avancer en âge et consommer des drogues / PsychoACTIF

avancer en âge et consommer des drogues

Publié par ,
1860 vues, 29 réponses
#âge #interactions #usagers séniors
oazis 
Nouveau membre
100
Inscrit le 17 Nov 2017
28 messages
Les stoners et les psychonautes vieillissent aussi.  Parmi les 20% de français qui ont dépassé l'âge de 65 ans beaucoup ont découvert les drogues dans les années 60/70s et certains continuent à les apprécier. Pourtant, les usagers plus âgés métabolisent les drogues plus lentement, et, avec l'âge, le cerveau peut être plus sensible à leurs effets. De nombreuses substances stimulantes peuvent induire des changements dans le fonctionnement des récepteurs cérébraux, posant la question des effets à long terme ainsi que celle des dosages et des fréquences d'utilisation.
Enfin, beaucoup d'usagers séniors sont sous traitement médical chronique suite à des problèmes de d'hypertension, cardio-vasculaires, diabète ou autres. Pour eux se pose la question de la compatibilité entre l'usage de produits et leur condition ainsi que celle des interactions avec leurs traitements. Etant moi même concerné, et intervenant en Caarud, j'aimerais échanger avec des professionnels sensibles à cette question, ou avec d'autres usagers seniors intéressés par ce sujet.
Merci !

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9700
Inscrit le 22 Feb 2008
9655 messages
Blogs
Bonjour, je suis medecin retraité, modérateur mais "seulement"  consommateur d'alcool et de CBD.
Il semble (notamment expérience israelienne) que le cannabis soit potentiellement assez positif chez les seniors (sommeil, douleur notamment).
Pour les autres produits, notamment les stimulants, la prudence semble en effet de mise.
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

oazis 
Nouveau membre
100
Inscrit le 17 Nov 2017
28 messages
Merci de ce retour rapide. Si il est notoire que cocaïne et amphétamines ne sont pas recommandés aux personnes ayant des antécédents cardiaques, qu'en est il d'un psychédélique comme la psilocybine ?
Plus généralement, j'aimerais pouvoir à terme construire un tableau mettant en évidence, produit par produit, les contre-indications liés à la condition médicale de l'usager sénior, et les interactions médicamenteuses à éviter  (Par exemple MDMA: Eviter si antécédents cardiaques, rénaux ou hépatiques. Risque de rétention urinaire et d'hyperthermie. Ne pas consommer de MDMA si l'on prend des antidépresseurs).
Je souhaite donc collecter des témoignages et des avis médicaux dans une perspective d'autosupport des usager séniors. Merci pour vos contributions.
PS: Le poster anatomie des drogues https://www.respadd.org/produits/anatomie-des-drogues/ édité par le Respadd adresse en partie ces questions, mais ne prend pas en compte le facteur âge.

Dernière modification par oazis (08 mai 2022 à  22:06)

Hors ligne

 

Terson 
BioHacker
France
500
Inscrit le 25 Jul 2014
806 messages
Blogs

prescripteur a écrit

Bonjour, je suis medecin retraité, modérateur mais "seulement"  consommateur d'alcool et de CBD.
Il semble (notamment expérience israelienne) que le cannabis soit potentiellement assez positif chez les seniors (sommeil, douleur notamment).
Pour les autres produits, notamment les stimulants, la prudence semble en effet de mise.
Amicalement

Un peu hors sujet mais je suis curieux de vraiment tout en ce monde, je vient de découvrir qu'un médecin retraité pouvait faire des ordos a conditions qu'il écrive "médecin retraité" et "acte gratuit". Je trouve ça étrange dans le sens ou pour moi vous devriez avoir le droit de pleinement pratiquer la médecine même en étant retraité sauf si maladie grave/trouble cognitif bien sur, fin du HS.

Pour revenir au sujet , a 19 ans j'étais persuadé de mourir avant 25 ans, je vais sur mes 26, maintenant mon interrogation est vais-je stopper les drogues au moins quelques années ?


Sautez dans l'urinoir pour y chercher de l'or.
Je suis vivant et vous êtes morts - Philip K. Dick

Hors ligne

 

oazis 
Nouveau membre
100
Inscrit le 17 Nov 2017
28 messages
Voici un article de blog https://emagicworkshop.blogspot.com/202 … ogues.html sur le cas particulier de l'invisibilité et du manque de prise en charge des usagers les plus âgés (2021)
Merci de vos commentaires et témoignages

Dernière modification par oazis (08 mai 2022 à  22:05)

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9700
Inscrit le 22 Feb 2008
9655 messages
Blogs

Pour revenir au sujet , a 19 ans j'étais persuadé de mourir avant 25 ans, je vais sur mes 26, maintenant mon interrogation est vais-je stopper les drogues au moins quelques années ?

Je n'ai evidemment pas les éléments qui me permettraient de répondre. Amicalement


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

oazis 
Nouveau membre
100
Inscrit le 17 Nov 2017
28 messages

prescripteur a écrit

Bonjour, je suis medecin retraité, modérateur mais "seulement"  consommateur d'alcool et de CBD.
Il semble (notamment expérience israelienne) que le cannabis soit potentiellement assez positif chez les seniors (sommeil, douleur notamment).
Pour les autres produits, notamment les stimulants, la prudence semble en effet de mise.
Amicalement

Merci de ce retour. Concernant le cannabis, j'aimerais savoir si sous forme ingérée et avec une consommation peu fréquente, il présente un risque pour les usagers ayant un historique cardio-vasculaire (enthérome, infarctus, etc). Connaissez vous des publications à ce sujet ? Merci

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9700
Inscrit le 22 Feb 2008
9655 messages
Blogs
Bonjour, il est difficile de répondre. En effet, la plupart des études n'isolent pas la prise per os et donc concernent surtout les fumeurs (tabac+ cannabis).
Dans ces études il est montré
1) que la consommation habituelle accélère les complications CV de type maladie coronarienne, infarctus etc.. mais c'est donc chez des fumeurs. Toutefois un article ci dessous évoque une toxicité cardiaque des métabolites du cannabis, donc concernerait aussi la forme orale.


https://www.edimark.fr/Front/frontpost/ … /13535.pdf

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8832198/


https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30761633/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34930616/

Relation entre la consommation de cannabis et le score de risque élevé de maladie cardiovasculaire athéroscléreuse
Travis M Skipina   1 , Nikhil Patel   2 , Bharathi Upadhya   3 , Elsayed Z Soliman   3
Affiliations

    PMID : 34930616 PMCID : PMC8766943 (Disponible sur 2023-02-15 ) DOI: 10.1016/j.amjcard.2021.10.051

Résumé

Nous avons émis l'hypothèse que la consommation de cannabis est associée à des facteurs de risque de maladies cardiovasculaires (MCV). Cela pourrait expliquer le lien signalé entre le cannabis et les événements cardiovasculaires, notamment les accidents vasculaires cérébraux et les infarctus du myocarde. Cette analyse a inclus 7 159 participants (âgés de 37,8 ± 12,4 ans, 48,6 % d'hommes et 61,5 % de race blanche) des années 2011 à 2018 de l'Enquête nationale sur la santé et la nutrition. La consommation de cannabis a été définie par l'auto-évaluation. Les participants ayant des antécédents d'AVC ou d'infarctus du myocarde ont été exclus. Le risque composite de MCV a été évalué à l'aide du score de risque cardiovasculaire athéroscléreux (ASCVD) sur 10 ans de l'American College of Cardiology/American Heart Association. Les participants ont été classés en fonction de leur niveau de risque d'ASCVD comme faible (<5,0 %), limite (5,0 % à 7,4 %), intermédiaire (7,5 % à 19,9 %) et élevé (≥20,0 %). Une régression logistique multinomiale a été utilisée pour examiner l'association entre la consommation de cannabis et la catégorie de risque ASCVD en utilisant la catégorie ASCVD à faible risque comme niveau de référence. Environ 63,9 % (n = 4 573) des participants avaient déjà consommé du cannabis. La consommation antérieure de cannabis était associée à une probabilité accrue de 60 % d'avoir un score ASCVD à haut risque (rapport de cotes [OR] intervalle de confiance [IC] à 95 % 1,60 [1,04 à 2,45], p = 0,03). Nous avons également observé une relation dose-réponse entre une consommation accrue de cannabis et un risque plus élevé d'ASCVD. Ceux déclarant ≥2 utilisations par mois avaient une probabilité accrue de 79 % d'avoir un score ASCVD à haut risque (OR [IC à 95 %] 1,79 [1,10 à 2,92], p = 0,02) et ceux déclarant ≥ 1 utilisation par jour avaient une probabilité accrue de 87 % de score ASCVD à haut risque (OR [IC 95 %] 1,87 [1,16 à 3,01], p < 0,001]. En conclusion, la consommation de cannabis est associée à un risque élevé de MCV. stratégies doivent être mises en œuvre.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8835806/


Résumé

Le cannabis est l'une des drogues récréatives les plus consommées dans le monde. Des études épidémiologiques récentes ont établi un lien entre l'augmentation des complications cardiaques et la consommation de cannabis. Cependant, cette littérature est principalement basée sur des incidents de cas et des enquêtes post-mortem. Cette étude élucide le mécanisme moléculaire du Δ9-tétrahydrocannabinol (THC) et de ses principaux métabolites, le 11-hydroxy-Δ9-THC (THC-OH) et le 11-nor-9-carboxy-Δ⁹-tétrahydrocannabinol (THC-COOH). Le traitement des myocytes cardiaques avec du THC-OH et du THC-COOH a augmenté la migration et la prolifération cellulaire ( p < 0,05), sans effet sur l'adhésion cellulaire, avec des doses plus élevées (250-100 ng/mL) entraînant une augmentation de la mort cellulaire et une détérioration significative de la architecture cellulaire. À l'inverse, aucun changement dans la morphologie ou la viabilité des cellules n'a été observé en réponse au THC. L'expression des protéines clés de la MEC, l'α-SMA et le collagène, a été régulée positivement en réponse aux traitements au THC-OH et au THC-COOH avec une modulation concomitante de la signalisation PI3K et MAPK. Enquêtes dans le modèle animal planaire Polycelis nigra a démontré que les traitements avec des métabolites cannabinoïdes entraînaient une augmentation du dépôt de protéines sur les sites de transsection, tandis que des doses plus élevées entraînaient une létalité significative et une diminution de la régénération. Ces résultats mettent en évidence que les principaux métabolites du cannabis provoquent des effets toxiques indépendants du parent et du composé psychoactif, avec des implications pour la cardiotoxicité liée à l'hypertrophie et à la fibrogenèse.

2) L'utilisation du cannabis a des effets immédiats qui peuvent donner des complications notamment chez les personnes qui ont des maladies cv.  Elle peut entrainer tachycardie, hypertension etc..et donc entrainer des accidents cardiovasculaires (y compris AVC).
Et la forme orale ne protège pas. Au contraire elle peut avoir un effet prolongé surtout en cas de surdose. Le dosage doit donc être bien adapté avec prudence.

Le THC entraine un allongement de l'espace QT donc potentiellement un risque d'arythmie. Recemment une info dans l'actu a donné le cas d'une femme qui prenait des doses très élevées de CBD et qui a présenté un allongement de l'espace QT, donc avec un risque d'arythmie.

Enfin si ta question concerne le CBD le risque CV est encore moins connu

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7554803/

Au total, il y a en effet une augmentation du risque mais la question est "est elle forte ou représente t elle une augmentation relativement faible du risque de base ?".
Les articles cités plus haut vont plutot dans le sens de la dernière option.
Toutefois par rapport à ta question la surveillance des effets (pouls, TA) et l'augmentation prudente du dosage sont indispensables, ainsi que l'avis du cardiologue en cas de maladie existante.
Amicalement

Reputation de ce post
 
Réponse précise et argumentée

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9700
Inscrit le 22 Feb 2008
9655 messages
Blogs
Je voulais rajouter ce texte à mon post precedent mais ça ne veut pas ! Amicalement


https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8832198/

Aperçu

Le cannabis est actuellement la substance illicite la plus consommée au monde. Avec la tendance actuelle à la légalisation du cannabis aux États-Unis, les prestataires de soins de santé rencontreront davantage d'utilisateurs consommant du cannabis à des fins récréatives sur un large éventail d'âges et d'états de santé. Les premières indications suggèrent que de nombreux composés trouvés dans le cannabis ont un bénéfice thérapeutique potentiel, soit seuls, soit en conjonction avec d'autres composés cannabinoïdes ou terpéniques [ 65 ]. De plus, des recherches récentes montrent que les patients atteints de diabète de type 1 et de type 2 ont réagi positivement à l'utilisation de certains types de cannabis [ 66 , 67 ]. Ainsi, le cannabis peut potentiellement être utilisé dans le traitement d'au moins certaines maladies cardiovasculaires. Nous ne devrions pas trop insister sur les avantages potentiels de la consommation de cannabis chez les patients diabétiques alors que ces études n'ont pas inclus/évalué le risque d'IM dans une population à haut risque.

Avec de plus en plus de preuves que le cannabis peut interagir avec des systèmes impliqués dans divers aspects de l'hémostase, des recherches supplémentaires sur les avantages potentiels de divers chimiovars du cannabis et leurs différences potentielles en ce qui concerne l'efficacité du traitement de nombreux types de maladies sont nécessaires pour combler les lacunes dans nos connaissances. Cela inclut le besoin de recherches supplémentaires qui traitent de tout danger potentiel des composés eux-mêmes ou des méthodes d'utilisation du cannabis qui pourraient potentiellement déclencher une réaction en aval.

La justification de l'examen de la consommation de cannabis par rapport aux conditions cardiométaboliques est que les conditions cardiométaboliques sont parmi les principales causes de mortalité et sont très répandues aux États-Unis. Une recherche documentaire indique que l'on en sait relativement peu sur la relation entre la consommation de cannabis et les résultats des maladies cardiovasculaires. Il y a clairement beaucoup à apprendre sur les effets CV du cannabis. Comprendre le mécanisme par lequel le cannabis provoque l'infarctus peut donner un aperçu du déclenchement de l'infarctus du myocarde. Il est important de trouver une fenêtre d'application sûre (c'est-à-dire une limite de dose) grâce à laquelle l'aspect médical positif du cannabis peut être réalisé. Les études qui examinent spécifiquement les effets CV du cannabis lorsqu'il est administré par des voies non-fumeurs peuvent être intéressantes. Par exemple, le cannabis administré sans fumer affecte-t-il la fréquence cardiaque, la tension artérielle et les mesures d'agrégation thrombocytaire ? L'effet du cannabis sur la CV devrait être étendu à l'adolescence car il y a peu de données dans la population.

Il est probable que la tendance croissante à la légalisation du cannabis puisse encourager les médecins et les patients à parler plus confortablement de l'utilisation, ce qui pourrait permettre une plus grande base de données et ainsi accroître la compréhension des effets sur la santé. Les orientations de recherche peuvent inclure davantage d'études sur les résultats des maladies cardiovasculaires et l'association du cannabis avec des facteurs de risque, des études sur les effets métaboliques et physiologiques de la consommation chronique de cannabis qui peuvent affecter le risque de maladies cardiovasculaires et une meilleure compréhension du rôle du système des récepteurs cannabinoïdes dans la régulation CV puisqu'il existe des preuves anecdotiques qu'il pourrait ne pas y avoir d'effets indésirables CV significatifs en cas d'utilisation médicale. La coopération entre les médecins et les patients en termes de diagnostic précis du CV et d'autres conditions du patient, et la sélection appropriée du cannabis pourraient potentiellement éliminer les effets indésirables du produit.

La recherche qui identifie les effets potentiels du CSSH non seulement sur la fonction respiratoire et/ou endothéliale, mais également sur les changements potentiels de la fonction cognitive, est essentielle pour comprendre l'effet potentiel du CSSH sur la population générale, si la consommation dans les zones d'accès public/général est être considéré. Tous les effets potentiels du CSHS sur la santé de la population devraient être étudiés afin de fournir aux décideurs politiques les données sur lesquelles s'appuyer pour prendre des décisions politiques judicieuses lorsqu'ils envisagent d'autoriser la consommation de cannabis en public et d'exempter le cannabis des lois antitabac. Les principaux objectifs devraient être de : (1) déterminer si le CSSH a causé des changements mesurables dans (a) la fonction respiratoire, (b) la fonction endothéliale et (c) la fonction cognitive ; (2) déterminer les doses auxquelles tout changement potentiel se produit; (3) déterminer la dose maximale acceptable pour le SCSH, le cas échéant, par rapport à chaque catégorie fonctionnelle (par exemple, 1[a], [b] ou [c]) ; (4) identifier les marqueurs génétiques associés à une prédisposition à ou contre une réaction indésirable cardiaque à la consommation de cannabis ; et (5) déterminer si les niveaux détectés dans les objectifs de recherche 1 (a–c), 2 et 3 sont différents entre les groupes génétiques identifiés dans l'objectif de recherche mentionné ci-dessus. Ces suggestions nécessitent une enquête multivariée longitudinale pour étudier l'association du cannabis avec les événements CV. Les études devraient se concentrer sur les personnes qui ne fument pas de tabac pour isoler l'effet du CSSH.

La sensibilisation au risque potentiel de crises cardiaques récurrentes chez les consommateurs de cannabis d'âge moyen, afro-américains et masculins et le dépistage à un âge plus précoce des facteurs de risque potentiels de futures crises cardiaques devraient être encouragés parmi les médecins. De toute évidence, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour examiner les effets CV des cannabinoïdes synthétiques afin d'éclairer les mesures réglementaires nécessaires pour freiner la propagation des cannabinoïdes synthétiques et pour maintenir le rapport risque/bénéfice de l'usage médical du cannabis et des cannabinoïdes apparentés aussi bas que possible. possible. De plus, le rôle du cannabis médicinal, y compris les avantages et les risques potentiels en ce qui concerne la gestion CV, doit être validé dans de grandes études randomisées en aveugle.

Les données existantes suggèrent que la consommation de cannabis influence l'apport alimentaire, ce qui pourrait entraîner une prise de poids et éventuellement l'obésité. Il est bien connu que l'obésité est un facteur de risque indépendant de MCV et l'une des principales causes du risque accru de maladies telles que la dyslipidémie, la résistance à l'insuline, l'hypertension et l'athérosclérose chez les adultes et les enfants [ 68 ].
Conclusions

Les premières indications suggèrent que de nombreux composés trouvés dans le cannabis ont des avantages thérapeutiques potentiels, seuls ou en conjonction avec d'autres composés cannabinoïdes ou terpéniques qui sont largement inexplorés. Avec de plus en plus de preuves que le cannabis pourrait interagir avec les systèmes impliqués dans divers aspects de l'hémostase, des recherches supplémentaires sur les avantages potentiels de divers cannabis et leurs différences potentielles en ce qui concerne l'efficacité du traitement de nombreux types de maladies sont nécessaires pour combler les lacunes dans nos connaissances. Une sensibilisation accrue concernant le risque potentiel de crises cardiaques récurrentes chez les consommateurs de cannabis d'âge moyen, afro-américains et masculins et le dépistage à un âge plus précoce des facteurs de risque potentiels de futures crises cardiaques devraient être encouragés parmi les médecins et le public. Le rôle du cannabis médical, y compris les avantages et les effets indésirables potentiels, tels que la prise de poids en ce qui concerne la gestion du CV, doit être validé dans de grandes expériences randomisées en aveugle.

Dernière modification par prescripteur (18 mai 2022 à  17:55)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

oazis 
Nouveau membre
100
Inscrit le 17 Nov 2017
28 messages
Super merci pour cette réponse précise et étoffée ! Je vais lire ça.
Merci à toi et à Psychoactif de propager et échanger des savoirs dans ces domaines mal connus et trop souvent ostracisés

Hors ligne

 

meumeuh
Modérateur
5600
Inscrit le 21 Nov 2017
3550 messages
Blogs

oazis a écrit

Super merci pour cette réponse précise et étoffée ! Je vais lire ça.
Merci à toi et à Psychoactif de propager et échanger des savoirs dans ces domaines mal connus et trop souvent ostracisés

Bonjour,

C´est un bonne question,
après je pense que beaucoup de PUD deviennent "plus sage" avec l´âge... 

filousky a écrit

...

Je sais pas ce qu´en pense filousky..

Fil avec tout mon respect, c'est juste que j´ai discuté avec mr oazis au congrès de la Fédé  smile

Dernière modification par meumeuh (26 mai 2022 à  15:03)


☆ Keep Calm & Smoke Crack☆
Effets secondaires indésirables ? Analyse Ton Prod via Psychoactif/Sintescliquez ici

Hors ligne

 

Marco 68 
PsychoHead
Italy
2100
Inscrit le 29 Jan 2019
1130 messages
J'ai 54ans, depuis 18 je shoot, bonne santé,  je fais analyse du sang tous les ans, je  bois pas alcool et mange bien

La Fiorentina é una fede

Hors ligne

 

meumeuh
Modérateur
5600
Inscrit le 21 Nov 2017
3550 messages
Blogs

Marco 68 a écrit

J'ai 54ans, depuis 18 je shoot, bonne santé,  je fais analyse du sang tous les ans, je  bois pas alcool et mange bien

Depuis tes 18ans ou il y a 18ans que tu en utilises ?

Je chipote mais j'ai promis à oazis de remonter la discussion.

Amicalement,

MM


☆ Keep Calm & Smoke Crack☆
Effets secondaires indésirables ? Analyse Ton Prod via Psychoactif/Sintescliquez ici

Hors ligne

 

Marco 68 
PsychoHead
Italy
2100
Inscrit le 29 Jan 2019
1130 messages

meumeuh a écrit

Depuis tes 18ans

Yes, depuis mes 18ans. Avec un arrêt de 3ans

Oazis????? No understand

Dernière modification par Marco 68 (27 mai 2022 à  16:23)


La Fiorentina é una fede

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9700
Inscrit le 22 Feb 2008
9655 messages
Blogs
Oazis est le forumer qui a initié ce post  (voir + haut) et Meuh Meuh l'a rencontré en live.  Amicalement

Dernière modification par prescripteur (27 mai 2022 à  17:30)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

oazis 
Nouveau membre
100
Inscrit le 17 Nov 2017
28 messages

Marco 68 a écrit

J'ai 54ans, depuis 18 je shoot, bonne santé,  je fais analyse du sang tous les ans, je  bois pas alcool et mange bien

Merci Marco, ça fait plaisir de lire ça. Prends bien soin de toi, sois prudent sur la qualité du prod et le matos d'injection et continue longtemps. juste une question : as tu pu en parler avec ton généraliste, et si oui, sait il te conseiller utilement ?

Hors ligne

 

oazis 
Nouveau membre
100
Inscrit le 17 Nov 2017
28 messages

meumeuh a écrit

oazis a écrit

Super merci pour cette réponse précise et étoffée ! Je vais lire ça.
Merci à toi et à Psychoactif de propager et échanger des savoirs dans ces domaines mal connus et trop souvent ostracisés

Bonjour,

C´est un bonne question,
après je pense que beaucoup de PUD deviennent "plus sage" avec l´âge... 

filousky a écrit

...

Je sais pas ce qu´en pense filousky..

Fil avec tout mon respect, c'est juste que j´ai discuté avec mr oazis au congrès de la Fédé  smile

Bonjour et Merci de remonter la question. Voici un article récent, belge, et bien fait au sujet du cas particulier des usagers de drogue seniors: La proportion de personnes âgées au sein de la population des usager·es de drogues tend à augmenter en Europe. Quels sont les facteurs de cette tendance ? Quelles sont les problèmes et risques liés à ce phénomène et comment les prévenir ?
https://eurotox.org/2022/05/25/papy-et- … e-drogues/

Hors ligne

 

Marco 68 
PsychoHead
Italy
2100
Inscrit le 29 Jan 2019
1130 messages

oazis a écrit

Marco 68 a écrit

J'ai 54ans, depuis 18 je shoot, bonne santé,  je fais analyse du sang tous les ans, je  bois pas alcool et mange bien

Merci Marco, ça fait plaisir de lire ça. Prends bien soin de toi, sois prudent sur la qualité du prod et le matos d'injection et continue longtemps. juste une question : as tu pu en parler avec ton généraliste, et si oui, sait il te conseiller utilement ?

Grazie oazis, oui depuis que existe le matos RDR je fais plus attention mais pour la qualité des produits malheureusement je ne peux rien faire,  j'achète da la rue, 93 et centre italy, et et depuis des années il y as que de la merde. Je viens d'acheter 5g a stdenis que te donne maldetete si on mets trop, tres morphine'..
Mon généraliste je lui dis tout  ,il me conseille et me fait faire analyse complète du sang chaque année


La Fiorentina é una fede

Hors ligne

 

oazis 
Nouveau membre
100
Inscrit le 17 Nov 2017
28 messages

prescripteur a écrit

Je voulais rajouter ce texte à mon post precedent mais ça ne veut pas ! Amicalement


https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8832198/

Aperçu

Le cannabis est actuellement la substance illicite la plus consommée au monde. Avec la tendance actuelle à la légalisation du cannabis aux États-Unis, les prestataires de soins de santé rencontreront davantage d'utilisateurs consommant du cannabis à des fins récréatives sur un large éventail d'âges et d'états de santé. Les premières indications suggèrent que de nombreux composés trouvés dans le cannabis ont un bénéfice thérapeutique potentiel, soit seuls, soit en conjonction avec d'autres composés cannabinoïdes ou terpéniques [ 65 ]. De plus, des recherches récentes montrent que les patients atteints de diabète de type 1 et de type 2 ont réagi positivement à l'utilisation de certains types de cannabis [ 66 , 67 ]. Ainsi, le cannabis peut potentiellement être utilisé dans le traitement d'au moins certaines maladies cardiovasculaires. Nous ne devrions pas trop insister sur les avantages potentiels de la consommation de cannabis chez les patients diabétiques alors que ces études n'ont pas inclus/évalué le risque d'IM dans une population à haut risque.

Avec de plus en plus de preuves que le cannabis peut interagir avec des systèmes impliqués dans divers aspects de l'hémostase, des recherches supplémentaires sur les avantages potentiels de divers chimiovars du cannabis et leurs différences potentielles en ce qui concerne l'efficacité du traitement de nombreux types de maladies sont nécessaires pour combler les lacunes dans nos connaissances. Cela inclut le besoin de recherches supplémentaires qui traitent de tout danger potentiel des composés eux-mêmes ou des méthodes d'utilisation du cannabis qui pourraient potentiellement déclencher une réaction en aval.

La justification de l'examen de la consommation de cannabis par rapport aux conditions cardiométaboliques est que les conditions cardiométaboliques sont parmi les principales causes de mortalité et sont très répandues aux États-Unis. Une recherche documentaire indique que l'on en sait relativement peu sur la relation entre la consommation de cannabis et les résultats des maladies cardiovasculaires. Il y a clairement beaucoup à apprendre sur les effets CV du cannabis. Comprendre le mécanisme par lequel le cannabis provoque l'infarctus peut donner un aperçu du déclenchement de l'infarctus du myocarde. Il est important de trouver une fenêtre d'application sûre (c'est-à-dire une limite de dose) grâce à laquelle l'aspect médical positif du cannabis peut être réalisé. Les études qui examinent spécifiquement les effets CV du cannabis lorsqu'il est administré par des voies non-fumeurs peuvent être intéressantes. Par exemple, le cannabis administré sans fumer affecte-t-il la fréquence cardiaque, la tension artérielle et les mesures d'agrégation thrombocytaire ? L'effet du cannabis sur la CV devrait être étendu à l'adolescence car il y a peu de données dans la population.

Il est probable que la tendance croissante à la légalisation du cannabis puisse encourager les médecins et les patients à parler plus confortablement de l'utilisation, ce qui pourrait permettre une plus grande base de données et ainsi accroître la compréhension des effets sur la santé. Les orientations de recherche peuvent inclure davantage d'études sur les résultats des maladies cardiovasculaires et l'association du cannabis avec des facteurs de risque, des études sur les effets métaboliques et physiologiques de la consommation chronique de cannabis qui peuvent affecter le risque de maladies cardiovasculaires et une meilleure compréhension du rôle du système des récepteurs cannabinoïdes dans la régulation CV puisqu'il existe des preuves anecdotiques qu'il pourrait ne pas y avoir d'effets indésirables CV significatifs en cas d'utilisation médicale. La coopération entre les médecins et les patients en termes de diagnostic précis du CV et d'autres conditions du patient, et la sélection appropriée du cannabis pourraient potentiellement éliminer les effets indésirables du produit.

La recherche qui identifie les effets potentiels du CSSH non seulement sur la fonction respiratoire et/ou endothéliale, mais également sur les changements potentiels de la fonction cognitive, est essentielle pour comprendre l'effet potentiel du CSSH sur la population générale, si la consommation dans les zones d'accès public/général est être considéré. Tous les effets potentiels du CSHS sur la santé de la population devraient être étudiés afin de fournir aux décideurs politiques les données sur lesquelles s'appuyer pour prendre des décisions politiques judicieuses lorsqu'ils envisagent d'autoriser la consommation de cannabis en public et d'exempter le cannabis des lois antitabac. Les principaux objectifs devraient être de : (1) déterminer si le CSSH a causé des changements mesurables dans (a) la fonction respiratoire, (b) la fonction endothéliale et (c) la fonction cognitive ; (2) déterminer les doses auxquelles tout changement potentiel se produit; (3) déterminer la dose maximale acceptable pour le SCSH, le cas échéant, par rapport à chaque catégorie fonctionnelle (par exemple, 1[a], [b] ou [c]) ; (4) identifier les marqueurs génétiques associés à une prédisposition à ou contre une réaction indésirable cardiaque à la consommation de cannabis ; et (5) déterminer si les niveaux détectés dans les objectifs de recherche 1 (a–c), 2 et 3 sont différents entre les groupes génétiques identifiés dans l'objectif de recherche mentionné ci-dessus. Ces suggestions nécessitent une enquête multivariée longitudinale pour étudier l'association du cannabis avec les événements CV. Les études devraient se concentrer sur les personnes qui ne fument pas de tabac pour isoler l'effet du CSSH.

La sensibilisation au risque potentiel de crises cardiaques récurrentes chez les consommateurs de cannabis d'âge moyen, afro-américains et masculins et le dépistage à un âge plus précoce des facteurs de risque potentiels de futures crises cardiaques devraient être encouragés parmi les médecins. De toute évidence, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour examiner les effets CV des cannabinoïdes synthétiques afin d'éclairer les mesures réglementaires nécessaires pour freiner la propagation des cannabinoïdes synthétiques et pour maintenir le rapport risque/bénéfice de l'usage médical du cannabis et des cannabinoïdes apparentés aussi bas que possible. possible. De plus, le rôle du cannabis médicinal, y compris les avantages et les risques potentiels en ce qui concerne la gestion CV, doit être validé dans de grandes études randomisées en aveugle.

Les données existantes suggèrent que la consommation de cannabis influence l'apport alimentaire, ce qui pourrait entraîner une prise de poids et éventuellement l'obésité. Il est bien connu que l'obésité est un facteur de risque indépendant de MCV et l'une des principales causes du risque accru de maladies telles que la dyslipidémie, la résistance à l'insuline, l'hypertension et l'athérosclérose chez les adultes et les enfants [ 68 ].
Conclusions

Les premières indications suggèrent que de nombreux composés trouvés dans le cannabis ont des avantages thérapeutiques potentiels, seuls ou en conjonction avec d'autres composés cannabinoïdes ou terpéniques qui sont largement inexplorés. Avec de plus en plus de preuves que le cannabis pourrait interagir avec les systèmes impliqués dans divers aspects de l'hémostase, des recherches supplémentaires sur les avantages potentiels de divers cannabis et leurs différences potentielles en ce qui concerne l'efficacité du traitement de nombreux types de maladies sont nécessaires pour combler les lacunes dans nos connaissances. Une sensibilisation accrue concernant le risque potentiel de crises cardiaques récurrentes chez les consommateurs de cannabis d'âge moyen, afro-américains et masculins et le dépistage à un âge plus précoce des facteurs de risque potentiels de futures crises cardiaques devraient être encouragés parmi les médecins et le public. Le rôle du cannabis médical, y compris les avantages et les effets indésirables potentiels, tels que la prise de poids en ce qui concerne la gestion du CV, doit être validé dans de grandes expériences randomisées en aveugle.

Merci prescripteur ! merci encore.  J'ai parcouru les articles que tu as sélectionnés. D'un point de vue cardio-vasculaire le cannabis n'a pas l'air de présenter beaucoup d'avantages, et ce, même s'il est ingéré. Ces articles font souvent référence à des liens avec des problèmes coronariens, que ce soit par effet de coagulation sanguine ou de rétrécissement  artériel suivant la consommation de THC. En conclusion, au vu de ces articles, je ne pense pas que la cannabis soit très recommandé pour les personnes ayant des antécédents cardio-vasculaires. En tout cas, l'expérience de la légalisation du cannabis aux USA permettra d'avoir une vue claire de ces risques ou de leur absence.
Je vais rechercher maintenant de la littérature similaire concernant la psilocybine et les champignons à psilocybine. Je pense aussi plus précisément ici aux questionnaires préalables aux psychothérapies assistées par psychédéliques. Sans doute ces questionnaires comprennent ils une partie concernant les antécédents médicaux du patient ? Je partagerai en tout cas les infos que je trouverai.
Encore merci pour ta réponse ultra-précise au sujet du cannabis.

Hors ligne

 

oazis 
Nouveau membre
100
Inscrit le 17 Nov 2017
28 messages

Marco 68 a écrit

oazis a écrit


Merci Marco, ça fait plaisir de lire ça. Prends bien soin de toi, sois prudent sur la qualité du prod et le matos d'injection et continue longtemps. juste une question : as tu pu en parler avec ton généraliste, et si oui, sait il te conseiller utilement ?

Grazie oazis, oui depuis que existe le matos RDR je fais plus attention mais pour la qualité des produits malheureusement je ne peux rien faire,  j'achète da la rue, 93 et centre italy, et et depuis des années il y as que de la merde. Je viens d'acheter 5g a stdenis que te donne maldetete si on mets trop, tres morphine'..
Mon généraliste je lui dis tout  ,il me conseille et me fait faire analyse complète du sang chaque année

Côté produits, si tu détectes un effet inattendu (comme le mal de tête avec ces 5g), tu peux faire analyser ton prod dans un caarud ou une asso de rdR. Je pense qu'il doit y avoir en RP des assos dotées d'équipements d'analyse Infra rouge qui donnent  la pureté et la composition quantitative sans trop de délai. Take good care !

Hors ligne

 

filousky 
Modérateur
France
6100
Inscrit le 14 Dec 2008
10875 messages
Blogs
Ayant vu que le sujet me concernait, j'ai bossé une bonne heure sur la rédaction d'un post et ai tout perdu. Vieux mais un peu con.
Promis, je reviens demain me remettre à l'ouvrage.

Fil

Dernière modification par filousky (06 juin 2022 à  19:43)


Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

Marco 68 
PsychoHead
Italy
2100
Inscrit le 29 Jan 2019
1130 messages

oazis a écrit

Marco 68 a écrit


Grazie oazis, oui depuis que existe le matos RDR je fais plus attention mais pour la qualité des produits malheureusement je ne peux rien faire,  j'achète da la rue, 93 et centre italy, et et depuis des années il y as que de la merde. Je viens d'acheter 5g a stdenis que te donne maldetete si on mets trop, tres morphine'..
Mon généraliste je lui dis tout  ,il me conseille et me fait faire analyse complète du sang chaque année

Côté produits, si tu détectes un effet inattendu (comme le mal de tête avec ces 5g), tu peux faire analyser ton prod dans un caarud ou une asso de rdR. Je pense qu'il doit y avoir en RP des assos dotées d'équipements d'analyse Infra rouge qui donnent  la pureté et la composition quantitative sans trop de délai. Take good care !

Oui je connais mais je viens de rentrer en Italie
Normalement les analyses te disent juste le pourcentage des molécules actives et pas tous ce qu'il y as dedans


La Fiorentina é una fede

Hors ligne

 

oazis 
Nouveau membre
100
Inscrit le 17 Nov 2017
28 messages

Marco 68 a écrit

oazis a écrit


Côté produits, si tu détectes un effet inattendu (comme le mal de tête avec ces 5g), tu peux faire analyser ton prod dans un caarud ou une asso de rdR. Je pense qu'il doit y avoir en RP des assos dotées d'équipements d'analyse Infra rouge qui donnent  la pureté et la composition quantitative sans trop de délai. Take good care !

Oui je connais mais je viens de rentrer en Italie
Normalement les analyses te disent juste le pourcentage des molécules actives et pas tous ce qu'il y as dedans

Salut Marco,
Je pense que quand tu es sur Paris, un des meilleurs points d'entrée pour l'analyse de produits est sûrement https://www.facebook.com/AnalyseTonProdIDF/
Ils sont dans le Xème et pourront t'expliquer les résultats qu'ils sont en mesure de te donner et en fonction de tes attentes t'indiquer où tu peux t'adresser. Mais j'avoue en effet que s'y retrouver entre (qualitatif/quantitatif/concentration/présence ou concentration produits de coupe classiques/produits actifs non voulus, autres molécules inattendues) et techniques d'analyses associées c'est un peu la galère surtout quand on connait le produit par ses effets subjectifs seulement.
Good luck !

Hors ligne

 

Fastofle 
Nouveau Psycho
France
100
Inscrit le 02 Apr 2019
64 messages
Bonjour à tous,

sujet très intéressant car en effet une partie des personnes fréquentant les CAARUD prennent de l'âge aussi.
Exerçant en CAARUD je serai curieux sur les différentes inter-actions entre âge et consommation de produit de type héroïne ou cocaïne.
Dans ma structure notre "ancien" à 65 ans et consomme régulièrement de la CC en free base et il se porte comme un charme.

Du coup nous nous interrogeons sur le "bien vieillir" sous prod. Et nous constatons que c'est difficile de trouver des solutions d'hébergement adapté pour des personnes vieillissantes (et avec les difficultés inhérentes à l'âge) qui sont consommatrices.

C'est hors sujet mais à quand des structures pour consommateurs vieillissant où personne ne leur ferai chier pour leur conso...

Hate de lire la suite

Dernière modification par Fastofle (08 juin 2022 à  14:37)


« Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin »

Hors ligne

 

meumeuh
Modérateur
5600
Inscrit le 21 Nov 2017
3550 messages
Blogs

oazis a écrit

tu es sur Paris, un des meilleurs points d'entrée pour l'analyse de

oui et ATP idf sont au B4 charonne tous les jeudis soir.


Fastofle a écrit

Dans ma structure notre "ancien" à 65 ans et consomme régulièrement de la CC en free base et il se porte comme un charme.

Moi 49 bougies...elle a évoluée sur une conso ponctuelle

Dernière modification par meumeuh (08 juin 2022 à  19:29)


☆ Keep Calm & Smoke Crack☆
Effets secondaires indésirables ? Analyse Ton Prod via Psychoactif/Sintescliquez ici

Hors ligne

 

filousky 
Modérateur
France
6100
Inscrit le 14 Dec 2008
10875 messages
Blogs
Merci Meumeuh, je cherchais comment exprimer mon évolution et débitait du texte inutile lorsque j'ai lu ton post :

Moi 49 bougies...elle a évoluée sur une conso ponctuelle

.


Travail de très longue haleine qui me permet de souffler mes 68 bougies bientôt l'esprit plutôt serein.

Consommation pour l'utilité et la stabilité trouvée: méthadone
Consommation pour le confort : Cannabis vaporisé

Amicalement

Fil

Dernière modification par filousky (09 juin 2022 à  10:19)


Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

oazis 
Nouveau membre
100
Inscrit le 17 Nov 2017
28 messages
Bonjour Fastofle,

Je suis ud, pas tout jeune (65), et j'interviens aussi en caarud ou je rencontre plusieurs usagers qui ont passé la cinquantaine. C'est comme ça que je suis venu à m'intéresser à ce sujet plutôt nouveau du 'bien vieillir sous prod'.
Il y a bien sûr les questions d'hébergement pour les personnes les plus précaires, mais aussi les problématiques liées à la santé (effet des produits, interactions avec des maladies ou des traitements médicaux chroniques), et à l'accompagnement (comment trouver un médecin, un dentiste, au courant des questions de conso liées à l'âge, addictologie des séniors).
Enfin, il y a une forme de honte et d'isolement lié à la dépendance, et à l'âgisme qui fait que 'proder' à 20 ans ou à 60 ans n'est socialement pas du tout perçu de la même façon. Je trouve que avec l'âge, 'aller chécher' sur une place de vente est de plus en plus insécure et qu'il est difficile de se mettre à l'heure du bitcoin et des achats sur le DW.  La conjonction d'une fragilité lié à l'âge et du besoin lié à la dépendance crée un facteur de risque et d'insécurité.
Un effet semblable se retrouve au niveau des TSO, comme le décrivait  (Olivier Doubre ASUD). "Les médecins généralistes qui suivaient les anciens patients substitués depuis deux décennies partent petit à petit à la retraite, tout comme les pharmaciens qui les approvisionnaient. Les jeunes médecins qui les remplacent manquent souvent d'expérience et de formation aux sujet des TSO. De même, les pharmacies qui acceptent de délivrer des traitements de substitution (TSO) ne sont pas légion.  Les jeunes pharmaciens nouvellement installés refusent de prendre en charge ces prescriptions, ignorant même souvent de quoi il est question. Il est temps que les autorités sanitaires se mettent à penser à une succession du personnel soignant susceptible ou disponible pour prescrire et délivrer leurs traitements aux vieux rescapés de l'héroïne des années 80."
Voilà donc quelques problématiques que je souhaite partager dans ce forum d'autosupport d'usagers. Merci à tous de vos témoignages

Hors ligne

 

Marco 68 
PsychoHead
Italy
2100
Inscrit le 29 Jan 2019
1130 messages
54ans,  sous opi depuis une trentaine d'années, avant de m'endormir j'ai le jambes qui partent en éclair et des fois cette sensation aussi dans la tête, comme si reçu un coup de foudre. Je flippe et des fois jai peur a m'endormir.
Autre chose j'ai acouphène léger 24h 24, plus fort quand prends metadone.
Dautres ont le même symptômes?

La Fiorentina é una fede

Hors ligne

 

oazis 
Nouveau membre
100
Inscrit le 17 Nov 2017
28 messages

Marco 68 a écrit

54ans,  sous opi depuis une trentaine d'années, avant de m'endormir j'ai le jambes qui partent en éclair et des fois cette sensation aussi dans la tête, comme si reçu un coup de foudre. Je flippe et des fois jai peur a m'endormir.
Autre chose j'ai acouphène léger 24h 24, plus fort quand prends metadone.
Dautres ont le même symptômes?

Bonjour Marco,
Pour moi, c'est plutôt quand j'arrête les opi que j'ai les jambes qui partent en danse de Saint Guy quand je me couche. On dirait alors que mes jambes ne trouvent pas de repos. Par contre, avec les opis, je n'ai jamais éprouvé de 'mindzap' (coup de foudre dans la tête)

Hors ligne

 

Acid Test 
PsychoAddict
1200
Inscrit le 28 Sep 2014
2631 messages

Marco 68 a écrit

54ans,  sous opi depuis une trentaine d'années, avant de m'endormir j'ai le jambes qui partent en éclair et des fois cette sensation aussi dans la tête, comme si reçu un coup de foudre. Je flippe et des fois jai peur a m'endormir.
Autre chose j'ai acouphène léger 24h 24, plus fort quand prends metadone.
Dautres ont le même symptômes?

Ton accouphene n'est pas du aux opiacés , par contre j'ai remarqué que plus je suis dosé aux opiacés , moins j'entend mon accouphene mais c'est un accouphene pulsatil , que j'entend ( en permanence ) faire " Tsi tsi tsi ..." au rythme des battements de mon coeur .
C'est super chiant car dès que j'ai le coeur qui accelere , entre autres avec un stimulant , je l'entend en permanence dans l'oreille et plus fort  qu'habituellement , du coup c'est hyper stressant !

Les décharges electriques dont tu parles , si tu as les membres qui partent comme ça par à coups , genre tout d'un coup tu lances ton bras ou ta jambe comme un reflexe , sans l'avoir voulu et sans   arriver à le controler ; tout particulierement au moment où tu commences à t'endormir , on en avait parlé sur le forum dans un topic il y a quelques annnées .
J'ai ça aussi par moments mais ça ne m'arrive qu'avec certaines heroines , pas avec d'autres ni avec l'oxy mais je ne sais pas pourquoi ni ce qu'il peut bien y avoir dans ces heroines pour que ça me fasse réagir comme celà !
Peut etre des restes de produits de transformation  ou plutot de synthèse,  du genre de celui nécessaire pour transformer la morphine en heroine ( j'ai oublié son nom tout d'un coup ) .
Ou alors une dose plus importante de cafeine mais j'y crois moyennement à ça .

Dernière modification par Acid Test (21 juin 2022 à  20:22)

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] CAARUD - CAARUD et implication des usagers
par supersego, dernier post 30 mars 2011 à  17:43 par petite fille
  32
[ Forum ] Actualité - FA publie un guide sur la participation des usagers
par prescripteur, dernier post 25 septembre 2020 à  17:40 par prescripteur
  0
  15
  [ PsychoWIKI ] Méthadone, mélanges de drogues, et interactions

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Fanzine 5 : PUD, numérique et régulation des usages
Il y a 6jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
 Psychoactif 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
11 mai 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Forum UP ! 
Légalité - Kratom sur vol États-Unis - France?
Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum UP ! 
Vaporiser - DMT Et Expérience De Mort Imminente
Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Aucun effet - Premiere fois truffe hallucinogene (Valhalla)
Il y a moins d'1mnCommentaire de Régular Psyché dans [Psilocybe - Champigno...]
(1 réponse)
 Forum 
Effets secondaires - Coke et machoire qui se crispe
Il y a 1hCommentaire de akita dans [Cocaïne-Crack...]
(7 réponses)
 Forum 
Effets secondaires
Il y a 2hCommentaire de Régular Psyché dans [Benzodiazépines...]
(1 réponse)
 Forum 
Interaction & Mélange - Abilify/tramadol font-ils mauvais ménage ?
Il y a 6hCommentaire de Baudrillard dans [Tramadol...]
(6 réponses)
 Forum 
Règles - Supprimer mon compte
Il y a 6hCommentaire de hugmesatan dans [Utilisation du site P...]
(3 réponses)
 Forum 
Première fois en festival (cherche conseil)
Il y a 7hCommentaire de kokie301 dans [Research Chemicals (R...]
(1 réponse)
 Forum 
Clorazépate - Beaucoup (trop ?) de Tranxène
Il y a 7h
1
Commentaire de Anagram dans [Benzodiazépines...]
(7 réponses)
 Forum 
Market - Deepweb: vos markets favoris SEPTEMBRE 2019 à aujourd'hui.
Il y a 8h
40
Commentaire de Serrah dans [Anonymat et sécurité...]
(1471 réponses)
 Blog 
Je suis tellement mal...
Il y a 1h
4
Commentaire de xxxzzzaaa dans le blog de GordReno.C17
(11 commentaires)
 Blog 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
Il y a 7h
36
Commentaire de Agartha dans le blog de Equipe de PsychoACTIF
(106 commentaires)
 Blog 
Mon angoisse du moment : weed + visite médicale, je peux tout perdre
Il y a 16hCommentaire de cependant dans le blog de Todash
(7 commentaires)
 
  QuizzZ 
Evaluer la gravité de votre addiction
Dernier quizzZ à 03:12
 PsychoWIKI 
Kétamine, effets, risques, témoignages
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
Deep_Dimension_Traveler, Rapsodie, Ric hochet nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Je vous aime !!!!
par Jevousaime, le 17 Jun 2022
Voilà, juste pour vous dire que je vous aime, j'aime ce site, j'aime vos conseils !!! Non non j'ai pas pris de MDMA, c'est sincère ! Plus sérieusement, enfin plus mesuré je dirais, heureusement que ce site existe, à part certains zigotos, c'est bourré de positivités, vous vous aidez les uns...[Lire la suite]
 British Columbia: Première province du Canada à decriminaliser la possession de toutes les drogues
par Mammon Tobin, le 01 Jun 2022
... en petites quantités, moins de 2.5g en tout (toutes substance mélangées; dans ces articles ils parlent spécifiquement d’héroïne, de fentanyl, de cocaine, de méthamphétamine, et de MDMA) Salut les aminches, je suis tombé sur cet article qui m'a bien fait plaisir tout à l'heure: htt...[Lire la suite]
 Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
par Equipe de PsychoACTIF, le 11 May 2022
Voici l'édito du Fanzine N°5 de Psychoactif. Psychoactif mène un combat contre la stigmatisation de l'utilisation des drogues. Le langage est un outil important pour transmettre des messages et le choix des termes compte. Jusqu'à là, nous avions utilisé l'acronyme « UD » pour parler des u...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

Hyper instructif sur les taz et MDMA dans [forum] Taz, md.. quelques questions
(Il y a 37mn)
je pussoi pour les decharge sur le gaba on est bcp (le doc) dans [forum] Beaucoup (trop ?) de Tranxène
(Il y a 7h)
Complet d'accord sur "coke mais pas les sous" et sur l'ensemble l'ami - Serrah dans [forum] NEP - Un stimulant prometteur, warning cardiotoxicité
(Il y a 8h)
Merci de ton message c’est chic. Ocram dans [commentaire de blog] Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
(Il y a 9h)
J’allais répondre mais tu l’a fait bien mieux que ce que j’aurai fait.Ocram dans [forum] Cocaéthylène
(Il y a 10h)

Pied de page des forums