Ghb / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » bighorsse » 

Ghb 



Ça tape à  la porte depuis un bon moment mais j ai pas envie de répondre . je vais mal , hier j ai fait un mélange un peu trop fort ..suis crevée lassée ...et l autre qui insiste ...
J en trouve la porte ..il baratine ...veut juste boire un café fumer une clope ..promis je resterai pas longtemps ..
Ok entre ...
Je n aime pas trop ce mec mais dans ce foyer ou je viens d arriver je ne connais personne ...à  part lui et des quelques potes ..pas des références mais bon...j en ai déjà  tellement côtoyé des types louches ..
Il s  installe ne veut plus de café juste un sky ...il m en reste un fond ...allez on partage , il insiste... Non je ne veux pas j ai mal au crâne ...bon allez pour moi un jus d orange
On discute  ...une heure après je vois que la pièce est pleine de gens ..je me demande par ou ils sont entres ..je les reconnais sauf un.... Des bouteilles ont surgi comme par magie ..je les regarde tous mais je me sens non concernée ..comme si je regardais la TV ...
Et la d un coup je me vois allongée par terre , un vieux moustachu tente de me mordre dans le cou ...je vois les autres debout en train de se barrer drôlement vite

Je me réveille 8 heures après ...
Je suis à  moitié déshabillée , le pantalon baissé, je comprends vite qu une catastrophe vient d avoir lieu ...
Ils étaient 5 ...dont un violeur ...je ne l avais jamais vu ...
Ils m ont volé argent, papiers, clefs de voiture ,et ma voiture ...
Je ne ressentais rien...juste qu une terrible violence m avait été faite ..
J ai quitte ce foyer des le lendemain pour ne jamais y revenir
J au su qui ils étaient , tous ..qui était ce vieux salopard ...fils du mec qui m a fait chier pour que je lui offre un café ...
Vol viol ...viol...
Un mot impensable
Un désert ..je suis dans un désert où nul être humain ne viendra me consoler
La police m à   récupérée sur les rails du chemin de fer ...

Je ne l ai jamais raconte jusqu'à  ce jour ...
Les agresseurs sont des gens très dangereux , de ceux qu on ne balancent pas à  la police ...
De toute façon, qui m aurait cru ?

Catégorie : L'enfer c'est les autres - 12 septembre 2015 à  11:33



Commentaires
#1 Posté par : Exterminaleurre 12 septembre 2015 à  13:33
Les violeurs faudrait leur couper la teub en deux et tremper le reste dans du sel pendant qu'un gros cheval leur met jusqu'au fond....

 
#2 Posté par : bighorsse 12 septembre 2015 à  13:45
J y ai pensé mais j ai pas de cheval ..

 
#3 Posté par : Exterminaleurre 12 septembre 2015 à  15:12
Lol au moins tu n'a pas perdu le sens de l'humour, c'est ça le plus important, aussi grave que soit ce qui t'est arrivé. Tu sais que tu dois vivre avec ça, que tu n'est pas la seule dans ce cas. Le Ghb est un phénomène de société, ça devient aussi banal que d'autres drogues, c'est répugnant... Mais c'est ça l'humain.... La force et la paix soient avec toi ! Ce qui a l'air d'être déjà  en toi........ Respect....

 
#4 Posté par : Anonyme6525 12 septembre 2015 à  17:24

Le Ghb est un phénomène de société, ça devient aussi banal que d'autres drogues, c'est répugnant... Mais c'est ça l'humain....

Les violeurs faudrait leur couper la teub en deux et tremper le reste dans du sel pendant qu'un gros cheval leur met jusqu'au fond....

Que dire à  ça... Tu m'as l'air aussi haineux que les violeurs sus-cités.

Le GHB est une substance, un outils, une molécule qui se lie à  certaines molécules bien précises dans ton corps. Le GHB, comme tout autre outils, peut être utilisé correctement ou non. Je vois pas pourquoi la banalisation du GHB t’éc œure, enfin c'est juste pas rationnel quoi, et c'est ton genre de raisonnement simpliste et grossier que je trouve répugnant. Je suppose que tu trouves surement que de consommer ton produit à  toi c'est bien mieux moralement? Moi que le GHB se banalise, ça remplis mon c œur de joie. Je me dit que ça fait ça de moins en alcool consommé, un peu moins de substances cancérigènes dans le corps des gens, peut être un peu plus d'amour et moins de violence?

Bighorse, tu es sur qu'on t'as refilé du GHB ou alors tu as mis ça juste par ce que tu sais que le GHB c'est "la méchante drogue du viol"! J'essaye de défendre un peu le GHB comme drogue du viol, car il a bon dos le G! L'alcool, le rohypnol, sont tout aussi efficaces...

Cela dit, je suis vraiment attristé que d'autres êtres humains puissent être assez perdu mentalement pour autant faire souffrir une personne, et cela volontairement avec préméditation, en la droguant avec quelque substance que ce soit...

Pour ce genre de traumatisme, la psychothérapie par EMDR est particulièrement indiquée, peut être une piste pour toi si cet épisode te hante encore.


 
#5 Posté par : bighorsse 13 septembre 2015 à  11:13
bijord

je suis certaine qu il s agit du GBL

j'aime la facon que vous avez de banaliser le viol, comme si c etait tellement banal que les femmes qui le subissent n ont qu'a digerer ca ..finalement avec le temps tout passe hein?
et bien non...cette histoire date de 16 ans en arriere et j'en ressens toujours les effets traumatiques....je me suis vue bien des fois abattre tous les mecs present ce jour là ....

 
#6 Posté par : isabelle 13 septembre 2015 à  11:34
Ca fout la haine ... c'est bien que tu en parles ... reste forte! Et reparles-en, ça te fera du bien. N'aie surtout pas honte, ne nourris pas de haine, mais parles-en. En pensées avec toi!

 
#7 Posté par : Leaf 13 septembre 2015 à  11:52
Bighorsse, tout en te soutenant de tout coeur (j'ai moi-même été victime de viol) et te remerciant de venir témoigner, je tiens juste à  préciser que le viol ne touche pas que les femmes, et n'est pas commis exclusivement que par des hommes (même s'ils constituent la majorité). J'ai été la victime d'abus sexuels lorsque j'étais enfant, de la part d'une femme et d'un homme. Plus tard aux environs de mes 20 ans, une femme m'a fait faire un rapport sexuel forcé, facilité par mon état second (en quelque sorte similaire à  ce qui t'est arrivé) où je n'étais pas en mesure de me défendre, et la pression qu'elle m'a mise par des insultes et en me coinçant.

Ca me blesse qu'on dise qu'un homme ne peut pas être violé par une femme, que ça n'existe pas. Parce que ça revient à  dire que ce qui m'est arrivé n'est pas "grave" alors que le traumatisme est bien là , et les séquelles sur ma vie sexuelle actuelle sont tenaces. Seulement les rares fois où je partage mon histoire, on me traite a) soit de menteur, b) on me dit que "un mec ça a toujours envie" ,  c) que je me prends pour un sex symbol ou que je suis chanceux.

Donc voilà  désolé pour le HS mais c'est juste des petites phrases comme ça qui me font réagir même je me doute que ça n'était pas mal intentionné.


Sinon pour en revenir à  ton histoire, effectivement c'est très difficile d'évoquer ce qui nous est arrivé après un viol, le "qui me croirait?" je pense que c'est systématique, déjà  le temps de vraiment prendre conscience de ce qui s'est passé, se le dire à  soi-même, déjà  c'est pas facile, alors après le dire à  d'autres personnes... Les violeurs savent faire en sorte que par la suite tu ne sentes plus jamais assez en sécurité pour pouvoir les poursuivre ou parler de ce qu'ils ont fait. C'est dingue, ce pouvoir qu'ils ont sur toi, même après l'agression.

Pour finir en ce qui concerne le GBL, GHB ou peu importe ce que c'est (qu'est ce qu'on a branler de la molécule précise, elle a été AGRESSEE SEXUELLEMENT, le résultat est le même!), tout à  fait d'accord avec toi, ça devient vraiment un problème, beaucoup de personnes pensent qu'on en fait trop, mais dans mon expérience c'est vraiment un fléau qui frappe plus souvent qu'on le croit. Quand j'habitais à  Londres, je ne compte pas le nombre de fois où dans des bars des copines/copains à  moi se sont tout à  coup écroulés au milieu du bar ou de la rue, sans raison apparente, ou emmenées aux urgences en quasi-coma, parce que leurs verres avaient été "spiked" (mot anglais pour dire qu'on met une drogue dans le verre). Heureusement on a toujours été à  leurs côtés quand ça arrivait, ce qui empêchait les bâtards qui avaient fait ça de passer à  l'action.

Néanmoins, lors d'une rave party dans un loft (warehouse parties), une fois, une copine avec qui j'étais, était de plus en plus foncedée sans avoir pris autre chose qu'un peu de speed. A un moment je ne la voyais plus du tout, elle avait disparu, et j'ai immédiatement compris et réagi, ai appelé quelques copains et on a cherché partout (genre de bâtiments avec plein de petites pièces) et à  un moment j'ai entendu sa voix, elle délirait complètement, j'ai donc accouru et trouvé un type en train d'amener ma pote dans une piaule, la main sur ses seins et tout. Il me dit que c'est sa meuf, qu'elle a juste trop bu, ça m'a rendu fou, je l'ai chopé et lui ai envoyé plusieurs tatanes, mes potes sont arrivés et on s'est pas retenu de le défoncer. On l'a dégagé de la soirée en prévenant tout le monde, le gars en a pris plein la gueule. Maintenant quand j'y pense on aurait du appeler les flics tout simplement.

Tout ça pour dire que ça arrive bien trop souvent, et que c'est beaucoup trop banalisé, beaucoup de mecs ne voient pas où est le problème de coucher avec une fille qui n'est pas en mesure de vraiment de donner son consentement, et ça me rend malade, ayant été victime de ça dans le sens inverse. Peu de gens se rendent compte des conséquences terribles de ce genre de trucs, du traumatisme, des séquelles A VIE sur l'équilibre psychologique et émotionnel de la personne violée. Et encore trop peu de gens interviennent lorsqu'ils voient ce genre de trucs arriver, ils pensent que la fille est ok, qu'elle n'avait qu'à  pas boire, que c'est une "salope", ou que c'est la petite amie du type qui essaie de la violer. N'ayez pas peur de vous imposer et de vérifier, vous pourriez éviter à  quelqu'un d'avoir leur bien-être psychologique et physique complètement pulvérisés.

Voilà  c'est tout ce que j'avais à  dire, désolé Bighorsse d'avoir pourri ton blog avec mon commentaire de 200pages, c'est juste que ça me tenait à  coeur. Merci encore pour ton témoignage.
Reputation de ce commentaire
 
Merci
 
Des mots justes et intelligents, merci! (Nokkloom)

 
#8 Posté par : Anonyme6525 13 septembre 2015 à  12:31

bijord

je suis certaine qu il s agit du GBL

j'aime la facon que vous avez de banaliser le viol, comme si c etait tellement banal que les femmes qui le subissent n ont qu'a digerer ca ..finalement avec le temps tout passe hein?
et bien non...cette histoire date de 16 ans en arriere et j'en ressens toujours les effets traumatiques....je me suis vue bien des fois abattre tous les mecs present ce jour là .... - See more at: https://www.psychoactif.org/blogs/Ghb_1523_1.html#b1523

Je suis désolé que tu interprète mes propos comme une banalisation... Je ne te dit pas ça pour minimiser ton traumatisme au contraire. Qu'une histoire te traumatise encore 16 ans après rend tout seul compte de la souffrance qui t'as été infligée. Par contre je sais que ce genre de traumatisme psychologique se soigne, grâce a de nouvelles techniques de psychothérapies, dont nottemment l'EMDR. Tu peux travailler sur ça, si tu le souhaite, je voulais juste porter ton attention sur le fait que des solutions existent pour vivre mieux après ce genre de trucs et pouvoir tourner la page. (comme pour les traumatismes de guerre et autre)

Pour ce qui est du GHB/GBL, je te prie de m'excuser si tu es sur qu'on t'as filé du GBL. J'ai juste réagit à  cause d'exterminaleurre car je me sent en opposition avec sa façon de penser et je voulais le faire savoir smile


 
#9 Posté par : bighorsse 13 septembre 2015 à  15:03
J ai connu toutes sortes de prod qui n existent plus ..des trucs si forts que le lsd à  côté c était de la rigolade ...
Mais ...seuls certains cachets issus des labo peuvent provoqués des états si particuliers que tu deviens une proie ..les violeurs connaissent très bien lesquels ..

Pour moi le gbl à  été une arme de destruction massive de ma personne ...je n avais ni bu ni pris quoique ce soit ...juste un jus d orange ...
Je vois des scènes très nettement , mais entre elles des trous noirs ...je vois le visage du mec au dessus de moi ..c est gravé à  vie ...Je vois les " spectateurs " les complices donc ...
Et d un coup plus rien..des heures après j ai un sentiment de catastrophe ..qui est bien sur vite corroboré ...

Cette drogue la est vraiment particulière ..d ailleurs ce n est pas une drogue pour moi ..c est une arme

 
#10 Posté par : Anonyme6525 13 septembre 2015 à  15:57

Cette drogue la est vraiment particulière ..d ailleurs ce n est pas une drogue pour moi ..c est une arme -

La drogue du viol la plus courante est l'alcool. Je comprend ton point de vue à  cause de ce que tu as vécu, mais l'immense majorité des viols sous substances le sont sous alcool, cette drogue tellement bien acceptée socialement que certains ne considèrent même pas que c'est une drogue.

Bref je ne veux rien prouver, ton témoignage est très intéressant aussi Leaf, j'ai un ami qui as lui aussi subi un viol et il est toujours marqué des années après. J'espère que les avancées de la psychiatrie pourront soulager les victimes plus efficacement.


 
#11 Posté par : wastedreamor2 13 septembre 2015 à  18:32
Je suis désolée de lire ça, enfin plutôt que ça te soit arrivé. Et dix, 20 ou 30 ans après c'est dur à  oublier même sans souvenir véritable. C'est une intrusion involontaire en nous qu'on n est même pas capable de détailler. C'est une agression du pire des acabits.

Ca se rapproche de ce que j'ai vécu ( sauf que moi c'était, je crois, alcool only, quoique maintenant j'ai l ombre d'un doute mais je ne veux même pas y penser), comme dans un film, des gens qui s'approchent, des visages en gros plan, une sorte de ralenti, des flashs intenses et des trous noirs.
Et un big what the fuck???

Question flash, en aura connu de meilleurs en tous cas!
Reputation de ce commentaire
 
Salut man

 
#12 Posté par : Exterminaleurre 13 septembre 2015 à  22:06
Merci Bijord.... Ta description sur ma façon de penser est sans erreurs : je suis haineux et répugnant........ Tant qu'on y est : VIVE LE VIOL !! Mais bordel tu m'a pris pour quoi là  ?? On va t'en faire boire à  ton insu du GHB et on va te gode-ceinturer tu verras quel effet ça te fera quand tu te réveilleras.. Tu trouveras ton GHB toujours aussi bien ?? Et pour tout le monde : JE N'AI JAMAIS DIS que j'aimais cette banalisation, je suis juste réaliste ! Preuve : On appelle ça "La drogue du violeur".... C'est comme l'anarchie en fait, on se le cache mais elle est déjà  là  et depuis très longtemps ! Stop les jugements hâtifs please !

 
#13 Posté par : Anonyme6525 13 septembre 2015 à  22:44

Merci Bijord.... Ta description sur ma façon de penser est sans erreurs : je suis haineux et répugnant........ Tant qu'on y est : VIVE LE VIOL !! Mais bordel tu m'a pris pour quoi là  ?? On va t'en faire boire à  ton insu du GHB et on va te gode-ceinturer tu verras quel effet ça te fera quand tu te réveilleras.. Tu trouveras ton GHB toujours aussi bien ??

Tu proposais de torturer un violeur. Tu crois que le torturer va faire baisser le taux de viol Français? Mis à  part faire plaisir a tes bas instincts (que nous avons tous en nous), torturer quelqu'un, même si il a tué ou violé une autre personne, tu crois que ça va apporter de l'apaisement à  la victime? Tu crois qu'il y a pas déjà  assez d'atrocités pour en rajouter une couche? C'est ça que je voulais pointer, mais peut être qu'on pense trop différemment, pas besoin de nous prendre la tête pour ça.

Preuve : On appelle ça "La drogue du violeur"

Depuis quand une légende urbaine est une preuve? ^^ Justement, c'est débile que ça soit appelé par celui qui n'y connais rien "LA drogue du violeur", car statistique à  l'appui, s'il y a une drogue du viol, c'est bel et bien l'alcool bien devant le royphnol, le GHB ou la kétamine (ou autre).

Over a 26-month period, 1179 samples were collected and analyzed from 49 states, Puerto Rico, and the District of Columbia. Four-hundred sixty eight of the samples were found negative for all the substances tested; 451 were positive for ethanol, 218 for cannabinoids, 97 for benzoylecgonine, 97 for benzodiazepines, 51 for amphetamines, 48 for GHB, 25 for opiates, 17 for propoxyphene, and 12 for barbiturates.

http://jat.oxfordjournals.org/content/23/3/141

C'est aux states, mais ça donne une bonne idée. Si on fait le calcul, ça fait un rapport de 38% pour l'alcool contre 4% pour le GHB. De plus, donner du GHB a une personne déjà  alcoolisée est un bon moyen d'avoir un cadavre sur les mains. Dire du GHB que c'est "LA drogue" du violeur est totalement abscons. Bref, j'arrête de faire l'avocat du diable mais j'ai toujours trouvé débile les drogués qui crachaient sur les consommateurs qui consommais pas les mêmes drogues qu'eux.

J'espère que mes posts n'ont pas trop parasité ton blog bighorse, si c'est le cas je m'en excuse...


 
#14 Posté par : bighorsse 14 septembre 2015 à  00:14
Non ça ne me gêne pas plus que ça ...
Je ne savais pas avant de le vivre ce que c était qu une agression avec du ghb ..c est très particulier car il y a un rapt de la liberté d agir rapt de la volonté aussi ..assez différent qu avec de l alcool ...ici on a une certaine présence d esprit qui fait qu on voit les choses mais en découpées ,avec des absences totales par moment, et retour de soi sans aucune prise possible sur ce qu on nous fait
C est extrêmement traumatisant car tu T es vu contrairement à  l alcool où c est un trou noir ..
Affronter ensuite des flics avec leurs soupçons ...c est carrément impossible ...

 
#15 Posté par : noibé 14 septembre 2015 à  08:19
Tu sais Bighorse en prison les violeurs tu t'en doutes sont discrets sur lesraisons qui les ont amenées la mais 9/10 les autres détenus arrivent par le savoir,parfois c'est même les matons qui le disent, car même eux n'aiment pas les violeurs, le fond du fond avec les pedophiles dans le monde carcéral , mais des qu'ils sont grillés ils se font éclater . C'est à  dire qu'ils ne se la coulent pas douce, ils doivent faire gaffe tout le temps, etre sur leur garde en permanence.
Ils finissent leur détention avec autant de cicatrices qu'un boxeur et la tête qui a doublé de volume et est devenue violette a cause des coups !

 
#16 Posté par : wastedreamor2 14 septembre 2015 à  11:50
Bonjour, Big et les autres,
Ceux qui m'ont lue comprendront que ce post m'interpelle.
J'y ai pensé toute la nuit à  :

"De toute façon, qui m aurait cru ?"

Moi je te crois, et certainement tous ceux qui te lisent et te répondent.

On ne se connaît pas, mais à  travers tes posts et "ta durée" sur le forum, et ton choix de profession( ou le peu que je crois en savoir), je te vois comme une femme forte ( d'honneur :p), qui n'a pas peur d'affirmer ses positions même si elles ne vont pas dans le sens commun, quelqu'un qui réfléchit sur le fond et le pourquoi des choses, et qui malgré ses galères cherche à  aider autrui, à  partager ce qu'elle peut d'elle-même.

Prison, Foyer, Came, ou je ne sais pas quels sont tes stigmates exacts. On reste des êtres humains sûrement meilleurs que beaucoup.

Sèrieux, je suis sûre que ça nous ferait du bien de refoutre dans la gueule de nos agresseurs ce qu'ils nous ont pris. Cette personne qu'on ne sera plus jamais, semi fantôme jusqu'au bout. De leur gueuler dessus qu'ils avaient pas le droit. Que c'est des lâches pour assommer un bout de gonzesse pour pouvoir vider ses bourses.

Mais eux, est-ce qu'ils ont déjà  repensé à  toi, à  nous, aux autres victimes qu'ils ont peut être faites, et est ce que de part notre silence, il y en a eu d'autres, est-ce qu'ils ont conscience du mal qu'ils ont fait pour une putain de branlette dans un corps inerte? 16ans après tu te sens tjs mal. Et ça sortira pas de ta tête l'an prochain non plus, malheureusement.

Je vois comment pensent certains mecs, mon père le premier, et je me dis que si c'était lui, il ne se verrait jamais comme un agresseur. Toutes des putes, si elle le fait avec X Y ou Z moi je suis pas pire. En plus je paye. Il a déjà  agressé 3 de mes copines et ne comprenait pas pourquoi on ne lmes revoyait plus.

Je crois que ce n'est pas toi le problème, que ce n'est pas parce que c'est toi qu'on te croirait pas. Y a une éducation à  faire, et c'est déjà  pas mal de raconter sobrement comment ça arrive, comme tu l'as fait, que d'autres nous lisent et peut être réfléchissent.

 
#17 Posté par : Exterminaleurre 14 septembre 2015 à  21:21
Merci de venir détendre l'atmosphère de ce blog Wasted' ! wink J'aime ta neutralité !!!

 
#18 Posté par : bighorsse 14 septembre 2015 à  21:41
Merci à  vous tous
On n oublie  jamais ...on peut juste vivre en mettant certains traumatismes de côté ...qu ils ne puissent pas salir ce qu il peut y avoir de beau de bien de bon dans l Autre et dans la vie
Reputation de ce commentaire
 
10000000000000+++ -Exterminaleurre-

 
#19 Posté par : Syam 15 septembre 2015 à  23:43
Sans entrer dans un débat sur la torture et les bas instincts je voudrais prendre la défense au moins des sentiments de révolte qu'Exter a exprimés et personnellement je ne le blâmerais pas pour l'avoir fait de façon un peu virulente.

Quand je pense qu'on risque pratiquement plus aujourd'hui pour quelques grammes de shit vendus à  un adulte consentant et demandeur que pour un viol je suis ahuri de la bêtise de notre système! Le jour où j'ai vu de mes yeux une tentative de viol (par la violence et en groupe) -après être intervenu pour arrêter l'agression (seul devant une équipe de rugbymen saouls mais passons sur l'histoire) - la police n'a pas daigné venir malgré mes appels. Quand on pense que ces c****** passent des journées à  se taper le boulot de merde (mais plus facile...) du faire la chasse à  la boulette de shit et que quand on leur parle d'un vrai crime, ils peuvent même pas bouger une putain de bagnole et 2 putains de paires de fesses molles de flics corrompus - et que pour couronner le tout, ils ridiculisent les femmes qui portent plainte, je pense que tout est dit sur la corruption perverse infinie de tout notre pouvoir exécutif merdique!

Punir est parfois utile et nécessaire. Car une société qui ne protège pas moralement ses femmes et ses enfants (voire des hommes adultes simplement trop confiants pour se méfier suffisamment) elle va droit au mur car ce sont les valeurs les plus élémentaires qu'elle ignore. Il y a beaucoup de choses inquiétantes dans la société actuelle, mais aucune, même la bombe atomique, ne m'inquiète autant que la violence que subissent les femmes dans le monde (et de façon plus générale les personnes en état de faiblesse mais le fait que ce soit sur les femmes ou des enfants est le symbole même de tout le problème et sa pire expression).

Bref je suis resté silencieux malgré moi après le témoignage de WD2 qui m'a beaucoup touché et là  encore je n'ai rien dit par manque de mots adéquats, mais bien entendu qu'on vous croit!!! (Et oui pour répondre à  la question de ton titre "J'avais 14ans, était-ce un viol?"  WD2 c'est bien un viol sans aucun doute), non seulement on vous croit mais ce sont des témoignages insupportables (et pourtant nécessaires - je suis fier de vous, que vous ayez trouvé la force de raconter) vraiment ils illustrent notre incapacité à  prendre soin de la chose la plus élémentaire, le symbole même de la douceur dans notre monde et je n'arrive pas à  en parler sans ressentir un vertige de dégout sans fond.

Cependant il n'y a pas que punir qui soit efficace, c'est là  où je rejoins Bijord aussi car je comprends ce qu'il souhaitait dire. Bien avant il y a l'éducation, le minimum, apprendre à  tous à  respecter l'autre. Bon sang il y a tellement de moyens d'exprimer ses désirs sexuels débordants sans faire souffrir quelqu'un à  vie! La prévention peut aussi passer par une plus grande ouverture d'esprit au lieu de se remplir de tabous et d'exploser finalement comme ces violeurs qui sont peut-être avant tout eux-mêmes des victimes, du viol aussi, et/ou d'un système violent qui les a empêchés d'apprendre à  se contrôler (ce qui explique oui, mais ne justifie pas, et n'excuse jamais!)

Ce sont des témoignages insupportables et ça me glace le sang que rien n'ait été fait, ça me glace le sang aussi de savoir que bien souvent les victimes ne peuvent pas compter d'abord sur l'oreille d'autres femmes, il y a là  un manque de solidarité inadmissible ; leur mère par exemple, qui ne les croit pas ou ne les écoute pas. C'est une chose que je ne comprends pas, mon Dieu mais si au moins une maman pouvait écouter sa fille (/son fil) et l'aider à  se battre au lieu de faire semblant de ne pas comprendre ou sous-entendre que "c'est comme ça il faut accepter"... Non! Il ne faut pas accepter! Aucun parent ne doit accepter ça, jamais, et même s'il ne peut rien faire, il doit absolument au moins écouter et dire les mots de la vérité : "ce qui t'est arrivé est inadmissible, personne ne devrait jamais subir ça!". Car c'est aussi à  cause des réactions d'indifférence que rien ne bouge!

C'est vrai que punir n'est pas l'aspect le plus important (la prévention est la plus importante) mais n'empêche, il faut effectivement attraper les violeurs et les punir pour ça, c'est important. Au moins essayer. Mais il y a plus de volonté politique d'accuser des substances que de réellement prévenir le viol, il y a qu'à  voir comment ici même on accuse le GBL en oubliant que ce sont des hommes qui l'ont utilisé, et qu'ils n'avaient pas le droit de faire ça car c'est un crime! Et certainement un des pires qui soient!

Pour le GHB/GBL je n'ai rien de plus à  dire ce n'est pas le sujet mais bon on nous a déjà  fait le coup de la drogue qui cause tous les crimes de la terre, merde à  la fin.

Et pour ces trois témoignages coup sur coup, en plus de penser à  ces trois victimes, je pense à  toutes celles, plus nombreuses, qui sont restées silencieuses et qui lisent (ou qui ne lisent pas) : puissent-elles guérir de cette injustice absurde. Mais c'est toujours plus facile à  dire qu'à  faire et même s'il est vrai qu'on peut sinon guérir, du moins dépasser ces blocages, je considère pour ma part que de leur dire des "il suffit" (psychothérapie, énergétitrucs etc.) n'est parfois qu'une couche de plus dans le manque de compassion dramatique auquel elles ont à  faire face.
Reputation de ce commentaire
 
Très belle ... indignation? WD2

 
#20 Posté par : bighorsse 16 septembre 2015 à  01:15
Le ghb à  une importance particulière même s il est vrai que ce sont d abord des hommes qui sont en cause ...non si j incrimine le ghb c est parce que à  la différence de l alcool il y a l esprit qui regarde le violeur agir sans pouvoir défendre le corps puisque celui ci n est pas ressenti comme présent ...c est une drôle d impression qui ne trouve sens que quand on se " rassemble " ( je préfère ce mot plutôt que " se réveiller " ...
Il n y a pas d oubli possible ...il n y a pas de possibilité d échapper aux images fracturées de ce qu on a vécu ....

 
#21 Posté par : Syam 16 septembre 2015 à  03:44
Et tu as bien fait, c'était important de préciser tout ça smile

 
#22 Posté par : Exterminaleurre 16 septembre 2015 à  20:23
Je suis content que quelqu'un comme Syam ose se joindre à  moi ! Bien que contre la torture, car c'est inhumain, je trouve le viol encore plus inhumain ! Un viol est un viol ! Qu'il soit corporel ou moral... Sauf que là  il s'agit des deux à  la fois ce qui n'a pas l'air d'entrer dans la tête de personnes comme Bijord, mais chacun son point de vue, j'essaie de respecter ça.

Je pense que dans certains cas de crimes, la punition n'est pas proportionnelle au mal fait à  des gens qui sont victimes et c'est révoltant ! Dans certains pays ces gars auraient été lapidés, donc torturés, pendus, battus... Jusqu'à  ce que mort s'en suive. Le problème dans ces pays c'est que trop d'innocents subissent un sort uniquement sur des suppositions.. En France on a un système bourré de failles, les lois de Dieu sont claires pour moi, mais pas celles des hommes.

Noibé a évoqué le châtiment que ces violeurs et pédophiles subissent en prison et il a raison ! Le viol, comme je dis, est un viol, mais en prison il peut avoir un effet purificateur. On met un gars qui se croyait tout permis en prison et il découvre que NON ! La justice en taule est très souvent ce qu'elle devrait être en dehors.. Les détenus font le travail de la loi pour ces "hommes" qui commettent ces viols, à  juste titre, dans des situations pareilles il faut imaginer ce que ça nous ferait si une fille/femme de notre famille ou nos amies vivait ça...

Ayez la foi, vous pouvez passer à  autre chose les filles ! C'est facile à  dire je sais mais je sais aussi que c'est possible ! Ceux qui vous ont fait ça sont des lâches qui ne méritent pas la vie, vous si ! Ne les laissez pas vous prendre ce qu'ils ne peuvent : Votre liberté de penser, de changer, chose qu'ils sont incapables de faire, ils mourront comme ça, mais pas vous !

Je vous souhaite sincèrement de voir le bout du tunnel, du désert, vous le méritez ! N'oubliez pas ça !

La paix soit avec vous.

Remonter

Pied de page des forums