Straight / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Fedra Coca » 

Straight 



/forum/uploads/images/1553/alexander-petrosyan-ubhan.jpg
LOÏS, PACÔME, SYBILLE, ZOHRA.

être straight ? Je ne décrirais pas vraiment ça comme une maladie.

C’est une spécificité.

Ils ont du mal à identifier la multiplicité des états modifiés de conscience, je crois.

C’est une différence.

Je ne suis pas vraiment spécialiste, mais il y avait des straight dans mon lycée.

Ils ne sont pas comme nous.

Je crois que c’est génétique.

C’est une particularité.

C’est des personnes qui ont eu des cadres de vie très protégés.

Aucun problèmes dans leurs parcours, pas d'incidents de vie.

Un rapport particulier au monde et aux autres gens.

Une certaine obsession pour la reconnaissance sociale et une certaine rigidité de fonctionnement.

Je ne sais pas si c’est une maladie, c’est une maladie neurologique ?

Peu de place pour la remise en question, ou pour les visions à choix multiples.

C’est difficile à expliquer.

Je pense qu’on a plein de choses à apprendre des straight. C’est seulement une façon différente d’envisager le monde.

C’est un handicape invisible.

Mais les personnes straight ont des qualités particulières qui peuvent être de grands atouts pour la recherche.

Je ne crois pas que ce soit une maladie, mais ça doit être difficile pour l’entourage.

Tu es straight ? Ma cousine a un couple d’amis dont la fille aussi est straight.

Tu es vraiment straight ? On ne dirait pas.

Mais non, tu n’es pas straight, ne t’inquiète pas.

Tu as un diagnostic ?

Comment tu peux dire que tu es straight alors que tu prends parfois des médicaments ?

Tu es straight ? C’est vraiment terrible. Je suis désolée.

Mais non, tu n’es pas straight, tu es juste un peu… euh… sociable.

Tu as essayé le yoga ?

Tu es straight ? Ça ne se voit pas.

Mais non, tu n’es pas straight, t'es juste un peu normal.

T'es straight ? Quel type de straight ?

straight léger ?

straight sévère ?

straight de haut niveau ?

straight de bas niveau ?

Moi, je suis…

ZOHRA

Je suis psychotropiste de haute volée.

SYBILLE

Je suis psychotropiste de haute voltige.

ZOHRA

Je suis psychotropiste de haute montagne.

SYBILLE

psychotropiste  de honni soit qui mal y pense..

PACÔME

Je suis psychotropiste de caniveau.

LOÏS

psychotropiste de gouttière.

SYBILLE

psychotropiste d’intérieur.

PACÔME

psychotropiste bougon.

LOÏS

psychotropiste débonnaire.

SYBILLE

psychotropiste sarcastique.

LOÏS

psychotropiste tranquille.

PACÔME

psychotropiste facétieux.

ZOHRA

psychotropiste à poil long.

LOÏS

psychotropiste en culotte de velours.

SYBILLE

psychotropiste en robe de chambre.

ZOHRA

psychotropiste olympique.

PACÔME

psychotropiste fatigué.

LOÏS

psychotropiste tendre.

PACÔME

psychotropiste croustillant.

SYBILLE

psychotropiste étoilée.

ZOHRA

psychotropiste inutile.

LOÏS

psychotropiste de fond de tiroir !

PACÔME

psychotropiste à chat !

ZOHRA

psychotropiste à crête !

PACÔME

psychotropiste doux !

LOÏS

psychotropiste radical·e !

SYBILLE

psychotropiste fière !

ZOHRA

psychotropiste vénère !

PACÔME

psychotropiste déter !

LOÏS

psychotropiste flou·e !

Silence.

SYBILLE

Nous, les psychotropiste, on est tous un peu psychotropistes.

PACÔME

Je ne mérite pas de vivre.

LOÏS

Vous me dites que je ne suis pas autonome et vous ne me laissez même pas me dire.
C’est à moi de me dire.
C’est à moi de me définir.
Je ne suis pas une "maniaque du toxique". Je ne porte pas mes consommations et mes usages sur le dos.

ZOHRA

Je ne promène pas mes usages en laisse.

PACÔME.

Mon usage de substances psychotropes n’est pas un costume.

SYBILLE.

Mon usage de substances psychotropes n’est pas un bagage.

LOÏS.

Mon usage de substances psychotropes n’est pas un fardeau. Mais ça je ne vous le dirai pas, puisque vous ne m’écoutez pas.
Continuez à parler de moi.
Continuez à me nommer sans m’écouter puisque je ne parle pas. Je ne vous parle pas puisque vous ne m’écoutez pas.

PACÔME

Je ne mérite pas de vivre.
Je n’ai pas à mériter de vivre.
On n’attrape pas la vie parce qu’on le mérite.
On tombe en vie par hasard.

ZOHRA

Jouons un peu avec nos neurotransmetteurs

PACÔME

et autres neuromodulateurs

LOÏS

Jouons aussi à nous extraire de ces visions duelles

SYBILLE

Oui ce sera toujours enfermant et réducteur de nommer trop avant

ZORHA

Sybille fait des phrases. Nous faisons des phrases. Je fais des phrases

PACÔME

Cessons de faire des phrases et reprenons nos rituels récréatifs et nos chorégraphies muettes.

Catégorie : Expérimental - 23 mars 2019 à  09:22

#inversion des clichés #psychonautesVSabstinents #stéréotypes #théâtre

Reputation de ce commentaire
 
J'aime beaucoup beaucoup beaucoup / Cub3000
 
Vraiment pas mal, surtout au début



Remonter

Pied de page des forums