Sevrage Heroine en douceur / PsychoACTIF

Sevrage Heroine en douceur

Publié par ,
1234 vues, 19 réponses
NicoPlume 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 11 Aug 2020
9 messages
Bonjours a vous

Je me presente, Nicoplume , consommateur d'Heroine en sniff

J'aimerais décrocher de cette salloperie dans un premier temps par moi même sans en parler a mon medecin ( j'ai deja effectuer un sevrage à la dure... tres dure, un autre en douceur et j'en suis a mon troisième)

Cela fais plus de deux moi que je consomme tous les jours en petite quantités. J'etais capable de consommer un gramme sur 4 jours au debut connaissant parfaitement les risque que je prenais puis le gramme ne me durait plus que 3 jours et la ma consommation est a 0,4 par jour en moyenne ( il m'arrive de consommer moins certain jour et plus d'autres jours)

J'ai deja commencer a diminuer ma consommation et il me reste 3 grammes; je pense diminuer les prise petit a petit pour que le manque physique ne soit pas un probléme, c'est ce qui me fais le plus peur car les symptômes s'apparente a une grippe qui ressemble au covid . Drame.

Je pense donc réduire ma consommation à 1G sur 4 jours (0,25/jours) Puis 1G Sur 6 jours (0,16/jr) Puis 1G sur 8 jours (0,12/jours) je sais c'est vraiment peux mais je ne suis pas un grand consommateur. (J'ai deja reussit a fair durer 0,5g sur 5 jour)

Je sais que j'ai besoin d'une aide exterieur, c'est prevu, mais j'aimerais avant cela decrocher du produit physiquement . Je voudrait donc savoir si avec une consommation faible comme la mienne mon " plan sans Accro" a des chance de marcher ou si je vais etre confronter a un manque physique, pour le psychologique je sais a qui en parler. 

Merci pour votre lecture et vos reponsses

Hors ligne

 

drlektroluv88 
Nouveau Psycho
500
Inscrit le 30 May 2017
52 messages
Salut !

Tu fait combien de trace avec 0,4 ?
Elle est forte ?

Essaye surtout d'espacer tes prises au maximun !

Si t'arrive a t'en tenir a ton programme et pas craquer, ton sevrage va sûrement ce passer plus facilement oui, mais tu va quand même ressentir un léger manque physique c'est certain.. surtout que tu en est déjà ton 3 ème sevrage et + de 2 mois de conso ...

Bon courage en tout cas !
Tiens nous au jus ! wink

Dernière modification par drlektroluv88 (11 août 2020 à  03:09)

Hors ligne

 

Dounia 
Nouveau Psycho
France
400
Inscrit le 13 Apr 2018
149 messages
Hello Nicoplume,

Je ne connais évidemment pas ton histoire et le pourquoi de ce choix dégressif qui me semble plutôt rapide pour échapper au pire des effets de manque...

D’ailleurs, j’admire la démarche, car ne sais pas comment tu trouves la force de gérer ça (moi quand j’en avais... ben je claquais tout vite fait!)

Je respecte évidemment ton intention et suis prête à te soutenir autant que possible (MP si tu veux?), mais il me semble moralement indispensable de te mettre en garde contre ce type de protocoles  »bricolés » qui ne s’avèrent malheureusement un succès que pour très peu de gens...

Il n’y a pas que le sevrage physique dans l’arrêt des opiacés (et j’en sais quelque chose pour avoir décroché du sub et de l’héroïne il y a maintenant plusieurs années sans rechute).

Il y a certes la souffrance physique à court terme, mais aussi les effets à plus long terme (voir le psychoWiki sur le paws qui est très très instructif).

De mon côté, j’ai été faible physiquement et moralement pendant des mois, à tel point que je ne pouvais pas bosser, et pourtant j’ai été bien accompagnée dans une super cure et par la formidable équipe de mon CSPA, et c’est clairement ce qui m’a sauvé smile

Après, j’avoue que je n’ai pas fait un sevrage conventionnel non plus et que beaucoup ont pensé que c’était voué à l’échec... J’ai fait un sevrage sec de 8mg de bupré + conso occasionnelle d’héroïne au lieu d’une diminution progressive qui semble mieux marcher pour beaucoup wink

N’hésite pas à nous en dire plus, à te raconter ici et courage à toi.

Dounia

Hors ligne

 

NicoPlume 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 11 Aug 2020
9 messages
Deja merci pour vos reponse.

Je dirais que ma consommation est assez faible car je prend de toutes petites quantités.
On me dit que je prend des " allumettes" donc difficile de dire combien me fais un 0,4 de qualité moyenne. Quelque une le matin, pas trop en journée et  plus le soir.

Je vais rarement jusqu'au picage de nez, c'est plus le geste qui me plais ayant consommé de la coke pendant plus de 2 ans. Mais c'est "pas chère", j'aime la petite euphorie du debut mais c'est tout. 

Ma premier experience a durée 2 semaine ou là je consommais "bcp", 1G par jour de bonne qualitée. j'ai connue des descente affreuse a transpirer comme pas possible, a rester enfermer chez moi dans le noire sans dormir ni manger pendant 3 jours jai dit Stop plus jamais ( premier sevrage à la dure)

Puis j'y suis retournée en prenant mes précautions, en divisant mais grammes dans des petit pochon pour les faire durer 4 jours. pendant un moi. Puis j'ai pris un médicament (selincro;contre l'envie de boire )ce qui a provoquer une enorme crise de manque ;ce medicament n'etant pas compatible avec la conso d'heroine . j'avais un rdv justement chez mon medecin le lendemain, je lui ai donc dit que je voulais arrêter, elle m'a repondu que le pire etais passé et que vu ma conso cela ne durerais pas plus de 2-3 jours, sans me proposer d'alternative médicamenteuse. J'ai reussit .

La c'est donc la 3 em fois que je rechute, au debut festif pour feter la fin du confinement, de temps en temps jusqu'a trouver une personne facilement joignable, rapide et efficace. puis les tarif ont baisser puis j'ai acheter en gros pour que le tarif baisse encore ce qui forcement a augmenter ma conso malgrés le faite que je faisais tjr des 1/4 mais quand on en a plein, on ce moque d'attendre le lendemain pour entamer un nouveau.

J'ai une conso basse car je connais bien les danger de ce produit, c'etais la seule drogue que je m'etais interdite d'ailleur mais ma curiositée l'a emportée, de mauvaise frequantations n'ont pas aidé. Bref j'ai pris conscience que mon plans es foireux et je pense bien me faire aider dans un centre d'adicto ( le paws  me faisant flipper !!!) . En esperant avoir un rdv rapidement car les liste sont longue et mes économies sont entrain de passer dans cette connerie .

Merci a vous de lire ces pavé bourré de fautes en plus >< et merci pour vos réponses.

Hors ligne

 

NicoPlume 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 11 Aug 2020
9 messages
Dounia je ne peut t'envoyer de mp car je n'ai pas posté assez de messages sur le forum j'en suis desolé, merci pour ta proposition, c'est dommage car cela m'aurais aidé car ma démarche ne suscite pas beaucoup d'intérêt.

Hors ligne

 

Biscuit 
Nouveau Psycho
France
600
Inscrit le 22 Jun 2020
148 messages
Je pense que le meilleur pour toi c'est vraiment de consulter un addicto pour t'aider au mieux dans ta diminution et ensuite t'aider au mieux à maintenir l'abstinence si tu parviens à arreter, mais tu as déjà fait part de ton souhait de consulter, je t'y encourage.

Pour le passage de "une petite quantité" à plus rien tu ressentiras quand même le manque même si ça sera moins puissant qu'un arrêt à plus haut dosage. Le passage d'un petit peu à rien du tout est souvent le plus difficile quand on regarde les témoignages.

Courage pour la suite !

Hors ligne

 

NicoPlume 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 11 Aug 2020
9 messages
Merci Biscuit,

j'ai entrepris les démarches pour me faire aider. J'espere obtenir un rdv rapidement car je ne vais pas tenir longtemps et je n'arrive pas a m en tenir a mon "plan" c'est bcp moins facile que sur le papier. Je vais bientôt passer du temps en famille donc je doit vite trouver une solution. Je pourrais voir mon généraliste mais j'avais dèjà évoqué ce probleme mais ce doc ne m'avais pas proposé de traitement de substitution vu ma faible consommation . Et je ne souhaite pas consulter les "médecins de rue".
J"en serais plus demain.

Merci a vous

Hors ligne

 

Biscuit 
Nouveau Psycho
France
600
Inscrit le 22 Jun 2020
148 messages
C'est une bonne chose pour toi d'avoir fait les démarches, c'est déjà le debut du processus !

Je te comprends bien et je sais combien c'est difficile de se tenir au quantité qu'on a déterminé pour arrêter, perso c'était pas de l'hero mais du fentanyl et je n'ai jamais réussi, à chaque fois je disais avec force et conviction je vais prendre tant de dose et pas plus, et finalement je ne parvenais jamais à m'y tenir, le produit est trop fort...

La prise d'un tso pourrait vraiment te permettre de retrouver une stabilité, avec un petit dosage vu ta conso, et la possibilité ensuite de le diminuer progressivement sans la pression que tu as là. Si ton rdv est trop loin n'hésite pas à voir un généraliste, parfois il y a aussi des généralistes addicto en ville qui pourrait peut être te recevoir plus rapidement si jamais, et explique que tu ne parviens pas à te tenir à la reduction progressive, que tu crains le syndrome de servage et que tu aimerais (si c'est le cas bien sûr !) Bénéficier d'un TSO à la bupre même avec un petit dosage.

J'espère que tu auras vite un rdv et courage à toi pour la suite !

Hors ligne

 

Dounia 
Nouveau Psycho
France
400
Inscrit le 13 Apr 2018
149 messages

NicoPlume a écrit

Dounia je ne peut t'envoyer de mp car je n'ai pas posté assez de messages sur le forum j'en suis desolé, merci pour ta proposition, c'est dommage car cela m'aurais aidé car ma démarche ne suscite pas beaucoup d'intérêt.

Je suis désolée Nicoplume, je vais continuer à suivre la discussion autant que possible même si je ne me connecte pas super souvent...

Courage et amitié

Dounia

Hors ligne

 

NicoPlume 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 11 Aug 2020
9 messages
Bon , rendez vous demain matin tres tot chez l'adicto......

ça a etais tres dure jusqu'à aujourd'hui ... impossible de reduire (j'ai meme augmenté); ce truc es trop fort, me bouf tout.. mon energie, ma joie de vivre, ca ruine mes relation avec les gens car je ne pense qu'a ca. Je suis incapable de profiter des moment présent ; avec mes proches , avec la famille. je sais pas comment luter contre cette envie, j'ai plutot envie de fuire de ne pas aller a ce rendez vous et je me renferme sur moi meme pauvre petit calimero que je suis .. peur d'avouer mes faiblesses et le peux de volonté que j'ai finalement. Cette fois je suis dedans et pour de bon. j'ai franchis la "ligne" qui me plais tant.bon j'en fais des tonnes car j'ai une consommation qui fais rigoler pamal de gens. mais je le vie mal. Du 1/4 on passe au 1/2 puis au 1.....

Je ne vais pas dormir ce soir je le sent, ca me hante , je ne sais pas quoi dir au doc, peur qu'il me prenne pour un rigolo, je ne sais plus ou j'en suis car je veux arrêter mais c tt l'inversse qui ce produit... et je perd tout. mes relations, mes économies pour voyager, pour mes projet. Et cette nuit ça va tourner en boucle et en boucle.... le discours que je vais sortir demain au doc, c pas la premiere fois que le manque physique me fais peur mais cette fois c'est psychologique car j'ai fini par tomber dedans  et a aimer ca alors qu'au debut j'ai pus m'en sortir car psychologiquement je me sentais fort face a ca, capable (et je l'ai fais) de me detacher du produit mais ce soir c'est plus la même donne.... 

cette soiree va etre longue, cette nuit blanche et marron claire parsemé de petit point noir qui reflette mes idées. 

je vous dirait ce qu'il vas découler de ce rendez vous, j'esper avoir un suivit mais je ne sais pas comment retrouver cette motivation que j'avais d'arreter et qui a disparut .

Je profiterait de cette nuit blanche pour apprendre a ecrire et a faire moins de faute pour rendre mes messages moins penible a lire ^^ 

Merci a vous

Hors ligne

 

Biscuit 
Nouveau Psycho
France
600
Inscrit le 22 Jun 2020
148 messages
Malheureusement c'est une spirale infernale bien connue... Tu veux baisser tu as la volonté et c'est un echec à chaque fois et en prime la quantité que tu prends augmente, la tolérance aussi, et c'est sans fin... J'ai bien connu ça aussi.
Il faut que tu insistes bien sur ces echecs répété de diminuer progressivement pour te sevrer, c'est un point important je me soiviens que mon addicto avait insisté sur les echecs répété. N'hesite pas à dire combien c'est difficile d'arreter que tu crains terriblement le manque physique et psy et que tu souhaites fermement te libérer de cet asservissement.

Courage pour ton rdv demain et que ça se passe bien !

Hors ligne

 

NicoPlume 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 11 Aug 2020
9 messages
bonjour a vous

le rendez vous c'est tres bien passé! smile
malgres le fait que je n'ai put dormir que 2 hr >< j'etais un peu a l ouest ....  une equipe formidable et à l'ecoute qui ne m'as pas juger du tout. On entame donc un gros suivis, un traitement de substitution ( metha 20mg en sirop pour 4 jour puis 30mg sur 4 jours) . j'ai des rdv chaque semaine pour le moment; il me suive de pres et c'est super, me voila encadré et rassuré.   

Bon le protocole veux que je prenne ca a heure fixe en pharmacie ce qui me pose enormement de probleme. J'ai du mal sur les horaire et je ne vois pas comment cacher cela a ma famille. Je vois regilierement mes parent qui habite pas loint, j'ai pour habitude d'y passer klk jour donc cela vas etre dur a organiser. Mais de leur coté ils sont ok pour que je puisse avoir les fiole sucrees d'avance mais il faut un timing parfait et cela vas etre compliquer, un vrais casse tete car je vais devoir mentire a un moment ou a un autre a mes parents. Et s'il decouvre cela ça vas les détruire .

une zone d'ombre reste quand meme car il m'ont dit que j'etais libre de consommer si l'envie ou le besoin ce faisais sentire et ca je ne comprend pas vu que c'est une demarche pour arreter. je n'ai pas tout saisis sur les risque de melanger metha et hero ( je vous ai dit le manque de someille m a un peu déboussolé) J'aimerais que vous m'éclaircissiez sur ce point car je ne comprend pas vraiment.

Voila en attendant la suite je vous remercie de m'accompagner dans ma demarche.

Hors ligne

 

Biscuit 
Nouveau Psycho
France
600
Inscrit le 22 Jun 2020
148 messages
C'est cool que ton rdv se soit bien passé et que tu as trouvé une équipe à l'écoute. Tu vas pouvoir maintenant commencer un nouveau chapitre, avec la metha et surtout sans hero.

Les passages quotidiens à la pharmacie c'est assez contraignant au début du traitement mais qui ne sera que pour le début du traitement, ça dépend des centres pour la durée mais ensuite tu pourras récupérer ton traitement pour 2 semaines et/ou pour 4 semaines directement. Tu ne peux pas dire à tes parents que tu dois faire réaliser un acte ou un geste tout les jours à la pharmacie (prendre un médicament tout simplement, chaque jour) ? Après c'est couvert par le secret médical et ils ne peuvent pas aller demander pour quelle raison tu y vas.

Si il t'on dit que tu pouvais consommer à côté si besoin s'en fait sentir c'est parce que au debut du traitement l'envie de consommer peut être assez presente, avec des cravings parfois important du coup. Et ce craving en fait il disparait normalement une fois que le dosage de méthadone qui te convient est atteint. Tu ne ressens plus l'envie de consommer quoi que ce soit, tu ne penses plus à l'hero. Je trouve ça bien que dans ton centre il soit franc et clair sur ça car c'est quelque chose qui existe bien et ils ne sont pas tous ouvert à ce point (on trouve pas mal de témoignages sur ce sujet) 

Les risques de melanger metha et hero c'est que tu augmentes les risques de faire une depression respiratoire, une OD. Ça potentialise les risques.

J'espère que ce nouveau départ avec la metha maintenant va bien se passer pour toi !

Hors ligne

 

Nicoze 
Nouveau membre
Belgique
100
Inscrit le 30 Nov 2019
27 messages
Blogs
salut mec, pour ce qui est de la prise à heure fixe, c'est au début du traitement, pour voir si tu es sérieux et régulier dans la prise de ton traitement; je suis passé par là aussi et devais me taper la pharmacie tous les jours pour recevoir ma foile de metha à boire, pas très conciliable avecle boulot c'est clair ! mais en principe,si tu suis ton traitement correctement,tu devrais pouvoir obtenir du "stock" pour une semaine ou plus,ça dépend autant de ton médecin et/ou ton pharmacien que du rapport que tu as avec eux....après je ne parle que de mon expérience et de mon vécu. courage et bonne chance pour la suite, mais tu as déjà fait un chemin énorme en faisant les démarches nécessaires pour te sortir de cette m*rde ! pour ton autre question : tu peux très bien ne plus ressentir de manque (une fois ta dose de "confort" de méthadone établie) MAIS avoir une envie irrépressible de consommer, ça ça dépend de tes ressentis à TOI,comme pour tout sevrage une rechute,meme ponctuelle est possible, pour ma part je n'ai jamais eu de soucis à consommer en plus de mon traitement méthadone (mais je n'incite personne à le faire, un cas n'est pas un autre). prend soin de toi et prend ton temps,griller les étapes et vouloir aller trop vite amène souvent à une rechute et à tout devoir recommencer à un dosage plus élevé en prime, donc forcément plus de temps pour te sevrer par paliers ensuite.mais continue comme ça ,tu es sur la bonne voie ;-)

Hors ligne

 

NicoPlume 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 11 Aug 2020
9 messages
Bonjour

Les risques de melanger metha et hero c'est que tu augmentes les risques de faire une depression respiratoire, une OD. Ça potentialise les risques.

o_O
ça il ne me l'ont pas dit ! de même que je ne savais pas qu'une OD etais possible en snif.je serais donc tres vigilant sur un eventuel dérapage.

Ma premier journée (hier) a etais tres speciale, le manque de sommeil, le 0,5 que je me suis enfilé (une bonne partie avant mon rdv et le reste apres), la metha (prise a 16hr), les quelques bierres fortes que j'ai bu ET je me suis retrouvé a piquer du nez grave, chose qui m'arrive rarement car c'est pas ce que je recherche. Je n'ai pas vraiment aimé ca mais a mélanger tout ça forcement a quoi je m'attendais! c un peu n importe quoi ce premier jour. ><

Aujourd'hui j'ai quand meme consommé ce matin, moins, cette habitude vas etre difficile a perdre...
J'ai etais a la pharmacie plein de stresse car cette nouvelle experience n'est pas facile a vivre, passer derrière le comptoir, prendre la fiole, bref j'en tremblais non pas par le manque mais par un mélange d'angoisse et de honte . J'ai la chance d'avoir une pharmacie tres bien et a l'écoute, rassurant ils sont tres gentil car il me connaisse bien ayant deja des probleme d'alcool.

J'en ai parlé a mon "pote" qui a tout ce qu'il faut, et lui trouve ca étrange que j'ai ce traitement si facilement, je sentais une certaine jalousie, du jugement. Me disant que je pouvais m'en sortir tt seul sans aide et que la j'allais rentrer dans un autre cercle infernale de dépendance, passant d'un produit a un autre. Ce qui ne la pas empecher de prendre mon argent. Je doit couper les pont avec cette personne ca me parait essentiel, chose que j'avais deja fais avec un autre "pote" l'hors de mon 2 eme seuvrage en douceur tt seul, mais bon il es plus facile de trouver de l'hero que de l'herbe c fou ! ( je ne fume plus, j ai reussit a me débarrasser de cette addiction assez facilement)

Voila pour les nouvelles, je vous remercie de me lire et de vos témoignages, cela est un  plus dans ma demarche car je ne sais a qui parler de tout cela hors personnel médicale .     

Merci a vous

Hors ligne

 

Biscuit 
Nouveau Psycho
France
600
Inscrit le 22 Jun 2020
148 messages
C'est que comme tu as déjà un agoniste dans le cerveau, la metha, si tu ajoute un autre agoniste, l'hero tu comprends bien que tu auras besoin d'une plus petite dose, do'c il faut faire attention, à ne pas prendre des doses équivalente à "avant". C'est quand même mieux de rester vigilant.
Par exemple j'ai vu que chez Gaia à Parislors de la distribution de la metha quand tu as consommé tu leurs dis et ils réduisent un peu la dose de metha de la journée pour éviter les soucis de ce genre (c'est une fois arrivé à la dose d'entretien, toi tu es au début encore).

Et je ne sais pas si on t'a expliqué mais dans la mesure du possible c'est mieux de ne pas prendre d'alcool avec la metha parce que ça en modifie l'absorption, l'alcool accélère le metabolisme de l'alcool, donc les taux plasmatique vont être plus haut, mais du coup ça consomme plus vite la methadone que les 24h environ que ça doit tenir, ce quu pourrait te mettre en manque avant. C'est bon à savoir, ensuite tu dis avoir des soucis avec donc dans ces conditions c'est pas facile c'est vrai...

La pharmacie dans les débuts c'est pas toujours facile, le regard, la peur du jugement... Mais si ça se passe bien avec ton pharmacien ça ira, tu sais déjà que tu n'auras pas de jugement de sa part, au contraire. Et tu n'as aucune honte à avoir, tu prends juste un médicament (même si devoir passer derrière être regardé boire sa fiole, c'est pas super agréable c'est vrai...)

La reaction de ton "pote" est assez incompréhensible... tu es pris en charge par des pro, tu as eu la chance d'avoir rapidement un ttt methadone et tant mieux pour toi ! Il devrait en être content plutôt que jaloux... au moins tu vas pouvoir retrouver une vie stable,  sans haut ni bas à cause de l'hero. Sans se soucier du manquesi tu en as plus ou du genre. Tu as juste à faire ta consult et aller à la pharmacie récupérer ton traitement... Économie d'argent... Plus de risque vis à vis de la loi...
Et surtout quand tu auras retrouvé une vie stable que tu seras bien, stabilisé et tout et que tu sentiras que le moment est venu alors tu pourras diminuer en te faisant accompagner par l'équipe.
Pour ton bien et à mon avis je pense moi aussi que c'est préférableque tu ne le vois pas dans ces moments pour la réussite de ton traitement... Ce qui importe c'est ce que tu penses Toi du traitrement et ce qui va autour !

Courage à toi !

Hors ligne

 

Nicoze 
Nouveau membre
Belgique
100
Inscrit le 30 Nov 2019
27 messages
Blogs
@Nicoplume  : ce que tu éprouves comme sentiments d'angoisse/honte quand tu vas chercher et consommer ta fiole de metha à la pharmacie est tout à fait normal, je suis passé par là aussi! ne te formalises pas là dessus,ça passera, et puis peu importe ce que les gens peuvent en penser,tant que ça te convient à TOI et te permets de ne pas etre en manque. Comme je te l'ai dit dans l'autre post,à priori si tu es sérieux et régulier dans la prise de ton traitement (que tu fasses des extras ou pas) il n'y a aucune raison pour que ton addictologue ne te prescrive pas ta methadone sur du plus long terme,surtout si tu as en plus des contraintes professionelles.
Pour ce qui est de la réaction de ton "pote" (jalousie,envie?) , je suis passé par là aussi, et certaines personnes (des consommateurs également) de mon entourage ont mal pris le fait que je m'en sorte et/ou que je sois sous traitement de substitution (de leur point de vue je suppose que ça fait quelqu'un de moins à qui pouvoir "gratter" quand ils sont en manque), mais à l'époque j'avais fermement décidé de m'en sortir donc j'ai fait un gros tri dans mes fréquentations,j'ai banni tous les consommateurs réguliers et dealers de ma vie (et de mon répertoire téléphonique), et je ne mets plus les pieds dans les quartiers ou j'avais l'habitude d'aller chercher ou ceux ou je suis "connu"....ce n'est pas facile,c'est clair,pour ma part c'est près de la moitié des gens que je conaissais que j'ai dégagé de ma vie, et ce pour le mieux! c'était il y a 10 ans,à l'heure actuelle certains sont morts,d'autres dans un état crapuleux, et d'autres sont exactement au meme point que quand je les ai "quittés". C'est peut-etre triste à dire mais parfois ce n'est pas une mauvaise chose d'etre égoiste et de penser à soi ! C'est un milieu de merde et je maintiens que pour s'en sortir il faut couper les ponts avec tout ce qui te ramène à la came.tu t'apercevras que certaines personnes ne gravitent autour de toi uniquement qu'à cause de la came et pour appeler un chat un chat : oui, on remplace une drogue par une autre,mais au moins la metha te permettra de retrouver un certain équilibre,tant dans ta vie que professionnellement,sans risquer de problèmes avec la police, et ton porte-feuille ne s'en portera que mieux également ! continue sur ta lancée en tout cas ,tu tiens le bon bout ;-)

Hors ligne

 

NicoPlume 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 11 Aug 2020
9 messages
Merci pour vos encouragement ! smile

Jour 3 tous vas bien, je consomme moins et si en plus cela m'oblige a diminuer l'alcool c'est une bonne chose car ils m'ont bien dit que généralement le risque d'augmenter la binouz etais important, je conte donc faire coup double et essayer de moins boire, mais c'est aussi avec leur aide que nous allons affronter ce probleme.

Une question que je me pose, ce processus mis en place vas durer combien de temps ? je me doute que chaque cas es different, mais je pensais résoudre deja à la base ce probleme moi même en 2 semaines, mais avec ce protocole et tous ces rdv pris en avance je me dit que le chemin vas etre long. J'aimerais me débarrasser de tt ca rapidement mais je pense me faire de fausse idées sur la facilité a metre un therme a tous cela.

J'ai une autre angoisse tres forte rapport a mon taf . Je suis un créatif et mes nuit blanches de création sont donc accompagné de ce produit, c'est une habitude prise aujourd hui qui me semble quasiment impossible a perdre. J'ai peur de perdre ma motivation, non pas que le produit me donne des idees ou autre mais il m'aide a me concentrer sur mon travaille, comme quand je fumais des joints. C'etais le petit truc qui me faisais tenir la nuit sur une production. S'accorder une pause, un petit plaisir pour y retourner. C'est pour cela que le piquage de nez ne m'interesse pas vraiment , c'est le geste qui me plais et le petit effet d'euphorie , je vous cache pas que si j'en avais les moyen je tournerais a la coke car j'en ai pris 2 ans deja et la il etais impossible de m'arrêter sur une creation. Mais j'ai décrocher et assez facilement car il n'y a pas tous ces effet secondaire physique.

Sinon mon entourage ce resume en peux de personne de ce milieux, c est pour moi une drogue de solitaire même en groupe chaqu'un ce retrouve seul dans ca defonce j'ai l'impression, j'en ai côtoyer et ca ne parle que de defonce, de cachton, d'echange de medoc .... il n'y a aucun partage interessant et bcp sont dans de drôle d'etats. Je ne juge pas attention, je connais l'enfer de ce produits. Mais je ne veux pas finir une aiguille dans le bras, je ne veux plus que ma vie tourne autour de ca. J'ai claqué tous mon pognon dans cette chose alors que j'aurais pus faire tant de belle chose. 

Je vous dit a bientot pour un nouveau chapitre de ce journale d'un gars qui voudrais etre libre!

Merci a vous

Hors ligne

 

Biscuit 
Nouveau Psycho
France
600
Inscrit le 22 Jun 2020
148 messages
Tu vas augmenter tout doucement le dosage et tu verras que quand tu auras atteint la dose qui te convient, tu le sentiras, et tu n'auras plus cette envie de consommer. En attendant il faut environ 5 jours après chaque augmentation de la dose pour que le taux dans le corps soit stable et à son maximum, avec les effets aussi bien sûr.
Si tu veux mon médecin m'avait donné de la doc sur le traitement metha, je peux t'en faire des photos, il y a certaines choses interessantes dedans.

La durée du processus en gros c'est toi qui la détermine selon comment tu te sens. Il y a une erreur à garder en tête c'est celle de vouloir aller trop vite, on veut trop vite arrêter et ça fini mal... Déjà il te faut le temps de trouver l'équilibre, tu trouveras alors un état de stabilité, reprendre une vie normale... Et ensuite quand tu te sentiras prêt tu pourras entamer un processus de reduction progressif, ou si tu es bien comme ça tu peux continuer tout simplement, il n'y a pas de règle. Mais il ne faut pas partir en se disant c'est un ttt à vie !

Sur le fait de remplacer une dépendance par une autre, c'est vrai, c'est un fait. C'est aussi un agoniste opiacé, mais pas du tout un equivalent à l'hero ou morphine en terme de craving, de durée d'action, l'effet antidepresseur...

C'est vrai que ça va entraîner des modifications sur ta vie, et parfois quand on veut en finir avec l'enfer que fait vivre la substance, il faut faire son deuil de certaines sensations... Mais mais tu vas aussi decouvrir de nouvelles sensations, ne te retrouveras pas sans rien ressentir, avec absence de créativité. Ça sera de nouvelles choses que tu vas devoir decouvrir petit à petit. Le plus difficile sera sûrementla gestuelle, le rituel aussi... La nuit, la prise de substance, on sait que la créativité sera là et on se sentira bien à tout les coups...
Pour t'aider au mieux je pense que de réorganiser les choses peut t'aider. Ne pas travailler dans les mêmes conditions, changer parfois même l'organisation ou la disposition, histoire d'être en accord avec ta volonté de renouveau sans substance ! C'est ce qui m'avait été conseiller de faire.

Hors ligne

 

NicoPlume 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 11 Aug 2020
9 messages
Bonjour

Jour 7 du traitement.
Tout vas "bien" , ma conso continue de baisser l'envie ne part pas mais es moins presente, moins forte. J'ai encore craquer et j'ai revu mon "pote" qui ma encor dit qu'il avais parlé de mon cas a ces pote toxico qui trouve que c'est nimportequoi de filer de la metha a une personne qui n'est pas a 5g par jour.. eux aussi serait il jaloux? Jaloux de la facilité dont je beneficie de ce traitement?? le doc me dit qu'il ce trompe et qu'on a pas besoin d'etre a 5gr par jour pour  beneficier de cela. Peut etre à une epoque oui c'etait compliqué ... mais ils pensent que c'est simplement de la jalousie et du mepris, que eux ont eu du mal a avoir ce traitement alors que moi non. Mais bon ils ont leur traitement et sont quand meme a 3g par jours alors qui es en mesure de juger qui??? Bref je les ignores, je ne les connais pas je ne fais pas partis de ce milieux.

J'ai (sur conseil du doc) decider de fair un petit journal d'un petit toxico dans un petit carnet pour y noter mes ressenties, mes envies, mes heure de conso, noter ce qui me passe par la tete ( je suis un creatif j'ecrit aussi de temps en temps) Ce petit carnet sera donc remplis de mes émotions , ou simplement de dessin je ne sais pas encore.

Pour le moment c'est facile. Je sais que si l'envie me prend j'ai de quoi l'assouvir. Mais je doit arreter de voir ce gars, je doit couper tout moyen de me procurer cette chose et ce  jour la je ne sais comment je vias etre. Savoir avoir une petite reserve me rassure, cela me tranquilise mais le jour ou j'aurais plus rien je ne sais pas ce qu il vas ce passer quand je voudrais prendre une trace, comment je ferais pour m'autoriser ce petit plaisir quand je fais une pause pendant mes creations. " achet des mnm's c bon" .. mouai... cela ne suffiras pas. "remet toi a fumer " .. non ce produit ne m'interesse plus ca m'angoisse plus que ca ne me procure du bien etre..... trouver un substitue ca vas etre tres dure. J'ai une petite reserve que je vais faire durer mais une fois fini mon petit carnet vas ce retrouver avec une page toute noire >< .... on vera bien, comme l'alcool ou un deuil, un jours apres l'autres, un pas apres l'autres.. 

Merci a vous et a tres vite c'est l'heure du traitement ...

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Le manque de cannabis
    Il y a 22hCommentaire de Bastos_plk (68 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    Il y a 4jCommentaire de Stelli (45 réponses)
     Forum UP ! 
    Interaction & Mélange - Psilohuasca, des conseils ?
    Il y a 14hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Injecter - Oxycodone 80 le générique et sa solubilité
    Il y a moins d'1mn
    1
    Commentaire de Biscuit dans [Oxycodone (Oxycontin)...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Présentation
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Cusco dans [Au coin du comptoir.....]
    (2 réponses)
     Forum 
    Filtre - Sterifilt utilisé 2 fois : rinçage ou pas
    Il y a 4mnCommentaire de Marco 68 dans [Injection et réductio...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Rapport sur les drogues en Europe (EMCDDA 2020)
    Il y a 13mnCommentaire de Marco 68 dans [Actualités...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Dosage - Ma tolérance n'est jamais descendue
    Il y a 27mnCommentaire de Rasphalt dans [Echanges entre profes...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Actualité - Questions sur synthèse de RC
    Il y a 34mnNouvelle discussion de Bec Bunsen dans [Research Chemicals (R...]
     Forum 
    Blanche vs marron - Pourquoi ne trouve -t-on presque plus d'héroïne blanche?
    Il y a 1h
    1
    Commentaire de Marco 68 dans [Heroïne...]
    (26 réponses)
     Forum 
    Trip-report et mise en garde - 320µg de LSD
    Il y a 2h
    1
    Commentaire de Ingenieurpianiste dans [LSD 25...]
    (4 réponses)
     Blog 
    [Video] Mes trip à la Salvia, et son microdosing !
    Il y a 10hNouveau blog de Ledayuum dans [Trip Report]
     Blog 
    L'historique de commande Bitcoins.com est ou ?
    Il y a 1jNouveau blog de arlonne dans [En passant]
     Blog 
    "Lettre intime aux toxicomanes"
    Il y a 2jCommentaire de hyrda dans le blog de Ecume
    (1 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Consommez-vous le MDMA/Ecstasy à moindre risque ?
    Dernier quizzZ à 23:04
     PsychoWIKI 
    CBD (Cannabidiol), effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    LaPotion, naastha, Pheny nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     La pipe universelle : nouvel outil pour réduire les risques et dommages liés à l'inhalation
    par LLoigor, le 13 Sep 2020
    Bon j'ai enfin pu tester cette nouvelle pipe de SAFE. La voilà : J'ai un questionnaire que je vais leur renvoyer avec ceux des personnes a qui j'ai passé une pipe pour qu'ils testent aussi. Moi je l'ai testé avec de la méthamphétamine, mais hélas et j'en avais parlé avec une personne...[Lire la suite]
     TSO Codéine ==> Buprénorphine
    par alex92200, le 12 Sep 2020
    Bonjour à tous, Je reviens 2 ans plus tard pour donner des nouvelles et puis peut-être qu'un petit UP après tout ce temps passé pourra en aider certains qui se posaient les mêmes questions que moi. J'aborderais mon message sous deux formes : personnelle et le TSO en lui même. Au niveau pe...[Lire la suite]
     Témoignage sur l'hyperèmèse cannabinoïde
    par Catelya63, le 11 Sep 2020
    Salut à tous. Je viens poster mon témoignage sur le syndrome d'hyperèmèse cannabinoïde, pour expliquer et en espérant que ça puisse aider si quelqu'un était dans ce cas. J'étais consommatrice de cana depuis mes 15 ans, j'en ai aujourd'hui 24, et j'ai stoppé cette année. Presque 9 ans de...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    D'UNE.... Mon premier centre d addictologie fin années 80 début 90. Cusco dans [forum] Neurchi de Psychoactif
    (Il y a 2h)
    J’adore. Stelli dans [forum] Neurchi de Psychoactif
    (Il y a 4h)
    Grazie dans [forum] Oxycodone 80 le générique et sa solubilité
    (Il y a 5h)
    Sympa ton TR ! Depassé 200u le trip es long et tres puissant je confirme bkk2012 dans [forum] Trip-report et mise en garde - 320µg de LSD
    (Il y a 7h)

    Pied de page des forums