TripReport - Un premier voyage galactique sous Salvia / PsychoACTIF

TripReport - Un premier voyage galactique sous Salvia

Publié par ,
907 vues, 11 réponses
Globuleis 
Nouveau membre
400
Inscrit le 13 Nov 2020
6 messages
La Salvia est là, coincée et serrée dans la douille du bang. J’ai déjà la tête tournoyante de mes deux précédentes prises d’essai. Du haut de mes 18 ans, et de mon expérience encore fines des psychédéliques, la sauge divinatoire me préoccupait depuis déjà quelques temps, et me questionnait sur ma capacité à être prêt à plonger dans son monde. Autour de moi je me sens déjà absorbé par la chambre sous pente, éclairée par les leds colorées et brillantes, et bercée d’une ambiance sonore relaxante. Ma compagne qui partage ma vie et mes expériences depuis plusieurs années est assise juste derrière sur le lit, sobre et un œil sur moi.

Doucement, j’avais essayé une première dose très mince, qui avait à peine relevé un décalage entre la réalité et ma perception. La seconde, plus chargée, m’avait encore un peu plus plongé dans mes pensées. Enfin, la 3eme, à la bonne dose, est entre mes mains. Je grille les feuilles et laisse la fumée descendre lentement dans mes poumons, tandis que le son des bulles d’eau qui éclatent fait écho en moi. Surpris par le gout pur et amer de la Salvia, je recrache toute la fumée seulement 2 ou 3 secondes après, et pourtant, mon corps est déjà ailleurs. Je me trouve au cœur d’une autre civilisation, flottante en plein espace, et je suis entouré par des êtres humanoïdes, mais pas humains. Ils sont bien plus singuliers, épurés, comme sortis du dessin animé Il Etait une Fois la Vie, tous d’une couleur rosée, avec un simple visage, et une forme corporelle quasi-identique à chacun.

/forum/uploads/images/1605/x1080-width_1595_height_867_x_79_y_168.jpg


Ils semblent attendre quelque chose, et m’invitent avec eux, toutefois ils ne parlent pas avec des mots, je sais simplement qu’ils me transmettent une information et que je la comprends.

Rapidement un bus arrive et bien que réticent, il m’emporte avec la foule. Je suis sur le toit,  je sens tout l’intérieur de mon corps crépiter et se faire tirer vers l’avant, mais alors que tout semble prendre de la vitesse je me souviens que je ne peux pas partir aussi simplement, en tout cas pas sans celle que j’aime. Le bus semble bloqué par ma faute, on m’invite alors à aller la chercher pour qu’elle vienne avec moi. A cet instant, je reviens en partie dans la réalité, je me redresse sur le lit et me rapproche de ma copine, je balbutie quelques mots pour lui proposer de m’accompagner mais je comprends aussitôt que c’est impossible. Légèrement tourmenté, je me retrouve plongé au milieu de toboggans colorés qui débouchent à nouveau au cœur de la civilisation que j’avais rencontré au préalable, mais cette fois-ci et à seulement quelques mètres de moi passent à une vitesse folle des navettes fixées sur un grand huit. Certains des êtres humanoïdes sont dans ces wagons tournoyants, et alors qu’il me semble évident que je doive monter à bord, 3 individus similaires, mais cette fois-ci jaunes, me barrent la route. Un d’entre eux m’explique alors, légèrement en colère, que ma place n’est pas encore ici, que je ne peux monter à bord car je ne suis pas prêt. L’introverti profond que je suis, qui ne partage son temps qu’avec lui-même ou avec la seule personne qu’il aime, en prend un coup lorsque ces êtres me disent que je ne suis pas suffisamment civilisé, pas suffisamment humain et modeste pour pouvoir les rejoindre. J’essaye vaguement de débattre avec lui ou elle, mais en vain. On me dit alors que je dois encore acquérir de l’expérience et qu’en attendant je vais être assigné à la branche des « confitures ». Perturbé par cette imposition, je refuse, je ne veux pas et pourtant je chute inlassablement dans une salle recouverte de confiture rouge, jusqu’à être prisonnier de 4 murs de confitures.

Un éclat de rire me ramène alors dans la chambre, mes propos autour de la confiture avaient surpris ma compagne, j’ai du mal à saisir si je suis concrètement dans la chambre que j’ai quitté juste avant ; le temps semble compressé et écartelé à la fois, l’espace de la pièce n’a plus de mesures, et tout m’apparait comme différent, sauf une chose : ma copine. Je réalise alors à cet instant toute l’essence de la dualité de ce trip : elle est le seul point d’encrage que j’ai et qu’il me reste, d’une part elle me permet de ne pas m’écarter trop de la réalité, d’autre part elle m’empêche de m’aventurer trop loin dans cet autre monde. Je replonge alors dans la civilisation colorée, et cette fois-ci ma vue est plus globale. Je me trouve à quelques centaines de mètres du grand huit, et je me rends compte que c’est une gigantesque sphère gyroscopique, flottante dans l’espace noir, composée de plusieurs anneaux  indépendants les uns des autres et en rotations, accueillants chacun les wagons. Tout tourne si lentement, et pourtant avec une intensité si foudroyante.

(Semblable à ce roller-coaster tiré d’une scène de Rick et Morty : https://www.youtube.com/watch?v=QDOxBkv … ahLaurinda)

/forum/uploads/images/1605/rollercoaster.png


J’aperçois autour les morceaux de planètes habitant la civilisation que j’ai rencontré, la matière en mouvement, comme élastique, ne ressemble à rien de ce que je connais. 
A partir de là, je commence à osciller indéfiniment entre les deux réalités qui s’offrent à moi, toujours en ayant ma compagne comme élément pivot. Je tente de rentrer en contact avec elle, et bien qu’elle me réponde je n’arrive plus à la comprendre son langage. Je lui demande de répéter plusieurs fois, mais le français m’est devenu étranger, je ne suis capable de communiquer qu’avec le langage de l’autre civilisation, en tout cas j’en ai l’impression. Je replonge aléatoirement dans l’espace, et je vois progressivement tout ce monde s’écarter de plus en plus de moi. J’ai un dernier contact avec un des êtres humanoïdes, plus bienveillant que les autres, qui me signifie de ne pas trop m’inquiéter car tout ceci n’existe qu’en moi, c’est une partie cachée à laquelle je suis le seul à avoir accès.
Bizarrement, je suis rassuré.

Je finis après un long moment de latence et de jongle entre ces deux espaces à rester raccrocher à la réalité, bien que toujours perdu. J’ai beaucoup de mal à saisir si je suis réellement de retour, et remets en doute tout ce qui m’entoure ainsi que la véracité de ce que m’affirme ma copine. Alors exténué, j’arrive à me dresser sur mes deux jambes, et j’avance à tâtons dans la pièce. Je lève les yeux et regarde droit au travers d’une fenêtre de toit. Le ciel est noir et une seule étoile brille dans le ciel (certainement Venus), elle m’éclaire le front avec un rayon lumineux traversant le ciel, l’impression de proximité que je partage avec est alors très particulière et je saisis que je me suis tant écarté du monde que j’ai vu il y’a quelques minutes, que ce point brillant loin dans l’espace est le royaume civilisé que j’ai entrevu. Cela crée un étrange lien avec la réalité, car cette étoile n’avait rien d’une hallucination, et les deux espaces entres lesquels je jonglais au long de ce voyage semblent alors se toucher du bout des doigts.

20 longues minutes de redescentes s’écoulent ainsi avant que tous les effets s’estompent. Je suis fatigué, remué et acariâtre même avec celle que j’aime et qui m’a surveillé, mon égo a été touché. Je réfléchis et replace tout ce qui s’est passé dans l’ordre. Ce voyage aura durée, bien qu’avec une substance à l’origine mal consommé, prêt de 40 minutes, avec 20 minutes de montée et plateau, et 20 minutes de redescente. Pourtant le temps avait à mes yeux entièrement disparu, cela aurait pu durer seulement quelques minutes, comme des heures entières.


La symbolique, l’aspect assez explicite et personnel, ou encore les questionnements qui ont enrobé cette première expérience me laisse penser qu’il est inutile que j’en vienne à raconter qui je suis, mes perceptions du monde et/ou de la vie, et tout simplement parler de ma personnalité. La Salvia est une substance je pense très intime, par son intensité et sa capacité à nous enfermer seulement en nous même, avec nous-même, à l’inverse d’autres substances comme le cannabis, ou même les champignons qui bien que vécus personnellement peuvent se partager, se faire influencer par la présence des autres. Sur moi, l’effet de la Salvia a été assez déroutant et fort en connotations, mais c’est à chacun de faire son expérience pour saisir ce qu’il peut trouver derrière ces feuilles noires…
Reputation de ce post
 
Super TR ! Bien raconté :)
 
Tr très bien écrit. Voyage impressionnant ! >JFD
 
Un véritable bonheur de te lire cher Globuleis
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

Hors ligne

 

JellyFish's Dream 
Psycho junior
France
2200
Inscrit le 22 Mar 2020
413 messages
Blogs
Salut,

Beau tr.
Tu penses que si tu avais été seul, le trip aurait été nettement différent ?
Comment a réagi ta demoiselle face à tes réactions ?

Quelles étaient les doses d'ailleurs ? Préparées à l'avance ?

Des questions.

JFD

"F*ck les gens,
F*ck les gens qui trompent les gens,
F*ck ceux qui les ont éduqués et qui les ont rendu méchant."

Hors ligne

 

Globuleis 
Nouveau membre
400
Inscrit le 13 Nov 2020
6 messages
Je te remercie,

A vrai dire je suis convaincu que seul l'expérience aurait été d'un tout autre ordre. On est un couple particulièrement fusionnel, on partage tout depuis des années ainsi que nos trips. Ici c'était une première que j'étais seul à chercher, j'ai donc expérimenté sans elle, et je me suis raccroché à elle inconsciemment car c'est toujours comme ça que ça s'est passé : on s'en remet l'un à l'autre. Essayer isolé perturberait donc forcément mes habitudes.

Fort heureusement, elle ne s'est pas engagée dans le trip, sauf quelques rires, elle me répondait simplement quand je lui parlais, mais ne cherchait pas le contact et/ou la discussion.

Enfin, la Salvia était un extrait X15, j'ai dosé à l'œil et ce progressivement, je dirais malgré tout que la dose finale se rapproche des 0,20g.

Dernière modification par Globuleis (13 novembre 2020 à  18:18)

Hors ligne

 

Heisenburger 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 15 Oct 2017
14 messages
Je suis complètement stupéfait de tous les détails que tu as pu ramener, ainsi que la différence incroyable entre ton expérience et la mienne. Perso quand j'ai quitté mon corps j'étais juste dans un noir total, comme mort mais conscient, aucun souvenir de ma personne, dans un état de quiétude totale quand un "individu" "être" "entité"  tellement complexe que je ne pourrais le décrire m'a fait voyager à travers le temps et l'espace. J'avais l'impression qu'il était  en charge de ce que je nommerais la "manufacture de la réalité"; l'endroit où le temps et l'espace (les differents temps et espaces, ou réalités je ne sais pas) étaient "supervisés" par ce même type d'une façon que je ne pourrais pas décrire. Mais lui non plus n'était pas très content que je sois là ^^ Incroyable Tr merci beaucoup poir ce partage

Hors ligne

 

Globuleis 
Nouveau membre
400
Inscrit le 13 Nov 2020
6 messages

Heisenburger a écrit

Je suis complètement stupéfait de tous les détails que tu as pu ramener, ainsi que la différence incroyable entre ton expérience et la mienne. Perso quand j'ai quitté mon corps j'étais juste dans un noir total, comme mort mais conscient, aucun souvenir de ma personne, dans un état de quiétude totale quand un "individu" "être" "entité"  tellement complexe que je ne pourrais le décrire m'a fait voyager à travers le temps et l'espace. J'avais l'impression qu'il était  en charge de ce que je nommerais la "manufacture de la réalité"; l'endroit où le temps et l'espace (les differents temps et espaces, ou réalités je ne sais pas) étaient "supervisés" par ce même type d'une façon que je ne pourrais pas décrire. Mais lui non plus n'était pas très content que je sois là ^^ Incroyable Tr merci beaucoup poir ce partage

Je te remercie d'une part pour tes retours, ainsi que pour l'apport de ta propre expérience personnelle.

A moins que je ne me trompe, ce que tu as vécu semble plus se rapprocher de ce qui est appelé la dilution de l'Ego, ou destruction de l'Ego. C'est d'un tout autre degré que ce que j'ai vécu, et c'est une expérience à laquelle j'aimerais sincèrement accéder tant elle m'apparait comme instructive.
Je ne sais pas de quand date ton voyage et cela m'intéresse, mais assez simplement qu'as-tu pu en tirer, et qu'est-ce qu'il t'a apporté au delà d'être une simple nouvelle expérience ? 

J'attends tes retours

Hors ligne

 

Globuleis 
Nouveau membre
400
Inscrit le 13 Nov 2020
6 messages
Notes post-trip, à tête reposée, quelques temps après cette première prise :

J’ai pour la première fois l’impression de comprendre l’intérêt personnel, identitaire, que pouvait apporter les psychédéliques, bien au-delà de la simple remise en question et de l’amusement. Je ne crois ni en de quelconques Dieux, et ne perçois pas non plus dans la drogue un aspect mystique ou/et surnaturel. A mon gout ce qui est à l’origine de cette duplication des réalités pendants nos prises, cette impression de liberté et de plénitude, de renouveau complet, c’est nos mensonges.
Nous nous mentons constamment à nous même, je pense majoritairement inconsciemment, et le résultat en est que nous savons nombre de choses sur nous que nous refusons de voir, de comprendre, d’accepter. Et qu’est-ce que notre réalité de plus que ce que nous croyons savoir ?

Quand on consomme un produit, et ici je m’appuie sur l’exemple de la Salvia, je pense que nous ne vivons rien d’extranaturel, tout le contenu du trip provient de nous, de notre personnalité. Ce qui se passe c’est qu’on perce toutes nos barrières mentales, y compris et majoritairement celles de notre inconscient, et il s’y trouve nombre de choses que nous ignorons, mais qui pourtant nous appartiennent. Ainsi je crois que notre ennemi principal au cours d’une vie, c’est nous même, et je vois dans la consommation de psychédéliques la possibilité de se rapprocher de cette compréhension du « moi » inconnu, incompris.


J’en viens maintenant à rebondir sur ma propre expérience ci-dessus, et espère offrir un sujet de discussion à certains :

Tout mon voyage était basé sur une dualité de réalités, je n’étais pas complètement plongé dans un autre monde, tout semblait posé comme un calque sur mes yeux tandis que je gardais un pied dans la réalité. Différents éléments très explicites accompagnent également la suite de mon propos, notamment lorsqu’on m’a dit que je n’étais pas suffisamment modeste et civilisé pour entrer dans ce monde, et que plus tard on m’a dit que tout ce monde n’existait qu’en moi. Vous me direz peut-être que je tisse des liens trop facilement entre ces éléments, mais je pense que je me suis parlé à moi-même pendant ce trip, je me suis dit ce que je ne voulais pas entendre, et que pourtant je sais. J’ai en effet un assez gros souci de modestie et d’orgueil, et je pense que c’est le mal qui ronge la plupart d’entre nous Humains. Soit trop peu confiant en soi, soit trop confiant en soi, et ici pour moi j’ai tendance à prendre de haut la plupart des gens et à me penser supérieur à mes congénères. Je vois l’humanité comme un amas de stupidité répugnant, pervers et dépourvu de tout intérêt, et j’aimerais ne pas être Humain rien que pour ça. Je fais tout pour me détacher des groupes sociaux, des civilisations, de la politique et de tout ce qui peut réunir les gens. L’hypocrisie là-dedans c’est que je rejette ce que je suis, un simple Humain, et que vivre complètement isolé n’est qu’un artifice, car pour progresser dans la vie je m’appuie sur ce qu’on fait d’autres avant moi, sur leurs inventions, leurs réflexions et seul je n’aurais pas même pu acquérir une infime partie de ces connaissances, de ce savoir.

Pour continuer, de mon point de vue chacun nait, vit, et meurt sans laisser la moindre trace derrière lui, et cette idée « d’Existence » que nous entretenons n’est que plastique et superficielle. Toutefois, l’erreur que j’ai faite c’est de penser que je réfléchissais plus que les autres, que mes idées étaient mieux construites, et que je connaissais mieux la réalité que tous les autres, et quand je vois autour de moi les propos, et le comportement que tiennent tout un chacun, en particulier ceux de mon âge (la vingtaine), qui semblent s’opposer à une quelconque réflexion, à une maturité de pensée, et/ou à se cultiver, je me rassure dans mon idée que je suis plus fins et réfléchis, et me ferme progressivement à toute discussion avec les autres. C’est un cercle vicieux tellement simple et si dangereux pour autant qu’une fois emporté dans ces rouages, il devient assez complexe de réussir à prendre du recul sur soi-même. On ne s’en remet qu’à soi, en rejetant toute consultation des autres.

Même si être particulièrement confiant en soi a ses avantages, je me suis rapidement retrouvé (en 2 ans) à suffoquer. En effet, l’orgueil et le surplus de confiance en soi amène à faire des choses plus importantes, plus grandes que ce à quoi on pourrait se restreindre, mais seulement sur le court terme, car le rejet catégorique de l’autre finit en cul de sac.« L’Humain est un animal social » et j’ai eu beau chercher la faille dans cette affirmation pendant longtemps, elle est (malheureusement ?) fondée et inévitable. Une quelconque évolution, une volonté de construire quelque chose, passe par la collectivité ; si on souhaite sur le long terme faire justement plus grand, on se doit d’être entouré, de savoir s’ouvrir, et pour moi accepter cela c’est une épreuve.

Toutefois reconnaitre son orgueil afin tenter de lutter contre ne doit pas pour autant signifier vouloir le détruire je pense. L’idéal que cherche tout psychonaute averti est à mon gout un équilibre parfait entre Modestie et Confiance en soi. Malheureusement on ne peut pas faire confiance à son prochain librement, malheureusement on ne peut attendre qu’une personne se comporte de la même manière qu’on se comporte avec elle, la confrontation, le conflit, l’hypocrisie, la violence sont des choses inévitables, mais cela ne doit pas non plus signifier fermer toutes portes à l’autre. Savoir ne pas juger quelqu’un trop vite, à sa manière d’être, de penser, de parler, tout en sachant garder les barrières nécessaires, le recul. Garder une idée d’égalité, d’ouverture tout en se protégeant, en étant capable de défendre ses arrières. Etre au final capable de donner sa chance à l’autre. Ce dosage si fin et complexe, je le cherche encore, et je penche toujours plus vers un comportement défensif, de rejet car cela me semble si difficile de faire confiance à qui que ce soit.

Enfin, je reviens vers une de mes précédentes réflexions sur ma vision des autres, et en particulier ceux de mon âge qui semblent pour la plupart s’opposer à toutes réflexions. Je suis un penseur, non pas dans le sens que mes idées méritent l’intérêt des autres, mais je réfléchi chaque choses, essaye de trouver un quelconque intérêt à celles-ci en espérant pouvoir toucher un jour ne serait-ce qu’un fragment d’une Vérité, et j’ai le sentiment que tout Psychonaute qui cherche dans sa consommation la réflexion, la recherche plus que l’amusement et le plaisir est forcément aussi un penseur. Toutefois j’en viens à ceci : à quoi bon essayer de tout penser, de tout réfléchir, lorsqu’on sait que quoi qu’on fasse aucunes réponses véritables ne seront jamais entre nos mains, et que tout continuera à nous échapper ? Dans cette simple mesure ceux qui ont peut-être raison c’est ceux qui ne réfléchissent plus, qui se laissent porter inlassablement par le cours du temps et de nos sociétés en essayant de se frayer une place pour se donner l’impression de vivre. A quoi bon chercher plus loin si la seule chose qu’il nous reste c’est accepter passivement notre condition Humaine ?


J’ai finalement transgressé ce que j’ai dit en fin de mon TR, sur le fait qu’il n’était pas nécessaire que je parle de moi, de ma personnalité et de ma vision du monde, car je me suis trompé. Quand on décide de parler de nos expériences personnelles sous drogue, on s’engage inévitablement à parler de notre intimité.

Après ce long retour sur ma première expérience sous Salvia et mes réflexions dessus, je me tourne maintenant vers ceux qui ont su m’écouter. Comme je l’ai dit, si mes pensées sont justes pour moi, les autres seront surement à contre-courant, et je m’ouvre enfin à la discussion, à une discussion essentielle. Seules mes idées n’ont aucuns intérêts, réfléchies par les autres et discutées elles peuvent se briser, se confirmer, s’améliorer, car je pense maintenant avoir compris que la solitude et l’égocentrisme ont leurs limites.


Merci de votre attention, et en attente de réponses.

Hors ligne

 

CokeDanLaPoch 
Nouveau membre
France
200
Inscrit le 07 Mar 2016
21 messages

Globuleis a écrit

Heisenburger a écrit

Je suis complètement stupéfait de tous les détails que tu as pu ramener, ainsi que la différence incroyable entre ton expérience et la mienne. Perso quand j'ai quitté mon corps j'étais juste dans un noir total, comme mort mais conscient, aucun souvenir de ma personne, dans un état de quiétude totale quand un "individu" "être" "entité"  tellement complexe que je ne pourrais le décrire m'a fait voyager à travers le temps et l'espace. J'avais l'impression qu'il était  en charge de ce que je nommerais la "manufacture de la réalité"; l'endroit où le temps et l'espace (les differents temps et espaces, ou réalités je ne sais pas) étaient "supervisés" par ce même type d'une façon que je ne pourrais pas décrire. Mais lui non plus n'était pas très content que je sois là ^^ Incroyable Tr merci beaucoup poir ce partage

Je te remercie d'une part pour tes retours, ainsi que pour l'apport de ta propre expérience personnelle.

A moins que je ne me trompe, ce que tu as vécu semble plus se rapprocher de ce qui est appelé la dilution de l'Ego, ou destruction de l'Ego. C'est d'un tout autre degré que ce que j'ai vécu, et c'est une expérience à laquelle j'aimerais sincèrement accéder tant elle m'apparait comme instructive.
Je ne sais pas de quand date ton voyage et cela m'intéresse, mais assez simplement qu'as-tu pu en tirer, et qu'est-ce qu'il t'a apporté au delà d'être une simple nouvelle expérience ? 

J'attends tes retours

La vie a un côté sombre et la perfection n'existe pas. Référence au film Matrix dans lequel Néo confronte une seule personne presque immortel et se diffuse en clones.

Quand Neo comprend que tout est superficiel plus rien ne l'atteind ni même le temps qui passe ou il le maîtrise par entraînement.

Hors ligne

 

Globuleis 
Nouveau membre
400
Inscrit le 13 Nov 2020
6 messages

CokeDanLaPoch a écrit

La vie a un côté sombre et la perfection n'existe pas. Référence au film Matrix dans lequel Néo confronte une seule personne presque immortel et se diffuse en clones.

Quand Neo comprend que tout est superficiel plus rien ne l'atteind ni même le temps qui passe ou il le maîtrise par entraînement.

En effet, je connais le film, mais que souhaites tu dire par là ?

Hors ligne

 

CokeDanLaPoch 
Nouveau membre
France
200
Inscrit le 07 Mar 2016
21 messages

CokeDanLaPoch a écrit

Globuleis a écrit


Je te remercie d'une part pour tes retours, ainsi que pour l'apport de ta propre expérience personnelle.

A moins que je ne me trompe, ce que tu as vécu semble plus se rapprocher de ce qui est appelé la dilution de l'Ego, ou destruction de l'Ego. C'est d'un tout autre degré que ce que j'ai vécu, et c'est une expérience à laquelle j'aimerais sincèrement accéder tant elle m'apparait comme instructive.
Je ne sais pas de quand date ton voyage et cela m'intéresse, mais assez simplement qu'as-tu pu en tirer, et qu'est-ce qu'il t'a apporté au delà d'être une simple nouvelle expérience ? 

J'attends tes retours

La vie a un côté sombre et la perfection n'existe pas. Référence au film Matrix dans lequel Néo confronte une seule personne presque immortel et se diffuse en clones.

Quand Neo comprend que tout est superficiel plus rien ne l'atteind ni même le temps qui passe ou il le maîtrise par entraînement.

Je veux dire que quand on consomme de la salvia c qu'on a choisi la pilule rouge pour voir la vérité caché et la dévoiler

Hors ligne

 

Globuleis 
Nouveau membre
400
Inscrit le 13 Nov 2020
6 messages

CokeDanLaPoch a écrit

Je veux dire que quand on consomme de la salvia c qu'on a choisi la pilule rouge pour voir la vérité caché et la dévoiler

Je comprends mieux ce que tu souhaitais dire par là, et en effet quand on consomme de la Salvia on a cette impression tant cette petite molécule est puissante, mais elle n'en demeure pas moins une illusion.
Si les psychédéliques, et ici la Salvia, ou même la DMT, nous amènent à de nouvelles perceptions, retranchements de nous-même inconnus et dimensions de réflexions, il ne faut pas pour autant et ce n'est que mon humble avis percevoir en eux un aspect surnaturel, les mystifier voir les déifier. Si dans l'autre extrême il ne faut pas les prendre à la légère, je pense que cette fameuse pilule rouge, cette porte vers une Vérité, n'est qu'un leurre inaccessible ; si c'est malgré tout ce que beaucoup aimerait trouver dans leurs vies, espérer trouver quoi que ce soit de similaire, trouver une Vérité absolue et mystique, est impossible.
Donc attention je dirais, à ne pas tomber dans le piège des drogues et psychédéliques, qui serait de croire qu'on peut trouver en eux plus que ce qu'on peut trouver dans le monde "sobre". Beaucoup arrivent aux mêmes niveaux de réflexion sans pour autant avoir consommé une seule fois.

Hors ligne

 

CokeDanLaPoch 
Nouveau membre
France
200
Inscrit le 07 Mar 2016
21 messages

Globuleis a écrit

CokeDanLaPoch a écrit

Je veux dire que quand on consomme de la salvia c qu'on a choisi la pilule rouge pour voir la vérité caché et la dévoiler

Je comprends mieux ce que tu souhaitais dire par là, et en effet quand on consomme de la Salvia on a cette impression tant cette petite molécule est puissante, mais elle n'en demeure pas moins une illusion.
Si les psychédéliques, et ici la Salvia, ou même la DMT, nous amènent à de nouvelles perceptions, retranchements de nous-même inconnus et dimensions de réflexions, il ne faut pas pour autant et ce n'est que mon humble avis percevoir en eux un aspect surnaturel, les mystifier voir les déifier. Si dans l'autre extrême il ne faut pas les prendre à la légère, je pense que cette fameuse pilule rouge, cette porte vers une Vérité, n'est qu'un leurre inaccessible ; si c'est malgré tout ce que beaucoup aimerait trouver dans leurs vies, espérer trouver quoi que ce soit de similaire, trouver une Vérité absolue et mystique, est impossible.
Donc attention je dirais, à ne pas tomber dans le piège des drogues et psychédéliques, qui serait de croire qu'on peut trouver en eux plus que ce qu'on peut trouver dans le monde "sobre". Beaucoup arrivent aux mêmes niveaux de réflexion sans pour autant avoir consommé une seule fois.

En effet, ces drogues ouvre une porte de l'invisible tant spirituel que consciencieuse, de l'ordre de l'esprit se rapprochant beaucoup de l'âme, et on comprend dans un trip qu'on est jamais seul mais on fais partie d'un grand tout vivant et intelligent.

Hors ligne

 

CokeDanLaPoch 
Nouveau membre
France
200
Inscrit le 07 Mar 2016
21 messages
Personnellement j'ai toujours chercher à pousser le délire loin en faisant savoir aux entités que je voulais rester avec eux. Ils sont souvent content d'entendre ça mais ils me disent que la façon de rester avec eux c'est par la mort.

J'entend ça comme une invitation au suicide.

De plus je ne peux pas m'empêcher de me sentir pris pour cible comme si j'étais le centre du monde par ces entités de par leurs regard me fixant droit dans les yeux et de leurs aura qui se sent, tu sens que des choses vivantes t'entoure.

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Prod (seul) pendant le confinement ?
    Il y a 8jCommentaire de Akaion (80 réponses)
     Appel à témoignage 
    Etude Psychoactif/Psychonaut/Université de Paris sur l'expérience...
    Il y a 6jCommentaire de pierre (16 réponses)
     Appel à témoignage 
    Appel à témoignages : amende forfaitaire
    Il y a 2jCommentaire de Charlux (21 réponses)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Tentative d'arrêt avec Tso.
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Marco 68 dans [Heroïne...]
    (17 réponses)
     Forum 
    Les fameux chien renifleur...
    Il y a 15mn
    2
    Commentaire de Marco 68 dans [Cannabis...]
    (13 réponses)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Je suis dépendant
    Il y a 18mnCommentaire de Zazou2A dans [Cocaïne-Crack...]
    (44 réponses)
     Forum 
    Injecter - Injection d'oxycodone et sniff
    Il y a 20mn
    1
    Commentaire de Marco 68 dans [Oxycodone (Oxycontin)...]
    (9 réponses)
     Forum 
    Il existe une benzo plus forte que le Tranwen 20
    Il y a 22mnCommentaire de lilbosleep dans [Médicaments psychotro...]
    (9 réponses)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Sevrage valium
    Il y a 27mnCommentaire de Dystopie dans [Benzodiazépines...]
    (11 réponses)
     Forum 
    Ingérer - Précisions premier space cake
    Il y a 29mnCommentaire de lenoob dans [Cannabis...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Decrypter message
    Il y a 39mnCommentaire de SoulEater dans [Anonymat et sécurité...]
    (2 réponses)
     Blog 
    À toi ma mère.
    Il y a 4hCommentaire de Sixteensix dans le blog de Sixteensix
    (4 commentaires)
     Blog 
    La dictature du bonheur
    Il y a 5h
    2
    Commentaire de Morning Glory dans le blog de Finn Easter
    (7 commentaires)
     Blog 
    [Video] Une Semaine dans l'Obscurité et le Silence, méditation
    Il y a 6hCommentaire de guygeorges dans le blog de Ledayuum
    (2 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Evaluer la gravité de votre addiction
    Dernier quizzZ à 00:38
     PsychoWIKI 
    CBD (Cannabidiol), effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Dragonflyy, dustypig, GrosDodoZepam, Kokro nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Présentation, 25 ans d'alcool
    par plotchiplocth, le 24 Nov 2020
    Salut à toi et bienvenue sur PA.org. J'ai vu que tu avais aussi mis un petit mot dans la partie présentation, mais je prefere te repondre et t'accueillir ici, le contenu étant nettement plus conséquent et riche. Tout d'abord merci beaucoup pour le partage de ton témoignage détaillé, mis en...[Lire la suite]
     TripReport - Un premier voyage galactique sous Salvia
    par Globuleis, le 13 Nov 2020
    La Salvia est là, coincée et serrée dans la douille du bang. J’ai déjà la tête tournoyante de mes deux précédentes prises d’essai. Du haut de mes 18 ans, et de mon expérience encore fines des psychédéliques, la sauge divinatoire me préoccupait depuis déjà quelques temps, et me ques...[Lire la suite]
     Recuisiner sa 2fdck
    par JellyFish's Dream, le 04 Nov 2020
    Petit suivi de consommation pour ceux que ça peux intéresser. En bas, les cristaux d'origine. En haut, la neige recuisinée. La différence visuelle est vraiment flagrante une fois la trace travaillée. Après une bonne semaine de cons' quotidienne, sur le même batch de pas cuisiné/recuisin...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Joli plant :) Nemesia dans [forum] Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
    (Il y a 17mn)
    Yessss!!!! Moi aussi fait pareil...abstraction dans [forum] Les fameux chien renifleur...
    (Il y a 38mn)
    Je plussoie le waterline d'oxy, double high nasal/oral avec la fat goutte ^^ /MT dans [forum] Injection d'oxycodone et sniff
    (Il y a 2h)
    D accord avec toi, sont très bien ses photos dans [forum] Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
    (Il y a 3h)
    J'ai bien aimé : Carambar dans [blog] La dictature du bonheur
    (Il y a 4h)

    Pied de page des forums