Maîtresse d'une vie / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Sleepless » 
 

Maîtresse d'une vie 



Un peu perdu, me vient un grand besoin d'avis objectif les amis, sur mon écriture, vais je droit dans le mur, ou vais je assez vite pour le briser ?

Avant de lire ce texte ci dessous, je révérais que vous preniez quelques secondes pour m'écrire un commentaire négatif ou positif, et donc à cet instant vous auriez le pouvoir, sans imaginer la conséquence positive de m'aider à voir plus clair dans mon sombre brouillard.

Maîtresse


A toi qui m’as fait écrire tant de fois pour t’arrêter alors que tu figes mes doigts,
A toi, la maîtresse cachée de ma vie, celle qui se cache dans l’ombre depuis bien trop longtemps pour me faire taire,
Toi qui me faisais croire tenir ma vie, à pleine main, alors que je la tenais du bout des doigts,
Toi qui m’as endormi pendant un temps si considérable que je me souviens plus de mon endormissement.
Toi, qui à réussit à déjouer ma mémoire, qui a réussi à apprivoiser de fausses croyances,
Je voudrais seulement te dire quelques mots :
A toi qui es partout, et nulle part à la fois,
Je dois t’avouer que ton parfum me manque terriblement, ce doux arome qui pénétrait ma bouche, tes caresses qui attendrissait mon esprit me permettait de souffler le vent des problèmes à l’autre bout du monde en quelques instants, c’était une si belle jouissance !
Et voilà que me vient déjà le manque de cette infini sensation,
Cette sensation d’éclairer le monde, le temps d’une nuit,
Cette sensation de réaliser un rêve, sans le réaliser, alors qu’il vient à peine d’être imaginer
Cette sensation d’être cet artiste tant attendu mais en fait attendu par personne,
Je me souviens je fermais les yeux, j’imaginais une vie, je retournais dans le passé, j’imaginais le futur, j’écoutais tout simplement le bruit de mes pensées dans ce vaste silence, je priais pour que cela dure indéfiniment.
Pourtant cette illusion reflétée le rêve d’une vie, et non le réel,
Alors aujourd’hui je vais devoir ouvrir mes plus grandes pupilles pour affronter la vie, les autres mais surtout moi.
Moi, cet ennemi le plus redoutable caché par l’inconscience, celui qui me fait le plus peur, je t’ai démasqué,
Alors tu me déteste d’autant plus et tu fais tout pour gagner car tu ne comprends pas, que je ne veux plus jouer.
Alors rien qu’une fois, j’aimerais prendre ta main pour que l’on puisse attraper mes rêves ensemble, imagine un instant, à quel point nous serions tellement plus fort, si fort que je n’aurais plus jamais besoin de toi, cette maîtresse digne d’un diable déguisé en ange.
Ce soir, je dois t’avouer une chose, parfois,  j’aurais aimé jamais te connaitre, ça aurait été tellement plus simple, et à cet instant je te gagne le temps d’un instant.

Si vous êtes arriver la, merci d'avoir pris un peu de temps pour m'avoir lu.

Catégorie : Poèmes - 23 mai 2020 à  23:16

#artiste #avis #combat #écriture



Commentaires
#1 Posté par : viivien 24 mai 2020 à  13:31
C'est jolie, on peut savoir de quelle molécule sagit- il ? J'aurais tendance a dire oxycodone ?

Posté par : viivien | 24 mai 2020 à  13:31

 
#2 Posté par : Sleepless 24 mai 2020 à  20:39
Merci, viivien, non tramadol, lexomil et alcool, c'est un peu plus soft smile

Posté par : Sleepless | 24 mai 2020 à  20:39

 
#3 Posté par : viivien 24 mai 2020 à  21:21
Je reconnais bien les opiacés dans le texte entoucas  : )

Posté par : viivien | 24 mai 2020 à  21:21

 
#4 Posté par : Sleepless 24 mai 2020 à  22:10
Et moi je reconnais bien quelqu'un d'aussi bien concerné que moi ahha wink

Posté par : Sleepless | 24 mai 2020 à  22:10

Remonter

Pied de page des forums