Hypothèse sur la démotivation dû au cannabis / PsychoACTIF

Hypothèse sur la démotivation dû au cannabis

Publié par ,
2197 vues, 31 réponses
DDORN 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 14 Mar 2020
1 message
Bonjour a tous ! smile
Alors voilà, on dit souvent que la consommation régulière de cannabis entraîne une démotivation et une fainéantise. Et c'est plutôt vrai. Alors bien sûr, tout le monde réagit différemment à la drogue mais c'est un effet secondaire bien réel. Donc voici ma théorie :
- On sait que la consommation régulière de cannabis entraîne une tolérance, par saturation des récepteurs cannabinoïdes.
- On sait également que le ?-9-tétrahydrocannabinol (THC) possède une structure similaire à l'N-arachidonoyléthanolamine (anandamide), qui lui permet de se fixer aux récepteurs cannabinoïdes.
- L'anandamide est surnommé "molécule du bonheur". Or, elle fait bien plus que produire un état de bonheur. Elle est synthétisée dans certaines zones du cerveau qui sont impliquées dans la gestion de la mémoire, la motivation, du contrôle des mouvements… Elle joue aussi des rôles importants sur la douleur, l’appétit ou la fertilité. Typiquement, le "high" d'après sport est en partie dû à l'anandamide. Elle est ainsi au centre du système de récompense du corps humain.
- C'est là que le problème arrive. L'anandamide se fixant aux même récepteurs que le THC,  si ceux-ci sont saturés par une consommation régulière de THC, alors l'anandamide aura aussi plus de mal à s'y fixer. Vous comprenez ainsi qu'un taux plus faible d'anandamide que la normale aura forcément des conséquences au vu de son importance. Puisque l'anandamide favorise la motivation, la motivation en prendrait un coup, tout comme la fertilité, la mémoire, etc...
Qu'en pensez-vous ?
PS : Certains pourrait être étonné de voir que les effets de l'anandamide soient différents de ceux du THC alors qu'ils se fixent aux mêmes récepteurs (sur la mémoire par exemple). Cela est dû aux fait que le dosage est très différent, mais pas que, il n'ont pas la même demi-vie...

Hors ligne

 

cependant
sans remède
4020
Inscrit le 25 Mar 2018
761 messages
Blogs
Salut,

je ne suis pas du tout en mèsure de donner un avis sur ton hypothèse.

Parce que, d'un côté on dirait une hypothèse « scientifique », mais de l'autre, je ne vois absolument pas de procédé scientifique (sources...) (et en passant, si c'était trop pointu, je n'ai absolument pas les connaissance pour).

Le fonctionnement du cerveau et ses recepteurs est extremement complexe et même les neurobiologistes à la pointe ignorent beaucoup de choses à son sujet.

Il me semble plus intéressent, à notre échelle, d'analyser notre expérience plutot que de se lancer dans des hypothèses généralisantes un peu douteuses.

En effet, je dis un peu douteuses car, sur la base de mon expérience directe (j'ai fumé du cannabis quotidiennement pendant quinze ans), je ne peux pas affirmer avec tant de certitude ce que tu dis

DDORN a écrit

on dit souvent que la consommation régulière de cannabis entraîne une démotivation et une fainéantise. Et c'est plutôt vrai

Certes tu rajoutes, que chacun est différent...mais alors pourquoi vouloir généraliser avec un raisonnement que, peut-être même logique, n'a rien de scientifique ?

Je n'ai pas besoin de suppositions diverses et variés ("on dit", "on sait" ça fait des belles légendes urbaines) pour affirmer avec certitude que, sur moi, le cannabis ne produisait pas de la fainéantise. De la parano, de l'angoisse qui me paralaisait certaines fois dans l'action oui, mais c'était vraiment pas par paresse.

Affirmer des verités comme tu le fais (en essayant de trouver des explications pséudo scientifiques) vient à traiter tous les consommeteurs de cannabis de démotivés et fainéants.

Alors oui, dans le tas, doit bien en avoir plein qui sont paresseux et procrastinateurs (j'en connais pour lesquels la journée ne commence qu'après le premier joint...mais après avoir fumé, trop défoncés pour faire quoi que soit), et puis d'autres qui certains jours sont adonf et certains jours dans le trou...mais j'en connais aussi pleins d'autres sur-actifs, ultramotivés etc qui se servent du cannabis pour se calmer ou auxquels le cannabis n'empeche vraiment pas de faire et réussir pleins de choses dans leur vie

Et perso, quand je fumais je me sentais plutôt dans la deuxième catégorie, même si à la longue j'ai remarqué des effets négatifs sur moi (angoisse+++, parano, etc) qui m'ont amené à arrêter (est-ce que ça venait vraiment du cannabis ? je ne sais pas. C'était peut-être un moment de la vie, la décision d'arrêter pour moi a contribué à changer les choses, mais impossible de faire clairement un lien de cause à effet !).

Maintenaint que j'y pense, une affirmation comme celle que tu fais sous-entenderait presque aussi que finalement si on souffre d'angoisse ou parano et on se retrouve dans des états de paralisie totale de l'action dues au mal-être on n'est que des paresseux...je ne veux pas dire que tu as affirmé cela, mais fais gaffe, car ça pourrait être un raisonnement qui découle d'affirmations comme celle que tu fais...

Bref tout ça pour dire que les affirmations pseudo-scientifiques généralisantes ne sont pas de grande utilité à mon avis.
Au contraire, selon moi, souvent elles vehiculent des jugements et des stigmatisations qui pas seulement ne font nullement pas avancer la science et la connaissance, mais finalement contribuent à empirer la vie des UD...

Cela dit, vive des études sérieuses, prouvées et documentés sur le fonctionnement du cerveau et l'interaction avec les produits !

Reputation de ce post
 
bravo il faut faire attention a ce que l on dit !

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
13700
Inscrit le 22 Feb 2008
7705 messages
Blogs
Bonjour, voici un article sur le système endocannabinoide. Je cite un extrait qui répond à la question, plus exactement qui montre qu'il n'y a pas de réponse simple. Amicalement

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3997295/

Given the enormous complexity of the brain, the endocannabinoid system could affect behavior in an almost limitless number of ways: Simple generalizations of what will happen when CB1 receptors are globally turned on or off are not feasible

Étant donné l'énorme complexité du cerveau, le système endocannabinoïde pourrait affecter le comportement d'un nombre presque illimité de façons: des généralisations simples de ce qui se passera lorsque les récepteurs CB1 sont globalement allumés ou éteints ne sont pas réalisables

Reputation de ce post
 
Belle réponse !

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Matthew 420-247 
Banni
France
446
Inscrit le 10 Nov 2019
154 messages
Démotivation?? J'ai fumé 3 grammes de Durban poison aujourd'hui et j'ai fait 3 heures de jardinage semant oignons, ail, échalotes, carottes et radis, j'ai fait 2h30 de vtt à la montagne, 30 minutes de musculation de dos, j'ai occupé de mon enfant et j'étais le premier personne qui a voté dans notre commune ce matin à 8h..je fume un kilo par an..je fume depuis 27 ans quotidiennement depuis 25 ans..de l'herbe pure..je suis athlète,  je tiens un potager de 650m2 avec des outils à main et je scie 15 m3 de bois par an avec une scie à main.. j'ai un qi de 143 et un masters en histoire et enseignement..je suis aussi père et mari ... démotivation?? De quoi parlez vous????
Reputation de ce post
 
Argumentation ridicule Cobe

Hors ligne

 

krakra 
Nouveau Psycho
France
821
Inscrit le 10 Oct 2016
182 messages
Matthew tu es payé pour faire la promotion du cannabis.
Le cannabis n’est pas toujours une aide pour se sortir du trou surtout pour les jeunes.
Comme toute drogue le cannabis à des effets secondaires plus ou moins marqué selon les usagers.
Et quand on est un athlète avec 143 de QI on vaporise pour éviter le cancer.
Desolé de cet e virulence je fait partie d’ud’un lobby anti cannabis
Reputation de ce post
 
Insultes et stigmatisation Mr No

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
10711
Inscrit le 04 Aug 2014
7253 messages
Salut Krakra, je vais tenter de te faire comprendre que la discussion doit faire réagir, car elle véhicule, un mensonge d'état, un détournement prohibitionniste et une sale étiquette en plus sur le dos des usagers.
Ya du boulot, car tu y mets beaucoup trop d'affect.

Le titre du topic repose sur un représentation erronée et une volonté ancienne de stigmatiser les consommateurs de cannabis.

Le titre est une arnaque et une contre vérité scientifique...

Il faudrait déjà prouver que le syndrome existe de manière spécifique au cannabis pour spéculer sur ses hypothétique mécanismes.

Du coup Mathiou a enchaîné sur le contre exemple de sa vie et se fait en plus taxer de lobbyists.

Pour l'instant aucune étude ne confirme ce symptôme unique à cette drogue, servi comme un des arguments de la prévention primaire, en particulier en France.

La question de la motivation se pose de manière différente à mon avis, je ne dis pas que le cannabis ne peut pas affecter ou booster notre motivation, comme le signale Prescripteur, il n'y a pas de réponse simple.

Quand on utilise le terme de syndrome amotivationnel du cannabis, il faut comprendre que cela revient à reprendre des arguments prohibitionnistes fallacieux qui écornent l'image générale des usagers, un peu comme quand on dit que le consommateur de cannabis est un meurtrier potentiel en devenir...


Je n'ai jamais été payé par l'industrie du cannabis, juste défrayé dans le cadre de bénévolat, même si c'est l'industrie du cannabis qui défraie. fume_une_joint

C'est important que je précise que je n'ai pas d'intérêts financier, contrairement aux prohibitionnistes qui n'ont de cesse de manipuler des résultats pour mettre en évidence des morts par OD directe ou le risque d'augmenter le nombre de meurtres à cause des schyzophrenes du cannabis. gerbe

Donc, je comprends que l'on puisse avoir une réaction quand parfois et jusqu'ici sont véhiculées des représentations erronées stigmatisantes pour les usagers, quand des effets secondaires sont inventés.

En plus, c'est forcément plus facile d'imaginer que le souci ne vient que du produit, pas toujours évident de prendre du recul ou de comprendre quand une partie des symptômes sont masqués.

Au-delà des hypothèses, certaines recherches ont été menées au sujet des niveaux de motivation chez les consommateurs de cannabis.

Pendant les années 1970, quand les préjugés négatifs autour du cannabis étaient encore bien présents, des chercheurs ont synthétisé un terme détaillant la perte de motivation associée à la consommation de cannabis : « syndrome amotivationnel ». Cependant, une analyse plus récente menée en 1995 a découvert que les fumeurs de cannabis ayant une faible motivation pourraient en réalité être atteints de dépression, plutôt que d'un soi-disant « syndrome amotivationnel ».

Quel est mon intérêt puisque je n'ai pas d'intérêt financier ?

Si le syndrome amotivationnel existait, il suffirait d'arrêter de consommer pour que tout rentre dans l'ordre...

Mais c'est plus complexe que cela, et du coup vouloir regagner de la motive en simplement cessant le cannabis revient à s'attaquer à une conséquence sans toucher aux causes profondes.

A mon avis, la perte de motivation est le résultat d'une forme de dépression dont une partie des symptôme est masquée par la conso chronique de cannabis.
Sommeil, humeur, appétit... Tout pour ignorer une dépression sous jacente finalement.

Je pense que l'acceptation légale du cannabis va casser cette image fausse, sportifs ou chefs d'entreprise, ils cachent de moins en moins souvent leur... grande motivation dans la vie en général.

Difficile d'enfermer les usagers de cannabis dans un tiroir, que ce soit celui des motivés ou celui des démotivés.

C'est aussi une des missions de ce forum que de dénoncer la stigmatisation sans fondement autre que de vouloir dissuader de consommer en effrayant les gens qui n'écoutent plus depuis longtemps, pasqu'ils ont compris qu'il y avait une couille dans le potage qu'on leur sert.

Il faut casser ces représentations, nos parcours de vie démontrant le contraire de ce qui est véhiculé n'est pas de l'apologie, j'espère que tu comprends mieux le cadre d'intervention de Mathiou.

Mathiou n'a pas ouvert une discuss proclamant : fumez du cannabis vous serez des adultes motivés, diplômés de fac et sportifs... T'es un peu parano sur des intentions d'un éventuel lobby émanant de ton imagination ou pas.

Il n'a pas ouvert non plus une discussion proclamant des effets secondaires spécifiques au cannabis qui n'existent pas.
Merci de prendre en considération le cadre de son intervention que je trouve pertinente et nécessaire.

Je trouve injuste finalement le reproche qui lui est fait. Il a juste donné un contre argument.

Il se fait traiter de con malgré ses diplômes sur le fait qu'il combuste.
Donc ceux qui injectent sont des cons ? Ils pourraient sniffer surtout si ils ont des diplômes.
Insultes et stigmatisation, voilà ce que l'on risque de nos jours à assumer combuster du cannabis. Je n'imagine pas que la pratique de l'injection puisse subir ici le même sort. gerbe

Ton intervention est un cas d'école qui démontre qu'un siècle de prohibition du cannabis, ça laisse des traces.

Insulte, leçon de morale...

L'image des usagers de cannabis est en train de changer, mais certains dogmes, certaines légende urbaines ont la peau dure.

L'image de meurtrier potentiel en devenir n'est plus manipulée que par certains probitionnistes ayant des intérêts financiers, mais l'image du fainéant démotivé est plus difficile à détacher.

Rien que le titre est opposé aux valeurs du forum...

Le titre ne fait que reprendre une thèse prohibitionniste, une image qui s'accroche encore bien à l'inconscient collectif.

Cela mérite du coup que l'on invite aussi des chefs d'entreprise, des étudiants des et tous ceux qui sont... motivés, motivés. fume_une_joint

Mon lobby, il te passe même la musique sans poste radio, directement dans ta tête.
Head shot ! drapeau-blanc

La vibe rasta

Dernière modification par Mister No (16 mars 2020 à  11:01)

Reputation de ce post
 
bien répondu merci Hyrda

Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Migos Jah 
Drogué à l'amour
France
400
Inscrit le 25 Jun 2019
75 messages
Blogs
Ça c'est bien dit salut

On a tous une entité supérieure, reste a savoir si elle nous veut du bien ou du mal.

Hors ligne

 

Cobe 
Braindead
1900
Inscrit le 03 Feb 2014
768 messages
Faut aussi avouer que se pointer en mode "mais non le cannabis ne démotive pas regardez j'ai planté des radis et j'ai 143 de QI" c'est plutôt pathétique, que ce soit d'un point vu dialectique (prendre un cas particulier ou pire, son propre exemple, pour en faire une vérité générale, ça n'a rien d'un contre argument bien au contraire, c'est un simple sophisme bas de gamme, le niveau 0 de l'argumentation) ou d'un point de vu personnel (je crois qu'il a 2/3 trucs se prouver mais bon je suis pas psychologue thinking ) alors que l'auteur du topic voulait juste émettre un hypothèse sans insulter personne...

Je pense qu'il vaut mieux encourager les réponses sympa et argumentées comme celles de "prescipteur" ou de "cependant" plutôt que celles de monsieur 143 de QI qui est selon moi bien plus réactionnaire et irréfléchie que la réponse de krakra. On dirait presque un troll qui essaye de faire passer les fumeurs de cannabis pour de gros débiles.

Mon royaume n'est pas de ce monde

Hors ligne

 

PSYCHOCRACK
Caltex
France
200
Inscrit le 27 Dec 2013
2511 messages
perso j'ai troiuver le trucs pour evité les effet demotivant, l'éphedra, ça nique la monté du cannabis totalment par contre, et c'est beaudcoup plus dangereux......

mais on à envie de bouger contrzirement aux shit.

Maximised power-Better fuel economy-Smoother drive-Lower emissions-Reliable performance.

Hors ligne

 

Matthew 420-247 
Banni
France
446
Inscrit le 10 Nov 2019
154 messages
Bill Gates et Steve Jobs étaient énorme fumeurs d'herbe.  Michael Phelps l'homme qui a gagné le plus grand nombre de médaille d'or dans l'histoire des JO fumait de l'herbe.  En quoi eux ou moi souffre de démotivation?? Obama??? J'ai 2 nationalités donc je trouve beaucoup d'exemples américains.

Hors ligne

 

Matthew 420-247 
Banni
France
446
Inscrit le 10 Nov 2019
154 messages
Il y aussi mes parents et une dizaine de tantes et oncles comme moi qui fument et qui sont motivés.

Hors ligne

 

Matthew 420-247 
Banni
France
446
Inscrit le 10 Nov 2019
154 messages
Et comme j'ai dit dans les d'autres discussion il y a une fosse entre l'avis scientifique vis à vis la fumée de cannabis entre la France où on dit que la fumée de cannabis donne le cancer et les États Unis où les scientifiques disent que la fumée de cannabis ne donne pas de cancer.

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
19623
Inscrit le 18 Sep 2018
3865 messages
Blogs
Le cannabis, dans mon cas, ça me donne envie de manger des doritos sur le canapé. La seule alternative que j'ai trouvé, c'était de produire moi même un phénotype (ou des) stimulants mais on est parti pour 6-9mois :')

Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org

Hors ligne

 

Ocram 
Psycho sénior
Suisse
17910
Inscrit le 25 Jan 2019
3813 messages
Blogs
Bonjour,

Les sportifs de niveaux olympiques ( comme Phelps) ne peuvent pas consommer du cannabis lors de leurs entraînement et de leurs compétitions car il se feraient péter pour dopage. C est vraiment un raccourci rapide de prendre cela comme exemple et franchement un peu de mauvaise foi... ça démontre également une méconnaissance du sport à haut niveau à mon avis... bref

Prenez soins de vous,

Ocram

Hors ligne

 

Weed 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 28 Oct 2018
68 messages
J'approuve totalement ton point de vue Ocram, on m'avait sous disant diagnostiquer un syndrome amotivationnel pour ma consommation de cannabis pour se rendre compte après d'une dépression sous jacente.

''Qu'est-ce que le cerveau humain, sinon un palimpseste immense et naturel'' Baudelaire

Hors ligne

 

Agartha 
Modérateur
France
6320
Inscrit le 27 Oct 2016
1483 messages
Blogs

Matthew 420-247 a écrit

j'ai un qi de 143




Bon sinon la question de base est très complexe.
Pour moi, fumer ça a tendance à me conforter dans ma flemme que j'ai déjà de base. Ca l'accentue pas vraiment, ni la réduit, mais ça me conforte un peu dedans. Par contre ma première colocataire en première année post-bac, une genre de meuf qui avait un ADHD à moitié diagnostiqué à 18 ans ben ça lui permettait de grave se focus c'était insane. Moi, c'était tout l'inverse^^


I don't need to know what's real or not no more

Hors ligne

 

krakra 
Nouveau Psycho
France
821
Inscrit le 10 Oct 2016
182 messages
J’ai fumé 3 gramme de kush et J’ai la même motivation que mon chat obèse qui a 22 ans.
Moi je fais comme mon chat croquette canapé et canapé croquette, après voilà J’ai le QI d’une moule.
PS je ne tiens pas à stigmatiser les chats et les moules.

Hors ligne

 

Matthew 420-247 
Banni
France
446
Inscrit le 10 Nov 2019
154 messages
Ocram, Michael Phelps était très directe quand le photo du lui fumant un bong était publié. Il a dit fumer de l'herbe pendant le off Season et l'entraînement non surveiller depuis qu'il était au lycée. En quoi il est pire comme exemple que Bill Gates ou Steve Jobs? Michael Phelps à cassé lui même le stéréotype d'un fumer d'herbe démotivé pour un grand nombre de mes compatriotes américains. Puis avec les "smokers coming out" d' Obama, Steve Jobs et Bill Gates le stéréotype d'un fumer con était brisé.   De plus il y a pas mal de fumeurs d'herbe qui joue au NBA NFL MLB aux states.

Hors ligne

 

Matthew 420-247 
Banni
France
446
Inscrit le 10 Nov 2019
154 messages
"prendre un cas particulier ou pire, son propre exemple, pour en faire une vérité générale, ça n'a rien d'un contre argument bien au contraire, c'est un simple sophisme bas de gamme, le niveau 0 de l'argumentation". Et pourtant c'est exactement ce que le poste initial fait.  Il fait une vérité général comme quoi le cannabis démotive car il a vu "quelqu'un" donc même pas lui même, qui était " démotivé " à cause de cannabis...si le cannabis démotive comment est ce possible de mener une vie comme la mienne?

Hors ligne

 

janis 
Modérateur
France
5000
Inscrit le 07 May 2018
1413 messages
Blogs

Matthew 420-247 a écrit

"prendre un cas particulier ou pire, son propre exemple, pour en faire une vérité générale, ça n'a rien d'un contre argument bien au contraire, c'est un simple sophisme bas de gamme, le niveau 0 de l'argumentation". Et pourtant c'est exactement ce que le poste initial fait.  Il fait une vérité général comme quoi le cannabis démotive car il a vu "quelqu'un" donc même pas lui même, qui était " démotivé " à cause de cannabis...si le cannabis démotive comment est ce possible de mener une vie comme la mienne?

Matthew,

tu ne peux pas faire de ta vie un cas universel….chacun réagit différemment et je trouve le verbe "démotiver" mal à propos dans la discussion, il attribue au cannabis une action péjorative. Le cannabis peut parfois stimuler ou non.


J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi-même

A. Artaud

En ligne

 

blastfunk 
Survivant des années 80
2210
Inscrit le 08 Jul 2018
352 messages
Bonjour à tous,

Les personnes qui fument du cannabis expérimentent bien souvent ce qu'elles ressentent comme un bénéfice immédiat, et c'est pour cela que nous fumons.

Par contre, la prise régulière de cannabis et surtout par la voie de la combustion ouvre la porte à toute une kyrielle d'inconvénients qu'il faut également connaître.
Ce que l'on nomme "syndrome amotivationel" en est un et il est peu documenté en littérature (qui semble préférer d'autres aspects ) et bien que la plupart des fumeurs de cannabis en aient fait l'expérience.
On peut néanmoins consulter par exemple ce document :cdeconse.pdf, ou les potentiels effets négatifs du cannabis sont répertoriés et aussi au niveau psychologique. On peut lire également effets-nefastes-cannabis.pdf
ou encore canna-troubles-psy.pdf. On y voit que l'impact au niveau neurobiologique, pour le moins, est important.

On trouvera certainement toujours des exemples de personnes qui restent performantes après avoir fumé mais il faudra aussi  convenir que ce n'est pas la majorité. C'est d'ailleurs une des raisons de fumer, rompre avec la performance, déconnecter pour quelques instants, apaiser temporairement le corps et l'esprit.

Et pour ceux qui ne pensent pas qu'un tel syndrome puissent exister chez les autres (qui ne sont pas forcément tous dépressifs comme il est dit plus haut), je leur conseille d'essayer d'aller piquer un 100 mètres à fond juste après avoir fumé un bon gros joint de résine, afin qu'ils puissent vérifier eux-mêmes leur hypothèse en testant leur propre motivation. Peut-être n'est-ce pas un bon exemple (quid de Yannick Noah me dira-t-on ? smile) mais ça m'étonnerait beaucoup de se sentir conserver toute son énergie et motivation lors d'une telle expérience.
Tout simplement le cannabis ne sert pas à ça, il peut exacerber l'imaginaire, détendre, induire le sommeil, apaiser la douleur et l'anxiété, mais semble bien aussi posséder un aspect péjoratif sur la volonté de l'individu (consultez la doc en détail, si besoin j'en ai d'autres). Ces aspects opposés sont peut-être d'ailleurs liés entre eux, je ne sais pas.

Le cannabis, malgré ses nombreux intérêts et bénéfices, peut aussi entraîner bon nombre d'effets indésirables et c'est aussi un aspect à considérer; il possède des inconvénients et n'est pas un remède à tout.
Cela fait environ quarante ans que je fume et j'ai moi-même pendant longtemps refusé d'accepter cette réalité, que j'arrive mieux à présent à constater.

Bon confinement à tous !!!
Blast.

Dernière modification par blastfunk (19 mars 2020 à  01:50)


Ma vie m'appartient.

Hors ligne

 

Trippouw 
Nouveau Psycho
France
302
Inscrit le 12 Jan 2020
173 messages
De mon avis personnel, Matthew semble clairement oublier une chose avec des référence comme Bill Gates et Steve Jobs, il ont clairement pris des drogues oui, mais quand ils ont monté leurs boites, ils ont travaillé jour et nuit et je pense pas que le soir sa rouler un petit joint pour dormir lol

La drogue pour avoir les idées, mais pour travaille et diriger des mouvements important sa me semble peu probable.

Et pour mon avis sur la motivation, c’est personnel à chacun clairement on ne peut pas trop établir de règles je pense et en plus cela dépend de pleins de conditions.. si on est très mal de base sa va plutôt avoir tendance à pousser vers le manque d’envie tandis que une personne avec un bon état d’esprit va le vivre tranquille et ne perdra un poil de sa forme !

Avis personnel bien entendu.

Dernière modification par Trippouw (18 mars 2020 à  23:57)

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
10711
Inscrit le 04 Aug 2014
7253 messages

Ce que l'on nomme "syndrome amotivationel" en est un et il est peu documenté en littérature (qui semble préférer d'autres aspects )

C'est normal que tu ne trouves pas grand chose sur ce syndrome qui serait spécifique au cannabis.
Pas de syndrome amotivationnel avec d'autres drogues ?
Puisque tu es si bien documenté, je te mets au défi de publier ici une étude qui met en évidence un syndrome amotivationnel spécifique au cannabis.
Tu n'en trouveras pas... A part quelques vieilleries qui ne sont plus reprises que par certains mouvements prohibitionnistes. (escapad, c'est 1990^^)
La dépression, la baisse de motivation ne sont pas seulement corrélées à une conso de cannabis.

Tout simplement le cannabis ne sert pas à ça, il peut exacerber l'imaginaire, détendre, induire le sommeil, apaiser la douleur et l'anxiété

Tu veux apprendre à chacun comment et pourquoi utiliser le cannabis ?
Merci de parler en Je, sinon, cela te donne un côté père la morale qui fout tout dans le même sac sans regarder ce qui se passe autour.
Chacun utilise le cannabis comme il le souhaite et s'en sert comme il veut ou peut...

Je vais te démontrer que le cannabis est aussi utilisé par les sportifs.
Déjà, le cannabis, c'est vague...

Les producteurs d'herbe et de CBD sont désormais des sponsors pour des sportifs ou des évènements, le CBD n'est pas interdit et c'est un super produit de récupération. (ultra trail, arts martiaux par exemple)

Pour Avery, fumer du cannabis est un mode de vie qui convient parfaitement à la course longue distance. Surtout en pleine nature. Et à Steamboat Springs, la station de montagne du Colorado où il vit, le cannabis chez les coureurs est progressivement rentré dans les moeurs : « Environ 80% des coureurs sont des consommateurs de cannabis dans les environs de Steamboat » estime Avery.
« Je pense que tous les coureurs d’ultra apprécient les longs moments de solitude inhérents à ce sport. Et le cannabis permet de vivre et d’apprécier cela de manière plus forte, plus intense. » Le cannabis serait donc aux longues sorties ce qu’est le sel à un bon bifteck : un exhausteur de saveur ! Rappelons tout de même que la consommation de cannabis est totalement illégale en France, et répréhensible par la loi.

À ceux qui lui diraient que fumer nuirait à ces performances, il répond en prenant la problématique à l’envers avec une pointe de taquinerie : « C’est vrai que mon entraînement est plus efficace lorsque je ne fume pas. Je suis plus déterminé, je me sens extrêmement concentré et je ne pense qu’à courir vite et à dominer la montagne. Mais c’est justement de ça que j’ai envie de m’écarter parfois. Quand tu cours en montagne, c’est vraiment cool de courir au rythme qui te semble le plus naturel. Et le cannabis est plutôt idéal pour adopter ce rythme et te sentir bien. Certes, ce rythme n’est pas très rapide ! Les sorties rapides occupent environ 20% de mon entrainement. L’autre partie, ce n’est que du plaisir. Et d’un autre côté, je peux aussi dire que je ne me blesse jamais car la plupart de mes runs sont tranquilles (rires). Je ne suis jamais blessé car je suis défoncé et je cours lentement ! »

Lentement, tout est relatif. Un rythme de 10 km/h, c’est effectivement lent. Mais quand il est tenu sur 80 km avec du dénivelé, la conception de la lenteur est à reconsidérer. Car ce n’est pas en courant lentement que l’on peut gagner des courses comme la Hurt 100 à Hawaï avec plus de 2h d’avance sur son dauphin en janvier dernier, ou terminer 6e de la Western States Endurance Run en 2017, l’un des trois 100 milers les plus réputés des États-Unis. Les 100 milers (161 km) d’ailleurs, il en avait fait sa spécialité. Jusqu’à envisager la barrière au dessus : les 200 milers.

Vu que la consommation de cannabis n'est plus formellement interdite partout aux USA, sauf en compétition, de plus en plus de sportifs font leur coming out outre Atlantique.

il possède des inconvénients et n'est pas un remède à tout.

Qui le prétend ici ?
Tu es hors sujet encore...

la voie de la combustion

Encore une fois, qui prétend que c'est bon pour les poumons ou le système respi ?
Encore hors sujet. Tu te bats contre des moulins à vent.

Même si de nombreux sportifs de haut niveau avouent consommer du cannabis, voire en fumer, je conseille à tous ceux qui allient cannabis et sport, que ce soit pendant l'effort ou pour la récupération, de vaporiser.

je leur conseille d'essayer d'aller piquer un 100 mètres à fond juste après avoir fumé un bon gros joint de résine

Quel argument ridicule, c'est digne de Mathiou, en plus amusant.

Le cannabis est la plupart du temps utilisé pendant l'entrainement ou surtout après comme produit de récupération.

C'est malhonnête intellectuellement, je n'ai jamais prétendu que s'encrasser les poumons était bon pour le sport ou bon pour la motivation. mad

Je n'ai jamais prétendu que le cannabis n'allait pas altérer la motivation chez certains, mad je rappelle simplement qu'un syndrome amotivationnel spécifique au cannabis n'existe pas.

Pourquoi tu ne proposes pas un 100 mètres sous binooze ou héroine ?

Cette représentation erronée et malsaine, généralisante et stigmatisante de l'usager de cannabis est en train de disparaitre fort heureusement.

Il est bien entendu possible de concilier cannabis et sport, y compris en compétition, y compris à très haut niveau et ce n'est pas exceptionnel... Cela devient courant que des joueurs l'admettent en particulier, en Basket aux states en ce moment.

L'EDF a gagné la coupe du monde avec deux gardiens qui avaient été testés positifs au cannabis et d'autres qui fumaient des clopes.
Laurent Blanc est passé à la touillette à café en substitut au tabac quand il est devenu entraineur sur le banc où il est interdit de fumer.

Mais les mouches ont changé d'âne, quand il n'est plus question d'interdit, l'image du consommateur de cannabis change, les sportifs parlent.

Désolé pour certains, mais consommer du cannabis ne condamne pas forcément à bouffer des chips dans un canapé dans la majorité des cas...

Barthez et Lama sont des sportifs accomplis et pas des exceptions.
Les deux ont été testés positifs. Depuis, aucun joueur n'a été sanctionné pour des traces... voire plus, les contrôles antidopages peuvent  être strictes, parfois c'est une supercherie pour faire croire que les sportifs ne se droguent pas eux aussi.

J'ai vu Barthez à 4 pattes chercher la boulette dans la pelouse après un match au vélodrome.
Il avait demandé de quoi fêter la victoire dans les tribunes, un supporter lui avait lancé la boulette qu'il cherchait.
Alors effectivement la combustion pose souci, mais dire que la conso de cannabis est dans la majorité des cas un frein, c'est se voiler la face et faire l'écho des hygiénistes.

https://cannabis.net/blog/sports/athlet … s-win-gold

J'attends en tout cas que tu publies ici des résultats d'étude sur un syndrome amotivationnel spécifique au cannabis.

Les sportifs de niveaux olympiques ( comme Phelps) ne peuvent pas consommer du cannabis lors de leurs entraînement et de leurs compétitions car il se feraient péter pour dopage.

Plus maintenant, avant, pour la plupart des fédés, de simples traces comme au volant te condamnaient pour dopage.
La plupart des fédés ont assoupli les taux de positivité, montrant qu'elles acceptent la consommation de cannabis en dehors de la compète.
Tu n'es pas obligé de me croire, mais j'ai un poto d'enfance à la retraite qui a fait carrière à haut niveau, joué dans les plus grandes équipes européennes de rugby, joué au plus haut niveau en équipe de France...
Il n'a jamais été contrôlé positif au cannabis en plus de 15 ans de fumette à haut niveau...
Les contrôles antidopages sont parfois une formalité, le suivi longitudinal peut tuer la poule aux œufs d'or.

Si les fédés cherchaient à exclure tous les "drogués" et pas qu'au cannabis en les confondant pour des traces, elles détruiraient leur star système.

Les plus protégés sont les footballers par exemple.
Aucun ne fume du cannabis, disons, aucun n'a été testé positif dernièrement, circulez, il n'y a rien à voir. (un peu de schnouf en boite, mais pas de dopage selon le président Blatter^^)

De plus en plus de monde consomme du cannabis, les sportifs aussi, y compris à haut niveau.

Le mythe d'un corps sain dans un esprit sain et la vision franchouillarde du cannabis en prennent un sacré coup.

Les ravages du cannabis sur un footballer de très haut niveau :

Les ravages du cannabis


Il a du cacher les chips.^^

Juninho, devenu un fervent défenseur de la légalisation du cannabis depuis qu'il n'est plus joueur. Les langues se délient...

Perso, j'ai allié cannabis et sport avec succès, en particulier sur le demi fond ou l'apnée, voire même en sport co quand je pouvais passer 4 heures sur un terrain de foot avec quelques pose bédos.
Les muscles sont moins tétanisés, l'effort long est moins douloureux, le cerveau se met moins en mode prudence face à l'effort de longue durée.

J'ai constaté les dégats de la fumée sur mon corps, bien entendu, mais ce qui aussi très nocif, c'est le manque d'exercice.
J'ai testé ma capacité pulmonaire dernièrement, tabagisme et cannabis ne sont pas formidables, mais je parviens encore à dégouter des jeunes sportifs qui ont 30 ans de moins que moi lors de sorties apnée.

Il est même possible d'être un grand sportif, un champion en fumant des clopes.

Les exemples ne manquent pas, mais je prends le risque que tu pondes un message sur les méfaits du tabac que tout le monde connait au passage...

Attention, je ne dis pas que le tabac est bon pour le sport... Peux tu relativiser mes propos sans partir en croisade contre le tabac ?

Dernière modification par Mister No (19 mars 2020 à  10:26)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
10711
Inscrit le 04 Aug 2014
7253 messages
Un dernier pour la route, de nos jours, les médecins n'ont pas assez d'études qui démontrent une spécificité de la démotivation.
Si tu prends la peine de chercher des résultats qui ne sont pas en Français et pas des études qui ont 30 ans, tu te rends compte que la conclusion est à l'opposé de tes certitudes.

Studies suggest that people who user moderate amounts of marijuana show no personality disturbances. This finding raises the important issues of how much the term “moderate” implies, how long the people in these studies been smoking marijuana, and at what age they began smoking.

In contrast, people who are heavy users of marijuana for a prolonged period of time were characterized as suffering from apathy, dullness, lethargy, and impairment of judgment, i.e. the classic amotivational syndrome.

Whether the amotivational syndrome exists or not is still controversial; there are still too few poorly controlled small studies that do not allow a definitive answer. Also, most people who use marijuana do not develop this syndrome.

https://www.psychologytoday.com/us/blog … ijuana-use

Abstract

Heavy smokers and light smokers of marijuana were compared for general psychological health, stable personality traits, changes in personality induced by long-term use of marijuana, effects of multiple drug use, and the "amotivational syndrome" that is said to result from heavy use of the drug. Results did not indicate any overall pattern of excess psychopathology for either group, although significant differences were found in levels of depression and organicity and in various personality traits. The findings suggest that heavy use of marijuana may be related to already existing depression and that impaired motivation may be a manifestation of depression rather than a consequence of frequent mairjuana use.

J'attends que tu me cites des études récentes...

Dernière modification par Mister No (19 mars 2020 à  10:46)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

blastfunk 
Survivant des années 80
2210
Inscrit le 08 Jul 2018
352 messages
Salut M. No, et drapeau-blanc

Je n'ai pas tout lu mais je ne voulais pas te vexer, je ne m'attendais pas à tant de véhémence.
En fait si, un peu...
Lis la doc tout de même, par acquis de conscience. C'est des données scientifiques, je ne suis pas le bras armé des prohibitionnistes, je pense pour mon propre compte et apprécie le cannabis.


Bonne journée M. No, je ne désire pas entamer une polémique stérile et qui plus est n'a pas lieu d'être.

Cordialement,
Blast.

PS: je le savais bien que le coup du 100 mètres ça passerait pas... smile

Dernière modification par blastfunk (20 mars 2020 à  11:33)


Ma vie m'appartient.

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
10711
Inscrit le 04 Aug 2014
7253 messages
Yo, pas der souci, aucune chance d'être vexé, au contraire j'adore pouvoir échanger, y compris si nous ne sommes pas d'accord.

je ne désire pas entamer une polémique stérile

Ce n'est pas stérile, pas une polémique, juste un débat d'idée que tu fuis quand je te demande de citer...

Je voulais juste recadrer et signaler que le syndrome amotivationnel spécifique au cannabis n'a pas été prouvé scientifiquement...

L'avis de ce psy montre que depuis les anciennes études que tu as citées et que je connaissais déjà.
Contrairement à toi, je ne suis pas borné et je m'ouvre aux avis contraires.

Je te traduis donc l'avis de ce psy, si tu ne le lis pas, c'est utile pour ceux qui veulent en savoir plus.
Pour te donner une idée, les docs que tu as publiés s'appuient parfois sur des études de 1990...
Voilà un avis qui a 24 ans de plus...  24 années durant lesquelles rien n'a été prouvé...


L'existence ou non du syndrome amotivationnel est toujours controversé ; il y a encore trop peu de études mal contrôlées qui ne permettent pas une réponse définitive. De plus, la plupart des personnes qui consomment de la marijuana ne développent pas ce syndrome.

Les résultats suggèrent que l'usage intensif de marijuana peut être lié à la dépression déjà existante et que la motivation altérée peut être une manifestation de la dépression plutôt qu'une conséquence d'une consommation fréquente de marijuana.

Je n'ai pas tout lu

Tu devrais, prends ton temps, il est toujours désagréable de se rendre compte qu'inconsciemment, il est possible de véhiculer des clichés éculés prohibo et d'en souffrir, y compris chez les usagers.

Bonne journée.

Dernière modification par Mister No (19 mars 2020 à  16:01)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

blastfunk 
Survivant des années 80
2210
Inscrit le 08 Jul 2018
352 messages
Mais je n'ai pas dit qu'il existait en particulier ce syndrome, relis mon post M. No ! beaucoup de personnes font ce genre d'expérience, qu'on nommera ou qu'on ne nommera pas, c'est juste ce que je veux dire. .Et il y aura des cas où le cannabis dynamise, je ne dis pas le contraire bien sûr.
Je ne pense pas qu'on puisse penser en ces termes, c'est effectivement un peu trop réducteur et je n'aime pas non plus étiqueter trop vite quelque chose ou quelqu'un dans un esprit de de structure.

Par contre je crois, comme je le disais plus haut, que la consommation de "cannabis " peut, dans certains cas, en particulier celui de la combustion mais pas seulement, occasionner des effets désagréables ou non désirés et je trouve RdR et même logique de considérer cela dans le cadre d'une consommation avertie. C'est tout.
C'est bien documenté, on peut facilement accéder à la documentation si jamais on la cherche et j'en ai fourni moi-même, il y en a des témoignages ici-même, ça n'a rien de malhonnête de le rappeler.

Mon propos n'est absolument pas de diaboliser le cannabis, je le répète, je ne remets pas en cause ses multiples bienfaits, j'en utilise régulièrement pour une neuropathie et c'est très efficace.

Tout cela est simple à comprendre, il n'y a pas de sous-entendu et c'est pas pour polémiquer à l'infini avec toi.

Bonne soirée de confinement

PS : je m'excuse encore pour cette histoire de Yannick Noah, je ne sais vraiment pas ce qui m'a pris...

Dernière modification par blastfunk (19 mars 2020 à  19:28)


Ma vie m'appartient.

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
10711
Inscrit le 04 Aug 2014
7253 messages
WTF Yannick Noha?
No problemo pour moi.
J'ai pas de rancune ou quoi que ce soit, faut prendre de la distance... Et je sais que je peux être rugueux comme une langue de chat.
No problemo.
Merci de ta réponse.

Bon confinement et soyez prudents même si parfois les keufs ont peur de 's'approcher et ou de pas faire de GaV en ce moment.

Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
10711
Inscrit le 04 Aug 2014
7253 messages
WTF Yannick Noha ? lol
No problemo pour moi.
J'ai pas de rancune ou quoi que ce soit, faut prendre de la distance avec ces écrits figés ... Et je sais que je peux être rugueux comme une langue de chat.

Merci de ta réponse.

Bon confinement et soyez prudents même si parfois les keufs ont peur de 's'approcher et ou de pas faire de GaV en ce moment.

Just say no prohibition !

Hors ligne

 

RandallFlag 
Tonton floodeur
7221
Inscrit le 24 Jul 2018
1899 messages
Perso quand je fume:

Un peu, ça me motive à faire des choses, bricoler, aller bosser, etc etc.

Beaucoup, ça me donne envie de rien branler sur le canapé à regarder des films.

Ça dépend donc de la dose, pour moi.
Ainsi que du produit, et de l'état d'esprit aussi bien sûr.

Alors a 42ans j'arrive à bien gérer le truc, et je connais le phénomène par cœur après 25ans de conso.
Mais sur un novice ou quelqu'un de peu d'expérience.... Ça peut bien plomber niveau motivation si conso régulière.

Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît.

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Numérique et usage(r.e.)s de drogues, l'enquête continue ici !
    Il y a 4jCommentaire de jegthegui (6 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    Il y a 2jCommentaire de Mith (42 réponses)
     Forum 
    Coke grasse intapable?
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Dégun dans [Cocaïne-Crack...]
    (7 réponses)
     Forum 
    Expériences - Soirée trop chargée sous taz
    Il y a 10mnCommentaire de LaGrosseMenace dans [MDMA/Ecstasy...]
    (2 réponses)
     Forum 
    La N-méthyl-N-propyltryptamine | MPT | Pas d'avis tranché
    Il y a 3hCommentaire de SillyCone dans [RC Psychédéliques...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Interaction & Mélange - Poppers, toux et mélange avec xanax et Abilify
    Il y a 3hNouvelle discussion de EncoreUneMarie dans [Poppers, solvants et...]
     Forum 
    Clonazolam - 1g a acheté par folie
    Il y a 4hCommentaire de marvin rouge dans [RC Benzodiazépines...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Hallucination - Grosse hallucinations sous TAZ.
    Il y a 4hCommentaire de marvin rouge dans [MDMA/Ecstasy...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Envoi postal avis
    Il y a 4hCommentaire de Rotastyk dans [Cannabis...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Culture - HELP culture Psilocybe Azurescens Extérieur
    Il y a 4hCommentaire de Davidada dans [Psilocybe - Champigno...]
    (2 réponses)
     Blog 
    La metha et moi
    Il y a 8hCommentaire de Cosmococcyque dans le blog de Viaflie
    (5 commentaires)
     Blog 
    Photothèque de FDL
    Il y a 12h
    6
    Commentaire de FrenchDrugsLover dans le blog de FrenchDrugsLover
    (37 commentaires)
     Blog 
    La pandémie entraîne une hausse des overdoses d’opiacés au Canada
    Il y a 19hNouveau blog de hyrda dans [Actualités]
     
      QuizzZ 
    Evaluer la gravité de votre addiction
    Dernier quizzZ à 01:04
     PsychoWIKI 
    Cannabis, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Virani nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     DMT + The machine, premières expériences
    par Janoooo, le 14 Jun 2020
    Hey ! Je viens de me lancer dans mon premier achat sur le deep, j'ai commandé la fameuse DMT qui me tentait depuis tout ce temps ! J'ai donc reçu 0.250mg de poudre '' jaune '', que j'ai partagé en doses d'environ 0.020-0.025, en partageant des 0.1 en part égale, car pas de balance au miligrame....[Lire la suite]
     Attention chantage
    par kakeop, le 07 Jul 2020
    Salut, je tiens à partager une expérience qui je l'espère permettra à certains d'éviter de se faire arnaquer. Un beau matin je reçois une lettre, la voici : Bonjour, je suis votre facteur ou votre dealer comme vous préférez. J'ai souvent remarqué dans des enveloppe bulle avec l'intérieur...[Lire la suite]
     1P-LSD 200ug, "When the Rain Begins to Fall"
    par Johan89, le 23 Jun 2020
    A la vue des événements et de ce que m’évoque ce trip, j’ai décidé de donner un titre à ce récit : « When the Rain Begins to Fall » (en référence au titre de Pia Zadora, Jermaine Jackson). A propos de moi : Homme, 1m86, environ 70kg, aucune tolérance au LSD au moment de la prise, pa...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    la meth asiatique sa envoie du lourd en général ! bkk2012 dans [forum] Que vaut la meth du deep Web
    (Il y a 10h)
    les ravages des chrétiens sur les VRAIE tradition d'Europe bullshit anti chrétie dans [forum] Présentation de mon ebook : Le Pèlerin Lysergique
    (Il y a 11h)
    bel aspect Mr No dans [commentaire de blog] Photothèque de FDL
    (Il y a 23h)
    Un témoignage édifiant / Blast dans [forum] A quel dose le lyrica devient il "récréatif"
    (Il y a 24h)
    Réction disproportionnée dans [forum] Comment c'est la meth ?
    (Il y a 24h)

    Pied de page des forums