), on cherche à oublier ce plaisir mais il perdure et s'amplifie au fur et à mesure de notre résistance
Je ne sais pas si tu as des antécédents vis à vis de ce phénomène psychique, pour moi c'est nouveau: le désir d'héro n'est pas comparable (selon moi, j'suis peut-être tordu ?)
Tiens bon, bise et... poing levé (ouai ouai j'entends déjà les petits malins dirent que c'est clichouille... sauf qu'ils ne sont pas dans ma peau ((big_smile)) )   Nils (ex Ghayb1984) super


Posté par : Nils1984 | 07 septembre 2018 à  22:41

 
#30 Posté par : SPUD 07 septembre 2018 à  22:57
les longues pauses c'est pas complètement désagréables ni complètement impossible , ça relance la machine on vaque à d'autres occupations , on percute tranquillement qu'il n'y a pas que les produits comme source d'envol , il y a le tout autour ...
On finit par ritualiser au delà des weekends , ça devient alors des rituels sacrés ... Les effets sont multipliés par mille après de " longues" périodes d'abstinences , de toutes petites doses suffisent alors à de grands voyages ...
Lorsque tu commences à t'interroger sur le fait que c'est un peu trop , que ce n'est plus si plaisants que ça , c'est que c'est probablement le bon moment de se rendre compte que tout cela est nécessaire (peut être) mais pas forcément indispensable , change de rythme tranquillement et profites

Posté par : SPUD | 07 septembre 2018 à  22:57

 
#31 Posté par : Bootspoppers 07 septembre 2018 à  23:09
Bravo tête de crêpe
Courage !

Posté par : Bootspoppers | 07 septembre 2018 à  23:09

 
#32 Posté par : sud 2 france 08 septembre 2018 à  05:45
Oui dis toi que au plus tu mets de temps entre chaque conso au moins tu auras besoin de quantité pour des effets +++

Posté par : sud 2 france | 08 septembre 2018 à  05:45

 
#33 Posté par : Tête de crêpe 08 septembre 2018 à  11:53

Nils1984 a écrit

le craving de CC c'est un peu comme un trauma inversé, j veux dire qu'on cherche à se délivrer du souvenir lointain ou récent d'un plaisir vécu (en ce qui concerne le shoot, c'est un réel plaisir fulgurant), on cherche à oublier ce plaisir mais il perdure et s'amplifie au fur et à mesure de notre résistance

C’est exactement ce que j’ai eu du mal à appréhender dans la séance d’emdr que j’avais fait sur ma conso. Fallait cette fois me désensibiliser de l’envie, du plaisir. Et non pas d’une angoisse, d’une douleur.
L’envie existe encore. Le souvenir du plaisir aussi.
Dans ces cas, je fais justement appel au « trauma » désagréable pour ne pas céder à chaque fois : la descente.
Au final, je me retrouve à faire de cette descente le « refuge mental » pour ne pas consommer. Étrange smile

SPUD a écrit

Les effets sont multipliés par mille après de " longues" périodes d'abstinences , de toutes petites doses suffisent alors à de grands voyages ...

sud 2 france a écrit

Oui dis toi que au plus tu mets de temps entre chaque conso au moins tu auras besoin de quantité pour des effets +++

C’est pour ça qu’il faudra que je fasse gaffe à pas me jeter dessus comme une affamée entre deux pauses. Que j'évite de me goinfrer comme dans la comparaison de Janis avec le régime. Pour ça, il faut que les pauses ne soient pas juste une frustration mais bien une gestion de la conso pour mon bien être.

Bootspoppers a écrit

Bravo tête de crêpe
Courage !

Merci bcp smile


Posté par : Tête de crêpe | 08 septembre 2018 à  11:53

 
#34 Posté par : Nils1984 09 septembre 2018 à  10:00
Salut...

Galère putain galère, comment tu gères toi ? C'est dingue ce truc
J'ai passé un samedi et une nuit impeccable, sans me prendre la tête à me dire : "bon j'y vais pas, c'est fini, c'est mort, même pas pour demi, stop, temps mort, etc etc" car j'avais réussi à évacuer l'envie de monesprit (et de ma p'tite monade aussi)
Et y'a dix minutes, c'est revenu d'un coup: "ramasse tes dents hurle mon démon, t'en reprendras que tu le veuilles ou non"
Alors je me réponds (oui... je suis le cerveau de Jack) : "comme j'ai dis à Boots ça coute un bras cette histoire, m'emmerde pas."
(bon je caricature, ça se passe pas comme ça en vrai, c'est une image drugs)
alors je me dis : le craving c'est un jour sur deux ou quoi ? C'est pas la première fois en plus
"craving" ce mot me débecte déjà, j'ai prononcé que ça depuis deux mois, en plus c'est affreux comme mot, un mot coupé à la tronçonneuse on dirait merde
Craving, crevasse, crevure, youtubeur (cherche l’intrus big_smile)

Du coup, 'envie d'y aller, billets prêts...
Je tiendrais pourtant. En cet instant je me dis ça parce que l'écrire éclaircie le doute

Et toi tu gères comment ? Merci pr ta réponse sur le trauma-inverse et l'EMDR

bise à bientôt

mur (Vache, il est solide ce mur...)

Posté par : Nils1984 | 09 septembre 2018 à  10:00

 
#35 Posté par : Tête de crêpe 09 septembre 2018 à  10:57
Nils,

Je sais très bien dans quel état tu es. Ce foutu craving (il me fout le cafard à moi aussi ce mot) qui vide le cerveau de tout sauf de la conso.
Je sais pas pour toi, mais pour moi, il est imprévisible ce con. Il peut me torturer non stop pendant toute la journée où « juste » faire qq apparitions. Dans tous les cas, il me retourne le bide.

Ce week end, j’ai eu du bol. Il ne m’a pas vraiment emmerdée. Qq visites fugaces et faciles à renvoyer. Alors même que j’ai de quoi consommmer. Mais non, cette fois ci, c’est bizarrement facile de ne pas céder. C’est super étrange pour moi car très nouveau.

Comment je fais pour le dépasser ?
Je m’accroche de toutes mes forces aux raisons pour lesquelles je ne veux plus de cette conso automatique, pas vraiment choisie la plupart du temps. Je pense aux descentes degueulasses, à la déprime, au manque de sommeil, à mon visage qui sera marqué par les excès (la coquetterie peut aider aussi parfois big_smile), au fric dépensé. Je pense aux bienfaits de ne pas consommer frénétiquement : la forme et le moral au top, la satisfaction d’avoir décidé de quand et comment je consommerai (Janis m’a bcp aidée à voir plus clair pour ça - merci encore madame !).
Et j'écris ici. Pendant les 2 derniers mois, je crois que c’est un des trucs qui m’a le plus aidée. Venir poser les mots sur ce que je ressens et traverse. Ce à quoi je veux parvenir. Ça a tendance à me calmer, me faire redescendre de mon obsession, m’eclaircir les idées. Souvent l’envie de consommer a disparu (pas pour toujours hein, faut pas rêver !) dès que j’ai fini de rédiger un post.
Tu le dis d’ailleurs toi même :

Nils1984 a écrit

Je tiendrais pourtant. En cet instant je me dis ça parce que l'écrire éclaircie le doute

Les retours des uns et des autres, les échanges. Ça m’a incroyablement portée, sans déconner.

Et puis aussi parfois, je lui cède à ce craving. Je consomme. Et c’est pas la fin du monde.
Parce que je crois pas qu’on arrivera à l'objectif, quel qu’il soit, en 1 jour. Y a du chemin à parcourir, il est nécessaire pour bien comprendre et bien consolider cette évolution qu’on souhaite.
Ce qui est chouette ici, c’est qu’on peut le faire accompagné ce chemin. Il semble moins long et pénible comme ça. Et il est plus productif aussi je trouve.

Courage Nils. Continue d’ecrire, c’est bien pour toi et pour nous smile

Bises


Posté par : Tête de crêpe | 09 septembre 2018 à  10:57

 
#36 Posté par : AJasAndAHalf 09 septembre 2018 à  13:23
hey,

si c'est un automatisme des week end, ca pourrait peut être t'aider de commencer une/plusieurs nouvelles activités les week end? histoire de trouver un diversion a tes cravings..


Jass

Posté par : AJasAndAHalf | 09 septembre 2018 à  13:23

 
#37 Posté par : Tête de crêpe 09 septembre 2018 à  14:39

AJasAndAHalf a écrit

hey,

si c'est un automatisme des week end, ca pourrait peut être t'aider de commencer une/plusieurs nouvelles activités les week end? histoire de trouver un diversion a tes cravings..


Jass

Carrément.
Je suis en train de me lancer dans une activité associative. C’est un début dans le changement des habitudes smile
Et ces deux derniers jours m’ont donné  bon espoir sur ma toute nouvelle capacité à me défaire des vieux réflexes sans trop de mal, même le week end smiley-gen013
Je suis contente ce dimanche, mais je ne me risque pas à crier victoire pour le moment, loin de là. Petit à petit.

Merci pour ton message !


Posté par : Tête de crêpe | 09 septembre 2018 à  14:39

 
#38 Posté par : Nils1984 09 septembre 2018 à  17:30

Tête de crêpe a écrit

Nils,

Je sais très bien dans quel état tu es. Ce foutu craving (il me fout le cafard à moi aussi ce mot) qui vide le cerveau de tout sauf de la conso.
Je sais pas pour toi, mais pour moi, il est imprévisible ce con. Il peut me torturer non stop pendant toute la journée où « juste » faire qq apparitions. Dans tous les cas, il me retourne le bide.

Ce week end, j’ai eu du bol. Il ne m’a pas vraiment emmerdée. Qq visites fugaces et faciles à renvoyer. Alors même que j’ai de quoi consommmer. Mais non, cette fois ci, c’est bizarrement facile de ne pas céder. C’est super étrange pour moi car très nouveau.

Comment je fais pour le dépasser ?
Je m’accroche de toutes mes forces aux raisons pour lesquelles je ne veux plus de cette conso automatique, pas vraiment choisie la plupart du temps. Je pense aux descentes degueulasses, à la déprime, au manque de sommeil, à mon visage qui sera marqué par les excès (la coquetterie peut aider aussi parfois big_smile), au fric dépensé. Je pense aux bienfaits de ne pas consommer frénétiquement : la forme et le moral au top, la satisfaction d’avoir décidé de quand et comment je consommerai (Janis m’a bcp aidée à voir plus clair pour ça - merci encore madame !).
Et j'écris ici. Pendant les 2 derniers mois, je crois que c’est un des trucs qui m’a le plus aidée. Venir poser les mots sur ce que je ressens et traverse. Ce à quoi je veux parvenir. Ça a tendance à me calmer, me faire redescendre de mon obsession, m’eclaircir les idées. Souvent l’envie de consommer a disparu (pas pour toujours hein, faut pas rêver !) dès que j’ai fini de rédiger un post.
Tu le dis d’ailleurs toi même :

Nils1984 a écrit

Je tiendrais pourtant. En cet instant je me dis ça parce que l'écrire éclaircie le doute

Les retours des uns et des autres, les échanges. Ça m’a incroyablement portée, sans déconner.

Et puis aussi parfois, je lui cède à ce craving. Je consomme. Et c’est pas la fin du monde.
Parce que je crois pas qu’on arrivera à l'objectif, quel qu’il soit, en 1 jour. Y a du chemin à parcourir, il est nécessaire pour bien comprendre et bien consolider cette évolution qu’on souhaite.
Ce qui est chouette ici, c’est qu’on peut le faire accompagné ce chemin. Il semble moins long et pénible comme ça. Et il est plus productif aussi je trouve.

Courage Nils. Continue d’ecrire, c’est bien pour toi et pour nous smile

Bises

merci Tête de Crêpe on se tient au courant
bye


Posté par : Nils1984 | 09 septembre 2018 à  17:30

 
#39 Posté par : Tête de crêpe 28 septembre 2018 à  12:39
Bonjour à tous,

Je donne des petites nouvelles.
Depuis le 1er message de ce post, quasi 1 mois est passé.
J’ai consommé de la c à deux reprises pendant ce mois. Dans des quantités qui n’ont rien à voir avec mes habitudes.
L’échantillon, qui était avant ça resté intact 3 semaines dans sa petite boîte - énorme nouveauté pour moi, m’a fait qq lignes prises sur 2 soirs, pendant des soirées avec des amis. Donc pas d’excès, juste agréable smile

Je vais certainement pas fonfaronner mais je me dis que j’ai quand même fait un bout de chemin ces derniers mois.
Je suis vachement plus sereine. J’apprecie tellement ma vie retrouvée sans excès de c. J’ai aussi bcp apprécié  les 2 prises raisonnables de ce mois.

Je me surprends à ne plus compter les jours sans. Je ne suis autant obsédée par la c / la non prise de c.
Je ne me considère plus en pause. Je pense que je suis plutôt en train d’entrer dans une nouvelle ère (j’ai pas peur d’utiliser de grands mots big_smile) de ma vie de consommatrice. Je crois que je suis peut être finalement capable d’avoir une consommation choisie et gérée. Une qui ne me bousille pas mon énergie, mon moral, mon temps.

Je ne baisse pas ma garde parce que je connais trop bien ma facilité à tomber dans les excès. Mais je me fais davantage confiance. Je suis dans un état d’esprit où je me dis que je consommerai encore, c’est sûr. Mais, je crois que je consommerai « mieux ». Ça me va bien comme ça pour le moment.

Voilà smile

Je vous souhaite à tous une excellente journée, a qq heures du week end smiley-gen013

Posté par : Tête de crêpe | 28 septembre 2018 à  12:39

 
#40 Posté par : Bootspoppers 28 septembre 2018 à  17:44
Merci tete de crepe!

Posté par : Bootspoppers | 28 septembre 2018 à  17:44

 
#41 Posté par : sud 2 france 29 septembre 2018 à  14:36
Tu as gardé un "paquet" dans une boîte sans y toucher pendant 3 semaines ???
POPOPOPo !!! BIG UP !!!! C'est là que tu vois la distanc que ttu as mis entre le prod et toi, et comment l'addiction s'est réduite à peau de chagrin....2 prises dans le mois c'est vraiment peu (à moins que chaque prise représente....plusieurs grammes). BRAVO !!!!!!!!
Très sincèrement tu peux être fière de toi. Mais comme tu le dis si bien ne baisses pas la garde

Posté par : sud 2 france | 29 septembre 2018 à  14:36

 
#42 Posté par : Nils1984 29 septembre 2018 à  14:58
je voulais champignotter vert hier mais
hum... disons que ce post équivaut à un grand j'approuve ? Mais qu'est ce que j'ai a approuver ? Bha... ce que dit sud 2 france : juste bravo, non seulement pour la force que tu puises en toi mais pour celle que tu partages

et c'est bon

en pleine face, certains méritent des tartes à la crème

mais nous on garde notre Tête de Crêpe, qu'on veut garder dans le cercle
Tête de Crêpe qui m'aide à repousser le mauvais œil

pleins de pensés pour toi

ciao frangine

Posté par : Nils1984 | 29 septembre 2018 à  14:58

 
#43 Posté par : janis 29 septembre 2018 à  15:46
Tu te fais confiance... Je crois que la tu as tout dit!
Bravo bravo vraiment !
Bisous
Janis

Posté par : janis | 29 septembre 2018 à  15:46

 
#44 Posté par : Tête de crêpe 29 septembre 2018 à  19:16
Merci bcp les copains. Sincèrement, ça fait super chaud au cœur vos messages.

sud 2 france a écrit

2 prises dans le mois c'est vraiment peu (à moins que chaque prise représente....plusieurs grammes).

Je suis d’accord !
Bon là en l’occurrence, les deux prises se sont faites sur le fameux échantillon. Ça m’a fait genre 3 petites lignes pour chacun des deux soirs.
Faudra que je veille à rester plus ou moins dans ces quantités la prochaine fois wink

Encore merci à vous 4.

Je vous embrasse


Posté par : Tête de crêpe | 29 septembre 2018 à  19:16

Remonter

Pied de page des forums