Sans forme / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Viaflie » 

Sans forme 



Je me sens exclue du monde normal.
Reprendre, réarrêter. Vouloir reprendre parce que meme clean on y arrive pas, on est bardé de peurs, on est comme avant de commencer si ce n'est pire parce qu'on a plus les armes pour faire face.
Le cerveau soumis au cycle des produits. Parfois je me regarde et la pupille occupe tout l'oeil et lui donne l'air noir, parfois ce sont des têtes d'épingles. Parfois je suis heureuse artificiellement, d'autres fois je dors artificiellement.

Clean depuis samedi. Clean parce que mon mec est rentré à l'hopital le matin, il a fait un infractus à meme pas 35 ans. Il a des problèmes de coeur maintenant, un traitement à prendre tous les jours. Pour lui l'arrêt de la drogue c'est une affaire de vie ou de mort à présent. Ca l'a toujours été pour nous tous mais on a encore le choix de l'occulter.

Il est sorti ce matin. Petit à petit mon organisme se vide de toutes les substances et quand je dis tout c'est même pas le petit benzo pour aider en descente.

Et je suis mais vide. Vide. Une coquille que le vent balaye. Loin de ma famille pour les fêtes, indifférente, absente. Émotionnellement absente.
Par moments j'ai des bouffées de dépression absurdes qui me tombent dessus. Ca tombe dans le ventre et c'est d'une lourdeur qui me donne l'impression qu'il n'y aura plus de jour heureux. La légèreté a déserté le ciel.
Par moments je suis à deux doigts de sauter dans le premier métro pour aller fumer du crack, m'injecter du sken ou n'importe quoi pour aller mieux, pour oublier à quel point je ne gère plus sans substances. Puis je me dis que c'est repousser à plus tard l'état dans lequel je me sens maintenant, et à encore plus tard le moment où j'irai mieux. Alors j'attend.

Je suis assise sur le lit, mon copain dort à coté de moi. Je suis raide et courbaturée, je meurs de froid. Je m'ennuie. Je trouve le monde triste à pleurer. Et je pense que dans quelques mois si je reste sage ça ira mieux

Catégorie : Carnet de bord - 25 décembre 2018 à  13:55



Commentaires
#1 Posté par : Onlymoi 25 décembre 2018 à  21:07
Salut!

Dure période que tu traverses là !

C'est bien d'être motivé (en même temps t'as pas trop le choix) mais faut être accompagné !

Je ne peux pas trop t'aider mais t'as toute ma compassion.

Allez, courage, le meilleur est devant, t'es dans le pire. Ça va passer et plus tard tu seras fière !

Plein d'ondes positives pour ton sevrage plus que brutal.

Posté par : Onlymoi | 25 décembre 2018 à  21:07

 
#2 Posté par : janis 25 décembre 2018 à  23:03
Coucou viaflie,

Personne ne devrait traverser ce que tu traverses seule...stress pour ta moitié, sevrage physique, etc.

As tu envisage d aller chercher une aide auprès d un addictologue ? Dans un CSAPA ? Ou une aide psychologique dans un cmp, en soulignant l urgence pour amoindrir les délais ?

Ne reste pas en souffrance....

Prends bien soin de toi

Janis

Posté par : janis | 25 décembre 2018 à  23:03

 
#3 Posté par : Sufenta 25 décembre 2018 à  23:30
Effectivement rester comme ça va devenir un enfer !! As tu pensée à passer à un tso ?

Courage car malheureusement cet état est vraiment pas marrant, tu es mal physiquement et déprimé +++
Ça pourrait se stabiliser avec un ttt de bupre ou de méthadone

Amicalement

Posté par : Sufenta | 25 décembre 2018 à  23:30

Remonter

Pied de page des forums