Trip Report sous Salvia Divinorum #1 / Les Blogs de PsychoACTIF
Blogs » Mushrob » 
 

Trip Report sous Salvia Divinorum #1 



Partie 1 :
J'étais avec 3 potes chez l'un d'entre eux (on l'appelera A) et on était dans son cabanon emmenagé (table, transats etc..) ou on a l'habitude de passer nos soirées sous substances et donc ce jour là on était l'après midi. On venait de récupérer la Salvia ×15 chez un ami qui l'avait commandée pour nous. Ça faisait longtemps qu'on attendait et on avait vraiment envie de tester ça car on s'était renseigné et ça avait l'air d'être un truc assez enervé (la 2ème drogue psychédélique la plus puissante en terme de potentiel, si j'ai bien compris). Bref on s'était bien préparés, bon set and setting, entre potes, musique, eau, nourriture, tout pour passer un bon trip. Bon on était 4 mais que moi et A à vouloir tester. Comme on avait un peu peur de faire une douille direct (comme on le fait normalement avec la Salvia) on a commencé par se faire un joint de Salvia pour voir ce que ça donnait. C'etait plutôt marrant mais aucun effet psychédélique, on a juste bien rigolé et ça relaxe pas mal le corps (un peu comme le cannabis en fait). Mais bon on était pas la pour ça alors mon pote A prend son courage à deux mains et décide de se faire une douille. Après avoir tiré et gardé longtemps dans ses poumons, il recrache la fumée. La, on le reconnaît plus moi et mes 2 autres potes, il parlait plus et nous répondait plus, donc bon on le laisse tripper. Mais c'etait assez bizarre, il nous regardait de manière assez anxiogène et il regardait partout autour de lui comme si qqchose de désagréable était autour de lui. On avait des Ferero Rocher, je sais pas pourquoi mais je lui en ai donné un, il m'a pas répondu et il a essayé de le gober ducoup ce con commençait à s'étouffer donc on lui a fait recracher. C'était assez marrant pour nous mais pour lui ça avait l'air bizarre : quand on rigolait il nous regardait bizarre et il comprennait rien (il m'a expliqué après son trip  que il nous voyait comme des clows qui se moquaient de lui : je comprend son malaise sur le moment). Après 10 minute à le surveiller il est enfin redescendu, un peu traumatisé et choqué et il nous a un peu raconté même si il a eu de mal il que pour lui c'était un bad trip donc pas super cool à expliquer. Il nous a dis que enfait on était tous les clowns dans une sorte de matrice ou un jeu à échelle géante et que son corps était composé d'un tuyau relié de son oeusophage à une machine et que le jeu c'était de faire passer une boule dans le tuyau jusqu'à la machine (assez gloque en effet). C'est donc pour ça qu'il a gobé le Ferrero pensant que c'était la boule. Au final mon pote a pas trop compris ce qui lui arrivait et qualifie son trip de très désagréable voir de bad trip. Bref après son trip il est parti a un rendez-vous médical et nous a laissé le cabanon en me prévenant que j'allais pas kiffer et que lui retenterais jamais l'experience. Ça ma fait un peu peur mais ça ma pas découragé parceque je savais que j'allais vivre un truc fou. Je me suis donc fait une petite douille dans le doute. De toute façon il en restait pas mal, je pouvais m'en faire une grosse derriere si ça me satisfaisait pas. Après l'avoir coulée, ça m'a fait le même effet qu'avec le joint mais plus fort genre fou rire et bien être ultime mais toujours pas de voyage dans des endroits mystiques. Je me dis donc que a un moment il faut porter ses couilles alors je prépare une énorme douille (presque que de la Salvia). Je me prépare mentalement, je m'assois bien et je me lance : je one shot la douille et garde 30 seconde la fumée dans mes poumons. Après avoir recraché je ressens direct une "force" qui m'aggripe vers le transat ou j'était assis et de plus en plus fort. C'est pas très agréable : c'est comme si des milliers de mains maléfiques me tiraient vers l'arrière pour m'emmener je ne sais ou. Mais bon je me dis que ça va aller et je me laisse aller : je ferme les yeux, enlève ma veste car j'avais l'impression de suer comme un porc alors que pas du tout et me cale bien sur mon transat (pas trop le choix en même temps).

Partie 2 :
A partir de la je vais dire à peu près ce dont je me souviens car c'est très flou et je ne me souviens pas bien (ça doit être dû aussi au fait que ce que j'ai vu sort des limites du possible pour notre cerveau sobre). Donc la c'est un bordel total le cabanon dans lequel je me trouve se transforme en une sorte de moulin hydrolique (le mur de gauche était une palme et le sol une autre...), je faisais moi aussi partie de ce moulin ainsi que mes 2 potes restants que je ne voyais plus que comme 2 individus osef auxquels je ne faisais pas vraiment attention. Tout ça dans le vide "intersidéral" : j'étais dans une dimension parrallèle ou ce moulin était la vraie vie, j'avais tout oublié (ma famille, ou j'étais, mes proches, que j'avais pris une drogue) et je crois avoir le souvenir que cette dimension était dirigée par une entité supérieure et que il y avait quelque chose d'important à faire ici mais je ne sais plus quoi. J'avais aussi des hallucinations de malade (formes psychédéliques impossibles) qui étaient en 3D, je sais pas vraiment comment expliquer mais oui des hallus visuelles qui passaient derrière moi et un peu partout. Sans compter que le trip était complètement rhytmé et ambiancé par la musique que j'avais mise avant. Ma machoire bougait aussi de manière involontaire et faisait des trucs bizarres et pas très agréables : mais ce n'était qu'une hallu, apparement à aucun moment je n'ai bougé ma machoire. Après tout ce bordel qui est survenu plus ou moins simultanément j'ai commencé à redescendre et durant cette phase je commençait à me souvenir du monde normal et reprendre mes esprit mais pour moi le monde ou j'allais revenir était une sorte de matrice et le vrai monde la dimension du moulin ou je me trouvais encore à moitié. J'essayais donc d'expliquer à mes potes tant que je n'était pas totalement redescendu, la réalité que j'avais vue (car je savait que j'allais oublier, je sais que c'est d'ailleur arrivé même si j'ai encore des vagues souvenirs) dans l'espoir qu'ils comprennent car ça parraîssait beaucoup trop réel et je voulait vraiment leur faire comprendre que ce monde dans lequel on vivait était faussé (oui ça peut paraître fou mais encore aujourd'hui j'ai l'impression, sans en être convaincu, que la Salvia m'a montré la réalité que je n'aurait jamais pu voir). Mais impossible d'expliquer ça à mes potes, mettre des mots sur ce que j'avais vu c'était entreprendre l'impossible, il aurait fallu inventer des mots, des expressions. Sans prendre en compte le fait qu'il etait très très difficile de s'exprimer et d'articuler pendant la redescente. Une fois redescendu, je me suis senti épuisé psychiquement, choqué, traumatisé : cest la que j'ai compris ce que voulait me dire mon ami A. Mais moi au contraire ça m'a beaucoup interressé et je compte en reprendre : j'ai envie de comprendre cette substance. Quelque chose d'assez fou à retenir aussi c'est que ce trip a duré 10 minutes et que mes potes me voyait faire des têtes bizarres mais pour moi cela a duré des années, voir des millénaires, je ne sais même pas si on peux parler de temps (mon impression est que le temps était infini et que j'allais être là-bas pour toujours, car comme dit précédemment, cette vie était désormais la mienne dans cette dimesion).

Catégorie : Trip Report - 21 février 2020 à  01:15

#bang #hallucinogène #salvia divinorum #Salvorine A #trip report



Commentaires
#1 Posté par : Judoranj 02 mars 2020 à  06:38
C'est marrant de voir les différentes actions de la salvia. Pour avoir trippé avec, elle était beaucoup plus axée sur les effets physiques que visuels (du moins, je me rappelle beaucoup plus des sensations qu'elle m'a procurées).

Apparemment tu as bien ressenti l'aspect délirogène, qui fait de l'imagination une réalité. Certains y voient même, dans les délirogènes, un retour aux peurs primitives. C'est sans doute une des premières peur de l'humanité, qui sait, de réaliser l'existance du temps.

Je ne veux pas spéculer, mais n'étant pas très porté sur LES réalités je pense plutôt que la salvia est si perturbante qu'il faut trouver un semblant de logique pour se rassurer, quitte à croire en Dieu ou au multivers. Enfin ce n'a pas été mon cas, mon trip était d'une douce violence et sentir mon corps se disloquer m'a en quelque sorte apaisé.

D'ailleurs, petite question si tu te rappelles des sentations, car c'est une récurence chez la salviade ce que j'ai pu en lire : as-tu senti une sorte de reconfiguration du positionnement de tes membres ? Certains ont ressenti comme un "arrachement", brutal et soudain, ayant la sensation d'être déchirés comme une feuille de papier ou d'exploser. Dans mon cas, c'était fluide et loin de tout stress, mais c'est aussi ce qui a enclenché mon retour à la réalité. Sentir ma tête rouler loin de mon corps alors que mon épaule rentrait dans mon cou m'a fait me dire "gnnneuuuu" (si j'ai parlé à ce moment-là, ça devait ressembler à ça) puis "gnnneuuuu ?". D'ailleurs j'étais seul, et je me suis "réveillé" sur mon lit. Quand ma conscience fut totalement revenue, j'eu l'impression d'avoir dormi tout une nuit.

Bon je m'étale là ! Alors niveau ressenti physique ?

Posté par : Judoranj | 02 mars 2020 à  06:38

 
#2 Posté par : Mushrob 04 mars 2020 à  05:45
Salut Judoranj !

Tout d'abord merci d'avoir pris le temps de m'écrire et de me donner ton avis je trouve ça super intéressant de débatre sur la Salvia et sur les psychés en général.

Ducoup comme tu l'as très bien dit le côté délirogène de la Salvia m'a énormément marqué. Pour ce qui est des hallus c'était plutôt une "Hallucination Générale" pour mon Trip enfait. Pas vraiment de visuels à par entière ( comme une organisation du sol sous LSD par exemple ).

Par contre pour ce qui est des sensations j'ai pas vraiment ressenti un "arrachement" mais bel et bien une "décomposition" de mes membres et de ma machoire qui s'étirait et faisait des trucs bizarres. Je me sentais pas vraiment stressé à ce moment là, juste perdu et j'avais le contrôle sur rien : c'est ce côté-là que je trouve désagréable dans la Salvia. Après c'etait mon premier et seul Trip avec cette substance donc je ne peux pas vraiment trop juger si il faut on peut passer des Trips très agréables. Mais de toute façon je compte réessayer.

Et sinon je me reconnais totalement en toi quand tu dis que ce que tu aurais dis à ce moment-là aurait été "gneuuuuuh" d'ailleurs ça me fait bien rire. Moi c'était plutôt "Aaaaaarghhhaaarggeuuuh" si j'essaye de reconstituer ce que faisait ma machoire

Posté par : Mushrob | 04 mars 2020 à  05:45

Remonter

Pied de page des forums