Pourquoi n'ai-je jamais ressenti d'addiction ? / PsychoACTIF

Pourquoi n'ai-je jamais ressenti d'addiction ?

Publié par ,
426 vues, 22 réponses
jostophe 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 21 Feb 2019
88 messages
Salut tout le monde smile

Alors voila, y'a cette question qui me trotte dans la tête depuis longtemps.
Je suis un utilisateur occasionnel de drogues variées, j'aime en prendre sur de courte durées à titre experim. Je consomme régulièrement du cannabis, et pour commencer je n'ai jamais eu réellement du mal à arrêter. Il m'arrive de faire des pauses pendant 1 mois sans rien ressentir mise a
pars une légère irritabilité. Mais
je n'ai jamais vraiment eu un sentime d'addiction.

Ensuite j'ai testé plusieurs benzo, l'alprazolam, le bromazepam, le zolpidem (je sais s'en est pas un mais ça s'y apparente). A chaques fois que j'en ai pris je finissais la boîte assez rapidement et j'en prenais très régulièrement sur une courte durée jusqu'à ne plus en avoir. Et une fois fini, je n'ai absolument jamais ressenti le besoin d'en prendre, ni même la moindre forme d'addiction qui se manifestait. Je continue simplement ma vie.

Idem pour la cigarette, je fume occasionnellement depuis mes 14 ans et je peux me passer un paquet en une petite semaine, et ne fumer qu'une clope ou deux au cours des mois qui suivent.

Le tramadol c'est pareil, pas de manifestation d'addiction ou d'effet désagréable après un arrêt brutal.

Ne trouvant pas grand chose à ce sujet sur internet, je me demandais si c'était possible de ne pas ressentir le sentiment d'addiction ? Sinon toute explication même farfelue est la bienvenue big_smile

Merci d'avance pour vos réponses, stay safe !

Hors ligne

 

Azerbarit 
Psycho junior
France
3480
Inscrit le 15 Apr 2019
429 messages
Blogs
Salut l'ami,

Premièrement, une loi particulièrement injuste règne sur les consommateurs de psychotropes : Celle de l'inégalité face aux psychotropes.

Tu réussis à consommer normalement parce que tu n'es pas disposé génétiquement à la dépendance. Des études ont montrés que l'affectation des gènes condant pour le récepteurs D2 à dopamine, les histones désacétylases dans le NAcc lors de l'accumulation de D-FOSB et les différentes voies de métabolisations comme la MAO ou la COMT, favorisait les comportements addictifs, comme le sport, le sexe, etc.

Tu arrives aussi à maîtriser ta consommation parce que ton état émotionnel est stable. C'est du plus pour toi en quelques sortes.

Mais fait tout de même très attention. Ne pas ressentir de dépendance ne veut absolument pas dire sans risques. De même, si tu te dis que tu ne ressent pas la dépendance, tu peux essayer des psychotropes très forts et très addictifs comme la cocaïne, l'héroïne, etc.

Par exemple, ce que tu fais avec les benzodiazépines est très dangereux, parce que le sevrage physique peut être mortel.

Fait attention à toi l'ami et profite de ce "cadeau de la nature" wink

La bise,

Az

Dernière modification par Azerbarit (10 mai 2021 à  10:38)


La société se détruit en cherchant son plaisir dans la déchéance

Hors ligne

 

Yoran 
Nouveau membre
France
100
Inscrit le 16 Mar 2020
40 messages
L'addiction peut commencer au bout de plusieurs mois de consommation journalière. Cela doit dépendre de chacun..

Si vous examinez la guerre contre la drogue d'un point de vue purement économique, vous comprenez que le rôle du gouvernement est de protéger le cartel de la drogue.

Milton Friedman

Hors ligne

 

jostophe 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 21 Feb 2019
88 messages

Azerbarit a écrit

Salut l'ami,

Premièrement, une loi particulièrement injuste règne sur les consommateurs de psychotropes : Celle de l'inégalité face aux psychotropes.

Tu réussis à consommer normalement parce que tu n'es pas disposé génétiquement à la dépendance. Des études ont montrés que l'affectation des gènes condant pour le récepteurs D2 à dopamine, les histones désacétylases dans le NAcc lors de l'accumulation de D-FOSB et les différentes voies de métabolisations comme la MAO ou la COMT, favorisait les comportements addictifs, comme le sport, le sexe, etc.

Tu arrives aussi à maîtriser ta consommation parce que ton état émotionnel est stable. C'est du plus pour toi en quelques sortes.

Mais fait tout de même très attention. Ne pas ressentir de dépendance ne veut absolument pas dire sans risques. De même, si tu te dis que tu ne ressent pas la dépendance, tu peux essayer des psychotropes très forts et très addictifs comme la cocaïne, l'héroïne, etc.

Par exemple, ce que tu fais avec les benzodiazépines est très dangereux, parce que le sevrage physique peut être mortel.

Fait attention à toi l'ami et profite de ce "cadeau de la nature" wink

La bise,

Az

merci infiniment pour ta reponse, j'ignorais qu'on pouvais avoir des prédispositions ou non à l'addiction ! Je comprends mieux maintene, j'ai de la chance en quelques sortes, un cadeau de la
nature. Je ne suis pas particulièrement attiré par des trucs plus forts étant donné que les effets des drogues que je prends/ai pris sont les mêmes qu'annoncés, ils ne sont pas moins fort. Il y'a juste cette addiction manifestement inexistante. Par contre je n'ai pas saisi pourquoi ce que je fais avec les benzo est dangereux ?
Pour t'expliquer ma consommation, j'ai par exemple réussi il y'a quelques mois à mettre la main sur 1 boite de 30 alprazolam 0.5mg et 1 boite de 30 bromazepam 6mg. J'ai du finir les 2 boites en moins de 2 semaines si mes souvenirs sont bons. Et j'ai donc arrêté d'un coup tout en continuant le cannabis. Du coup c'est dangereux à quel niveau ce que j'ai fait ?

Hors ligne

 

jostophe 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 21 Feb 2019
88 messages

Yoran a écrit

L'addiction peut commencer au bout de plusieurs mois de consommation journalière. Cela doit dépendre de chacun..

ah oui et aussi t'aurais un lien concernant ces études sur la dépendance ? Ou au moins me dire ce que je peux taper pour tomber dessus ? Merci big_smile

Hors ligne

 

jostophe 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 21 Feb 2019
88 messages

Yoran a écrit

L'addiction peut commencer au bout de plusieurs mois de consommation journalière. Cela doit dépendre de chacun..

ah oui et aussi t'aurais un lien concernant ces études sur la dépendance ? Ou au moins me dire ce que je peux taper pour tomber dessus ? Merci big_smile

Hors ligne

 

Azerbarit 
Psycho junior
France
3480
Inscrit le 15 Apr 2019
429 messages
Blogs

jostophe a écrit

merci infiniment pour ta reponse, j'ignorais qu'on pouvais avoir des prédispositions ou non à l'addiction ! Je comprends mieux maintene, j'ai de la chance en quelques sortes, un cadeau de la
nature. Je ne suis pas particulièrement attiré par des trucs plus forts étant donné que les effets des drogues que je prends/ai pris sont les mêmes qu'annoncés, ils ne sont pas moins fort. Il y'a juste cette addiction manifestement inexistante. Par contre je n'ai pas saisi pourquoi ce que je fais avec les benzo est dangereux ?
Pour t'expliquer ma consommation, j'ai par exemple réussi il y'a quelques mois à mettre la main sur 1 boite de 30 alprazolam 0.5mg et 1 boite de 30 bromazepam 6mg. J'ai du finir les 2 boites en moins de 2 semaines si mes souvenirs sont bons. Et j'ai donc arrêté d'un coup tout en continuant le cannabis. Du coup c'est dangereux à quel niveau ce que j'ai fait ?

J'ai répondu il y a 20mn à un topics sur le sevrage aux benzodiazépines.

Je penses qu'il y a la réponse à ta question wink

Je te cale le lien : https://www.psychoactif.org/forum/2021/ … tf#p551337

Si t'as d'autres questions n'hésite pas wink


La société se détruit en cherchant son plaisir dans la déchéance

Hors ligne

 

jostophe 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 21 Feb 2019
88 messages

Azerbarit a écrit

jostophe a écrit

merci infiniment pour ta reponse, j'ignorais qu'on pouvais avoir des prédispositions ou non à l'addiction ! Je comprends mieux maintene, j'ai de la chance en quelques sortes, un cadeau de la
nature. Je ne suis pas particulièrement attiré par des trucs plus forts étant donné que les effets des drogues que je prends/ai pris sont les mêmes qu'annoncés, ils ne sont pas moins fort. Il y'a juste cette addiction manifestement inexistante. Par contre je n'ai pas saisi pourquoi ce que je fais avec les benzo est dangereux ?
Pour t'expliquer ma consommation, j'ai par exemple réussi il y'a quelques mois à mettre la main sur 1 boite de 30 alprazolam 0.5mg et 1 boite de 30 bromazepam 6mg. J'ai du finir les 2 boites en moins de 2 semaines si mes souvenirs sont bons. Et j'ai donc arrêté d'un coup tout en continuant le cannabis. Du coup c'est dangereux à quel niveau ce que j'ai fait ?

J'ai répondu il y a 20mn à un topics sur le sevrage aux benzodiazépines.

Je penses qu'il y a la réponse à ta question wink

Je te cale le lien : https://www.psychoactif.org/forum/2021/ … tf#p551337

Si t'as d'autres questions n'hésite pas wink

super je vais lire ça merci salut

Hors ligne

 

Tetris68 
Il était une fois l'héroïne...
France
000
Inscrit le 20 Mar 2016
2371 messages
Bonjour, la dépendance se fait en général sur la durée alors que ton mode de conso a l'air plutôt fractionné.

Si tu consommes pas tous les jours c'est normal de ne pas spécialement avoir de dépendance, qui serait surtout psychique pour le coup.

Même si tu en as pris beaucoup, c'est pas en deux semaines de benzodiazépines que tu vas être très accroché physiquement.

Si tu prenais la même quantité sur deux ou trois mois quotidiennement c'est pas dit que tu arrêterais sans ressentir aucune gêne.

Dans mon cas j'ai pris de l'héroïne pendant des années sans être dépendant par contre le jour où j'ai consommé deux ou trois mois quotidiennement c'était plus la même musique au moment d'arrêter.

Fais gaffes a toi , faudrait pas que ça te fasse baisser ta vigilance, ça peut aller vite !

Amicalement.

L'héro c'est fabuleux mais quand t'arrêtes faut redécorer.

Hors ligne

 

Biscuit 
Psycho sénior
France
5510
Inscrit le 22 Jun 2020
716 messages
Comme déjà la dépendance survient après une consommation prolongée, même si il existe des personnes plus enclins à tomber dans la dépendance que d'autres. C'est pour cette raison par exemple que les traitements par benzodiazepine ne doivent pas exceder 8 à 12 semaines d'après les recommandations, et même sur cette durée il faut arrêter avec une reduction progressive.

Hors ligne

 

jostophe 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 21 Feb 2019
88 messages

Azerbarit a écrit

jostophe a écrit

merci infiniment pour ta reponse, j'ignorais qu'on pouvais avoir des prédispositions ou non à l'addiction ! Je comprends mieux maintene, j'ai de la chance en quelques sortes, un cadeau de la
nature. Je ne suis pas particulièrement attiré par des trucs plus forts étant donné que les effets des drogues que je prends/ai pris sont les mêmes qu'annoncés, ils ne sont pas moins fort. Il y'a juste cette addiction manifestement inexistante. Par contre je n'ai pas saisi pourquoi ce que je fais avec les benzo est dangereux ?
Pour t'expliquer ma consommation, j'ai par exemple réussi il y'a quelques mois à mettre la main sur 1 boite de 30 alprazolam 0.5mg et 1 boite de 30 bromazepam 6mg. J'ai du finir les 2 boites en moins de 2 semaines si mes souvenirs sont bons. Et j'ai donc arrêté d'un coup tout en continuant le cannabis. Du coup c'est dangereux à quel niveau ce que j'ai fait ?

J'ai répondu il y a 20mn à un topics sur le sevrage aux benzodiazépines.

Je penses qu'il y a la réponse à ta question wink

Je te cale le lien : https://www.psychoactif.org/forum/2021/ … tf#p551337

Si t'as d'autres questions n'hésite pas wink

du coup j'ai lu ton post mais tu parle ici de sevrage mais si je comprends bien on parle de sevrage quand il y'a addiction, ce qui n'es pas mon cas. J'ai vu juste ou je suis à côté de la plaque ?

Hors ligne

 

jostophe 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 21 Feb 2019
88 messages

Tetris68 a écrit

Bonjour, la dépendance se fait en général sur la durée alors que ton mode de conso a l'air plutôt fractionné.

Si tu consommes pas tous les jours c'est normal de ne pas spécialement avoir de dépendance, qui serait surtout psychique pour le coup.

Même si tu en as pris beaucoup, c'est pas en deux semaines de benzodiazépines que tu vas être très accroché physiquement.

Si tu prenais la même quantité sur deux ou trois mois quotidiennement c'est pas dit que tu arrêterais sans ressentir aucune gêne.

Dans mon cas j'ai pris de l'héroïne pendant des années sans être dépendant par contre le jour où j'ai consommé deux ou trois mois quotidiennement c'était plus la même musique au moment d'arrêter.

Fais gaffes a toi , faudrait pas que ça te fasse baisser ta vigilance, ça peut aller vite !

Amicalement.

merci pour ta réponse ! du coup il y'a aussi le facteur de durée qui rentre en jeu. Si je comprends bien j'arrive juste bien a gerer ma conso en gros c'est ça ?

Hors ligne

 

jostophe 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 21 Feb 2019
88 messages

Biscuit a écrit

Comme déjà la dépendance survient après une consommation prolongée, même si il existe des personnes plus enclins à tomber dans la dépendance que d'autres. C'est pour cette raison par exemple que les traitements par benzodiazepine ne doivent pas exceder 8 à 12 semaines d'après les recommandations, et même sur cette durée il faut arrêter avec une reduction progressive.

super merci pour ta réponse, il y'a donc plusieurs facteurs qui rentrent en jeu, c'est bon a savoir smile

Hors ligne

 

Tetris68 
Il était une fois l'héroïne...
France
000
Inscrit le 20 Mar 2016
2371 messages
Oui pour moi t'as une façon de consommer qui favorise le fait de ne pas trop accrocher surtout si dans ta vie c'est pas forcément la cata et que t'es pas prédisposé a accrocher rapidement.

J'ai beaucoup consommé de cocaïne mais j'ai jamais eu de réel accroche car c'était surtout concentré sur les weekends, pareil avec l'héroïne.

Par contre j'ai eu un petit coup de mou et je me suis mis a compensé avec les opiacés quelques mois et même au bout de deux mois je sentais que j'étais déjà bien accroché.

L'avantage entre guillemets, c'est que tu alternes les drogues plutôt que d'être focalisé sur une seule ce qui permet d'éviter aussi de trop penser uniquement a un seul produit.

Par contre faut toujours faire attention a ne pas penser qu'on ne risque rien car il suffit d'une fois où on prolonge trop longtemps et ça peut aller vite, surtout si on est dans une mauvaise passe personnelle.

C'est bien que tu te poses la question et tout ça, ça montre que t'es assez attentif et prudent vu de loin ( je ne veux pas prétendre te connaître en 3 postes, ce serait un peu irrespectueux).

Amicalement.

L'héro c'est fabuleux mais quand t'arrêtes faut redécorer.

Hors ligne

 

Azerbarit 
Psycho junior
France
3480
Inscrit le 15 Apr 2019
429 messages
Blogs

jostophe a écrit

du coup j'ai lu ton post mais tu parle ici de sevrage mais si je comprends bien on parle de sevrage quand il y'a addiction, ce qui n'es pas mon cas. J'ai vu juste ou je suis à côté de la plaque ?

Très bonne question.

Le syndrome de sevrage, rarement syndrome de discontiunation, est un ensemble de manifestations physiologiques consécutives à un arrêt brutal d'une consommation à long terme d'un psychotrope. C'est surtout une conséquence de la dépendance.

La dépendance englobe trois composantes :

- Un comportement compulsif. Soit pour satisfaire un plaisir, soit pour calmer les symptômes de sevrage.
- Le syndrome de sevrage à l'arrêt
- Le syndrome d'accoutumance, ou tolérance

Le premier signe est un marqueur de la dépendance. Dans le cas d'une personne traîté, il est moins visible quoique tout de même présent ; Ex : un patient sous morphine qui ressent une douleur à une pulsion de prendre un comprimé pour se soulager.

Si tu consommes pendant 1 mois une benzodiazépine par exemple, et que tu décides de l'arrêter du jour au lendemain, tu vivras une expérience de sevrage, ici dangereuse, et tu aura un comportement compulsif afin de te soulager.

La dépendance se distingue fortement de l'addiction. La dépendance est une manifestation physiologique associé à des comportements, alors que l'addiction est plus la description d'un comportement compulsif en négligeant les risques pour la santé.

Dernière modification par Azerbarit (10 mai 2021 à  11:53)


La société se détruit en cherchant son plaisir dans la déchéance

Hors ligne

 

Biscuit 
Psycho sénior
France
5510
Inscrit le 22 Jun 2020
716 messages
Pour que ça soit un petit plus clair pour toi, l'addiction à plusieurs composantes : la dependance psychologique et la dependance physique. Certaines molecules n'entraînent pas de dependance physique, comme la cocaine par exemple.

La dependance psychologique ça se traduit par une envie puissante, un besoin de consommer la molécule, c'est quelque chose d'obsessionnel.

La dépendance physique elle arrive en second, et à ce moment lorsqu'on arrête de prendre la molécule on est pris de symptômes de sevrage, on est malade. Les opiacés, les benzodiazepines, l'alcool ou d'autres substances encore peuvent conduire à un syndrome de sevrage quand on est au stade de la dependance physique.

Le facteur temps est important dans la dependance et encore plus dans la dependance physique, à ma connaissance on ne devient pas physiquement dependant avec 1 conso ! C'est lié au fait qu'avec le temps le cerveau s'habitue à recevoir de grande quantité d'endorphine grace à la molecule, et du coup il en produit moi aussi. Donc à ce moment, quand il a bien l'habitude de ce schéma si tu arrêtes d'en prendre ton cerveau n'a plus assez d'endorphine et il n'en produit pas assez pour compenser : il va manifester ce manque par les symptomes de sevrages. Il faudra plusieurs jours pour que la production d'endorphine naturelle reprenne, + ou - longtemps selon les molecules (après environ 5 jours pour l'héroïne, c'est la période où le manque est le plus virulent).
Voila de façon simplifié et allégé !

Dernière modification par Biscuit (10 mai 2021 à  12:03)

Hors ligne

 

jostophe 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 21 Feb 2019
88 messages

Tetris68 a écrit

Oui pour moi t'as une façon de consommer qui favorise le fait de ne pas trop accrocher surtout si dans ta vie c'est pas forcément la cata et que t'es pas prédisposé a accrocher rapidement.

J'ai beaucoup consommé de cocaïne mais j'ai jamais eu de réel accroche car c'était surtout concentré sur les weekends, pareil avec l'héroïne.

Par contre j'ai eu un petit coup de mou et je me suis mis a compensé avec les opiacés quelques mois et même au bout de deux mois je sentais que j'étais déjà bien accroché.

L'avantage entre guillemets, c'est que tu alternes les drogues plutôt que d'être focalisé sur une seule ce qui permet d'éviter aussi de trop penser uniquement a un seul produit.

Par contre faut toujours faire attention a ne pas penser qu'on ne risque rien car il suffit d'une fois où on prolonge trop longtemps et ça peut aller vite, surtout si on est dans une mauvaise passe personnelle.

C'est bien que tu te poses la question et tout ça, ça montre que t'es assez attentif et prudent vu de loin ( je ne veux pas prétendre te connaître en 3 postes, ce serait un peu irrespectueux).

Amicalement.

t'a l'air d'avoir un gros passé avec les drogues, mais si je comprends bien t'étais un peu dans mon cas ou je me trompe ? En effet haha j'essaye de faire attention à ce que je consomme, quand et comment. J'adore expérimenter des nouvelles choses ou ré-essayer des drogues que je connais. La seul drogue que je consomme régulièrement c'est la weed et c'est par ce que j'aime trop ça et que j'arrive bien a controller ma consommation au quotidien ! Du coup t'avais bien vu, je reste attentif et prudent et c'est aussi pour ça que dès que j'ai un doute je fonce sur le forum ou les wiki wink Merci pour tes réponses en tt cas et stay safe !

Hors ligne

 

jostophe 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 21 Feb 2019
88 messages

Azerbarit a écrit

jostophe a écrit

du coup j'ai lu ton post mais tu parle ici de sevrage mais si je comprends bien on parle de sevrage quand il y'a addiction, ce qui n'es pas mon cas. J'ai vu juste ou je suis à côté de la plaque ?

Très bonne question.

Le syndrome de sevrage, rarement syndrome de discontiunation, est un ensemble de manifestations physiologiques consécutives à un arrêt brutal d'une consommation à long terme d'un psychotrope. C'est surtout une conséquence de la dépendance.

La dépendance englobe trois composantes :

- Un comportement compulsif. Soit pour satisfaire un plaisir, soit pour calmer les symptômes de sevrage.
- Le syndrome de sevrage à l'arrêt
- Le syndrome d'accoutumance, ou tolérance

Le premier signe est un marqueur de la dépendance. Dans le cas d'une personne traîté, il est moins visible quoique tout de même présent ; Ex : un patient sous morphine qui ressent une douleur à une pulsion de prendre un comprimé pour se soulager.

Si tu consommes pendant 1 mois une benzodiazépine par exemple, et que tu décides de l'arrêter du jour au lendemain, tu vivras une expérience de sevrage, ici dangereuse, et tu aura un comportement compulsif afin de te soulager.

La dépendance se distingue fortement de l'addiction. La dépendance est une manifestation physiologique associé à des comportements, alors que l'addiction est plus la description d'un comportement compulsif en négligeant les risques pour la santé.

c'est super intéressant merci beaucoup c'est un plaisir à lire ! T'a l'air de t'y connaître vachement, tu travaille en pharmacologie ou t'es juste très bien renseigné big_smile ?

Hors ligne

 

jostophe 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 21 Feb 2019
88 messages
par contre les double post c'est insupportable quelqu'un sait pq ça fait ça ?

Hors ligne

 

jostophe 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 21 Feb 2019
88 messages

Biscuit a écrit

Pour que ça soit un petit plus clair pour toi, l'addiction à plusieurs composantes : la dependance psychologique et la dependance physique. Certaines molecules n'entraînent pas de dependance physique, comme la cocaine par exemple.

La dependance psychologique ça se traduit par une envie puissante, un besoin de consommer la molécule, c'est quelque chose d'obsessionnel.

La dépendance physique elle arrive en second, et à ce moment lorsqu'on arrête de prendre la molécule on est pris de symptômes de sevrage, on est malade. Les opiacés, les benzodiazepines, l'alcool ou d'autres substances encore peuvent conduire à un syndrome de sevrage quand on est au stade de la dependance physique.

Le facteur temps est important dans la dependance et encore plus dans la dependance physique, à ma connaissance on ne devient pas physiquement dependant avec 1 conso ! C'est lié au fait qu'avec le temps le cerveau s'habitue à recevoir de grande quantité d'endorphine grace à la molecule, et du coup il en produit moi aussi. Donc à ce moment, quand il a bien l'habitude de ce schéma si tu arrêtes d'en prendre ton cerveau n'a plus assez d'endorphine et il n'en produit pas assez pour compenser : il va manifester ce manque par les symptomes de sevrages. Il faudra plusieurs jours pour que la production d'endorphine naturelle reprenne, + ou - longtemps selon les molecules (après environ 5 jours pour l'héroïne, c'est la période où le manque est le plus virulent).
Voila de façon simplifié et allégé !

merci pour ta réponse, j'ignorais carrément la différence entre addiction et dépendance. Je ressortirais définitivement moins con de ce topic avec toute vos super explications ! lol

Hors ligne

 

Azerbarit 
Psycho junior
France
3480
Inscrit le 15 Apr 2019
429 messages
Blogs

jostophe a écrit

c'est super intéressant merci beaucoup c'est un plaisir à lire ! T'a l'air de t'y connaître vachement, tu travaille en pharmacologie ou t'es juste très bien renseigné big_smile ?

"T'es bien renseigné", j'ai ris lollol

Les neurosciences c'est un domaine qui me passionne. Je tente la première année de médecine l'année prochaine, j'espère que ça va passer wink


La société se détruit en cherchant son plaisir dans la déchéance

Hors ligne

 

jostophe 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 21 Feb 2019
88 messages

Azerbarit a écrit

jostophe a écrit

c'est super intéressant merci beaucoup c'est un plaisir à lire ! T'a l'air de t'y connaître vachement, tu travaille en pharmacologie ou t'es juste très bien renseigné big_smile ?

"T'es bien renseigné", j'ai ris lollol

Les neurosciences c'est un domaine qui me passionne. Je tente la première année de médecine l'année prochaine, j'espère que ça va passer wink

d'acc trop cool bonne chance à toi !

Hors ligne

 

Azerbarit 
Psycho junior
France
3480
Inscrit le 15 Apr 2019
429 messages
Blogs

jostophe a écrit

Azerbarit a écrit


"T'es bien renseigné", j'ai ris lollol

Les neurosciences c'est un domaine qui me passionne. Je tente la première année de médecine l'année prochaine, j'espère que ça va passer wink

d'acc trop cool bonne chance à toi !

Merci bcp wink

C'est aussi pour ça que je me suis inscrit sur PA. On peut tous partager des connaissances, se conseiller, etc... bref c'est incroyable


La société se détruit en cherchant son plaisir dans la déchéance

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Enquete : la communauté Psychoactif, qui sommes nous en 2021 ?
    31 mars 2021Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Analyse de drogue et cannabis : qu'en attendez vous ?
    Il y a 3jCommentaire de Mister No (12 réponses)
     Appel à témoignage 
    Connaissez vous l'annuaire sur la réduction des risques ?
    Il y a 2jCommentaire de rdradbzh (12 réponses)
     Appel à témoignage 
    Etude sur les problèmes liés à la consommation et au basage du cr...
    07 mai 2021Commentaire de Toxic banana (8 réponses)
     Forum UP ! 
    Santé - Vidéo traitant de la dépersonnalisation et de la déréalisation qui...
    17:09Discussion sans réponse depuis 24h
     Forum UP ! 
    Market - Bitcoin bloquer
    Il y a 20hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Arrêt & Sevrage - Mon expérience du CSAPA, début du processus
    Il y a 19hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Cannabidiol - Cannabidiol (CBD) le point sur la législation
    Il y a moins d'1mn
    2
    Commentaire de filousky dans [Cannabis...]
    (72 réponses)
     Forum 
    Effets secondaires - Opiacés démangeaisons
    Il y a 1hCommentaire de prescripteur dans [Opiacés et opioïdes...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Interaction & Mélange - 5-HTP et Psychédéliques
    Il y a 1hCommentaire de prescripteur dans [Conseils généraux de...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Liberation
    Il y a 2hCommentaire de prescripteur dans [Culture drogues...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Légalité - Interdiction en France vis à vis de l'Europe
    Il y a 7hCommentaire de AnonLect dans [Kratom...]
    (8 réponses)
     Forum 
    Expériences - Retour sur 5F-MDMB-2201 après 2mois d'utilisation
    Il y a 11h
    1
    Commentaire de Fidèle dans [Cannabinoïdes de synt...]
    (12 réponses)
     Blog 
    Trip report : 1400 mg de 3 MMC en plug, suivi de 1P LSD
    Il y a 13hCommentaire de Morning Glory dans le blog de Bootspoppers
    (6 commentaires)
     Blog 
    Déjà un pied dans la tombe
    Il y a 21h
    2
    Commentaire de Babasdu68 dans le blog de stlinjah
    (19 commentaires)
     Blog 
    600µg (LSD)
    Il y a 1jCommentaire de bloodi dans le blog de Bon Vivant
    (6 commentaires)
     
      QuizzZ 
    La communauté Psychoactif : qui sommes nous en 2021
    Dernier quizzZ à 07:55
     PsychoWIKI 
    2C-B, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Heiseinberg00, Supreme0riginal3eldia, Llau nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     L'armoise (Artemisia vulagaris) - Un substitut légal au cannabis ?
    par bakoumarx, le 22 Jun 2021
    Salut ! Pour commencer je sais pas si j'ai posté dans le bon forum n'hésitez pas à déplacer mon post si je me suis foiré. : l'usage récréatif de l'armoise est très peu documenté et peut donc s'avérer être dangereux voire fatal (en cas de surdosage). Je ne vous incite donc pas à la c...[Lire la suite]
     Retour sur 5F-MDMB-2201 après 2mois d'utilisation
    par Narvalsd, le 11 May 2021
    Bonjour, Je change de cannabinoïde de synthèse sous peu et je délaisse donc mon 5F-MDMB-2201 contre de l'ADB-Butinaca. J'en profite pour vous faire un retour sur le 5F, qui, sans être mon premier cannabinoïde, m'as surpris mais pas spécialement en bien. J'ai commencé à consommer des noïds...[Lire la suite]
     Pourquoi non à une rubrique “rencontres” ?
    par Mauddamier, le 09 Jun 2021
    Inscrite ici depuis plusieurs années, je venais chercher des conseils, je venais aussi me documenter, apprendre des choses. C’est un lieu unique et véritablement bien construit. Au fil du temps, j’ai apporté mes témoignages ici ou là… pour que l’on vienne ensuite me réconforter par m...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Ses vraient. Psilo dans [forum] Programme d'Echange de Seringues en Bretagne
    (Il y a 11h)
    Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre) dans [forum] L'armoise (Artemisia vulagaris) - Un substitut légal au cannabis ?
    (Il y a 16h)
    Yes dans [commentaire de blog] Sur la coke, sans plaisir!
    (Il y a 1j)
    Très intéressant le MAPS, de bons travaux dans [forum] Question à poser lors d'une session "perso"
    (Il y a 1j)
    Bravo dans [forum] Programme d'Echange de Seringues en Bretagne
    (Il y a 1j)

    Pied de page des forums