La Bonne Direction ? Dans la Poubelle ! / Les Blogs de PsychoACTIF

La Bonne Direction ? Dans la Poubelle ! 



Bah voilà, je suis restée plusieurs heures sans sub, et j'ai pris une trace de came, me disant que j'allais gagner un peu plus d'une journée avec de la came, un peu plus d'une journée sans prendre du sub, puisque j'ai déjà de l'avance (trop de cachet en moins)...

J'allais regagner deux jours de sub si je prenais ma came là.

Alors sans grande excitation je me fais ma 1ère trace. Normalement on est bien, à ce moment là, ça doit piquer le nez et tout et tout...

Mais non, pas du tout, je me sens très anxieuse rien qu'à l'idée de l'avoir prise cette trace.. j'essaie de passer à autre chose, je réussis pas.

Je m'en refais une, plus d'une heure plus tard.
Idem, pas d'envie rien, mais je le fais quand même... poussé par quelque chose !

Puis en fait, je me sentais de plus en plus en mal. L'état d'anxiété ne faisait que de s'accentuer.

Je réfléchis et je me dis que c'est vraiment de la merde, je vois pas pourquoi je devrais me taper ça, je n'aime plus, soit parce que je n'aime plus, soit c'est parce que c'est vraiment de la merde.

Je commence à penser à la mettre à la benne, mais quelque chose, je sais pas quoi me retient, et m'invite même à recommencer, recommencer à reprendre une trace, pensant au bien être, mais je me rapelle plutôt des deux traces prises précédemment...

En sachant que cet état d'anxiété je le connaissais déjà d'avant, une des raisons aussi pourquoi j'en prends plus de la came, facilitant les nons aux diverses propositions m'étant faites...

Puis je pense à la bouffe, et au bien être que je ressentirais une fois que j'aurais mangé, je me dis, ça, ça va me faire un grand bien, et paf, je jette tout à la benne, le fait de penser au bien-être de la bouffe ma donné la force de la jeter, parce qu'elle m'appelait encore cette coquine,  elle était toute en poudre, et là, waouh, qu'est-ce que je me sentais bien et mieux..

Rien que le fait de savoir qu'elle était dans la benne, je me sentais bien et mieux, et rassurée. J'ai direct retrouver le sourire, et hâte de retrouver mon sub. Voilà qui est fait, et voilà sa place désormais. A la poubelle...

Je compte aussi appeler dés demain matin la personne concernée (souris) afin qu'elle ne remette plus les pieds chez moi ! J'en veux plus. Ni de la personne, ni de la came. En sachant que son passage n'était pas issue d'une demande de ma part.


Bises.


Catégorie : L'enfer c'est les autres - 14 janvier 2018 à  00:16



Commentaires
#1 Posté par : Baiala 14 janvier 2018 à  01:04

Bon, j'ai essayé de pas écrire un pavé, donc je vous ai dons épargné pas mal de détails, j'ai tenté de faire au plus court.

La qualité devait en réalité être moyenne, la personne concernée, en consomme depuis un moment, et ça le lui fait pas mal d'effets, ça se voit à la peau du visage et au regard lorsqu'une came fait de l'effet, et la souris avait des signes qui indiquait qu'elle n'était pas si mauvaise cette came.

Mais moi, chez moi, ça ne passe vraiment plus !
D'une parce que j'ai plus envie de m'ouvrir à ce produit, là, je l'ai clairement ressentis, jusqu'à même me fermer à ses effets, comme si, j'en voulais pas.

En fait, je fais un rejet, tout comme avec l'acti-skenan que j'ai pris quelques mois auparavant... le sub étant bien différent, c'est le seul que j'accepte et que je tolère bien. Et c le seul avec qui j'ai une belle affinité. (Je m'ouvre à ses effets, pour les autres, c'est de la défonce, et j'en veux pas.)

Je dois uniquement me consacrer à la résolution de mes problèmes dû à mes excès. Seulement je parviens pas à savoir si j'ai réellement un problème, si c'est bien un problème que j'ai là, ou bien si cela concerne UNIQUEMENT le médicament ?

Je m'interroge parce que j'observe que la plupart des gens qui prennent ce médicament (bupré, sub etc.) vont, ont, ou bien ont eu ce soucis là, c tout de même étrange, non? Y a qu'à lire toutes ces personnes qui viennent ici sur ce forum avec la même panique que moi .. (chevauchements, dépassement, culpabilité etc.)

Des fois j'en viens donc à me dire que si ça se trouve, je n'ai aucun problème (arrête de chercher), c'est ce médicament qui pousse à agir comme cela. Et si ça se trouve, ILS LE SAVENT ! Peut-être que ce médoc pourrait être encore améliorer, puisque apparemment, il ya un problème, non?.

Est-ce bien de nous que vient le problème, ou du médoc? Parce que là, nous sommes visiblement des centaines a avoir ce même soucis. Peut-être qu'il y a des paramètres ou des conséquences qu'ils ont ignoré ? Mais qu'on peut désormais tout à fait voir, et justifié? Bref..

Je suis paumée de ce côté là, mais une chose est certaine c'est que je suis moralement, psychologiquement et physiquement sevrée de l'héroïne. La preuve étant que le skenan qui s'y rapproche à un certain dosage, bah je l'apprécie pas, cette défonce, j'apprécie pas ses effets !

Je peux tout à fait dire non à de l'héroïne, même sans le sub. Etc...
Même une fois dans le corps, je m'immunise aux effets opiacés.
Même après de longs mois sans sub...

Je finirais bien par déterrer la raison à tout cela, même si ça va me faire faire encore quelques erreurs.


Posté par : Baiala | 14 janvier 2018 à  01:04

 

#2 Posté par : Zazou2A 14 janvier 2018 à  02:29

Yo! Je suis ton blog régulièrement, maìs jai lu tellement de choses ojd, Jpeux M permettre de te redemander ton dosage de sub?
Du coup tu as déjà repris la bupre ou pas encore ?
Je suis passer au suboxone Ya pas longtemps, et quand jai fais un extra Ca m'inquiétais pas mal dy repasser Apres L hero.

Il me semble avoir lu que la bupre avait un effet marqué sur le récepteur kappa, comme loxycodone (cetait mon TSO avant lsub) C qui entraîne un effet anxiolytique/antidépresseurs, surement aussi cette impression de motiv au debut en tout cas.

Sî bcp en parle comme d opi un peu fade, j'aurais tendance à dire qu'ils sont subtiles.

C est vrai que loxy pour moi, C était different de la morphine ou L hero, je vivais avec loxy, je me défonçais (en tout cas essayait) Avec les autres.

Maìs Cest aussi Ca qui a vite rendu la chose invivable, je n me défonçait pas, mais j'en voulais tjr plus, je multipliais les shoot! Au point de finir par etre problématiques, 6 à 10 fix/j, seulement 36mg prescrit, il valait chevaucher, renouveller, n pas présenter la carte V, payer les 300 balles pour 14j, ou combler les trous avec L hero.
Certaine semaine cetait 800 à 1200mg/j
Plusieurs année avant j avais fais la mm chose avec le vrai sub, beaucoup en sniff, un peu en shoot ensuite, j étais à 12mg, et malgré le rituel, la répétition, le seresta et les somniferes, il y avait ce vide, un craving énorme.

La metha Ca je n'ai pas supporter.
110mg/j, certain WE jme suis enfiler des 500mg pour trouver un peu de bien etre.

Quand Jsuis passer à loxy, j'ai trouver mon bohneur, jme suis retrouver. Puis shoot, augmentation des doses etc, comme jdisais, Ca en est devenu ingerable.

Mtn Apres quelque mois, un bon suivis, et des premières semaines tres tres dures, je suis bien avec le suboxone
16mg 1h Apres le reveil, au citron c'est pire que le vrai sub, direct jpourrais pas, et 6 autre au couché.

Jcrois que plus que la molécule, Cest ma relation à ma dépendance et au produit qui fait que jme tiens.
En fait je me tiens mm pas vmt, c'est assez naturel.
J'ai besoin de quelques extra, le WE quelques shoot de C, a noel un peu D came, je crois que Jsuis pas encore prêt à lâcher la pompe pour tjr, pour l'instant je l'ai faite sortir de mon quotidient, j'y vais par étape. 

Moi aussi jme suis posé et me pose encore bcp de questions, maìs plus les mêmes.
Pour en arriver là il aura fallu des année de shoot, des milliers de seringues et surement autant de prise de tête.

Jai Dabord aimer, accepter, détester, aimer encore, puis ne plus supporter tout ça, j'ai eu besoin que Ca devienne presque une partie de ce que j'étais avant de pouvoir envisager quelque contrôle que ce soit sur tout ces comportement addictif, souvent extrême.

Maìs je chemine sur le chemin de ma dépendance, la route de l'addiction, jai bien compris que j'étais pas obligé d'aller vers l'abstinence, maìs peu importe les directions que je prendrais, qu'elle soit décidée ou non, C qu'il faut, c'est que j contrôle la voiture, et s'il Ya quelques accident, tant que Ca tue pas Ca nous rend plus fort !


Et ba, jtaurais écris un sacré pavé, jmonopolise ton blog désolé fume_une_joint

Tout ça pour te dire que je crois etre passer par là où tu es, et que c'est normal de n pas gerer, la vie sous opi (TSO, officiel ou non, ou autres) Cest pas simple et personne y arrive du premier coup, maìs jsuis sur que bientôt tu règleras t'es Pblm, et vivra heureuse, peut être Avec un TSO et une dépendance physique, maìs soulagé de toute ces questions, avec un dosage qui te convient, et libérer de l'anxiété que tout ça génère !

En tout cas n arrête pas D écrire, c'est top de te suivre et de te lire !

drogue-peace

Zaz, Ce soir un drogué heureux merci-1


Posté par : Zazou2A | 14 janvier 2018 à  02:29

 

#3 Posté par : Baiala 14 janvier 2018 à  03:17

Merci pour ton commentaire.

Oui, j'en suis aussi là.

J'ai compris que je n'étais pas obligé d'aller vers l'abstinence totale, si ça vient, ça vient, si ça vient pas, ça vient pas, tant pis !

Ce que j'ai réussis l'année dernière était super, c'était génial, j'ai compris plein de choses, mais je me suis aussi rendue compte qu'il me manquait quelque chose dans ma vie, et le sub, m'apporte ce quelque chose...

C'est là que je suis retombée au dedans après 7 ou 8 mois d'abstinence, et j'ai réglé pas mal de problèmes entre temps psy, et phy, j'ai appris a ajusté mes attitudes, à changer de personnalité, j'ai grandis, et j'ai appris plein de choses sur moi, juste incroyable d'ailleurs toutes ces belles choses que j'ai apprise et que je peux librement désormais partager avec les autres... grâce à mon addiction !

Mais subsiste toujours ces chevauchements d'ordonnances.... ce qui rend les choses imparfaites !

Comme tu le dis, c'est un chemin, un parcours tout ça.

Mais parfois, c'est un fardeau, un fardeau qui malgré tout pèse moins lourd qu'avant, petit à petit, je sens que je m'allège, mais, justement il y a toujours ce mais...

Tant qu'il y aura ces chevauchements d'ordonnances, je serais pas en paix.

Ton dernier paragraphe fait du bien, parce que c'est exactement ça que je souhaite, et qu'on souhaite tous, je suppose. Même si je suis encore sous sub, no problème, tant que ça roule, et que je reste à jour dans mon traitement.

T'inquiète non, tu monopolises pas mon blog.
Ecrire c'est extra, chacun fait comme il veut. smile

Moi, ça me fait du bien d'écrire tout ça, alors tout le monde il est libre d'en faire autant, en commentaire s'il le souhaite, t'en fait pas !

Bises Zazou, et je te souhaite plein de belles choses pour l'avenir,
Baiala.


Posté par : Baiala | 14 janvier 2018 à  03:17

 

#4 Posté par : Baiala 14 janvier 2018 à  03:28

... puis j'aime lire les expériences des autres, qu'elles soient positives ou négatives, similaires ou différentes des miennes, lire les autres ça permet de manière générale de comprendre de nouvelles choses sur soi, sur l'addiction etc. Donc, c'est okay...drogue-peace


Posté par : Baiala | 14 janvier 2018 à  03:28

 

#5 Posté par : Zazou2A 14 janvier 2018 à  04:20

Il n es t'es pas possible de faire augmenter ton dosage ? Tu es peut être deja à 16? Maìs je crois qu il peut etre exceptionnellement possible de monter à 24, C est hors AMM, maìs Ca peut quand mm être remboursable avec accord du medecin conseil

Good night drogue-peace


Posté par : Zazou2A | 14 janvier 2018 à  04:20

 

#6 Posté par : Baiala 14 janvier 2018 à  05:57

Si, je pourrais très certainement encore augmenter, être à 16 mg, en sachant que là, je suis à 14 mg, mais je sais pertinemment que le problème ne sera pas résolu en augmentant mon dosage, et je doute même si ça me permettrait de gagner une journée supplémentaire sur 28 jours...

Plus j'augmente, plus je consomme.
Pour au final, avoir au moins 10 jours/mois sans rien.

J'ai commencé au mois de septembre, fin septembre à 2Mg, il me semble, idem, même soucis, 10 jours sans rien, et à chaque fois/augmentation, j'avais ce creux de 10 voire 14 jours sans rien....

2mg, 4mg, 5mg, 10mg, puis 12mg et là, 14mg...

Hors, ça fait même pas 4 mois que j'ai repris du sub..
J'en ai repris vers la vingtaine du mois de septembre, et j'ai déjà eu 5 ajustements, donc 6 ordonnances, en à peine 4 mois !

On verra bien, le fait d'augmenter mon dosage, justifie surtout ma présence précipité chez le médecin vis à vis de la sécurité sociale, ou autre, afin qu'on m'embête pas. Mais si ça serait vraiment que de moi, je pense être restée à max 12 mg....

Mais possible qu'il me faille passer par tout cela (chevauchements, augmentation etc.) pour me libérer de cette emprise, et de ces angoisses là !

A suivre....


Posté par : Baiala | 14 janvier 2018 à  05:57

Remonter

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Copyright : Psychoactif 2006-2017
Flux RSS de Psychoactif
Affichage Mobile


Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide et l'échange d'expériences sur les drogues, dans une optique de réduction des risques.


Licence Creative CommonsPsychoactif de https://www.psychoactif.org est sous licence CC by NC SA 3.0