Ferrer & mon problème avec les benzos / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Dextro » 

Ferrer & mon problème avec les benzos 



Cette fois-ci je vais me défiler : je ne réécrirai pas les paroles de la chanson que je veux vous présenter. Simplement parce qu'elle est parfaite comme elle est!



Citons simplement :
Il voyageait d'est en ouest en prenant quelques risques
Son coeur était plein d'amour et son herbe était la meilleure
Dans un palace hôtel ou dans une ruelle
Il te vendait l'enfer ou te donnait le ciel.
Cher Michael, le dealer au coeur d'or, farewell.
[...]
Ils se rencontraient chaque soir, la défonce faisait l'affaire
Dans une boîte, un hôtel, un parking ou bien quelque part
Puis elle l'a piqué trop fort et ça l'a fait planer trop loin
Et il a raté son tournant, et derrière il n'y avait plus rien.
Chers Michael et Jane, c'était juste pour vous dire au revoir.


L'introduction musicale passée, je peux passer au côté sombre de ce billet, les benzos...

Le temps, la vie et ma bonne étoile m'ont fait surmonter l'addiction et les cravings d'héro, de speed et de kéta.
Mais je ne sais pourquoi, les benzos restent durement ancrés dans mon esprit depuis ce jour d'août 2017 où un benzo-lover, amnésique et désorienté à vie par ses consos, m'offra une plaquette de Valium. A ce moment je sortais petit à petit de la rue et de l'état d'hyper-vigilance qu'elle implique pour profiter du confort d'une chambre d'hôtel et me prélasser dans le confort du lit et du Valium.
Naturellement, je trouvais le moyen de me procurer au marché noir du Valium Teva ("Teva Etre Accro") pour nourrir ma conso qui s'éleva au maximum à 40 mg/jour. Puis ce fût mon médecin de CSAPA qui me proposa d'ajouter à la métha du Valium puis Seresta (à ma demande) pour m'éviter d'avoir à fréquenter les dealers, et pour mon confort... (je demandai le Seresta au lieu du Valium pour ne pas être dans le coltar H24, mais je fus vite déçu par la faiblesse du Seresta, même à 75 mg/ jour).

Mais quand je du changer de région, donc de CSAPA et me trouver face à un médecin moins conciliant refusant de me prescrire des benzos "de confort", je couru les pharmacies avec mes anciennes ordonnances pour supplier les pharmaciens de me "dépanner" une boîte de Valium par ci, une boîte de Seresta par là.
Et ça marchait, une fois sur dix, mais ça marchait.

Un an plus tard, donc depuis un mois, je suis "inséré", et "dans les rangs", mais mes envies de benzos sont devenues INSOUTENABLES. Et mes anciennes ordonnances sont largement dépassées pour pouvoir faire plier les pharmaciens conciliants.
Bonne pomme, je suis donc allé consulter un généraliste et, sans mentir sur mes angoisses, mais ayant menti par omission sur mon TSO, je me suis vu prescrire du Seresta 10... C'est mieux que rien... Mais quelle fût ma surprise de voir que ma tolérance ayant été ramenée au point zéro, il me suffisait de 30 mg pour me sentir dans la "dimension GABAergique".
Seulement toutes les bonnes choses ayant une fin, notamment les ordonnances, je suis aujourd'hui dos au mur et dois faire un choix :

- me résigner à arrêter ici mon extra de benzo qui aura duré 10 jours et 2 boites de Seresta 10, et passer mes journées à penser à ces petits comprimés blancs qui fondent si bien en bouche.

- aller voir UN AUTRE médecin, et entrer ainsi dans le cercle vicieux de l'errance médicale (avec l'inconvénient de devoir payer cash chaque consultation)

-passer au niveau supérieur et faire de fausses ordonnances "light" pour passer sous les radars. Et entrer dans le cercle vicieux de "c'est trop simple je vais m'en procurer toujours plus, et passer à des benzos plus puissant que ce pauvre oxazépam!".

J'ai bien essayé de rejouer la carte du "vous pouvez me dépanner une boîte en attendant que je revois mon médecin svp?", avec mon ordonnance récente, mais ça ne marche plus... Pourquoi selon vous? Parce que comme il n'y a pas écrit "METHADONE 40 mg" à côté comme sur mes ordos de CSAPA d'il y a un an, je ne suis plus vu comme un tox et n'ai donc plus le privilège de me voir avancer des anxios. Je trouve ça profondément injuste...

Qu'en pensez-vous chers confrères?

Catégorie : Carnet de bord - 19 novembre 2018 à  19:26

#diazépam #oxazépam #benzodiazepines



Commentaires
#1 Posté par : janis 19 novembre 2018 à  19:35
Coucou dextro,

Déjà je suis tentée de te dire d éviter de faire de fausses ordonnances. Tu es sorti de nombreux ennuis, tu as géré de nombreuses dépendances, ce serait dommage de te mettre dans les embrouilles avec la justice. cette troisième option est une non option mais ça n engage que moi.

Alors tu as deux choix: voir d'autres médecins et entrer, en effet, dans la dépendance aux ordonnances.

Ou prendre ces 10 jours comme l extra sympa que c était, et attendre de nouveau de rebaisser ta tolérance pour refaire ce type de cession plus tard. C est toi qui vois mais ce serait pas mal si tu arrivais a gérer les bz comme un plaisir occasionnel.

Prends soin de toi
Janis

Posté par : janis | 19 novembre 2018 à  19:35

 
#2 Posté par : Dextro 19 novembre 2018 à  20:16
Merci de ta réponse Janis!

janis a écrit

Déjà je suis tentée de te dire d éviter de faire de fausses ordonnances. Tu es sorti de nombreux ennuis, tu as géré de nombreuses dépendances, ce serait dommage de te mettre dans les embrouilles avec la justice. cette troisième option est une non option mais ça n engage que moi.

C'est vrai, merci de me remettre les pieds sur terre. Je deviens vite mégalo quand j'entrevois la possibilité de voir la vie en rose 7j/7!
Je sais instinctivement que les effets mêmes des benzos finiraient par me rendre imprudent et par me faire griller tôt ou tard... Si je n'ai pas perdu mon taf entre temps, arraché aux meilleurs benzos que la pharmacopée propose!

janis a écrit

Alors tu as deux choix: voir d'autres médecins et entrer, en effet, dans la dépendance aux ordonnances.

Ou prendre ces 10 jours comme l extra sympa que c était, et attendre de nouveau de rebaisser ta tolérance pour refaire ce type de cession plus tard. C est toi qui vois mais ce serait pas mal si tu arrivais a gérer les bz comme un plaisir occasionnel.

Prends soin de toi
Janis

Je pense que je vais tenter de prolonger l'extra et miser un peu plus gros en visant une prescription de Xanax ou Lexo... Je suis bon acteur, je sais montrer au médecin des signes cliniques de mon anxiété, pour cela il me suffit de penser à l'ordonnance qui m'attend... Et si ça ne marche pas, c'est que je n'aurai pas assez désiré ces anxios et que donc je ne les mérite pas! thinking

Il faut savoir se faire une raison, et heureusement que vous êtes là pour m'y aider salut


Posté par : Dextro | 19 novembre 2018 à  20:16

 
#3 Posté par : Dextro 20 novembre 2018 à  07:23
J'en peux plus... je suis possédé :

Cette nuit j'ai rêvé que je prennais du Xanax 0,5 et qu'un(e) ami(e) me regardait avec amour et envie.

J'ai rêvé d'un film dans lequel un gars prends un Lexo et montre bien la boîte ronde à l'écran pour faire la pub. Tout était très lumineux et coloré dans ce film, les gens riaient. Je disais "haha trop bien", et ma belle mère derrière moi répondais "il faut pas en prendre de ces trucs là c'est addictif".

Et j'ai rêvé de barbituriques, de très très gros cachets blancs qui ne faisaient aucun effet.. hmm

drugs

Posté par : Dextro | 20 novembre 2018 à  07:23

 
#4 Posté par : Dextro 21 novembre 2018 à  18:10
Bon ben voilà, je sors de chez le médecin. 25 balles pour me donner le numéro d'une psy, merci docteur...
J'avais envie de pleurer quand il m'a dit "je vais pas vous bourrer de Xanax, ça ne résoudra pas vos problèmes". Mais mon problème c'est de trouver des benzos du con!!!!

Au moins il a su mettre le doigt sur mon vrai problème : ma solitude et la vacuité de mon existence comparée à mes "capacités" (pour vous donner une idée, tous les gens qui me voient pour la première fois s'imaginent que je suis ingénieur ou étudiant en médecine, c'est l'image qu'on m'a toujours renvoyé).
A la question "vous avez des passions?", j'avais juste envie de répondre "Psychoactif.org". Mais n'ayant aucune autre distraction que PA, j'ai dit "non".

Mon erreur était d'aller dans un centre médical réputé qui n'a pas besoin d'attirer des patients en leur prescrivant ce qu'ils veulent. Et à la question "vous avez consommé des drogues ou médicaments psychotropes?", je me suis certainement trahi par mon regard perdu, tellement je n'avais pas préparé cette question et tellement ma tête est remplie d'histoires de "drogues et médicaments psychotropes".

Perdu pour perdu, je m'enfile une bière en 2 minutes chrono en me convainquant que c'est comme un Xanax vu que ça agit sur le Gaba...

Edit : pour la première fois de ma vie, je kiff ma race de boire de l'alcool. Et ça m'a fait me dire qu'à partir d'AUJOURD'HUI je remprends ma vie d'autrefois : tout € sur mon compte sera désormais consacré à la défonce.
C'est tout, bye bye tout le monde.

Posté par : Dextro | 21 novembre 2018 à  18:10

Remonter

Pied de page des forums