Histoire de spiritualité / Les Blogs de PsychoACTIF

Histoire de spiritualité 



Hello tout le monde ! Voila, il y a quelques mois j'ai écrit un petit texte sur ma spiritualité, le texte à pris forme au fur et à mesure donc le titrer n'est pas simple... J'étais parti sur une réflexion de comment encourager efficacement les autres personnes à méditer un peu plus, et j'ai finalement fini par raconter ma propre histoire car au final c'est sûrement le meilleur moyen de le faire. J'ai juste enlevé le nom de l'endroit où je vis et j'ai copié collé le reste, mais après relecture je pense que ce texte à la place dans mon nouveau blog ! Je le mets sous témoignage, j'espre que ça va bien ! Bonne lecture  smile



Comment encourager les autres personnes à explorer l'immensité de leur intérieur ?

Le jour où j'ai réalisé que ma spiritualité était réelle a changé ma vie. J'ai pu repenser à tous mes souvenirs d'enfants et j'ai pu réaliser à quel point j'étais peut-être plus sage à l'époque. Je ne sais pas si on nous cache ce pan de notre vie consciemment ou si on le fait en connaissance de cause. Ce que je sais c'est que pour motiver les autres personnes à s'ouvrir à eux mêmes, il ne faut pas le faire de manière aggressive. Le faire de manière aggressive est un frein pour l'autre personne et pour soit-même. Quand on a recour à des manières aggressives pour convaincre les gens c'est qu'on a une frustation en soit ou des peurs, et il faut avoir le courage de lâcher prise. Tout le monde n'est pas prêt à accepter la réalité cosmique du monde. C'est très dur de penser à soit-même d'une façon différente que notre forme physique. L'immensité de l'esprit à de quoi faire peur. Mais une fois que l'on a goûté au bonheur qui peut émaner de ces formes de méditation, on sait qu'on touche à quelque chose de réel.

La première fois que ça m'est arrivé j'étais dans mon lit, j'avais aux alentours de 11 ans. J'ai vu Dieu. Je l'ai interprété comme Dieu chrétien à l'époque, aujourd'hui je le qualiferai autrement mais finalement l'appelation n'a que peu de sens. Mon corps s'est rempli d'une énorme énergie, une énergie pure et claire. Elle était bienveillante. Je n'ai pas eu très peur même si je vivais une expérience spirituelle intense, j'étais surpris et mon moi intérieur me disait qu'il se passait quelque chose d'étrange. J'ai gardé cette expérience pour moi.

La deuxième fois que ça m'est arrivé, j'étais chez un ami et j'avais 14 ans. Je m'en rappelle parfaitement, j'étais dans sa chambre couché par terre quand exactement le même sentiment est venu. Cette fois là j'étais sûr et certain qu'il s'agissait de Dieu. J'ai été profondément touché par cette expérience. Cela m'a conforté dans la fois, j'ai lu la bible, je priais tous les soirs. Mais le sceptissisme m'a pris, et l'adolescent qui était en moi a refoulé par la suite toute cette expérience. Le cerveau oublie vite, et peut-être qu'un jour je me détournerai encore de la voie. Quand ça m'est arrivé cette fois là, j'en ai parlé à des contacts évangélistes que je cotoyais pas mal à l'époque. Ils étaient très contents d'apprendre que j'avais rencontré Dieu. Ils ne m'ont pas jugé, en même temps comment jugé un garçon qui a eu des difficultés et qui vient annoncer qu'il a rencontré Dieu et trouvé la foi ? Aujourd'hui, je n'ai plus la même conviction dans les textes religieux, j'essaie d'apprendre à lire entre les lignes. Je vis ma spiritualité à moi, qui est récemment très centrée sur les différentes cultures asiatiques. Je vais demander à ma mère qu'elle m'en apprenne plus sur la culture Amérindienne, j'ai déjà pas mal de points communs avec ces cultures là et je sais que cela peut m'apporter encore plus spirituellement.

Le jour des 17 ans à un ami à moi, nous avons préparé un Space Cake chez lui. Nous y avons mis quelques graines de LSA, et je pense en avoir mangé 2 ou 3 parts. Ce fut une expérience extrêmement intense spirituellement. Dans une très bonne humeur générale, je n'ai eu aucun problème à m'appuyer contre des escaliers et faire un voyage interne. Je ne pourrai dire combien de temps à durer ce voyage, le temps est de toute façon très subjectif et modulable. Par contre, ce jour là j'ai pu réellement exploré les flux énergétiques de mon corps de façon très claire. Je pouvais balader mes énergies un peu partout, j'avais le contrôle là dessus. C'était extrêmement agréable.

J'ai vraiment compris le pouvoir enthogenique de la Marijuana ce jour là. Je l'utilise depuis que j'ai 14 ans à des fins récréatifs, mais il a fallu attendre mes 18 pour comprendre que cette plante a un pouvoir spirituel très important. Cela ne veut pas dire que j'ai arrêté de l'utiliser à des fins récréatifs, j'adore m'amuser. J'ai parlé de cette expérience à ma mère et je lui ai parlé de mon envie d'essayer d'autres substances qui pouvaient me faire vivre des expériences similaires. Elle m'a parlé du LSD, des champignons, de la sauge, mais elle m'a sagement conseillé d'attendre le moment voulu et de continuer mon apprentissage spirituel en paralelle. Je l'ai fais, je n'ai pas précipité les choses. Déjà à ce moment je comprenais (moins bien qu'aujourd'hui quand même) que les substances enthogènes étaient là pour accompagner un travail spirituel qui se fait quotidiennement. J'ai commencé la méditation à ma manière à ce moment là de ma vie. Enfin, recommencé car je pratiquais déjà la méditation et de manière beaucoup plus efficace en étant enfant, mais le monde nous fait souvent désapprendre les apprentissages de nos anciennes vies, et la méditation n'étant pas apprise à l'école je me suis dis que ce monde là n'était qu'un monde imaginaire. J'ai arrêté de consommer de l'alcool à ce moment là de ma vie, ayant compris qu'il brouillait ma vision de mon moi intérieur et qu'il n'étais pas bon pour mon corps.


Un peu plus tard dans l'année, le jour de la St-Nicolas, j'ai découvert les pierres à énergie. J'avais déjà brièvement vu le concept de chakras sur internet et si j'avais pris ça à la rigolade pendant mes années de sceptissisme, je me rappelle qu'un jour j'avais vu une image centrée plus scientifiquement et qu'elle m'avait convaincu. Pas assez pour que je fasse des recherches sur le sujet à ce moment, mais assez pour que le jour où un de mes amis m'en montre une pour que j'y prête attention. Le marchant de pierre était en vieille ville de mon village, et j'ai décidé d'aller m'acheter des pierres. Agathe bleue, fluorite et oeil du tigre. Telles ont été mes premières acquisition. L'ironie de l'histoire et la belle leçon à en tirer c'est qu'en rentrant j'ai pu remarquer qu'il y avait déjà énormément de pierre comme ça chez moi. Mais étant très peu visuel je n'y ai jamais porté plus d'attention que si c'était juste de simples objets décoratifs. Depuis ce jour là, et sans exception, j'arbore tous les jours mon petit pendentif dans son oeuf de métal.

La collection était lancée, et mon intérêt pour la culture orientale a commencé immédiatement. Petit à petit, en faisant des simplifications pour que ça rentre plus vite dans ma tête, me voila devenu bouddhiste. Je n'aime pas me donner des étiquettes, mais je trouve que la beauté du bouddhisme c'est qu'il laisse la place pour d'autres étiquettes. Des que l'on va coller partiellement par dessus, d'autres qui seront dans un autre sens, des à l'envers, juxtaposée ou totalement à côté... Le Bouddhisme laisse une liberté spirituelle très intéressante, ce qui est finalement le cas dans toutes les formes de spiritualité mais les institutions religieuses ont trop souvent été perverties pour justifier des actes politiques, et donc les étiquettes sont parfois devenues exclusives. Ma vie a vraiment commencé à changer ce jour là, les personnes qui me connaissent ont du le remarquer. C'est le moment où j'ai redoublé au lycée, et ça a été la plus belle chose qui pouvait m'arriver à ce moment. C'était un nouveau départ pour moi, et j'ai eu l'occasion de me redéfinir et de ne pas rester dans le rôle qu'on (et moi-même) m'avait attribué jusque là. J'ai pu faire de très belles rencontres grâce à ce redoublement.

Au courrant du mois d'avril, j'ai eu plusieurs expériences qui ont totalement boosté ma confiance en moi et ma joie de vivre. Ma mère a vu que j'étais dans des bonnes conditions, et on a pu reparler d'une prise de substance enthogène. 9 mois après avoir parlé de ça avec elle, nous avons décidé que c'était le bon moment pour avoir une autre expérience psychédélique après le space cake de l'été passé. Elle m'a procuré une tablette de LSD bien dosée, et nous avons décidé de la prendre avec un ami à moi dans le courrant du mois de mai. Sécurité d'abord, on a pris un quart de tablette et 2h plus tard j'ai pris un autre quart. L'expérience était extrêmement forte, elle m'a montré une nouvelle facette du monde. Elle m'a montré que ce que je percevais pouvait être perçu d'une autre manière. On ne voit que ce que les yeux veulent nous montrer. On entend que ce que nos oreillent nous font écouter. On ne sent... Bref, vous avez compris le truc.

Des tas des choses se sont passé pendant l'expérience, mais ce qui est intéressant c'est que ce n'est pas ce que l'on fait pendant qu'on trip qui nous apporte, ce sont les semaines suivantes. Quand on revient à l'état standard suite à une expérience psychédélique, notre regard change totalement. Il m'est ainsi devenu très dur de manger de la viande suite à ce jour. J'ai continué mon voyage introspectif et j'ai appris à me regarder dans un miroir. J'avais beaucoup de problèmes d'égo, beaucoup de colère en moi. Je ne suis pas encore totalement guéri, et heureusement car le chemin de la sagesse est tellement beau.

Tout ne s'est pas fait en un jour. Il faut dire que le lycée ne m'a pas aidé, j'avais encore trop les codes sociétaux ancrés en moi pour réellement avancé. Trop souvent j'ai essayé de prendre le rôle de celui qui va montré les choses aux autres, j'ai trop souvent essayé d'expliquer aux autres en quoi ces expériences m'ont ouvert spirituellement et psychiquement. A quel point ces expériences m'ont fait être plus heureux. Combien elles ont permis de m'aider. Mon problème a sûrement été de trop mettre l'accent sur la prise de substance, car dans notre société prohibitionniste c'est encore mal vu même de la part des personnes les plus ouvertes d'entre nous. En même temps vu la propagande qu'on peut voir pour décrédbiliser l'usage de plantes qu'on utilise depuis des milliers d'années, on ne peut en vouloir aux sceptiques.

Mon erreur a été de ne pas avoir assez mis l'accent sur la méditation. J'aurais du prioritairement expliquer que mon éveil spirituel a commencé par la méditation et l'introspection, et que les substances enthogènes ont juste accélerer le processus. J'aurais du expliquer les choses autrement, j'aurais du dire que pour quelqu'un qui ne crois pas forcément en la spiritualité qu'une expérience de ce type peut mettre en évidence des choses. Mais aujourd'hui que je vois ce problème, je me dois d'avoir une approche différente sur le sujet.

Pendant un an et demi, j'ai continué à exploré les confins de ma spiritualité. Evidemment il y a eu des phases où je me détournais de la route. Ces phases sont normales, surtout dans une société comme la notre. Il ne faut pas en avoir honte.
Même dans les moments où l'on fait des pas en arrière, tout ce qu'il y a entre le départ et l'arrivée s'appelle le progrès.
La street parade 2016 a été l'occasion pour moi de tester le 2-CB, dérivé lointain de la mescaline, accompagné d'une goûte de LSD. Au départ j'avais l'intention de prendre ça de manière récréative, mais j'ai bien vite compris que ça aurait été un gâchi. J'avais là l'occasion d'explorer les confins de mon psyché et de ma spiritualité pendant une douzaine d'heures, je n'avais rien à faire à la street parade à ce moment. Je suis donc rentré dans ma bourgade situé entre un lac et une montagne, et après un voyage en train très intense, j'ai pu revoir les belles vignes de ma région pendant une belle journée d'Août.

Ce jour là j'ai pris conscience d'une chose qui me parait toute bête aujourd'hui, mais c'était une évidence à ce moment: nous sommes des antennes, qui reliont le ciel et la terre. Depuis ce jour là je me tiens le plus droit possible et maintenant j'essaie de méditer avec le dos droit, et si cela peut paraître futil pour quelqu'un n'étant pas initié à la méditation quelqu'un qui a compris l'importance de la verticalité pour améliorer le flux d'énergie va souvent essayer de travailler dans cette position.

Ce jour là a réellement changé ma vie. Je médite tous les jours depuis cette expérience. J'ai gentiment arrêté le sucre ajouté avec quelques rechutes, et j'ai pu expérimenté quelques nouveaux modes de vie. Arrêter le gluten, comprendre les bienfaits du jeûne ou de l'abstinence, manger du bio... Toutes ces choses là m'ont aidé à progresser dans une vitesse que je n'avais jamais eu. Très vite j'ai pu atteindre des états de méditation très intenses, des états que je n'avais atteint qu'avec l'aide de substances enthogènes, mais cette fois en étant sobre. Evidemment je n'y arrive pas à tous les coups, certaines fois c'est plus dur. Je remarque aussi les effets de certains produits comme par exemple les médicaments, qui font énormément baissé ma perception de mes énergies. J'ai depuis eu l'occasion de lire un livre  sur l'initiation à la découverte des Chakras. Ce livre est excellent et m'a beaucoup aidé, il a permis de m'apprendre de nouveau concept et de rentrer un peu plus en théorie dans ma spiritualité sans pour autant la restreindre car c'est un livre qui laisse énormément de liberté à son lecteur pendant les expériences qu'il propose. J'ai découvert les bienfaits du Yoga à ce moment là aussi. Via une chaîne Youtube, j'ai pu suivre une méditation semi-guidée qui m'a appris de nouvelles formes de méditations que celles que je connaissais déjà, tout en étant très libres ici aussi. J'ai appris de nouveau concepts comme l'équanimité. Cela m'a permis d'atteindre des stades de bonheur que je n'avais jamais eu, sans abandonner l'aspect occidental de ma vie. En effet, je suis dans une excellente forme physique et je pratique du sport tous les jours, et la méditation m'aide énormément pour le basket ainsi que pour d'autres relations sociales dans ma vie. Je suis très productif à l'écriture aussi, je me suis fixé une limite de 500 mots par jour que je peux allègrement dépasser comme aujourd'hui avec ce texte. J'ai commencé à écrire un journal quotidiennement, et il me permet de suivre l'évolution de mes pensées et de mon humeur.

Le mercredi 5 octobre, j'avais la chance d'être avec ma chère et tendre dans un appartement en Valais (en Suisse) pour fêter nos 1 an de relation. Ce fut une expérience vraiment très enrichissante, j'ai découvert la force que la montagne pouvait avoir sur nous. J'ai pu expérimenté la solidité de mon premier chakra, Muladhara, grâce à la présence abondante de l'élément Terre. J'ai profité de l'occasion pour y prendre de l'acide lysérgique. A part peut-être la première fois, jamais je n'avais réuni de telles conditions pour consommer du LSD. Il est encore trop tôt pour juger les effets que cette prise aura eu sur moi. Souvent, il faut des mois pour réellement saisir la puissance que peut avoir une expérience spirituelle forte. Mais depuis le haut de cette montage que nous avons escaldé pendant près de 4h, j'ai eu des visions extrêmement intenses. Des visions internes, une communion avec la nature que je n'avais jamais eu. J'étais dans un état de béhatitude complet, et j'ai pu prendre un peu de cet état avec moi sur la route. La méditation sur le feu de cheminée que nous avons fait en fin d'expérience était aussi très intense, me permettant de travailler sur mon 3ème chakra malgré un mal de crâne sûrement lié à la déshydratation de la grande marche (et oui les amis, prenez le temps de boire beaucouuuuuup d'eau !). J'ai un bien plus grand contrôle sur mes pulsions, ma colère et mes envies depuis ce jour là. Avec des up and down évidemment, comme toujours.

Peu après cette expérience, j'ai pu expérimenter pendant une bref instant ce que j'appelle l'équanimité pendant un moment de méditation. Chose qu'avant j'appelais, "rencontrer Dieu". C'était la 3ème fois de ma vie que j'ai atteint cet état, après les deux fois que je vous ai expliqué précédemment. J'ai été proche des fois, et avec plus de confiance j'aurais certainement pu le faire plus souvent. Mais désormais je sais que c'est une chose possible et je vais travailler pour pouvoir prendre un peu de cet état tous les jours avec moi et pourquoi pas l'avoir continuellement. Un jour je continuerai sûrement ce texte quand j'aurai de nouvelles choses à raconter. Mais je pense que mettre à l'écrit l'histoire de sa spiritualité est une bonne chose, que l'on la partage ou non. Pas besoin de savoir écrire comme un écrivain, ou de ne pas faire de faute. Simplement le faire avec ses mots à soit, dans une sincèrité la plus grande possible et en se concentrant au plus possible sur soit-même. Je me réjouis de ma prochaine séance de méditation.

Aujourd'hui je souris à la vie, et j'ai pleine confiance en elle. Je suis une créature de la terre et elle m'a donné la vie, grâce à l'aide des mes parents pour qui je suis reconnaissant. J'aspire à ce que toutes les créatures de la terre et d'ailleurs vivions en harmonie en aimant nos différences. J'aspire à ce que nous soyons tous en paix avec nous même. Je ne sais pas comment faire que les gens s'intéressent plus à leur spiritualité, je ne sais même pas si c'est mon rôle de le faire. Ce que je vais essayer aujourd'hui c'est de vous partager mon histoire à moi, et d'espérer qu'elle vous inspire à essayer de trouver votre propre chemin. C'est une route magnifique, et elle m'a sauvé d'une vie ou j'aurais pu me lamenter sur mon sort plutôt que de voir la beauté du monde.


Catégorie : Témoignages - 05 Jan 2017 à 12:51

Mots-clé : [LSD]



Commentaires
#1 Posté par : Psychonaute 05 Jan 2017 à 13:55

Good Vybz, good luck !!...


Posté par : Psychonaute | 05 Jan 2017 à 13:55

 

#2 Posté par : Psychonaute 05 Jan 2017 à 14:06

Laisse
Sourire
Délire !!...


Posté par : Psychonaute | 05 Jan 2017 à 14:06

 

#3 Posté par : Syam 05 Jan 2017 à 16:04

Tu as compris une chose importante sans laquelle l'aide des substances psychoactives est une impasse :
"ce n'est pas ce que l'on fait pendant qu'on trip qui nous apporte, ce sont les semaines suivantes"

Les expériences spirituelles ne sont pas en elle-mêmes le but, ce qu'il faut, c'est être capable d'en retirer la substance et de mettre en application. Autrement elles ne font que renforcer l'ego et sont contreproductives. On se retrouve avec des tas de théories sur la vie et on pense que ça suffit pour être un être supérieurement éveillé. L'expérience est une chose, mais le travail d'intégration est vraiment la partie où tout se joue. Avoir réalisé qu'on est tous unis par notre propre source est merveilleux si cela nous permet réellement de prendre réellement soin de l'autre, de l'aimer comme on s'aime soi-même. Le drame de la spiritualité contemporaine, ce sont tous les gens qui parlent de leurs expériences mais qui n'en ont rien tiré à part des considérations intellectuelles et de la fierté.

On dirait que tu es guidée par ta mère, voilà une chance remarquable. Reste prudent (ce qui ne veut pas dire craintif) et enthousiaste, j'ai eu beaucoup de plaisir à te lire avec ta bienveillance de chercher les mots pour encourager les autres à faire ce genre de pratiques. Tu as saisi que c'est seulement par l'expérience qu'on peut toucher du doigt à quel point l'expérience de méditation est incontestablement réelle, bien plus réelle que n'importe quoi. Les mots ne peuvent pas l'expliquer.


Posté par : Syam | 05 Jan 2017 à 16:04

 

#4 Posté par : Amaranthe 05 Jan 2017 à 18:19

Bonjour l'ami !
Voilà des mois que j'ai quitté P.A, je viens de passer par hasard suite à un message privé qu'on m'a envoyé et que j'ai reçu via mail.

Les premières fois que vous avez senti la présence de Dieu, il est très possible que ce soit le cas : en effet moi même j'ai vécu ce type d'expérience il y a quelques mois, cette présence à la fois puissante et d'une grande douceur, une sorte d'énergie qui est en même temps une personne.
Il était tellement rempli d'amour et de bienveillance à mon égard et je lui ai demandé comment le suivre. Son souffle a glissé en moi et j'ai d'un coup été changé, mon intelligence s'est éclairé et j'ai complètement compris pourquoi la religion catholique est en réalité la bonne et la vraie religion.

Toutes mes illusions sont tombées, moi qui me perdais en élaborations métaphysiques mélangeant le LSD, mes théories déistes, tout ce truc de penser qu'en fait Dieu quelque part c'est nous, qu'il faut réveiller la puissance cosmique qui dort en nous , etc...
En réalité c'est d'un orgueil terrible de s'imaginer qu'on est Dieu, et c'est même le mensonge par lequel le serpent flatte Eve pour la faire tomber.
Est-ce nous qui avons crée le cosmos, régit les lois de la matière, inventé les couleurs, la lumière, la vie ?
Est-ce nous qui avons conçu l'âme humaine et le fonctionnement de milliards de neurones que même les plus grands experts actuels en la matière ne saisissent toujours pas ?

Tout cela ne peut pas être un création de notre esprit, c'est un don d'une intelligence qui nous dépasse. Nous ne sommes pas omniscient, nous nous trompons constamment, le péché plonge dans l'illusion et Dieu redonne la raison et répare les blessures.

On se trompe aussi sur l'amour, sans son intercession je n'aurais jamais compris.
L'amour ce n'est pas un sentiment, se sentir en harmonie avec mère nature et avoir la sensation d'aimer tout le monde dans un état second. Le vrai amour est dans les actes (même si le sentiment est beau ) . Comme disait Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus (carmélite cloitrée intimement liée à Dieu sans prendre de LSD et "travailler ses techniques de chakra", juste par la prière et les gestes du quotidien ) "Aimer c'est tout donner".
Vous aimez quelqu'un quand vous le préférez à vous même, que vous faîtes un sacrifice pour lui au lieu d'en rester à lui dire "je t'aime" sans le prouver.

Si Dieu est vraiment Amour, il ne peut être que le Dieu chrétien.

Parce qu'il n'y a pas de plus grande preuve d'amour que celle d'un Dieu qui va jusqu'à s'abaisser totalement en s'incarnant en homme, créatures fragiles et imparfaites alors qu'il est Dieu, et qui subit un martyr atroce bien qu'innocent pour les sauver, eux qui sont coupables.

Vraiment, ce soir dans votre lit  fermez les yeux et imaginez cela : un Dieu tout puissant qui se fait tout petit, nait dans un étable avec des bêtes, vit dans la pauvreté, subit les crachats, les injures, la torture et la mort POUR VOUS alors qu'il n'a pas besoin de vous, que vous n'êtes qu'un amas de poussière qu'il a animé, pire que vous le blessez par vos péchés chaque jour !

Il peut tout, Il aurait pu accorder le pardon sans la Croix, mais Il nous a tellement aimé qu'Il l'a prouvé en se réduisant à néant et en souffrant à un point inimaginable pour nous.
Et Il fait ça uniquement pour nous ouvrir les portes de son royaume, juste pour nous combler en nous laissant contempler son amour, sa sagesse et sa beauté infinies, le contempler Lui qui est la perfection en tout, pour l'éternité, alors que nous ne l'avons jamais mérité.

Comme ça, gratuitement, il faut juste Lui demander pardon.
Même le bon larron qui était un criminel a eu droit au ciel pour s'être repenti, pardonneriez-vous facilement à un homme aux mains tâchées de sang ? Dieu oui.

Je crois que là oui, on peut parler d'amour.

Cherchez dans toutes les religions, toutes les spiritualités, vous ne trouverez jamais quelque chose d'aussi puissant et d'aussi sublime.


"La vérité vous rendra libre" dit Jésus, rien n'est plus vrai. Vous n'imaginez pas à quel point on est transformé et libre quand on le trouve ou le retrouve, et à quel point on comprend toute sa vie de façon limpide, extrêmement logique. Sans l'éclairage de l'Esprit Saint, tout ce qu'on croit est de l'illusion complète, c'est ahurissant. Je croyais tellement à toutes ces choses avant... En une seconde, tout a volé en éclat, on plonge dans la vérité qui est bien plus merveilleuse que tout ce qu'on s'est construit avant.

Tous ce genre d'expérience impressionne, et bien souvent on finit par s'y accrocher et à dériver vers l'orgueil, cette fierté de "détenir tant de savoir caché", d'être "une personne ouverte qui comprend pleins de choses". Alors qu'elles sont complètement subjectives, la preuve : les expérimentateurs d'état de transe avec les méditations ou les prods n'arrivent pas tous aux mêmes conclusions. Et étonnamment, ça finit souvent vers une vision de Dieu très abstraite et à l'idée que le bien et le mal est relatif, qu'il n'y a pas de jugement après la mort : un pur mensonge satanique.
Certaines sensations rappellent tout à fait des sensations de saints mystiques, on ressent effectivement des choses, mais comme ce n'est pas voulu par Dieu, tout est perçu de façon tordu par le prisme de notre âme touchée du péché originel, on déforme tout à notre sauce !

Dieu ne nous demande pas de prendre des produits qui peuvent nuire à notre psychisme ( bad trip etc ), d'être une personne intelligente ou de maîtriser des techniques de méditation complexes qui demandent des années ou des heures d'entrainement pour le trouver, il est le Dieu de tous et il touche directement le cœur : ce n'est pas nous qui ne sommes rien qui pouvons l'approcher par nos propres forces, c'est Lui qui vient à nous. Autrefois je ne m'en rendais pas compte, mais c'est d'une prétention et d'un élitisme abjects que de considérer que ceux qui s'approchent de Dieu sont ceux qui osent prendre des produits ou qui sont doués pour maîtriser l'art de la méditation.
Il y a des gens qui n'ont jamais rien vécu d'extraordinaire en terme d'expérience mystique et qui pourtant par leur charité envers Dieu et le prochain dans la vie de tous les jours sont plus proches de Dieu que moi toutes ces fois où je me vantais intérieurement de comprendre pleins de choses spirituelles en me défonçant.
Dieu est le bien infini et absolu, on s'approche de Lui en l'aimant et en faisant le bien, les sensations fortes ne rendent pas spécialement meilleur. Priez pour un malade ou donnez à un pauvre a bien plus de valeur que de s'exalter tout seul devant un caisson en teuf dans sa défonce égoïste en se persuadant qu'on saisit les mystères de Dieu et de la vie.

On va me huer, c'est certain : "Mais qui es tu pour juger ? " Je ne juge personne, car si Dieu ne m'avait pas ramenée à Lui en me rendant la raison, je n'aurais jamais saisi ça et j'en serais encore à fumer des pétards devant des reportages sur la physique quantique en prétendant être intelligente. Je ne suis pas meilleure que qui que ce soit, je veux juste faire part de ce que j'ai compris.

Dieu est réellement le Dieu chrétien, la Sainte Trinité. Je m'y suis refusée pendant des années parce que j'étais trop gonflée d’orgueil pour supporter qu'on me dise ce qui est bien ou mal et considérer un instant que je pouvais me tromper, et que je refusais de renoncer à certaines choses. La Bible m'avait pas convaincue, l'éducation catho que j'avais eu m'avait gavée etc. 

Mais si vous vous adressez régulièrement à Dieu directement et que vous cherchez la vérité, vraiment LA vérité et pas une vérité qu'on se fabrique parce qu'elle arrange ou parce que ça parait plus logique à notre esprit pourtant complètement faillible, vous Le trouverez.
"Frappez et on vous ouvrira".

La vérité n'est pas une chose subjective, toute cette idéologie ambiante du "chacun sa vérité" est absurde. Si la vérité "est en chacun de nous" alors tout le monde a tord et en même temps tout le monde a raison et il n'y a alors plus de vérité du tout.
Non, la vérité Dieu la connait mieux que quiconque, il l'a révélée aux hommes, et quand on la cherche il la donne. Hélas, beaucoup comme je l'ai fait des années s'y ferment et préfèrent croire à ce qu'ils veulent croire.

Parlez à Dieu comme à une personne, un ami, confiez-vous à lui et vous gouterez à la folie de son amour !

Bonne continuation, soyez béni ! Je vous porterais dans mon cœur dans mes prières ce soir smile


Posté par : Amaranthe | 05 Jan 2017 à 18:19

 

#5 Posté par : Dalaye 05 Jan 2017 à 22:04

Vite fait, Amaranthe... Je sais que tu penses pas à mal, loin de là, tu nous enjoint à te rejoindre dans le bonheur...

Mais franchement, je ne sais pas vraiment si ce genre de pamphlets pro-religion (comme d'éventuels pamphlets pro-athéisme, ou d'éventuels pamphlets pro-un certain camps politique, ou encore pamphlets pro-pâtes carbonara devant les pâtes bolognaises qui, pourtant, ont elles aussi leurs qualités !) a réellement sa place sur PA...

Je veux dire, bien sûr, chacun à le droit de trouver sa spiritualité, de s'y épanouir, personne ne juge, c'est la même l'une des forces de PA...
Mais, et même si ton message me semble être le mieux intentionné du monde (Tu dis vouloir prier pour nous, ce qui est, je trouve, très touchant), je dois t'avouer qu'il me choque un peu... Tu fais l'apologie de ta religion, et personnellement (c'est peut-être, voire probablement dû à mon farouche athéisme), j'ai vraiment l'impression, pour le coup, de me retrouver face à tous ces discours moralisateurs que l'on rencontre au quotidien, et que nous, et en particulier en tant qu'UD, avons une tendance à finir par éxécrer... J'ai vraiment cette impression que tu nous enjoins à adopter ta foi... (Ce qui est peut-être le fruit d'une mauvaise lecture de ma part, auquel cas je m'excuse)... Je me sens bien, moi, en pêcheur crypto-nihiliste !

Peut-être est-ce aussi dû à ton écriture, ton post est très poignant, très vibrant, il dégage une ferveur très intense, et que ça me dérange dans mon subconscient...

Quand j'étais plus jeune, j'ai, des soirées entières, appelé Dieu, tenté d'entrer en contact avec lui (j'étais probablement plus ouvert d'esprit à l'époque)... Je n'ai eu pour réponse que le silence. Peut-être ai-je mal interprêté des symboles, ou peut-être vous, les croyants, sur-interprêtez des coincidences, personne ne saura, j'imagine.

Mais toujours est-il que, à mes yeux du moins, et je peux très bien me tromper (c'est même très probable), PA est un espace d'échange neutre, pas d'évangélisation... Si un musulman passe par là, peut-être se sentira-t-il choqué par ton post... Et il en ira peut-être de même pour un juif, un bouddhiste, un autre athée comme moi, des agnostiques, des pastafaristes...

En tout cas, même si ce message n'en a peut-être pas l'air, sâche qu'il est chargé d'amour, lui aussi, d'amour pour toi, mais aussi pour tout les Psychoacteux, de tout l'amour dont un athée puisse faire preuve, ce qui, crois moi, doit bien valoir celui de ton Dieu wink

Ne gâche pas ta salive dans des prières pour moi, je m'en voudrais de déranger ton Dieu, et surtout : Porte toi bien !


Posté par : Dalaye | 05 Jan 2017 à 22:04

 

#6 Posté par : Amaranthe 05 Jan 2017 à 22:28

Je prierais pour toi quand même ha ha tongue ! Parfois Il attend le bon moment pour frapper, quand tu lui a parlé c'était peut être pas le moment où ça aurait touché vraiment ton cœur, moi Il m'a bien laissée errer des années, c'était pour mieux me ramener. Je te souhaite vraiment de le trouver.

Souvent les gens se sentent mal à l'aise ou agressés quand on fait cela, je peux comprendre mais en soi on ne force personne. Quand on vous invite, vous pouvez refusez l'invitation et dire que vous avez autre chose à faire ^^.

Pour ce qui est de choquer un juif ou un musulman, je n'en ai que faire, ils ont le droit de parler de leur religion comme moi.
Quand ça parle de boudhisme, de chamanisme et toutes sortes de spiritualités je n'ai jamais vu quiconque s'offenser : CoachMigui expose sa spiritualité de façon plutôt élogieuse et personne ne semble s'en choquer.  Je crois que ce qui dérange ce n'est pas la croyance, c'est lorsque ça implique une morale, or certaines religions impliquent une morale qui peut déplaire comme l'Islam, le catholicisme, le judaïsme etc.
Et il suffit de donner un point de vue moral sur quelque chose ( pas sur les personnes, mais sur des actes ) pour que cela outrage. Ce qui déplait c'est la sensation de "recevoir une leçon". Alors que c'est juste mon expérience personnelle, encore une fois sans Dieu je serais encore dans mes délires lysergico-déistes smile.
Je m'adressais en particulier à l'auteur du post, dans ma façon d'écrire je pensais pas que ça donnerait l'impression que ça s'adresse à tout le monde...

J'assume complètement le fait que je fasse l'apologie du Christ, ça plait, ça plait pas, ça sera peut être même supprimé qui sait, mais j'estime que c'est mon devoir. Si une personne peut être touchée par Lui à travers ce message, quand bien même 400 à côté s'en offensent, c'est l'essentiel.

Que Dieu te bénisse toi aussi du coup ! smile


Posté par : Amaranthe | 05 Jan 2017 à 22:28

 

#7 Posté par : Bootspoppers 05 Jan 2017 à 23:40

WAOUH ! AMARANTHE REVIENT!
pour une surprise, ça n'en est pas une.
je m'attendais bien à ce que de la drogue, on passe un jour à la spiritualité.
Et ce soir, je ne suis pas déçu.
J'ai pour ma part la plus grande estime pour Amaranthe qui a guidé mes premiers pas au DXM. Aussi je lis avec un immense intérêt son témoignage que je prends comme très intéressant dans le cadre d e la démarche spirituelle qui m'anime aussi.

Merci aussi à CoachMigui d'avoir posté ce blog passionnant.

Dalaye je comprends ton point de vue, mais je pense que non seulement Amaranthe a le droit de témoigner (elle ne fait de mal à personne), mais qu'en plus elle apporte un éclairage intéressant pour tous ceux qui s'intéressent à la spiritualité.
drogue-peace


Posté par : Bootspoppers | 05 Jan 2017 à 23:40

 

#8 Posté par : douwegberts 06 Jan 2017 à 00:56

bonsoir la file

bonsoir amaranthe, ton message me réchauffe le coeur, c'est rare de lire ça. Formidable témoignage que voilà, qui pour ma part à toute sa place ici. La guérison de l'âme est ce qu'il y a de plus important de mon point de vue. Bien sur chacun est libre de ne pas y croire ou le contraire. Tu sembles vraiment touchée par la grâce, on ne parle pas de religion ici, c'est supérieur à ce concept humain.  Le simple message est que Dieu s'est fait homme par son fils dans une version humaine parfaite pour prendre sur lui nos fautes. Le simple fait d'y croire et d'accepter le fait que nous sommes des versions corrompues de l'humain ouvre le champ des possibles à l'infini. La vie n'est pas plus magique ni moins stressante après, la vie est ce qu'elle est et ça je l'accepte, l'existence physique n'est qu'une étincelle. Ont peut souffrir de milles malheurs et être profondément serein dans la grâce, comme ont peut jouir de milles plaisirs et être profondément abattu dans le matérialisme. Tout n'est ni noir ni blanc, tout se croise et s'entrecroise, mais reste la vérité, celle du chemin éternel.

A++


Posté par : douwegberts | 06 Jan 2017 à 00:56

 

#9 Posté par : Mammon Tobin 06 Jan 2017 à 04:36

Perso je ne vois rien de choquant dans ces témoignages, il y a tellement de posts d'athées agressifs qui crachent sur diverses divinités et insultent les gens qui "osent" sortir autre chose que des clichés catchy à la "Ni Dieu Ni Maître" punk-headbang"

Donc je trouve rafraîchissant de pouvoir lire des témoignages positifs de gens ayant  été en contact avec un de ces êtres supérieurs et qui en ont tiré des leçons importantes.

Les athées se sentent peut-être menacés par ces témoignages, tout ça leur fait peur, ça les dépasse et ils se confortent entre eux en se disant qu'ils valent mieux que ça, etc... dans beaucoup de cas on dirait presque une forme de jalousie
"Pourquoi Dieu t'est-il apparu, et moi quedalle?"

Ils se sentent peut-être rejetés car ils n'ont jamais vécu d'épiphanie? Ou parce que c'est la mode chez les jeunes de rejeter Dieu, comme un ado en colère contre ses parents?

Va savoir... les enthéogènes ont leur place ici, c'est déjà ça merci-1

MT


Posté par : Mammon Tobin | 06 Jan 2017 à 04:36

 

#10 Posté par : Amaranthe 06 Jan 2017 à 10:16

Bonjour tout le monde !

J'y suis allée un peu violemment aussi, je comprends Dalaye x). Je suis très étonnée de vos réactions et vous remercie beaucoup, je pensais vraiment me prendre une nuée de crachats virtuels ha ha ^^.

Si Dieu "ne réponds pas" il y a plusieurs raisons. Moi c'était par un songe de façon éclatante ( et j'avais rien pris pour le coup, je Lui ai juste parlé le soir dans mon lit et posé des questions sur ce en quoi je devais croire etc) mais Il peut parler de pleins d'autres façons. Il est maître de tout donc Il parle avec tout : une rencontre, une image, un évènement, une simple phrase dans la bouche de quelqu'un ou un verset de la Bible... Il nous connait par cœur donc Il sait ce qui va nous faire tilter et à quel moment, et tout le monde n'a pas "besoin" de quelque chose de puissant, Il peut parler très subtilement.

Mais surtout Il répond si on est disposé à l'entendre. Dans les évangiles ça ressort beaucoup, Jésus dit souvent "Que celui qui a des oreilles entendent ! ", parfois on endurcit son cœur et on se bouche les oreilles, j'ai fait ça des années.
Au début quand je Lui parlais j'attendais la réponse qui m'arrangeait, je Le tentais presque, je Le provoquais. Ce n'est que quand je Lui ai remis toute autorité sur moi qu'Il a vraiment répondu.
Je me suis dit qu'Il savait mieux que moi, que je ne pouvais distinguer le bien et le mal toute seule, c'était Sa volonté et Sa vérité qui devaient primer, pas la mienne qui n'est qu'humaine et fragile.
Et dès que j'ai décidé de m'abandonner à Lui, de Lui faire une confiance aveugle, là j'ai senti Sa présence, Son amour infini ( vous ne savez pas à quel point Il vous aime... ) , Il m'a confirmé qu'en se jeter dans Ses bras sans plus réfléchir était le bon choix. Il faut Lui faire confiance en s'abaissant et en reconnaissant que nous ne sommes rien, que nous ne savons rien.

Un être immatériel, d'une douceur quelque part violente tant elle est immense, d'une bienveillance inimaginable, comme si vous étiez dans les bras d'un père aimant ou dans le sein de votre mère... Il enveloppait tout mon être d'un amour qui dépasse l'entendement alors que depuis des années j'avais été ingrate et indifférente, Il n'avait jamais cesser de m'aimer et attendait juste que je me tourne vers Lui...Je n'oublierais jamais. Cet amour, cette plénitude...
Rien à voir avec du LSD ou une méditation, là c'est une personne réelle qui vous parle.  Il a parlé aux profondeurs de mon âme sans utiliser de mots, Il m'a assuré que si je me confiais en Lui je ne risquais rien.
Par Sa présence seule on sait qu'Il est Dieu, Il n'a même pas à se présenter, c'est un dialogue de cœur à cœur du domaine de l'indicible.

Si on Lui parle mais qu'on est pas disposé à accepter la vérité, à renoncer à certaines choses, bien souvent Il ne Le fait pas, car quand bien même Il le ferait, on le rejetterait. C'est aussi simple que ça.

Je Lui ai parlé de façon impersonnelle, c'était pas Jésus, Allah, Bouddha ou je ne sais qui, j'ai juste parlé à "Dieu". Et quand après ce contact j'ai compris qu'Il était l'être le plus désirable qui soit et que je Lui ai demandé comment le suivre, moi qui ne comprenait rien à la religion, qui trouvait ça absurde, la révoltée, j'ai senti son souffle entrer en moi et en une seconde j'étais changée à jamais. Tout avait un sens, et j'ai saisi à quel point en fait le catholicisme fait valoir l'amour et la dignité des personnes de façon intégrale, pourquoi Dieu ne peut être que le Christ.

Regardez la profondeur des vies de saints, tous les miracles ( les découvertes sur le Saint Suaire, Notre de Guadalupe, Lourdes, Lanciano, l'escalier de Saint Joseph à Santa Fe... )... Comment des milliers de personnes qui choisissent de se consacrer à Dieu peuvent être comblées et souriantes en étant pauvres, abstinentes sexuellement, complètement aux antipodes de ce qu'on considère comme le bonheur ? C'est complètement surnaturel.

Je comprends que tout ce que je dis peut être mal perçu, le côté "propagande" tout ça, mais vraiment ça me tient à cœur.
Parce que quand on a Dieu en réalité on a tout, le reste n'est que vanité, on va de plaisirs en plaisirs en se lassant, sans jamais être rassasié. Par moment on croit qu'on va mieux "waouh ça y est j'ai compris, j'ai l'illumination, je vais me reprendre en main" et puis vous vous écroulez à nouveau.
Je n'aurais jamais imaginé avant qu'en fait on puisse être heureux en suivant Sa loi, je me trompais complètement de bonheur. Et à Sa lumière quand on repense à Sa vie, on réalise qu'en fait malgré toutes les souffrances, la véritable cause de notre mal c'était d'être séparé de Lui.

Avec Lui on supporte tout, mieux encore même dans la souffrance on est heureux. Parce que la souffrance devient une offrande pour les autres et pour Lui, une façon de s'unir à Lui qui a tant souffert pour nous.
Quand vous offrez votre souffrance pour Dieu, pour un proche, pour l'âme d'un défunt, c'est un pur acte d'amour, vous vous sacrifiez, vous vous donnez.
Rien n'est plus profond que le message des évangiles, c'est l'amour pur et brut. C'est tout encaisser par amour, à l'image de Jésus.


Il libère complètement, c'est incroyable.
Oui ça libère de n'être rien et simplement se laisser porter par un Dieu plein d'amour, comme un enfant, ça libère de ne plus avoir à réfléchir et de simplement le laisser agir et de se savoir aimé à chaque instant.
Ça libère de se nourrir seulement d'amour même dans la simplicité, d'être heureux en louant Dieu et en L'aimant en passant le balai ou en épluchant les patates.
Ça libère d'aimer les autres pas parce qu'ils sont beaux, sympathiques ou intelligents, mais juste au nom de Dieu, parce qu'Il les aime autant que nous.
Ça libère de pardonner à quelqu'un, en un instant de sentir la haine qui ronge s'envoler de l'âme.
Ça libère de voir à travers la contemplation d'un ciel étoilé, d'une fleur et d'un arbre enneigé l'expression de l'amour divin, qui est bon jusque dans sa création, ce monde magnifique qu'Il a fait juste pour nous.   
L'humilité libère parce qu'on ne souffre plus des moqueries, des critiques, des humiliations, notre ego ne souffre plus.

Six mois sans drogue, sans sexe, célibataire et j'ai jamais été aussi heureuse, Il me comble intégralement je n'aurais jamais cru que que c'était possible !
Rien ne vaut de savoir qu'on a été créé du néant juste par amour, qu'on est une personne à part entière que Dieu aime et a voulu comme ça, qu'Il nous écoute toujours, pardonne et prends soin de nous.

En tous cas je voudrais bien préciser pour conclure qu'à aucun moment je ne méprise CoachMigui pour sa spiritualité ou même les autres, je suis aussi passée par là wink.

Dieu vous aime tous tellement... J'offrirais mes prochaines souffrances pour vous tous, soyez bénis.


Posté par : Amaranthe | 06 Jan 2017 à 10:16

 

#11 Posté par : Niconoko 06 Jan 2017 à 13:55

Bravo et merci d'aborder LE sujet intéressant, DIEU et les modifications de l'état de conscience...
J'embraye direct, je me suis inscrit pour répondre à ces posts.

Je suis pas un teufeur, j'ai découvert les plantes en voyageant. Ayahuasca en  cérémonies au Pérou et au Mexique, San Pedro que j'ai appris à cuisiner, et du coup champignons péruviens de type psilos, mais beaucoup plus gros, style 2 à 8 cm de diamètre.

Il y a 10 ans, ce que les plantes m'ont permis de voir, allez, c'est que Dieu est partout, il suffit de vouloir le voir, puis de le regarder. Dieu est amour. Ces expériences m'ont aidé à mieux comprendre ce monde dans lequel on vit, ce corps dans lequel on respire, ces plantes et ces animaux qui vivent en nous.
Je pense qu'il faut faire très attention à ne pas tomber dans les travers des religions, qui sont l'oeuvre des hommes... Pour moi il est vrai que les chrétiens de toutes sortes, ont une certaine façon de vivre l'amour divin, et la société actuelle est plutôt basée sur des valeurs judéo-chrétiennes... Alors c'est facile de faire le lien.
N'empêche qu'après avoir halluciné au cactus pendant 12h, si tu le racontes à un prêtre il essaie de te faire décrocher de l'influence du diable.

Ce que le prêtre ne sait pas, et je parie que bien peu de gens considèrent ce que je vais dire avec sérieux, c'est que nous ne sommes pas seuls. Il n'y a pas un seul de mes voyages intérieurs qui n'ait été fait sans la présence de un ou plusieurs esprits, dont le rôle était de m'accompagner, de me montrer des choses, pour me guider sur mon apprentissage. Et bien je pense que c'est pareil pour tout le monde. Faut bien regarder. Je m'en suis rendu compte bien tard en vérité, ce qu'il me reste aujourd'hui c'est de me souvenir de tout ce que je peux... Un bon "trip" ce n'est pas de voir plein d'ukulélés qui dansent au son de l'arc-en-ciel, il faut oser voir ce qui est derrière les choses apparentes, fussent-elles oniriques ou complètement hallucinatoires... Aujourd'hui je rejoins les camarades en disant que oui! La méditation est essentielle. Rien de plus naturel!

Quand on a bon coeur, le voyage est toujours moins solitaire...


Posté par : Niconoko | 06 Jan 2017 à 13:55

 

#12 Posté par : CoachMigui 06 Jan 2017 à 15:26

Hé ben ! Vraiment content de voir que mon blog suscite de l'intérêt et surtout qu'on y partage de l'amour ici, c'est vraiment merveilleux ! Je vais quand même répondre du mieux que je peux à vos remarques, par contre les réponses risquent de se croiser un peu désolé si c'est confu smile

Syam: Je me doutais que tu allais répondre, j'aime beaucoup lire tes messages sur ce genre de sujet car ils sont plein de reculs et il me semble que nous avons une approche similaire envers la spiritualité (je dis bien "approche", j'espère que tu me comprendras smile) .

Pour finir de répondre à Syam, mais du coup surtout à Amaranthe:

Déjà premièrement, merci de partager ton expérience avec nous ! Tu sembles être plus âgée que moi et je pense qu'il y a toujours des enseignements à tirer des paroles des plus sages !

J'espère avoir saisi l'essence de tes messages et ne pas répondre de travers, auquel cas je te prie d'accepter mes excuses en avance smile

Je ne pense pas que nous pensions différemment du tout en fait ! Je crois que la plus grosse barrière entre nous deux actuellement se sont les mots que nous mettons sur nos expérience. La prière n'est pas différente à la méditation, elle est juste sa pratique occidentale adaptée pour nos mœurs à nous.

Aïe aïe aïe, j'ai beaucoup de choses en tête mais une grande difficulté à mettre tout cela par écrit. Moi qui pensais que je trouverais les mots une fois commencé, c'était évident que j'allais peiné tongue

Tu vois, je crois aux mêmes principes que toi et mes pratiques ne sont pas très différentes. Je prie aussi beaucoup, et à travers la compassion j'essaie aussi de rendre les souffrances des autres moins pénibles, en leur envoyant mon amour pour qu'il remplace leur tristesse... Car je pense que la douleur n'est réelle que si on s'identifie à elle.

Moi aussi je crois en l'union du saint esprit et de la mère (polarité féminine et masculine) peut entraîner la naissance du Christ (amour inconditionnel). C'est pour ça que je pense que Jésus est dans mon coeur, même si couramment je ne l'appellerai pas comme ça.

Pour ce qui est de la méditation, je ne la pratique pas avec un but précis d'illumination. Tout comme je ne prends pas des drogues dans le but de m'éveillé. Je le fais pour accéder à des états de conscience qui sont différents de mon état ""naturel"", des états ou je me laisse très facilement submerger par mes émotions, ou ma peur peut me conduire à avoir des idées malveillantes et à m'éloigner de la foi. Quand je médite, c'est pour me connecter avec le cosmos, c'est pour me rappeler que je ne suis que de la poussière d'étoile dans un univers qui dépasse les capacités de représentations de ma conscience.

Je ne médite pas pour être supérieur ou égal à Dieu (ou au Tao par exemple), car je pense oui que tout est Dieu dans son invention... Mais je pense que tout est Dieu dans son tout, c'est l'entierté de ce qui est, a été et sera qui est compté, ainsi que l'entierté de ce qu'on ne peut imaginer...

J'ai reçu une éducation Catholique aussi, et ce qui me désole c'est de savoir à quel point les textes sacrés ont été manipulé au fil du temps pour faire garder un ordre sociétal ou pour garantir la pérennité du clergé. C'est pour cela que je n'aime pas trop les pensées uniques, ou la prise au sens littéral des mots écrits par l'homme... Parce que justement par essence ces mots ne peuvent jamais être autant explicite que la chose qu'ils veulent décrire, et on peut dire de même pour tous les symboles... Un mot désigne un mot.

"La vérité surgit du silence d'entre les mots. Seul le coeur peut la saisir."

Et ceci n'est pas une critique de ton mode de pensée, je serai peut-être un jour ammené à penser de la même manière que toi. Et je pense que nos deux types de pensées ne sont pas incompatible smile

J'aime aussi beaucoup cette volonté de prier pour les autres, même si une personne non-croyante pourra trouver ça inutile... Je pense que les énergies cosmiques sont reliées, et une pensée suffit pour envoyer un souffle d'amour à la fois au receveur et à celui qui l'envoie.

Je finirais pas acquiescer un point qui est très important dans ce que tu dis: Dieu, la vie, Bouddha (même si attention, Buddha ne désigne pas un Dieu mais plutôt un état), Quetzacoatl ou les énergies de la terre, qu'importe comment vous désirez l'appeler... Tout ça n'est qu'amour. L'amour est la clé, et la preuve en est que sans amour cette conversation aurait sûrement été stérile et on aurait pu se braquer, tandis qu'avec lui on est à l'écoute de l'autre, prêt à parler et bienveillant... Tu as envie que nous allions bien, et je le désire vraiment sincèrement aussi pour toi qui a pris la peine de répondre à mon premier blog. Ainsi qu'à toutes les personnes qui lisent ce message, j'espère que tout le monde trouvera quelque chose à quoi s'attacher dans ce fil de discution, et si ce n'est pas le cas je vous invite vraiment à vous exprimer sur ce sujet... C'est difficile de mettre des mots sur ce genre de choses mais je pense que tous les avis peuvent être d'une richesse infinis si ils sont écrits dans but d'aider les autres smile

J'espère avoir pu un peu mieux exprimer mes pensées et je suis content des échanges que nous avons eu, merci aux autres commentaires, et passez tous une bonne journée ! big_smile


Posté par : CoachMigui | 06 Jan 2017 à 15:26

 

#13 Posté par : Amaranthe 06 Jan 2017 à 17:00

Je comprends ta réticence Niconoko ^^.

Moi quand on me disait le LSD etc c'est le diable je trouvais ça bien pathétique. Tout n'est pas directement inspiré par lui non plus, on peut très bien faire n'importe quoi tout seul, ça serait trop facile de se placer en victime innocentes qui tombent à cause du malin.

Je me suis convertie de façon très subite, je passais mon temps à fumer des pèts en trainant sur P.A, en réfléchissant sur mes sensations sous drogues en les conciliant avec la physique quantique, des reportages sur le cosmos etc pour me faire mon idée de Dieu.
Ma mère m'a proposé d'aller faire une retraite de Saint Ignace, pendant trois secondes j'ai hésité et je ne sais pas pourquoi j'ai dit oui. C'était à la montagne près d'Annecy, le cadre était sympa, je me suis dit "Allez j'y vais, comme ça elle va comprendre que la religion c'est pas mon truc. Le curé je vais le moucher avec mes arguments bétons et on en parlera plus, ça me fera juste des vacances gratos."

J'ai parlé avec le prêtre, et celui là c'était un bon, j'étais pas convaincue mais je trouvais que la doctrine de l'église était logique dans sa vision des choses. Mais bon, je voyais pas pourquoi tel truc ça serait un péché, ça me semblait abusé.
Quand je lui ai parlé du LSD et qu'il m'a sorti le coup de la tromperie de Satan, je lui ai tellement ri au nez intérieurement ! C'était tellement cliché, tellement "étroit" et simple comme vision d'esprit à mes yeux !

Et puis pendant l'instruction sur l'amour divin, là j'ai eu comme un choc. Je pensais bien que Dieu était Amour, ça oui, mais j'ai réalisé ce que ça impliquait.
Il y a un Dieu qui m'a créée, m'a donné une âme, une intelligence, des yeux, des choses sublimes à voir ou entendre, et Il m'aime infiniment, et moi comment je me comporte vis à vis de Lui ? Je ne Le remercie jamais, je ne Lui parle jamais, je ne fais jamais le moindre geste pour Lui. Je ne pense qu'à moi, je ne m'intéresse pas à Lui, seulement à vivre des sensations pour tenter de me satisfaire et de prétendre comprendre le surnaturel...

Je réalisais d'un coup que je me considérais comme une "bonne personne" depuis des années ( ce truc de "J'ai pas tué, j'ai pas volé, j'ai envie d'aimer les autres, je donne aux SDF donc je suis quelqu'un de bien" ) , mais que j'étais en fait pourrie d’orgueil, intégralement égocentrique et ingrate envers Dieu qui m'avait tout donné. Je me donnais juste bonne conscience en me persuadant que j'approchais Dieu par les drogues, que j'étais ouverte d'esprit etc.

Alors je Lui ai reparlé, vraiment comme à une personne cette fois, j'avais aucune réponse. Je suis rentrée de la retraite à la fois triste et angoissée.

Le soir, j'ai continué à Lui parler dans mon lit et c'est là qu'il a "répondu".

Sans que je ne comprenne vraiment comment, je me suis retrouvée debout dans le noir à chercher la lumière, sans m'être levée, comme si j'avais quitté mon corps. Je trouvais le bouton de la lampe et me retrouvais à errer dans un lieu inconnu, de pièces en pièces en parlant avec des prêtres dont je ne me rappelle pas les visages. Je leur posais des questions et ils me répondaient, mais la discussion était sans consistance. Je n'étais pas capable de vraiment entendre leur réponse, comme si c'était voilé par quelque chose ( moi même sûrement... ) et je n'étais pas satisfaite.

Puis je suis entrée dans une pièce évoquant une chapelle, très poussiéreuse comme abandonnée, abritant des chandeliers éteints, au fond de laquelle se trouvait une personne vêtue d'un habit blanc,au visage très doux mais assez grave, il évoquait clairement un ange.  Devant lui se trouvait un énorme livre ancien, ressemblant à un registre ou à une Bible.

Je l'ai approché et cette fois c'est l'inconnu qui a posé une question :
-"En quoi crois-tu ?"
J'ai dit que je ne savais pas, que j'ignorais si je devais être catholique ou pas.
Ce à quoi il a répondu : "Si tu es dans cette pièce, que tu te tourmentes et que tu cherches, c'est que tu y crois déjà".

Je me suis ensuite trouvée dans une autre pièce où une chienne que j’ai eue il y a plusieurs années parut , de nouveau jeune et sans la tumeur au ventre qui l'avait tuée. J'étais heureuse de la retrouver, la pris dans mes bras et la posai sur mes genoux, je sentais son souffle, toute la texture de ses poils, elle me paraissait totalement réelle. Mais très vite elle a changé, sous cette apparence d'animal doux, inoffensif et familier s'est révélé quelque chose de maléfique. Elle s'est mise à grogner, je sentais un mal abominable en elle. Elle était sur le point de se métamorphoser en monstre hideux et voulait me mordre, je le ressentais et j'étais terrifiée.

Je me suis sentie comme face à un test, une épreuve pour juger de ma confiance en Dieu. Malgré ma terreur, j'ai gardé la bête dans mes bras et ai continué à la serrer, au risque qu'elle m'attaque pour de bon.  Je n'avais aucune arme pour chasser ce démon, et je comprenais soudain que Dieu savait mieux que moi. Enfin, je rendais les armes et Lui donnais toute autorité sur moi, je Lui faisais une confiance aveugle quelque soit les renoncements que cela allait impliquer.  Je Lui ai fait comprendre cela en Lui disant fermement "Seigneur, je crois en Vous, je m'abandonne à Vous."

Et c'est là qu'Il est venu et qu'ensuite Il a soufflé en moi, comme raconté plus haut...

Je suis allée me confesser trois semaines plus tard dans une église où je n'étais jamais allée, le prêtre m'a donné en pénitence une prière et m'a proposé de mettre un cierge en l'honneur de la Sainte Vierge.
Dans cette église il n'y a pas de cierges, ils sont tous mis dans un chapelle à part, à côté du chœur et quand j'y suis entrée, le choc.
C'était la pièce où se trouvait l'ange avec le livre ! Je l'avais vue trois semaines à l'avance alors que je ne la connaissais pas. La même mais nettoyée, belle, avec les cierges allumés cette fois.

Existe-il une drogue qui fait voir des pièces inconnues à l'avance, avec une "coïncidence" aussi incroyable ? C'est impossible.

De plus, et ça il faut le préciser, le songe n'avait rien à voir avec les effets d'une drogue. Quand on prends des psychés on est à la fois lucide et défoncé, c'est confus, parfois absurde, tout se mélange un peu. Là non, j'étais intégralement consciente, comme dans le monde habituel.
Sous drogues on a le cerveau à 100 à l'heure, on se pose pleins de questions, là non, j'étais totalement sobre. Rien à voir, vraiment.

Et concernant le lien entre Satan et les drogues, une nuit je me suis réveillée subitement, j'ai parlé à Dieu comme je le fais régulièrement tous les jours maintenant, et d'un coup j'ai eu besoin de relire mes écrits sur les drogues, sans trop savoir pourquoi.
En lisant le récit du gros trip au LSD qui m'avait vraiment séduite, je suis tombée des nues : ce n'était pas une vision qui m'avait pas beaucoup marquée mais j'avais vue un personnage à forme humaine avec des cornes, qui faisait vraiment penser à un démon et finalement était devenu un chien, ça m'avait rassurée à l'époque !
Et dans mon songe c'était l'inverse : le chien montrait son vrai visage c'était bien un démon !

Je ne pense pas que ça soit le cas de tout le monde systématiquement, mais pour moi c'est évident : des démons m'ont séduites avec les drogues et ont ensuite tenté de faire en sorte que je me crois folle et que je me suicide ( mais j'ai ma responsabilité, par orgueil je les ai écoutés ! ). Ce trip était merveilleux mais à la fin j'ai entendu des voix répétant ce que je disais en m'humiliant, et l'une d'elle a imité ma propre voix, comme pour me plonger dans la confusion et m'amener à penser que j'étais schizophrène et que l'idée venait de moi, pour me dire -je cite- "Si tu fais un bad trip tu dois te suicider".

Malgré ça, j'ai été tellement fascinée par les effets agréables de la prise que j'en ai retapé un mois plus tard : bad trip, traumatisée, un mois à me croire cinglée. Finalement un jour j'ai cru avoir un déclic, en mode " non mais ça y est j'ai compris le problème de mon égo, tout ça c'est fini" et -oh ! miracle ! - le lendemain je tombe en rangeant ma chambre sur un reste de buvard que j'avais cherché partout, à un endroit où j'avais regardé une bonne dizaine de fois et où il pouvait absolument pas se trouver. Réapparu comme par enchantement dis donc !
J'ai eu l'impression qu'une entité surnaturelle me voulait du bien et m'invitait à en reprendre, et j'ai cédé. Folie, elle me voulait du mal.

Et encore il y a tellement de détails que je vais épargner à tout le monde, je ponds déjà des énormes pavés...
Mais à mon avis tu devrais te méfier fortement de " ces esprits super gentils" qui "t'accompagnent". Comme le dit Saint Paul "Satan lui-même se déguise en ange de lumière". Quand tu veux tromper quelqu'un, tu te fais beau et sympathique, tu évites de montrer ton vrai visage, et c'est ce qu'il fait très souvent.

Pour en revenir à Dieu en tant que tel, tu dis qu'il est partout et qu'il est Amour. C'est entièrement vrai.

Mais pose-toi la question : ce Dieu qui m'aime, est-ce que je Lui rends son amour ? Qu'est ce que je fais pour Lui ? Est ce que je pense vraiment à Lui ? Mes expériences je les fais pour mon plaisir ( états d'extase agréables, plaisir d'avoir la sensation de découvrir et savoir des choses ) où parce que je L'aime ? Est ce que j'aime Dieu? Pas seulement en disant "Bah oui je L'aime ! ", est ce que je Lui montre, est-ce que je Lui prouve, est-ce que je Le remercie ?
Si Dieu est amour, sagesse et beauté infinies et qu'il a crée ce monde incroyable, n'est-il pas logique de L'aimer plus que tout ? Est ce que j'aime Dieu par dessus tout, plus que moi même ?

Je vais me répéter mais...
Si Dieu est amour, est-ce un Dieu qui demande d'être particulièrement sensible ou intelligent pour maîtriser les techniques de méditation ( y'a des gens qui n'y arrivent pas ! ) , qui a "ses élus" et qui ne permet pas aux autres moins "performants" dans le domaine d'accéder à Lui ?

Sainte Bernadette était une gamine de 13-14 ans qui ne savait pas lire, ne comprenait rien à l'école, elle était juste une adolescente gentille avec son entourage. Sa famille était pauvre, ils crevaient tellement de faim que son petit frère raclait la cire des chandeliers de l'église pour la manger et ils étaient pieux, ils priaient Dieu !
Elle n'a jamais appris de techniques complexes de méditation, elle parlait juste à Dieu comme on parle à une personne et elle L'aimait.

La Vierge lui est apparut à Lourdes et elle a été bouleversée de voir qu'elle la vouvoyait et s'adressait à elle avec une politesse et des égards incroyables, alors qu'elle était juste une petite jeune fille de rien dans un trou paumé des Pyrénées. Et Lourdes c'est des centaines et des centaines de miracles de conversion et de guérison, des gens qui ont les nerfs optiques complètement défoncés et qui arrivent à voir alors que médicalement, rationnellement c'est impossible, des handicapés qui se remettent à marcher et bien d'autres.

Et est ce qu'un Dieu qui vous aime vous demande de prendre des produits qui peuvent générer angoisses, bad trip, confusions pour le trouver ?

Là je sais que ça va pas plaire, mais sérieusement, objectivement, ce sont des produits très forts qui font prendre des risques à chaque fois, il suffit de lire le nombre de témoignages de bad trip et d'appel au secours de gens qui se pensent encore perchés et traumatisés par des prises, c'est ça qu'un Dieu d'amour demanderait ? Qu'on se mette en danger et que parfois on se détruise ?

Les sensations c'est cool, c'est agréable mais est-on dans l'amour de Dieu et des autres quand on fait ça ? Ou plutôt dans son propre plaisir égoïste en se persuadant qu'on est quelqu'un de bien juste parce que ça donne des euphories où on a envie d'aimer le monde et où on pense l'aimer ?
On peut toujours être là "Oh ! bisous, câlins, je t'aime, t'es trop cool !", si on ne pense ça que parce qu'on est sous prod, en état de transe ou de façon dirons-nous un peu conventionnelle, ce n'est pas de l'amour, c'est du vent.

Je vais vraiment me faire lyncher si je continue ha ha XD.

Mais je comprends très bien Niconoko, j'étais la même il y a pas si longtemps ! C'est vrai que tout ça ça attire et ça fascine, la connexion avec la nature, la curiosité tout ça... Mais c'est pas comme ça qu'on trouve Dieu ! Et je te souhaite bien évidemment de le trouver, tu seras comblé comme tu ne l'a jamais été !
Je prierais pour toi aussi ( décidément, ça va faire du monde ha ha ^^ ).

Reputation de ce commentaire
 
excellent témoignage concret/bootspoppers

Posté par : Amaranthe | 06 Jan 2017 à 17:00

 

#14 Posté par : Amaranthe 06 Jan 2017 à 17:04

Bon le temps que j'écrive mon pavé énoooorme CoachMigui a répondu, je répondrais plus tard, à vrai dire j'hésite à le faire, vu la longueur de ce que j'ai déjà posté ha ha ^^.

Je veux pas on plus vous imposer ça, je suis trop bavarde x). Merci pour ta réponse CoachMigui !


Posté par : Amaranthe | 06 Jan 2017 à 17:04

 

#15 Posté par : Bootspoppers 07 Jan 2017 à 00:59

Amaranthe tu peux continuer: c'est passionnant.
J'ai lu tout ton blog et tous tes posts (je les ai même imprimés en un épais volume, de plusieurs centaines de pages !).
Ta quête m’interpelle ! et ton chemin est spectaculaire, très concret, et digne du plus haut intérêt.
Pour  tout ce travail, tout ce témoignage: MERCI!


Posté par : Bootspoppers | 07 Jan 2017 à 00:59

 

#16 Posté par : Niconoko 08 Jan 2017 à 07:39

Merci Amaranthe! C'est vrai que ton talent d'écrivain nous permet de te lire avec aisance, c'est rafraîchissant.
Je me retrouve beaucoup dans ce que tu dis, ta façon de parler m'est très familière.
Merci encore coachmigui pour avoir ouvert ce fil de discussion, permets-moi de continuer à exploiter le sujet.

Amaranthe, je crois en Dieu, j'ai la foi, je me rends complètement à lui. Mon mental me joue quelques tours parfois, m'empêchant de vivre l'instant présent, dans l'amour inconditionnel, avec la parole impeccable...  heureusement qu'Il pardonne au pêcheurs qui se repentent. Si j'ai parlé du diable ce n'était pas pour condamner les hommes d'église. Car je pense que la faute en revient au Livre, par lequel la parole de Dieu a été corrompue! L'histoire de Jésus est partiellement fausse et incomplète,  il n'a pas de père est n'est pas le fils de Dieu, il a voyagé en Inde, à rencontré les hindous , les sadhous et les bouddhistes... ses miracles sont authentiques mais le diable s'est invité au concile de Nicée!

Je crois qu'il est primordial de faire la distinction entre l'achat d'une drogue de synthèse, fabriquée par les hommes pour se faire de l'argent (Satan y trouve son compte: angoisses, bad trips et confusions) et le ramassage de plantes dans la nature. Elles sont médicinales et Dieu accepte qu'on les consomme si l'on en a besoin, en n'oubliant jamais les remerciements et les prières! Les esprits qui travaillent contre Satan sont là pour nous aider. Même si parfois ils nous font peur, ce sont -comme tu l'as vécu- des mises à l'épreuve (pouvant ressembler aux méfaits des esprits maléfiques, mais n'entraînant pas de dégâts à la personne), pour savoir (eux comme nous) jusqu'où on est capables d'aller.
Tu as tout-a-fait raison de parler de se méfier des esprits qui nous contactent, car Satan se déguise, ta remarque est très judicieuse. J'en ai déjà fait les frais. C'est vrai. Et lorsque l'on écoute son coeur on ne peut pas se laisser tromper! Dieu ne demande rien en retour, il ne cherche pas à profiter de nous.
J'ai des centaines de visions que je pourrais raconter mais ce n'est pas évident. Je me bats contre la maladie depuis tout petit, mais je me lève tous les jours avec le sourire, j'aide qui je peux, j'aime ma femme et ma fille.
On cueille des plantes médicinales, on fait pousser du maïs, des légumes, des fleurs. On tient la barre humblement, avec de l'amour et de la lumière, dans ce monde tordu qui marche vers sa révolution!

La paix soit avec vous drapeau-blanc

Amaranthe: as-tu pu revoir ton ange, et savoir son nom? Travailles-tu toujours avec, comme en rêves par exemple?


Posté par : Niconoko | 08 Jan 2017 à 07:39

 

#17 Posté par : Amaranthe 09 Jan 2017 à 00:10

Beaucoup de choses à dire ha ha ^^. Je vais essayer de synthétiser au max ( même si vous l'avez bien compris, je ne sais pas faire court tongue ).

A Bootspoppers :

J'ai lu tout ton blog et tous tes posts (je les ai même imprimés en un épais volume, de plusieurs centaines de pages !).
Ta quête m’interpelle ! et ton chemin est spectaculaire, très concret, et digne du plus haut intérêt.
Pour  tout ce travail, tout ce témoignage: MERCI!

Mince alors, je pensais pas être si intéressante x)... 

Mon histoire c'est juste celle d'une âme qui toujours désiré l'amour, l'absolu, un but, qui a cherché désespérément partout en se perdant parce que son cœur était trop endurci, et dont finalement Dieu a eu pitié en venant la chercher.
J'avais soif de Lui sans le savoir.
Mon histoire c'est Son œuvre, c'est un témoignage vivant de Son amour et de Sa miséricorde. C'est Lui qui est passionnant ! smile

A CoachMigui :
Je ne suis pas très âgée donc je ne suis peut-être pas plus vieille et donc "plus sage" que toi ( j'aurais 22 ans en février ), quel âge as tu ?

Moi aussi je crois en l'union du saint esprit et de la mère (polarité féminine et masculine) peut entraîner la naissance du Christ (amour inconditionnel). C'est pour ça que je pense que Jésus est dans mon coeur, même si couramment je ne l'appellerai pas comme ça.

L’œcuménisme est très à la mode et j'ai longtemps eu cette approche qui considère que les religions en fait disent la même choses mais avec des mythes et des symboles différent. Mais en réalité les spiritualités sont très différentes et pour le coup on ne croit pas du tout la même chose smile.

Dans la religion catholique, la naissance du Christ ou la Vierge ( la polarité féminine du coup dans ta conception ? ) ne sont pas des symboles, des "énergies" ou des pôles, mais une réalité historique, l'entrée de Dieu dans l'histoire humaine par le mystère de l'Incarnation.
Marie par son humilité ( elle avait fait vœu de rester vierge, le peuple juif attendant le Messie pour ce temps là et se sentant indigne de l'honneur de l'enfanter ! ) et tout son amour pour Dieu reçoit en son sein Jésus.

Il ne s'agit donc pas tellement de pôles quelque part égaux et complémentaires qui s'unissent pour un catholique (Marie n'est pas l'égale ou une partie "complémentaire en soi de Dieu ! ), c'est le plan de salut de Dieu pour l'humanité qui se fait en passant par une jeune fille qui résumera tout dans son magnificat ( je vous laisse trouver la prière si ça vous intéresse ) et qui sera glorifiée pour s'être abaissée.

Marie est la "remplaçante" de Satan qui s'est déchu par son orgueil, elle devient reine des anges et du ciel par son humilité et le don de sa personne à Dieu. Des centaines et des centaines d'années avant sa naissance, c'était d'ailleurs annoncé dans la genèse par Dieu s'adressant au serpent après qu'il ait tenté Eve : "Et je mettrais une inimitié entre toi et la femme, entre sa postérité et ta postérité ; celle-ci de meurtrira à la tête et tu la meurtriras au talon." ( La "postérité" de la femme en question est bien évidemment le Christ...).

Par ailleurs dans le catholicisme il n'y a pas de dualité en Dieu ( pôle féminin et masculin etc ) puisqu'il est Trinité, un seul Dieu en trois personnes ( grand mystère ! ).
Dieu se raconte à Lui-même ( un peu comme nous quand on pense en fait, on se projette soi même, sans quoi il n'y a pas d'intelligence ) et c'est ce qui fait ce qu'on appelle "Le Verbe". Le Verbe est la personne du Fils (incarné en Jésus ), le Père qui Se voit Lui-même.
Étant infiniment parfaits en tout, Le Père et le Fils S'aiment infiniment, et cet amour est la troisième personne divine qui procède d'Eux : le Saint Esprit.
Les trois personnes sont Dieu, un seul Dieu et qui S'aime Lui même sans égoïsme puisque cela est un échange entre Ses trois personnes qui sont de même nature, si Dieu n'était qu'une personne s'aimant elle même ou son reflet Il serait narcissique, c'est la Trinité qui fait qu'Il est amour.

Je pars en théologie désolée XD. Je suis incorrigible !

Pour ce qui est de "Jésus qui est dans ton cœur", je ne doute pas de ta sincérité et tes bonnes intentions, loin de là. Mais on ne peut pas réellement le porter dans son cœur si on nie Sa divinité et Son sacrifice. Mais dans ta conception des choses je comprends ce que tu veux dire, si tu le perçois plus comme "l'amour inconditionnel" de façon dirons-nous symbolique.
On ne peut pas non plus le porter dans son cœur quand on pêche mortellement, donc en matière grave ( je ne pose aucun jugement sur l'état de ton âme hein, c'est juste pour préciser la position de l'église ) et véniellement Il est là mais c'est un amour imparfait.
Le péché, c'est ne pas aimer Dieu puisque c'est l'offenser, c'est ne pas aimer l'amour...
Donc là encore, conception différente ^^.

Quand je médite, c'est pour me connecter avec le cosmos, c'est pour me rappeler que je ne suis que de la poussière d'étoile dans un univers qui dépasse les capacités de représentations de ma conscience.

Et oui nous ne sommes pas grand chose ! Je trouve plutôt louable ta démarche et c'est beaucoup ce que j'ai recherché avec les prods ou dans mes méditations.
La foi catholique donne un regard très différent sur beaucoup de choses mais là dessus ça ne change pas beaucoup : on est rien face à Dieu et même au monde qu'il a créé pour nous. Un univers si grand, ces milliards de milliards de galaxies et toute cette perfection dans la matière, la lumière, la vie, cela force l'humilité et l'admiration.
Parmi les dons du Saint Esprit dans l'église on compte d'ailleurs le don de "science" qui est la capacité que donne l'Esprit de Dieu de Le contempler et de percevoir son amour à travers sa création.

Mais ce don de science ainsi que l'humilité peuvent s'appliquer à chaque instant, sans qu'il soit question d'extase ou de ressenti. Rendre grâce à Dieu pour sa générosité un instant en voyant un beau coucher de soleil ou mener sa vie en acceptant sa triste condition humaine dans un monde imparfait, l'humilité envers Dieu et le prochain ainsi que la louange du Créateur dans les pensées et gestes quotidiens c'est aussi une application de cela !

Je finirais pas acquiescer un point qui est très important dans ce que tu dis: Dieu, la vie, Bouddha (même si attention, Buddha ne désigne pas un Dieu mais plutôt un état), Quetzacoatl ou les énergies de la terre, qu'importe comment vous désirez l'appeler... Tout ça n'est qu'amour.

Encore une fois j'étais très proche de ta vision avant. Le concept de l'amour qui produit tout, sur lequel les différentes religions mettent un nom.
Beaucoup de gens ressentent que Dieu est amour, mais souvent on voit ça de façon très abstraite et c'est normal : la Trinité est un mystère que l'homme ne peut pas saisir, c'est pourquoi Dieu l'a révélé. On voit un peu l'amour comme une "force" une "énergie", une sorte de "soupe cosmique" au final assez impersonnelle .
On balance que "Dieu est amour" parce que ça se ressent beaucoup dans les états de contemplation, par simple bon sens, par convention, ou hélas parfois ça sert aussi d'excuse "je peux faire tel ou tel truc, Dieu est amour, il pardonne, youpi on ira tous au paradis ! " ( je ne désigne personne hein, je décris un peu comment j'approchais la chose ou ce que j'ai pu remarquer chez pas mal de gens ).

Mais l'amour en soi, ce n'est pas une personne, c'est quelque chose d'abstrait qui se passe entre des personnes. L'amour ça ne pense pas, ça n'agit pas. Une personne animée par l'amour oui.
Et c'est en cela que le catholicisme change tout par rapport à toutes les conceptions abstraites que j'avais avant : non seulement par la Trinité mais aussi par le mystère de l'Incarnation où Dieu agit dans un acte de parfait amour pour ses créatures.

Dieu déborde d'amour de toutes parts, bien sûr c'est aussi dans sa création : toutes cette nature, ce cosmos, ces couleurs ! La création est un cadeau précieux. Mais avec l'Incarnation on passe à un cran au dessus, puisque Dieu Lui-même met de côté sa divinité pour Se faire homme, Il s'abaisse pour s'offrir en sacrifice parfait pour sauver l'humanité et lui dévoile Son intimité : la Trinité.
Par l'Incarnation Dieu permet l'union des hommes à leur Dieu : tout passe par Jésus-Christ. "Nul ne vient au père que par moi" dit-il. Il s'offre au monde jusqu'à la fin des temps, à chaque messe Il se livre et permet aux indignes pécheurs que nous sommes de venir Le toucher pour être sanctifiés et devenir le plus semblables possible au Christ qui a agit par amour au stade le plus extrême.

Dieu pour un catholique n'est pas "l'amour" de façon vague, c'est une personne et on a une relation avec Lui, une intimité avec Lui. C'est très personnel et très "sensible" puisqu'on Le touche. Qu'Il endure la souffrance des profanations, des sacrilèges et de l'ingratitude face à ce don inestimable et Se laisse approcher si aisément est aussi une grande preuve d'amour : Il Se donne carrément à nous pour nous guérir, à la fois du péché et de nos blessures personnelles.

La Trinité, l'Incarnation, l'Eucharistie... Tout ça sont des mystères qui paraissent assez délirants au prime abord, j'en conviens.
Mais quand on se plonge dans la théologie catholique on voit que c'est loin d'être stupide, et puis comme je l'ai entendu de la bouche d'un abbé, "une religion sans mystère est une fausse religion, car c'est une religion qui prétendrait tout savoir de Dieu alors qu'Il est insondable". Il y a forcément une part qui échappe, la clé c'est la foi. Dieu a révélé ça, Il ne ment pas et ne Se trompe pas donc même si on a seulement une intelligence humaine et qu'on ne comprend pas tout, on Le croit.
Aujourd'hui on associe souvent ce comportement à de la bêtise, ça fait un peu genre la personne qui réfléchit pas, mais en fait ça fait aussi partie de l'humilité : écouter et croire Dieu en s'en remettant à Sa sagesse au lieu de suivre la notre qui n'en est pas vraiment une.

Bref, pour le coup je pense que tu vois qu'on a pas la même croyance et que c'est pas tellement compatible, je dis ça avec tout le respect et la bienveillance que je te dois smile. Je te souhaite le meilleur : de posséder un jour éternellement Dieu !

A Niconoko :

Car je pense que la faute en revient au Livre, par lequel la parole de Dieu a été corrompue! L'histoire de Jésus est partiellement fausse et incomplète,  il n'a pas de père est n'est pas le fils de Dieu, il a voyagé en Inde, à rencontré les hindous , les sadhous et les bouddhistes... ses miracles sont authentiques mais le diable s'est invité au concile de Nicée!

Bah techniquement, la Bible est l'ouvrage antique le plus fiable et le mieux conservé au fil des siècles... Pendant longtemps je l'ai assez méprisée en considérant que c'était juste un truc écrit par des hommes, tordu sans arrêt au fil de l'histoire mais quand on se penche sérieusement sur la question, on tombe des nues.

De très vieux écrits bibliques comme les manuscrits de la mer morte, de centaine d'années avant J.C sont identiques à ce qui a été transmis ( bien que la traduction soit toujours délicate, le sens est bien le même ) et on a des récits du nouveau testament qui datent bien de l'époque des apôtres.

Je ne le savais pas avant parce que j'avais lu seulement les évangiles vite fait et que j'avais tout envoyé valsé, mais l'ancien testament contient des centaines de versets qui décrivent le Christ, en particulier sa passion, des centaines d'années avant Sa venue.


A la rigueur, un petit aperçu en vidéo de quelques prophéties incroyables de la Bible, la précision du truc est délirante en particulier pour la ville de Tyr :


Au prime abord ça inspire pas confiance juste un livre, je suis bien d'accord.
Mais il y a dans la Bible une profondeur symbolique, prophétique, philosophique si riche, une telle cohérence dans ce livre que quand je m'y suis plongée sincèrement et longuement j'ai vraiment été abasourdie. Des hommes tous seuls n'ont pas pu inventé ça, d'autant plus que les livres viennent de pleins de personnes différentes en des époques différentes, de situation sociale différente.
Il est impossible que tous se soient concertés ou que cela a été fabriqué par une bande de manipulateurs, il y a trop de versets qui font référence les uns aux autres, trop de faits historiques éloignés les uns des autres qui se font écho, c'est du délire quand on s'y intéresse.
Un livre qui a un tel sens, écrit sur des centaines d'années et si bien conservé, c'est un miracle.
Mais bon, il faudrait des heures pour tout exposer, vous pouvez chercher par vous même.

Pour en revenir à Jésus, beaucoup de théories circulent à son sujet, Il est parfois perçu comme une sorte de "maître ascensionné". Mais en faire un homme comme les autres, c'est sous entendre que par travail, éveil ou cycle de réincarnation au final tout le monde peut faire comme Lui. Or il est absolument à part dans toute l'histoire de l'humanité.

-Il est le seul homme qui s'est présenté comme étant Dieu, l'a affirmé et a agit comme tel. Moi perso un mec me dit qu'il est Dieu, je lui demande quel est le nom de son psychiatre, si on L'a cru il y avait une raison x).  Dans ces miracles il ne prie jamais Dieu, Il ordonne et tout Lui obéit. Personne n'a jamais fait ça.

-C'est un fils de charpentier pauvre, Il n'a jamais rien écrit, pourtant Il affirme plusieurs fois que Sa parole va rester jusqu'à la fin des temps. Il n'est pas roi, Ses disciples sont des pêcheurs, des gens simples, pas des érudits, comment peut-Il affirmer une chose pareille et comment cela peut-il se réaliser ?
Il n'était rien et Il a divisé l'histoire en deux : on parle d'avant et après J.C, La Bible est le livre le plus traduit et le plus vendu au monde ! 

Et même l'église : le christianisme s'est répandu alors que c'était une religion persécutée et ultra minoritaire, les chrétiens étaient traqués et mis à mort, et pourtant ça s'est propagé prodigieusement et ça tient depuis 2000 ans ! C'est juste un truc de fou, c'est pas humain x)...
Les apôtres et de nombreux chrétiens sont morts en refusant de nier qu'ils L'avaient vu ressuscité, c'est pas possible qu'il y ait eu un groupe de gens prêts à mourir pour un mensonge, ils n'avaient aucun intérêt à raconter un truc pareil. Et l'hypothèse d'une hallucination collective est encore moins plausible...
Concernant la résurrection, il y a aussi le cas phénoménal du Saint Suaire, ce fameux drapé qui a recouvert le corps du Christ...
( Vidéo qui résume si ça intéresse : )

On pourrait objecter en disant qu'il n'était pas mort, mais tous les écrits historiques de l'époque y compris de non-chrétiens ( historiens juifs, romains etc ) attestent de son existence et de sa crucifixion, comme de nombreux détails donnés dans les évangiles.

Pourquoi les maîtres boudhistes etc de Jésus n'ont jamais pu se ressusciter eux même et accomplir de telles choses, si ils l'ont instruit ? ( Je ne te tourne pas en ridicule , c'est normal de se poser des questions ! wink ) Pour prophétiser de telles choses et revenir d'entre les morts comme ça, il faut être le maître de la vie et de la mort, connaître le passé, le présent et l'avenir :  il faut être Dieu !

Je crois qu'il est primordial de faire la distinction entre l'achat d'une drogue de synthèse, fabriquée par les hommes pour se faire de l'argent (Satan y trouve son compte: angoisses, bad trips et confusions) et le ramassage de plantes dans la nature.

Ouais 'fin se taper un trip hardcore de 12h à la mescaline, ça peut faire aussi mal qu'un prod de synthèse quand même x).

Elles sont médicinales et Dieu accepte qu'on les consomme si l'on en a besoin, en n'oubliant jamais les remerciements et les prières! Les esprits qui travaillent contre Satan sont là pour nous aider.

Médicinale sous entend que c'est fait pour soigner, alors oui il y a des plantes thérapeutiques mais toi par ex quand tu prends du cactus tu le dis toi même, c'est pour accéder à certains états de conscience, c'est pas une thérapie en soi : tu n'en a pas tellement "besoin", non ^^ ?

Les esprits qui travaillent contre Satan sont là pour nous aider. Même si parfois ils nous font peur, ce sont -comme tu l'as vécu- des mises à l'épreuve (pouvant ressembler aux méfaits des esprits maléfiques, mais n'entraînant pas de dégâts à la personne), pour savoir (eux comme nous) jusqu'où on est capables d'aller.

Vu les tourments que m'ont occasionné mes prises de psyché ( moi c'était LSD et champotes ) franchement je doute que c'était pour m'aider... Des mois d'insomnies à voir des trucs quand je fermais les yeux, à sentir des présences mauvaises, à me taper des paralysies du sommeil, des crises d'angoisse, des retour d'acide, à me demander sans cesse si j'étais devenue cinglée, à avoir envie de me suicider, et bien sûr sans jamais obtenir de certitude (spirituellement ça partait dans tous les sens, comme si la vérité était relative et n'existait pas ) ... si ça c'est sans dégâts...

Je te crois tout à fait bienveillant, mais ce que tu dis es terrible. Des esprits qui s'amuseraient à te mettre au fond du gouffre pour te tester ? On en revient à ce que j'ai dit plus haut : c'est carrément élitiste comme concept. Celui qui est fragile, qui ne supporte pas l'épreuve ne pourrait pas aller plus loin dans la découverte et la connaissance, il y aurait pas droit ?
Tu peux ne pas me croire, mais si les "esprits" que tu côtoies te soufflent ce genre de choses, à ta place je fuirais à toutes jambes.

Dieu permet l'épreuve, car l'amour se prouve dans la souffrance qu'on offre, mais ce n'est jamais une souffrance qui détruit et elle est toujours adaptée aux capacités de chacun. Pour quelqu'un ça sera une maladie, un autre de la tristesse, pour un grand saint ça ira jusqu'à porter les stigmates...  Il ne fait pas peur, Il ne lance pas de défi, Il fait juste grandir dans l'amour, les saints ont tous souffert pour Dieu mais jamais de cette façon !

as-tu pu revoir ton ange, et savoir son nom? Travailles-tu toujours avec, comme en rêves par exemple?

Rien du tout ! Je ne connais pas son nom, je ne l'ai jamais revu, je l'ai juste remercié qui qu'il soit d'être intervenu dans mon songe.
Je prie parfois mon ange gardien, je lui ai dit que je le remerciais au cas où c'était lui, mais je n'ai pas eu de réponse.
C'est pas central dans ma foi de savoir qui il est, j'ai Dieu, la Sainte Vierge, mes saints "favoris", je les prie et je laisse Dieu décider de si je dois avoir une réponse ou un contact de diverses façons et avec qui, si je n'ai pas de réponse c'est que ce n'est pas utile. Je n'ai pas à provoquer la chose quoi.

Qu'Il te bénisse en tous cas ! smile


Posté par : Amaranthe | 09 Jan 2017 à 00:10

 

#18 Posté par : Yog-Sothoth 09 Jan 2017 à 04:00

Bon, ben j'y vais de mon petit commentaire du coup ^^. Mais c'est compliqué parce que ça touche à mon intimité, et j'ai beaucoup de mal à en parler, par pudeur.

Personellement, je suis déiste. J'ai déjà eu des expériences mystiques, avec et sans substances. Par exemple, j'ai régulièrement des expériences d'écriture automatique (sans avoir rien pris), où j'ai discuté avec une autre entité. J'ai également lu un livre qui m'a énormément marqué. "Les conversations avec Dieu" de Neale Donald Walsch. Est ce que quelqu'un l'a lu ici ?


Posté par : Yog-Sothoth | 09 Jan 2017 à 04:00

 

#19 Posté par : CoachMigui 09 Jan 2017 à 14:10

Eh ben Amaranthe je te pensais plus vieille en te lisant, mais cela importe peu au final: Nous avons à peu près le même wink

Contrairement à toi, je pense toujours que nos pensées sont compatibles: Comme je l'ai dis dans mon message, les étiquettes orientales ne sont pas dans l'absolutisme d'une seule religion et pensée, contrairement à d'autre.

Comme je l'ai dis j'ai reçu une éducation catholique, j'ai aussi lu la bible plusieurs fois en étant plus jeune et si je n'ai pas tes connaissances théologiques (impressionnantes je dois dire, on voit que ça te passionne), je connais assez bien l'histoire et la tradition catholique particulièrement. Par contre, et ne sois pas vexée, j'ai quand même l'impression que tes connaissances sur les cultures orientales sont vacillantes. Je ne saurai que te conseiller d'aller plus te renseigner sur elles, cela ne t'empêchera pas d'exercer ta fois chrétienne smile .

Comme tu le dis si bien, il faut éviter le péché. Mais d'après moi, le péché n'a pas de but punitif, les péchés sont des actes à éviter tout simplement car ils empêchent d'être pleinement heureux. Je ne les appelle pas les 10 commandements, car ces commandements sont des principes appliqués partout sur le monde à travers des différents modes de pensées: Ne pas mentir car cela empêche d'avoir une relation sincère (et donc réelle) avec quelqu'un, ne pas commettre d'adultère car cela peut détruire l'amour et la confiance placée en une personne, ne pas s'intoxiquer car dans un corps souillé le bonheur est difficile d'accès...

La où il faut faire très attention, c'est de parler de la vanité et de l'humilité. Je pense vraiment que tes intentions sont bonnes, mais je t'invite à réellement les questionner: Qu'est-ce qui est le plus vaniteux, s'en remettre à la vie et accepter que nous faisons parti d'un tout et que nous ne sommes supérieur à rien, ou croire que cet univers à été façonné pour nous par une entité qui nous ressemble, et qui veut nous tester ? Tu dis t'en remettre à Dieu et accepter qu'il existe: c'est exactement ce que je fais aussi, en utilisant des autres symboles.

Si Dieu est amour, l'amour est inconditionnel: Il t'aime dans le péché ou dans l'im-péché, le libre arbitre est là pour nous donner le choix de le faire ou non. Mais ne soyons pas trop égocentrique pour penser que tout ce monde est un test pour nous les humains.

Ensuite, la méditation n'est pas une voie élitiste de l'éveil. La méditation, c'est juste ne rien faire. Quand on demandait à Gautama pourquoi il méditait en lotus, il répondait "parce que c'est la position la plus simple à adopter". Tu peux tout à fait méditer à l'église à genoux, dans ton lit couché avant de dormir, en faisant le ménage sans même y penser... C'est quelque chose de plus complexe (et simple en même temps !) que de s'assoir et "sentir ton corps", bien que cela en fasse parti (on parle alors de pleine conscience). C'est vrai que je parle de plusieurs choses en parlant de méditation et le doute peut donc s'installer, je comprends que ça ne soit pas clair. Mais je t'assure qu'il n'y a rien d'élitiste là dedans smile

Et du coup oui, la méditation peut se faire en regardant un coucher de soleil... C'était d'ailleurs dans mon texte le cas, quand j'étais dans les montagnes couché avec ma copine dans un champ, on était seuls avec les grillons, et on a remercié la vie de ce cadeau ne t'inquiète pas smile .

Pour ce qui est de la longévité de la religion catholique par contre là je mets un frein: Si elle a duré autant longtemps c'est parce qu'on a converti de force la moitié de la planète à elle, elle ne s'est pas répandue (uniquement) pacifiquement. Et pour l'histoire de Jésus, sans vouloir enlever du mérite au bonhomme ce n'est pas la seule personne qu'on connait qui est revenu d'entre les morts, des récits de pleins d'autres cultures le disent, avec bien sûr plusieurs Buddhas. Après, libre à chacun de croire certains écrits (qui rentrent dans ta description) et d'autres non, mais le livre des morts tibétains aussi a vécu plusieurs siècles ou millénaires, beaucoup d'écrits sacrés Mayas, Hindouhistes, et même de religions polynésiennes...

Je finirais sur les "poisons" des drogues: Effectivement, mal utilisées, les substances enthéogènes peuvent faire beaucoup de mal mais il est nécessaire selon moi de ne pas faire de son cas une généralité. Je pense réellement que ces substances ont agis comme un remède pour moi car je les ai utilisé comme tel. Elles m'ont guéri de mon alcoolisme (qui touche ma famille depuis autant de générations que j'arrive à compter), ou en tout cas permis de l'arrêter avant qu'il soit trop ancré en moi (j'ai commencé à boire assez intensément à 12 ans). J'ai appris à bien mieux respecter ma nourriture, je faisais du mal à mon corps et à la terre comme je mangeais, maintenant je fais déjà moins mal à la terre (je fais du mieux que je peux) et je suis dans la meilleure forme que j'ai jamais été dans ma vie d'un point de vu personnel. J'ai appris à être plus empathique, je travaille beaucoup sur ma vanité qui faisait du mal aux personnes que j'aimais... Ces substances m'ont permis de voir des choses que je n'aurais peut-être pas vu sans (on ne peut pas le savoir). Dieu m'a donné l'occasion de prendre ce que j'ai pris, je l'ai fais avec respect et j'en suis ressorti plus heureux (dans ma vie de tous les jours). Malheureusement ça n'a pas été ton cas.

Je tiens quand même a rappelé que selon la bible, Jésus donne son sang en le transformant en vin: Celui qui abuse du vin s'empoisonne, et l'alcool n'est pas la substance la plus adaptée pour aider à être un bon chrétien, là ou justement bien utilisée les substances enthéogènes le pourront.  Le poison c'est pas la substance, c'est ce qu'on en fait.

Tu as pris pas mal de substances très fortes en étant jeune, et peut-être que ces expériences étaient trop fortes pour toi car tu les as faite dans de mauvaises conditions. Tu as trouvé un échappatoire en te mettant à fond derrière une religion qui est arrivé (non sans hasard j'en suis convaincu) sur ta route. Tu as pu trouver la voie du salut, mais même dans ton cas ces substances t'ont été d'une grande aide: En te montrant qu'elle ne t'ammenait pas là où tu le voulais, tu as su te ré-orienté. Sans elles, tu ne te serais peut.être pas réconcillé avec le christiannisme. Mais si tu veux mon conseil à moi maintenant, continue de répandre l'amour, mais ne te ferme pas des portes en restant dans une pensée unique, il y a toujours une impasse au fond d'elle. Quand tu auras plus confiance pour ré-explorer de nouvelles pensées, je t'invite fortement à le faire, ton message ne pourra que toucher encore plus de personnes !

Bonne semaine à toi smile


Posté par : CoachMigui | 09 Jan 2017 à 14:10

 

#20 Posté par : Syam 09 Jan 2017 à 15:34

Amaranthe a dit : "En réalité c'est d'un orgueil terrible de s'imaginer qu'on est Dieu, et c'est même le mensonge par lequel le serpent flatte Eve pour la faire tomber."

La divinité de l'homme est pourtant écrite dans l'ancien testament et confirmée dans le nouveau.
Pour mémoire lorsque Jésus est accusé de se prendre pour Dieu (la même accusation qu'Amaranthe nous sort), il répond à ses accusateurs que ce faisant, il ne se distingue pas de l'humanité, puisque la divinité de l'homme est inscrite dans la Tora. Cf Jean 10:34 et en effet tu trouveras que c'est bien indiqué comme ça dans la Tora.

Bref je dis pas ça pour engager des débats théologiques dont je n'ai que faire mais pour signaler à Amaranthe que si elle a choisi ce cheval de bataille de faire de la divinité de l'homme le mensonge du malin, elle doit de faire rejeter aussi la bible et l'église catholique.

Personnellement c'est juste pour la cohérence personnelle d'Amaranthe que je fais cette remarque, n'ayant pas vocation à exprimer un avis sur le sujet.
Je sais trop bien que tant que l'ego est fort chez une personne, les expériences spirituelles donnent lieu à des sortes d'intégrisme similaires à celui dans lequel Amaranthe s'est engagée. Bien entendu ces personnes qui ont une expérience mystique forte mais détournée par leur propre ego, pensent toujours que les autres n'ont pas le droit d'être divins, mais se considèrent eux-mêmes comme au-dessus de Dieu à faire parler Dieu pour justifier leurs propres dogmes et leur propre supériorité sur leurs frères humains.

On est bien loin du merveilleux message du Christ : "Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés"! Bref alerte rouge sur cette soudaine inspiration egotique d'Amaranthe, ce même délire existe dans toutes les religions, toujours sur la base des mêmes expériences spirituelles (authentiques) mais détournées par des ego remplis de sentiment de supériorité.


Amaranthe, je te prie de bien vouloir lire ce que je vais écrire ici : ça s'adresse à toi. Il se trouve que j'ai eu l'occasion d'étudier rigoureusement diverses textes sacrés de diverses religions. Il n'y a rien qui ressemble plus au message du Christ que celui de Krishna et des autres grands enseignants (ou sages si tu veux). Mais cela n'a rien à voir avec l'oeucuménisme que j'exècre autant que toi. Jamais je ne te dirai d'abandonner la religion catholique si tu as saisi son sens véritable, il faut au contraire continuer dans cette voie. Il ne s'agit pas pour moi de contester ce que toi tu y trouves. L'important c'est que le vrai danger c'est l'enflement de notre ego. Dont l'affirmation "seule ma religion est juste" est une manifestation évidente. Je ne viens pas dire que l'homme est divin ou défendre des points de vue religieux, ce n'est pas un débat théologique que j'ouvre ici, car moi je ne sais pas si l'homme est divin ou non, je laisse le Christ à ses affirmations et je me borne à dire ce que moi je sais.

Et ce que je sais c'est qu'une expérience spirituelle ou mystique peut mener soit à une humilité suprême (lorsque Jésus confirme la divinité de l'homme, il n'affirme pas "je suis un dieu" avec orgueil, mais il affirme comme le rappelle la citation "Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés" qu'il aime TOUS les hommes comme étant divins. Il ne dit pas d'aimer seulement les catholiques ou que les juifs, il dit d'aimer tous les hommes de façon divine.
Mais à côté de ça, une même expérience spirituelle ou mystique peut mener les personnes qui n'ont pas assez d'humilité à un complexe de supériorité. Du type "seule ma religion est la bonne". Et ceux-là, peu importe quelle religion est la leur, ils finissent tous très mal.

Encore une fois je ne représente aucune religion ici, j'ai certes étudié, mais je ne prétend pas avoir la vérité sur les religions. Par contre je sais qu'il n'y a pas besoin d'avoir des connaissances religieuses ou spirituelles pour comprendre que l'infatuation de l'ego mène à notre ruine. Que le respect et l'amour de l'autre passe par l'humilité. Considérer l'homme comme une divinité ne me semble pas très dangereux si on prend la chose dans le bon sens : aimer son prochain comme soi-même. En revanche quand on commence à penser "j'ai raison et les autres ont tort", qu'on soit catholique ou d'une autre religion, cela mène toujours droit dans le mur et penser l'homme est divin ou non n'y change rien. C'est un simple détail dans la manière de foncer tête la première dans le même mur avec le même résultat. C'est du simple bon sens. J'ai eu l'occasion de rencontrer beaucoup de monde qui ayant eu la même expérience que toi l'ont transformée en un dogme rigide comme tu es en train de le faire. Qu'ils soient musulmans, chrétiens, bouddhistes ou hindouistes n'y change rien, ces gens là perdent toujours les pédales dans l'intégrisme s'ils ne comprennent pas l'essence de leur expérience : l'extinction de leur fierté et du sentiment de supériorité, et si au lieu de développer l'humilité, ils récupèrent cette expérience et l'utilisent pour se sentir supérieurs aux autres et proclament posséder la vérité religieuse. Avec la même expérience que tu as eu, et que beaucoup d'intégristes ont eue, les personnes vraiment avisées, elles, en déduisent un sentiment d'humilité, et trouvent la paix.

Je te donne une autre approche, plus psychologique du problème car tu y verras des exemples concrets :
http://newsoftomorrow.org/actuas/channe … es-de-lame


Posté par : Syam | 09 Jan 2017 à 15:34

 

#21 Posté par : Niconoko 09 Jan 2017 à 16:37

j'ai également lu un livre qui m'a énormément marqué. "Les conversations avec Dieu" de Neale Donald Walsch. Est ce que quelqu'un l'a lu ici ?

Oui je l'ai lu il y a plus de 10 ans! J'en garde un bon souvenir... même si je ne m'en rappelle pas très bien.

Ma mère a déjà fait l'écriture automatique, elle a parlé avec feu sa grand-mère... et un soldat de Napoléon thinking. Elle a arrêté assez vite mais c'était probant.

Par ailleurs, le truc des esprits qui te testent... bin oui, carrément! Mais les gentils ils sont pas là pour traumatiser! C'est des gentils je te dis! Ceux qui te traquent et te font peur pendant longtemps, c'est sûr que non. Je comprends ceux qui les dénigrent, c'est mieux que de se faire bouffer la vie et la santé pour eux.

12h de "mescaline", pardon mais c'est pas comme ça que je dis. C'était en Bolivie, avec une nana près du lac Titicaca. J'avais acheté le cactus au marché au Pérou, pour le prendre avec elle dans un tout petit gîte perdu près du lac Titicaca. On l'a pris au soleil couchant, puis vers 21h on est rentré et on s'est mis dans une couverture, l'un en face de l'autre. C'était très beau, toute la nuit, on peut dire que l'on a vécu et expérimenté toutes les formes d'amour à 2. Sans se toucher. Père-fille, amant-amante, frère-soeur, etc. Elle voulait savoir ce que c'était l'amour... elle la Mère Pachamama et moi le Guerrier de lumière invincible, moi le clodo et elle la riche bourgeoise. Etc. Au passage, je vis Krishna dansant à la cour anglaise, et des papis de l'Altiplano nous jouant des airs de flûte de Pan. Extrêmement visuel et coloré, et pas une seule douleur ni nausée. Donc pas hardcore du tout, et pas que de la mescaline puisque c'était du vrai cactus que j'ai préparé moi-même (le San  pedro qui est fort, je ne savais pas, une main et demi par personne).

Bref tout ça c'était il y a 10 ans. J'ai une autre histoire sur Jésus, qui est bien celui qu'il prétend être. L'église n'a pas compilé tous les textes, je parle des évangiles apocryphes. Et pis: ce que je vais dire n'a jamais été entendu. Jésus a parlé quand il avait 3 jours. Il a commencé ses prophéties dès tout bébé.
Et son histoire. Oui, c'est vrai, des dizaines d'auteurs sur plus de 1500 ans, de catégories sociales différentes... on a la généalogie exacte de Jésus jusqu'à Adam. Mais par contre, rien sur sa vie entre 13 et 27-28 ans. LOL. C'est un grand maître. Il a voyagé et appris et enseigné. Comment l'église aurait-elle pu cautionner un saint homme aussi ouvert d'esprit... C'est impensable à leur époque. On est en 622. V'la les guerres de pouvoir, et l'or. Jésus était un homme très spécial qui écoutait les anges, mais il n'avait pas Dieu en lui! La Trinité est un leurre, une aberration. Un outil théologique. Pardon mais les chats ne font pas des chiens, un fils d'humain n'est pas un Dieu. Il est Humain. Avec des pouvoirs de brahmane et une foi incommensurable respect-2

Voici ce que je crois savoir de la vérité:
Sur la croix, Dieu à mis Judas le traître à la place de Jésus. Judas est mort sur la croix sous les traits de Jésus, et Jésus a vécu 20 ans de plus puis a été envoyé au ciel, sans mourir.
On me l'a dit et confirmé plusieurs fois... surpris


Posté par : Niconoko | 09 Jan 2017 à 16:37

 

#22 Posté par : douwegberts 09 Jan 2017 à 18:13

bonjour

"Si quelqu'un croit savoir quelque chose, il n'a pas encore connu comme il faut connaître. Mais si quelqu'un aime Dieu, celui-là est connu de lui. -

Pour ce qui est donc de manger des viandes sacrifiées aux idoles, nous savons qu'il n'y a point d'idole dans le monde, et qu'il n'y a qu'un seul Dieu. Car, s'il est des êtres qui sont appelés dieux, soit dans le ciel, soit sur la terre, comme il existe réellement plusieurs dieux et plusieurs seigneurs, néanmoins pour nous il n'y a qu'un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes." 1 Corinthiens 8

Dieu n'est pas égal à dieu. L'homme est fait à l'image de Dieu et dans le christianisme Dieu est unique, nous sommes des enfants de Dieu, ce qui est différent de dire que nous sommes égaux à lui ... Christ est le fils de Dieu, il est homme et en lui nous sommes ces frères, nous sommes donc en christ les fils de Dieu.

Je lis vos commentaires avec intérêts, pour ce qui est des plantes et de leurs utilisations, mon avis est partagé. Je ne serais pas aussi catégorique que amaranthe, en effet, ces plantes font parties de la création de Dieu. Si il les a créés ce n'est pas par hasard, je ne pense pas que "tripper" soit mal en soi, c'est ce qu'on en fait qui peut causer problème. Si on se soumet aux esprits malin dans un espace mystique surnaturel, on fait je pense une faute. On peut juste tripper et être contemplatif, ce n'est pas un mal je pense.

En tant que chrétien, j'ai moi même sous l'effet des champignons renforcé la contemplation que je pouvais avoir pour la nature, l'impression de pouvoir toucher des doigts l'architecture vitale qui régit la matière, les lois de la vie. Mais je ne pense pas (j'en suis sur) qu'on puisse accéder à Dieu par ce biais, c'est un outil donné parmis d'autres pour l'homme. Les plantes soignent le corps et l'esprit, c'est la création divine. Je pense que rien n'est là par hasard, mais je pense aussi que rien n'est indispensable si ce n'est d'être pardonné par la grâce. La nature profonde humaine est quelque chose qui reste flou dans la christianisme, que sommes-nous vraiment ? des anges déchus ? des dieux déchus ? des créations imparfaites ? Je ne pense pas que la réponse nous soit donnée, peut-être n'avons-nous pas la capacité d'appréhender ce qui est vrai dans notre espace-temps. Dieu est à craindre, il est l'alpha et l'oméga, il dépasse ce à quoi nous sommes disposés à penser, en celà je reste tout à fait humble d'apporter une définition de l'homme. Le concept de foi est justement d'accepter notre statut faible, corrompu, imparfait et de se laisser guider par supérieur à soi.

Pour ma part je ne fais pas l'apologie du catholicisme qui à mon avis commet bcp d'erreurs. Le clergé est anti chrétien, le nouveau testament ne hiérarchise pas les hommes mais les places sur un même pied d'égalité. La prière aux saints est anti chrétienne, en effet il est interdit de communiquer avec les morts, même si la possibilité existe dans une démarche occulte. Marie n'est pas une humaine différente d'une autre, elle n'a pas de caractère divin. La transsubstantiation est un concept qui dirait que nous sommes des cannibals, en effet on mangerait physiquement le corps du christ dans l'eucharistie, ce qui est à mon sens complètement tordu. Enfin bref tout çà pour dire, qu'être chrétien à mon sens, ce n'est pas suivre une religion, c'est avoir une relation personnelle avec Dieu par le fils. Je ne suis d'aucune religion, l'Eglise du christ, c'est son corps, c'est l'ensemble des chrétiens sincères, cathos, protestants, orthodoxes, sans paroisses qui vivent la foi au quotidien.

Pour ce qui est des apocryphes, c'est vrai qu'on ne sait pas ce que jésus a fait dans le début de sa vie, toutes sortes d'hypothèses sont émises comme citées plus haut. Il aurait voyagé en inde, aurait été enseigné par les esseniens etc je ne sais pas donc je n'ai pas d'avis là dessus. Ma conviction profonde est qu'il n'a pas été enseigné par l'homme, il est un courant nouveau mais ce n'est pas impossible qu'il ait voyagé en orient etc. C'est Dieu qui lui a insufflé ce qu'il devait faire et pas les hommes ou les pensées anciennes.

Quand syam reproche à amaranthe d'avoir des certitudes, je pense qu'il ne comprend pas qu'un chrétien ne peut qu'être certain. Ce n'est pas de l'arrogance, il n'y a plus de place au doute quand le saint-esprit guide l'âme, ce n'est qu'évidence. Je ne pourrais pas dire que "jésus fils de Dieu" est une hypothèse et que chacun pourrait trouver sa vérité. Jésus est le seul chemin, pour un chrétien il n'y a pas débats, tous les autres se trompent. Il ne faut pas le prendre comme une réaction de supériorité, c'est juste que c'est un fait immuable aussi certain que 1+1=2. Chacun peut y croire ou ne pas y croire.

Pour ce qui est de Judas crucifié a la place de Jésus, je n'avais jamais entendu ça, qu'elle serait la signification de celà ? Dans le mouvement gnostique, judas aurait fait un marché avec Jésus. Jésus lui aurait demandé de le livrer aux romains. Le mouvement gnostique invite à pratiquer ce que le christianisme appelle l'occultisme. Ce sont deux visions opposées. Dans l'histoire chrétienne classique, judas trahit jésus et se suicide de honte.


Posté par : douwegberts | 09 Jan 2017 à 18:13

 

#23 Posté par : Syam 09 Jan 2017 à 19:45

Douw : "Quand syam reproche à amaranthe d'avoir des certitudes, je pense qu'il ne comprend pas qu'un chrétien ne peut qu'être certain."

Pas du tout. Lis les saints chrétiens et tu verras que tu te trompes complètement.
Je me demande comment en étant si peu renseigné sur la réalité de tous les vrais mystiques chrétiens tu peux oser affirmer avec autant d'aplomb des contrevérités aussi grossières.

Les intégristes ne sont pas des saints, ils finissent toujours mal.

Douw : "Ce n'est pas de l'arrogance"

Si. Et ils sont tellement arrogants qu'ils croient que quand cela vient d'eux ce n'est pas de l'arrogance alors que la même chose chez un autre serait de l'arrogance. C'est la définition même de la pire des espèces d'arrogance.

Et tu te trompes colossalement quand tu supposes que c'est automatique pour tous les chrétiens et légitime. Avoir une foi solide n'est absolument pas incompatible avec l'ouverture d'esprit. La confiance en vous-mêmes et en Dieu est permise sans pour autant imposer son point de vue. C'est VOUS qui confondez confiance absolue en Dieu et ego (certitudes et hostilité aux autres approches). Cela est du au fait que vous ne connaissez pas l'un sans l'autre.
La glace sans le froid donne l'eau. La glace ne disparait pas. De la même façon la certitude sans l'ignorance (sans la fermeture d'esprit) donne la foi authentique. La foi est effectivement déjà présente dans votre certitude, je ne le nie pas, mais vous prenez l'aspect solide (rigide) de votre certitude pour la foi alors que c'est une propriété indépendante : de la même façon que si on supprime le froid dans la glace on conserve l'eau, de la même façon si vous supprimez la rigidité de votre certitude il restera la foi véritable qui n'a pas besoin de rejeter l'autre pour être complète.

Douw : "il n'y a plus de place au doute quand le saint-esprit guide l'âme, ce n'est qu'évidence"

Et c'est exactement la même expérience pour le mystique musulman ou bouddhiste. Exactement la même. Que cette expérience survienne à un chrétien ou à un musulman ou à un hindouiste ou à qui que ce soit, il est libre de soit la rigidifier par son ego et en conclure qu'il est le seul à savoir, soit de s'ouvrir avec humilité à cette expérience universelle.

Douw : "Jésus est le seul chemin, pour un chrétien il n'y a pas débats, tous les autres se trompent."

Non, tu prétends parler au nom de tous les chrétiens mais tu ne parles que pour faire la promotion de ton ego. Il y a un tas de chrétiens qui ne font pas preuve d'une telle ignorance et arrogance. Et qui connaissent pourtant la même expérience mystique que toi mais qui ont réussi à l'isoler de l'ego pour obtenir la foi véritable (et non l'intégrisme), de la même façon qu'on peut isoler l'eau du froid et conserver l'eau.

Je t'encourage encore une fois à lire ceci :
http://newsoftomorrow.org/actuas/channe … es-de-lame
Tu y verras de façon plus facile que cette même expérience du suprême lorsqu'elle est colorée par l'ego mène automatiquement à une impasse et tu le verras par des exemples concrets.
La même expérience de la foi colorée par l'ego donne l'intégrisme, de même que la même eau colorée par l'expérience du froid donne de la glace.
Vois dans cet article les références aux personnes qui ont eu exactement la même expérience dont vous parlez mais qui l'ont comme vous le faites coloré avec leur ego et la suite de l'histoire est écrite d'avance : un gros mur à pleine vitesse. L'eau s'en remet mais la glace se brise. Un tel ego rempli qui récupère l'expérience spirituelle sublime pour se durcir dans ses certitudes au lieu de s'assouplir et de s'ouvrir va automatiquement se briser à pleine vitesse contre le mur. Pas besoin d'être un prophète pour le prévoir : c'est de la mécanique et du bon sens.


Posté par : Syam | 09 Jan 2017 à 19:45

 

#24 Posté par : douwegberts 09 Jan 2017 à 20:53

lol tu es agressif. Bon écoute, c'est pas parce que ma vérité est non négociable que je t'impose quoi que ce soit. Jésus est le seul chemin pour un chrétien, ce n'est pas moi qui l'invente, c'est la profession de foi chrétienne. Ma croyance est que Dieu a fait les hommes libres, je n'ai pas la prétention de corriger les autres. Tu as du mal avec le fait que je sois certain de quelque chose ? Je ne sais pas trop ou tu veux en venir en fait, encore une fois je ne débat pas, j'expose. Je ne professe pas contre une religion ou une autre foi, je professe ma foi. C'est certainement une forme d'intégrisme, si tu veux et dans ce cas je l'assume. Mais en aucun cas j'impose à quelqu'un de penser quelque chose, je ne fais qu'exprimer ce que moi je ressens. Je n'ai pas apostrophé quelqu'un pour lui signaler qu'il faisait erreur et que moi je savais mieux que lui, je n'ai fait que témoigner ce que je ressentais moi. C'est à prendre ou à laisser, ce n'est pas mon problème ce que pensent les autres.

edit; c'est vrai que j'ai cité ton nom, alors tu vas me dire que je t'ai apostrophé, bon je m'en excuse je n'aurais pas du te citer et je n'aurais pas du parler au nom de amaranthe sur ce cas précis. J'ai bien conscience que je suis imparfait, c'est ce que je n'arrête pas de dire. Ce n'est pas de la fausse modéstie, du genre je dis blanc pour qu'on pense noir. Et certainement j'ai un égo et là je pense, je crois, que c'est la nature humaine et s'en remettre à Dieu c'est faire éclater son égo. Mais tu dois accepter que ma foi est non négociable(enfin tu dois, non tu ne dois rien, tu fais ce que tu veux big_smile).

Ps: j'ai lu ton lien en diagonales, ça ne m'intéresse pas plus que ça. Pour moi c'est un mélange de new age et d'occultisme indigeste


Posté par : douwegberts | 09 Jan 2017 à 20:53

 

#25 Posté par : queen amann 10 Jan 2017 à 01:12

Cette discussion est magique et très instructive!

Merci à vous de partager vos expériences avec tant de sincérité et de passion!

Magnifique...

Au passage, je suis parfaitement d'accord avec Syam.


Posté par : queen amann | 10 Jan 2017 à 01:12

 

#26 Posté par : Syam 10 Jan 2017 à 01:56

Tu continues de mélanger la foi (l'eau) et la certitude (le froid qui la transforme en glace) je ne te demande pas d'abandonner la foi chrétienne, je te dis juste que foi + ego = certitude et que cela mène à un mur.
Mais toi tu fais mine que c'est ta foi que j'attaque. Non je respecte la foi des chrétiens et leur croyance en JC comme leur sauveur unique (non parce qu'il est le seul mais parce qu'ils l'ont choisi). Tu ne parviens pas à voir l'eau dans la glace, donc j'explique avec une comparaison parce que je sais que c'est difficile à saisir. La foi peut exister sans le sentiment de supériorité sur les autres. Le sentiment de supériorité sur les autres finira même par détruire ta foi si tu continues de le nourrir. Tu verras cela se produire sous tes yeux : la précieuse foi par laquelle on est uni à la création sera détruite par le caprice absurde de la supériorité arrogante.

C'est la même chose avec l'amour que les gens confondent avec la possessivité. Prenant leur possessivité pour de l'amour il développent cette possessivité en croyant développer l'amour mais à la fin la possessivité détruit inexorablement l'amour. Exactement de la même façon, l'intégrisme finit par détruire inexorablement la foi.

foi + ego = intégrisme
amour + ego = possessivité

Dans les deux cas c'est comme

eau + froid = glace

Pour la glace il suffit d'enlever le froid (réchauffer) pour avoir l'eau.
Pour la foi il faut développer l'humilité pour avoir la foi sans l'intégrisme.
C'est alors seulement que la foi ne peut plus être brisée.

Douw : "tu es agressif"

De la part de gens qui viennent la bouche en coeur défendre que seule leur religion est correcte (donc affirment clairement que toutes les autres sont incorrectes) je trouve que c'est un façon d'inverser les rôles qui ne manque vraiment pas de toupet (mais qui manque de dignité). J'ai au contraire eu beaucoup de patience de ne pas t'attaquer de façon personnelle et je vois que toi tu te permets de le faire sans aucun scrupule. Je ne sombrerai pas là-dedans : je préfère débattre seulement du fond et dans le respect. Je ne vais pas faire semblant d'être d'accord quand j'estime que quelqu'un prétend à tort et à travers parler au nom de tous les chrétiens. Venir donner un avis religieux ici c'est déjà assez hors sujet de ta part, mais si en plus de ça tu considères comme un dû qu'on soit être d'accord avec toi sans avoir le droit de contredire ton dogme obtus, je te prie de croire que ma patience ne sera pas garantie longtemps.


Posté par : Syam | 10 Jan 2017 à 01:56

 

#27 Posté par : Ygrek 10 Jan 2017 à 10:40

De la part de gens qui viennent la bouche en coeur défendre que seule leur religion est correcte (donc affirment clairement que toutes les autres sont incorrectes) je trouve que c'est un façon d'inverser les rôles qui ne manque vraiment pas de toupet (mais qui manque de dignité).

Je suis d'accord. J'ai été choqué et dérangé par les propos de douwegberts.
Moi qui glorifie un autre seigneur que celui des chrétiens, je n'ai pour autant jamais condamné les autres dogmes, les autres vérités subjectives. Chacun son coeur, chacun son sentiment.


Posté par : Ygrek | 10 Jan 2017 à 10:40

 

#28 Posté par : Syam 10 Jan 2017 à 10:45

Il y a beaucoup de signes que l'expérience d'Amaranthe est authentique. Le premier est avant (chronologiquement je veux dire) : elle a toujours aimé la vérité et cherché. Cela finit toujours par payer quand on donne plus de valeur à la Vérité qu'à notre petite personne.

Amaranthe : "Il était tellement rempli d'amour et de bienveillance à mon égard et je lui ai demandé comment le suivre. Son souffle a glissé en moi et j'ai d'un coup été changé, mon intelligence s'est éclairé et j'ai complètement compris pourquoi la religion catholique est en réalité la bonne et la vraie religion."

C'est typique. Tous les éléments d'authenticité sont là. Si j'accorde de l'importance à l'authenticité c'est qu'il y a TELLEMENT de pèlerins en spiritualité qui prennent leur première expérience intellectuelle pour la révélation spirituelle que je suis très prudent avec ce genre de discours.

Amaranthe : "Toutes mes illusions sont tombées, moi qui me perdais en élaborations métaphysiques mélangeant le LSD, mes théories déistes, tout ce truc de penser qu'en fait Dieu quelque part c'est nous, qu'il faut réveiller la puissance cosmique qui dort en nous , etc..."

Idem. Et c'est une excellente chose que toutes les théories New-Age soient tombées lors de cette expérience. Je me souviens quand je parlais avec toi de spiritualité ici même qu'il était difficile pour toi de réaliser l'authenticité de la spiritualité chrétienne, mais malgré tout il y avait déjà des signes très positifs. (A savoir que ton rejet était en fait le rejet des pièges spirituels souvent correctement évalués et non pas du fond de cette spiritualité).

Amaranthe : "En réalité c'est d'un orgueil terrible de s'imaginer qu'on est Dieu, et c'est même le mensonge par lequel le serpent flatte Eve pour la faire tomber."

L'orgueil terrible c'est de croire qu'on est Dieu tout en continuant de croire qu'on est cet individu limité. Dans ce cas on utilise Dieu pour servir l'individu égoïste. Il n'y a pas que ceux qui croient en la divinité de l'homme qui font cette erreur. De nombreux chrétiens font la même et c'est TRES FACILE de sombrer là-dedans, surtout si on commence avec l'idée que seule notre foi est la bonne.
Néanmoins je suis d'accord avec toi Amaranthe que les religions qui mettent en avant la divinité de l'homme prennent un risque considérable. Un pari qui avait peut-être cours à une époque, mais qui désormais mène la plupart des adeptes de la théorie à une soupe infâme qui les dispense de faire leur travail. Les gens de bonne volonté luttent contre ça aussi à l'intérieur même des courants religieux de ce type. Il n'y a pas que les chrétiens qui voient l'erreur, loin de là! Encore une fois ils sont très loin d'avoir le monopole.

Amaranthe : "Est-ce nous qui avons crée le cosmos, régit les lois de la matière, inventé les couleurs, la lumière, la vie ? Est-ce nous qui avons conçu l'âme humaine et le fonctionnement de milliards de neurones que même les plus grands experts actuels en la matière ne saisissent toujours pas ?
Tout cela ne peut pas être un création de notre esprit, c'est un don d'une intelligence qui nous dépasse."

Tout à fait d'accord tant que tu vois "nous" comme l'individu limité.
Mais il existe une autre vision compatible avec ton expérience.

Amaranthe : "Nous ne sommes pas omniscient, nous nous trompons constamment, le péché plonge dans l'illusion et Dieu redonne la raison et répare les blessures."

Oui.

Amaranthe : "On se trompe aussi sur l'amour, sans son intercession je n'aurais jamais compris.
L'amour ce n'est pas un sentiment, se sentir en harmonie avec mère nature et avoir la sensation d'aimer tout le monde dans un état second. Le vrai amour est dans les actes (même si le sentiment est beau)."

Tout à fait exact.

Amaranthe : "Comme disait Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus (carmélite cloitrée intimement liée à Dieu sans prendre de LSD et "travailler ses techniques de chakra", juste par la prière et les gestes du quotidien ) "Aimer c'est tout donner"."

Oui.

Amaranthe : "Vous aimez quelqu'un quand vous le préférez à vous même, que vous faîtes un sacrifice pour lui au lieu d'en rester à lui dire "je t'aime" sans le prouver."

Très bien dit.

Amaranthe : "Si Dieu est vraiment Amour, il ne peut être que le Dieu chrétien.
Parce qu'il n'y a pas de plus grande preuve d'amour que celle d'un Dieu qui va jusqu'à s'abaisser totalement en s'incarnant en homme, créatures fragiles et imparfaites alors qu'il est Dieu, et qui subit un martyr atroce bien qu'innocent pour les sauver, eux qui sont coupables."

Oui mais c'est exactement la même histoire pour Krishna et bien d'autres. Si ce que tu dis est vrai pour Jésus c'est vrai exactement de la même façon pour un tas d'autres avatars. C'est la même histoire.

Amaranthe : "Vraiment, ce soir dans votre lit  fermez les yeux et imaginez cela : un Dieu tout puissant qui se fait tout petit, nait dans un étable avec des bêtes, vit dans la pauvreté, subit les crachats, les injures, la torture et la mort POUR VOUS alors qu'il n'a pas besoin de vous, que vous n'êtes qu'un amas de poussière qu'il a animé, pire que vous le blessez par vos péchés chaque jour !"

On ne blesse que soi-même par le péché.

Amaranthe : "Il peut tout, Il aurait pu accorder le pardon sans la Croix, mais Il nous a tellement aimé qu'Il l'a prouvé en se réduisant à néant et en souffrant à un point inimaginable pour nous."

Oui et Il l'a fait de nombreuses fois, pas juste une fois.

Amaranthe : "Comme ça, gratuitement, il faut juste Lui demander pardon.
Même le bon larron qui était un criminel a eu droit au ciel pour s'être repenti, pardonneriez-vous facilement à un homme aux mains tâchées de sang ? Dieu oui."

Oui et les autres voies religieuses disent la même chose.

Amaranthe : "Cherchez dans toutes les religions, toutes les spiritualités, vous ne trouverez jamais quelque chose d'aussi puissant et d'aussi sublime."

Au contraire, on le trouve dans toutes.

Amaranthe : "La vérité vous rendra libre" dit Jésus, rien n'est plus vrai. Vous n'imaginez pas à quel point on est transformé et libre quand on le trouve ou le retrouve"

Encore une fois tes mots sont justes et rigoureux en même temps. Cela n'est possible que sur la base d'une expérience totalement véridique - tu penses à anticiper les blocages non pas pour briller par ton exposé, mais uniquement par amour pour ceux qui te lisent en leur souhaitant de tout ton coeur la même expérience. Et les lecteurs sentent ta sincérité. N'est-ce pas de toute évidence miraculeux? Aucun raisonnement logique ne peut mener à cette compassion authentique.

Amaranthe : "et à quel point on comprend toute sa vie de façon limpide, extrêmement logique. Sans l'éclairage de l'Esprit Saint, tout ce qu'on croit est de l'illusion complète, c'est ahurissant. Je croyais tellement à toutes ces choses avant... En une seconde, tout a volé en éclat, on plonge dans la vérité qui est bien plus merveilleuse que tout ce qu'on s'est construit avant."

Encore une fois tes mots sont impressionnants de précision. Beaucoup ont cette expérience, mais peu savent l'exprimer aussi bien que toi, avec autant de spontanéité et de simplicité.

Amaranthe : "Tous ce genre d'expérience impressionne, et bien souvent on finit par s'y accrocher et à dériver vers l'orgueil, cette fierté de "détenir tant de savoir caché", d'être "une personne ouverte qui comprend pleins de choses". Alors qu'elles sont complètement subjectives, la preuve : les expérimentateurs d'état de transe avec les méditations ou les prods n'arrivent pas tous aux mêmes conclusions."

Idem avec ton expérience, exactement la même expérience et des conclusions différentes. Comme tu le soulignes toi-même le danger est la fierté de comprendre. Puisque tu le dis si bien ne vois-tu pas que c'est aussi ce que tu fais? Néanmoins tu ne fais pas je pense partie des personnes qui ont abandonné le travail et qui croient réellement avoir seule trouvé la vérité. Pour le moment tu l'exprimes de cette façon uniquement parce que c'est à ce stade la façon la plus efficace d'aider de ton point de vue. C'est la raison pour laquelle je discute. Réellement si tu comprends ma comparaison avec l'eau et la glace, tu peux réaliser que la foi est beaucoup plus vaste qu'une seule religion, sans pour autant perdre la moindre parcelle de ta compréhension de la version chrétienne. C'est uniquement parce que tu n'as pas encore saisi que l'eau n'est pas perdue quand elle change de forme que tu as une vision unique. C'est dur à saisir et dans l'absolu rien ne te force à le saisir - tu peux très bien vivre la foi de façon uniquement chrétienne si tu veux. Je dis seulement que si tu l'ouvres au reste, tu ne perdras rien, pas une seule parcelle de ta foi et de ta compréhension ne sera perdue et rien ne s'opposera à ce que tu continues dans une voie purement 100% chrétienne.

Amaranthe : "Et étonnamment, ça finit souvent vers une vision de Dieu très abstraite et à l'idée que le bien et le mal est relatif, qu'il n'y a pas de jugement après la mort : un pur mensonge satanique."

Tout à fait d'accord. S'il était possible de perdre cette compréhension que tu énonces ici en ouvrant sa foi au reste, je ne t'en parlerais même pas. Mais ton expérience est si claire! Il est impossible d'exprimer avec des mots le fait que cela n'a rien d'une "compréhension" au sens intellectuel du terme (soumise au doute). Lorsque l'ignorance de Dieu disparaît, ce n'est pas une expérience comme les autres, qui peut être soumise au doute.

Mais tu l'exprimes tellement bien! Tu as compris qu'il faut que chacun ait cette expérience lui-même et personnellement. Et tu pèses chaque mot et chaque expression dans ce but unique. Et tu le sais.

Comment rendre cette connaissance compatible avec le fait de ne pas développer d'ego? C'est un chemin sur le fil du rasoir. Seule Sa grâce peut nous préserver de ce danger. Sache seulement que beaucoup chutent dans l'ego, même après une expérience aussi claire que la tienne. J'aimerais te montrer ce que j'ai vu. Avec la même passion que tu nous montres toi et ici même ce que tu as vu pour le bien d'autrui.
Mais je ne peux pas. Je peux seulement choisir avec tout le soin possible les mots pour stimuler ton sens de l'observation et alors tu verras par toi-même.

Amaranthe : "Certaines sensations rappellent tout à fait des sensations de saints mystiques, on ressent effectivement des choses, mais comme ce n'est pas voulu par Dieu, tout est perçu de façon tordu par le prisme de notre âme touchée du péché originel, on déforme tout à notre sauce !"

Tant qu'il y a la moindre trace d'ego il en est ainsi. Lorsque le voile est soulevé, ce piège se retrouve à tous les niveaux. L'intégrisme religieux est l'une de ses manifestation. Le peu d'ego qui reste au moment de l'expérience la colore et comme c'est proche de la source de lumière, cela crée une illusion d'une force considérable.

Amaranthe : "Dieu ne nous demande pas de prendre des produits qui peuvent nuire à notre psychisme ( bad trip etc ), d'être une personne intelligente ou de maîtriser des techniques de méditation complexes qui demandent des années ou des heures d'entrainement pour le trouver, il est le Dieu de tous et il touche directement le cœur : ce n'est pas nous qui ne sommes rien qui pouvons l'approcher par nos propres forces, c'est Lui qui vient à nous."

C'est tout à fait juste.

Amaranthe : "Autrefois je ne m'en rendais pas compte, mais c'est d'une prétention et d'un élitisme abjects que de considérer que ceux qui s'approchent de Dieu sont ceux qui osent prendre des produits ou qui sont doués pour maîtriser l'art de la méditation."

Encore 100% juste. La méditation ne sert qu'à s'efforcer de faire de la place pour Lui, mais elle n'a pas du tout le pouvoir de Le faire venir. C'est une technique parmi d'autres mais ceux qui la pratiquent en croyant développer le pouvoir personnel de s'approcher de Dieu sont dans l'erreur. Ton désir de donner des éléments de compréhension pour éviter cette impasse aux pratiquants est tout à ton honneur, mais s'il te plait, considère que ce n'est pas parce qu'il y a une manière erronée de faire ces pratiques que tous ceux qui les font sont dans l'erreur. De nombreux saints y compris chrétiens ont donné des approches très justes aussi des pratiques spirituelles. Il faut continuer à séparer le bon grain de l'ivraie, mais ne jette pas le bébé avec l'eau du bain Amaranthe!

Amaranthe : "Il y a des gens qui n'ont jamais rien vécu d'extraordinaire en terme d'expérience mystique et qui pourtant par leur charité envers Dieu et le prochain dans la vie de tous les jours sont plus proches de Dieu que moi toutes ces fois où je me vantais intérieurement de comprendre pleins de choses spirituelles en me défonçant."

Oui oui.

Amaranthe : "Dieu est le bien infini et absolu, on s'approche de Lui en l'aimant et en faisant le bien, les sensations fortes ne rendent pas spécialement meilleur."

Pas que les drogues. Même les expériences mystiques les plus authentiques comme celle que tu nous décrits laissent les expérimentateurs libres de développer soit l'humilité soit le sentiment de supériorité. C'est vraiment ce que nous en faisons qui compte et non pas les expériences elles-mêmes.

Amaranthe : "Priez pour un malade ou donnez à un pauvre a bien plus de valeur que de s'exalter tout seul devant un caisson en teuf dans sa défonce égoïste en se persuadant qu'on saisit les mystères de Dieu et de la vie."

Chacun a son niveau de compréhension. Ce n'est pas parce qu'un stade X a besoin d'être dépassé qu'il faut le blâmer. Une période de réflexion est nécessaire. D'ailleurs tu reconnais toi-même en être passée par là et n'avoir aucune hostilité pour ces pratiques. Si quelqu'un a le potentiel de les dépasser, il faut effectivement lui tendre la main comme tu le fais. Mais sans condamner ce qui pour d'autres est juste le mode d'approche adapté à leur niveau.

Amaranthe : "On va me huer, c'est certain : "Mais qui es tu pour juger ? " Je ne juge personne, car si Dieu ne m'avait pas ramenée à Lui en me rendant la raison, je n'aurais jamais saisi ça et j'en serais encore à fumer des pétards devant des reportages sur la physique quantique en prétendant être intelligente. Je ne suis pas meilleure que qui que ce soit, je veux juste faire part de ce que j'ai compris."

Tu vois tu sous-estimes l'empathie que dégagent tes paroles. Personne ne t'a huée. Ce que tu as dit ici sera utile.

Amaranthe : "Dieu est réellement le Dieu chrétien, la Sainte Trinité. Je m'y suis refusée pendant des années parce que j'étais trop gonflée d’orgueil pour supporter qu'on me dise ce qui est bien ou mal et considérer un instant que je pouvais me tromper, et que je refusais de renoncer à certaines choses. La Bible m'avait pas convaincue, l'éducation catho que j'avais eu m'avait gavée etc."

C'est drôle Amaranthe parce que dans nos discussions passées j'avais essayé de te réconcilier. De façon douce avec ça. J'étais sûr que tu pouvais comprendre mais ne savais pas comment expliquer.

Amaranthe : "Mais si vous vous adressez régulièrement à Dieu directement et que vous cherchez la vérité, vraiment LA vérité et pas une vérité qu'on se fabrique parce qu'elle arrange ou parce que ça parait plus logique à notre esprit pourtant complètement faillible, vous Le trouverez."

Rien à rajouter. Mais comme tu dis il faut que ce soit sincèrement LA vérité. Sans compromis. Il faut être prêt à abandonner toutes les "vérités" qu'on adopte parce qu'elles nous arrangent.

Amaranthe : "J'assume complètement le fait que je fasse l'apologie du Christ, ça plait, ça plait pas, ça sera peut être même supprimé qui sait, mais j'estime que c'est mon devoir. Si une personne peut être touchée par Lui à travers ce message, quand bien même 400 à côté s'en offensent, c'est l'essentiel."

Oui oui.

Amaranthe : "Il m'a confirmé qu'en se jeter dans Ses bras sans plus réfléchir était le bon choix. Il faut Lui faire confiance en s'abaissant et en reconnaissant que nous ne sommes rien, que nous ne savons rien."

Tout à fait d'accord. Même si encore une fois je signale que cette authenticité existe aussi hors du domaine chrétien qui n'a absolument pas le monopole de l'authenticité ou de l'humilité.
Socrate par exemple disait lui aussi "tout ce que je sais c'est que je ne sais rien". Et il s'en remettait à Dieu.

Amaranthe : "Je Lui ai parlé de façon impersonnelle, c'était pas Jésus, Allah, Bouddha ou je ne sais qui, j'ai juste parlé à "Dieu". Et quand après ce contact j'ai compris qu'Il était l'être le plus désirable qui soit et que je Lui ai demandé comment le suivre, moi qui ne comprenait rien à la religion, qui trouvait ça absurde, la révoltée, j'ai senti son souffle entrer en moi et en une seconde j'étais changée à jamais. Tout avait un sens, et j'ai saisi à quel point en fait le catholicisme fait valoir l'amour et la dignité des personnes de façon intégrale, pourquoi Dieu ne peut être que le Christ.
Regardez la profondeur des vies de saints, tous les miracles ( les découvertes sur le Saint Suaire, Notre de Guadalupe, Lourdes, Lanciano, l'escalier de Saint Joseph à Santa Fe... )... Comment des milliers de personnes qui choisissent de se consacrer à Dieu peuvent être comblées et souriantes en étant pauvres, abstinentes sexuellement, complètement aux antipodes de ce qu'on considère comme le bonheur ? C'est complètement surnaturel."

Tout cela est très juste mais il y a exactement la même chose, exactement le même miracle, dans les autres religions. EXACTEMENT le même.

Amaranthe : "Je comprends que tout ce que je dis peut être mal perçu, le côté "propagande" tout ça, mais vraiment ça me tient à cœur."

Ne te retiens pas! Aucune morale d'aucune sorte ne peut t'interdire de parler le coeur rempli de compassion comme tu le fais!

Amaranthe : "Oui ça libère de n'être rien et simplement se laisser porter par un Dieu plein d'amour"

C'est exactement l'enseignement de religions plus anciennes! Cet enseignement a été repris et formulé de façon sublime par des chrétiens, mais ils n'ont absolument pas le monopole. Ils ne l'ont pas du tout inventé. Ton expérience, de nombreuses personnes l'ont eue exactement la même bien avant Jésus, bien avant Moïse! Et eux aussi l'ont mis en mots de la façon la plus adaptée pour essayer d'aider leurs contemporains.

Amaranthe : "Comme un enfant, ça libère de ne plus avoir à réfléchir et de simplement le laisser agir et de se savoir aimé à chaque instant.
Ça libère de se nourrir seulement d'amour même dans la simplicité, d'être heureux en louant Dieu et en L'aimant en passant le balai ou en épluchant les patates.
Ça libère d'aimer les autres pas parce qu'ils sont beaux, sympathiques ou intelligents, mais juste au nom de Dieu, parce qu'Il les aime autant que nous.
Ça libère de pardonner à quelqu'un, en un instant de sentir la haine qui ronge s'envoler de l'âme.
Ça libère de voir à travers la contemplation d'un ciel étoilé, d'une fleur et d'un arbre enneigé l'expression de l'amour divin, qui est bon jusque dans sa création, ce monde magnifique qu'Il a fait juste pour nous.   
L'humilité libère parce qu'on ne souffre plus des moqueries, des critiques, des humiliations, notre ego ne souffre plus."

Ce passage est particulièrement beau et inspiré. Je n'ai rien à y ajouter.

Amaranthe : "Six mois sans drogue, sans sexe, célibataire et j'ai jamais été aussi heureuse, Il me comble intégralement je n'aurais jamais cru que que c'était possible !
Rien ne vaut de savoir qu'on a été créé du néant juste par amour, qu'on est une personne à part entière que Dieu aime et a voulu comme ça, qu'Il nous écoute toujours, pardonne et prends soin de nous."

Effectivement tes paroles sont excellentes parce que la plupart des gens qui perlent de l'amour de Dieu ne le perçoivent pas. C'est particulièrement vrai dans les voies orientales où je vois tellement de personnes qui refusent d'admettre que Dieu les aime EUX. C'est un truc essentiel d'accepter cet amour. Un tas de gens, qu'ils soient chrétiens ou bouddhistes ou hindouistes etc ont l'impression que Dieu aime tout le monde de façon globale, en niant l'unicité de chacun comme si c'était mal. Et du coup ils refusent cet amour personnel, cette relation intime avec Lui. Ils croient bien faire mais ils bloquent malheureusement l'expérience directe.

Amaranthe : "Dieu vous aime tous tellement..."

Puisse ton message être entendu. Les grands discours ne servent plus à rien pour ceux qui acceptent cet amour sans tergiverser car tout est là.

Il y a encore bien d'autres choses très intéressantes dans tes écrits Amaranthe comme quand tu parles de se poser la question "est-ce que j'aime Dieu vraiment?" (pas juste une déclaration de bonne intention mais un amour manifesté en actes). Etc. Tu donnes des clés essentielles comme celle-là dans tes messages, qui valent bien au-delà de la voie chrétienne, c'est vraiment un plaisir de lire ces perles d'amour et de les lire venant de toi avec qui j'ai déjà beaucoup aimé parler "avant" ton expérience.


Posté par : Syam | 10 Jan 2017 à 10:45

 

#29 Posté par : CoachMigui 10 Jan 2017 à 13:10

Merci à tous pour vos retours ! Ca me fait de la lecture quand je me lève, j'adore ! smile

Syam ton lien est vraiment très intéressant, ça m'aidera probablement à rester plus humble si je vois ce genre de situation arrivée ou mieux comprendre si elle arrive à quelqu'un d'autre. Le passage sur la schyzophrénie est particulièrement intéressant, ma mère a une vision assez similaire du "problème". Je ne le précise pas dans mon texte initiale, mais elle est psychologue et a justement étudié les changements de conscience et l'effet des drogues psychédéliques sur le cerveau. C'est une précision importante selon moi, elle n'est pas là pour enlever de la légitimité à ceux qui ne sont pas professionnels mais au moins ça montre qu'elle connait bien les produits qu'elle m'a conseillé.



Je reviendrai peut-être commenté un peu plus, mais je pense qu'entre toi et Amaranthe beaucoup de choses ont été dites... Amaranthe a eu le talent de nous écrire de beaux textes qui relatent son expérience (ce que j'ai demandé de faire vu que c'était le but !) et toi Syam tu as su la nuancée un peu plus ce qui éclairera peut-être certaines personnes qui auraient été repoussé par la confiance d'Amaranthe (dommage mais compréhensible, quand on a le doute il n'y a pas de place aux certitudes !).

Bonne semaine à tous, et si qqn a un autre type d'expérience semblable à rapporter ça m'intéresserait de la connaître ! smile


Posté par : CoachMigui | 10 Jan 2017 à 13:10

 

#30 Posté par : douwegberts 10 Jan 2017 à 15:02

Bonjour les amis big_smile

Déjà je voudrais m'excuser si je vous ai offensé, manifestement c'est le cas, certainement je me suis mal exprimé. J'ai du à mon insu exprimer de l'arrogance et de la supériorité, mais ce n'étais sincèrement pas mon intention.

Vous me reprochez, si je comprend bien, de ne pas douter, il serait donc obligatoire de douter ? Je voudrais vous dire que ma certitude n'engage que moi, vous n'avez pas à vous sentir agressé parce que j'affirme être certain de la vérité exclusive du christianisme. Si vous n'êtes pas d'accord, ça s'arrête là.

Le nouveau testament explique de long en large que jésus est la seule vérité. Je crois que la bible est la parole de Dieu, encore une fois c'est ma croyance, je ne vous l'impose pas.

"Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi" Jean 14;6.
"Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence pour connaître le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus-Christ. C'est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle" Jean 5:20.
"Quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine de Christ n'a point Dieu; celui qui demeure dans cette doctrine a le Père et le Fils."  Jean 1:9

Des verset bibliques qui affirment le caractère exclusif de la croyance en christ sont légions dans la bible, ce sont les fondamentaux du christianisme. Le dogme chrétien est exclusif lui même pour qui croit que la bible est la parole de Dieu, mais rien n'est pas imposé. La nuance a son importance.

Je ne suis pas dans une démarche égocentrique, je suis dans une démarche d'appréhender ce qui est vrai en christ. Et peu importe les événements je ne serais pas dans la concession, je resterai intransigeant. Si vous estimez dans votre libre arbitre que j'ai tort, je respecte celà profondément.

Je suis dans une démarche de témoignage, si vous n'êtes pas d'accord avec moi je ne m'en offusquerai pas, je ne vais pas avoir de la haine pour vous ou de l'amertume. De la même manière si quelqu'un affirme qu'il croit que telle ou telle croyance est exclusive, je ne m'en offusquerai pas, les propos n'engagent que ceux qui les tiennent. Dans ce cas nous aurons simplement des point de vues divergents et c'est très bien ainsi, cette personne ne sera pas mon ennemi.

Il serait préférable sur ce genre de sujet de ne pas être dans la réaction, mais d'accepter ce que chacun exprime sans vouloir le sermonner ou lui faire la morale.

Allez bien à vous et je m'excuse encore si je vous ai blessé ...


Posté par : douwegberts | 10 Jan 2017 à 15:02

 

#31 Posté par : Syam 10 Jan 2017 à 15:29

Douw : "Déjà je voudrais m'excuser si je vous ai offensé"

Pas moi en tout cas. C'est dans ton intérêt que j'ai donné un avertissement, pas pour me défendre. Le doute chez moi n'est pas une remise en cause mais le revers de la certitude, son éternel compagnon. Toujours par deux ils vont : là où il y a certitude, le doute est toujours très proche car les deux sont inséparables comme un homme et son ombre. Tant que la certitude est là, le doute est là et la foi est en ballotage. Simple question de temps avant de se ramasser dans les règles de l'art quand on a des certitudes.

Douw : "Vous me reprochez, si je comprend bien, de ne pas douter, il serait donc obligatoire de douter ?"

Je ne te dis pas qu'il faut douter, je te dis que tu vas douter et que ce sera une expérience affreuse. Toute personne qui a des certitudes, ces certitudes seront réduites à néant. Le Christ a pas mal parlé de ça : les petits enfants et les simples d'esprit sont ceux pour qui le royaume des cieux est ouvert. Il est aussi difficile pour un homme rempli de certitudes d'entrer au royaume des cieux que pour un chameau de passer par le chas d'une aiguille.

Douw : "Si vous n'êtes pas d'accord, ça s'arrête là."

Tu serais quand même gonflé après avoir expliqué (et tu as raison) qu'il est correct pour toi d'annoncer ta foi, de refuser aux autres le droit de faire de même. Maintenant que tu as ouvert la boite de Pandore, il te faut aller jusqu'au bout : je n'aime pas voir une personne se programmer à la souffrance. Je considère mon devoir de l'informer. La suite lui appartient. Tu continues de volontairement occulter ce que je te dis. Soit je te laisserai désormais tranquille si c'est ce que tu veux car si tu vois cela comme une remise en question de ta foi alors que c'est seulement ta posture que je discute, cela ne mènera à rien d'utile.

Douw : "Le nouveau testament explique de long en large que jésus est la seule vérité. Je crois que la bible est la parole de Dieu, encore une fois c'est ma croyance, je ne vous l'impose pas."

Tu ne lis décidément que ce qui t'arrange dans le nouveau testament!

Douw : "Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi - Jean 14;6."

Lorsque Jésus parle il parle en tant que fils de Dieu et non pas comme individu limité. C'est toi qui introduis une limite et refuses de le voir partout où Il est. Ce n'est pas le nouveau testament qui introduit cette limite, c'est toi seul.

Les autres textes sacrés d'autres religions sont tout aussi superbes et causent les mêmes difficultés de compréhension aux adeptes des autres religions. D'où toutes ces guerres et tous ces morts innocents au nom de la foi! Ne crois pas que ce soit un détail. Si comme le dit Amaranthe c'est dans nos actes qu'on peut voir la présence ou non de l'amour, alors c'est bien normal de ne pas cautionner cette attitude désastreuse.

Douw : "Il serait préférable sur ce genre de sujet de ne pas être dans la réaction, mais d'accepter ce que chacun exprime sans vouloir le sermonner ou lui faire la morale."

Si tu ***sais*** qu'une personne va se brûler tu la préviens. C'est tout. Ce n'est pas un jugement moral(1).
Cesse de réduire nos réponses à l'idée que tu as blessé quelqu'un : tu ne pars que pour te blesser toi-même. Réduire ceux qui te contredisent à des gens ignorants qui *réagissent* est dans la continuité de l'égotisme implicite de ta posture : si une personne te contredit c'est forcément qu'elle *réagit*. Voilà le genre de système de pensée que les gens bornés utilisent pour ne jamais avoir à se remettre en question : tout a deux poids deux mesures. Tu t'excuses mais ce faisant tu ne fais que confirmer et reconfirmer ton sentiment de supériorité et au final de mépris. Tu peux le contester mais je ne suis pas dupe. Amaranthe a fort bien expliqué que ce n'est pas une question de faire une déclaration de bons sentiments : cela ne suffit pas. On est jugé sur nos actes réels pas sur notre "bon sentiment".
Amaranthe a l'avantage d'avoir une expérience réelle de ce dont elle parle, elle ne se contente pas de certitudes (au début les certitudes et la foi véritable cohabitent, comme dans le cas de la glace qui commence à fondre). Si je parle par ignorance, elle le saura donc tout de suite. Je ne dis pas qu'elle sera forcément d'accord avec moi, mais qu'elle a nécessairement commencé à dépasser le stade des certitudes et qu'elle doit nécessairement vu la qualité de ses mots, avoir l'intuition de l'existence de la foi absolument pure, limitée par aucune forme. Dans l'expérience réelle, le doute n'est plus une menace. Ca prend du temps entre l'expérience et le moment où le doute n'est plus ressenti comme une menace, ça ne vient que progressivement, au fil du temps en réfléchissant sur la nature transcendante de l'expérience et en observant que partout où il y a certitude, il y a doute et "menace". Au début, par conditionnement, on peut encore ressentir la menace, mais au fil du temps, ce sentiment se dissipe.
Lorsqu'on comprend que le doute n'est que le compagnon de la certitude, on se détache progressivement de ce couple d'imposteurs et la foi embrasse finalement toutes les formes du Christ. Il n'est limité à aucune forme, c'est seulement tant que la foi est fragile qu'on continue de limiter le Christ à une seule approche.

Encore une fois ce n'est pas une invitation à rejeter le système chrétien, bien au contraire, ce que je dis c'est que s'il est parfait alors il englobe aussi tous les autres systèmes (et réciproquement) et mène à abandonner tous les doutes (ce qui ne peut se faire qu'en abandonnant toutes les certitudes) en même temps que toutes les comparaisons. Le processus est connu : il faut passer par la nuit obscure de l'âme, les saints mystiques chrétiens ont largement décrit ce passage et ses enjeux. En effet, la foi ne devient inébranlable qu'après avoir fait tomber toutes les certitudes. Le saint ayant atteint une certaine maturité commence à traverser ce long désert pendant lequel il n'a plus aucune certitude à laquelle se raccrocher, le doute envahit tout, il ne laisse rien debout! Mais contrairement à l'homme ordinaire qui en de telles circonstances s'écroulerait littéralement de désespoir, le saint tient parfaitement la route comme Mère Thérésa qui intérieurement supporte une remise en question absolue mais qui extérieurement (à rapprocher du paragraphe d'Amaranthe sur l'amour qui est action et non pas blabla) est une pure incarnation de l'amour. C'est seulement si le saint parvient à incarner son idéal sans le soutien des béquilles des certitudes, c'est seulement s'il est capable d'accepter de ne RIEN savoir (come Socrate), et de renoncer à toute certitude, que cette nuit obscure de l'âme se termine finalement pour le saint, le laissant avec une foi pure, illimitée, et sans forme. C'est la foi parfaite qu'on voit par exemple chez François d'Assise ou chez Socrate.
Tu trouveras confirmation de tout ça si tu lis les plus grands mystiques chrétiens : Jean de la Croix, Thérèse d'Avila, Thérèse de Lisieux et plus récemment Mère Thérésa. (Mère Thérésa qui je le rappelle a dit a des hindous qu'ils pouvaient conserver leur religion, à cause de quoi le Vatican s'est honteusement ridiculisé en tergiversant pour reconnaitre sa sainteté).

Bon fais comme tu veux, simplement tu ne pourras pas dire que tu n'étais pas prévenu.

(1) : D'ailleurs moralement il est impossible de vous reprocher quoi que ce soit. Dans le domaine spirituel il y a tellement de gens qui parlent sans aucune expérience authentique qu'il est juste parfaitement normal que ceux qui ont des débuts d'expérience se sentent au-dessus du lot. C'est néanmoins très dommageable pour leur orgueil. La vérité c'est que des personnes bien plus avancées sont là, mais restent silencieuses. Ca aussi Amaranthe l'a remarqué (d'une façon ou d'une autre elle a pensé à indiquer toutes les clés importantes dans ses interventions, ce qui montre qu'elle a parfaitement conscience des difficultés et des pièges du grand pèlerinage).
Note : la critique vaut aussi pour moi.


Posté par : Syam | 10 Jan 2017 à 15:29

 

#32 Posté par : Niconoko 10 Jan 2017 à 17:54

Chapeau, ce que je vais dire est un peu "ras les pâquerettes" à côté de ces réflexions de haut vol.
Désolé de rabaisser le niveau. C'est pas vraiment philosophique. Prenez cela comme un aparté!

bravo pour le site "News of Tomorrow"! Il est de bonne qualité comparé à la plupart des trucs de ce genre. À peine ouvert, j'ai eu plusieurs coïncidences intéressantes. Je le mets en favori super

Ça m'a rappelé une expérience que j'ai eue au Pérou. Je vous raconte car c'est pas courant.
Je rencontrai une danseuse canadienne, et son père architecte. Il étaient là pour se retrouver au bout de tant d'années de séparation. J'appris que la fille était perturbée depuis son plus jeune âge (8 ans) par des entités sombres, qui venaient la voir dans sa chambre, des ombres, des visages noirs, des silhouettes... plus tard ça lui touchait les seins, les fesses, ou apparaissait à côté d'elle dans son lit... Dans tous les endroits où elle mettait les pieds, même dans la rue, il finissait par se passer quelque chose. Je me suis dit qu'elle avait l'air un peu barge, mais bon, hein, c'est quoi la folie dans ce monde?
Je leur proposait de cuisiner du San Pedro avec eux, pour essayer de voir de quoi il retournait. Je précisai que je n'étais pas un guérisseur ou un apprenti-chaman, ou qui que ce soit faisant autorité sur la chose, j'avais juste fait quelques cérémonies d'ayahuasca... et eux connaissaient déjà un peu les produits forts. Finalement ils furent emballés par cette petite fête à venir.
J'étais subjugué par cette belle et intelligente nana, j'en tombai amoureux, elle m'appris quelques pas de ballet... Mais impossible d'obtenir un bisou. Ses 34 ans et mes 27... je n'avais aucune chance. Elle devint une amie et une confidente.
Le jour de la "cérémonie" arriva, nous bûmes notre verre de soupe de cactus à l'hôtel (on pouvait y faire la popote), et hop! Elle et moi allâmes nous balader sur la plage, à quelques centaines de mètres de là.
On s'assit au bord de l'eau pendant 5 heures, tous les 2.
Tout d'abord, un sentiment partagé de résonnance, de communion avec les éléments, le sable, l'air marin, les vagues... le regard s'intensifia avec la tombée de la nuit. Les couleurs, le kaléidoscope se mit en marche... des animaux nous visitèrent en visions (yeux ouverts et fermés), lézards, chevaux d'écumes... Nous nous regardions dans les yeux, comme visionnant chacun le monde de l'autre. Je voyais chez elle une sorte de lassitude fantomatique, un monde verdâtre, mélancolique, habité de solitude résignée, un cloître personnel, avec un jardin un peu abîmé. Son visage apparaissant transparent sur ce décor à la limite du morbide, mais calme et "pacifié".
Quant à elle, ses visions de moi étaient changeantes, je changeais de tête constamment, je fus 15 personnes différentes, écrivain français, moine japonais, chaman du désert américain aux cheveux noirs de jais, aux yeux aussi noirs... je fus plusieurs femmes aussi, elle comme moi ne pouvions que constater et décrire peu à peu ce que nous voyions.
Puis quelque chose changea en nous. Je me rapprochai d'elle, assis en tailleur face à face, mon genou touchant le sien... et une sorte de tremblement croissant en intensité, indomptable, me pris, qui partait des pieds jusqu'à la tête. Une vibration haute fréquence. Je compris que je ne devais pas y résister, et je lâchai prise: tout devint plus clair et harmonique, des vagues irisées et musicales me parcouraient le corps, c'était sa musique, son essence, notre connexion. Tout était pulsé presque régulièrement, je dansais assis. Parcourus de frissons l'arc-en-ciel, une musique commença à jouer dans mon oreille droite pendant que des temples et des visages d'anciens apparaissaient dans le ciel, sur ma gauche. Il me fallut un certain temps pour "laisser faire", bien entendre sans trembler (la vibration subsistant en moi, hyper haute et apaisante). C'était comme si le son, je pouvais le voir, entrait dans mon oreille et sortait par ma bouche, je commençai à chanter. Ne me demandez pas quoi, je ne sais pas, 10 ans plus tard, quelle langue c'était. Il y avait des mots, mais pas que. Une sorte de chant chamanique boulet... Mon corps s'anima tout seul, je commençai à faire des sortes de passes avec les mains, au-dessus de son corps et autour d'elle, en sifflant, soufflant doucement, des chuchotements musicaux, puis je l'assis à genoux et je mis les mains en cloche sur sa tête. Je pris une lente et profonde inspiration en mettant ma bouche pour aspirer au sommet de son crâne, quelque chose que j'expirai au loin, je vis une fumée noire, et elle, vit une silhouette noire, arc-boutée, regardant autour d'elle et disparaissant en courant en zigzag au loin. De là, les choses s'apaisèrent un peu, et las de cette expérience intense, au bout d'1 heure on rentra. Il était 23h.

Épilogue: la fille eut un mal de crâne pendant 3 semaines, repartit à Vancouver avec son père. Son problème disparut. Elle fit des études d'hypnose à Londres, se mit avec son mec pour de bon et eut un enfant. Elle vit toujours à Vancouver.
Je ne m'explique pas ce qui m'est arrivé. Quelques années plus tard j'ai entendu parler d'Indiens huicholes qui pratiquent ce genre d'extractions par le sommet du crâne... avec le peyotl... cela ne s'est jamais reproduit, et je n'ai jamais regoûté ce breuvage depuis.

Pour être franc, ça m'a fait plaisir de vivre ça, j'ai un peu kiffé d'avoir fait comme les chamanes, et super-flatté mon égo au passage, mais ça n'a pas duré... gerbe
J'ai bien compris qu'il ne faut pas se la jouer (merci à Syam pour les mises au point). Je n'ai quasiment jamais raconté cela avant aujourd'hui.

Reputation de ce commentaire
 
Très belle expérience! /Syam

Posté par : Niconoko | 10 Jan 2017 à 17:54

 

#33 Posté par : corbac 11 Jan 2017 à 17:19

Amaranthe : "Dieu vous aime tous tellement..."
Syam:
Puisse ton message être entendu. Les grands discours ne servent plus à rien pour ceux qui acceptent cet amour sans tergiverser car tout est là.

J'en ai les larmes aux yeux. Quelle belle conclusion. Ça fait du bien,merci.


Posté par : corbac | 11 Jan 2017 à 17:19

Remonter

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Copyright : Psychoactif 2006-2016
Flux RSS de Psychoactif
Affichage Mobile


Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide et l'échange d'expériences sur les drogues, dans une optique de réduction des risques.


Licence Creative CommonsPsychoactif de https://www.psychoactif.org est sous licence CC by NC SA 3.0