Première fois ecstasy / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Nirvana2 » 
 

Première fois ecstasy 



Bonsoir
J'aimerai raconter mon premier trip sous taz
Il n'était pas dans une atmosphère speed de rave ou quelque chose du genre, c'était dans une maison de vacances au milieu des champs, nous étions 4. C'était il y a 4 mois.
Une amie de longue date, (qui n'en avais jamais pris non plus), un garçon que j'avais rencontré il y a peu de temps (lui avait l'habitude du produit) et une pote à lui. Elle, elle en avait pris seulement 1 fois.


Il doit être 18h30. C'est un début de soirée d'été. On commence par fumer un joint en face de la piscine. Au bout d'un moment le garçon sort les deux tazs et on part les diviser dans la cuisine. Je commence un peu à angoisser, j'ai peur de faire un bad.
Et puis je respire un peu, et je me sens très confiante.
On prends chacun un quart (moi légèrement moins, et mon pote une moitié) et on attends que ça monte en fumant un autre joint. Je fume doucement parce qu'en général déjà je ne tiens pas bien le joint. Du moins je monte très facilement.

On est tous les quatres dans le jardin, la nuit est tombée et nous pour le coup on commence à bien monter. Je suis dans un état de flottement et je me rends compte que je monte quand mon pote me dit "ne te fais pas mal, je vois que tu commences à serrer des mâchoires". Il me passe un bout de carton que je mache et puis ça va beaucoup mieux. Je réussis à faire attention à garder ma bouche un peu ouverte pour ne pas m'abimer.
Maintenant nous sommes complètement euphoriques. Je ris beaucoup, j'ai confiance, en moi et au monde autour de moi.
Nous sommes tous les quatres allongés dans l'herbe. Elle est probablement un peu humide mais ce n'est pas dérangeant et puis nous avons des couvertures avec nous. La chaleur qu'elle me procure me parcours dans tous le corps et je suis dans une bulle de cotton. Tout est si simple. Le silence se crée, c'est un beau silence, presque sensuel. Il y a des étoiles filantes et c'est beau.
Nous n'avons rien d'autre à faire dans cette vie que d'être une brochette de quatres petits humains ébahi sous le ciel bleu aux petits points de lumière comme des guirlandes.
On doit échanger quelques mots et là je me souviens que nous avons oublié d'arroser le jardin.
Je prends le tuyau d'arrosage et allume l'eau. J'arrose effectivement les plantes mais surtout mes trois acolytes. C'était vraiment drôle. Juste après, ma pote, parce que c'était sa maison, nous donne une fraise qui était mûre parce qu'il pousse toutes sortes de fruits dans son jardin.
L'unique fraise, elle était incroyablement bonne. Une explosion absolument folle de l'équilibre parfait de l'acidité et du sucré. J'avais l'impression de la voir de son rouge le plus lumineux alors qu'il faisait nuit depuis quelques temps déjà. L'allée menant du jardin à la maison est faite de dalles. Elles sont chaudes, du moins j'en ai l'impression, comme encore gorgées du soleil de la journée qui s'est écoulée.
Je ne me souviens pas de la notion du temps que j'ai à ce moment. Je ne me souviens pas avoir regardé l'heure vraiment d'ailleurs. En temps normal l'heure m'importe beaucoup.

On rentre dans la maison et on monte dans le grenier. Il est meublé d'un lit et d'une télé vhs. Et d'un synthé. Je me mets à jouer et à chanter au synthé. Les trois autres m'écoutent et c'est fou. En temps normal, le silence qui se crée lorsque l'on m'écoute a tendance à m'intimider.
À ce moment, c'est naturel, ça va de soi, et c'est beau. Chaque conversation et échange de mots sont d'un profond respect et ampathie. Les trois personnes avec moi me font une éloge de ma musique. Bien sûr c'est très hyperbolique, on est tous compléments partis, mais en même temps on ne peut pas être plus présent qu'ici, entre nous et dans ce grenier. C'est un grenier chaleureux.

On redrop et on met une cassette, Alice au pays des merveilles. Quel autre meilleur choix aurait pu t'on faire?
Je crois me souvenir qu'on mange des gâteaux. Sûrement au chocolat au lait je ne sais plus. D'ailleurs je n'en veux pas.
Je suis dans l'incapacité de me concentrer sur le dessin animé. Oui, je ne sais quelle magie a fait que l'on se tient maintenant la main avec ce garçon. Le reste de son bras effleure le mien et je suis envahie de la chaleur qu'il dégage. Oui, j'ai vraiment du mal à regarder ce film. D'ailleurs je ne réussis pas à le regarder.
Les deux autres filles vont faire un tour dans le jardin prendre l'air.
Moi et ce garçon restons là, simplement à discuter. Il ne cherche rien. Et c'est rare et c'est un moment rare. Il se confie beaucoup à moi. Et moi je l'écoute et je le comprends. Tout est tellement fluide.
La cassette est finie. Vous saviez que chaque personnage d'alice au pays des merveilles était l'allégorie d'une drogue différente à chaque fois?

On sort et on se pose devant la piscine. Les filles regardent les étoiles. Je pense que nous avons tous les quatre commencé à redescendre un peu. Qelques temps plus tard les filles montent se coucher.
Nous deux aussi.
Maintenant je ne sais plus ce qui se dit mais on se parle. On s'endort. Je me reveille, le jour est éclatant mais ne brûle pas les yeux. Je pense qu'il est au moins 13h. En réalité il n'est que 9h. On a dormi à peine 2h et j'ai l'impression que c'était une longue nuit de sommeil mais pas du tout reposante.
Je me sens bien. Aucun état dépressif.
Le lendemain est très joyeux, on est au soleil et puis on récupère doucement dans la piscine le reste de la journée.


J'en garde vraiment un super souvenir. C'était une bulle de douceur ce trip. Je préfère ça aux psychédéliques. On n'est pas dans un autre monde, on est juste tellement connecté au moment présent.
Bien sûr je parle en mon nom cela doit dépendre de chacun.e.s et des dosages et du produit en lui même, du set & setting aussi.
Seulement je regrette les souvenirs un peu vagues des discussions. Une grosse partie m'échappe et cela m'embête.
J'ai été en confiance d'être avec des gens qui en avait déjà pris. Toutefois attention aux personnes qui ont tendance à minimiser le produit car trop habitués. Fait toi confiance si c'est la première fois que tu en prends, ou la seconde ou la dixième...

Aujourd'hui nous sommes ensemble avec ce garçon.
Merci de m'avoir lue smile

Catégorie : Trip Report - 02 décembre 2020 à  22:53



Commentaires
#1 Posté par : Azerbarit 03 décembre 2020 à  09:31
Salut,

Merci pour ton témoignage smile
Lire des blogs comme cela me fait vraiment quelque chose, car on sait tous combien maîtriser sa consommation de MDMA est difficile, alors comme tu y es arrivé c'est super smile

Par contre, permet moi de douter sur la composition de ta pilule. La MDMA décuple les niveaux de sérotonine à un point tellement extrême, que le lendemain joyeux me paraît très étrange voir presque impossible.

Es-tu sur que c'étais de la MDMA pure ? Ou un psyché à faible dose style 2-CB ou des analogues des Cathinones (méphédrone, etc....) ?

Pour te dire, je prends souvent du Tramadol et l'effet ISRS me rend un peu nostalgique le lendemain ahah smile

En tout cas très beau témoignage wink

Posté par : Azerbarit | 03 décembre 2020 à  09:31

 
#2 Posté par : Hofmann2000 03 décembre 2020 à  09:41
Salut Nirvana2,

Tres jolie trip est si bien retranscrit, en effet alice au pays des merveilles est une histoire d'un auteur et le rapport a la drougue dans ces années folle ^^

Mickey Mouse en fait aussi partie de ces fameux Disney Psyché, de 1940 a peut près jusqu'au début milieux des années 70, mes préférer roll

Pour en revenir a ton trip et XTC (mdma) une des meilleurs drogue social festive chill elle peut ce prendre dans tellement de situation et moment apres attention cela reste une drogue et c'est mal et mauvais pour la santé ^^

Mais si elle est prise dans de bonne proportion a dosage correct et dans de bonne condition (comme toute) le voyage est comme tu viens de le décrire mais il ne faut pas le répéter trop souvent car comme toute les réaction et trip deviennent moins bien et moins beau comme celui que tu décrits qui me rappel mes premières prise entre pote, je te remerci aussi pour cette lecture qui m'a rendu nostalgique d'une certaine époque (LEs 90).

Au plaisir de te relire sur tes prochains trip si tu en a l'envie de nous les faire partager.

Attention tout de même a ces produit surcharger qu'aujourd'hui l'ont propose et de piètre qualité bien souvent, mais bon tu dois deja le savoir.

A bientot.

Hofmann

Posté par : Hofmann2000 | 03 décembre 2020 à  09:41

 
#3 Posté par : Nirvana2 03 décembre 2020 à  11:45

Azerbarit a écrit

Salut,

Merci pour ton témoignage smile
Lire des blogs comme cela me fait vraiment quelque chose, car on sait tous combien maîtriser sa consommation de MDMA est difficile, alors comme tu y es arrivé c'est super smile

Par contre, permet moi de douter sur la composition de ta pilule. La MDMA décuple les niveaux de sérotonine à un point tellement extrême, que le lendemain joyeux me paraît très étrange voir presque impossible.

Es-tu sur que c'étais de la MDMA pure ? Ou un psyché à faible dose style 2-CB ou des analogues des Cathinones (méphédrone, etc....) ?

Pour te dire, je prends souvent du Tramadol et l'effet ISRS me rend un peu nostalgique le lendemain ahah smile

En tout cas très beau témoignage wink

Merci beaucoup smile

Effectivement je me suis aussi posée la question, surtout que les redescentes en général on tendance à me mettre dans un sacré état. Enfin maintenant je les gère beaucoup mieux.
Je ne sais pas exactement de quoi était fait le taz mais je me souviens avoir eu un sacré coup de blues la nuit qui a suivi.
Et puis on était aussi épuisés, de bonne humeur mais assez lessivés.

Alors je ne sais pas, je me demande si c’est possible de ressentir les effets de la redescente un peu plus tard?
Je me souviens aussi d’une amie qui en prenait pas mal et qui elle ne sentait rien à part une certaine fatigue


Posté par : Nirvana2 | 03 décembre 2020 à  11:45

 
#4 Posté par : Nirvana2 03 décembre 2020 à  11:49

Hofmann2000 a écrit

Salut Nirvana2,

Tres jolie trip est si bien retranscrit, en effet alice au pays des merveilles est une histoire d'un auteur et le rapport a la drougue dans ces années folle ^^

Mickey Mouse en fait aussi partie de ces fameux Disney Psyché, de 1940 a peut près jusqu'au début milieux des années 70, mes préférer roll

Pour en revenir a ton trip et XTC (mdma) une des meilleurs drogue social festive chill elle peut ce prendre dans tellement de situation et moment apres attention cela reste une drogue et c'est mal et mauvais pour la santé ^^

Mais si elle est prise dans de bonne proportion a dosage correct et dans de bonne condition (comme toute) le voyage est comme tu viens de le décrire mais il ne faut pas le répéter trop souvent car comme toute les réaction et trip deviennent moins bien et moins beau comme celui que tu décrits qui me rappel mes premières prise entre pote, je te remerci aussi pour cette lecture qui m'a rendu nostalgique d'une certaine époque (LEs 90).

Au plaisir de te relire sur tes prochains trip si tu en a l'envie de nous les faire partager.

Attention tout de même a ces produit surcharger qu'aujourd'hui l'ont propose et de piètre qualité bien souvent, mais bon tu dois deja le savoir.

A bientot.

Hofmann

Merci beaucoup pour ton retour

Je ne savais pas pour Mickey Mouse haha mais ce n’est pas si étonnant wink

Je pense que ce qui peut être dangereux c’est d’aimer autant un premier trip, parce que l’envie d’en reprendre persiste après.
Si ce n’est pas abusif et pris dans de bonnes conditions comme tu le dit, tout est ok

J’ai l’intention d'écrire d’autres TR et pourquoi pas parler un peu d’autres sujets

Contente que ce tr t’ai rappelé de beaux souvenirs 

À bientôt smile


Posté par : Nirvana2 | 03 décembre 2020 à  11:49

 
#5 Posté par : Azerbarit 03 décembre 2020 à  12:09

Nirvana2 a écrit

Azerbarit a écrit

Salut,

Merci pour ton témoignage smile
Lire des blogs comme cela me fait vraiment quelque chose, car on sait tous combien maîtriser sa consommation de MDMA est difficile, alors comme tu y es arrivé c'est super smile

Par contre, permet moi de douter sur la composition de ta pilule. La MDMA décuple les niveaux de sérotonine à un point tellement extrême, que le lendemain joyeux me paraît très étrange voir presque impossible.

Es-tu sur que c'étais de la MDMA pure ? Ou un psyché à faible dose style 2-CB ou des analogues des Cathinones (méphédrone, etc....) ?

Pour te dire, je prends souvent du Tramadol et l'effet ISRS me rend un peu nostalgique le lendemain ahah smile

En tout cas très beau témoignage wink

Merci beaucoup smile

Effectivement je me suis aussi posée la question, surtout que les redescentes en général on tendance à me mettre dans un sacré état. Enfin maintenant je les gère beaucoup mieux.
Je ne sais pas exactement de quoi était fait le taz mais je me souviens avoir eu un sacré coup de blues la nuit qui a suivi.
Et puis on était aussi épuisés, de bonne humeur mais assez lessivés.

Alors je ne sais pas, je me demande si c’est possible de ressentir les effets de la redescente un peu plus tard?
Je me souviens aussi d’une amie qui en prenait pas mal et qui elle ne sentait rien à part une certaine fatigue

Après comme je te l'ai dit, cela dépend selon les gens. Mais une bonne dose d'exta te met normalement dans un état pseudo-dépressif avec anxiété.

Après ça aurait pu être je ne sais pas, de la MDMA avec du 2-CB ou d'autres produits. Mais si c'est de la pure, tu as bcp de chance.

Garde à l'esprit que la MDMA est fortement neurotoxique, mais tu as l'air de savoir ce que tu fais, continue a avoir cette lucidité smile

La bise


Posté par : Azerbarit | 03 décembre 2020 à  12:09

 
#6 Posté par : Hofmann2000 03 décembre 2020 à  14:55
Haaa Les redescentes les copains, quel long sujet nous pourrions aborder :-))

et souvent c'est la que nous reconnaissons un bon produit ou non aussi, plus elle est déprimante en général mieux le produit et le trip était bon bien généralement, mais bon cela n'en fais pas le gage de qualité non plus.

Apres pour ce qui est des coupe en effet dorénavant compliquer de trouver de bon produit pur ..... a notre/mon plus grand regret les prod que l'ont trouvais dans les années 90, oui je sais je suis plus tout jeune et je risque de radoté ^^ , n'ont rien a voir avec ceux que l'ont trouve aujourd'hui chez notre pharmacien, mais bon nous en trouvons encore mais pour cela déjà un conseil, privilégiez les prod a contenance normal de MDMA , de 100 A 180mg généralement sont bien meilleurs que le 240/380 qui sont déjà trop surdosé et aussi pas mal de merde dedans bien souvent , surtout quand l'on voient parfois qu'il sont au même tarif, ces comme tout privilégions plutôt la qualité que quantité.   

Sinon oui nous pourrions aussi en effet aborder d'autre sujet avec grand plaisir .

Merci pour ta réponse a bentot

Posté par : Hofmann2000 | 03 décembre 2020 à  14:55

 
#7 Posté par : Cub3000 07 décembre 2020 à  19:39

Azerbarit a écrit

Salut,

Merci pour ton témoignage smile
Lire des blogs comme cela me fait vraiment quelque chose, car on sait tous combien maîtriser sa consommation de MDMA est difficile, alors comme tu y es arrivé c'est super smile

Par contre, permet moi de douter sur la composition de ta pilule. La MDMA décuple les niveaux de sérotonine à un point tellement extrême, que le lendemain joyeux me paraît très étrange voir presque impossible.

Es-tu sur que c'étais de la MDMA pure ? Ou un psyché à faible dose style 2-CB ou des analogues des Cathinones (méphédrone, etc....) ?

Pour te dire, je prends souvent du Tramadol et l'effet ISRS me rend un peu nostalgique le lendemain ahah smile

En tout cas très beau témoignage wink

Pour une première, sans abuser sur le dosage, et s'il n'y a pas eu de mélange, je ne trouve rien de très étonnant à ce que le lendemain soit cool. Perso mon premier ecstasy, c'était il y a bien longtemps mais je m'en souviens encore : le lendemain, je n'avais eu aucun souci à part un peu de fatigue liée à la nuit blanche...Les lendemains déprimo-crapoteux ça vient surtout avec l'abus, et les mixes notamment avec de l'alcool...


Posté par : Cub3000 | 07 décembre 2020 à  19:39

 
#8 Posté par : Cub3000 07 décembre 2020 à  19:46

Hofmann2000 a écrit

Haaa Les redescentes les copains, quel long sujet nous pourrions aborder :-))

et souvent c'est la que nous reconnaissons un bon produit ou non aussi, plus elle est déprimante en général mieux le produit et le trip était bon bien généralement, mais bon cela n'en fais pas le gage de qualité non plus.

Apres pour ce qui est des coupe en effet dorénavant compliquer de trouver de bon produit pur ..... a notre/mon plus grand regret les prod que l'ont trouvais dans les années 90, oui je sais je suis plus tout jeune et je risque de radoté ^^ , n'ont rien a voir avec ceux que l'ont trouve aujourd'hui chez notre pharmacien, mais bon nous en trouvons encore mais pour cela déjà un conseil, privilégiez les prod a contenance normal de MDMA , de 100 A 180mg généralement sont bien meilleurs que le 240/380 qui sont déjà trop surdosé et aussi pas mal de merde dedans bien souvent , surtout quand l'on voient parfois qu'il sont au même tarif, ces comme tout privilégions plutôt la qualité que quantité.   

Sinon oui nous pourrions aussi en effet aborder d'autre sujet avec grand plaisir .

Merci pour ta réponse a bentot

Beaucoup d'affirmations fausses dans ce com, notamment concernant la pureté des pills d'ecstasy actuelles : les analyse montrent une énorme majorité de pilules ne contenant que de la MDMA plus un excipient neutre, et très peu de produits de coupe psychoactifs. En revanche c'est vrai que les dosages ont tendance à être nettement plus élevés que dans les années 1990/2000, donc très bon réflexe de fractionner les prises, en revanche les "radotages" d'anciens de la teuf qui prétendent que les taz c'était mieux avant, franchement pour avoir connu l'avant (j'ai 46 ans, première rave en 1994, premier ecsta l'année suivante), je pense que ce qui était mieux avant en réalité ce n'est pas la qualité du produit (l'épidémie de taz dégueulasses de 96, on en parle ?) mais le fait que nous étions jeunes, c'est tout wink


Posté par : Cub3000 | 07 décembre 2020 à  19:46

 
#9 Posté par : Cub3000 07 décembre 2020 à  19:50

Azerbarit a écrit

Garde à l'esprit que la MDMA est fortement neurotoxique

Non ! La MDMA n'est pas "fortement neurotoxique", sa neurotoxicité dépend énormément de la quantité prise, de la fréquence des prises et des mélanges effectués. À doses raisonnables (disons jusqu'à 1,5mg/kg) et en respectant les règles de base de la RdR, sa neurotoxicité n'est pas vraiment avérée.

Faites gaffe à ce que vous racontez, il y a déjà assez de légendes urbaines en circulation comme ça !


Posté par : Cub3000 | 07 décembre 2020 à  19:50

 
#10 Posté par : Azerbarit 08 décembre 2020 à  19:44

Cub3000 a écrit

Azerbarit a écrit

Garde à l'esprit que la MDMA est fortement neurotoxique

Non ! La MDMA n'est pas "fortement neurotoxique", sa neurotoxicité dépend énormément de la quantité prise, de la fréquence des prises et des mélanges effectués. À doses raisonnables (disons jusqu'à 1,5mg/kg) et en respectant les règles de base de la RdR, sa neurotoxicité n'est pas vraiment avérée.

Faites gaffe à ce que vous racontez, il y a déjà assez de légendes urbaines en circulation comme ça !

Je déteste faire la leçon mais bon, pas le choix. Je tombe encore une fois sur quelqu'un qui me rétorque sans aucun bon sens que la MDMA n'est pas neurotoxique. Mais je ne te juge pas on fait tous des erreurs smile

1. Neurotoxique ça veut dire quoi ?

Un neurotoxique est une toxine qui s'attaque au système nerveux en provoquant la surstimulation du neurone, augmentant le stress oxydatif et dégradant l'ADN contenu dans le noyau. Alors le neurone ne vas pas exploser. Mais ses dendrites vont s'aggrandir, l'Axone va se démyléniser, enfin bref, le courant électrique et de fait les potentiels d'actions ne sont plus gérer comme à leur habitude. Les neurotoxiques provoquent donc une désorganisation du système nerveux et entraînent la perte ou le mauvais traitement de l'information.

2. La MDMA est-elle neurotoxique ?

Il n'est pas scientifique d'invoquer une hypothèse sans la prouver. La MDMA est un agent sérotoninergique ayant donc un effet sur la sérotonine. C'est un inhibiteur de la recapture de la sérotonine parce qu'elle utilise les transporteurs SERT pour pénétrer dans le cytoplasme. Elle va activer le TAAR1 et inhiber le VMAT2 ce qui produit une extrême libération de sérotonine.

Partant de ce point, le fait que la MDMA exerce de tels effets sur le neurone présynaptique te fait comprendre à quelle point c'est dangereux.

Mais ce n'est pas fini smile

Lorsque la sérotonine est libérée, elle va directement surstimuler le neurone et provoquer comme je te l'ai dit, stress oxydatif, démyélinisation, expension des processus dendritiques, etc....

Donc si. Une prise, une seul peut endommager à jamais ton cerveau, déclencher des pathologies psychiatriques latentes style schizophrénie, paranoïa, trouble bipolaire ou aggraver des pathologies déja existante voir les exacerber comme le TOC par exemple.

Je ne critiquerais jamais ce forum parce qu'il est extraordinaire en terme de ressource. Plus je visite, plus je trouve de gens bienveillant. Mais tous le monde le sait. La drogue tue et ravage et c'est le but de ce forum, chercher à consommer le moins pour consommer le mieux.

Après si tu refuse d'admettre, je peux plus rien pour toi.

La bise smile

Reputation de ce commentaire
 
Je doute que tu ais bien compris ni le but de ce forum, ni la neurotoxicité-Nekk

Posté par : Azerbarit | 08 décembre 2020 à  19:44

 
#11 Posté par : Cub3000 08 décembre 2020 à  22:02

Azerbarit a écrit

Après si tu refuse d'admettre, je peux plus rien pour toi.

Alors déjà, tu vas te détendre : tu ne peux effectivement rien pour moi, dans la mesure où je ne t'ai rien demandé. Garde tes saillies passives agressives pour toi, merci.

"La drogue tue la drogue ravage" : Nancy Reagan sors de ce corps.

Pour le reste, si tu m'as bien lu, je n'ai pas dit que la MDMA n'était pas neurotoxique, j'ai dit qu'elle l'était, en tout cas sévèrement, quand elle était prise fréquemment, en quantité importante, et que la polyconsommation, notamment d'alcool, était un facteur aggravant.

Je maintiens : à dose raisonnable, consommée très occasionnellement et sans mélanges, son impact cérébral, s'il n'est pas nul, n'est pas irréversible. Et d'autres facteurs entrent encore en jeu, tel que l'âge de la personne qui consomme...


Posté par : Cub3000 | 08 décembre 2020 à  22:02

 
#12 Posté par : Azerbarit 08 décembre 2020 à  22:42

Cub3000 a écrit

Azerbarit a écrit

Après si tu refuse d'admettre, je peux plus rien pour toi.

Alors déjà, tu vas te détendre : tu ne peux effectivement rien pour moi, dans la mesure où je ne t'ai rien demandé. Garde tes saillies passives agressives pour toi, merci.

"La drogue tue la drogue ravage" : Nancy Reagan sors de ce corps.

Pour le reste, si tu m'as bien lu, je n'ai pas dit que la MDMA n'était pas neurotoxique, j'ai dit qu'elle l'était, en tout cas sévèrement, quand elle était prise fréquemment, en quantité importante, et que la polyconsommation, notamment d'alcool, était un facteur aggravant.

Je maintiens : à dose raisonnable, consommée très occasionnellement et sans mélanges, son impact cérébral, s'il n'est pas nul, n'est pas irréversible. Et d'autres facteurs entrent encore en jeu, tel que l'âge de la personne qui consomme...

Il n'y avait aucune mauvaise intention l'ami. Tu me parles de ce que tu penses, je te parle de ce que la communauté scientifique en as conclu.

Assez de beaux parleurs. Tu n'es ni médecin, tu n'as pas les compétences requises pour parler d'un sujet que visiblement tu ne maîtrise. Mais je ne vente pas mes connaissances. Je l'ai acquise après plusieurs cours passionnant, après avoir rencontré des professionnels qui eux savent de quoi ils parlent contrairement à toi.

Je t'explique par a + b que la MDMA est neurotoxique, tu continue de me rétorquer que cela est faux. Je peut rien y faire. Reste dans le déni, le monde n'a besoin que des hommes de sciences pour avancer et il me semble que la sélection naturelle fera le reste. Car si l'homme n'agit plus par instinct, il agit par intelligence et parfois, l'intelligence est plus trompeuse que l'instinct. Et ceux qui se croient au dessus de tout, finisse par périr. Si tu crois en tes dires, montre toi modeste et ne réfute pas mes propos.

Si évidement tu doutes de mes propos, totalement concevable, une recherche google ne devrait pas faire de mal.

On est dans une époque ou la science se donne un mal fou pour faire comprendre que ces molécules sont hautement neurotoxiques alors qu'ils ont bien d'autres chats à fouetter.. Je ne te juge pas, chacun fait ce qu'il veut de sa vie, de son corps et de son cerveau. Si tu essaie de te rassurer d'une expérience, je le conçoit entièrement mais ne vient pas balancer des choses ridicules dans un forum qui à pour but d'avertir les consommateurs.

Et dernière chose, la dose n'est qu'un facteur aggravant des effets. Donc ton argumentation n'est pas du tout valable.

Tout cela m'a donné envie d'écrire un petit post d'explication. Merci à toi smile


Posté par : Azerbarit | 08 décembre 2020 à  22:42

 
#13 Posté par : Cub3000 10 décembre 2020 à  10:04
Si tu étais dans une démarche scientifique honnête et pas dans une attitude de Joe-La-Science condescendant et imbu de lui-même, tu commencerais par reconnaître que les conclusions sur ce sujet sont très mitigées, et notamment nuancées par les différents facteurs que j'ai cités : la fréquence de consommation, la polyconsommation, l'âge du consommateur, auxquels nous ajouterons la méthodologie employée pour définir cette neurotoxicité.
Mais ton objectif est très clairement d'asséner ton savoir, ce dont je n'ai que faire, préférant réserver les concours de bites aux espaces prévus à cet effet. Ne t'en fais pas pour moi, je ne cherche à me rassurer sur rien du tout, je suis très au fait des risques que je cours en consommant, ainsi que des techniques existant pour réduire ces risques. J'ajouterai même que la MDMA est loin d'être ma substance fétiche, et que je n'ai aucun souci à pointer les dangers réels d'une consommation irraisonnée, massive ou trop fréquente. Pour terminer, je te laisse avec cette chouette étude, qui est très claire sur la neurotoxicité effective de la MDMA, tout en prenant toutes les pincettes nécessaires dans sa conclusion, que je cite ici intégralement (en gras, les éléments que tu t'obstines à nier) :

"Despite large methodological problems the bulk of evidence suggests residual alterations of serotonergic transmission in MDMA users, although at least partial restitution may occur after long‐term abstinence. However, functional sequelae may persist even after longer periods of abstinence. To date, the most consistent findings associate subtle cognitive, particularly memory, impairments with heavy ecstasy use. However, the evidence cannot be considered definite and the issues of possible pre‐existing traits or the effects of polydrug use are not resolved."

Et l'étude est ici
Reputation de ce commentaire
 
Je suis avec toi, le mec est usant de condescendance! Ocram
 
+1

Posté par : Cub3000 | 10 décembre 2020 à  10:04

 
#14 Posté par : Azerbarit 15 décembre 2020 à  11:26

Cub3000 a écrit

Si tu étais dans une démarche scientifique honnête et pas dans une attitude de Joe-La-Science condescendant et imbu de lui-même, tu commencerais par reconnaître que les conclusions sur ce sujet sont très mitigées, et notamment nuancées par les différents facteurs que j'ai cités : la fréquence de consommation, la polyconsommation, l'âge du consommateur, auxquels nous ajouterons la méthodologie employée pour définir cette neurotoxicité.
Mais ton objectif est très clairement d'asséner ton savoir, ce dont je n'ai que faire, préférant réserver les concours de bites aux espaces prévus à cet effet. Ne t'en fais pas pour moi, je ne cherche à me rassurer sur rien du tout, je suis très au fait des risques que je cours en consommant, ainsi que des techniques existant pour réduire ces risques. J'ajouterai même que la MDMA est loin d'être ma substance fétiche, et que je n'ai aucun souci à pointer les dangers réels d'une consommation irraisonnée, massive ou trop fréquente. Pour terminer, je te laisse avec cette chouette étude, qui est très claire sur la neurotoxicité effective de la MDMA, tout en prenant toutes les pincettes nécessaires dans sa conclusion, que je cite ici intégralement (en gras, les éléments que tu t'obstines à nier) :

"Despite large methodological problems the bulk of evidence suggests residual alterations of serotonergic transmission in MDMA users, although at least partial restitution may occur after long‐term abstinence. However, functional sequelae may persist even after longer periods of abstinence. To date, the most consistent findings associate subtle cognitive, particularly memory, impairments with heavy ecstasy use. However, the evidence cannot be considered definite and the issues of possible pre‐existing traits or the effects of polydrug use are not resolved."

Et l'étude est ici

Et bien je te laisse envoyer une lettre au ministère de la santé contenant ta fabuleuse "étude" et avec comme requête la légalisation de la MDMA puisqu'elle n'est guère neurotoxique.

Je vais te le laisser la dessus. Ma "condescendance" n'a pas de temps à perdre avec des gens qui s’obstinent et surtout, tu me rendrais jaloux de ton savoir infini et de ta science infuse.

Je déteste avoir des conflits d'égo, j'ai probablement abusé mais juste j'en ai marre d'avoir à faire à ce genre de personne. Il n'y a pas de vanité dans mes propos mais je pense légèrement savoir de quoi je parles. Si tu remet la cause en question, c'est que tes résultats sont largement plus probant. Dans ce cas, je te laisse déposer ton inscription dans une faculté de médecine et à faire 14 années d'études pour te rendre compte de ce que tu dis.


Posté par : Azerbarit | 15 décembre 2020 à  11:26

 
#15 Posté par : Cub3000 15 décembre 2020 à  12:10
Le mec est trop vexé lol

Posté par : Cub3000 | 15 décembre 2020 à  12:10

 
#16 Posté par : Hofmann2000 17 décembre 2020 à  10:37

Cub3000 a écrit

Le mec est trop vexé lol

drogue-peacelol


Posté par : Hofmann2000 | 17 décembre 2020 à  10:37

Remonter

Pied de page des forums