L'amour, une drogue dure. / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Dextro » 

L'amour, une drogue dure. 



En faisant défiler mes playlists deezer à la recherche de musiques me rappelant une défonce pour en faire un nouveau post, je suis tombé sur les musiques que j'écoutais durant la dernière période où je fus un homme comblé et heureux : de mars à septembre 2015.
Pourquoi? Parce que je prenais la meilleure drogue au monde : l'amour, le vrai
si vous n'êtes pas d'accord avec ça, allez directement à la fin du post wink.

Le seul conseil RDR que je donnerai avec cette drogue : envoyez la dose jusqu'à vous évanouir, sinon c'est gâché wink Et surtout, n'arrêtez jamais sinon vous subirez de graves symptômes de sevrages.

Comme à mon habitude, je vais vous mettre des musiques qui vous donneront une idée de mes sensations sous amour IV. Comme avec l'héroïne, je n'ai pas de préférence entre la brune ou la blanche, mais ici en l'occurrence c'était de la blonde [désolé pour le côté misogyne de ce post, c'est pour rigoler vous l'aurez compris].


Les premiers jours après l'avoir rencontrée, et qu'on soit tombés amoureux, j'écoutais ça en attendant de la revoir.
She's a killer queeeeen!


Et comme j'arrête ma consommation de codéine par amour, je subis des symptômes de sevrage qu'elle soigna avec sa douceur et son amour :
J'ai besoin de toi comme d'une infirmière,
Que tu répares ma tête et mes sentiments
Qui fonctionnent plus bien
Que tu refasses mes stocks de sérotonines
Que tu me dises que c'est rien



Encore et toujours la folie de l'amour, la vie devient un rêve éveillé!

En plus, regardez le comme il est beau Freddy Mercury respect-2

Puis nous devons nous séparer pour faire nos stages respectifs, moi à Paris, elle en Allemagne, dans les vignes. C'est le début du manque...
Loin de toi je me demande,
Pourquoi ma vie ressemble,
A une terre brûlée.
Mais quand l'amour prend ses distances,
Un seul être vous manque,
Et tout est dépeuplé

Je vous épargne la musique, mais si vous la voulez, la-voilà :
Spoiler

Puis c'est le choc. Elle n'a pas résisté à la tentation. Elle a tout foutu en l'air.
Le gros bad. J'ai beau rattraper le coup en organisant un weekend à Bruxelles en amoureux. Ca ne tiendra pas longtemps.


Don't leave me now
Leave me out in the pouring rain
With my back against the wall
Don't leave me now
Don't leave me now
Leave me out with nowhere to go
And the shadows start to fall
Don't leave me now


Quelques semaines plus tard, il y aura les attentats de Bruxelles, dans la station de métro où nous étions passé, dans le quartier où nous avions notre chambre d'hôtel. Je ne suis pas superstitieux, mais pour moi c'est le signe que c'est définitivement fini, qu'elle ne reviendra pas. Notre amour est mort dans cette station de métro, peut-être.

Mais malgré les souffrances , jamais je n'ai regretté d'avoir vécu ça, jamais je n'ai dit "plus jamais". Parce que ça vaut le coup, pour ceux qui en douterait.
C'est pour ça que l'amour n'a en fait rien à voir avec les drogues. Les drogues peuvent être sympa jusqu'à un certain point, mais jamais on ne peut se donner de toute notre âme avec les drogues (à moins d'y laisser sa peau).
Et bien qu'on puisse aimer la drogue ; la drogue ne nous aime pas et ne se souvient pas de nous.

Bonne journée à vous.

Catégorie : Produits licites - 16 juillet 2018 à  14:06



Commentaires
#1 Posté par : Ratounette 16 juillet 2018 à  15:21
Post à garder dans mes archives pour quand je pourrais tout bien lire et écouter les musiques.

Merci pour cet endroit

Posté par : Ratounette | 16 juillet 2018 à  15:21

 
#2 Posté par : Luci0le 16 juillet 2018 à  15:34
C’est vraiment marrant je crois qu’on est d’accord sur beaucoup de choses toi et moi, l’autre jour justement je pensais à ça, l’amour est une drogue dure. Vraiment dure.
Merci pour ton post qui sont vraiment très intéressants wink

Et justement j’avais écouté « infirmière » de Fauve, celle que tu as mise.

Je pense que peu de personne vive le vrai amour. Celui qui est viscéral, en gros qui te file vite fait un syndrome de manque.
Personnellement, j’ai toujours trouvé ça bizarre moi, quand j’ai été amoureuse, je ne dormais plus, je n’avais plus faim et mon rythme cardiaque tournait à 1000 tout le temps. Par contre, je me suis toujours questionné sur la dépendance affective.

Pour être raccord avec la fin de ton post, je te met la musique qui défini mot pour mot ce que je ressens. « Stay high »



You’re gone and I got to stay high
Tu es parti et je dois rester défoncée
All the time to keep you off my mind
Tout le temps pour te garder hors de ma tête
High all the time to keep you off my mind
Défoncée tout le temps pour te garder hors de ma tête
Spending my days locked in a haze
Passant mes journées enfermée dans une brume
Try'na forget you babe, I fall back down
En essayant de t'oublier bébé, je tombe à terre
Gotta stay high all my life to forget I'm missing you
Je dois restée défoncée toute ma vie pour oublier que tu me manques

Posté par : Luci0le | 16 juillet 2018 à  15:34

 
#3 Posté par : Pomminic 16 juillet 2018 à  15:43
Très jolie toutes ses chansons j'adore fauve je l'écoute souvent pour essayer de dormir malgret que ça ne m'aide pas dans ma dépression la musique fait du bien par môment et addoucie les meurts . L'amour est une drogue certe mais quand est t'il quand on prend la mauvaise et que ce même Amour vous détruit ou au contraire si vous ne savais pas si c'est encore de l'amour ou juste l'habitude de cette drogue et son emprise sur vous .

Posté par : Pomminic | 16 juillet 2018 à  15:43

 
#4 Posté par : Dextro 16 juillet 2018 à  15:45

Pomminic a écrit

Très jolie toutes ses chansons j'adore fauve je l'écoute souvent pour essayer de dormir malgret que ça ne m'aide pas dans ma dépression la musique fait du bien par môment et addoucie les meurts . L'amour est une drogue certe mais quand est t'il quand on prend la mauvaise et que ce même Amour vous détruit ou au contraire si vous ne savais pas si c'est encore de l'amour ou juste l'habitude de cette drogue et son emprise sur vous .

Comme je dis à la fin, je pense pas que l'amour soit vraiment une drogue, car il apporte toujours plus de bonheur que de souffrance. Mais quand on en vient à souffrir souvent c'est qu'on essaye de combler un manque avec une relation amoureuse et là ça peut être toxique. De mon humble avis smile


Posté par : Dextro | 16 juillet 2018 à  15:45

 
#5 Posté par : janis 16 juillet 2018 à  23:32
Coucou Dextro,

Jolie ballade musicale et punaise qu'est ce que j'ai aimé la seconde!!! kiffe total!

Alors je vais mettre de coté le fait que j'ai le romantisme d'un caillou et coller en lien une de mes ballades favorites



@LuciOle, très jolie chanson aussi.

Posté par : janis | 16 juillet 2018 à  23:32

 
#6 Posté par : Bootspoppers 17 juillet 2018 à  00:35
L'amour c'est pour moi la drogue la plus forte dans hésiter.
Je me rappelle mon classement:
En bas le cannabis puis l'alcool
Ensuite
Le poppers
Les opiacés (codéine morphine)
puis les stimulants (RC genre 3MMC et la cocaïne)
puis le dxm
puis au sommet l'amour. Enfin le sentiment amoureux.
J'ai été 5 fois amoureux. Si je fais exception de ma femme , les quatre autres fois se sont soldées par une dépendance affective puis une dépression. Manque atroce. En revanche qu'est-ce qu'on plane avant.. défonce de 6 mois.

Posté par : Bootspoppers | 17 juillet 2018 à  00:35

 
#7 Posté par : Dextro 19 novembre 2018 à  20:32
Avec un peu de retard, je lis vos commentaires et vous remercie d'enrichir le sujet avec vos musiques et vos comparaisons avec la drogue qui vont toutes dans le même sens, et c'est réconfortant!

Posté par : Dextro | 19 novembre 2018 à  20:32

 
#8 Posté par : LaVieEstBelle 22 mai 2019 à  11:29
Quel plaisir de lire tes posts.. tous autant qu’ils sont. J’ai commencé au premier. J’en suis là, je continue de ce pas lire la suite de tes souvenirs.

Tu écris merveilleusement bien. J’ai pas d’autres mots.

Posté par : LaVieEstBelle | 22 mai 2019 à  11:29

Remonter

Pied de page des forums