Prêt à décoller (DMT) / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Bon Vivant » 

Prêt à décoller (DMT) 



25 Novembre 2021

Il est 13h30, il fait moche, je suis seul à la maison et je me dis pourquoi pas retester un petit peu de DMT. C’était pas vraiment prévue mais je me dis autant y aller, j’ai rien d’autre à faire et c’est le bon moment. Je n’avais pas vraiment d’intention, j’étais déjà bien, je voulais juste aller plus loin avec la molécule. Je décide de faire ça dans la chambre de mes parents, vu que c’est la seule chambre qu’à des rideaux. Je voulais me mettre dans le noir total histoire de voir si ça change quelque chose sur l’opacité des visuels et l’immersion du trip. Evidemment, il y a quand même un peu de lumière qui passe à travers, mais c’est pas dérangeant. Je me pose sur le lit, avec ma pipe, remplit de 45mg de DMT.

Je suis bien positionné et je commence à chauffer la pipe. Je prends une longue taffe, comme j’en ai jamais pris avant (et j'avais déjà dis ça pour le dernier trip). Dès que j’ai commencé à tenir la fumée dans les poumons, j’ai tout de suite su que c’était bon. Je garde le plus longtemps possible mais je sens que je vais exploser si je continue de garder la fumée en moi encore une seconde de plus. J’expire et j’attaque à nouveau. Je me lance sur la deuxième taffe en me demandant si c’est vraiment nécessaire. Je tire plus fort sur la pipe et sans vraiment sentir mon souffle. Je garde la fumée tout en fermant les yeux. Je me force à revenir pour une troisième taffe, au cas où. J’entame la troisième taffe. La pression est énorme. Je me sens très lourd, j’entends l’acouphène arriver au loin, mon estomac se gonfle. Je sais même pas si j’ai vraiment réussi à tirer sur la pipe, et j’arrête même assez vite. Je jette la pipe sur le côté et je m’effondre. J’ai l’impression de fondre. Et qu’une autre partie se relève.
Devant moi, je vois une boule géométrique prendre forme. Elle devient de plus en plus grande et colorée. Elle se libère et s’étend tout autour de moi. Tout est très géométrique et connecté. L’orange prend le dessus sur les couleurs. Et là, ce mur de forme crée un homme sur la gauche, qui danse devant moi et fais le clown. Il veut me divertir, me faire rire, me mettre bien. J’ai l’impression qu’une deuxième personne est aussi à mes côtés, sur ma droite. Et pendant qu’il fait son show, je commence à sentir tous les effets à travers le corps. Je sens la pulsation de la DMT qui se dessine sur les murs (que je vois les yeux fermés) et la danse se balader à travers chaque membre de mon corps. Comme des vagues contre les bords d’une piscine, sur un rythme de 250bpm. Cette énergie, je la sens passer jusqu’au bout de mes doigts. Et là, je sens que je suis tendu au niveau du cou. Je relâche mes muscles et l’énergie se balade encore plus et se fait encore plus ressentir. Elle creuse. J’arrive à un stade où j’ai l’impression que je suis debout, mais je n’ai plus de jambes.

Je me ressaisis, pensant que ce serait la fin du trip, mais je vois que l’homme m’a emmené dans une sorte d’hangar spatiale. Il se préparait à me faire voyager encore plus loin. On allait décoller et découvrir le reste de l’univers. Et je sais pas pourquoi, mais à ce moment j’ai commencé à me demander si j’étais encore en vie, ce qu’est la deuxième fois maintenant. Et du coup je me suis rappelé qu’évidemment que je suis encore en vie, et je me suis remémoré l’action de la montée, et comment je suis arrivé jusqu’ici. Et c’est vrai que c’était rassurant, de savoir que je ne voulais pas mourir, et en même temps est-ce que c’était nécessaire de se le rappeler ? Je suis quelqu’un de joyeux où la simplicité me suffit, donc je m’inquiète pas pour ça. C’est juste absolument incroyable la force de cette chose, de cette drogue. L’intensité qu’elle nous procure et à la fois une immersion totale au centre de quelque chose de si inconnu qu’on partage tous. Cet amour incontesté qui se balade partout où l’on va.
Bref, assez rapidement les effets commencent à partir. Je sens les pulsations disparaitre et mon corps atterrir sur le lit. Je me demande si c’est dû au fait que je me posais les questions, sur le fait de me rappeler le début. Je reprends possession de ce monde, de cette gravité. L’acouphène aussi disparait, qu’a duré vraiment longtemps mais sans jamais me déranger. Les visuels aussi se fadent et laissent place à des formes qui sont plus difficiles à percevoir. Je me remets enfin à bouger mes membres. Ca fait un bien fou de pouvoir bouger. Je m’étire, je respire, je rouvre les yeux, je me touche le visage, je tremble aussi (c’est pas la première fois) et ça fait un bien fou. Je reste allongé, en fermant les yeux, encore un peu. Je me détends, je profite de ce qu’il reste encore en moi.

C’était un bon trip, vraiment puissant et spectaculaire. J’ai pas vraiment appris grand-chose mais j’ai vraiment apprécier le voyage. C’était une bonne expérience de la faire dans le noir et je pense que la prochaine fois, je le ferai les yeux bandés et avec une dose encore plus forte. C’était bizarre au début ce mal de ventre lors de la montée, ça m’était jamais arrivé et je sais pas si c’est dû au fait que je n’avais pas mangé depuis le petit déjeuner ou si c’était ma position et que j’étais juste en train de tout donner pour tirer sur la pipe. Il faut que j’apprenne à pas tout le temps prendre trois taffes, si une ou deux suffit. Après le trip, j’étais un peu patraque pendant quelque minute, mais très rapidement j’étais de retour sur pieds. J’ai mangé, j’ai chillé, j’ai taffé. C’était une journée banal, j’avais même carrément oublié que j’avais trippé jusqu’à maintenant alors qu’il est seulement minuit. En tout cas, c’est vraiment le trip le plus fort que j’ai eu depuis un petit bout de temps. J’ai vraiment envie d’aller plus loin maintenant et explorer encore plus de cela.


Catégorie : Trip Report - 28 novembre 2021 à  18:58

#bat glass #DMT #entité #géométrie #Psychédélique #seul


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/psychoacv/www/forum/blog_inc_n2.php on line 1912



Remonter

Pied de page des forums