Pourquoi les gens ont tellement peur du mot "héroine" ? / PsychoACTIF

Pourquoi les gens ont tellement peur du mot "héroine" ?

Publié par ,
1242 vues, 22 réponses
Sertralino 
Nouveau membre
France
300
Inscrit le 24 Feb 2020
27 messages
C'est dingue !
Les mêmes pote qui me mette toujours la pression pour que je bois de l'alcool alors que je déteste ça. Depuis qu'ils ont "appris" que je prend de l'héroine de manière occasionnelle, ça y est je suis un toxicomane etc ... certains prennent clairement leur distance c'est flagrant ! Ces mêmes personnes qui se "butent" à la vodka-redbull tout les week-end et MEME depuis le confinement ne peuvent s'empêcher de boire des bières tous les jours. Moi je ne les juges jamais sur ça, et si je le faisais d'ailleurs à tous les coups je passerai pour un rabat-joie à leurs yeux aveuglés ... mais un besoin de consommation quotidienne d'une molécule ce ne serait pas la définition d'une addiction par hasard ?

En plus de ça, certains disent " c'est pour ton bien qu'on te dit ça" etc ... alors que moi qui ne supporte pas l'alcool ( excepté en petite quantité associé à un repas ou effectivement ça peut être agréable, mais sans manger en même temps ou un grande quantité 90% du temps j'ai l'alcool mauvais et triste ), si je venez chez des amis sans bouteille ou avec juste des bières, ça serait limite si il me le reprocherait pas ! Pourtant l'alcool me rend vraiment con et parfois même violent, me rend triste le lendemain, et ils le voient très bien que je peux peter les plombs en étant bourré mais non ... il faut boire c'est mieux ! Mon meilleur pote m'a même sorti une fois que selon lui je devrai pas prendre d'antidépresseur ( je précise qu'il n'est absolument pas médecin ), et que à la place je devrais plutôt me mettre "une cuite par semaine c'est plus naturel". Comparé aux opiacés, qui eux ont un effet extrêmement antidépresseur et anxiolytique sur moi, et JAMAIS eu de bad avec cette molécule ni déprimer le lendemain. Molécule qui au passage est 100 fois moins toxique que l'alcool mais bon ...

voilà c'était mon coup de gueule merci de m'avoir lu les amis.

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
7501
Inscrit le 18 Sep 2018
4355 messages
Blogs
dingue hein?

et c'est la même pour le crack. Genre la coke ça va tu vois mais le crack , c'est tabou. Même en RDR c'est compliqué d'en parler.

en soins les discriminés sont par exemple les tds (prostituées) , les prisonniers, ou les personnes venant d'unité psychiatriques. Je trouve que les usagers de drogues sont pas mal placé au final.
Même quand il s'agit d'addictions et dépendances provoqué par d'autres soignants via prescriptions, il suffit que la personne vienne d'un autre service si possible d'une autre commune tu dis que tu es a besoin de xxxxx molécule pour vivre c'est un comme si ils écoutaient "cette personne n'a aucune volonté, c'est une merde."
Encore plus si tu la consommes via une voie d'administration (RoA) un peu hors cadre en particulier intraveineux ou une molécule connoté comme le crack ou l'héroïne.
Pour moi les UDs sont discriminés a l'instar des gros, les handicapes visibles , les musulmans, les noirs.

C'est dommage car cette violence, ces discriminations du quotidien je pense qu'elles ont des conséquences néfastes sur l'estime de soi, l'humeur et ça n'aide pas franchement à être "sobre" ce qui est l'objectif in fine de ces personnes. La sobriété, ils n'ont que ce mot à la bouche, comme si c'était toujours une bonne idée. Ou que la personne était incomplète, en construction, en attendant. A la manière d'une femme d'âge mûre sans enfant, un machin à terminer.

Cette violence est parfois symbolique c'est à dire entre les usagers, je vous invite vivement à lire ce billet de Pierre qui est sur le sujet. On peut entendre des arguments du style "il consomme une molécule forte, cette personne est un déchet alors que moi qui prend de la mdma orale , du cannabis ou de l'alcool je suis une personne normale et saine de corps ou d'esprit". Ou encore le fameux "il n'est pas sobre, son argument est invalide." , "il consomme donc il fait de la merde, il est malheureux et voleur".  Forcément la phobie des toxicophiles , la "toxicophobie" comme disent certains, est plus forte chez les non usagers mais elle reste extrêmement forte chez les usagers aussi.

Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Garsduso 
Nouveau Psycho
France
100
Inscrit le 07 Mar 2017
117 messages
Blogs
Il y a un clivage culturel quand même qui vient des années 70 80 ou l hero était injectée, transmettait le sida , incluait un mode de vie marginal
Je crois que malgré sa tendance a l addiction on apprend depuis petit a consommer de l alcool par culture ...
Je ne bois pas et j ai pris de l heroine occasionnellement mais , malgré des précautions d usages ( pas plus 1 jour, pause de minimum 15 jours mais plus souvent plusieurs mois )
J'ai quand même développé une dépendance physiques très désagréable qui se manifeste 24 h après la dernière prise et dure bien 1 semaine
Le pire c est vraiment l état psychologique
Je sais qu il y a un pourcentage de personnes pour qui ce n est pas le cas mais je pense qu elle gagne plus que nous
J ai fais une re tentative après 2 années d arrêts pensant que je n aurais plus ces symptômes et bien non
Une addicto m a dit que cette dépendance ne part jamais
Du coup si un jour je souffre , je me prive d un traitement efficace contre la douleur
J ai été fortement dependant aux benzos par le passé mais bizarrement je peux en reprendre occasionnellement sans souffrir de manque ( dieu merci c est très douloureux le sevrage benzo )
Bien sur chaque personne reagi et a une prédisposition pour l addiction différente mais je ne pourrai que proclamer la prudence vis a vis de l hero
Par contre on est d accord
Le piquage de nez et les rêves éveillés c est diablement bon ?

Hors ligne

 

Sertralino 
Nouveau membre
France
300
Inscrit le 24 Feb 2020
27 messages

Rick a écrit

dingue hein?

et c'est la même pour le crack. Genre la coke ça va tu vois mais le crack , c'est tabou. Même en RDR c'est compliqué d'en parler.

en soins les discriminés sont par exemple les tds (prostituées) , les prisonniers, ou les personnes venant d'unité psychiatriques. Je trouve que les usagers de drogues sont pas mal placé au final.
Même quand il s'agit d'addictions et dépendances provoqué par d'autres soignants via prescriptions, il suffit que la personne vienne d'un autre service si possible d'une autre commune tu dis que tu es a besoin de xxxxx molécule pour vivre c'est un comme si ils écoutaient "cette personne n'a aucune volonté, c'est une merde."
Encore plus si tu la consommes via une voie d'administration (RoA) un peu hors cadre en particulier intraveineux ou une molécule connoté comme le crack ou l'héroïne.
Pour moi les UDs sont discriminés a l'instar des gros, les handicapes visibles , les musulmans, les noirs.

C'est dommage car cette violence, ces discriminations du quotidien je pense qu'elles ont des conséquences néfastes sur l'estime de soi, l'humeur et ça n'aide pas franchement à être "sobre" ce qui est l'objectif in fine de ces personnes. La sobriété, ils n'ont que ce mot à la bouche, comme si c'était toujours une bonne idée. Ou que la personne était incomplète, en construction, en attendant. A la manière d'une femme d'âge mûre sans enfant, un machin à terminer.

Cette violence est parfois symbolique c'est à dire entre les usagers, je vous invite vivement à lire ce billet de Pierre qui est sur le sujet. On peut entendre des arguments du style "il consomme une molécule forte, cette personne est un déchet alors que moi qui prend de la mdma orale , du cannabis ou de l'alcool je suis une personne normale et saine de corps ou d'esprit". Ou encore le fameux "il n'est pas sobre, son argument est invalide." , "il consomme donc il fait de la merde, il est malheureux et voleur".  Forcément la phobie des toxicophiles , la "toxicophobie" comme disent certains, est plus forte chez les non usagers mais elle reste extrêmement forte chez les usagers aussi.

Ah oui le mot "crack" c'est même pas la peine
Pourtant un petit trace de coke de temps en temps en soirée c'est "cool" tu comprends ? c'est blanc, c'est propre et puis ça va bien avec la petite chemise et le verre de whisky ... smile

Un peu comme quelqu'un qui serait pas contre l'oxycodone prescri par un medecin pour une douleur un peu rebelle, par contre JAMAIS AU GRAND JAMAIS l'HEROINE. "t'es FOU je TOUCHE PAS à ça moi !!!!!!"

Dernière modification par Sertralino (10 mai 2021 à  23:23)

Hors ligne

 

Morning Glory 
Firespringfox ~ Animatrice
9530
Inscrit le 10 Oct 2017
2029 messages
Blogs
En fait ça viendrait d'une affaire très relayée par les médias, une meuf décédée d'une OD dans des toilettes publiques, et ses potes qui auraient tout déballé à la police ce qui en a fait une affaire croustillante pour les médias, infos facile, relais de la peur et donc audimat. Le fait que c'était une fille a fait pas mal d'émotion aussi par rapport aux mecs (ouai vous savez, c'est pas pour rien que c'est surtout des femmes les victimes dans les séries policières, pauvres poupées abimées vous comprenez...)
En vrai cette affaire a un nom bien sur, mais pas moyen de la retrouver, je suis deg. Apparemment avant ça l'héro était pas plus diabolisée que le reste. Mais ça aurait fait trainée de poudre en tout cas en france

"No one can make you feel inferior without your consent"

RemAIDES #115 (version papier en CAARUD)

Hors ligne

 

V'alchimiste 
Nouveau membre
France
200
Inscrit le 08 Sep 2020
48 messages
On a gavé les masses d'une pensée unique bien-pensante et ô combien fade et nauséabonde, le tout coupé à l'ignorance et à la peur, ce qui a pour résultat que la moindre différence d'idéologie ou de comportement est dénoncée comme étant le mal absolu et jeté en pâture à la vindicte et au mépris de tous.
Cette dictature de la pensée unique bien-pensante devrait être considérée comme un crime contre l'humanité !
Enfin je crois qu'on continuera longtemps de subir l'opprobre pour une simple dose de n'importe quelle substance qui n'appartient pas au camp du "bien" selon la morale majoritaire.

Hardcore jusqu'à la Mort

Maintenez le peuple dans l'ignorance et la peur, il vous réclamera ses propres chaines et vous livrera lui même ses défenseurs

Hors ligne

 

Morning Glory 
Firespringfox ~ Animatrice
9530
Inscrit le 10 Oct 2017
2029 messages
Blogs
Crime contre l'humanité j'irais pas jusque là, mais atteinte aux droits fondamentaux de l'Homme oui. Liberté de jouir de son propre corps. Liberté d'expression. La loi interdit carrément de montrer la drogue illégale sous un jour favorable, je vous laisse tirer les conclusions.
Donc oui, c'est grave.

"No one can make you feel inferior without your consent"

RemAIDES #115 (version papier en CAARUD)

Hors ligne

 

V'alchimiste 
Nouveau membre
France
200
Inscrit le 08 Sep 2020
48 messages
Oui c'est peut être un peu extrême...
Un grand sujet que la liberté et ses limites mais oui une chose est sûre c'est qu'elle décline dangereusement ces temps ci

Hardcore jusqu'à la Mort

Maintenez le peuple dans l'ignorance et la peur, il vous réclamera ses propres chaines et vous livrera lui même ses défenseurs

Hors ligne

 

Sertralino 
Nouveau membre
France
300
Inscrit le 24 Feb 2020
27 messages

Morning Glory a écrit

Crime contre l'humanité j'irais pas jusque là, mais atteinte aux droits fondamentaux de l'Homme oui. Liberté de jouir de son propre corps. Liberté d'expression. La loi interdit carrément de montrer la drogue illégale sous un jour favorable, je vous laisse tirer les conclusions.
Donc oui, c'est grave.

Au delà de question de légalité ou d'illégalité, moi ce qui me choque c'est surtout le jugement moral, et l'incohérence que les gens ont par rapport à ça. Il y a une absence de réflexion en faite. C'est pas la pensée en elle même qui me dérange, c'est le fait qu'elle soit conditionné uniquement par un espèce de "code" qui expliquerait que l'un est ok parce que c'est culturel et pas l'autre. Il n'y a aucune sincérité là dedans, c'est simplement rejeter une personne parce qu'elle est différente finalement. Penser que l'alcool c'est inoffensif si on en consomme occasionnellement à la limite pourquoi pas. Mais simplement parce que ça fait partie d'un comportement socialement acceptable, et par contre quelqu'un qui consommerait de l'héro même occasionnellement là c'est automatiquement un toxicomane, quelqu'un qui a beaucoup de problème voir infréquentable, c'est ça qui me terrifie.

Hors ligne

 

Morning Glory 
Firespringfox ~ Animatrice
9530
Inscrit le 10 Oct 2017
2029 messages
Blogs
On est pas plus évolués qu'à la chasse aux sorcières de l'inquisition hein, le cerveau n'évolue pas en quelques siècles, mais en plusieurs dizaines de millénaires... On est pareils.

"No one can make you feel inferior without your consent"

RemAIDES #115 (version papier en CAARUD)

Hors ligne

 

V'alchimiste 
Nouveau membre
France
200
Inscrit le 08 Sep 2020
48 messages
Et allons dire aux buveurs qu'ils sont autant toxicos que nous, la plupart ne comprendraient même pas le pourquoi de cette réflexion. Il est effectivement loin le temps ou toutes les substances psychotropes seront traitées avec égalité.

Hardcore jusqu'à la Mort

Maintenez le peuple dans l'ignorance et la peur, il vous réclamera ses propres chaines et vous livrera lui même ses défenseurs

Hors ligne

 

Mychkine 
Artichaut dans une caisse d'oranges
900
Inscrit le 22 Dec 2020
90 messages
La pensée dominante se construit aussi par le biais des films, livres, TV et contenus culturels...
Tant qu'il n'y aura pas un changement dans la façon dont sont représentées les drogues dans la culture (dite "populaire" ou non) il est illusoire d'espérer un changement à la racine des comportements de rejet chez mr ou mme tout-le-monde et leurs enfants qui, pour entendre un discours contraire à ladite pensée, doivent non seulement s'extraire de l'influence famiiale mais aussi tomber sur une des rares expressions allant dans ce sens.

C'est le rejet de l'exogroupe dans son plus beau vêtement d'oxymore, d'autant que comme tu le disais ce sont souvent les plus gros consommateurs de drogues légales qui jurent haut et fort qu'ils ne sont pas comme "tous ces trou du c** de camés"...

J'aimerais apporter une nuance toutefois, pour moi toutes les drogues ne sont pas les mêmes. Par exemple on peut apprécier l'alcool ou le cannabis voire le tabac pour son goût, par contre quand je prends de l'héro, ça n'est certainement pas pour la sensation, c'est la défonce que je recherche ^^
Pour moi c'est ça qui fait la différence dans l'esprit des gens qui y réfléchissent un peu +.

Sans compter que malgré ses effets dévastateurs à moyen-long terme, l'alcool met quand même du temps à accrocher son homme, en tous cas beaucoup plus que l'héroïne, je suis en train de le découvrir à mes dépens...

Hors ligne

 

Sertralino 
Nouveau membre
France
300
Inscrit le 24 Feb 2020
27 messages

Mychkine a écrit

La pensée dominante se construit aussi par le biais des films, livres, TV et contenus culturels...
Tant qu'il n'y aura pas un changement dans la façon dont sont représentées les drogues dans la culture (dite "populaire" ou non) il est illusoire d'espérer un changement à la racine des comportements de rejet chez mr ou mme tout-le-monde et leurs enfants qui, pour entendre un discours contraire à ladite pensée, doivent non seulement s'extraire de l'influence famiiale mais aussi tomber sur une des rares expressions allant dans ce sens.

C'est le rejet de l'exogroupe dans son plus beau vêtement d'oxymore, d'autant que comme tu le disais ce sont souvent les plus gros consommateurs de drogues légales qui jurent haut et fort qu'ils ne sont pas comme "tous ces trou du c** de camés"...

J'aimerais apporter une nuance toutefois, pour moi toutes les drogues ne sont pas les mêmes. Par exemple on peut apprécier l'alcool ou le cannabis voire le tabac pour son goût, par contre quand je prends de l'héro, ça n'est certainement pas pour la sensation, c'est la défonce que je recherche ^^
Pour moi c'est ça qui fait la différence dans l'esprit des gens qui y réfléchissent un peu +.

Sans compter que malgré ses effets dévastateurs à moyen-long terme, l'alcool met quand même du temps à accrocher son homme, en tous cas beaucoup plus que l'héroïne, je suis en train de le découvrir à mes dépens...

Oui c'est vrais ce que tu dis mais le "goût" de l'alcool comme un aliment au plaisir soit disant gustatif t'es sur que ça aussi c'est pas une construction sociale ? Par exemple moi j'aime bien boire une bière pendant un repas, mais au final l'alcool on le sens pas vraiment dans la bière. Franchement ceux qui raffole du Whisky par exemple, je me suis toujours demandé si c'était pas avant tout de l'ostentation, au moins inconsciemment. Si c'était vrais, pourquoi un non-initié au plaisir gustatif du whisky aurait besoin de le diluer avec des boissons sucrées ? Si c'était un "vrai" plaisir gustatif il n'y aurai pas besoin d'apprendre à aimer, ça serait instinctif, comme le sont les arômes des fruits, les saveurs sucrées, salées ou acides etc ...
Le seul spiritueux que je trouve buvable pur c'est le cognac, et pourtant je suis persuadé que si il avait pas cette image de produit de luxe il aurait pas autant de succès soit disant "gustatif".

Hors ligne

 

Mychkine 
Artichaut dans une caisse d'oranges
900
Inscrit le 22 Dec 2020
90 messages

Sertralino a écrit

Oui c'est vrais ce que tu dis mais le "goût" de l'alcool comme un aliment au plaisir soit disant gustatif t'es sur que ça aussi c'est pas une construction sociale ? Par exemple moi j'aime bien boire une bière pendant un repas, mais au final l'alcool on le sens pas vraiment dans la bière. Franchement ceux qui raffole du Whisky par exemple, je me suis toujours demandé si c'était pas avant tout de l'ostentation, au moins inconsciemment. Si c'était vrais, pourquoi un non-initié au plaisir gustatif du whisky aurait besoin de le diluer avec des boissons sucrées ? Si c'était un "vrai" plaisir gustatif il n'y aurai pas besoin d'apprendre à aimer, ça serait instinctif, comme le sont les arômes des fruits, les saveurs sucrées, salées ou acides etc ...
Le seul spiritueux que je trouve buvable pur c'est le cognac, et pourtant je suis persuadé que si il avait pas cette image de produit de luxe il aurait pas autant de succès soit disant "gustatif".

Alors oui je pense que tu as raison pour le goût de l'alcool en tant que tel. Mais le fait que sa consommation soit acceptée socialement vient aussi au moins en partie du fait qu'elle ne rime pas automatiquement avec recherche d'effets psychotropes. Chercher à être ivre à un repas de famille par exemple, c'est mal vu (être bourré incidemment l'est moins mais bof quand même). Pour la cigarette c'est plus compliqué ; peut-être justement que tout le marketing autour de la clope (les différents tabacs/goûts/accessoires le glamour publicitaire etc...) vise à faire oublier le côté défonce qu'elle apporte pour la rendre plus neutre dans l'esprit des gens.

C'est sûr qu'il faut une "éducation" ou au moins une accoutumance à ce genre de plaisirs mais ça vaut pour d'autres choses, comme le chocolat (le noir ultra-pur) ou le café par exemple ; beaucoup d'enfants (moi y compris autrefois) n'aiment pas ces aliments (et encore bien d'autres). Pour autant est-ce qu'ils ne peuvent pas créer un vrai plaisir gustatif après quelques consommations ? Idem pour la "marmite" des britanniques, cette confiture de plantes ultra-space dont on raffole outre-manche ^^
C'est surtout une question d'habitude en somme. Moi non plus je n'aime pas le sky à cause de l'alcool, mais l'arrière-goût est sympa, je suppose que si je m'habituais à l'éthanol je serais capable de mieux apprécier lles saveurs.

Après c'est vrai que la réputation de certains produits est surfaite (plein de champagnes sont franchement pas terribles mais bénéficient encore de cette image luxueuse que certaines pubs récentes essayaient de déconstruire d'ailleurs, probablement pour atteindre un nouveau marché ?).

Hors ligne

 

Sertralino 
Nouveau membre
France
300
Inscrit le 24 Feb 2020
27 messages

Mychkine a écrit

Sertralino a écrit

Oui c'est vrais ce que tu dis mais le "goût" de l'alcool comme un aliment au plaisir soit disant gustatif t'es sur que ça aussi c'est pas une construction sociale ? Par exemple moi j'aime bien boire une bière pendant un repas, mais au final l'alcool on le sens pas vraiment dans la bière. Franchement ceux qui raffole du Whisky par exemple, je me suis toujours demandé si c'était pas avant tout de l'ostentation, au moins inconsciemment. Si c'était vrais, pourquoi un non-initié au plaisir gustatif du whisky aurait besoin de le diluer avec des boissons sucrées ? Si c'était un "vrai" plaisir gustatif il n'y aurai pas besoin d'apprendre à aimer, ça serait instinctif, comme le sont les arômes des fruits, les saveurs sucrées, salées ou acides etc ...
Le seul spiritueux que je trouve buvable pur c'est le cognac, et pourtant je suis persuadé que si il avait pas cette image de produit de luxe il aurait pas autant de succès soit disant "gustatif".

Alors oui je pense que tu as raison pour le goût de l'alcool en tant que tel. Mais le fait que sa consommation soit acceptée socialement vient aussi au moins en partie du fait qu'elle ne rime pas automatiquement avec recherche d'effets psychotropes. Chercher à être ivre à un repas de famille par exemple, c'est mal vu (être bourré incidemment l'est moins mais bof quand même). Pour la cigarette c'est plus compliqué ; peut-être justement que tout le marketing autour de la clope (les différents tabacs/goûts/accessoires le glamour publicitaire etc...) vise à faire oublier le côté défonce qu'elle apporte pour la rendre plus neutre dans l'esprit des gens.

C'est sûr qu'il faut une "éducation" ou au moins une accoutumance à ce genre de plaisirs mais ça vaut pour d'autres choses, comme le chocolat (le noir ultra-pur) ou le café par exemple ; beaucoup d'enfants (moi y compris autrefois) n'aiment pas ces aliments (et encore bien d'autres). Pour autant est-ce qu'ils ne peuvent pas créer un vrai plaisir gustatif après quelques consommations ? Idem pour la "marmite" des britanniques, cette confiture de plantes ultra-space dont on raffole outre-manche ^^
C'est surtout une question d'habitude en somme. Moi non plus je n'aime pas le sky à cause de l'alcool, mais l'arrière-goût est sympa, je suppose que si je m'habituais à l'éthanol je serais capable de mieux apprécier lles saveurs.

Après c'est vrai que la réputation de certains produits est surfaite (plein de champagnes sont franchement pas terribles mais bénéficient encore de cette image luxueuse que certaines pubs récentes essayaient de déconstruire d'ailleurs, probablement pour atteindre un nouveau marché ?).

Mouais mais pour le café encore une fois cest différent et même si ça doit exister j'ai jamais vu quelqu'un en faire des tonnes en reniflant puis en "aspirant" avec le liquide dans la bouche pour chercher à analyser le truc comme une science ou un art. smile

Pour le reste je suis d'accord quand tu prend l'exemple tu repas de famille. Encore une fois l'alcool même si j'aime pas en consommer massivement, voir même je déteste ça aujourd'hui, je suis d'accord que cest une drogue qui se "marie bien" avec l'alimentation, la sensation d'un bon repas va très bien avec une légère alcoolisation. Cest d'ailleurs le seule mode de consommation avec l'alcool qui peut me plaire je sais pas pourquoi. ( et je cherche pas à comprendre pourquoi non plus ça me va très bien )

Hors ligne

 

splinK 
Psycho sénior
France
1500
Inscrit le 31 Oct 2014
961 messages

Sertralino a écrit

Mychkine a écrit


Alors oui je pense que tu as raison pour le goût de l'alcool en tant que tel. Mais le fait que sa consommation soit acceptée socialement vient aussi au moins en partie du fait qu'elle ne rime pas automatiquement avec recherche d'effets psychotropes. Chercher à être ivre à un repas de famille par exemple, c'est mal vu (être bourré incidemment l'est moins mais bof quand même). Pour la cigarette c'est plus compliqué ; peut-être justement que tout le marketing autour de la clope (les différents tabacs/goûts/accessoires le glamour publicitaire etc...) vise à faire oublier le côté défonce qu'elle apporte pour la rendre plus neutre dans l'esprit des gens.

C'est sûr qu'il faut une "éducation" ou au moins une accoutumance à ce genre de plaisirs mais ça vaut pour d'autres choses, comme le chocolat (le noir ultra-pur) ou le café par exemple ; beaucoup d'enfants (moi y compris autrefois) n'aiment pas ces aliments (et encore bien d'autres). Pour autant est-ce qu'ils ne peuvent pas créer un vrai plaisir gustatif après quelques consommations ? Idem pour la "marmite" des britanniques, cette confiture de plantes ultra-space dont on raffole outre-manche ^^
C'est surtout une question d'habitude en somme. Moi non plus je n'aime pas le sky à cause de l'alcool, mais l'arrière-goût est sympa, je suppose que si je m'habituais à l'éthanol je serais capable de mieux apprécier lles saveurs.

Après c'est vrai que la réputation de certains produits est surfaite (plein de champagnes sont franchement pas terribles mais bénéficient encore de cette image luxueuse que certaines pubs récentes essayaient de déconstruire d'ailleurs, probablement pour atteindre un nouveau marché ?).

Mouais mais pour le café encore une fois cest différent et même si ça doit exister j'ai jamais vu quelqu'un en faire des tonnes en reniflant puis en "aspirant" avec le liquide dans la bouche pour chercher à analyser le truc comme une science ou un art. smile

Pour le reste je suis d'accord quand tu prend l'exemple tu repas de famille. Encore une fois l'alcool même si j'aime pas en consommer massivement, voir même je déteste ça aujourd'hui, je suis d'accord que cest une drogue qui se "marie bien" avec l'alimentation, la sensation d'un bon repas va très bien avec une légère alcoolisation. Cest d'ailleurs le seule mode de consommation avec l'alcool qui peut me plaire je sais pas pourquoi. ( et je cherche pas à comprendre pourquoi non plus ça me va très bien )

Salut, l'alcool ca s'apprend à s'apprécier,  perso je suis pas fan de Whisky, mais un bon Rhum ambré, ca je te le bois pur, et par pur plaisir gustatif.
Idem le café j'aime vraiment le goût.
La weed c'est un peu pareil, t'as le côté défonce et les arômes.
Par contre prends la coke, oui les effets anesthésiants sont kiffants quand tu la sniff, le gout sympa (ou pas selon les personnes), mais on peut pas vraiment dire qui ai un plaisir gustatif.
Je ne parles pas d'héro car je n'ai jamais consommé, mais j'imagine que ce doit être la même.

En fait le fait que telle ou telle drogue soit acceptée en société est completement arbitraire, et, je pense, dépends plus de l'histoire du pays qu'autre chose.
L'héro a vraiment une sale réputation, je pense, entre autre, à cause de la dépendance physique qu'elle entraîne.

Hors ligne

 

LLoigor 
Modérateur
Russia
2300
Inscrit le 08 Aug 2008
9547 messages
Salut smile

Désolé ma réponse a des cotés un peu HS (vu que tu parle de stigmatisation du produit et non du nom donnés)

Bref en lisant ton post ça m'a fait penser à mes premières freeparty ou la vraiment dire haut et fort qu'on tapé de l'hero ou qu'on en vendait (pire) ça pouvait aller a des regards méprisant a de l'insulte voir parfois des violences. (Bien que beaucoup en consommé et brimé les autres l'ironie du truc roll )

Par contre avec le temps et c'est la ou c'est peut-être un peu HS mais ton post m'y a fait penser.

Quand en freeparty c'est devenu courrant en revanche et ca me fait encore sourire c'était mieux de dire "rabla" la on pouvait faire du deal a la crié (pas trop fort non plus lol) marcher tranquille et dire "quelqu'un a de la rabla ?" Ou "quelqu'un cherche de la rabla"

Et moi j'aimais mieux le mot "came" donc je le disais "t'as de la came ?" Ou quand j'en vendait "quelqu'un cherche de la came ?"

Ben j'ai encore en souvenir certains regards voir même mes potes marchand à côté me murmurer "vas y abuse pas dit rabla" et ben non lol

Et puis avec le temps les gens s'en sont foutu du mot employé.

Enfin bref tout ça pour dire que ce soit le produit ou la terminaison employé l'héroïne a toujours et aura toujours cette aura sulfureuse (a tord ou a raison)

Aujourd'hui je note que cette aura c'était propagé a la meth aujourd'hui un peu moins.

Et en 2021 doit sûrement y avoir une drogue qui a sur son dos cette "aura sulfureuse" smile

Dernière modification par LLoigor (13 mai 2021 à  19:34)


Analyse de produits psychoactifs aux effets indésirables ou inhabituels et de manière anonyme, gratuite et par courrier.  Contacter l'équipe: modos@psychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Sufenta
Modérateur
600
Inscrit le 11 Apr 2015
5855 messages

LLoigor a écrit

Et en 2021 doit sûrement y avoir une drogue qui a sur son dos cette "aura sulfureuse" smile

Oui tout à fait c’est la knackwürst avec sa plaque tournante l’Alsace sinon pour plus de discrétion elle s’appelle saucisse de Strasbourg ^^

Désolé de ma connerie j’ai pas résisté big_smile

Reputation de ce post
 
Je plussoie pour le Knack alsacien ! Tetris

SINTES: Analyse de produits :
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Mychkine 
Artichaut dans une caisse d'oranges
900
Inscrit le 22 Dec 2020
90 messages

Sertralino a écrit

Mouais mais pour le café encore une fois cest différent et même si ça doit exister j'ai jamais vu quelqu'un en faire des tonnes en reniflant puis en "aspirant" avec le liquide dans la bouche pour chercher à analyser le truc comme une science ou un art. smile

Pour le reste je suis d'accord quand tu prend l'exemple tu repas de famille. Encore une fois l'alcool même si j'aime pas en consommer massivement, voir même je déteste ça aujourd'hui, je suis d'accord que cest une drogue qui se "marie bien" avec l'alimentation, la sensation d'un bon repas va très bien avec une légère alcoolisation. Cest d'ailleurs le seule mode de consommation avec l'alcool qui peut me plaire je sais pas pourquoi. ( et je cherche pas à comprendre pourquoi non plus ça me va très bien )

Oui effectivement. Moi j'aime bien faire ça avec le vin mais j'adore ça, ça n'est pas du snobisme ! Difficile de faire la part des choses : et c'est parfois comique de voir des gens se prendre pour des oenologues.


splinK a écrit

En fait le fait que telle ou telle drogue soit acceptée en société est completement arbitraire, et, je pense, dépends plus de l'histoire du pays qu'autre chose.
L'héro a vraiment une sale réputation, je pense, entre autre, à cause de la dépendance physique qu'elle entraîne

Exactement, ça varie d'une époque à l'autre, d'une culture à sa voisine dans le temps et l'espace physique.
C'est peut-être une explication mais celle de l'alcool est bien pire. La facilité d'accroche est réelle, mais ce sont surtout les représentations que l'on se construit via la société et les médias qui vont orienter la perception.

LLoigor a écrit

Et puis avec le temps les gens s'en sont foutu du mot employé.

Enfin bref tout ça pour dire que ce soit le produit ou la terminaison employé l'héroïne a toujours et aura toujours cette aura sulfureuse (a tord ou a raison)

Aujourd'hui je note que cette aura c'était propagé a la meth aujourd'hui un peu moins.

Et en 2021 doit sûrement y avoir une drogue qui sur son dos cette "aura sulfureuse"

Je pencherais pour le fentanyl. Ce qui cadre bien avec la méfiance généralisée actuelle (pas toujours à tort) envers les élites/le corps médical/big pharma, puisque, drogue d'état largement prescrite aux US, il a été (avec d'autres, maic c'est surtout lui que l'on a retenu) à l'origine du plus gros scandale sanitaire depuis celui du mediator.

Après, encore une fois, ça dépend auprès de qui. Les ecstasy ont mauvaise presse auprès des "gens lambda", mais sont complètement normalisés dans les milieux habitués des freeparty...

Dernière modification par Mychkine (13 mai 2021 à  19:53)

Hors ligne

 

splinK 
Psycho sénior
France
1500
Inscrit le 31 Oct 2014
961 messages

Mychkine a écrit

Exactement, ça varie d'une époque à l'autre, d'une culture à sa voisine dans le temps et l'espace physique.
C'est peut-être une explication mais celle de l'alcool est bien pire. La facilité d'accroche est réelle, mais ce sont surtout les représentations que l'on se construit via la société et les médias qui vont orienter la perception

Clairement.
Dans l'absolu si je devais choisir je préfèrerais être dépendant physiqué à l'héro qu'à l'alcool, que ce soit sur le plan de la toxicité générale ou des symptômes physiques.

Hors ligne

 

Swama 
Nouveau membre
France
100
Inscrit le 16 Apr 2021
9 messages

Garsduso a écrit

Il y a un clivage culturel quand même qui vient des années 70 80 ou l hero était injectée, transmettait le sida , ?

Clairement. J ai commencé a consommer en Bretagne. Dans le Morbihan la marron fait de gros dégâts.
Il y a qq années, tu trouvais pas de came en cité. Ils n en vendaient pas. Trop mauvaise image. Maintenant, tu trouves du bedo , de la coke et de la came. Et pas trop cher partout la haut.

J ai déménagé dans le sud y a un an. Et ici t en trouve pas a ts les coins de rue. C est encore très mal vue. Et c est très bien comme ça. J ai arrêté la marron, tt quitté ppur me soigner mais j ai rencontré des gens qui tape de la C, et jamais vu de came en soirée. La réputation est horrible. Les gens ont une vision du tox crade qui se gratte... quand tu les vois avec la C, leur comportements et les dégâts bien plus grave sur le corps que la marron ca me fait doucement rire. Rajoutons l alcool par dessus.

Je t assure que quand ils me voient jamais de leur vie ils pourrait s imaginer que j ai consommé, sans me piquer. Je suis pas le cliché qu ils ont dans leur tête, pour se persuader qu'ils sont mieux que ces "toxicomanes d'heroinomanes" je les laisse dans leurs idées et leurs craintes. C est mieux pour eux  ca pourrait les tenter...

Reputation de ce post
 
Je suis du sud aussi et complètement d'accord avec toi

Hors ligne

 

Papaseul 
Psycho sénior
France
2000
Inscrit le 18 Jul 2017
553 messages
Blogs

Swama a écrit

Garsduso a écrit

Il y a un clivage culturel quand même qui vient des années 70 80 ou l hero était injectée, transmettait le sida , ?

Clairement. J ai commencé a consommer en Bretagne. Dans le Morbihan la marron fait de gros dégâts.
Il y a qq années, tu trouvais pas de came en cité. Ils n en vendaient pas. Trop mauvaise image. Maintenant, tu trouves du bedo , de la coke et de la came. Et pas trop cher partout la haut.

J ai déménagé dans le sud y a un an. Et ici t en trouve pas a ts les coins de rue. C est encore très mal vue. Et c est très bien comme ça. J ai arrêté la marron, tt quitté ppur me soigner mais j ai rencontré des gens qui tape de la C, et jamais vu de came en soirée. La réputation est horrible. Les gens ont une vision du tox crade qui se gratte... quand tu les vois avec la C, leur comportements et les dégâts bien plus grave sur le corps que la marron ca me fait doucement rire. Rajoutons l alcool par dessus.

Je t assure que quand ils me voient jamais de leur vie ils pourrait s imaginer que j ai consommé, sans me piquer. Je suis pas le cliché qu ils ont dans leur tête, pour se persuader qu'ils sont mieux que ces "toxicomanes d'heroinomanes" je les laisse dans leurs idées et leurs craintes. C est mieux pour eux  ca pourrait les tenter...

C'est vrai que du côté de Marseille c'est très difficile de s'en procurer, pas plu mal dans l'absolu...
Après un jour j'ai demandé en cité et on m'a répondu :
" Nous on tue pas les gens ici!!!" et ça m'a fait doucement rigoler à moi aussi car du coup j'ai touché mon g de cock qui on le sait tous n'est pas du tout dangereux surpris ...
Marseille est à part dans le sud EST, il y a une autre grande ville où on peut toucher de la came très facilement, mais bon fache-non-non

Biz// pps


Peinard...

Hors ligne

 

Swama 
Nouveau membre
France
100
Inscrit le 16 Apr 2021
9 messages

C'est vrai que du côté de Marseille c'est très difficile de s'en procurer, pas plu mal dans l'absolu...
Après un jour j'ai demandé en cité et on m'a répondu :
" Nous on tue pas les gens ici!!!" et ça m'a fait doucement rigoler à moi aussi car du coup j'ai touché mon g de cock qui on le sait tous n'est pas du tout dangereux surpris ...
Marseille est à part dans le sud EST, il y a une autre grande ville où on peut toucher de la came très facilement, mais bon fache-non-non

Oui "on tue pas des gens " me fait doucement rire aussi. La coke a contrario a la réputation "festive" comme dans les années 80. Mais nous, on le sait que non.

J ai la chance de ne pas etre hyper réceptive a la coke. Ca me tente que peu. Mais c est tt aussi mauvais que la marron, voire pire a mes yeux.

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Enquete : la communauté Psychoactif, qui sommes nous en 2021 ?
    31 mars 2021Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Analyse de drogue et cannabis : qu'en attendez vous ?
    Il y a 25mnCommentaire de Mathio (3 réponses)
     Appel à témoignage 
    Connaissez vous l'annuaire sur la réduction des risques ?
    Il y a 5hCommentaire de pierre (9 réponses)
     Appel à témoignage 
    Etude sur les problèmes liés à la consommation et au basage du cr...
    07 mai 2021Commentaire de Toxic banana (8 réponses)
     Forum UP ! 
    Drogue info - Méthadone potentialisation DxM
    Il y a 19hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Dosage - Combien de Salvia D en x40
    Il y a 15hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Effets - TR truffes magiques
    Il y a 3mnNouvelle discussion de Faraji dans [Psilocybe - Champigno...]
     Forum 
    Microdosing et effet psy vs placebo
    Il y a 23mn
    1
    Commentaire de TripSitterFR dans [LSD 25...]
    (18 réponses)
     Forum 
    Analyse de drogue et cannabis : qu'en attendez vous ?
    Il y a 25mnCommentaire de Mathio dans [Cannabis...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
    Il y a 39mn
    291
    Commentaire de Mathio dans [Conseils généraux de...]
    (2046 réponses)
     Forum 
    3-MEO-PCP - Trompé dans les dosages de ma première prise... j'ai décollé ^^
    Il y a 1hCommentaire de MangerDesPommes dans [RC dissociatifs...]
    (8 réponses)
     Forum 
    Culture - Sporulation
    Il y a 1hCommentaire de Shroomuj dans [Psilocybe - Champigno...]
    (10 réponses)
     Forum 
    Bromazépam - Lexo a haute dose effet un peu semblable à là MD
    Il y a 1hCommentaire de Hashlover94 dans [Benzodiazépines...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Bromazépam - Dosage après une accoutumance
    Il y a 2h
    1
    Commentaire de Mathio dans [Benzodiazépines...]
    (1 réponse)
     Blog 
    Revue de presse Cannabis thérapeutique du 15 juin 2021
    Il y a 11hNouveau blog de filousky dans [Actualités]
     Blog 
    TR Tina
    Il y a 13h
    1
    Commentaire de Akaion dans le blog de Akaion
    (11 commentaires)
     Blog 
    Y'avait de la beuh dans mes cookies hihi
    Il y a 15hNouveau blog de Radagast_LeCamé dans [Trip Report]
     
      QuizzZ 
    Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
    Dernier quizzZ à 02:07
     PsychoWIKI 
    2C-B, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Radagast_LeCamé, JohnDoe69, Keita, Newerpsyke153 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Pourquoi non à une rubrique “rencontres” ?
    par Mauddamier, le 09 Jun 2021
    Inscrite ici depuis plusieurs années, je venais chercher des conseils, je venais aussi me documenter, apprendre des choses. C’est un lieu unique et véritablement bien construit. Au fil du temps, j’ai apporté mes témoignages ici ou là… pour que l’on vienne ensuite me réconforter par m...[Lire la suite]
     Sevrage Brutal Codéine 2
    par filousky, le 03 Jun 2021
    Je vais en rajouter une couche et une épaisse. L'idée que vivre sans opiacés est une norme pour les usagers ayant consommé durablement est une pure aberration, à mon humble avis. Et que ce soit de la codéine ou de l'héroïne, le sevrage, même progressif n'est en aucun cas une solution univ...[Lire la suite]
     Trip report : 1p-LSD, 150ug.
    par Y metro B, le 03 Jun 2021
    Hello la team ! Après en avoir lu plusieurs centaines sur ce site, je me suis décidé à vous partager un trip report d'un voyage au 1p que j'ai enormément apprécié. Il s'est déroulé il y a une semaine à Montpellier, sous un grand soleil ?? C'était ma seconde expérience avec le 1p-LSD....[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Boloss, va taper psychedelics sur pubmed. GuyG dans [forum] Microdosing et effet psy vs placebo
    (Il y a 1h)
    Lol, tu m'évites un pots ^^ GuyG dans [forum] Microdosing et effet psy vs placebo
    (Il y a 1h)
    J'approuve! c'est le doc qui prescrit dans [forum] Dosage après une accoutumance
    (Il y a 2h)
    C'est moi ou elle est un peu pénible ? / Cub3000 dans [forum] Dépersonnalisation avec le LSD
    (Il y a 2h)
    J'adore ! Pierre dans [forum] Neurchi de Psychoactif
    (Il y a 3h)

    Pied de page des forums