Comment gérez vous vôtre dépendance ? / PsychoACTIF

Comment gérez vous vôtre dépendance ?

Publié par ,
1496 vues, 158 réponses
prescripteur 
Modérateur
9800
Inscrit le 22 Feb 2008
9570 messages
Blogs
Bonjour, pour info voici une version longue (Pensées pour moi même de l'empereur Marc Aurèle)

Mon Dieu, donne-moi le courage de changer les choses que je peux changer, la sérénité d'accepter celles que je ne peux pas changer, et la sagesse de distinguer entre les deux.

Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Anonyme6525
Invité
Je voudrais juste préciser ici que le bouddhisme est une religion avec ses croyances, mais on peut tout autant concevoir la pratique méditative sans ce bagage culturel, comme un exercice de musculation de l’esprit et un moyen d’atteindre une connaissance de soi intuitive qui ne passe pas par la raison. Il n’est pas nécessaire de croire à la réincarnation (qui ne m’apparaît pour moi qu’un remake de la carotte/bâton de l’enfer/paradis des autres religions) pour développer une certaine compréhension de ses mécanismes psychiques en les observant simplement.
Ce que disent les traditions méditatives à ce niveau, c’est que la douleur est inévitable, mais la souffrance l’est totalement. Que la souffrance est créée par une résistance avec ce qui est, que ça soit l’absence de plaisir (avidité pour du plaisir, dans le sens du mot craving en anglais) ou la présence de déplaisir (désir de fuir le désagréable).

Ce modèle explique sacrément bien le problème que pose la perte de contrôle et les intentions qu’il y a derrière. Le plaisir n’est pas un problème en soi, c’est notre attachement pour celui-ci qui créé alors un problème. Le plaisir de manger, le sexe, et j’irai même jusqu’à dire de la drogue ne posent pas de problème si on ne développe pas un attachement à celui-ci. Un consommateur qui a une vie équilibrée et vis bien sa consommation, n’as pas généré de désir irrépressible pour son produit ou a appris à lâcher prise par l’expérience (comment apprendre aux toxicomanes à arriver à cet état plus rapidement, sans passer par des années à lutter contre eux mêmes ?).

C’est lorsque l’attachement deviens trop fort (que ça soit pour tous les plaisirs) qu’il y a souffrance. Et le problème, c'est que l’attachement à un plaisir se fait globalement de façon inconscience. On ne s’en rend pas compte, et bim, on est accroc.

Une fois que l’addiction se met en place (sexe, drogue, bouffe, même combat), c’est tout un cycle d’envie irrépressible et de fuite du déplaisir du manque (psychologique autant que physique) qui se met en place.

Même lors de la lune de miel lorsque la consommation n’est principalement que plaisir, un fort plaisir provoqué par la consommation créé un désir de répéter l’expérience. Les petits plaisirs normaux de la vie apparaissent fades et sans saveur, ce qui crée de la souffrance. En termes de neurologie, on peut facilement imaginer une tolérance qui s’installe au niveau du système dopaminergique et une sécrétion provoquée par un plaisir naturel peine de plus en plus à faire son effet initial.

C’est surement pour ça que la méditation est si bénéfique pour les personnes dépendantes. On peut voir ça sous le prisme de leur modèle, ou sous le prisme de la neurologie. On boost une certaine neuroplasticité qui renforce nos aires du contrôle de soi (attention sur nos mécanismes découplée et donc une plus grande liberté de choisir nos comportements plutôt que de les subir), et qui permet de calmer l’activation du default mode network (qui serait la source d’une grande part de nos ruminations et inquiétudes, en terme méditatif une baisse du sens de soi et de notre identification à celui-ci, qui est l’objectif principal de la pratique).

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

On vois dans cette citation la sagesse du lâcher prise. J'en ai bien besoin par moments haha, merci prescripteur.

 

Zénon 
Schtroumpfophobe en mission secrète
Greece
110
Inscrit le 20 Oct 2019
132 messages

prescripteur a écrit

Bonjour, pour info voici une version longue (Pensées pour moi même de l’empereur Marc Aurèle)

Mon Dieu, donne-moi le courage de changer les choses que je peux changer, la sérénité d’accepter celles que je ne peux pas changer, et la sagesse de distinguer entre les deux.

Amicalement

Euh, oui, mais non. 

Ironie du sort, c’est la Serenity Prayer des Alcooliques Anonymes, rédigée par un théologien américain dont j’ai oublié le nom.

Je répète : les Alcooliques Anonymes ! Notre groupe d’entraide préféré :

« Bonjour, je m’appelle Jean-Rachid et je suis alcoolique, etc. »

Voyons, Prescripteur !

Bien qu’elle ait des accents stoïciens, on ne la retrouve nulle part dans les « Pensées pour moi-même » de Marc Aurèle.

Attention aux recherches rapides sur nos amis Google et Wikipédia, qui sont farcis de citations mal attribuées.

Mais bon, moi aussi, fut un temps, quand je croyais encore aveuglément en ces sagesses antiques, je suis tombé dans le même panneau que toi.

Comme quoi, ça arrive au meilleur d’entre nous.

Va en paix, cher Prescripteur, tu es pardonné !


Eh ben putain, il était temps que j’arrive, on commençait grave à se faire chier.

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9800
Inscrit le 22 Feb 2008
9570 messages
Blogs
Bonjour, en effet bien que la citation soit trouvée sur de nombreux sites, elle ne semble pas etre de Marc Aurele, même si elle a des accents stoiciens.

https://www.guichetdusavoir.org/question/voir/63944

Aucun traducteur ni aucun ouvrage-source n’étant jamais cité, nous avons poursuivi nos recherches sur différentes bases de données universitaires (cairn.info, persee.fr, etc), sans succès, ce qui nous a semblé étrange vu la notoriété et l’autorité du philosophe – et puis nous avons fini par tomber sur un article du site LundiMatin, le seul à tenter de remonter à la source de la citation… et selon lequel celle-ci, bien que d’inspiration stoïcienne, n’a rien à voir avec Marc Aurèle ! Il s’agirait d’une « Prière de la sérénité (d’origine obscure) » (et chrétienne) :

« Deus,
dona mihi serenitatem accipere res quae non possum mutare,
fortitudinem mutare res quae possum,
atque sapientiam differentiam cognoscere.
[Mon Dieu, donne-moi la sérénité d’accepter les choses que je ne peux changer, le courage de changer les choses qui peuvent l’être et la sagesse d’en connaître la différence.]
Cet extrait de la prière a pu être ainsi laïcisé :
Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être, mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre.

Donc on revient à "pas de solutions, pas de problème" qui a été repris par les shaddocks (et Wittgenstein) mais qui serait à l'origine un proverbe tibétain attribué au Bouddah !
(mais est ce vrai ?).
Amicalement

Dernière modification par prescripteur (17 mai 2022 à  18:13)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9800
Inscrit le 22 Feb 2008
9570 messages
Blogs
Suite du post precedent (un bug empeche la mise à jour) Amicalement

Donc on revient à "pas de solutions, pas de problème" qui a été repris par les shaddocks (et Wittgenstein) mais qui serait à l'origine un proverbe tibétain attribué au Bouddah !
(mais est ce vrai ? ci dessous la traduction en nepalais).

यदि समस्याको समाधान छ भने, त्यसको लागि चिन्ता लिनु पर्दैन; यदि उसले गर्दैन भने, चिन्ताले केहि परिवर्तन गर्दैन।

Et ...

https://www.philo-logos.com/blog/pas-de … e-probleme


https://carnicelli.eu/sil-ny-a-pas-de-s … -probleme/

https://www.citations-francaises.fr/si- … hange-rien

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Dans un coin d'ombre 
Nouveau Psycho
France
500
Inscrit le 22 May 2021
187 messages

On vois dans cette citation la sagesse du lâcher prise. J'en ai bien besoin par moments haha,

Dans des périodes de consos un peu abusives, ce sentiment de lâcher prise me traverse parfois, je suis presque serein et " en paix " avec moi même, et me demande même si je vais bien acheter un truc alors que deux heures avant je ne pensais qu'à ça...ce sentiment est plus qu'agréable, mais pour moi justement tellement, libérateur, en quelques sorte, que je me dis " Bon puisque je suis à 500 mètres de mon point de destination, je vais quand même pécho, un dernier petit plaisir avant une pause..." je me sens tellement léger et détaché dans ces moments là que je ne me vois avoir aucune prise de tête le lendemain pour lutter contre l'envie de reprendre un truc...mais cette sensation est chez moi aussi calmement intense que fugace, tout comme la fumée d'un petit caillou de crack inhalée, analogie un tantinet ironique n'est-ce pas ?

Ce que je veux dire, c'est que ce sentiment qui me ferait presque rebrousser chemin l'esprit libre et apaisé, me laisse finalement acheter et consommer malgré tout, simplement sans aucune impatience ni la moindre once de culpabilité...mais je l'ai dit plus haut, c'est fugace et éphémère, et dans des périodes ou je pris dans un tourbillon de consommations, ce sentiment ne dure jamais assez longtemps pour me permettre de reprendre le contrôle sur mes démons...

Sans parler de ce contexte spécifique, je n'ai jamais réussi à " capturer " cette émotion de plénitude simple, et à la faire perdurer, au moins un petit peu...quand c'est là, je me contente de savourer pleinement ce sentiment zen, sachant pertinemment qu'il ne durera pas...

Ca parle à quelqu'un ? J'imagine que oui...des " astuces " ? Techniques même ou autre pour utiliser au mieux ces moments ?.....

Hors ligne

 

Zénon 
Schtroumpfophobe en mission secrète
Greece
110
Inscrit le 20 Oct 2019
132 messages

prescripteur a écrit

यदि समस्याको समाधान छ भने, त्यसको लागि चिन्ता लिनु पर्दैन; यदि उसले गर्दैन भने, चिन्ताले केहि परिवर्तन गर्दैन।

Ah, ces putains de complotistes tibétains, toujours à foutre leur merde ! Plus alambiqué et ésotérique que leur bouddhisme, tu fais une rupture d’anévrisme.

Quant au Bouddha, non, je pense pas. Tout ça ne peut venir que de Michael Jordan.

Michael Jordan, c’est le Sage par excellence. Sans déconner. Selon Google, il aurait dit :

« I’ve never lost a game, I just ran out of time. »

Si ça, c’est pas de la sagesse, je m’y connais pas.

Oh, et pour en revenir à la discussion, je suis tout d’accord avec Guy Georges.

Guy Georges, lui aussi, il envoie grave du cassoulet question sagesse.


Eh ben putain, il était temps que j’arrive, on commençait grave à se faire chier.

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
3510
Inscrit le 04 Aug 2014
7967 messages

Sans parler de ce contexte spécifique, je n'ai jamais réussi à " capturer " cette émotion de plénitude simple, et à la faire perdurer, au moins un petit peu...quand c'est là, je me contente de savourer pleinement ce sentiment zen, sachant pertinemment qu'il ne durera pas...

Ca parle à quelqu'un ? J'imagine que oui...des " astuces " ? Techniques même ou autre pour utiliser au mieux ces moments ?.....

Des astuces pour les utiliser ? Je n'ai pas de recette magique, mais pour parvenir à des instants de plénitude, la pratique de l'apnée pour le fun et la découverte du milieu est un.must.


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Border92 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 21 May 2022
4 messages
Je gère de façon fluctuante, mais ça se stabilise.
Ca a commencé tôt : bébé pas désiré, mère qui a essayé plusieurs fois de le trucider, viol à 5 ans, bref...
Première addiction à cet âge là, après ma première dégustation de bite, donc, je me suis mis très sérieusement à la branlette. A la maison, en classe, partout.
Mère qui s'est mise au Munchausen par procuration après avoir raté noyades et étranglements (pas douée, ou pas les couilles de terminer, on saura jamais ce que cette salope avait dans la tête) qui s'est mise à me distribuer tous les médocs qu'elle avait sous la main, c'est à dire beaucoup.
Donc dépendant aux benzos (mmmm, le gout douceâtre du lexo...) à 10-12 ans.
A 15 ans, mon père crève enfin de son alcool, plus de coups de ceinture, mais je reprends l'héritage alcoolique, et je découvre aussi la codéine dont je deviens immédiatement dépendant.
Ensuite, pilote automatique, très peu de souvenirs, tout est confus et se télescope.
Etudes, je sais pas comment. Personne, d'ailleurs, et ça surprend toujours big_smile Comme quoi, les produits, ca peut aider aussi par moment.
Mariage à 25 (!) : aucun souvenir, mais je suis toujours marié !!!!!!!!
L'alcool se calme après le service militaire à 27 ans (trop exagéré, dégoûté des bitures et de boucher es égouts de la ville en vomissant). Mais beaucoup de tas d'opiacés  et surtout d'opioides (forcément), surtout que les urgences ou je bosse, bon, voilà, quoi...
Stilnox, bien sur, ce putain de zolpidem, des tonnes du lever au coucher à la fois pour calmer ce que je n'avais pas encore compris ce qui était un TDAH et aussi pour me stimuler. Tramadol, bien sur.
Cannabis qui calme les cauchemars et flash back.
Puis tout ce qui me tombe sous la main.
Naissance des enfants, je me calme petit à petit, je fais le ménage, découvre l'addictologie il y a une vingtaine d'années.
Je comprends, me déteste moins.
Petit à petit, plus de benzos, plus du reste sauf le tramadol encore aujourd'hui, et le cannabis, mais que je considère comme thérapeutique, meme si je sais bien que je tolère des quantités pharamineuses de THC.
Surtout, quelques rencontres inouïes. Une escorte qui deviendra ma seule amie intime (et amante, oui, c'est sur), mon alter ego dans le trauma m'apprends à reprendre soin de moi, faire de l'exercice, manger correctement, à vivre, en gros. Le seul truc, c'est qu'elle supporte pas mes pétards trop chargés (elle plane avec du CBD, pas de mauvais jeu de mot en inversant des consonnes, merci big_smile). Une thérapeute EMDR qui m'explique enfin pourquoi et comment je suis timbré (une histoire de TDI pour les connaisseurs) et un psy génial qui m'explique pourquoi je bouge tout le temps et qu'au bout de 5 minutes de film je passe à autre chose : sa ritaline change la donne.

Merci pour les autres posts, c'est cool, ce partage.

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Risque de future dépendance
par moellebrisee, dernier post 05 février 2022 à  02:30 par Anaya
  6
[ Forum ] Dépression et dépendance biologie du cerveau
par KALE, dernier post 24 mai 2013 à  17:13 par drugstore cowboy
  20
[ Forum ] Gérer sa consommation - Quel est votre compromis ?
par Celui-là-bas, dernier post 02 novembre 2019 à  18:52 par plotchiplocth
  6

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
11 mai 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Psychoactif 
Les résultats de l’enquête sur la communauté Psychoactif en 2021
25 mars 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Forum 
Pharmacologie - Quel médicament pour remplacer fentanyl
Il y a 2mnCommentaire de prescripteur dans [Opiacés et opioïdes...]
(5 réponses)
 Forum 
Drogue info - La nalbuphine on en parle ?
Il y a 58mnNouvelle discussion de Psychostims dans [Opiacés et opioïdes...]
 Forum 
Le Fentanyl, cause numéro 1 de mortalité aux Etats-Unis pour les 1...
Il y a 1h
3
Commentaire de AnonLect dans [Opiacés et opioïdes...]
(4 réponses)
 Forum 
Où trouver du matériel ? - Ou trouver du matériel Genève - France voisine
Il y a 2hCommentaire de Morning Glory dans [Injection et réductio...]
(15 réponses)
 Forum 
4-HO-MET - 4-HO-MET, abilify et truffes...
Il y a 2hCommentaire de Morning Glory dans [RC Psychédéliques...]
(5 réponses)
 Forum 
Première fois - Me le recommanderiez vous?
Il y a 2hCommentaire de Cabaretvert dans [DMT, changa et ayahua...]
(3 réponses)
 Forum 
Market - Url de Versus ?
Il y a 3hCommentaire de Morning Glory dans [Anonymat et sécurité...]
(11 réponses)
 Forum 
Tirage DMT LOUCHE
Il y a 3hCommentaire de SillyCone dans [DMT, changa et ayahua...]
(16 réponses)
 Blog 
*Le camégoïste
Il y a 3h
2
Commentaire de le crabe tambour dans le blog de BREIZH AR PEOC'H
(51 commentaires)
 Blog 
[Video] Dealer par Amour ?
Il y a 5hNouveau blog de Ledayuum dans [Tranche de vie]
 Blog 
Juste envie de partager.
Il y a 1j
32
Commentaire de Papaseul dans le blog de Papaseul
(363 commentaires)
 
  QuizzZ 
Evaluer la gravité de votre addiction
Dernier quizzZ à 23:09
 PsychoWIKI 
PAWS, le syndrome prolongé de sevrage
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
Niconico, RandomUser, romg69170, Zigou32 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
par Equipe de PsychoACTIF, le 11 May 2022
Voici l'édito du Fanzine N°5 de Psychoactif. Psychoactif mène un combat contre la stigmatisation de l'utilisation des drogues. Le langage est un outil important pour transmettre des messages et le choix des termes compte. Jusqu'à là, nous avions utilisé l'acronyme « UD » pour parler des u...[Lire la suite]
 Test 2map (ap237)
par Unposcaille, le 03 May 2022
Bonjour à tous, Malgré tous les messages avertissant de la toxicité et de la corrosivité du 2map, j'ai décidé de tester car c'était le seul opioide disponible sur les sites que je connais qui ne soit pas un dérivé du fentanyl. Les messages sur la dose à prendre sans tolérance sur reddit...[Lire la suite]
 Comment gérez vous votre dépendance ?
par Jérimadeth, le 14 Apr 2022
Mes dépendances sont bien installées, alors pourquoi les déloger ? L'homme naît dépendant (nourrisson), il meurt dépendant (vieillard). Entre les deux, on dépend aussi (de l'argent, des autres, de la bouffe, etc.), j'ai décidé d'être libre d'être dépendant. Savoir faire avec, c'est ma li...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

A répondu à mes interrogations dans [forum] Beaucoup trop de mycélium dans mon kit
(Il y a 4h)
On a répondu à ma question dans [forum] Mon grow kit est il contaminé ?
(Il y a 9h)
Un ps plein de vérités dans [forum] Quelle dose ?
(Il y a 11h)
C’est vrai qu’on est un peu restreint des TSO en France , faudrais que ça change dans [forum] Switch metha qui me deprime
(Il y a 24h)
Il faut savoir l’utiliser et savoir les effets de « cette merde » dans [forum] Quelle dose ?
(Il y a 1j)

Pied de page des forums