Merci risperdal, terminé codeine? / Les Blogs de PsychoACTIF

Merci risperdal, terminé codeine? 



Bonjour

J+10 depuis mon 1er cachet de risperdal.

Déjà dès le 3e jour j'ai senti que je n'avais plus besoin psychologiquement de copine codeine. Plus d'angoisse,  plus d'idées noires incessantes.

Ces idées suicidaires je l'ai ai toujours eu. Plus ou moins fort suivant les difficultés de la vie. Mais elles sont dans ma mémoire d'aussi loin que je me souvienne.

Du coup j'ai besoin d'une béquille chimiQue. Mais plutôt que d avoir une auto médication aléatoire avec la codeine,  là j'ai trouvé un traitement qui semble parfaitement me convenir.

L'hypothèse que j'ai un trouble borderline semble être confirme. Au moins par le fait que le neuroleptiques me donne envie de vivre. Je ne pense pas qu'un neuroleptiques puisse satisfaire quelqu'un sans problème psychiatrique.
Qu'en pensez vous ?

Du coup ben pourquoi continuer la codeine?  Uniquement pour le petit High chaque matin ? Sauf que ce High me dérange depuis la semaine dernière.
Ben oui, je suis bien et calme, et d'un coup je commence à ne plus être entièrement présente. LE truc qui me permettait de survivre devient pénible.

Alors la semaine prochaine je vais diminuer de 3 à 2 cachets de codé. Je pense que ça suffira à supprimer le High. Et je vais voir si ça va.

Mon plan si ça le fait,  sera de diminuer à 1 cachet la semaine d'après,  puis zéro la semaine d'après. Toujours en fonction de mes ressentis. Car je ne veux pas aller trop vite contrairement à mon 1er arrêt de codé. Ce qui guidera mon sevrage sera UNIQUEMENT mon bien être.
Aussi bien physique que psychologique.

Mais le risperdal semble vraiment être une pilule miracle.
Ce qui fait que j'attend mon rdv du 6 février avec sérénité. Parce que le temps s'écoule plus vite. Mais qu'il est en même temps plus réel. Difficile de l'expliquer.
Mais c'est ça : la vie a de la saveur !!! Et j'ai envie de continuer à y goûter.

On ne s'emballe pas. Les émotions m'ont déjà joué des tours. Je peux être super bien et super mal en quelques heures.
Mais je n'ai jamais été bien plus de 2 ou 3 jours d'affilé. Là ça fait 10 jours. ..

Bises Mia


Catégorie : Témoignages - 12 novembre 2017 à  18:26



Commentaires
#1 Posté par : menez luc'h 12 novembre 2017 à  21:24

hello,
tu dis que c'est ton bien ètre qui va guider et diriger la baisse des prises de codéine.
   et bien je pense que tu vises juste. il n'y a que notre bien ètre qui a de l'intérêt (et celui de ceux qu'on aime)...........enfin je pense.


Posté par : menez luc'h | 12 novembre 2017 à  21:24

 

#2 Posté par : Newton 12 novembre 2017 à  23:01

Je te lit depuis longtemps. Première fois que je te réponds.

Je suis très heureux pour toi, tu as même fait ma journée. Soit prudente avec la baisse de codéine.

Bonne chance.


Posté par : Newton | 12 novembre 2017 à  23:01

 

#3 Posté par : MIAOU44 12 novembre 2017 à  23:24

Merci Newton

Ça fait bizarre de savoir que des gens me suivent. .. j'ai l'impression de prendre de la place que je n'ai pas mérité.

J'ai relu mes tous 1ers posts.

C'est proche de la schizophrénie. Une autre personne.
Est ce du progrès?  On verra.

Mais oui, j'ai compris une chose.  La codeine est loin d'être le diable. C'est juste une molécule qui me permet par moment,  de me laisser survivre.

Donc je vais voir si la diminution est gérable. Si ce ne l'est pas, je poursuivrai avec mon dosage actuel.

Et même une augmentation de dosage ne serait pas un échec. Juste le signal que je n'ai pas trouvé le moyen de me sentir mieux.

En tout cas, merci Newton.

Bises Mia


Posté par : MIAOU44 | 12 novembre 2017 à  23:24

 

#4 Posté par : Recklinghausen 13 novembre 2017 à  01:17

Hey Petitchat,

Ça pose, hein, le Risperdal !!!

Sinon, je t'arrête tout de suite, neuroleptiques ne riment pas avec problèmes psychiatriques.

Les antihistaminiques de premières générations sont des neuroleptiques et il me semble que de nombreuses personnes souffrant d'allergies ne sont pas dans la case des maladies dites psychiatriques.

De même, de nombreux neuroleptiques ( spécialement ceux destinés à atténuer les stigmates de la schizophrènie ) sont prescrits également dans le cadre de dépression aggravée ou d'angoisses très importantes poussant à l'agoraphobie.

Donc penser que les neuroleptiques s'adressent aux personnes souffrant de troubles psychiatriques, c'est se tromper.

Pour ce qui est de la codéine, je comprends tout à fait ce que tu ressens. Le " petit coup de fouet " de la codéine à petit dosage ( il me semble que le dosage consommée est à dose thérapeutique ) ne doit pas être des plus agréables, j'irais jusqu'à dire dérangeant par rapport à l'effet " tranquille " du Risperdal.

Je pense qu'une diminution progressive te permettra de décrocher en douceur de la dépendance physique de cette molécule.

Et tu pourrais te contenter de consommation sporadique.

Pour ce qui est des effets, c'est plutôt l'inverse de ce que tu penses... A titre personnel, une petite dose de codéine avait tendance à me speeder mais c'était le contraire lorsque les doses augmentaient.

Je pense que pour avoir un effet plutôt relaxant, étant en équation avec le Risperdal, le dosage devrait plutôt augmenter.

D'où mon conseil de consommer en espaçant les prises afin d'éviter addiction avec augmentation de la dose quotidienne.

Revenir à une consommation toutes les deux semaines te permettra de rester éloigné de toute addiction et devrait préserver ta tolérance quand au dosage à consommer pour ressentir un effet qui ne sera pas en " interactions " avec la Risperidone.

Il est bien évidemment tout à fait envisageable de stopper toute consommation de codéine.

Je n'ose pas parler de produits miracles, pour moi, ils n'existent pas.

Par contre, affirmer que tu es ( enfin ) tombée sur la molécule qui te convient ( et à dose peu importante, ce qui ne gâche rien ).

C'est une excellente nouvelle.

En plus, il semble n'avoir aucune action interactive avec le modiodal... Que demander de plus ?

Bah... Des vacances dans les DOM-TOM ? Ou dans l'île de la Guyane ( private joke à notre président ), il paraitrait qu'on y consomme du tabac odorant qui n'est pas trop bon pour les études ( dixit encore notre président ).

J'ai la sensation que les courbes sinusoïdales de l'humeur seront de l'histoire ancienne smiley-gen013

A bientôt Mia,


Reck.


Posté par : Recklinghausen | 13 novembre 2017 à  01:17

 

#5 Posté par : MIAOU44 13 novembre 2017 à  07:27

Merci Reck

Alors oui tu as tout à fait raison. Le risperdal n'est PAS une solution miracle. Mais c'est une solution miracle pour MOI. Vu que c'est mon blog, je fais moins attention aux formes drapeau-blanc

Pour la codeine : à 1 cachet je suis euphorique. À 2 quelques effets de cocon mais rien d'agréables. Et à 3 je suis out, complètement déchiré.
Je sais que les doses sont ridicules mais je metabolise très bien la codeine.
Du coup c'est vraiment la sensation de cocon que je ne trouve plus agréable. Alors que c'est ce que je cherchais à tout prix.

Tu as complètement raison sur le fait que mes émotions se lissent. C'est ce que je voulais inconsciemment depuis tellement d'années! !!

Par exemple j'ai réussi à réparer ma voiture. J'étais super heureuse. Mais je ne me suis pas retrouvée à danser comme une dingue (c'est une expression ) autour de la voiture. C'est ce que j aurai fait il y a encore 2 semaines. Sans pouvoir m'en empêcher.

Et pour neuroleptiques = maladie psychiatrique je me suis mal exprimée. Ce que je voulais dire c'est que de se sentir si bien avec un neuroleptiques soit quand même traduire un besoin!  Je me sens tellement apaisée avec ce petit cachet ! Posée calme et sans stress. Juste MOI. Mais en moins intense.

Hé suis pas sûre d'être claire.. lol

Bises Mia


Posté par : MIAOU44 | 13 novembre 2017 à  07:27

 

#6 Posté par : MIAOU44 13 novembre 2017 à  22:30

1ere journée à 2 paderyl au lieu de 3.

J'ai même eu un petit High. Mais ça faisait 48h sans codeine,  Je ne l'aurai probablement  pas demain. En fait j'espère que je ne l'aurai pas

Paradoxal? ! Oui probablement. ...

En tout cas, plus du tout envie de copine codeine. En espérant que ça dure.

Je suis toujours à 0,5 mg de risperdal matin et soir.

Bises Mia


Posté par : MIAOU44 | 13 novembre 2017 à  22:30

 

#7 Posté par : MIAOU44 14 novembre 2017 à  19:36

Bonjour

1ers effets secondaires du traitement.

Tout d'abord de l'acné. ça faisait plus de 10 ans que je n'avais pas eu ces gros boutons typique de l'adolescence. J'avais oublié que ça fait si mal (tout est relatif mais je suis douillette drapeau-blanc ).

Ensuite constipation +++++
Et malgré une diminution de la codeine,  j'ai mal au bide. Limite je préfèrerai une bonne diarrhée roll

Question moral, c'est très stable. Pas de petage de plomb. Une bonne humeur discrète. Mais plus du tout d'idées noires!  smiley-gen013
Et ça c'est cool !!!

On verra dans le temps mais pour l'instant hors de question de retrouver ces variations d'humeur pour retrouver un confort intestinal.

Bises Mia


Posté par : MIAOU44 | 14 novembre 2017 à  19:36

 

#8 Posté par : A.Lone 16 novembre 2017 à  17:15

Yo, je n'ai jamais pensé au neuroleptique pour contrer le manque de codéine. Depuis que la codé a été interdite je me dirige peu a peu vers des opiacés plus lourd, est-ce que le risperdal ou d'autre neuroleptique éleve le manque d'opiacé ou donne-t-il un effet similaire ???
cimer


Posté par : A.Lone | 16 novembre 2017 à  17:15

 

#9 Posté par : MIAOU44 16 novembre 2017 à  22:10

Ben le manque physique. .. Je sais pas, j'ai pas vraiment arrêté.
Les jours où je prends pas ma codeine (je n'en prends pas le weekend ). Ça ne me semble pas vraiment différent d'avant le risperdal. Et, vu que le risperdal constipe, ça évite la diarrhée du manque opiacés.

Par contre pour le manque psychologique c'est évident!  Enfin en tout cas pour MOI.
Le risperdal me convient à priori très bien
Le Solian, qui m abrutissait complètement,  m'a également permis de ne pas souffrir du manque psychologique. Mais bon en même temps je ne ressentais plus rien du tout surpris

Après si tu cherche des effets récréatifs, laisse tomber. Les neuroleptiques vont suivant la dose, te rendre mou ou t endormir. Et vu la liste d'effets secondaires,  ça n'en vaut pas le coup.
En tout cas c'est MON opinion.

Bises Mia


Posté par : MIAOU44 | 16 novembre 2017 à  22:10

 

#10 Posté par : A.Lone 20 novembre 2017 à  09:45

Yep ... ouais je sais pour les neuroleptiques, on m'en avait filé quand j'avais fait une cure pour la codé ( qui a échouée), mais c'est un peu la crise depuis que ya plus de codé en vente libre nulle part. J'analyse un peu les options qu'il me reste . A la fin je prenait mm plus la codé pour avoir un effet récréatif c'est juste que je fonctionne tlm mieux sous opi, du coup mtn c un peu galère au boulot tout sa.... mais bon j'ai trouvé deux trois altérnatives déja mais c'est un peu ...HARD....
Peace


Posté par : A.Lone | 20 novembre 2017 à  09:45

 

#11 Posté par : MIAOU44 20 novembre 2017 à  19:16

Bonjour

J+23 Depuis mon 1er risperdal,  si je ne me perd pas dans le décompte.

En relisant mes anciens posts, j'ai pu constater que chaque fois que je pensais aller mieux,  Je retombais plus bas 2 ou 3 jours après.

Là je dois être à mon record personnel d'état "bien". Plus de crise d'angoisse,  de larmes, de colère ou de rage.
Pas une.
Aucun débordement.

Pourtant je me sens vivante. Libre.

Tout ça grâce à un petit comprimé.

Je retrouve l'envie. Je quitte plus tôt mon boulot pour pouvoir préparer un petit repas à mon chéri. La dernière fois que je l'avais fait.... au moins 3 ou 4 ans.

Faire des choses pas parce qu'il faut le faire. Mais parce que j'ai envie de le faire.

Alors oui, je suis moins performante au travail. Car pour la 1ere fois j'ai une vie à côté.

Côté codeine, mon addicto m'a passée au paderyl sirop. Pour pouvoir diminuer tranquillement. Parce que les matins à se réveiller trempée de sueur c'est pas génial.

Merci copine codeine. Grâce à toi jai retrouve l'envie de vivre. Mais maintenant je n'ai plus besoin de toi. Alors il va falloir que je te quitte ma copine. Mais tu resteras dans mon coeur comme étant un bon soutien quand tout s'effondre.
On va se séparer doucement, pour ne pas avoir mal. Mais on va se quitter. Peut-être qu'on se reverra ma codeine chérie. Mais dans ce cas je sais que tu seras là pour surmonter les douleurs qui ne se trouvent que dans ma tête.

Bises Mia


Posté par : MIAOU44 | 20 novembre 2017 à  19:16

 

#12 Posté par : Ridick Hier à  22:00

salut miaou

comme toi je suis borderline j´ai aussi pratiqué ĺauto médication mais pas avec copine codéine mais avec tonton tramadol ∧∧

je me retrouve beaucoup dans se que tu dit moi j´ai arretté sans suivie médical, c´etais pas facile mais bon je suis vivant avec mes idées noire...

mais bon voila quand ca deviendra dure je ferai un blog en tout cas tu a mes félicitation et mon soutien pour ton parcoure et surtout mes pensées son pour toi bon courage


Posté par : Ridick | Hier à  22:00

 

#13 Posté par : MIAOU44 Aujourd'hui à  00:38

Merci Ridick

Mercredi je vais voir un psychiatre. Avec une lettre de mon addicto pour confirmer ou pas le borderline.

C'est pas le psychiatre spécialiste du TPL,  mais c'est beaucoup plus rapide. La psychiatre spécialiste le Rdv n'est que le 6 février 2018.

On verra ce qu'il dit...

Bises Mia


Posté par : MIAOU44 | Aujourd'hui à  00:38

Remonter

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Copyright : Psychoactif 2006-2017
Flux RSS de Psychoactif
Affichage Mobile


Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide et l'échange d'expériences sur les drogues, dans une optique de réduction des risques.


Licence Creative CommonsPsychoactif de https://www.psychoactif.org est sous licence CC by NC SA 3.0