Perquisitionné par la douane pour 500g de kratom / PsychoACTIF

Perquisitionné par la douane pour 500g de kratom

Publié par ,
5429 vues, 41 réponses
artag
Nouveau Psycho
700
Inscrit le 24 Jun 2021
113 messages
Salut,

J'ai quelques question pour Mauddamier, sans vouloir faire trop dérailler le sujet :

Mauddamier a écrit

Arrêt pour conduite sous stup’ (je prends de la codéine). Test salivaire positif, j’ai reconnu, j’ai présenté ordonnance, ils ont appelé le médecin pour s’assurer que ce n’est pas une contrefaçon.
Interrogatoire au bord de la rote : quand tu as consommé, combien, et dans ce cas là il ne faut pas mentir car ensuite c’est prise de sang pour voir si tu ne consommes pas autre chose.

Déjà est-ce qu'on est supposé avoir l'ordonnance de codéine sur soi en cas de contrôle?
Il se passe quoi si tu l'as pas sur toi ou que le médecin est injoignable pour la confirmer (week-end, nuit, etc.)

Ensuite, combien avais-tu consommé, était-ce espacé style week-end ou plus régulier genre plusieurs fois par semaine?
Quelle quantité?
Combien de temps la dernière fois avant le test?

Cela m'intéresse beaucoup vu que je souhaite tout faire "dans les règles" un maximum, merci!

Dernière modification par artag (27 septembre 2021 à  16:24)


Un peu moins de moitié moins.

Hors ligne

 

Mauddamier 
Au pays imaginaire
France
1900
Inscrit le 27 Nov 2017
628 messages

artag a écrit

Salut,

J'ai quelques question pour Mauddamier, sans vouloir faire trop dérailler le sujet :

Mauddamier a écrit

Arrêt pour conduite sous stup’ (je prends de la codéine). Test salivaire positif, j’ai reconnu, j’ai présenté ordonnance, ils ont appelé le médecin pour s’assurer que ce n’est pas une contrefaçon.
Interrogatoire au bord de la rote : quand tu as consommé, combien, et dans ce cas là il ne faut pas mentir car ensuite c’est prise de sang pour voir si tu ne consommes pas autre chose.

Déjà est-ce qu'on est supposé avoir l'ordonnance de codéine sur soi en cas de contrôle?
Il se passe quoi si tu l'as pas sur toi ou que le médecin est injoignable pour la confirmer (week-end, nuit, etc.)

Ensuite, combien avais-tu consommé, était-ce espacé style week-end ou plus régulier genre plusieurs fois par semaine?
Quelle quantité?
Combien de temps la dernière fois avant le test?

Cela m'intéresse beaucoup vu que je souhaite tout faire "dans les règles" un maximum, merci!

C’est toujours mieux, avant même de souffler dans le ballon, de prévenir que ça va être positif. En tout cas, c’est ce qui a été très largement souligné dans mon procès verbale.
Ce n’est pas seulement un ethylotest. Il reviendra positif aux stupéfiants.
Ensuite on pratique un test salivaire, faut poireauter environ 30min.
Moi perso il est revenu positif opiacé. Mais quel dosage, là est toute la question.
Ce qui fait que peu importe le résultat, en cas de test positif, même sur présentation d’une ordonnance, même si le médecin corrobore ta version, on te retire ton permis et le véhicule est immobilisé.

Le mieux est vraiment, avant de souffler, d’être honnête.
Ou si lethylotest revient positif, tu réponds honnêtement : oui je consomme.
Et ne pas mentir sur les doses, ou sur la dernière prise.
Car le policier va noter tout ca. Et la prise de sang est très très très précise !
Si tu mens, à mon avis tu pourrais ne jamais revoir ton permis.

Moi je prends 60mg. Ce jour-là il était aux alentours de 17h, j’étais à 90mg depuis le matin. Même sur présentation de l’ordonnance, on a quand même dû venir me chercher sur place. La honte sérieusement d’appeler mes parents : alors voilà j’ai été arrêtée, ne paniquez pas mais on m’enlève mon permis car je consomme de la drogue…

Bref, vraiment gênant.
Peut-être que s’il y avait des tests salivaires plus précis (comme lethylotest qui donne une estimation de l’alcoolémie) on perdrait moins de temps en paperasse.
La, techniquement le test revient positif aux opiacés, mais même sur présentation d’une ordonnances, rien ne dit que je n’ai pas touché de la c, de la morphine, …

Hors ligne

 

artag
Nouveau Psycho
700
Inscrit le 24 Jun 2021
113 messages

Mauddamier a écrit

Moi je prends 60mg. Ce jour-là il était aux alentours de 17h, j’étais à 90mg depuis le matin.

Merci du coup j'ai des questions complémentaires:

On est sensé respecter la posologie de l'ordonnance?
Par exemple si tu as 60mg par jour mais que tu as pris 300 la veille, tu es hors la loi?

Ensuite imaginons que  ton ordonnance date de 6 mois disons, et qu'il est écrit quelque chose comme "2 cachets matin midi et soir pendant 1 semaine si besoin".

Tu as gardé une boite de côté non utilisée depuis la date de cette ordonnance, et tu te fais contrôler le lendemain ou tu a pris 300mg (6 mois plus tard que ton ordonnance donc)

Est-ce que ça peut poser problème?


Un peu moins de moitié moins.

Hors ligne

 

Mauddamier 
Au pays imaginaire
France
1900
Inscrit le 27 Nov 2017
628 messages

artag a écrit

Mauddamier a écrit

Moi je prends 60mg. Ce jour-là il était aux alentours de 17h, j’étais à 90mg depuis le matin.

Merci du coup j'ai des questions complémentaires:

On est sensé respecter la posologie de l'ordonnance?
Par exemple si tu as 60mg par jour mais que tu as pris 300 la veille, tu es hors la loi?

Ensuite imaginons que  ton ordonnance date de 6 mois disons, et qu'il est écrit quelque chose comme "2 cachets matin midi et soir pendant 1 semaine si besoin".

Tu as gardé une boite de côté non utilisée depuis la date de cette ordonnance, et tu te fais contrôler le lendemain ou tu a pris 300mg (6 mois plus tard que ton ordonnance donc)

Est-ce que ça peut poser problème?

Personne n’a fait de photocopie de mon ordonnance.

J’ai été arrêtée plusieurs fois. Quatre en tout.
Deux fois, j’ai montré l’ordonnance et ça a convaincu les gendarmes de me laisser partir.
Une fois, j’ai du me soumettre à un test salivaire (pour calculer le dosage dans mon sang), et une fois, j’ai été amenée dans un chu pour une prise de sang.

Donc, à mon avis oui ils vont regarder si c’est de l’usage thérapeutique. D’ailleurs dans le procès verbale, le médecin qui a procédé à l’analyse de sang indique que je consomme de la codéine, uniquement de la codéine, dans un cadre de soulagement de douleur.

Tu fais une fixation sur l’ordonnance mais ce qui compte, c’est le dosage que tu auras dans le sang…
Voilà pourquoi il ne faut pas mentir.
J’ai prévenu dès l’ethylotest que ça reviendrait positif, test salivaire pour préciser prise d’opiacés.
Ensuite, à eux de me croire ou non, en l’occurrence c’est souvent non.

Je pouvais avoir pris mon codoliprane ou m’être defoncee a l’oxy… la police ne peut pas laisser repartir quelqu’un qui conduit sous stup’
C’est la loi. Là dessus, je n’ai jamais eu rien à redire.

Pour te répondre, sur la feuille du labo, j’ai cru comprendre qu’ils testaient beaucoup beaucoup beaucoup beaucoup de substances puisqu’il y avait 3 pages recto verso de noms de substances en tout genre.
J’étais négative partout sauf codeine. Et c’était noté : usage thérapeutique.

Essaie de voir la demi vie, renseigne toi. Ne panique pas non plus.
Et ne pense pas qu’avoir une ordonnance sur toi va permettre de repartir ni vu ni connu. C’est une conduite sous stupéfiants et donc un délit.
Malheureusement, il n’y a que la prise de sang pour prouver que moi, c’est dans le cadre de la gestion de la douleur.
J’ignore comment tu vas éliminer après ta session.
Au bout de 24h, sur 300mg (t’es sûr car ça me semble énorme ???), il faudrait calculer ce qu’il te reste dans le sang.
La vérité restant franchement la meilleure façon de faire, je pense qu’il est inutile de chercher à gruger.

Hors ligne

 

artag
Nouveau Psycho
700
Inscrit le 24 Jun 2021
113 messages

Mauddamier a écrit

300mg (t’es sûr car ça me semble énorme ???)

Merci pour ta réponse détaillée smile

(J'ai crée un nouveau sujet pour ne pas trop dévier celui ci https://www.psychoactif.org/forum/2021/ … .html#divx )

Sinon oui je fais une fixation sur l'ordonnance car c'est elle qui justifie qu'on a obtenu la codéine de façon légale.
Je comprends tout à fait ce que tu dis, c'est le dosage qui compte mais est-ce que si tu le dépasse c'est un problème légalement, voilà ma question.

Car oui 300mg (en 1 prise en fait) c'est faisable et courant même je dirais, tu peux faire le double (au delà ça ne sert à rien globalement, tu ne métabolise plus)
Ce n'est bien sûr pas un dosage à tenter la première fois ou sans tolérance/expérience avec le produit.

J'ai longtemps fais 300mg, quand c'était en vente libre et qu'une boite = 300mg de codéine.

Ce qui d'ailleurs revient au même questionnement, si tu te faisais arrêter le lendemain ou tu as pris une boite de paderyl, il se passait quoi?
C'était en vente libre, il n'y avait pas marqué "interdit de conduire" à priori... juste "soyez très prudent"


Un peu moins de moitié moins.

Hors ligne

 

Stelli 
Animatrice - Dinosaure de PA
France
4900
Inscrit le 06 Nov 2006
1395 messages

Mauddamier a écrit

la police ne peut pas laisser repartir quelqu’un qui conduit sous stup’

Sauf que la conduite sous médicaments classés stupéfiants et avec ordonnance n’est pas interdite... donc ça ne suffit pas en soi pour arrêter quelqu’un... y’ aurait pas de l’abus dans l’air?


« J’ai l’honneur de te décerner le titre de bienfaitrice des camés! Bravo! » Trolalo

Hors ligne

 

Mauddamier 
Au pays imaginaire
France
1900
Inscrit le 27 Nov 2017
628 messages

Stelli a écrit

Mauddamier a écrit

la police ne peut pas laisser repartir quelqu’un qui conduit sous stup’

Sauf que la conduite sous médicaments classés stupéfiants et avec ordonnance n’est pas interdite... donc ça ne suffit pas en soi pour arrêter quelqu’un... y’ aurait pas de l’abus dans l’air?

Comme ils me l’ont dit les deux fois : ma parole ne tient pas.
Certes j’ai une ordonnance, mais mon test opiacé est positif.
Positif à quoi ? Ça le test salivaire n’est pas précis.
C’est noté deux comprimés trois fois par jour. Est-ce que ça assure que je n’ai pas consommé de l’héroïne ?
Après tout je suis positive opiacé. On ne sait pas lequel, pas combien.

Apparemment, enfin si je les crois, c’est pareil pour les personnes en sevrage alcoolique qui prennent un traitement de substitution.
Le discours était super dur sincèrement « ils profitent pour prendre autre chose, on ne peut croire personne »
En soit, je n’ai jamais trop cherché à faire ma maligne.
Oui j’ai montré mon ordonnance. Deux fois ça a marché, deux fois j’ai eu le permis suspendu.

Hors ligne

 

AnonLect 
Psycho junior
2400
Inscrit le 26 Jun 2019
219 messages

Stelli a écrit

Mauddamier a écrit

la police ne peut pas laisser repartir quelqu’un qui conduit sous stup’

Sauf que la conduite sous médicaments classés stupéfiants et avec ordonnance n’est pas interdite... donc ça ne suffit pas en soi pour arrêter quelqu’un... y’ aurait pas de l’abus dans l’air?

Salut,

Je crois que c'est bien plus complexe que ça et que c'est en fait selon le bon vouloir des autorités...
Car la loi interdit tout simplement de conduire "en ayant fait usage de substances classées stupéfiant", sans prévoir de distinction en fonction de si la dite substance est prescrite ou non.

par exemple, issu de  "Répertoire de droit pénal et de procédure pénale
Circulation routière – Conduite sous influence de l'alcool ou après usage de stupéfiants – Pierre PELISSIER – Janvier 2017 (actualisé mai 2021)" :


"L'usage d'un produit classé comme stupéfiant dans le cadre d'un traitement médical est souvent incompatible avec la conduite automobile. Il appartient donc au prescripteur d'apprécier au cas par cas si la prise de ce médicament est compatible avec la conduite automobile. En cas de contrôle routier, c'est au procureur de la République, au vu des éléments du dossier, d'apprécier s'il y a lieu de renoncer aux poursuites pour conduite après usage de stupéfiants à l'encontre de l'automobiliste usager de ce produit. Si le conducteur parvient à établir, notamment par le biais de certificats médicaux antérieurs au contrôle, que le médicament n'a aucun effet sur son organisme dans le cadre de la conduite automobile, il est probable qu'aucune poursuite ne sera engagée. (...)"

Donc en gros si ça arrive t'as plus qu'à prier que le proc soit pas un gros batard...

Par exemple (bon c'est pas vraiment du pénal mais quand même) le Tribunal Administratif de Châlons-en-Champagne, suivant un jugement du 26 mai 2020, a validé la suspension de permis opérée par le préfet sur un homme sous traitement méthadone, je cite les juges : « […] alors même que l’usage de ce produit a été, en l’espèce, autorisé par une prescription médicale, et à supposer que la prise de ce traitement explique les résultats précités, […] ».

Après pour la codé par exemple, n'étant pas classée stupéfiant à priori c'est pas pareil et suffirait de prouver que c'est que de la codé pour que les poursuites tombent puisque la loi incrimine explicitement et uniquement la conduite sous stupéfiant et pas médicament psychotrope par exemple.

Mais oui franchement cette législation de MERDE est clairement abusive, constitue un non sens total et une répression aveugle et arbitraire... gerbe gerbe
Franchement faudrait voir si quelqu'un a déjà saisi la CEDH sur cette question par exemple, ou la saisir si ça a jamais été tenté...

Mauddamier a écrit

Apparemment, enfin si je les crois, c’est pareil pour les personnes en sevrage alcoolique qui prennent un traitement de substitution.

Après pour ça je suis pas sûr qu'il faille les croire.... J'avoue que je vois pas quel traitement de substitution à l'alcool pourrait provoquer un test salivaire positif, étant donné que les benzo sont pas recherché il me semble...
Après je peux toujours me tromper bien sur !

Les flics savent rarement vraiment de quoi ils parlent, surtout en matière de drogue j'ai l'impression lol

Toujours autant hallucinantes et débiles ces histoires de rétention de permis pour conso de drogues .... mur mur

Bon courage à tous

drogue-peace

Dernière modification par AnonLect (28 septembre 2021 à  21:35)

Reputation de ce post
 
Edifiant... Flippant :( MG ~

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
11500
Inscrit le 22 Feb 2008
9010 messages
Blogs
Bonjour, en principe la conduite automobile sous medicameznt est gérée par les dispositions suivantes.

https://www.securite-routiere.gouv.fr/d … a-conduite

/forum/uploads/images/1632/capture-decran-du-2021-09-28-11-02-481.png




https://www.grea.ch/sites/default/files/article_6.pdf


https://www.visite-medicale-permis-cond … -vehicules


On remarquera que les TSO sont de niveau 2 c'est à dire pas d'interdiction de principe mais le medecin doit apprecier l'aptitude à la conduite et informer l'usager des risques.
Ce qu'il fait rarement mais c'est un tort. En fait, une ordonnance informant de la possibilité de conduite devrait etre donnée systematiquement. Nous le faisons dans notre centre methadone.
Les BZD, elles, interdisent de conduire, le medecin ne pouvant apprecier que la possibilite de reprendre la conduite après arret du medicament.
Toutefois j'avais interrogé l'ANSM sur les sanctions reellement applicables (ainsi qu'au medecin ou au pharmacien pour defaut dinformation) et elle m'avait dit que ce n'etait pas de leur ressort. L'ANSM publie la liste mais ne s'occupe pas des conséquences.
On est donc dans le flou total et notamment pour les BZD si les millions de français qui en prennent etaient vraiment interdits de conduite ça se saurait. Mais je pense qu'un jour il y aura un bouc emissaire et une jurisprudence.

Il existe par ailleurs une legislation concernant la conduite sous stupefiant qui n'est pas en phase avec les textes precedents , notamment sur les TSO, mais je pense qu'etant donné que les TSO sont cités dans ces textes, on peut plaider leur application contre le texte interdisant la conduite sous stupefiants. Idem pour les opiacés prescrits, s'ils ne sont pas "détournés".
C'est pourquoi un document écrit d'autorisation de conduite est à mon avis important.

Devant les injustices potentielles entrainées par ces textes, PA plaide depuis longtemps pour la mise en place de tests psychotechniques mesurant reellement l'aptitude à la conduite (nous pensons notamment à la mise en evidence de THC des jours après consommation) mais nous ne sommes pas vraim
La lettre que nous avons envoyé à differentes assos, syndicats etc..

sans-nom-1.pdf

Amicalement

Dernière modification par prescripteur (28 septembre 2021 à  11:26)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Sufenta
Modérateur
600
Inscrit le 11 Apr 2015
5929 messages
Quelle histoire

C’est clairement de l’abus ..

Perso j’ai déjà été contrôlé en France avec l’ordo et no pb mais aussi en Allemagne ou je l’avais oublié ils voulaient de je paye 600€ j’ai protesté vigoureusement et ils m’ont emmené faire une prise de sang pour attester mes dire .. ils ont trouvé que de la morphine comme je le disais et qui m’est prescrit. Ils m’ont laissé repartir sans payer et avec mon permis en me demandant de leur envoyer une copie de l’ordo et mon médecin m’avait même fait en plus une lettre en allemand.

Y a pas eu de soucis plus loin mais depuis j’ai toujours une copie de mon ordo avec mes papiers.

SINTES: Analyse de produits :
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

J-Cat 
...
France
200
Inscrit le 22 Feb 2016
89 messages
J’ai toujours l’ordo de métha en cours dans la pochette avec mon permis.
Bon, pas en évidence non plus...
C’est pas la peine de leur agiter sous le nez si c’est juste un contrôle de papier...

Mais je vais par contre demander lors de mon prochain rdv, une autorisation de conduite sous traitement méthadone à mon prescripteur, parce que si ça peut éviter d’être en galère lors d’un contrôle salivaire (quand on n’a rien conso d’autres bien sûr...), ça vaut le coup de demander le papelard.
D’autant plus que je prends la voiture systématiquement pour aller au centre dans ma ville d’à côté.

Je savais pas tout ça.
Je pensais naïvement que montrer l’ordonnance suffirait lors d’un contrôle, voire même pourrait masquer une éventuelle prise d’héro ?...

Bon faut pas rêver non plus apparement.

En tout cas, moi quand j’ai conso, j’évite de conduire avec ma casquette destroy, par exemple...
C’est un peu concon, mais bon, je préfère pas trop visuellement accroché le regard d’un douanier en chasse avec un meug dans la gueule...

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
11500
Inscrit le 22 Feb 2008
9010 messages
Blogs

Mais je vais par contre demander lors de mon prochain rdv, une autorisation de conduite sous traitement méthadone à mon prescripteur,

Bien. Il risque d'etre étonné car ce n'est pas habituel. Mais si tu vois les textes + haut il est clair que le médecin doit donner explicitement le feu vert ("ne pas conduire sans l'avis d'un professionnel de santé"). Donc pourquoi pas en faire une trace écrite. ça protège aussi le médecin en cas de litige !
Amicalement

Dernière modification par prescripteur (28 septembre 2021 à  11:27)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Fanzine N°4 : nous voulons connaitre le taux de pureté de nos drogues
    20 septembre 2021Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Enquête sur la cannabis comme aide au sevrage/baisse/controle des...
    14 octobre 2021Commentaire de plotchiplocth (11 réponses)
     Appel à témoignage 
    Avec Safe testez le nouveau spray nasal (MAD)
    Il y a 3jCommentaire de Dans un coin d'ombre (41 réponses)
     Appel à témoignage 
    Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    14 octobre 2021Commentaire de Snakeee (43 réponses)
     Forum UP ! 
    Prévention - Edex et 3mmc
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Trip report 2-CB
    Il y a 16hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Gérer sa consommation - Changer son rapport à l'alcool ?
    Il y a 8mn
    1
    Commentaire de Stelli dans [Alcool...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Alerte soumissions chimiques sur strasbourg Septembre à Novembre 2021
    Il y a 19mnNouvelle discussion de Rick dans [GBL, GHB, 1.4-BD...]
     Forum 
    Paracetamol - Trouver un Myorelaxant
    Il y a 2hCommentaire de J-Cat dans [Codéine et dihydrocod...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Actualité - La première américaine condamnée (4 ans) pour une fausse couche ca...
    Il y a 4hNouvelle discussion de Rick dans [Paroles de femmes...]
     Forum 
    Clorazépate - Petite pause pour truffes?
    Il y a 7hNouvelle discussion de Subohm dans [Benzodiazépines...]
     Forum 
    Fumer A PHP à la pipe
    Il y a 7hNouvelle discussion de Lighting dans [Research Chemicals (R...]
     Forum 
    Accoutumance Codeine /dihydrocodeine 1. fois par semaine ?
    Il y a 7hCommentaire de Rick dans [Codéine et dihydrocod...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Oxazépam - Pour ceux qui ont eu du seresta (oxazepam) sur ordonnance, quel a...
    Il y a 7hCommentaire de Subohm dans [Benzodiazépines...]
    (7 réponses)
     Blog 
    Fanzine N°4 : nous voulons connaitre le taux de pureté de nos drogues
    Il y a 8h
    2
    Commentaire de kaneda dans le blog de Equipe de PsychoACTIF
    (19 commentaires)
     Blog 
    Hospitalisation de très longue durée
    Il y a 8h
    1
    Commentaire de Subohm dans le blog de Subohm
    (91 commentaires)
     Blog 
    Dois-je continuer ma métha en 2 prises ou en 1 fois ?
    Il y a 11hCommentaire de Rick dans le blog de ptite cotelette
    (4 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Auto-évaluer votre consommation d'alcool
    Dernier quizzZ à 02:03
     PsychoWIKI 
    Kanna (Sceletium tortuosum), effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    PyschedFractals, Beta_orion nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Avec Safe testez le nouveau spray nasal (MAD)
    par Lugaru, le 21 Oct 2021
    Bonjour, Je suis allé au Caarud et il m'ont ces kits. Alors j'ai pris de la 3 qui est bien soluble et j'ai mis tout dans mon nez en pressant un petit peu. On sent le goût enfin l'odeur et ça passe pas trop dans la gorge. C'est franchement cool et pratique. Mais après c'est comme la clope et la...[Lire la suite]
     La pathologie et les médicaments font peur?
    par Jérimadeth, le 09 Oct 2021
    Coucou ! Merci Subohm de lancer ce sujet (qui me concerne & me préoccupe aussi) ! Mon avis, ce n'est que mon avis (assez proche de celui de prescripteur, not. sur la psychiatrie); je suis ouvert aux opinions différentes/critiques. Et je ne suis pas expert en psychiatrie non plus mais UD et con...[Lire la suite]
     Enquête sur la cannabis comme aide au sevrage/baisse/controle des autres drogues
    par pierre, le 15 Sep 2021
    Les associations Principes Actifs et PsychoACTIF, en lien avec l'équipe de recherche du SESSTIM, réalisent une enquête sur le cannabis comme méthode de substitution aux autres drogues. Certains consommateurs de drogues ont fait le choix d'utiliser le cannabis pour réduire leurs consommations,...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    tout est dit ^^ dans [forum] VaporGenie
    (Il y a 9h)
    j'ai arrêté de vouloir arrêter ! c'est un "sevrage" qui en vaut la peine ;) dans [forum] Changer son rapport à l'alcool ?
    (Il y a 9h)
    Not dumb, man! MG ~ dans [forum] La cigarette électronique, qu'en pensez-vous?
    (Il y a 10h)
    Merci pour tes précisions :) dans [forum] Sevrage questions sur l'unité d'alcool en france.
    (Il y a 11h)
    C'est grave cool dans [forum] Petite photo de cristaux de Mdma
    (Il y a 17h)

    Pied de page des forums