Plein les mains. / Les Blogs de PsychoACTIF

Plein les mains. 



Va-t-il falloir que je m'y habitue ?

J'veux dire, les salles d'attente carrelées, les secrétaires qui parlent trop bas quand elles lisent Service Addictologie Saint Anne sur l'ordonnance, les réveils tôt parce-qu'il faut aller turbiner, l'incompréhension d'un patron parce-que non je ne peux pas reporter mon rendez-vous, les infirmiers, les infirmières, les Docteur.e.s Médecins Psychiatres Addictologues, les transports en métros, aller-retour, aller-retour, faire pipi dans un pot le matin (et s'en foutre plein les mains).


Là, j'suis toute seule, face au petit écran de mon smartphone. C'est marrant quand même comme la vie tient dans un presque mouchoir de poche. Qui serais-je sans cette interface ? À 18 ans je zonais dans la rue, aujourd'hui je zone sur internet. Tout est là et les gens s'effacent comme des 1 et des 0.
Ils ont été les miens, mes potos, mes 'soces, certains ont disparus pour de vrai et d'autres on disparus avec la vieille rame d'un téléphone perdu.

J'ai effacé, j'ai perdu et, parfois avec bonheur, parfois avec émotion, parfois avec douleur, j'ai retrouvé.

Je suis seule devant mon petit écran, je lui en fout plein mes mains à me raconter, à réfléchir à doigts hauts.
Mon petit écran tout pété.
Où commence la réalité ?
Où est l'ecran ?
Où sont mes doigts?


Mon esprit valse, il a la gorge nouée, j'ai la gorge nouée.
Je veux pas pleurer.
Je lutte.
Je pleure pas.
C'est le regard des autres qui me fait chialer. Leur amour, leur douleurs, leurs peines, ce sont elles qui m'arrachent.
J'suis toute seule et mon écran, c'est pas mon pote, on est pas dans un film de Spike Jonze.


C'est l'brun dans ma vielle tête de mûle. J'suis dans le métro.
J'ai peur d'être trop à la bourre,  je vais  d'abord déposer mes urines. J'attends aimablement dans une salle carrelée. La secrétaire s'adresse à moi comme une personne normale. J'aime pas trop le carrelage mais j'aime bien la secrétaire. On plaisante quand je passe à la caisse. C'est peut-être pour faire passer la grosse pillule de 71,60€.


Je repasse par Nation. L'avenue du Trône me toise du haut de ses barrières, la Nation, entité crispée devenue quasi divine, se dresse devant moi depuis sa sphère. Je regarde le bronze et m'interroge sur le triomphe de la République. La République peut-être, le peuple par contre...


Je me précipite dans la 6 avant que la fermeture des portes qui se manifestent d'une alarme braillarde. La 6 et ses vielles rames qui puent du cul.
J'approche.Je devrais être contente, j'vais retrouver mon ami la chaise froide. De toute façon les chaises c'est comme les chiottes, je les aime froides.
Mais je me ferme comme une huître à marrée descendante. Là, c'est à mon écran que j'cause. C'est à lui que j'adresse mes considérations mais dans une trentaine de minutes je ferais face à quelqu'un.


Le grand mur de la façade est de Saint Anne me scrute.
Putain c'est loin la rédemption.


Me voilà devant la grille. Je sonne. Il y a du monde mais je n'attends presque pas, la Docteure me reçoit. Elle est jeune mais a beaucoup de charisme. Cette fois une jeune étudiante l'accompagne.


On discute, de la semaine, de mes consommations, des détails que j'ai rédigé soigneusement. Elle regarde mes petites fiches, c'est bien organisé et elle est plutôt contente. Je suis venue et j'ai même fait mes devoirs.

Quel avantage je retire de ma consommation de codéine? C'est comme un vêtement de plus. Un vêtement confortable. Ça protège et ça tient chaud.
Quel inconvénient je trouve au sevrage? Le sevrage.
À l'hôpital ? Bah on souffre quand même, le personnel médical, ça n'occupent pas les récepteurs morphiniques.

On aborde le tso. Sans fermer la porte j'évoque mes réticences pour la buprénorphine. J'ai peur que ma mauvaise expérience nuise à mon rapport au traitement.
C'est elle qui amène le sujet de la méthadone. Combien de temps pour la prise quotidienne ? Elle me prédit quinze jours. Quinze jours, à être jaugée, examinée, rééquilibrée. Quinze putains de jours, c'est court mais sur le moment ça va être horriblement pénible. Quinze jours à me lever à 6h30, faire pipi dans des pots.
Il faut être sobre depuis quelques jours avant d'initier le traitement. Plusieurs jours?  Mais la demi vie de la codeine c'est 4h00, c'est pas comme l'héroïne.
Je négocie 24h00.
24h00 a être en chien.
Une fois passé cette grosse galère,  les prescriptions se feront au rythme hebdomadaire des rendez-vous et sur quatorze jours maximum en cas de besoin. Il faudra que j'attende un an pour avoir des gélules et donc des prescriptions sur 28 jours.
Un an. C'est rien, hein?

Elle revient sur le sevrage hospitalier, j'ai bien envie de lui demander si elle a une prime à chaque sevrage hospitalier vendu parce-que j'ai été assez clair sur le sujet. Je lui épargnerai mon sarcasme. Je lui explique que, quand bien même, si je sortais d'un sevrage réussi, sans prescription à venir chercher, à la première occasion je laisserais tomber le suivi. Ça fait 8 ans que le dentiste attend que je le rappelle.
Je suis là pour comprendre ce qu'il y a derrière l'addiction. Je n'entamerai pas de sevrage avant. Ce coup ci je crois qu'elle a compris.
Il y a aussi des personnes qui sont sous méthadone depuis vingt ans et qui trouve ainsi leur équilibre. Il n'y a pas d'obligation (pas de prime au sevrage alors ?).


Elle me propose de réfléchir encore.
Non. Je veux entamer le protocole.
Elle doit en parler avec tout le staff.
Elle s'excuse presque de l'aspect flicage du protocole mais la méthadone est un produit à risque d'overdose, ils ont une putain de responsabilité.
Je comprends et me montre raisonnable, c'est aussi parce-qu'ils évitent les accidents au moyen de protocoles rigide que les csapa peuvent continuer d'exister.


On se revoit jeudi. J'ai l'impression que mon cas est suspendu à la décision d'un staff. (1)


Je ne sais pas comment je me sens. J'ai des cartes plein les mains mais aucune d'elle n'est tout à fait satisfaisante. J'ai choisi l'ordonnance, au pas d'une République supposée en marche. Au sein de la grande Nation, les petits coeurs palpitent au rythme des 1 et des 0. Sur le miroir bleuté de nos petits écrans, nos avatars numériques nous survivront, informations stockées dans de lointains serveurs. L'humanité est dans ma poche. Je me sens pourtant seule quand je sors du centre.


Je vais devoir m'y habituer, le trajet, le carrelage, la chaise, les infirmières et infirmiers, les Docteur.e.s Médecins Psychiatres Addictologues et faire pipi dans un pot.


Putain c'est chiant la rédemption.


Catégorie : Traitements de substitution - 08 septembre 2017 à  14:55

Reputation de ce commentaire
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)
 
Bonne chance pour ce parcours du combattant si bien servi par ton écriture. G.



Commentaires
#1 Posté par : pierre 08 septembre 2017 à  16:32

Ce qu'elle t'a dit est simplement faux et arrieré !

Il n'y a pas besoin que tout l'équipe  se réunisse pour savoir si tu aura droit à la methadone, parce que tu montre assez de redemption !!!

C'est une décision medicale, c'est au seul medecin de décider. Sinon c'est de la medecine illégale de la part de l'équipe.

Ensuite, pour avoir la methadone tu commence entre 20 et 40 et tu augmentes de 10 tous les jours ou les deux jours. Pas besoin de 15 jours, en une semaine max c'est fait.

Le seul test d'urine obligatoire est le premier pour savoir si tu as des opiacés dans le sang  !!! Sinon c'est de l'abus de pouvoir et ca ne sert à rien sinon que de rassurer les soignants et leur donner du pouvoir sur toi !

Je te dis ca en tant que chef de service d'un csapa !
Chez moi, tu peux commencer La metha tout de suite, et il n'y a qu'un test urinaire dans le parcours de l'usager

Tu es tombé sur un csapa d'arrière garde ! Saint Anne est connu aussi pour cela...


Posté par : pierre | 08 septembre 2017 à  16:32

 

#2 Posté par : Porygon 08 septembre 2017 à  20:19

J'ai bien aimé ton blog

Bonne chance pour le sevrage smile

Porygon,


Posté par : Porygon | 08 septembre 2017 à  20:19

 

#3 Posté par : groovie 08 septembre 2017 à  20:27

Je vais devoir m'y habituer, le trajet, le carrelage, la chaise, les infirmières et infirmiers, les Docteur.e.s Médecins Psychiatres Addictologues et faire pipi dans un pot.


Putain c'est chiant la rédemption.

Yup...

J'aime beaucoup tes billets, vraiment.
Par contre je ne sais pas comment tu fais pour utiliser le métro. Ce truc est effroyable. Il y fait chaud, ça sent la transpiration. Lumières blafardes. Les gens y sont tristes.  Pas de vent, pas de soleil, pas d'oiseaux, pas d'insectes, des sous terrains le plus souvent.

Je serais déjà devenu fou si je devais l'emprunter plusieurs mois. *fuis en vélo*

Ce que me dit pierre ne me surprend guère et je suis triste de voir qu'il y a encore du retard dans ce type de structures... quand on fait pisser quelqu'un dans un truc c'est pour sa santé ou sa sécurité (souvent lié) ; pas pour vérifier des trucs, c'est intrusif, une violence.. sad

bon pour finir sur une note positive, je pense que tu amorces une nouvelle phase et que tu peux utiliser tout cela pour t'émanciper d'une manière ou d'une autre. Tu as beaucoup de qualités et d'atouts pour la suite
amicalement groovie smile


Posté par : groovie | 08 septembre 2017 à  20:27

 

#4 Posté par : Tatami 08 septembre 2017 à  20:50

Font c...ces addicto rétrogrades !
En plus, Gentle n'est pas chrétienne !
Pas grave j'irai brûlé un cierge pour nous deux dimanche big_smile
Blague mis à part, elle n'est peut-être pas habilitée à prendre ce genre de décisions seule, car elle débute ?
Bref, l'important c'est que tu te sentes en confiance et que tu puisses avoir un suivi régulier, avec la doctore psychiatre addictologue, alias Madame Pipi big_smile

C'est à la mode de "staffer" de nos jours, de prendre des décisions collégiales, bon souvent ça se transforme en arène, pugilat afin de déterminer la/le gagnant : celui ou celle qui obtiendra le trophée, le cobaye !
(Moi ils ont joué à ça, à savoir l'équipe médicale qui obtiendra ma tête)
Le principal c'est TOI, ton TTT, ton suivi. Leur salade interne tu t'en moques férocement !
Par contre, je viens de te relire, à propos de la sobriété, elle a voulu dans un premier temps que tu restes en chien pendant plusieurs jours et tu as réussi à négocier, à écourter le calvaire à 24h !
C'est quoi ces conneries, pourquoi elle te ment outrageusement ?
Elle est dangereuse tout de même, elle a tenté de te laisser à jeun, aller bosser ''en chien'' durant plusieurs jours alors que ce n'est pas nécessaire de te faire souffrir de la sorte ! (Désolée, il n'y a aucune logique par rapport au début du post, car je viens de te relire du coup suis choquée).
C'est sadique, bon grâce à PA et ton vécu, tu as su te défendre mais imagine le désarroi d'une personne qui est dans l'ignorance et naïve et qui prend pour argent comptant, (comme moi, il fut un temps) tout ce que ces soit disant professionnels disent ! mur

Enfin, quoi te dire de pas redondant de ton texte ?
Quelle prose MaGentle !
Suis une fan de tes métaphores. C'est beau de te lire. Tu m'apaises. C'est émouvant et triste.
Je m'imagine la scène. Tu décris les évènements, les choses, tes ressenti à la perfection, en plus en utilisant peu de phrases, tu parviens à dire beaucoup !
"Tu arrives à faire des phrases sans écrire un mot", ça c'est de toi ! respect-2

En revanche je n'arrive pas à m'imaginer les ''protagonistes''. Vl'àtipâ pas que je vais me montrer exigeante en te demandant de décrire un peu plus les ''personnages'' lol
déjà que tu me/nous fais l'honneur de te lire ! Vais pas commencer à me montrer ingrate.
Merci MaGentle
Tatami

PS : je peux copier sur toi. Comment sont goupillées tes fiches, il faut noter les doses, les heures, les ressentis, notre état physique et mental ? Ça m'éviterait de raconter tout et n'importe quoi à l'addicto.
big_smile Je me suis grillée partout à dire la ''vérité'' en plus tout mon blabla est déstructuré, je mélange tout, même les noms des médocs Lyrica devient Lyxancia, du coup suis repartie sans Lyrica, celui-ci je voulais le tester ! J'ai les nerfs !
Le premier addicto me prescrit un hypotenseur et des bêta bloquants, alors que je lui parle TSO !
Font vraiment de la rétention d'information, de prescription... Pourquoi ?
Je fais des gaffes monumentales en me tirant des balles dans les deux pieds !
mur mur
Néo va me brieffer, car face à l'addicto si il daigne un jour me recevoir, il consulte qu'une fois par semaine, je vais encore passer pour "une petite joueuse'' à la semaine alors que je me file des doses de cochon !

EDIT : De Groovie : bon pour finir sur une note positive, je pense que tu amorces une nouvelle phase et que tu peux utiliser tout cela pour t'émanciper d'une manière ou d'une autre. Tu as beaucoup de qualités et d'atouts pour la suite
amicalement groovie smile

Oui elle deviendra une célèbre écrivaine, tu sauras tirer partie de ce marasme. Cet arrêté de merde, t'aura permis de te remettre à ta passion, l'écriture, à tenter de te comprendre ! Oui de ''t'émanciper'', je trouve que ce verbe te va à merveille ! Et enfin pouvoir balancer à ton enfoiré de chefaillon ce que tu penses de sa mesquinerie oiseuse ! Yes toi ça MaGentle. BISOUX


Posté par : Tatami | 08 septembre 2017 à  20:50

 

#5 Posté par : Gentle Iron 08 septembre 2017 à  21:55

Bonjour Pierre,

Merci de prendre le temps de me répondre.

Alors je vais rectifier un peu: quand elle dit qu'elle va se réunir avec le staff peut être qu'elle veut aussi leur avis. Elle m'a pas dit que le staff avait la décision mais qu'elle en parlait avec eux avant d'initier le tso et me recevrait à nouveau jeudi. Mais ma phrase est le fruit de ma propre interprétation. Sans doute ai-je peur qu'on me dise "en fait j'ai bien réfléchi et ma réponse c'est non".


Pour le test urinaire, le premier que j'ai fait n'était pas au csapa. C'était prescris par l'addicto mais c'était pour des examens de santé. Et je vous dirai si j'en ai que un au démarrage ou s'ils font du zèle à ce propos. Peut-être aussi qu'elle a un peu exagéré parce-que j'ai trouvé qu'elle était super enthousiaste à vouloir me vendre le sevrage hospitalier.

Je vais continuer à aller à Saint Anne et continuer à le raconter ici, du moins tant que mon (notre) hôte, c'est à dire toi, Pierre, m'en laisse aimablement l'opportunité.

Je te souhaite une agréable soirée.
Et Merci pour ton hospitalité.



Merci beaucoup Porygon ! Pour le sevrage faudra attendre quelques années, j'suis pas pressée (si ça prend un an pour obtenir ces putains de gélules, je vais rester pénarde au moins l'année d'après ^^).

Bonne soirée.


Bonjour Groovie ,

Ce que tu dis que mes billets et sur mes qualités me va droit au coeur.
J'ai choisi Saint Anne en raison de leur spécialité. Je crains que derrière l'addiction il n'y ai autre chose à soigner, si ça me coûte deux semaines d'infantilisation, ça va. Si jamais je me plante vraiment dans ma décision, j'aurais perdu une semaine et je pourrais toujours basculer sur un autre csapa et un autre centre psychiatrique.

Pour le métro, c'est supportable tant que j'ai l'humanité dans ma poche et des doigts plein les mains. ^^

Bonne soirée et merci encore.

Hello Tatami ,

Tu es un bien meilleur soutient que ma chaise froide.
Et les êtres humains, c'est pas comme les chiottes et les chaises, eux je les préfère chaleureux. Merci Tatami.

Pour les descriptions des gens c'est difficile, je regarde peu les gens que je connais peu parce-que je ne regarde presque jamais les gens dans les yeux, du moins les personnes avec je partage peu ou pas d'intimité. Et en plus je n'ai pas envie de les décrire, je veux garder leur anonymat physique. Je ne sais pas, je ne voudrais pas qu'on puisse reconnaître un médecin ou une infirmière ou qui que ce soit. Et surtout, surtout, je suis peu sensible au physique des personnes.

Je t'embrasse bien amicalement.



Bonne soirée à toutes et tous.


Posté par : Gentle Iron | 08 septembre 2017 à  21:55

 

#6 Posté par : Gentle Iron 08 septembre 2017 à  23:39

1)modification

J'ai modifié la phrase qui était à l'origine :

On se revoit jeudi. Mon cas suspendu à la décision du staff.

C'est à cette phrase originale que Pierre réagit dans son commentaire. J'ai rectifié pour que cela prête moins à confusion pour ceux qui liront plus tard. Mais je ne voudrais pas que le commentaire de Pierre perde du sens.

Désolée pour le dérangement.


Posté par : Gentle Iron | 08 septembre 2017 à  23:39

 

#7 Posté par : kam 08 septembre 2017 à  23:56

C'est mon premier blog lu sur psycoactif !


"beaucoup d'humanité sur ce blog"

il y a meme des bis dans le texte comme une musique (je dit ça car je suis violoncelliste xd)

je voie souvent  ce questionnement de la realiter ou du virtuel.

je suis sevré de 23 cachet par jour pendant 10 ans de codeine prontalgine.

Niveau mental je trouve ma vie avec une vision assez flou quand jetais sous cod, (en dehors de mon agoraphobie et depression chronique) et mon passé si clair, si vivant ! (meme quand jai eu des problèmes de toute sorte)

ce questionnement sur la réaliter peut defois etre problématique, surtout si on a de l'agoraphobie (la je parle de moi)
j'utilise facebook et javoue la realité entre amis et amis et compliquer
et si je vais dans la realité dehors c'est un vrai defi, donc pour me faire des amis c'est compliquer.


(ta deja pensé à faire une activité artistique?) (avec ou sans prof mais avec c'est mieux)



a peluche :3 !


Posté par : kam | 08 septembre 2017 à  23:56

 

#8 Posté par : grokik 09 septembre 2017 à  10:43

Salut
Ben moi je suis suivi à moreau de tours, ton csapa donc, depuis 2 belles années
Rien à redire le staff est vraiment à l'écoute, sympa, humain.. Véronique, Sylvie etc etc
Je ne connais pas la psy dont tu parles (ou alors de vue) et quand j'ai démarré j'ai fait un check up (tension cardio prise de sang) et le tso a été initié très rapidement, pas eu de galère pourtant je revenais de loin!

J'y ai trouvé mon compte, pas comme à paul brousse chez qui j'ai tenté un premier sevrage soldé par un echec (peut etre était ce du alors au fait que je reléguais à l'arriè plan le suivi psy)

Nation, la 6 (st jacques?), st anne, mes pas résonnent avec les tiens! smile
Amicalmement


Posté par : grokik | 09 septembre 2017 à  10:43

 

#9 Posté par : Gentle Iron 09 septembre 2017 à  21:50

Bonjour Kam,

D'abord je tiens à te dire que mon addicto te dirait bravo pour le sevrage ^^

Comment tu te sens maintenant ?
T'es suivi ?


Merci pour le compliment. Je lis toujours mes textes à voix haute, alors le rythme c'est important à mes yeux. Bien vu ^^

J'ai souvent l'impression de ne pas vivre exactement dans la même réalité que les autres personnes. Je ne suis pas agoraphobe mais je compatis sincèrement, je sais ce que ça fait de se sentir isolé.e.


Sinon pour l'activité artistique... L'écriture en ai une n'est ce pas ? ^^
Je ne suis pas très douée, je ne suis pas mauvaise et j'ai beaucoup pratiqué les arts plastiques mais je n'ai pas de véritable talent. Je suis plus douée en scénographie, le rythme... La scénographie c'est un peu du rythme.

Bonne soirée et à bientôt (sur l'fofo).

Bonjour Grokik,

J'écouterai l'écho de tes pas quand je longerai les murs de Saint Anne, ça me tiendra compagnie ^^

Il est trop tôt pour que je me prononce à propos de Saint Anne. C'est cool d'avoir un retour sympa. Je raconterai quoi au prochain épisode !

Amicalement.


Posté par : Gentle Iron | 09 septembre 2017 à  21:50

 

#10 Posté par : DVA5-2Tls 10 septembre 2017 à  18:07

Bonsoir GI,
et bravo pour ce que tu écris et comment.
Bonne continuation et bon courage,
David


Posté par : DVA5-2Tls | 10 septembre 2017 à  18:07

 

#11 Posté par : Maryjane13 13 septembre 2017 à  23:42

Moi non plus je n'aime pas poser mes fesses sur du déjà réchauffé lol Blague à part, je te trouve très courageuse. Bonne continuation !salut


Posté par : Maryjane13 | 13 septembre 2017 à  23:42

Remonter

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Copyright : Psychoactif 2006-2017
Flux RSS de Psychoactif
Affichage Mobile


Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide et l'échange d'expériences sur les drogues, dans une optique de réduction des risques.


Licence Creative CommonsPsychoactif de https://www.psychoactif.org est sous licence CC by NC SA 3.0