parents épuisés au bord du goufre / PsychoACTIF

parents épuisés au bord du goufre

Publié par ,
7932 vues, 52 réponses
#parents-epuisement moral-
Goussé Danielle 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 17 Aug 2020
9 messages
Bonjour,
je me présente donc. Danielle 69 ans, un fils qui se drogue depuis qu'il a 15 ans, il en a aujourd'hui 38. Je viens de déposer un dossier de surendettement car mon cher fils nous ruine moralement mais aussi financièrement.
je recherche des parents dans la même situation pour me dire ce qu'ils ont fait pour s'en sortir.
au csapa où on s'occupe de lui (quand il veut bien y aller) on m'a conseillé de lui laisser toucher le fond comme ils disent, pour qu'il puisse remonter. une belle allégorie mais je n'y  croies pas. Il faudrait d'après eux que je le mette à la porte pour qu'il se débrouille seul (il ne touche que l'ASS) et il a une pension alimentaire à payer ainsi que des frais de justice, sa mutuelle, qui lui mangent tout ce qu'il touche. il ne peut même pas se payer ses cigarettes. Alors quoi faire???
et vous qu'avez vous fait? est ce que ça a marché? Je voudrai ne plus me sentir seule, car face à des personnes qui n'ont pas d'enfants ou qui ne vivent pas ce calvaire, je me sens de plus en plus seule.
autre détail, je travaille comme assistante de vie depuis plus d'un an, alors que je suis une petite retraitée mairie depuis 2013, et je suis physiquement épuisée.
voilà. j'espère que vous me répondrez. à plus...   Danielle

Dernière modification par pierre (20 août 2020 à  16:26)


chaque période difficile de la vie est un cycle qui tend vers le bonheur...."mais il est où le bonheur, il est où"

Hors ligne

 

Number613 
Sheykh Al-Hashishim
Israel
000
Inscrit le 20 Apr 2019
95 messages

Goussé Danielle a écrit

Bonjour,
je me présente donc. Danielle 69 ans, un fils qui se drogue depuis qu'il a 15 ans, il en a aujourd'hui 38. Je viens de déposer un dossier de surendettement car mon cher fils nous ruine moralement mais aussi financièrement.
je recherche des parents dans la même situation pour me dire ce qu'ils ont fait pour s'en sortir.
au csapa où on s'occupe de lui (quand il veut bien y aller) on m'a conseillé de lui laisser toucher le fond comme ils disent, pour qu'il puisse remonter. une belle allégorie mais je n'y  croies pas. Il faudrait d'après eux que je le mette à la porte pour qu'il se débrouille seul (il ne touche que l'ASS) et il a une pension alimentaire à payer ainsi que des frais de justice, sa mutuelle, qui lui mangent tout ce qu'il touche. il ne peut même pas se payer ses cigarettes. Alors quoi faire???
et vous qu'avez vous fait? est ce que ça a marché? Je voudrai ne plus me sentir seule, car face à des personnes qui n'ont pas d'enfants ou qui ne vivent pas ce calvaire, je me sens de plus en plus seule.
autre détail, je travaille comme assistante de vie depuis plus d'un an, alors que je suis une petite retraitée mairie depuis 2013, et je suis physiquement épuisée.
voilà. j'espère que vous me répondrez. à plus...   Danielle

Bonjour Danielle,

Tout d'abord, bienvenue. Je suis désolé des problèmes que rencontre ta famille à cause de l'addiction de ton fils. Puis-je te demander quel(s) produit(s) il consomme ?
J'aimerais pouvoir te donner de vrais conseils, même si j'avoue que mon expérience avec des profils aussi addicts est relativement limité ; néanmoins je voulais laisser un message pour te témoigner mon soutien. Malgré la situation dans laquelle vous vous trouvez toi et ta famille, tu cherches des solutions et retourne même bosser malgré le fait que tu sois à la retraite : tout ça montre beaucoup de courage de ta part. J'espère que ton fils saura se montrer à la hauteur des efforts que tu fais pour ta famille. N'est-il pas possible pour lui de se trouver un boulot, même partiel ? Ce serait un moyen de le tenir occupé et loin de sa consommation une partie de la journée, ainsi que l'occasion pour lui de pouvoir gagner les sous dont il a besoin pour gagner en autonomie, ce qui semble lui manquer cruellement.
Dans tous les cas, bon courage merci-1


"...Et leurs yeux s'ouvrirent."
- Genèse ch. 3 v. 7

Hors ligne

 

janis 
Adhérent PsychoACTIF
France
100
Inscrit le 07 May 2018
1750 messages
Blogs

Goussé Danielle a écrit

Bonjour,
je me présente donc. Danielle 69 ans, un fils qui se drogue depuis qu'il a 15 ans, il en a aujourd'hui 38. Je viens de déposer un dossier de surendettement car mon cher fils nous ruine moralement mais aussi financièrement.
je recherche des parents dans la même situation pour me dire ce qu'ils ont fait pour s'en sortir.
au csapa où on s'occupe de lui (quand il veut bien y aller) on m'a conseillé de lui laisser toucher le fond comme ils disent, pour qu'il puisse remonter. une belle allégorie mais je n'y  croies pas. Il faudrait d'après eux que je le mette à la porte pour qu'il se débrouille seul (il ne touche que l'ASS) et il a une pension alimentaire à payer ainsi que des frais de justice, sa mutuelle, qui lui mangent tout ce qu'il touche. il ne peut même pas se payer ses cigarettes. Alors quoi faire???
et vous qu'avez vous fait? est ce que ça a marché? Je voudrai ne plus me sentir seule, car face à des personnes qui n'ont pas d'enfants ou qui ne vivent pas ce calvaire, je me sens de plus en plus seule.
autre détail, je travaille comme assistante de vie depuis plus d'un an, alors que je suis une petite retraitée mairie depuis 2013, et je suis physiquement épuisée.
voilà. j'espère que vous me répondrez. à plus...   Danielle

Bonjour Danielle,

Je ne vis pas ce que vous vivez mais je tiens à vous dire que nous sommes là pour vous écouter. Votre message me touche...à 69 ans vous ne devriez pas vivre comme ça.

Donc votre fils prends des substances depuis près de 20 ans. Même si je n'adhère pas au fameux "laissez lui toucher le fond" auquel je ne crois pas tellement, il faudrait peut être que vous désolidarisiez votre situation de la sienne. Pourquoi ne pas l'accompagner dans des recherches de studio? Par exemple. Il faut que vous retrouviez une vie plus saine moralement et financièrement et lui devrait ne plus se reposer sur vous depuis longtemps.

Vous écrivez qu'il est suivi en CSAPA: qu'y cherche-t-il? Il souhaite arrêter les drogues? Contrôler ses conso?

Quel est son plan de vie? Avez vous d'autres enfants qui pourraient l'épauler dans sa prise d'indépendance?

Bon courage
Janis


J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi-même

A. Artaud

Hors ligne

 

Goussé Danielle 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 17 Aug 2020
9 messages
Merci pour ta réponse si rapide, je vais essayer d'expliquer un peu plus en détail la situation.
Il a été diagnostiqué bi-polaire et il prend donc des médicaments qui le font dormir et même dans la journée, il est incapable de concentration et donc de grandes difficultés pour garder un boulot (il a un permis cariste il ne pourrait pas l'utiliser sans mettre en danger ses collègues de travail)
il doit voir un psychiatre (le enième depuis quelques années) qui va nous aider à monter un dossier MDPH pour qu'il puisse être indemnisé et également élligible à certains boulots à temps partiel qu'il pourrait éventuellement exercer en toute sécurité.
s'il pouvait enfin se prendre en charge financièrement, je pourrai arrêter de travailler et même être plus présente pour lui et les autres bien sur. j'ai un mari et une fille qui souffrent tellement de cette situation.
Le projet le plus proche dans le temps, c'est un sevrage d'une quinzaine de jours dans un hopital proche de chez nous, et ensuite une postcure à Valpyrène, ce qui l'éloignerait un peu s'il pouvait le faire jusqu'au bout, ce qu'il n'a jamais réussi, dans d'autres cures.
Je reviendrai ce soir sur la discussion, je dois partir bosser, bien qu'aujourd'hui ce soit une journée plutôt cool. Merci pour tout.    Danielle

chaque période difficile de la vie est un cycle qui tend vers le bonheur...."mais il est où le bonheur, il est où"

Hors ligne

 

Goussé Danielle 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 17 Aug 2020
9 messages
oh pardon, avant de partir, il a donc commencé par la fumette, puis aujourd'hui c'est cocaïne et crack. voilà j'avais oublié de le préciser.   à plus.      danielle

chaque période difficile de la vie est un cycle qui tend vers le bonheur...."mais il est où le bonheur, il est où"

Hors ligne

 

speedy76 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 30 Mar 2020
103 messages
Bonjour Danielle,
de l'expérience que j'ai pu en avoir, ce sont des situations délicates pour les proches, tiraillés entre le besoin de faire quelque chose pour aider, le fait qu'on ne peut pas faire les choses à la place de l'autre, et le besoin de se protéger aussi soi-même... On se sent souvent bien impuissant(e)...

Je sais que dans certaines villes, il existe des groupes de parents dans des situations similaires. Peut-être existe-t-il aussi des lieux d'écoute et d'accompagnement spécifiques pour les familles dans des situations de ce type?
Sans chercher à interférer avec sa prise en charge individuelle en CSAPA, qui lui appartient, vous pouvez peut-être aussi y être reçue en parallèle, pour être écoutée et guidée? Pas par rapport à ses projets de soin à lui, mais par rapport à vous, comment gérer peut-être différemment la place à laquelle vous êtes actuellement et qui vous épuise

Je n'adhère pas non plus au "toucher le fond pour mieux rebondir"..., mais en revanche, il est vrai que selon moi, il y a certainement à réfléchir à la manière d'opérer une forme de "distanciation", pour ne pas entretenir une situation où il dépend au quotidien de vous (financièrement, logement, etc), ce qui vous met certainement tous les jours dans une position trop compliquée. Et lui aussi certainement...

Bon courage à vous

Hors ligne

 

blastfunk 
Banni
000
Inscrit le 08 Jul 2018
375 messages
Bonjour Danielle,

Puisque vous en parlez, je peux vous dire en passant que Val Pyrène à Font Romeu est un très bon établissement de post cure, en particulier pour l'alcool dont c'est la principale activité.
J'y suis allé il y a quelques années, le cadre est magnifique et l'on y fait beaucoup de sport.
Je ne peux que recommander à votre fils de déposer un dossier, c'est dans les Pyrénées Orientales, 6 semaines à la montagne dans une structure étudiée et avec du personnel compétent.
Une fois le dossier accepté, il faut compter de 3 à 6 mois d'attente car il y a du monde au portillon pour faire Val Pyrène.
Ce n'est cependant pas magique et il faudra par la suite que votre fils soit motivé à se prendre lui-même en charge.

Bonne journée et soyez assurée de mon soutien.

Dernière modification par blastfunk (18 août 2020 à  12:07)


Ma vie m'appartient.

Hors ligne

 

Lolla
Au delà des cimes
France
100
Inscrit le 29 Nov 2017
191 messages
Blogs
Bonjour Danielle,

Je ne sais pas si je peux t'apporter vraiment une aide mais sache déjà que tu as tout mon soutiens.
J'ai une question qui peux te paraître bête mais est-ce que ton fils et toi vous arrivez à communiquer ?, ne serait-ce qu'un tout petit peu ?. Car en ayant des discussions "posées et sans jugement" (même si c'est un bien grand mot et qu'elles viennent petit à petit) ça peux déclencher une prise de conscience du mal qu'il te fait et des ennuis qu'il te cause et ainsi le motiver à faire une cure sérieusement et s'y tenir, ce serait déjà un grand pas en avant.

Je sais que tout ce que je te dis peux te paraître une utopie et que c'est certainement un coup d'épée dans l'eau, mais est-ce que ça ne vaut pas le coup d'essayer ?

J'ai été addict aussi, dès l'adolescence et même si j'avais un toit pour dormir, je faisait parti de ces famille où on ne parle de "ces choses la" alors que j'attendais seulement une main tendue de ma famille... Lui, il a cette chance.

En tout cas, sincèrement, il a de la chance d'avoir un maman comme toi heart

Viens nous parler, te soulager, te sentir moins seule, et j'espère qu'au fils de nos échanges nous pourrons t'apporter de l'aide et surtout une solution.

This too shall pass

Hors ligne

 

Goussé Danielle 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 17 Aug 2020
9 messages
salut,
et bien oui je parle beaucoup avec mon fils, mais pour l'aider à gérer sa consommation rien ne sert de parler. il fait ce qu'il veut. et le problème c'est qu'il ne travaille pas.

comment faites vous tous pour vous procurer de l'argent. J'ai dit à mon fils d'aller faire la manche à Nice et qu'il trouverait certainement un bon apport pour sa conso.
à presque 70 je ne suis plus "cotée à l'argus", donc gagner de l'argent facilement ce n'est plus pour moi. mais lui...

En dehors du fait qu'il se détruit, ce qui est plus dérangeant, c'est que de nous ruiner ne le dérange pas plus que ça. Je m'habille au secours populaire, je limite notre consommation alimentaire au stricte minimum...peu importe pour lui, dès qu'il se réveille il me cherche et même si je suis au boulot, il m'appelle pour savoir si j'ai de quoi lui donner pour sa consommation quotidienne. Je ne gagne que 8 euros de l'heure et il me faut 10 heures de travail pour l'aider (par jour).

en tout cas merci de vos réponses, ça me permet de ne pas me sentir seule devant ce problème bien que dans ce forum, vous êtes plus dans la consommation que dans le sevrage.
Merci aussi à toi blastfunk pour ton opinion sur Val Pyrène, car des cures minables, il en a faites et ça n'a fait qu'aggraver ses problèmes.
le Bug c'est qu'il doit faire avant la postcure, un sevrage en milieu hospitalier, de 15 jours et là c'est plus compliqué. c'est à lui de le demander et il y va à reculons.
je croise les doigts pour qu'il ait le courage de se lancer de nouveau. 
Merci Lolla pour ton gentil mot.
merci à vous tous.    A plus.

chaque période difficile de la vie est un cycle qui tend vers le bonheur...."mais il est où le bonheur, il est où"

Hors ligne

 

Maldor 
Banni
France
000
Inscrit le 10 Feb 2020
71 messages
Bonjour Danielle,


Si je peux me permettre un conseil, le mieux pour lui et surtout pour vous serait AMHA que vous vous désolidarisiez au plus vite et de la manière la plus radicale qui soit de ce fils particulièrement indigne. Ce que vous décrivez est révoltant et inadmissible. Si je lui avais fait enduré un centième de ce que votre fils vous a fait enduré, ma propre mère m’aurait mis à la porte sans un scrupule! Et elle aurait bien fait! Pour moi certes, mais encore une fois avant tout pour elle!
Vous n’êtes pas son esclave et ne lui devez rien. Il a outrepassé toutes les bornes et vous êtes épuisée. Vous avez fait tout ce qui était en votre pouvoir pour l’aider. A présent vous devez penser à vous.

Bon courage et prenez soin de vous

Hors ligne

 

janis 
Adhérent PsychoACTIF
France
100
Inscrit le 07 May 2018
1750 messages
Blogs

Goussé Danielle a écrit

En dehors du fait qu'il se détruit, ce qui est plus dérangeant, c'est que de nous ruiner ne le dérange pas plus que ça. Je m'habille au secours populaire, je limite notre consommation alimentaire au stricte minimum...peu importe pour lui, dès qu'il se réveille il me cherche et même si je suis au boulot, il m'appelle pour savoir si j'ai de quoi lui donner pour sa consommation quotidienne. Je ne gagne que 8 euros de l'heure et il me faut 10 heures de travail pour l'aider (par jour).

Bonjour Danielle,

Le fait est que lui payer sa conso au détriment de vos vies n'est pas réellement l'aider...imaginez comment il va se sentir quand il ira mieux?

Je pense que vous pouvez tout à fait lui expliquer, sans vous énerver, qu'il vous sera désormais impossible de lui donner de l'argent (cause endettement etc) mais que vous l'accompagnerez dans toutes ses démarches (allocations, cures etc).

Bon courage
Janis


J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi-même

A. Artaud

Hors ligne

 

Number613 
Sheykh Al-Hashishim
Israel
000
Inscrit le 20 Apr 2019
95 messages

janis a écrit

Goussé Danielle a écrit

En dehors du fait qu'il se détruit, ce qui est plus dérangeant, c'est que de nous ruiner ne le dérange pas plus que ça. Je m'habille au secours populaire, je limite notre consommation alimentaire au stricte minimum...peu importe pour lui, dès qu'il se réveille il me cherche et même si je suis au boulot, il m'appelle pour savoir si j'ai de quoi lui donner pour sa consommation quotidienne. Je ne gagne que 8 euros de l'heure et il me faut 10 heures de travail pour l'aider (par jour).

Bonjour Danielle,

Le fait est que lui payer sa conso au détriment de vos vies n'est pas réellement l'aider...imaginez comment il va se sentir quand il ira mieux?

Je pense que vous pouvez tout à fait lui expliquer, sans vous énerver, qu'il vous sera désormais impossible de lui donner de l'argent (cause endettement etc) mais que vous l'accompagnerez dans toutes ses démarches (allocations, cures etc).
Janis

Oui bien sûr une bonne petite discussion rationnelle va suffire ! Et pourquoi sa mère aurait à l'accompagner aussi dans ses démarches ? Facile à dire c'est pas toi qui te les taperas !

Franchement c'est désolant de voir que simplement dire que ce gars doit se prendre en main ça vous fait tous péter un câble. Mais la maman à son âge et vu sa situation elle n'a pas la responsabilité de subir cela. Il est majeur depuis longtemps, il n'y a rien qui doive la contraindre, et ça ne peut que les aider tous les deux. Mais c'est pas avec votre attitude "compassionbelle" mielleuse que sa situation va changer : après, peut-être que dans vos vies respectives, ce genre de comportement vous semble plus normal qu'à moi. Mais moi ça m'attriste de voir une mère réduite à aller sur un forum de camés pour comprendre ce qu'elle doit faire pour son fils alors que la situation n'est guère en son pouvoir


"...Et leurs yeux s'ouvrirent."
- Genèse ch. 3 v. 7

Hors ligne

 

stephyweedy 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Inscrit le 13 May 2015
96 messages
Blogs
Chère Danielle,
Tout d'abord , je voudrais vous faire part de tout mon respect pour la situation extrêmement difficile et intenable  que vous subissez aujourd'hui avec courage mais aussi avec beaucoup d'amour,...,ce qui en rajoute à votre Grandeur.
J'ai à peu près trente ans de poly consommations derrière moi, et aujourd'hui je suis sous TSO (methadone),mais surtout je suis stable en matière de consommations de psychotropes illicites.
Cela fait maintenant environ cinq ans que je m'y tiens.
Je ne suis pas arrivé à cette situation du jour au lendemain.Quand je lis les propos du csapa qui suit votre fils,je ne suis pas étonné,ils sont encore dans le paradigme de l'effort=souffrance=réussite,c'est une monumentale connerie.
Ma première motivation est venue quand j'ai changé de structure médicale.
Au début,J'étais suivi par le médecin de famille qui était dans ce fameux "laissez lui toucher le fond": ça s'est terminé aux urgences,une over-dose pour lutter entre la vie et la mort...Inhumain de mon point de vue.
ça mes parents l'ont bien compris aussi en constatant que je n'étais pas passé loin sur ce coup là.
Ce qui a permis la rencontre d'une psychologue formidable qui a réussi à rebâtir une relation de CONFIANCE  que j'avais anéantie dans ma famille .
Mes parents ne m'ont jamais donné un  centime pour ma came,je me suis toujours débrouillé seul ,de ce fait, je suis descendu bien bas dans l'échelle de l'infamie .
Mais ce que j'ai perdu en tant qu'homme dans sa dignité,je l'ai retrouvé dans la compassion et l'envie d'aider mon prochain.
Meme si le pékin moyen me qualifiera de cas social car je n'arrive plus à trouver un travail "descent",perçu comme tel dans cette société binaire,injuste et implacable.
Après avoir réussi maths sup, j'ai tout gâché en abandonnant ces belles études pour cette sale came qui me donnait l'illusion du stimulant parfait,je peux meme dire qu'au niveau anxiogène,à l'époque ça m'aidait:je ne ressentais plus de fatigue et pouvais travailler plus de soixante douze heures d'affilée  avec une motivation à toutes épreuves,je suis tombé en plein dans ce piège et m'y suis engouffré totalement avec force et détermination.
Alors j'ai un peu de mal quand je me retrouve à l'usine au milieux des "blagues" graveleuses et souvent xénophobes d'esprits limités parce que beaucoup trop fermés et éteints par ce travail harassant qui ne demande aucun effort intellectuel...Bref,je m’égare,désolé pour ce HS...
Le problème est que votre fils se repose trop sur votre gentillesse et votre compassion.
Vous avez tous les deux besoin d'aide  et vous devez aussi vous protéger face à ces  comportements inacceptables pour toute personne jugée"responsable"par la majorité "bien pensante".
Pour moi,ce qui a été déterminant,c'est bien d'avoir retrouvé ce dialogue en toute CONFIANCE avec ma structure médicale et ma famille.Mais Je n'avais pas cette relation toxique ou le porte monnaie et la CB de vos proche devient votre sponsor officiel pour les prods.
Parler avec des éducateurs ou des psychologues  d'une structure d'aide  de personnes dépendantes à ces toxiques en parallèle à la démarche de soin de votre fils pourrait s'avérer être une bonne méthode à essayer.
Et le garder pour vous comme ce petit "jardin secret",pourra peut être meme devenir un atout de force dans votre main.
Avec votre vécu Madame,ce n'est pas à vous de "payer" pour les "erreurs" de votre bien aimé fils.
Encore une fois,vous méritez ce repos réparateur et salvateur qui vous fait tant défaut aujourd'hui.Vous avez épuisé votre corps à la tache toute votre vie et tout ce que vous avez essayé a échoué.
Dites vous bien que le problème ne vient pas de vous,c'est bien vote fils qui s'est mis dans cette situation intenable et si difficile.Et c'est bien encore de lui que viendra cette étincelle qui mettra le feu aux poudres de la guérison quand le moment sera venu.
Je n'ai aucune compétence médicale ou encore en matière d'aide psychologique pour me permettre de vous donner une "solution" miracle toute facile face à ce monumental handicap que votre fils a développé et qui retombe si violemment sur vous aujourd'hui.
C'est dur ce que je vais vous dire,mais protégez vous Madame.Quand il vous réclame cet argent,ce n'est pas votre fils qui vous parle,mais ces produits qui manipulent sa volonté... qui a tellement besoin d'aide elle aussi.
Alors,lui refuser cet argent va le froisser,le mettre en colère.Mais cette colère,ce n'est pas votre fils qui l'exprime.
C'est bien cette putain de came qui le manipule avec forces et fracas
Parce que j'en suis sur, ce moment arrivera,mais ce serait mentir et devenir mesquin et inhumain de vous promettre que tout ça arrivera demain.
Il faudra du temps,de la persévérance,beaucoup de courage,d'amour... , et au grès des rencontres et des efforts fournis,lui aussi pourra entrevoir cette lueur qui nous dit que la sortie de ce sombre tunnel lugubre est imminente .
Respect,force et courage à vous Madame.

Hors ligne

 

Drim 
Psycho sénior
France
100
Inscrit le 27 Apr 2018
857 messages
Blogs
Bonjour Danielle,
J'ai une histoire un peu similaire avec ma sœur, à la différence que nous somme 4 dans la fratrie et que nous nous somme mis à trois contre elle pour lui faire comprendre que les parents ne pouvaient et ne devaient pas assumer ses conneries toutes sa vie. On va dire que c'est en bonne voie, même si comme vous ma mère travaille toujours (elle est plus âgé que vous) , mon père n'a plus d’économie. Mais au moins on a réussi a couper le flux financier qui permettait a ma sœur de se faire des grosse sessions drogue en sachant qu'il y aurait quelqu'un derrière pour la ramasser. Elle a développé une relation très toxique avec ma mère qui la protégeait et la maintenait dans une infantilisation constante, lui refusant sa maturité pendant que ma sœur jouait le rôle de la petite dernière qu'il fallait protéger alors que nous trois autre avions quitté le nid.

Vous décrivez une situation ou petit à petit votre fils s'est mis en position de total parasite (au sens biologique du terme) et comme disent mes compères du forum vous devriez prendre vos distance avec un fils qui se soucie si peu de vous.

C'est ce qu'on a mis 10 ans a faire comprendre à nos parent et en particulier à ma mère.

janis a écrit

Je pense que vous pouvez tout à fait lui expliquer, sans vous énerver, qu'il vous sera désormais impossible de lui donner de l'argent

Je pense qu'en 20 ans d'addictions ils ont du faire le tour et les détours de toutes les solutions. Mais pour moi, un fils profitant de l'amour inconditionnel de sa mère pour assouvir une crise d'adolescence pas fini c'est inhumain. Il lui manque un bon gros coup de pied au cul à votre petit et je pèse mes mots.

La drogue c'est une chose, les addictions une autre, mais vivre au crochet et au dépend de sa mère et de sa retraite mérité c'est inhumain. Vous devriez contacter une assistante sociale pour voir quelles solutions légales s'offrent à vous pour vous protégé face a votre fils immature et immoral. Voir quelles solution peuvent lui permettre de vivre dans une société à laquelle il n'est pas inadapté.

Trouver quelles allocations lui permettant de continuer a vivre ainsi, je ne pense pas que ce soit une solution, même si pour vous ce serait déjà une solution financière.

L'avis des psy qui disent qu'il faut lui laisser toucher le fond c'est une chose. Le problème étant qu'il peu a ce moment là voyant que vous ne le soutenez plus dans sa vie de misère, trouver une autre âme à laquelle s'accrocher et reproduire le même schéma, il faudrait donc qu'il comprenne qu'il y a un minimum d'effort à faire dans la vie.

Ma sœur pendant longtemps a utilisé tout les stratagèmes et a dépensé une énergie folle pour manipuler mes parents et leur faire croire que ça allait aller. Elle avait de multiples personnalité en fonction de si elle était avec ses amis ou avec sa famille. Et la plupart de son énergie passait dans le maintient de son état et dans son refus de grandir.

A certains moment et au prix d'une immense souffrance intérieur certaines personnes deviennent véritablement machiavélique pour ne pas changer et ne pas passer un traumatisme ou un blocage psychologique.

Reputation de ce post
 
bien dit !! s2f
 
Juste

             = .---.               
  =  =  _/__~0_\_       .      *
= == (_________)  -0-
       *  o     .    '

Hors ligne

 

janis 
Adhérent PsychoACTIF
France
100
Inscrit le 07 May 2018
1750 messages
Blogs
Que de jugements à l'emporte pièce....

J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi-même

A. Artaud

Hors ligne

 

Pio 
Nouveau Psycho
300
Inscrit le 05 Nov 2019
74 messages
A 69 ans on devrait être tranquille, parce qu'on a mérité d'être tranquille et surtout pour vous.
Facile à dire, mais utilisez tous les moyens légaux pour enfin profiter d'une retraite paisible.
Tous les moyens, quel qu'en soit le prix (surtout émotionnel) pour terminer ces dernières dizaines d'années en paix.

Ça va être cru ce que je vais dire, mais si vous pensez avoir déjà tout perdu à cause de lui, désolé de vous dire que ça peut encore empirer.

Personne n'est éternel, un jour il devra très probablement vivre sans vous.
Autant que ce jour arrive de votre vivant pour que vous puissiez profiter car vous avez aussi le droit à une vie. Personne ne vous jugera de ce choix, et personne d'humain ne vous en voudra.

Tous les moyens légaux.

Dernière modification par Pio (19 août 2020 à  14:41)

Hors ligne

 

sud 2 france 
problème traitement
France
200
Inscrit le 14 Oct 2013
2030 messages
Blogs
vous avez pensé à la tutelle/curatelle ??
Je connais 1 petit frère qui faisait subir le même genre de choses à sa mère (il l'a littéralement ruinée... Si je vous disais tous les coups tordus, les mensonges et autres stratagèmes pour lui soutirer des milliers et des  dizaines de milliers d'euros) et une fois qu'elle était décédée il a commencé à taper ses 2 soeurs ce qui leur a pourri la vie (le compagnon d'une d'entre elles est même parti tellement ça impactait leur couple....revenu ensuite.) Heureusement que le grand frère (en tout il sont 2 frères, et 2 soeurs) a fait le nécessaire pour qu'il soit placé sous tutelle (ou curatelle).   
Les 2 soeurs ont enfin pu retrouver une vie normale sans chantages (affectif-au suicide et autre), violences, vols -même ses neveux...j'en passe et des meilleures.
  Ca peut sembler extrême comme solution je suis bien d'accord mais sans ça il aurait ruiné (financièrement et psychologiquement ses 2 soeurs). Et ce n'est pas faute d'avoir été prévenu maintes et maintes fois.
Après si votre fils veut continuer à descendre toujours plus bas c'est son problème, mais apparemment vous n'en pouvez plus.....
enfin voilà sachez qu'il y a aussi cette "solution"; ainsi votre fils ne serait pas livré à lui même. Même s'il ne peut pas se gérer quelqu'un le gérera. Et ça sera peut être l'occasion pour lui de lever le pied.
Il est vrai qu'il ya quelques 20 ans en arrière les tuteurs/curateurs étaient peu scrupuleux voire carrément voleurs, mais heureusement ce temps là est fini.
Enfin voilà la balle est dans votre camp comme on dit. Votre fils est un adulte majeur et vacciné comme on dit. Et le jour où vous ne serez plus là ??

J'anticipe les champignons rouges et/ou jaunes mais pas de problèmes j'assume.

Je me permets de mettre un petit bémol quand je lis "c'est les substances qui le font agir comme ça"... J'ai été deux ans toxico à l'héroine avant la substitution et je me suis retrouvé plusieurs fois en manque, sans argent etc.... Je n'ai jamais volé ma famille ou arnaqué mes potes ni arracher de sacs à une mémé ni cambriolé....Et je connais d'autres personnes pour qui ce fut pareil.
Le manque, les substances n'excusent pas  le  tort fait à qui que ce soit et de quelque manière que ce soit. Quand on prend de la came on connait le prix à payer; on n'a pas à le faire payer à d'autres.

Dernière modification par sud 2 france (19 août 2020 à  15:58)

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9700
Inscrit le 22 Feb 2008
9564 messages
Blogs

Alors,lui refuser cet argent va le froisser,le mettre en colère.Mais cette colère,ce n'est pas votre fils qui l'exprime.
C'est bien cette putain de came qui le manipule avec forces et fracas
Parce que j'en suis sur, ce moment arrivera,mais ce serait mentir et devenir mesquin et inhumain de vous promettre que tout ça arrivera demain.

Bonjour, bien que j'approuve ce que dit par ailleurs stephyweedy, je n'approuve pas ce passage. Beaucoup de personnes, notamment sur PA, prennent des produits sans entrainer pour leurs proches le quart de ce que vit Dannielle.
En fait ce qui entraine tous ses comportements, y compris les consommations, c'est sa maladie mentale ("bi-polaire" mais c'est un peu une étiquette attrape tout).
Et aussi le fait qu'il a compris qu'en demandant et en faisant pression il peut obtenir ce qu'il veut sans se fatiguer.
Donc même si le dialogue est utile il risque de ne pas aider beaucoup.

Pour prendre un exemple s'il était diagnostiqué schizophrene et qu'il vole l'entourage (ou même fait des violences) on ne le laisserait pas faire, car on considérerait qu'il doit surtout etre soigné.
Donc, Danielle, si j'ai un conseil à te donner c'est de considérer qu'il n'est pas "accessible à la raison"(en langage simple il est "fou" mais ce n'est pas un diagnostic. C'est un terme qui désigne de nombreuses maladies mentales)  et donc que tu dois te faire aider par les psychiatres. Les siens mais aussi, si possible,  un pour toi pour t'aider et te conseiller.
Dans ces cas les psychiatres sont censés le soigner mais aussi examiner le probleme de son mode de vie et celui de l'entourage et définir précisément ce que tu dois faire (ou peux faire si tu le veux) mais aussi quelles sont les limites à ce que tu dois faire.
Et, clairement il  a dépassé les limites . Et il doit en assumer les conséquences, pas toi.
Alors c'est vrai que, parfois, ils sont un peu legers sur ce plan mais c'est leur boulot et il faut qu'ils le fassent.
Ce n'est pas forcément les psychiatres qui le font mais les infirmiers de secteur, éducateurs, assistantes sociales, psychologues des structures de prise en charge.

Mais n'oublie de parler en JE. Ne dis pas "vous devriez faire ça" (qui génère des bloquages)  mais "JE n'y arrive plus. JE sens qu'il va me tuer" (ce que personne ne peut te reprocher de dire).

Ne les laisse pas détourner le dialogue sur la drogue. La drogue peut etre utilisée sans inconvenient majeur si on n'a pas de maladie mentale et n'explique que rarement les problèmes mentaux (mais les problèmes mentaux expliquent souvent la drogue)
.
Dire que la prise en charge d'un malade mental, qui consomme, relève de la seule addictologie, c'est comme prétendre qu'elle relève de l'urologie  quand le patient se masturbe en public!

Dans l'idéal tu auras un programme plus simple et plus sécurisant pour toi, comprenant eventuellement une tutelle/curatelle mais aussi si besoin une possibilité d'hospitalisation et à l'extrême des procédures judiciaires .
Et il faut garder le contact pour demander ce qu'il faut faire devant un problème non prévu.

Finalement il est aussi possible qu'il soit moins fou qu'il parait et qu'il soit surtout opportuniste mais le prendre au mot et le mettre face à ses comportements  ne peut etre que positif. Dans ce cas, il se calmera assez vite.
Amicalement

Dernière modification par prescripteur (19 août 2020 à  17:39)

Reputation de ce post
 
what else ?? s2f
 
clapclapclapclapclapclap / Cub3000
 
Un grand oui

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

speedy76 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 30 Mar 2020
103 messages
Pour info, concernant les tutelles ou curatelles, à ma connaissance c'est assez compliqué si la personne n'est pas volontaire.

Il y a un dossier assez simple à monter, auquel il faut ajouter une expertise par un psychiatre agrée (non remboursée...)

Mais si la personne concernée est partante, alors cela peut se mettre en place relativement facilement, et c'est vrai que cela peut vraiment vous soulager en vous décalant déjà de la question de l'argent.

Dernière modification par speedy76 (19 août 2020 à  16:24)

Hors ligne

 

sud 2 france 
problème traitement
France
200
Inscrit le 14 Oct 2013
2030 messages
Blogs
Pas forcément, le grand frère (un pote) dont je parle dans le post d'avant est allé voir le préfet (le petit frère commençait à être connu du préfet via l'HP du département...) c'est allé plutôt vite.
Et petit frère n'y était PAS DU TOUT favorable vous pensez bien

Dernière modification par sud 2 france (19 août 2020 à  18:29)

Hors ligne

 

LolaLou 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 22 May 2020
99 messages
Bonsoir Danielle,

Je n'ai aucun conseil à vous donner mais je me permets de vous adresser tout mon soutien, vous avez beaucoup de courage pour supporter autant, et ça se voit que vous êtes une mère aimante et ouverte d'esprit, qui cherche à faire au mieux pour ses enfants.

Je suis bien consciente que mon message ne vous apportera aucune solution mais je tenais quand même à vous laisser un petit mot de soutien et vous dire que vous êtes la bienvenue ici sur le forum pour vous confier, "vider votre sac", il y a ici des gens bienveillants et des oreilles attentives qui sauront vous aiguiller.

Voilà, bon courage en tout cas, j'espère pour vous et votre famille que la situation finira par s'arranger...

Hors ligne

 

Daane-El 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Inscrit le 26 Feb 2018
2385 messages
Blogs
Salut à vous,

J'avais 22 ans et mes parents, quand ils ont compris ce que je faisais de mon argent, ont fait de moi un SDF. Ils ont prévenu toute la famille qu'il fallait me tourner le dos si je venais leur demandé des sous ou toute autre chose. Je me suis donc retrouvé seul à la rue.

Je m'en suis sorti en 3 ans, là, j'ai eu un problème avec une consommation mal maîtrisée de Gbl et j'ai du être hospitalisé. Mes parents ont respectivement 65 ans pour mon père et 63 ans pour ma mère. Moi-même j'ai 43 ans et mon fils a 15 ans. 

Ils ont pris mon fils pour les vacances et mon père a strictement interdit à ma mère de faire quoi que ce soit pour ma maison et quand je suis rentré chez moi, je me suis trouvé de nouveau seul face à moi-même.

Ceci est ma vie et je remercie mes parents car ils m'ont appris à accepter mes responsabilités. Je dis pas que ça a été facile, mais grace à eux, je suis devenu ce que je suis. C'est à dire un Papa attentif, un fils respectueux, un frère soucieux du bien être de sa sœur, un ami sur qui on peut compter, un chef de cuisine, un joueur d'échecs, de poker et un chercheur de champignons assez pugnace.

Mes parents se sont montrés extrêmement durs avec moi mais je n'ai nul doute qu'ils m'aiment. Je n'ai pas de conseils pour cette situation car chaque famille a son fonctionnement qui lui est propre. Cependant si vous avez tout essayé à l’exception de la dureté, à votre age, peut-être que cela pourrait être envisager.

Bien à vous,
Daane-El
Reputation de ce post
 
Daane-El, un exemple ! Pio

"Seuls les poissons morts suivent le courant" , proverbe autrichien.

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9700
Inscrit le 22 Feb 2008
9564 messages
Blogs
Bonjour, Dane-El,

Je suppose qu'à ce moment ton discours etait proche de celui du fils de Danielle.

J'avais 22 ans et mes parents, quand ils ont compris ce que je faisais de mon argent, ont fait de moi un SDF. Ils ont prévenu toute la famille qu'il fallait me tourner le dos si je venais leur demandé des sous ou toute autre chose.

Mais c'est important, notamment pour Danielle, que tu dises

Ceci est ma vie et je remercie mes parents car ils m'ont appris à accepter mes responsabilités. Je dis pas que ça a été facile, mais grace à eux, je suis devenu ce que je suis.

Pour compléter mon post précédent, je reviens sur les notions juridiques d'abolition ou d'altération du discernement.

Dans les cas d'abolition du discernement le sujet est considéré comme totalement irresponsable de ses actes.
Mais en cas d'altération du discernement (le cas le plus fréquent) le sujet est reconnu partiellement responsable de ses actes.
En effet, les actes ne sont pas tous égaux. Certains devraient conduire la personne à ne pas les commettre, même si le discernement est altéré. En plus des actes de violence physique, ce sont les actes de violence psychologique ou financière vis à vis d'autrui, et surtout de ses proches. Et Daane-El est bien content de ne pas les avoir commis.
Par contre certains actes, notamment ceux qui relèvent de la violence à soi même relèvent de la responsabilité personnelle et doivent bien être distingués des violences à autrui.

Ceci justifie le droit des proches et des soignants à appliquer des contraintes pour pallier l'altération du discernement. Elles sont nécessaires pour empêcher les violences à autrui mais elles doivent être plus mesurées quand il s'agit des violences faites à soi même, dont les consommations.
Il est important de distinguer la consommation d'une part, des actes qui peuvent etre commis sous consommation, d'autre part. La consommation relève de la liberté individuelle mais les violences à autrui relèvent du devoir moral de ne pas nuire. Et l'une n'entraine pas forcément l'autre !
En tout état de cause il est indispensable que le patient atteint d'altération du discernement fasse bien la différence entre les actes "graves" et ceux qui le sont moins. Et la contrainte éducative doit être là pour le guider. Dans l'interêt des autres mais aussi de la personne et Daane met bien en évidence ce point capital. Donc cette contrainte n'est pas "absence d'amour", bien au contraire, mais l'élément essentiel de l'éducation des enfants puis des rapports avec ses proches, quand ils sont adultes, qu'ils soient atteints d'altération du discernement ou simplement de notre tendance humaine à faire des erreurs.
Mais il est important que la contrainte ne soit pas punitive (faire mal pour faire expier) mais éducative (contraindre pour éduquer). Il est malheureux que notre justice soit parfois assez floue sur ce point.
Amicalement

Dernière modification par prescripteur (20 août 2020 à  09:43)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Goussé Danielle 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 17 Aug 2020
9 messages
bonjour à tous,
ce matin je ne travaille pas et hier était mon jour de repos c'est vous dire si j'ai apprécié...mais la journée s'est terminée par des suppliques pour avoir un peu d'argent,  ça a duré 20 minutes au moins, promis maman je ne te demanderai rien demain etc.. et malgré que je lui répondais que je n'avais pas un sou, ni à la maison ni à la banque (j'attend une avance sur salaire au plus vite) il continuait de demander, je comatai devant un énième épisode de Nina, je n'entendai que lui et ses "pitié maman", bref vous devez connaitre ou avoir connu tous cette situation, je serrai les poings tout en lui disant non et non et encore non et ça semblait ne pas pouvoir s'arrêter, des moments comme celui là j'ai envie de le tuer (au sens propre du terme) j'ai peur de ce sentiment, mais je le ressens tellement souvent. Et pourtant je l'aime tellement.
Aujourd'hui c'est son anniversaire (38 ans) et nous ne le fêtons plus depuis quelques années, il le fait avec son meilleur ami qui l'invite au restaurant et qui lui prépare après, chez lui une petite fête avec quelques amis intimes. Et pourtant il en a marre lui aussi car mon fils lui doit une somme colossale, et pas qu'à lui.
Bref, je dois faire face avant midi (au téléphone heureusement) à toutes les boites de crédit, à qui je dois communiquer le numéro de dossier de la demande de surrendettement et qui vont encore me menacer de demander le remboursement de la somme intégralement due... au total je dois 60 000 euros (sur une dizaine de maisons de crédit). Et mon fils sait tout ça mais il pense que je fais des miracles ou que je possède une fabrique de billets de banque, comme un enfant qui disait à sa mère, c'est là maman tu demande à une dame dans la machine et elle te donne de l'argent.
La cerise sur le gâteau, c'est son fils (16 ans) qui a compris et qui a vu une fois son père faire sa (popotte) et qui s'inquiète pour lui. nous l'avons en garde classique, je dis nous car mon fils ne peut pas s'en occuper et c'est surtout mon mari qui en a la charge, et qui m'envie de pouvoir partir tous les matins au boulot et oublier un peu cette situation inextricable.
Quant à la curatelle, bien sûr on y a pensé mais ça ne l'empêcherait pas de venir me harceler, donc ce n'est pas tellement utile, en plus ne touchant que l'ASS, une fois que la pension alimentaire, les frais de justice à rallonge, un ou 2 crédits ont ponctionné ce qu'il gagne (environ 16 euros par jour) il ne reste rien à gérer.
voilà je me suis un peu plus épanchée, ça me fait du bien, merci pour ceux qui lisent mon post jusqu'au bout.    bisous à tous.    Danielle

chaque période difficile de la vie est un cycle qui tend vers le bonheur...."mais il est où le bonheur, il est où"

Hors ligne

 

Number613 
Sheykh Al-Hashishim
Israel
000
Inscrit le 20 Apr 2019
95 messages

Goussé Danielle a écrit

bonjour à tous,
ce matin je ne travaille pas et hier était mon jour de repos c'est vous dire si j'ai apprécié...mais la journée s'est terminée par des suppliques pour avoir un peu d'argent,  ça a duré 20 minutes au moins, promis maman je ne te demanderai rien demain etc.. et malgré que je lui répondais que je n'avais pas un sou, ni à la maison ni à la banque (j'attend une avance sur salaire au plus vite) il continuait de demander, je comatai devant un énième épisode de Nina, je n'entendai que lui et ses "pitié maman", bref vous devez connaitre ou avoir connu tous cette situation, je serrai les poings tout en lui disant non et non et encore non et ça semblait ne pas pouvoir s'arrêter, des moments comme celui là j'ai envie de le tuer (au sens propre du terme) j'ai peur de ce sentiment, mais je le ressens tellement souvent. Et pourtant je l'aime tellement.
Aujourd'hui c'est son anniversaire (38 ans) et nous ne le fêtons plus depuis quelques années, il le fait avec son meilleur ami qui l'invite au restaurant et qui lui prépare après, chez lui une petite fête avec quelques amis intimes. Et pourtant il en a marre lui aussi car mon fils lui doit une somme colossale, et pas qu'à lui.
Bref, je dois faire face avant midi (au téléphone heureusement) à toutes les boites de crédit, à qui je dois communiquer le numéro de dossier de la demande de surrendettement et qui vont encore me menacer de demander le remboursement de la somme intégralement due... au total je dois 60 000 euros (sur une dizaine de maisons de crédit). Et mon fils sait tout ça mais il pense que je fais des miracles ou que je possède une fabrique de billets de banque, comme un enfant qui disait à sa mère, c'est là maman tu demande à une dame dans la machine et elle te donne de l'argent.
La cerise sur le gâteau, c'est son fils (16 ans) qui a compris et qui a vu une fois son père faire sa (popotte) et qui s'inquiète pour lui. nous l'avons en garde classique, je dis nous car mon fils ne peut pas s'en occuper et c'est surtout mon mari qui en a la charge, et qui m'envie de pouvoir partir tous les matins au boulot et oublier un peu cette situation inextricable.
Quant à la curatelle, bien sûr on y a pensé mais ça ne l'empêcherait pas de venir me harceler, donc ce n'est pas tellement utile, en plus ne touchant que l'ASS, une fois que la pension alimentaire, les frais de justice à rallonge, un ou 2 crédits ont ponctionné ce qu'il gagne (environ 16 euros par jour) il ne reste rien à gérer.
voilà je me suis un peu plus épanchée, ça me fait du bien, merci pour ceux qui lisent mon post jusqu'au bout.    bisous à tous.    Danielle

Votre mari, votre petit-fils, vous-même... quelle tristesse de voir le comportement de votre fils impacter aussi négativement toute votre famille.

Vous dites que la curatelle ne l'empêchera pas de venir vous harceler : or c'est là justement qu'associer une menace judiciaire à la curatelle vous permettra, peut-être, de le décourager à venir vous soutirer de l'argent. La contrainte légale et médicale fera que ce ne sera plus à vous de gérer toutes ses galères mais des professionnels, ce ne sera plus votre problème. Il faut mettre une véritable distance de sécurité entre vous et lui, il est indéniable que vous l'aimez mais ce n'est pas votre devoir de mère de ne plus avoir de vie à cause de lui. Il faut vous protéger.


"...Et leurs yeux s'ouvrirent."
- Genèse ch. 3 v. 7

Hors ligne

 

bigorneau 
Banni
000
Inscrit le 18 Apr 2019
57 messages
Bonjour

Rassurez-vous, bientôt, la société va s'effondrer, tout le monde sera sans emploi et il y aura une guerre civile avec la faillite du système bancaire. Vos problèmes d'argent ne s'arrangeront pas, mais ce sera le cas pour tout le monde. U_THIN

La cocaïne sera bien sur introuvable parce que le fret mondial sera arrêté, c'est une simple question de temps. Je parle de mois et pas d'années

Dernière modification par bigorneau (20 août 2020 à  09:12)

Reputation de ce post
 
Tes théories à 2 balles sont pas d'une grande aide
 
Survivalisme inculte. Psilo
 
Quelques mois et tu perds ton temps sur un forum ? tu es stupide dans les 2 cas.
 
Ici,une Dame en détresse vient chercher de l'aide,nul besoin de tes sarcasmes.

Hors ligne

 

bigorneau 
Banni
000
Inscrit le 18 Apr 2019
57 messages
2 jaunes en 5 minutes, je vais déguster lol

détendez-vous depositphotos_4114611-stock-illustration-nurse-emoticon

Hors ligne

 

Number613 
Sheykh Al-Hashishim
Israel
000
Inscrit le 20 Apr 2019
95 messages

bigorneau a écrit

2 jaunes en 5 minutes, je vais déguster lol

détendez-vous depositphotos_4114611-stock-illustration-nurse-emoticon

Ici une mère parle de sa détresse dans une situation invivable : franchement je pense qu'elle se passe bien de tes théories fumeuses, qui montrent bien que pendant que tu te paies le luxe de fantasmer sur l'effrondrement de la civilisation... eh bien y a des femmes à la retraite qui doivent quand même se lever le matin pour bosser parce que leur fils leur soutire de l'argent pour de la came : franchement tes délires "collapsologique" (Dieu que la terminologie des idéologies modernes devient absurde...) on s'en tape tous, en plus d'être complètement stupide c'est HS.

Reputation de ce post
 
Voilà. /Cub3000

"...Et leurs yeux s'ouvrirent."
- Genèse ch. 3 v. 7

Hors ligne

 

Psilosophia 
Esthète du Néant
France
2441
Inscrit le 13 Apr 2014
769 messages
Blogs
Beaucoup de choses ont déjà été dites a propos de votre histoire, Madame, et je n'ajouterai pas grand chose. Je suis de ceux qui considèrent que l'amour; filial ou quel qu'il soit; ne doit pas tout pardonner. Votre fils a fait plus que dépasser les limites de ce qui est entendable, et les conséquences sont, pour vous et vos proches, depuis longtemps délétères.

N'écoutez pas ceux ici qui formulent encore et toujours des injonctions a la tolérance et au dialogue, ils n'imaginent pas ce que vous pouvez vivre et quotidien et de permettent un discours bien-pensant a base de "Oui mé il fo ouvrir le le dialogue et ça ira". Tout ça pour justifier le fait qu'il est normal de laisser un fils braquer sa maman pour le laisser se droguer parce qu'on doit le laisser faire il doit être libre de le faire.

Vous méritez aujourd'hui une vie tranquille, sans labeur sous-payés (sous-payé, oui car nous cautionnons le fait qu'il est normal qu'un senior revienne au travail a 69 ans après avoir cravaché l'entièreté de son existence) et votre fils vous empêche d'accéder a cela.

Je ne formulerai aucune injonction a votre encontre, mais j'espère que vous ferez le bon choix.

Bon courage
Reputation de ce post
 
Du pur bon sens, Guy

"Vieil océan, aux vagues de cristal ... tu rappelles au souvenir de tes amants, sans qu'on rende toujours compte, les rudes commencements de l'homme, où il fait connaissance avec la douleur, qui ne le quitte plus."

Les Chants de Maldoror Isidor Ducasse

Hors ligne

 

Rick
Adhérent PsychoACTIF
2000
Inscrit le 18 Sep 2018
4569 messages
Blogs
Hors sujet / Modération / Pour les membres ou adhérents réguliers et actif sur le forum de l'association :


Vous voyez ce membre? Moins de 20 messages, arrive et déblatère des "bullshit" ce qui force les gens à répondre donc à le feed et fait dévier le sujet? Semble à l'aise avec l'outil informatique "forum" etc ?

bigorneau a écrit

2 jaunes en 5 minutes, je vais déguster lol

détendez-vous depositphotos_4114611-stock-illustration-nurse-emoticon

Petit hors sujet à propos de ce troll qui vient se faire bannir régulièrement sur psychonaut ou psychoactif (et lucid state quand c'était ouvert )depuis des années  :

Excusez le !

Je viens de bannir ce troll multicompte. Il s'agit très très probablement encore de "mydri/dreamea" , cela fait quelques jours qu'il fait une crise. Elles sont cycliques et involontaires. On a du bannir une quinzaine de comptes depuis une semaine. Plusieurs centaines en tout. Quand vous voyez un nouveau avec moins de 20 messages, qui a un pseudo "fun",  qui fait "comme chez lui" (très à l'aise avec le forum), qui ne fait que de "l'attirage d'attention" + provoque pour être au centre du topic (au dépend de l'auteur.ice). Ne tombez pas dans son jeu et ignorez le. De toutes façons vous voyez bien que les nouveaux "normaux" ne provoquent pas des drama/polémique lors de leurs premiers 20 messages...ils découvrent, s'acclimatent, s'installent, échangent etc. Alors que là on dirait presque un modo tant il est à l'aise ici. Car cela fait des mois et des mois qu'il se créé des comptes vu qu'on ne pratique pas le Ban IP (on a plus vos ip , car on ne veut plus les avoir etant donnes que beaucoup n'ont pas de VPN).

Du coup l'intérêt de ne pas "feed" ce gars là , "mydri" ou "dreamea", l'intérêt c'est que comme ça on peut supprimer le compte et les messages alors que si vous y répondez et qu'il commence à y avoir un "échange" parfois on est obligé de laisser les échanges même quand c'est merdique. Sinon les lecteurs n'aiment pas et parfois la discussion deviendrait incompréhensible si on fait le ménage (ça fait censure/bizarre alors que c'est des messages "flood/déchet"). Mais l'objectif c'est de ne pas rentrer dans son jeu ("don't feed the troll" , la règle d'or pour ce sujet) et de ne pas lui donner de l'attention et ne pas lui répondre. Ce gars n'a aucun respect pour les communautés où il vient flood, il sait qu'il gène et s'en moque car l'humanité mériterait selon lui de disparaître alors les souffrances des autres comme celle de l'auteure ça lui passe par dessus la guibole.

Bon évidemment c'est quand vous avez AUCUN doute que vous pouvez vous forcer à "ne pas feed" , là je ne parle que de cas extrêmement PROVOQUANT (taunt), qui vient s'amuser (troll) et qui change de sujet (H.S). Derrière, nous à la modération, en général on supprime ses comptes et ses messages très rapidement donc en général les gens ne se rendent même pas compte de ses passages dans +95% des cas. Vu qu'il est simple d'esprit, on le reconnaît très rapidement et il évoque toujours les mêmes choses ("complot", "menace", "trahison", "fin du monde", "communauté secrètes", "politique", "protéger les enfants" , "stratagème et manipulation pour faire des choses moralement inacceptable"  , "corruption" etc.).

Quand il n'a pas de crise il peut même devenir agréable et intelligent, c'est une victime de ses troubles mais nous on a pas envie de laisser sur le forum car faire  ça se serait le polluer de façon irrémédiable/invivable. Ce n'est pas parce qu'une personne n'arrive pas à se comporter de manière acceptable en société, en communauté, que l'on doit l'accepter quand bien même. Surtout qu'il a lancé des dizaines d'accusations douteuse (modo mineur, toute l'association existe pour se faire du pognon avec un partenariat pour la marque des vaporisateurs volcano, trafic d'enfant esclave à des fins sexuelles. Parce qu'on est des espions du gouvernement vu qu'on est franc maçons etc. Que ce soit dans le monde virtuel ou hors clavier , les gens finissent par se lasser de ce disque et du coup c'est une vie solitaire quoi.

Merci pour la lecture de ce message un peu long et comme ça vous comprendre mieux pourquoi il y a des comptes bannis avec moins de 50 messages ..


Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Merci mes parents.
par acerimmer, dernier post 21 juin 2011 à  13:06 par juan57
  25
[ Forum ] Parents, drogues et regards d'enfant
par janis, dernier post 17 octobre 2018 à  01:00 par Chest_Shire
  12
[ Forum ] Parent - Parents anti drogue et moi...!
par Erho, dernier post 29 janvier 2018 à  18:21 par Erho
  13

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
11 mai 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Psychoactif 
Les résultats de l’enquête sur la communauté Psychoactif en 2021
25 mars 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Forum UP ! 
Problème transaction btc
Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum UP ! 
Gérer sa consommation - Le risque de depression respiratoire aux opiacés est influencé par...
Il y a 20hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Médecin - Avancer en âge et consommer des drogues
Il y a 6mnCommentaire de meumeuh dans [Echanges entre profes...]
(10 réponses)
 Forum 
Arrêt & Sevrage - Méthode chinoise adaptée au kratom
Il y a 15mnNouvelle discussion de Niconico dans [Kratom...]
 Forum 
Tout savoir sur la cocaine
Il y a 17mn
1
Commentaire de meumeuh dans [Cocaïne-Crack...]
(8 réponses)
 Forum 
Arrêt & Sevrage - Votre ressenti du sevrage du Kratom
Il y a 28mnCommentaire de Niconico dans [Kratom...]
(5 réponses)
 Forum 
CWE qui moisit ??
Il y a 1hNouvelle discussion de 0piaC dans [Opiacés et opioïdes...]
 Forum 
Expériences - Codéine De Rue?
Il y a 1hCommentaire de L'Apoticaire dans [Codéine et dihydrocod...]
(3 réponses)
 Forum 
Market - Deepweb: vos markets favoris SEPTEMBRE 2019 à aujourd'hui.
Il y a 1h
40
Commentaire de Curiosite dans [Anonymat et sécurité...]
(1430 réponses)
 Forum 
Produits de coupe - Détection des produits de coupe
Il y a 2hCommentaire de Antoine_Q dans [Cocaïne-Crack...]
(3 réponses)
 Blog 
*Le camégoïste
Il y a 4h
2
Commentaire de le crabe tambour dans le blog de BREIZH AR PEOC'H
(47 commentaires)
 Blog 
[Video] Mode Moine Psychédélique
Il y a 4hCommentaire de Psilosophia dans le blog de Ledayuum
(2 commentaires)
 Blog 
Juste envie de partager.
Il y a 1j
32
Commentaire de meumeuh dans le blog de Papaseul
(362 commentaires)
 
  QuizzZ 
Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
Dernier quizzZ à 14:12
 PsychoWIKI 
PAWS, le syndrome prolongé de sevrage
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
KingBlobTheSeventh, Niconico, projeccao, romg69170, Zigou32 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
par Equipe de PsychoACTIF, le 11 May 2022
Voici l'édito du Fanzine N°5 de Psychoactif. Psychoactif mène un combat contre la stigmatisation de l'utilisation des drogues. Le langage est un outil important pour transmettre des messages et le choix des termes compte. Jusqu'à là, nous avions utilisé l'acronyme « UD » pour parler des u...[Lire la suite]
 Test 2map (ap237)
par Unposcaille, le 03 May 2022
Bonjour à tous, Malgré tous les messages avertissant de la toxicité et de la corrosivité du 2map, j'ai décidé de tester car c'était le seul opioide disponible sur les sites que je connais qui ne soit pas un dérivé du fentanyl. Les messages sur la dose à prendre sans tolérance sur reddit...[Lire la suite]
 Comment gérez vous votre dépendance ?
par Jérimadeth, le 14 Apr 2022
Mes dépendances sont bien installées, alors pourquoi les déloger ? L'homme naît dépendant (nourrisson), il meurt dépendant (vieillard). Entre les deux, on dépend aussi (de l'argent, des autres, de la bouffe, etc.), j'ai décidé d'être libre d'être dépendant. Savoir faire avec, c'est ma li...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

Gros soutien (pas pour TOUS les mots)/L'Apo dans [commentaire de blog] Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
(Il y a 6h)
Le cannabis casse les cravoing de stimulants. Fil dans [forum] Tourner en rond…..
(Il y a 7h)
C est un isr pas un isrs. Ocram dans [forum] Prise de truffes = Tolérance au 4-HO-MET ?
(Il y a 19h)
Pas de SS avec un combo isrs et Mdma. Ocram dans [forum] avoir des effets avec la md sous antidépresseurs
(Il y a 1j)
les insultes c'est carton rouge - MM dans [forum] crise d angoisse seresta
(Il y a 2j)

Pied de page des forums