Ce fut long / Les Blogs de PsychoACTIF

Ce fut long 



Bonjour,

Je reviens sur PA après qq mois qui furent très compliqués pour moi.
J’ai connu une période super difficile moralement. Je n’arrive toujours pas à mettre le doigt sur le déclencheur de la crise qui m’a mise à plat, j'ai même cru perdre totalement les pédales par moments. J’ai eu peur de ne pas remonter à la surface.

J’ai envie de la raconter dans mon blog car je suis prête enfin à poser les mots, mon blog ici m’a toujours fait du bien. Ça me permet de décharger un peu les bagages. Et revenir sur PA me donne le sentiment de reprendre un peu ma vie comme « avant ».

Ça a commencé en fin d’année 2019, presque du jour au lendemain.
Pour le contexte quand même, j’ai déménagé en novembre, après 12 ans dans le même appart. Ça a dû me chambouler un peu avec du recul.
Mais ce déménagement je le voulais, j’ai mis des mois à le préparer, j’ai vécu une vraie euphorie à intégrer mon nouveau chez moi.

Mes difficultés ont débuté au taf. D’un coup, c’était vraiment très soudain,
J’ai commencé à avoir peur de tout, tout le temps.
Une angoisse constante et très forte. L’impression par moments qu’elle serait insurmontable.
Ça m’a menée à vouloir tout vérifier, tout le temps, à déterrer des trucs vieux de 10 ans ! En clair, je cherchais la merde ! Au bureau et même une fois rentrée chez moi, je passais mon temps à fouiller dans les dossiers et dans ma mémoire pour y trouver une erreur que j'aurais faite.
J’avais un sentiment de catastrophe imminente.
Rien ne me calmait, je faisais des crises d’angoisse et de larmes, je n’arrivais pas à faire comprendre mes ressentis à mes proches. Je crois que je ne les comprenais pas non plus vraiment.
Je ne supportais plus le contact des autres car j’étais persuadée que ma vie était sur le point de voler en éclats, donc je ne pouvais pas faire comme si de rien n’était.
Je me suis isolée (c’est ma façon habituelle de gérer les moments de down). Je n’arrivais même plus a venir sur PA, ouvrir la page internet m’était impossible, j’avais aussi honte de ne pas pouvoir m’intéresser aux autres. Et plus le temps passait plus il était difficile de sortir de ma tétanie.

Je continuais à vaporiser ma beuh quasi tous les soirs en espérant y trouver un peu de sérénité, qu’elle permettrait de mettre un peu mon cerveau en off pour qq heures. Ça a fait du bien par moments, ça a aggravé l’angoisse par d’autres. Je ne sais jamais à l’avance l’effet qu’une vaporisation me fera. Mais je continue à consommer régulièrement  car j’espère toujours retrouver la détente que j’aime dans cette conso, ce qui arrive souvent heureusement.
J’ai fortement réduit ma conso de c ces derniers mois, aidée par le fait que je vois bcp moins les deux amis avec lesquels je consommais (nouvelle distance géographique qui ne rend plus les rencontres aussi spontanées). J’en suis actuellement à une conso en moyenne 1 fois par mois. Pendant le pic de mes crises d’angoisse, je ne consommais pas du tout, par peur du retour de bâton, j’étais bcp trop fragilisée pour gérer en plus une descente.

Ma psy a fini par me conseiller de prendre des anxiolytiques car on ne voyait aucune accalmie à mes crises. J’en étais épuisée. Mon sommeil avait foutu le camp en même temps que ma joie de vivre.
J’ai eu une prescription pour du lexomil. Ça m’a aidée à sortir un peu la tête de la vague, à me calmer un peu pour essayer de gagner du recul.
J’en ai pris 2 semaines. En culpabilisant (la vie serait trop simple si je me foutais un peu la paix !) de ne pas être assez forte, en ayant peur de tomber dans la dépendance.
Puis, j’en ai pris de moins en moins, pour finalement arrêter. Depuis le début du confinement, j’ai dû prendre au total 1 barrette, 1/4 à chaque fois que je sentais la grosse crise d’angoisse arriver.

Je ne suis pas totalement sortie de la boucle d’angoisses, mais c’est déjà mieux.
Je travaille bcp avec ma psy qui est formidable et qui a été un soutien incroyable.

La peur reste encore le sentiment qui m’accompagne le plus depuis 6 mois.
Mon cerveau me laisse peu de répit, dès que je considère avoir « géré » une angoisse, il m’en déterre une nouvelle ! Mais ça reste bcp moins violent que ces derniers mois.

Je suis un peu mal à l’aise d’écrire ce billet. Ça me donne l’impression d’être une connasse qui n’a pas été là pour écouter et aider les autres et qui revient quand elle a besoin de chouiner sur sa petite personne. Désolée si c’est perçu comme ça, j’étais juste pas capable de faire autrement.

Je suis contente de retrouver ce lieu.

Prenez bien soin de vous

Catégorie : Carnet de bord - 18 avril 2020 à  11:23



Commentaires
#1 Posté par : janis 18 avril 2020 à  12:36
Coucou tête de crêpes,

Bienvenue sur ton blog.

On a tous le droit d aller mal, de se calfeutrer le temps que ça aille mieux, de venir chercher de l aide sans être en mesure d en donner, d être humain quoi.

Je suis heureuse que tu ailles mieux. On est là pour toi.

Bisous

Posté par : janis | 18 avril 2020 à  12:36

 
#2 Posté par : cependant 19 avril 2020 à  12:36
Salut Tête de Crêpe,

je connais assez bien une situation assez proche de celle que tu décris

Tête de crêpe a écrit

J’avais un sentiment de catastrophe imminente.
Rien ne me calmait, je faisais des crises d’angoisse et de larmes, je n’arrivais pas à faire comprendre mes ressentis à mes proches. Je crois que je ne les comprenais pas non plus vraiment.
Et plus le temps passait plus il était difficile de sortir de ma tétanie.
Ma psy a fini par me conseiller de prendre des anxiolytiques car on ne voyait aucune accalmie à mes crises.
J’en étais épuisée.
Mon sommeil avait foutu le camp en même temps que ma joie de vivre.
J’en ai pris 2 semaines. En culpabilisant

je trouve ta description tristement parlante, percutante et bien semblable à une période que j'ai traversée...
et le point positif c'est ça : de l'avoir passé, de l'avoir lentement poussé derrière nous. Certes, il ne suffit de pas grand chose des fois pour se demander si vraiment ce n'est que du passé...mais quand on commence à voir un tout petit bout d'horizon, même si les nuages et la tempête reviendrons, on sait que c'est des averses passagères...

Et le poids des culpabilités que nous nous infligéons, nous n'avons pas à le porter. Facile à dire, mais déjà de le savoir ça aide à virer un peu de lest...

Bon retour et bon courage smile


Posté par : cependant | 19 avril 2020 à  12:36

 
#3 Posté par : Tête de crêpe 19 avril 2020 à  20:04
@Janis : Merci beaucoup, tu as vraiment le don des mots réconfortants. Je suis heureuse de te retrouver.

@Cependant : je suis tellement en phase avec ce que tu écris. Aussi bien la peur que ça revienne (comme un lendemain de migraine !) que la violence inutile de la culpabilité.
Je vais fortement garder en tête l’espoir que ce soit derrière ou du moins que si ça recommence, ça sera moins fort.
J’espère que tu gères au mieux de ton côté.

Merci beaucoup et bises à vous deux

Posté par : Tête de crêpe | 19 avril 2020 à  20:04

 
#4 Posté par : Dounia 21 mai 2020 à  03:04
Coucou Tête de crêpes,
Je comprends excrément bien ton sentiment après avoir vécu un parcours assez similaire en même temps.

Je suis aussi entrain d’essayer de redonner sa juste place à la C dans ma vie et c’est pas toujours facile... d’autant que j’ai la pression puisque mon mari (qui tape cependant aussi régulièrement avec moi en contexte festif!) m’a prévue qu’il me quitterait s’il me rechopais encore à en taper toute seule dans un contexte qui ne s’y prête pas sad
Nous sommes ensemble depuis 20ans, on a deux enfants, je l’aime donc j’arrive à trouver la motiv pour ne pas (trop) en semaine wink

Bref, le stress!
Paradoxalement ce qui m’aide bien à gérer mes angoisses c’est mon traitement antidépresseur (venlafaxine) qui me permet de relativiser et de voir la vie sous un jour plus agréable... je ne sais pas trop comment ça marche mais c’est super efficace (et comme je ne veux pas de benzo!)

Je te souhaite bon courage pour la continuation et si tu veux qu’on discute un peu plus sans pourrir ton blog, n’hésite pas à m’écrire en MP!

Bises à vous tous et courage smiley-gen013

Posté par : Dounia | 21 mai 2020 à  03:04

Remonter

Pied de page des forums