Prise de LSD carnet de bord / Les Blogs de PsychoACTIF
 

Prise de LSD carnet de bord 



gé de 18 ans, il m’arrive souvent de prendre du cannabis sous forme de shit ou de beuh, divers opiacés et de l'extasy.
J'ai été accompagné dans ma première prise de LSD par un ami que nous appellerons Julius, ainsi qu'un initié comme moi que nous appellerons Astérix.
Nous nous organisons ainsi, toutes les 30/40 minutes nous prenons en 1/3 d'un timbre par personne sur un total de 3 timbres (soit 1 timbre par personne).

Les premiers morceaux ne font pas grand effet, juste un sentiment de légèreté au niveau des bras et un petit stress de ma part, je transpire alors beaucoup.
Le second, lui, me rend un peu plus joyeux, moins stressé, et le sentiment de légèreté se fait lui plus intense.
Après avoir fumé une cigarette, nous décidâmes de prendre le dernier morceau, le troisième donc. Nous attendons une 30/40ème minute, nous sommes étonnés, aucun effet par rapport aux deuxième morceaux. Nous décidâmes alors de sortir prendre de la beuh à 10 minutes de chez moi.
Cette situation est plus qu'importante pour la suite du récit. Sur le chemin, Astérix et moi avons l'impression de tout voir en hd et de façon très net, les voitures à côté de nous semblent faire un bruit de chantier et nous partons sur des fous rires assez puérils (le moindre truc nous fait rire).
Nous arrivons donc à nous procurer un 2g de beuh toujours en n'arrivant pas à nous retenir de rire Astérix et moi. Sur le chemin du retour, mon cœur bat à un rythme soutenu, et tel "le génie d'Aladdin" nous ne sentons plus nos jambes Astérix et moi. Le timbre commence à prendre effet. A un passage piéton, j'ai l'impression que les voitures qui nous laissent passer sont en train de sortir de la route et vont faire un accident.
Rentré chez moi, nous nous sommes écroulés de rire tous et n'arrivons pas à garder notre calme. Pendant que Julius roule un joint, nous perdons notre calme Astérix et moi et lançons des fous rires inarrêtables au grand désespoir de Julius. Pour l'occasion, Astérix et moi avions préparer à l'avance une playlist composé de Rock/Psyché (Pink FLoyd, Hawkwind, Uriah Heep, Yes...) et Metal/ Black Metal (Venom, Black Sabbath, Black Magick...). Cette dernière à son importance pour la suite de l'expérience.
Le joint est désormais roulé non sans difficulté, nous nous asseyons sur nos chaises, au son de "Lucy in the sky with diamonds" des Beatles, je sens que mon cerveau commence à lâcher prise. Une fois mon tour de fumer, quand je relâche la fumée je commence à avoir les premières hallucinations, la première étant l'impression d'avoir relâché un oiseau de fumé tel Gandalf dans le SDA, puis à plusieurs reprises des vikings lorsque le joint revient vers moi. Ce dernier me semble très net à mon œil d'ailleurs. Je commence à ne plus rien maîtriser et je commence à voir mes camarades être emportés eux aussi par les acides. Je les vois difformes et très ronds, impossible de comprendre ce qu'il se passe, j'essaye de lutter mais rien n'y fait.
La première partie, est une monté assez étrange, comme une sensation d'être pris dans une boucle temporelle où je réussi à avoir le contrôle de moi même 5 secondes pour être emporté dans une boucle d'hallucination qui me fait perdre le fil de ma pensé, sur le moment j'avais l'impression d'être bloqué dans une boucle temporelle je répète d'ailleurs une phrase en boucle "Je crois que je suis dans une boucle temporelle, je vous parle puis quand je perd le fil de ma pensée...". Je décide alors de m'allonger sur mon lit et de fermer les yeux, j'alterne ensuite entre m'asseoir et m'allonger hostile encore dans cette boucle infernale. Je rajoute aussi que le son de la musique me semble toujours fort même quand le son est en réalité très faible. Quand je ferme les yeux je vois, des choses assez incohérente avec peu de rationalité comme le développement de facebook, des images de led zeppelin,le mot "sexe" et l'impression de porter un masque en réalité virtuelle. Les secondes semblent alors des heures, je ne saurais dire combien de temps dure cette phase.
La playlist tourne toujours, je demande ce que l'on écoute. Astérix me dit que nous sommes en train d'écouter "Shine on you Crazy Diamonds" des Pink floyd, à plusieurs reprise je demande si c'est bien cette musique qui tourne, pourtant l'ayant écouté un nombre assez important de fois j'ai l'impression d'entendre une autre musique. Au niveau des sens, cette expérience était très enrichissante, j'ai eu l'impression d'être transcendée par la plupart des morceaux que j'ai écoutés cette soirée-là. Je pouvais même entendre des couleurs pendant l'écoute. J'étais plus sensible à tout, le goût, l'odorat, et même le toucher, tout me semble plus sensible je comprenais limite enfin la puissance créatrice que procurait cette drogue à la plupart de mes artistes préférés coutumiers de ces expériences. Je rajouterais aussi que j'avais l'impression qu'une chaleur se baladait dans mon corps et que ma main gauche était bordée d'une puissance telle la paume d'un dieu.
Je commence à reprendre mes esprits, nous entrons dans la deuxième partie de cette expérience, la descente. Je suis loin d'avoir le contrôle de mon corps mais la sensation d'être bloqué dans une boucle à disparu. Avec Astérix nous décidâmes de regarder une pochette d'album de musique, incroyable, le bateau sur la pochette flotte, les vagues et les poissons aussi, le drapeau nous semble d'une couleur alors inédite. Pendant une bonne heure avec Astérix nouspassons notre temps à regarder des pochettes d'albums, de souvenir, celle qui m'a le plus marqué est celle avec le bateau mais aussi celle des Doors où j'avais l'impression que le champs de blé était balayé par le vent et que Jim Morrsion bougeait la tête et me parlait. Pareil avec la police des Beatles sur le “White Album”, ces derniers bougent telle des vagues. Julius part après une heure le début de la descente je dirais. Nous nous retrouvons donc seul Astérix et moi allongé dans mon lit les lumières éteintes à alterner regarder des pochettes d'albums très esthétiques et psychédiliques et juste se laisser transporter par la musique. Je me souviens d'une couleur qui revenait souvent chez moi était le rose, j'avais l'impression de voir tout en rose à un moment (et lors du levé du soleil j'avais l'impression de voir le ciel orange rose). Impossible de dormir avec le nombre d'hallucination à la minute que j'ai, je décide du coup de fermer les yeux, dans un premier temps j'ai l'impression d'avoir un concert à côté de moi avec la musique derrière je réouvre les yeux, rien, je referme les yeux le thème musicale était ici très indien, j'ai l'impression d'être dans un temple hindou, je réouvre les yeux, encore rien.  Vient une musique au thème très tolkieniste (seigneur des anneaux), Astérix semble me parler, j'ai l'impression que ce dernier me parle dans la langue du mordor à plusieurs reprises. Je décide alors de noter tout ce que je vois, j'ouvre ainsi discord, je note les moindres hallucinations que j'ai et les projections qui me viennent. Ayant une bonne passion pour les mythologies occultes et les thématiques fantastiques, je pense que ma sensibilité y est pour beaucoup à ce moment-là. La première vision que j'ai est une histoire avec deux sorciers à la peau verte, habillé comme Gandalf mais avec des habits de couleur rose, ces derniers traversent une montagne où l'empereur marc Aurèle les attend, en fond, des walkyries, la première porte une masse et le casque d'asterix (pas mon collègue celui de la bédé), La seconde est rousse et patibulairey'a un soleil noire qui se relève dans les montagnes en fond mais il est en réalité rose.
La seconde histoire, est elle sous forme de carte, mais elle bouge et je vois des chevalier grecque orthodoxe récupérer le contrôle de constantinople et ses derniers récupèrent tout byzance et s'arrêtent jusqu’au porte de la libye et de la perse à l’est. Dans un second temps je vois, une bataille à la frontière Indienne avec une representation de Kali sous forme de nuage rouge se battre contre empereur romain en nuage jaune tout deux à taille de géant. Tandis que en bas les chevaliers et les castes guerrières indiennes se battent tandis que les géants s'échangent des coups.
Après ces divers visions d’autres mondes imaginaires, j’essaye de reprendre mes esprits un multitude de couleur apparaisse j’essaye de dormir mais rien n’y fait, je suis trop excité par les sensations qui traverse mon être. Astérix doit partir, je le ramène à l’entrée de chez moi. Il est alors 10h du matin, je reste dans mon lit jusqu’à 14/15h. Je fais divers réflexion positive sur ma vie et je lâche même une petite larme (cela ne m'arrive jamais et je suis d’habitude plutôt enclin à faire de la dépression).  Je regarde le premier épisode de Get Back des Beatles comme ce dernier vient de sortir et la musique me fait encore beaucoup d’effet. Vers 18h/17h, je ne ressens quasiment plus d’effet, je ne sais pas si le froid qui m’a semblé  inhabituel quand je suis sorti était un des effets du à la sur sensibilité que j’ai éprouvé sous acide.
Conclusion :
Cette expérience fut plus qu’une énorme satisfaction. J’ai ressenti quelque chose d’incroyable au niveau des sensations, surtout au niveau auditif. Même intellectuellement j’ai pu voir des choses que je n’aurais jamais imaginé sobre (et pourtant je suis d’habitude très rêveur et assez imaginatif au niveau de la création). J’ai vraiment adoré les effets de l’acide, je suis impatient de tester d’autres drogues aux vertues hallucinogènes dans un cadre similaire à celui là. Je dédicace donc cette conclusion à mon ami Julius qui a vraiment été un mentor de qualité.

Catégorie : Carnet de bord - 08 décembre 2021 à  16:47


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/psychoacv/www/forum/blog_inc_n2.php on line 1912



Remonter

Pied de page des forums