Envie de vider mon sac, est ce le bon endroit? / PsychoACTIF

Envie de vider mon sac, est ce le bon endroit?

Publié par ,
3785 vues, 40 réponses
Pakpakpako 
Nouveau membre
France
1000
Inscrit le 11 Aug 2020
21 messages
Salut,

Nuit [label=/sujet/blanche a écrit

blanche[/label] Anouk]Quand je te lis, peut-être que je me trompe certes, mais tu donnes l’impression de vivre une certaine solitude, comme si au final l’alcool ou le cannabis était pour toi un lien social, un objet devenu sujet et donc un ami. Dans ton récit tu n’évoques d’ailleurs pas les émotions, sentiments vécus face à cette situation, je me demande alors pour quelles raisons tu n’en parles pas.

Je pense que tu as raison sur certains points, pas trop sur le fait du lien social, a mon avis les drogues créent des liens entre les gens tout simplement parce qu'ils sont dans le même état d'esprit, mais c'est pas la drogue qui crée les liens d'amitiés, c'est un truc qu'on partage mais de base on est tous intéresses par la musique, les mêmes délires, etc. J'ai croisé des tas de "stoners" avec qui je partageais  très peu de choses en commun, je parle pas de l'alcool ni des drogues dites dures, là, c'est un autre level plus complexe. Disons que à ce moment là j'avais trouvé des vrais potes dans le même état d'esprit et que le cannabis nous réunissait d'autant plus.

Sur le reste tu as tout a fait raison, je pense que je "m'analyse" bien, limite trop, ca a toujours été un de mes soucis, je n'arrive pas a  ne pas analyser tout ce que je fais, tout ce que je dis, de repenser a chaque mots et phrase que je dis. Et j'ai toujours eu des problèmes d'anxiété social et d'anxiété en général, quand j'étais petit c'était "oh il est timide c'est chou", non bitch je suis pas a l'aise et j'ai peur d’être jugé, c'est pas chou.
Quand j'ai pris un benzo pour la 1ere fois vers 26-27 ans, j'ai eu ce fameux sentiment de "Oh putain c'est donc comme ca que la majorité des gens vivent"  et j'ai chialé dans les bras de mon père comme si dorénavant je savais comment vivre ma vie sans encombre. Sauf que non évidemment.

Dernière modification par Pakpakpako (05 septembre 2020 à  23:23)

Hors ligne

 

Pakpakpako 
Nouveau membre
France
1000
Inscrit le 11 Aug 2020
21 messages
Je continue le récit, tu as raison je ne parle pas suffisamment de mes sentiments, mais j'aime bien poser au clair mes actes, les plus minables soient-ils, les faits quoi.

Je fais donc parti des stoners du campus pour faire simple, on passe des soirées merveilleuses, on se tape des délires et fous rire comme le canna peut en apporter. On écoute de la bonne musique à en pleurer et à se serrer dans les bras tellement le son est bon, tout le monde nous comprend pas mais on s'en bat les couilles, c'est con pour eux de passer à coté de ca (la musique a toujours été un gros aspect de ma vie).
Pour l'anecdote je me souviens d'une soirée où on écoutait ca a un moment  (après avoir plongé dans les tréfonds de youtube), et ma coloc qui est entré et nous dévisageait en mode what the fuck, et nous qui nous nous tapions des barres à en plus finir devant sa réaction.

Forcément si je puis dire, l'ouverture d'esprit étant là, on parle d'autres drogues, psychédéliques notamment, champis, salvia, LSD, DMT et ses diverses formes naturelles. Egalement de spiritualité (c'est lié forcément imho), et on parle pendant des heures de ce qu'on fout là, a vivre cette putain de vie dans ce fucking univers.

On en arrive (en gros) tous au même constat, on en a sacrément aucune idée de ce qu'on fout là, tout ca nous dépasse complètement, on a des théories mais on en sera jamais vraiment sûr toutes façons, donc let it go...
Aujourd'hui j'ai une pensée mais faudrait des pages pour le développer et c pas le sujet.

On parle aussi de "Complotisme", oh le fameux méchant mot...
Le 11 septembre, est-il vraiment besoin de développer? une tour WTC7 qui tombe toute seule, le pentagone qui est un des bâtiments les plus surveillés au monde et qui est encore aujourd'hui incapable de montrer une image d'un avion se crashant dessus, j'en passe, vous connaissez. On parle des théories, JFK, MK Ultra, Skull and Bones, les aliens sur terre aka les dieux descendant du ciel dans leurs chariots de feu, les sumériens, etc. Je n'adhère pas à tout loin de là, et j'ai appris à me méfier des théories qui sont aussi vaseuses, mais je me rends bien compte qu'il y a des trucs plus que flous dans la "version officielle" qu'on nous bourre le bec avec.

Arrive un temps où mes 6 mois d'école touchent à leurs fins, faut que je quitte mes potes et retourne en France finir ma licence.

La suite plus tard

Hors ligne

 

Nuit blanche Anouk 
Nouveau membre
Suisse
200
Inscrit le 26 Nov 2019
41 messages
Mais du coup, si tu dis avoir eu des problèmes d’anxiété  sociale , il y a un lien avec tes consommations d’alcool, cannabis etc?
Peu être aussi que la conso t’as permis de lâcher prise, de perdre le contrôle vu que tu es qqn qui est bcp dans le mental

On attend la suite smile

Dernière modification par Nuit blanche Anouk (07 septembre 2020 à  14:18)

Hors ligne

 

Pakpakpako 
Nouveau membre
France
1000
Inscrit le 11 Aug 2020
21 messages
Salut

Nuit [label=/sujet/blanche a écrit

blanche[/label] Anouk]Mais du coup, si tu dis avoir eu des problèmes d’anxiété  sociale , il y a un lien avec tes consommations d’alcool, cannabis etc?
Peu être aussi que la conso t’as permis de lâcher prise, de perdre le contrôle vu que tu es qqn qui est bcp dans le mental

Salut,

C'est clairement le cas oui. Faut pas se mentir, j'ai choisi la solution de facilité, au lieu de régler mes problèmes je les ai anesthésies à base d'alcool et de cannabis (même si pour cette époque là je considère pas le cannabis comme étant un problème, on s'enfumait la gueule mais c'était toujours social et ne me posait aucun soucis à gérer ma forme physique, mes études etc). Plus tard ca l'est devenu par contre, où je l'utilisais / abusais justement pour éviter mes problèmes perso.

Je rentre donc en France pour finir ma licence, les adieux avec mes potes / colocs / "copine" sont douloureux, après avoir quitté le campus et conduit 500 mètres je m'arrête dans ma voiture et chiale de quitter tout ca. J'ai toujours eu un pb à exprimer mes sentiments ouvertement devant les autres, et on m'a souvent fait la remarque que j'avais l'air "dead inside", mais les vrais amis et ma famille acceptent ca et savent que c'est dans ma façon d'être... Non pas que ce soit une chose positive évidemment.

Mais en même temps je suis content d'avoir vécu ca, d'avoir "tout plaqué" pour partir à l'étranger, rencontrer des gens d'autres cultures et les Pays-Bas est vraiment un pays agréable à vivre (non je ne parle pas que du canna légal). Je suis chaud pour continuer dans ma lancée et toute bonne chose a une fin.

Je retourne donc dans la ville française où je fais mes études, je suis toujours autant fauché évidemment et me retrouve à louer une chambre sous les toits dans une maison d'une famille "bourge", le terme bourge est un peu péjoratif je m'en excuse mais c'est pour faire simple. 7 mètres carrés, toilettes et salle de bain partagée avec des gens avec qui j'ai aucune affinité, évidemment c'est pas l’extase mais ils ont toujours été réglo. Interdit de fumer dans la piaule, je dois descendre 4 étages et risquer de les rencontrer dans les étages à chaque fois, je vais dans ma voiture pour fumer des clopes et écoute la radio, Nova notamment (fuck la quantité de pubs mais y'a du bon son) et passer qques moments "libres".

A ce point là il me reste 3-4 mois d'études, pas de soucis là dessus, mes études m’intéressent vraiment, je fais le minimum+ disons, taffe quand il faut et ca passe pas de soucis. Je retourne au spot où j'allais courir, c'est vraiment un plaisir. L'endroit est vraiment stylé, et ca me carry et me motive de fou, la musique également évidemment, j'aurais été incapable de trouver la motiv de courir 10 kms autour d'un stade par exemple...Les fameux "Set and settings".
Je reprends également le boulot de préparateur de commande au smic dès que je peux, je faisais du bon taff donc les mecs me reprennent sans soucis. Pareil qu'avant j'ai 2-3 "potes" de promo mais je sors jamais par manque de thune / de sommeil / facilité (fainéantise?), je suis tout seul le soir dans ma chambre, avec internet, le porno et les jeux vidéos.

Moi qui passais littéralement tous les soirs avec mes potes, copine, etc aux Pays-Bas, là ca fait vraiment mal au moral, mais je fais rien pour socialiser je l'admets. A ce moment là je recommence à me racheter de la tise, je sais plus exactement pourquoi mais je passe à la bière forte (plutôt que le vin de table en teille de plastique), honnêtement je sais plus pourquoi (avec le recul le vin était moins cher ratio défonce...). Je bois 5-6 canettes  de 0.5L de bières low cost, 8.6, Amsterdam navigator vous connaissez, ma préférée était celle de couleur bronze dont j'ai oublié le nom, à genre 8.5% dont je trouvais actuellement le goût plutôt bon x).

Niveau cannabis je stop quasi complet, par manque de thunes, et parce que j'avais aucun plan (même mes connaissances de promo galéraient), j'aimerais bien c'est sûr mais j'ai aucun soucis d'addiction avec, donc c'est comme ca. L'interdiction de fumer des clopes dans ma chambre vole en éclat très vite, quand t'es bourré t'as pas envie de descendre les étages et de risquer de croiser des gens, je fume à la fenêtre et ma foi n'ai jamais eu de problèmes.

Les canettes s'accumulent au fil des jours, et genre une fois par semaine j'en descends un sac poubelle entier, gare bien sûr à pas le faire quand je risque de croiser du monde. C'est pas sorcier au final, je me cache et fais le moins de bruit possible après avoir analysé les bruits environnants du reste de la maison, je pense que beaucoup d'alcooliques connaissent ca, mais ca se dissimule et on apprend à se débarrasser des preuves...

Dernière modification par Pakpakpako (08 septembre 2020 à  03:46)

Hors ligne

 

Pakpakpako 
Nouveau membre
France
1000
Inscrit le 11 Aug 2020
21 messages
Cette période de ma vie n'est pas la plus intéressante à mon avis, sûrement aussi parce que j'ai consacré mes soirées à les oublier...Bref je n'ai rien fait de spécial en soi.

Je passe à la suivante. Je valide ma licence sans soucis, gros taff pour les exams et ca passe.

Ma filière m’intéresse pour de vrai (désolé je veux vraiment pas dire), mais c'est dans les sciences naturelles. J'adore comprendre comment tout ca est fait, et ma compréhension de la science qui va de plus en plus profond ne fait que me conforter dans mon opinion que rien n'existe par hasard, c'est juste trop parfait.
Mon père est chaud pour me payer un master, je suis chaud aussi, je sais foutrement rien de ce que je veux faire comme métier, mais au moins j'étudie un domaine qui m’intéresse, chose qui me manquait avant.
Il sait que je suis paumé dans cette société, on en parlé souvent ensemble (même si je cache ma conso d'alcool à tout le monde hein) et il est passé par là, ainsi que de spiritualité, et il a été super et m'a aidé à réfléchir à "tout ca" (limite trop?). Il était dans la wave new age de l'époque / hippie pour simplifier, désolé c'est grossier de simplifier comme ca.

Je pense qu'il était dans un cas complexe où tu peux pas trop dire à ton fils, "oui vas y suis tes instincts, quitte ce système corrompu qui est néfaste pour l'être humain, quitte tout et vas élever des chèvres dans le Larzac". Putain je simplifie beaucoup, je suis désolé mais vous comprenez ce que je veux dire. J'ai toujours eu énormément de respect pour les marginaux, hippies, punks à chiens, ravers, travellers, pas besoin de guillemets.
Et évidemment il souhaite que je m'intègre au système, après tout on a pas vraiment le choix non? Et y'a moyen d'être heureux en étant juste un minimum investi dans le système. Et moi j'ai pas les couilles de tout plaquer. Donc je suis chaud.
Il souhaite le meilleur pour ma vie, sachant que beaucoup de jeunes ressentent ce mal-être et ca que ca finit par passer, il me paye mon master dans une université aux Pays-Bas (gros big up à lui), à ma demande.

Je retourne donc aux Pays-Bas, dont j'ai vraiment apprécié l'ambiance en général, les vibes quoi, pour simplifier encore bordel pourtant y'aurait à développer. La mentalité des gens, le mode de vie, en France c'est vraiment différent et oppressant pour moi et évidemment loin des woo woo.
Au delà du canna, la police française confond peur et respect, et ils sont là pas là pour te protéger, ils sont là pour te niquer.

.

La suite plus tard, ca vous intéresse toujours au fait?

Dernière modification par Pakpakpako (12 septembre 2020 à  04:33)

Hors ligne

 

Para de papel 
Nouveau membre
France
100
Inscrit le 14 Jan 2020
8 messages

Pakpakpako a écrit

La suite plus tard, ca vous intéresse toujours au fait?

Oui!

Hors ligne

 

Drim 
Psycho sénior
France
1600
Inscrit le 27 Apr 2018
792 messages
Blogs
Toujour :-), même si on part plus sur un biographie que ton histoire avec l'alcool :-D, voir a faire un blog peut être ?

             = .---.               
  =  =  _/__~0_\_       .      *
= == (_________)  -0-
       *  o     .    '

Hors ligne

 

BobKelso 
Nouveau Psycho
200
Inscrit le 07 Jul 2016
57 messages
Blogs
Je me reconnais dans pas mal de passage, on doit d'ailleurs avoir à peu près le même âge.
J'ai souvent tisané du la villageoise mais du blanc!

Dernière modification par BobKelso (17 septembre 2020 à  18:52)


La différence entre un fou et moi c'est que je sais que je suis fou. Salvador délire

Hors ligne

 

Pakpakpako 
Nouveau membre
France
1000
Inscrit le 11 Aug 2020
21 messages
Haha j'avoue ca vire à l'autobiographie, je connaissais pas le principe de blogs désolé, à ce point autant continuer je pense...

Je repars donc aux Pays-Bas pour un master, j'y vais genre 3 semaines avant la rentrée, aucune envie de rester en France chez mon père tout l'été toutes façons, je me sens beaucoup mieux en dehors de France. On est bons voir les meilleurs dans pas mal de trucs mais niveau style de vie, et "vibes" en général y'a carrément mieux ailleurs (comparé à région parisienne du moins).

J'arrive donc pour vivre dans un spot étudiant, c'est littéralement des containers entassés transformés en studios, et ma foi c'est pas si mal, loin des images d'article dont vous avez surement déja entendu parler, c'est bien agencé, y'a un container pour la lessive, l'isolation sonore est étrangement bonne, le seul pb c'est l'isolation thermique, mais c'est 300e par mois et c pas comme si j'avais le choix. Bon internet, franchement j'ai pas à me plaindre.

Je m'inscris pour la session pré rentrée de l'université, une sorte de semaine d'introduction, y'a un nom spécial pour ce genre de journées, pas bizutage, où les anciens font des activités pour les nouveaux et c'est censé renforcer les liens entre nouveaux. (je suis high, désolé j'ai oublié). C'est genre "introduction week" disons.

C'est donc une semaine avant la rentrée, les nouveaux se rencontrent et font des activités. Ayant de l'anxiété sociale c'est relou pour moi, mais c'est aussi l'occasion de se faire des potes. Je me force, comme beaucoup de gens au final je pense. Je comprends comment tout ca est organisé, toutes les relations sociales sont forcément prédéterminées et "orchestrées" toutes façons. Les anciens nous vendent l'université et ses bienfaits.

Je rencontre les gens de ma promo, on se parle atrocement uniquement de banalités, à tel point que ca devient relou. Je n'accroche avec littéralement personne, on a pas le même sens de l'humour, pas les mêmes centres d'intérêts, évidemment je fais semblant d'être un étudiant clean, sérieux, etc.
A ce niveau d'études c'est mal vu d'abuser de drogues et d'alcool, c'est que des gens intelligents et sérieux, ils savent ce qu'ils veulent faire dans la vie. Et les drogues et l'alcool sont juste une connerie et pas nécessaire pour 95% d'entre eux, et à juste titre. L'alcool ayant un niveau à part forcément. Et des Asiats aussi évidemment, qui vont pas tarder à nous enterrer tous.

Je quitte le programme de la pré-rentrée d'insertion 2 jours  après, je sms la responsable en lui disant c'est pas pour moi, salut. Elle est choquée mais peu importe.

Dernière modification par Pakpakpako (20 septembre 2020 à  23:39)

Hors ligne

 

Pakpakpako 
Nouveau membre
France
1000
Inscrit le 11 Aug 2020
21 messages
Salut,

Je commence donc mon Master, c'est intéressant, c'est studieux...Que dire, les gens sont vraiment motivés pour apprendre, c'est high level, il est pas question de pas taffer, chose qui me change moi qui faisait tjr le minimum depuis...que y'ait eu des notes au collège...

Je suis franchement intéressé, du moins par certaines matières, y'en a d'autres très relou, full mathématiques qui me font franchement chier, et j'ai pas le level là dedans moi qui ai slacké toute ma scolarité.

Je suis toujours dans mon container pas cher et pas si mal équipé, toujours aussi fauché, je trouve un taff hors études dans une boite de sondages téléphoniques, il leur faut des gens qui parlent Français pour faire des sondages en France et Belgique, c'est 12.50 de l'heure, c'est bon ca.
Je fais des enquêtes assisté de mon programme qui me dit quoi répondre ou quoi poser comme question selon les situations, on sait beaucoup sur vous, l'âge, la situation familiale, les centres d'intérêts, on prend des notes sur vous si il faut rappeler plus tard. Ouais j'étais ce mec relou.

Je vais passer le chapitre de mes études, arrive les exams de 1er semestre. pour faire simple les matières qui me saoulaient étaient indispensables au cursus, et j'ai pas eu le niveau / la motivation pour y arriver.
Les autres matières j'ai assuré en taffant comme un goret à la dernière minute, ca m'intéressait vraiment mais soyons honnêtes j'ai pas l'âme à ca, mes soirées je les passe à boire le montant maximum de bières pour pas avoir la gueule de bois, et à fumer des spliffs. Dès que faut étudier, y'a toujours dans le fond de ma tête "quand j'ai fini je peux commencer à tiser et fumer",  à chaque fois. Au début ca marche, mais après 2-3 mois, vu le niveau demandé en master...c'est juste trop ca marche plus évidemment.

Je commence à plus aller en cours, sauf ceux qui m'intéressent et d'ailleurs j'apprends vraiment des trucs cools, accessibles qu'à ce niveau d'études.
J'ai les exams que j'ai raté au rattrapage mais soyons honnête j'ai pas réussi avant, je réussirai pas maintenant en ayant rien foutu de plus. Jusqu'au matin je me dis je vais essayer et puis je décide que non, je me recouche. Je n'avise même pas les responsables, l'administration rien à foutre à ce stade. J'avais abandonné quoi. Et c'est de ma faute évidemment, j'avais pas le niveau de motivation, l'envie, la niaque, la rage de vivre quoi.

J'ai vraiment niqué une bonne occasion, trèèès grandement dû à l'alcool, et au canna sans doutes mais de façon moindre je pense, dans le sens où j'aurais pu valider ce master en fumant raisonnablement le soir, mais pas en buvant.  Je peux pas me contenter d'une ou deux bières, il en faut toujours plus, et pourtant j'ai essayé croyez moi, et j'en ai passé des soirées à me faire chier, mais le lendemain, lentement, insidusieument mon cerveau me disait "c'est bien t'as géré hier, du coup ce soir on peut se mettre bien".

Hors ligne

 

Pakpakpako 
Nouveau membre
France
1000
Inscrit le 11 Aug 2020
21 messages
Là c'est la dégringolade, j'ai littéralement abandonné le master, mais officiellement je suis encore dedans jusqu'à la fin de l'année. J'ignore tout ce qui est mails / appels des profs et de l'université, putain rien que mon téléphone qui sonne ca me fait stresser de fou.

Je cache le truc à mon père, fais semblant, j'ai honte évidemment...
Que faire pour éteindre ce sentiment de honte, de regrets, d'être qu'une merde? Pour quelques euros je peux te faire ca...
Je repars dans une grosse conso d'alcool, bières fortes low cost évidemment, là j'y vais sévère, 7-8 de 0.5L à 8% par jour. Niveau canna, bordel c'est cher quand même, dans le coffee de la ville c'est 8e mini la bonne weed (niveau hash je vous recommande le skuff, hash hollandais trouvable dans les coffeeshop locaux), j'en fume facile un gramme par soir, ca revient trop cher je peux pas me permettre.

Je me concentre un peu trop sur les trucs négatifs je crois, j'étais pas non plus full conso alcoolique, parfois je me baladais aux alentours, dans la forêt, à Dam, Utrecht, Zwolle, c'était à une heure de voiture, et c'était stylé. Se balader solo avec de la musique dans le quartier de Jordaan à Amsterdam, évidemment high, quel pied...



Je continuais le sport aussi, beaucoup moins qu'avant …Je courais mais genre une fois tous les 10 jours, quand j'avais la motiv / pas trop la tête en vrac, la muscu pareil.

Un jour, je vais à Nijmegen, une ville moyenne, étudiante, très sympa, pour me balader comme je fais, avant de rentrer je passe au coffee le mieux noté sur google, et effectivement il était top niveau qualité / prix / ambiance. Je décide de prendre un de leur space-cake pour essayer, la vendeuse me dit d'en prendre qu'une moitié pour commencer, que nenni j'ai l'habitude de la weed tkt... J'ai passé la soirée complètement fracassé, je suis certain qu'à un moment j'ai pas bougé d'un millimètre pendant littéralement une heure, oui littéralement, je pouvais bouger mais non juste non.

J'ai donc découvert le merveilleux pouvoir des édibles, peu importe ta tolérance, les edibles te feront toujours de très gros effets. Les effets sont plus corporels que psychiques je dirais, mais ils peuvent t'envoyer loin, t'as aucun contrôle ca continue de monter, de monter...et si t'es dans le bon état d'esprit tu planes, t'oublies tout, tu vas loin, très loin. En soirée, je préconiserais le joint, plus social et "déconnant", mais seul, encore aujourd'hui je préfère les edibles.

Direct, vu que je peux plus me permettre de payer mon gramme de weed chaque soir, je m'en remets à ces space-cakes, 3e50 la part, sachant que 2 tiers me mettent trèès bien, y'a pas photo. Vu que j'habite assez loin quand même, quand j'y vais je leur achète par gâteau entier qu'ils vont chercher dans la réserve, y'a pas la limite des 5 grammes là dessus , les vendeurs très sympas me chambrent, "you must be hungry", oh que oui...

Là c'était ma grosse période edibles, j'allais à un dixième des cours, au taff mais c'était que quelques heures par jour. Je tisais mais c'était la norme disons donc sans commentaires, tous les soirs je prenais ma part de space-cake, et je testais des limites de défonce, toujours une part un peu plus grosse, je savais à quoi m'attendre et j'attendais que ca.

Je dinais tard pour avoir l'estomac vide, je sais que à partir de 50 minutes je ressentirai ce "ah tiens? ah en fait non", et 10 minutes après ca commencerait. Je regarde l'heure fréquemment, j'ai hâte. Je le ressentirai se répandre dans mon corp graduellement, trèèès lentement mais de façon certaine, inarrêtable, presque orgasmique quand tu atteins un haut level, combien de fois je me suis juste laissé tomber en arrière sur ma chaise devant mon pc avec un sourire béat, et laisser échapper un "whaaaa". Ca fait du bien.

Dernière modification par Pakpakpako (Aujourd'hui à  05:24)

Hors ligne

 

  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » Alcool
  •  » Envie de vider mon sac, est ce le bon endroit?

Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Le manque de cannabis
    Il y a 3jCommentaire de Lolla (57 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    Il y a 18hCommentaire de Marco 68 (44 réponses)
     Forum UP ! 
    Cactus peyote en vente sur le net
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Interpellation avec 4 meuges de coke !
    Il y a 18hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Growkit par Colissimo sans notification & avis d instance
    Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de Goldn dans [Enthéogènes...]
     Forum 
    Quels peuvent-êtres les effets secondaires importants?
    Il y a 11mnCommentaire de Psyborg dans [Médicaments psychotro...]
    (11 réponses)
     Forum 
    Water lining ou spray nasal avec Mdma
    Il y a 11mnCommentaire de Intervenant Nuit... dans [MDMA/Ecstasy...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Injecter - Skenan, chauffer ou pas ?
    Il y a 48mn
    5
    Commentaire de y091792k dans [Morphine (Skenan, Mos...]
    (55 réponses)
     Forum 
    Market - Deepweb: vos markets favoris SEPTEMBRE 2019 à mars 2020
    Il y a 57mn
    32
    Commentaire de Yopski dans [Anonymat et sécurité...]
    (1027 réponses)
     Forum 
    Effets secondaires - Peur du bruit
    Il y a 1hCommentaire de Scofield dans [MDMA/Ecstasy...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Actualité - 179 vendeurs du dark web identifiés et interpellés. Tor mis en défaut
    Il y a 1hCommentaire de y091792k dans [Répression - Victimes...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Constipation depuis 10 jours, sa craint ?
    Il y a 1hCommentaire de prescripteur dans [Heroïne...]
    (5 réponses)
     Blog 
    Est-ce moi ?
    Il y a 1jNouveau blog de holipton dans [Poèmes]
     Blog 
    Faut bien un début
    Il y a 2j
    1
    Commentaire de kris68 dans le blog de kris68
    (6 commentaires)
     Blog 
    Tout ça parce qu'il faut pisser dans un bocal.
    Il y a 2jCommentaire de Swissman dans le blog de JellyFish's Dream
    (1 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
    Dernier quizzZ à 17:42
     PsychoWIKI 
    CBD (Cannabidiol), effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    AlixMa, doczen nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     La pipe universelle : nouvel outil pour réduire les risques et dommages liés à l'inhalation
    par LLoigor, le 13 Sep 2020
    Bon j'ai enfin pu tester cette nouvelle pipe de SAFE. La voilà : J'ai un questionnaire que je vais leur renvoyer avec ceux des personnes a qui j'ai passé une pipe pour qu'ils testent aussi. Moi je l'ai testé avec de la méthamphétamine, mais hélas et j'en avais parlé avec une personne...[Lire la suite]
     TSO Codéine ==> Buprénorphine
    par alex92200, le 12 Sep 2020
    Bonjour à tous, Je reviens 2 ans plus tard pour donner des nouvelles et puis peut-être qu'un petit UP après tout ce temps passé pourra en aider certains qui se posaient les mêmes questions que moi. J'aborderais mon message sous deux formes : personnelle et le TSO en lui même. Au niveau pe...[Lire la suite]
     Témoignage sur l'hyperèmèse cannabinoïde
    par Catelya63, le 11 Sep 2020
    Salut à tous. Je viens poster mon témoignage sur le syndrome d'hyperèmèse cannabinoïde, pour expliquer et en espérant que ça puisse aider si quelqu'un était dans ce cas. J'étais consommatrice de cana depuis mes 15 ans, j'en ai aujourd'hui 24, et j'ai stoppé cette année. Presque 9 ans de...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Tiens voilà un champi rouge tu l'as pas volé :p / Cub dans [forum] Premier shoots
    (Il y a 3h)
    ...et moi con, combien je n'ai jeté pendant 10ans ?? dans [forum] Skenan, chauffer ou pas ?
    (Il y a 4h)
    Très bon TR dans [forum] Trip Report - 920 Valhalla + McKennaï
    (Il y a 24h)
    Discours moralisateurs et bidon qui apporte rien sauf des préjugés suf dans [forum] Premier shoots
    (Il y a 1j)
    +1 les dosages annoncés ici sont complètement fantaisistes.... Menestrelle dans [forum] Mon premier Bad au LSD
    (Il y a 1j)

    Pied de page des forums