La drogue et le travail / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Mathio » 
 

La drogue et le travail 



Combien de fois je stress que mes employeurs vois mes bras charcutés par les injections. Surtout avec les beaux jours qui arrivent. Toujours en manche longue... Pas cramé le mec déjà.
J’ai été en arrêt pour me sevrer avant la Covid mais j’ai repris de plus belle les injections, avec l’angoisse que génère chez moi le travail. J’ai pas le taff le plus hard hein (je suis le mec à l’accueil dans un ciné). Car pour mes collègues tout vas bien, je suis revenus soigné... Pas facile de passer pour le ‘dépravé’ du groupe. Enfin bon voilà du coup je me demandais comment cela ce passais pour vous.
Pour ceux qui taff en contact avec un public ou en équipe, ca ce passe comment ?
Bisous tout pleins.

drogue-peace

Catégorie : Expérimental - 02 juin 2021 à  03:28

#Travail et drogue



Commentaires
#1 Posté par : Jérimadeth 01 août 2021 à  19:49
Salut Mathio !

Merci pour ton message, je me reconnais pas mal !

Pour ma part, j'ai toujours caché mes consos de stims (speed, coke, RC etc.) & autres (GHB, xta, LSD plus occasionnellement) à mes collègues. Impossible de leur raconter mes weekends, mes soirées... du coup, je n'ai pas beaucoup sympathisé avec eux, me tenant éloigné pour "garder mon secret", pour éviter de passer pour le "dépravé" comme tu dis. La conso de drogue masque aussi d'autres éléments chez moi, notamment le fait que je ne me sente pas comme mes collègues (qui sont très sympas au demeurant). Je ne me suis jamais senti à l'aise parmi eux, j'ai jamais accroché vraiment : j'aime la défonce, danser, sortir, lire. Ils ont d'autres occupations. Je ne compte pas mettre mes collègues dans la confidence, jamais. La conso c'est la sphère privée et je protège mon jardin secret. 

Après, le risque est que ça "pète au visage" : plusieurs fois, j'ai eu du mal à gérer boulot & conso. J'ai parfois joué avec le feu (nuits blanches, consos au travail etc.). C'est pour ça que je compte prochainement entamer un sevrage (avec l'aide d'un CSAPA)...
Et bien évidemment, no wonder, ça m'a pété au visage un peu fort un jour (crise d'angoisse en télétravail) qui m'a forcé à prendre une semaine d'arrêt. Et j'ai entamé une psychanalyse (qui m'a aidé à comprendre que le problème ne se situait pas au niveau de la conso seulement, mais bien de la nature de mon taf, mon épanouissement etc.)
ça fait longtemps que tu bosses dans ce ciné ? Pourquoi tu écris que le travail génère de l'angoisse chez toi ? D'où ça vient : contact avec du public, collègues, tâches à faire, etc. ?

Bonne soirée ! smile

Posté par : Jérimadeth | 01 août 2021 à  19:49

 
#2 Posté par : Ps6chobenjouse8z 01 août 2021 à  20:38
Bonsoir,
Effectivement pas facile de se confier au travail…d’autant plus que la consommation de stupéfiants peut être un motif de licenciement!!
Personnellement j’ai commencé à bosser en alternance à l’âge de 16 ans en tant que mécano heroinoman a l’époque et oui 16 ans…  donc pas facile à l’époque d’allier cela au travail et à une amoureuse en plus… c est là méthadone  à l’époque qui m’a permit de reprendre une vie «normale»…
Aujourd’hui à 35 piges je suis vendeur et consomme toujours tout ce qui me tombe sous la main mais avec un contrôle totale!!!! Tramadol codéine coke weed rhum bref tout ce qui peut m’évader mais avec encore une fois des espaces de tolérance et maîtrise de l’emprise psychologique….
Au travail certains le savent et certains sont sûrement pire que toi!!!! Chacun son jardin secret on peut le garder ou le partager à toi de le sentir…
Pas facile d’être incompris en tout cas… alors bon courage pour soigner tout cela….
Peace

Posté par : Ps6chobenjouse8z | 01 août 2021 à  20:38

 
#3 Posté par : curiousexperience 01 août 2021 à  23:01
Hello,
Tu peux trouver de l'inspiration dans ce podcast fort sympatique ("sniffer en travailler", orienté sur la C)

https://www.franceculture.fr/emissions/ … s-une-cave

Courage !
Reputation de ce commentaire
 
Merci super intéressant

Posté par : curiousexperience | 01 août 2021 à  23:01

 
#4 Posté par : Mathio 11 septembre 2021 à  02:52
Merci Rider super intéressant. Me sens moins seul lol. Tu taff dans quoi ?
J’ai une responsable assez cool qui tape juste le nouvel an pour tenir l’alcool qu’elle m’a dit lol. Du coup j’arrive plus à en parler. Ce qui est pas si mal car certain collègue arrive à me parler de leur dépendance du coup (alcool médicaments).

Pourquoi tu écris que le travail génère de l'angoisse chez toi ?

Je m’ennuie vite j’ai toujours changer tout les deux trois ans. Bon la ca fait 6 ans que j’y suis lol dont 2ans d’arrêt ^^

drogue-peace


Posté par : Mathio | 11 septembre 2021 à  02:52

 
#5 Posté par : Amina 11 septembre 2021 à  21:49
Je ne te conseille pas d'en parler a tes collègues il pouront te denoncer a ton patron ou te faire du chantage surtout que l'injection c'est trés mal vue .

Posté par : Amina | 11 septembre 2021 à  21:49

 
#6 Posté par : Papaseul 12 septembre 2021 à  00:50

Mathio a écrit

Combien de fois je stress que mes employeurs vois mes bras charcutés par les injections. Surtout avec les beaux jours qui arrivent. Toujours en manche longue... Pas cramé le mec déjà.

drogue-peace

Salut,
J'ai longtemps eu aussi ce stress quand arrive l'été devoir mettre des manches longues pour cacher mes marques.

J'habite dans le sud et ici l'été il fait chaud donc perso c'est chemises manches longues un peu retroussé sur l'avant bras.
Je travaille aussi en front derrière un comptoir, mon patron voudrait que je mette les tee-shirts de l'entreprise tout moche sans réussite big_smilebig_smile
D'ailleurs cette semaine il commande pour tout le monde des nouveaux tee-shirts ben perso il m'a commandé des chemises il s'est résigné punk1.

Biz// pps


Posté par : Papaseul | 12 septembre 2021 à  00:50

Remonter

Pied de page des forums