TR décousu de plusieurs vagues expériences, réfléchir sous produit / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Viaflie » 

TR décousu de plusieurs vagues expériences, réfléchir sous produit 





Je suis allongée contre les barreaux tièdes du balcon. Je suis bien. Les arbres olives et verts clairs bruissent doucement au soleil, le vent caresse mes bras nus. Je suis habillée tout en blanc. Je regarde les toits roux, impassibles. Les toits roux qui ne bougent jamais, et au loin l'horizon nuageux. Il y a quelque chose d'atemporel dans l'air. J'ai la tête vide. Numb. Une apathie confortable. Si confortable que ça ?
Je me force à ne pas penser. Je me force à ne pas être moi.
Je suis scindée en deux. Je suis dans cette douce prison, aux jours éternellement pareils. Le carreau de terre sous ma peau. Le béton du mur contre ma joue. La quiétude du soir, le silence.
Si cela pouvait durer toujours. Mais je sens au fond de moi quelque chose qui s'agite.
Je pose une soupape sur cette voix qui ne se tait jamais. "something is wrong... And you know it"
Je me bouche les oreilles. Je me manque à la fois, parfois. J'aimerais pouvoir plonger en moi, dans l'eau trouble et glacée, laisser le voile blanc onduler en apesanteur alors que je m'approche du coeur de moi-même. J'ai une fascination pour ce qui s'y passe, pour ce que j'y vois. J'aime me retrouver entière. Mais j'ai besoin de la protection de la défonce pour ne pas en souffrir. Pour pouvoir avoir l'impression de regarder les choses d'un angle nouveau... Sans que rien ne change jamais
Défoncée, ça y est, je suis descendue en moi, je suis agenouillée au fond de l'eau noire, diaphane, la main posée contre une autre main, la mienne, la vraie... Je me fais face, autour de nous les draps blancs s'agitent légèrement, comme des algues dans le courant, ils nous recouvrent toutes entières et font un comme un voile autour de nos deux corps.
Mes genoux contre les siens
Qu'est-ce que tu ressens ? Combien sommes nous ? Tu le sais. Je voudrais redevenir toi, je voudrais remonter à la surface. C'est impossible. Pourquoi ?
Nous réfléchissons ensemble, nous prenons les problèmes dans tous les sens.
Il va falloir que je remonte, les effets vont se dissiper, j'ai mal à la tête.
Je voudrais remonter à la surface. Nous pourrions ne faire qu'un, nous pourrions être entière. Tu n'aurais pas ses angoisses et cette voix qui te dit tout le temps que quelque chose est mauvais, quelque chose n'est pas à sa place, c'est urgent...
C'est impossible
Et pourquoi ? Je n'ai pas de réponse. L'eau bruisse. Tu es seule, il n'y a personne dans cette dimension où tu t'es claquemurée. Comment peux tu vivre ainsi ?
Mais ici je suis bien. Ici je n'ai plus peur. Ici je suis confortable.
Ce n'est pas la vraie vie.
Qui sait ce qu'est la vraie vie ? Je ne veux rien entendre. Je veux protéger les toits roux, le silence, même si parfois je craque et je pleure, souvent, tous les jours
Je me manque. Je me manque tellement. J'aime me retrouver dans des états seconds pour, me retrouver. J'aime être entière. Mais je me fuis à la fois. Mais je recherche l'état second qui me rendra à moi.
Et en même temps c'est trop inconfortable. Je veux regagner ma confortable prison. Je veux faire taire définitivement cette voix qui m'appelle au fond de l'eau, au fond de la mare verte dégueulasse sous le ciel noir qui luit. Je veux arrêter d'être double. Je veux tuer mon moi véritable, vivre à la dérive, dans la torpeur
Entière. Scindée. Souffrance sans filet de protection.
La seule solution serait inenvisageable. Revenir à une vie où être entière est possible et ne génère pas de souffrances. J'y réfléchis chaque fois, je te le jure, mais je ne suis pas prête
La porte de pierre se referme sur le puis de la conscience

Je me perds, soulagée, dans ma demi conscience, je m'absorbe dans les toits roux, sans plus besoin de réfléchir, sans plus rien

Catégorie : Expérimental - 28 juin 2019 à  14:45



Remonter

Pied de page des forums