Peur….besoin de parler / PsychoACTIF

Peur….besoin de parler

Publié par ,
2485 vues, 37 réponses
Rainbow 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 25 May 2022
4 messages
Bonjour à tous,
hey Sky

la culpabilité cette bâtarde... je te comprends tout à fait avec le teaser de l'alcool, moi aussi c'est souvent le déclencheur de mes pulsions, une sorte d'ébriété enthousiaste que je voudrais d'Epicure mais qui finit plus souvent en mode Diogène...

j'ai tenu 1 semaine avant de consommer l'autre soir et j'essaie de le positiver, petits pas à petits pas. Il s'agit d'être lucide sur ce qu'on fait qui restent malgré tout nos choix mais aussi notre tristesse et mécanismes pour y remédier et être doux avec nous-mêmes, tout est une vision de l'esprit mais quand il y a une meute de loups dans la forêt c'est difficile de prendre le temps de s'écouter.

Comme tu dis, revivre est une forme d'apprentissage à nouveau. Moi aussi après mon sevrage d'héroïne, je me suis mise dans le sport (bon complètement à outrance) mais pendant des années, on pouvait taper n'importe quoi devant moi je m'en foutais royalement ! Et puis il y a eu le confinement, cette relation dégueulasse et la rechute avec autre chose mais le procédé est le même. Exit le sport et ma fesse est un rectangle maintenant à force de travailler devant mon ordi smile

Après 2 psys pas très concluants, j'ai vu un addicto la semaine dernière et il m'a donné un traitement de concerta et lithium et je crois que cela commence à fonctionner, je me sens moins abattue et moins coupable aussi, je sens que oui je suis encore capable de m'en sortir et je voudrais ne jamais me définir par rapport à ça. Il est aussi psychiatre et je vais voir si je peux faire ce travail sur ma psyché avec lui.

Tu es suivi par qui, un psy ou un addicto ?

Je pense aussi que le vide doit exister au même titre que le plein, sinon c'est trop, dans un sens comme dans l'autre.

Plein de forces à vous tous !

Hors ligne

 

Lolla
Au delà des cimes
France
100
Inscrit le 29 Nov 2017
193 messages
Blogs
Salut Sky,

Je n'ai pas posté depuis un bon moment, mais quand je t'ai lu je n'ai pas pu m'empêcher de t'envoyer ce message, qui j'espère t'apporteras un petit peu de reconfort ou du moins voir que tu n'es pas le seul à vivre ce que tu vis.

Ta détresse m'a touchée car je connais bien ce vide dont tu parles, la solitude, faire passer le temps en se mettant en coma parce que tu n'as rien à faire de ton week-end, les idées noires, bref, tout ça me parle !!!

Ce que je peux te dire c'est que les week-end où je prenais des benzo pour oublier le temps trop long et bien ça ne servait qu'à m'enfoncer davantage dans ma solitude et mes addictions.

Parfois, je me disais aller aujourd'hui tu sors, va au moins au ciné ou juste prendre un café dehors.
Je me préparais et au moment de tourner la clé dans la serrure, je regardais ma boîte à pharmacie, je refermais la porte et je prenais des benzo.... Pas le courage de bouger, pas l'envie, je pensais que ça ne servait à rien de sortir de mes 4 murs...
Mais c'est faux, rien que d'aller marcher un peu, au moins respirer l'air de l'extérieur, me faisait beaucoup de bien.
Je savais qu'en rentrant je serais seule, mais parfois je rencontrais des personnes avec qui parler, c'était déjà mieux que de rester au pieu tout le week-end.

En lisant tes premiers posts, j'ai cru comprendre que tu avais une famille bienveillante avec toi et, je peux te dire que c'est un atout énorme quand on est perdu.
Perso, je n'ai pas cette chance, mais quelques amis sur qui je peux compter dans ces moments là ! Et c'est déjà beaucoup.
Pourquoi n'irais tu pas passer tes vacances dans le cocon familial, puisque ils sont au courant de tes faiblesses, ils pouraient t'aider, non ?

Je crois aussi qu'il ne faut pas se prendre le choux avec les sevrages, si par moment tu arrive à mieux contrôler ta consommation c'est déjà ça de prit, tu fais ce que tu peux, au mieux et basta, une chose après l'autre.

Tu as parlé, je crois d'une aide hospitalière ? Pourquoi pas, qui ne tente rien !

Voilà, j'espère t'avoir apporté un peu de soutien, en tout cas tu sais qu'ici tu peux te confier, trouver du réconfort, en tout cas il y a des oreilles attentives pour t'écouter !

Prens soin de toi smile

This too shall pass

Hors ligne

 

Jérimadeth 
Adhérent PsychoACTIF
2500
Inscrit le 27 Oct 2020
129 messages
Blogs

g-rusalem a écrit

Je persiste à dire que pourtant certaines béances ne se referment jamais; et ce n'est pas une tournure poétique ; par exemple (le plus frappant), le manque de la mère, du père (ou parent 1/parent 2 ou famille) peuvent être des manques à vie, qui produisent en général des effets ravageurs à l'adolescence ou une fois entré dans la vie adulte.

Bien-sûr. Ce sont des traumatismes profonds au moment où le cerveau est extrêmement plastique. Ça ne veut pas dire qu'ils ne peuvent pas être résolus. Lit Stan Groff qui retraite le traumatisme même de la naissance. Traumatisme tellement profond qui sert de trame à notre vie psychique. Peut-être que les moyens pour guérir des pires traumatismes ne sont pas encore facilement accessibles, mais je pense qu'au contraire, c'est possible.



Cette sensation de trou dont tu parles, si elle est située dans ta perception corporelle, c'est différent selon moi que si elle est ressentie psychiquement ou hallucinatoirement.

Je pense que tu comprends mal l'interplay entre psychisme, somatisation, statut hormonal et sensations physiques. Tout ça est profondément entremêlé.

Bref, on va pas ergoter mille ans, il n'y a pas de magie, tu as su trouver les traitements adaptés et tu as bénéficié d'un traitement hormonal adéquat (qui en général fait beaucoup pour améliorer la vie psychique des personnes transgenres).

Je précise que je ne suis pas transgenre.

Tu as eu la possibilité de travailler ce trou à la fois sur ton organisme et dans ton inconscient (par la psychothérapie). Mais les manques et les trous n'ont pas été rebouchés, ce n'est pas du BTP, ton regard a juste changé d'angle, ton corps a changé, ton inconscient a pris d'autres inflexions. Ne pas voir d'angles morts ne signifie pas qu'il n'y en a pas, ressentis ou non, conscientisés ou non...

Qu'est-ce que du BTP ? Non, tu te trompes. Une fois qu'une peur, qu'un traumatisme psychique, qu'une tension psychique est dissoue (par exemple avec l'EMDR, ou les purifications mentales induites par une pratique méditative intense), il ne réapparaît plus jamais.



Avec les manques et les trous, on "fait avec", mais on guérit rarement ; guérir, ça c'est la promesse médicale, pas psychothérapeutique...

Encore une fois, guérir rarement sous-entends que certains guérissent. Il faut aussi vouloir faire l'effort, ce que beaucoup de personnes traumatisées ont peur, car il faut se confronter à ses démons.

Pardon si je t'ai mégenré et je ne savais pas que tu n'étais pas transgenre, mes sincères et plates excuses !
D'accord avec toi sur l'entremêlement somatisation/psyché/statut hormonal et tu as raison, je comprends sûrement mal par ignorance, encore mille excuses...

Le traumatisme de la naissance, c'est une invention d'un type génial qui s'appelait Sandor Ferenczi et dont Groff a repris la thèse. C'est une thèse très discutée et très discutable (même si la vie intra-utérine imprime à l'enfant des traces, des premiers stimuli, c'est certain) ; ce qui fait indubitablement traumatisme, c'est la découverte enfant du plaisir de la sexualité infantile (je dis sexualité et non génitalité) et plus tard, à l'adolescence, la difficulté d'articuler un corps sexué dans le rapport sexuel. Vivre, c'est intégrer le malentendu du rapport sexuel, qui n'est jamais un rapport (rapport égal signe égal) mais un trou, une béance que l'autre vient combler (rien à voir avec la sexualité pénétrative). Des traumatismes profonds (violences, maltraitance, carences diverses, inceste, voire incestualité) sont déclencheurs de comportements psychotiques ou neuro-divergents dont l'individu peut perdre le contrôle à des périodes critiques de la vie (souvent l'adolescence). L'homme et la femme (ou autres) se soutiennent de leurs traumatismes car les traumatismes font symptômes, qui sont des passages obligés dans la constitution d'une vie psychique bien tempérée (l'amour, un déménagement, une activité artistique sont par exemple des symptômes ; le symptôme n'est ni négatif, ni positif, il dénote l'état psychique d'un sujet à un moment donné de sa vie). Avoir une vie symptomatique supportable, c'est le choix qu'opère l'inconscient de manière continue dans l'équilibre du rapport de force plaisir-déplaisir. Une crise d'angoisse ou une sensation de vide c'est une bascule du rapport de force inconscient vers le déplaisir et le signe d'une absence à faire symptôme inconsciemment pour réguler ce rapport (quand on se sent seul, on est inconsciemment poussé à socialiser, se faire des amis, se mettre en couple, prendre un chat, un chien etc. c'est ça faire symptôme, c'est mettre en place inconsciemment des solutions à chaque réminiscence de traumatisme, de conflit psychique). Par exemple, un enfant ayant souffert de maltraitance, et ayant des difficultés une fois adulte à revivre des situations de violence (quelle qu'elles puissent être) pourra faire ou ne pas faire symptôme ; le plus généralement, en cas de traumatisme précoce, l'enfant incapable de parer au choc manquera forcément plus tard de solution symptomatique à chaque réouverture de conflit, à chaque réminiscence non conscientisée du trauma : d'où conduite d'évitement, mésusages de substances, angoisses, crises de panique, conduites d'auto-sabotage, et même des comportements plus à risque, mais c'est compliqué de l'expliquer ici en faisant court et clair... tout ça, ce sont des symptômes dits négatifs, qui rendent la vie désagréable, parfois insupportable ; mais la majorité de nos comportements sont constitués de symptômes dits positifs sans même qu'on s'en rende compte (s'habiller, manger, rechercher de la compagnie, jouer, dormir etc.)...

La psychothérapie représente en effet un danger pour chaque patient qui s'y risque : le danger de formuler la vérité inconsciente de sa/ses blessures et de rouvrir des plaies ; mais justement, la psychothérapie, c'est l'élaboration cadrée de ces conflits psychiques permettant enfin d'y faire symptôme (le fameux "y faire avec"). On consulte un psychologue pour trouver comment faire/élaborer inconsciemment son symptôme (et oui, c'est paradoxal ! et c'est pour ça que c'est un long et patient travail d'élaboration), pas pour y formuler des solutions ou des règles de conduite simplistes car tout cela échappe bien sûr à notre seule volonté consciente... les traumatismes se gravent profondément, il y a des larmes dans le coeur qui n'atteignent jamais les yeux, il y a des hémorragies symboliques qui s'écoulent goutte à goutte depuis des années, il y a des pannes invisibles, il y a des mots qui subitement manquent, il y a des plaies enfouies qui suintent en sourdine etc...

Dernière modification par Jérimadeth (24 juin 2022 à  16:17)

Reputation de ce post
 
J'aimerai + de contenu de ce style ac experise psycho, très intéressant ! g-rusa

Hors ligne

 

g-rusalem 
Nouveau Psycho
3500
Inscrit le 12 Feb 2022
72 messages
Blogs

Pardon si je t'ai mégenré et je ne savais pas que tu n'étais pas transgenre, mes sincères et plates excuses !

Haha ne t'inquiète pas je n'ai aucun problème avec le fait qu'on me mégenre. C'est juste que j'ai senti que parler de traitement hormonal dans le contexte actuel allais porter à confusion, d'où la précision (j'en profite pour placer qu'un équilibre hormonal est CAPITAL pour la bonne fonction de l'organisme tout âge/genre/race/orientation sexuelle confondue, et qu'un problème hormonal peut être la cause et/ou la conséquence d'une consommation de stup, c'est quelque chose à checker [conversation intéressante que j'ai eu avec la psychiatre de mon CSAPA]).



D'accord avec toi sur l'entremêlement somatisation/psyché/statut hormonal et tu as raison, je comprends sûrement mal par ignorance, encore mille excuses...

Houla c'est peut-être ma façon d'écrire, mais je ne voulais certainement pas d'excuse, et surtout pas de mille excuses. On a l'habitude de se parler sèchement dans mon équipe de recherche. Ce que je voulais dire, c'est que toutes ces façons de voir sont selon mon humble personne la même chose mais avec des angles différents. Un trauma psychique va niquer ton équilibre hormonal. Un équilibre hormonal va niquer ta vie psychique. C'est entremêlé et tous les points de vus sont corrects. D'ailleurs on se rend compte de la relation étroite corps/esprit lorsqu'on observe le souffle pendant de longues périodes.

Pour le reste de ton post, merci de la perspective que tu mets à mes lectures de Stan Groff. Je vais aller me renseigner sur son précurseur pour prendre du recul. Pour le reste, est-ce que réduire la psychologie à la sexualité, c'est pas Freud et sa façon réductrice de voir la chose qui parle ?

Dernière modification par g-rusalem (24 juin 2022 à  19:44)


Blog sur les neurosciences et la pharmacologie : https://www.psychoactif.org/blogs/g-rusalem_169989/

Hors ligne

 

sky56253
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 24 Mar 2017
103 messages
Hello,

Merci à toutes et tous pour vos réponses.

Rebelotte ce soir, et pas qu’un peu. Je ne sais quoi dire à part que j’en ai marre. Ça devient dur les montagnes russes ; je m’accroche à vos écrits et à ma famille qui m’aime.

La tout de suite je me dégoûte. En descente évidemment mais l’impression que j’en sortirai jamais.

J’y étais arrivé…..j’ai encore mon job…..mais quelle saloperie le crack et ouiiiii je parle en JE.

Le meilleur pour vous tous.

Sky.

Hors ligne

 

sky56253
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 24 Mar 2017
103 messages
Désolé je ne suis pas de la meilleure composition pour l’heure…..mais merci vraiment à toutes et tous de prendre le temps de me parler.

Il faut tenir…..je sais que la descente est propice aux idées noires, ça va passer.

Tenez bon les amis…..la vie ce n’est pas ça.

Sky.

Hors ligne

 

sky56253
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 24 Mar 2017
103 messages
Hello,

Voilà le plus violent de la descente est passé et j’ai fini par dormir tout le samedi…..et la réveil depuis 1h30 du matin : de l’eau et encore de l’eau !!! Puis manger un peu….

Repos ce dimanche puis nouvelle semaine de boulot. J’ai encore juillet en télétravail, je dois m’être « stabilisé «  entre-temps.

En tout cas en descente on peut vraiment avoir envie de se flinguer….la c’est un peu plus gerable mais je connais tout ça donc pourquoi y retourner….??

Sky.

Hors ligne

 

sky56253
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 24 Mar 2017
103 messages
Hello,

J’aurais bien besoin de parler….si quelqu’un passe par ici….

Merci….

Sky.

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Envie de vous parler
par Malefique, dernier post 26 décembre 2021 à  21:16 par sky56253
  8
[ Forum ] Cocaine : impossible de parler ?!
par lebisi, dernier post 04 mars 2022 à  23:23 par Doltran
  7
[ Forum ] Injecter - Décrocher cocaine besoin d'en parler
par Nicobain57, dernier post 27 mars 2017 à  14:05 par Ratafa
  8

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Fanzine 5 : PUD, numérique et régulation des usages
Il y a 6jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
 Psychoactif 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
11 mai 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Forum UP ! 
Test vaporisateurs - [Topic unique] Petit comparatif des vaporisateurs.
15:39Discussion sans réponse depuis 24h
 Forum UP ! 
Vaporiser - DMT Et Expérience De Mort Imminente
Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum UP ! 
Recherche - Problème avec des ordonnances (légales), besoins d'aide
Il y a 18hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Cocaéthylène
Il y a moins d'1mn
3
Commentaire de Stelli dans [Cocaïne-Crack...]
(7 réponses)
 Forum 
Effets secondaires
Il y a 1hCommentaire de Ocram dans [Benzodiazépines...]
(2 réponses)
 Forum 
Aucun effet - Premiere fois truffe hallucinogene (Valhalla)
Il y a 3hCommentaire de Régular Psyché dans [Psilocybe - Champigno...]
(1 réponse)
 Forum 
Effets secondaires - Coke et machoire qui se crispe
Il y a 4hCommentaire de akita dans [Cocaïne-Crack...]
(7 réponses)
 Forum 
Interaction & Mélange - Abilify/tramadol font-ils mauvais ménage ?
Il y a 8hCommentaire de Baudrillard dans [Tramadol...]
(6 réponses)
 Forum 
Règles - Supprimer mon compte
Il y a 9hCommentaire de hugmesatan dans [Utilisation du site P...]
(3 réponses)
 Blog 
Je suis tellement mal...
Il y a 4h
4
Commentaire de xxxzzzaaa dans le blog de GordReno.C17
(11 commentaires)
 Blog 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
Il y a 9h
36
Commentaire de Agartha dans le blog de Equipe de PsychoACTIF
(106 commentaires)
 Blog 
Mon angoisse du moment : weed + visite médicale, je peux tout perdre
Il y a 18hCommentaire de cependant dans le blog de Todash
(7 commentaires)
 
  QuizzZ 
Consommez-vous le MDMA/Ecstasy à moindre risque ?
Dernier quizzZ à 06:37
 PsychoWIKI 
Kétamine, effets, risques, témoignages
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
Deep_Dimension_Traveler, Rapsodie, Ric hochet nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Je vous aime !!!!
par Jevousaime, le 17 Jun 2022
Voilà, juste pour vous dire que je vous aime, j'aime ce site, j'aime vos conseils !!! Non non j'ai pas pris de MDMA, c'est sincère ! Plus sérieusement, enfin plus mesuré je dirais, heureusement que ce site existe, à part certains zigotos, c'est bourré de positivités, vous vous aidez les uns...[Lire la suite]
 British Columbia: Première province du Canada à decriminaliser la possession de toutes les drogues
par Mammon Tobin, le 01 Jun 2022
... en petites quantités, moins de 2.5g en tout (toutes substance mélangées; dans ces articles ils parlent spécifiquement d’héroïne, de fentanyl, de cocaine, de méthamphétamine, et de MDMA) Salut les aminches, je suis tombé sur cet article qui m'a bien fait plaisir tout à l'heure: htt...[Lire la suite]
 Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
par Equipe de PsychoACTIF, le 11 May 2022
Voici l'édito du Fanzine N°5 de Psychoactif. Psychoactif mène un combat contre la stigmatisation de l'utilisation des drogues. Le langage est un outil important pour transmettre des messages et le choix des termes compte. Jusqu'à là, nous avions utilisé l'acronyme « UD » pour parler des u...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

Hyper instructif sur les taz et MDMA dans [forum] Taz, md.. quelques questions
(Il y a 3h)
je pussoi pour les decharge sur le gaba on est bcp (le doc) dans [forum] Beaucoup (trop ?) de Tranxène
(Il y a 10h)
Complet d'accord sur "coke mais pas les sous" et sur l'ensemble l'ami - Serrah dans [forum] NEP - Un stimulant prometteur, warning cardiotoxicité
(Il y a 10h)
Merci de ton message c’est chic. Ocram dans [commentaire de blog] Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
(Il y a 12h)
J’allais répondre mais tu l’a fait bien mieux que ce que j’aurai fait.Ocram dans [forum] Cocaéthylène
(Il y a 12h)

Pied de page des forums