Aide addiction ketamine / PsychoACTIF

Aide addiction ketamine

Publié par ,
566 vues, 7 réponses
#kétamine #parent
Ben11 
Nouveau membre
Belgique
000
Inscrit le 23 Jan 2023
2 messages
Bonjour
Je suis maman et j’ai besoin de votre aide ma fille de 23 ans consomme de la
Je tolère les joints je connais je suis ancienne consomatrice
Elle a commencé dans des teuf et là elle ne sait plus sans passer elle ne travaille pas fait que dormir
Je l’ai découvert car elle a fini aux urgences à causes de grosse infection urinaire à répétition elle se bousille les reins et la vessie
J’ai couper toute source d’argent mais le dealer lui fait Credit
Comment puis je l’aider a s’en sortir je suis perdu et ne sais plus quoi faire, ceux qui sont consommateurs peuvent ils me dire si le manque est réellement psychique ? Est-ce encore plus difficile à arrêter qd c’est psychologique ? Ou des parents dans le même cas
Merci de m’aider
Une maman

Hors ligne

 

Garsduso 
Psycho junior
France
000
Inscrit le 07 Mar 2017
212 messages
Blogs
Bonsoir
La ketamine a un pouvoir addictif psychologiquement parlant mais pas vraiment physique il me semble
J ai des périodes où je consomme quotidiennement et j avoue que je dois me faire violence pour arrêter
C est délicat à aborder avec elle
Mon fils , quand il me fait part d une consommation à problème je lui demande si il a besoin d aide , de ma part qu avec un professionnel de l addiction et psychologue le travail est plus poussé dû à la diminution de la gêne de dévoiler ses travers
Si il n en fait pas ou refuse la demande la c est plus difficile malheureusement ?
Essayez le dialogue sans jugement
L addiction est le problème, pas la substance ça aurait pu être de l’alcool ou des médicaments psycotropes qui au passage sont bien plus addictifs!!
L avantage que j ai avec mon fils c est que j en connaît un rayon lol
Alors il n hésite pas à me demander les effets et dangers de telle ou telle substance
J essaie d être le plus honnête sans cacher mes propres expériences également
Il faut s informer à max sur les drogues à défaut de les avoir tester et en dialoguer librement

Dernière modification par Garsduso (23 janvier 2023 à  19:35)

Hors ligne

 

Ben11 
Nouveau membre
Belgique
000
Inscrit le 23 Jan 2023
2 messages
Merci pour votre réponse
C’est vrai que le problème n’est pas la substance mais l’addiction je voyais pas ça ainsi
Non elle ne veut pas d’aide extérieur le docteur lui a donner des numéros mais elle ne veut pas y aller
J’essaye de bcp dialoguer avec elle
Elle ne se voit pas vivre sans substances je doit chercher d’où vient le problème de fond
Oui pour vous c’est plus simple vous savez de quoi vous parler

Hors ligne

 

Garsduso 
Psycho junior
France
000
Inscrit le 07 Mar 2017
212 messages
Blogs
Je pense pas que c est votre rôle de savoir d ou ça vient
Le rapport parents enfants est forcément pudique nos enfants cherchent ainsi à nous protéger,
Au delà de la dépendance et ses problèmes, la ketamine à usage régulier provoque des problèmes de santé au niveau de la vessie et des reins
Vous devriez faire un deal pour au moins une visite chez un addictologue ils savent mettre l usager en confiance et lui donne l envie de revenir
Bon courage à vous en tout cas

Hors ligne

 

Jesuisturfu 
Nouveau Psycho
France
600
Inscrit le 06 Oct 2022
87 messages
Bonjour,

Ben11 a écrit

Elle ne se voit pas vivre sans substances je doit chercher d’où vient le problème de fond

La plus part des gens ne se voient pas vivre sans substance qui ne boit pas un verre de temps en temps? Un pétard avec les copains ? Un ecstasie en soirée techno?

Ce n'est pas un problème de ne pas se voir vivre sans substance.

La où il faut plutôt chercher c'est pourquoi elle consomme jusqu'à se faire du mal.

Ben11 a écrit

Non elle ne veut pas d’aide extérieur le docteur l

Malheureusement quand quelqu'un est dépendant il n'accepte pas forcément l'aide aussi vite et facilement qu'on le voudrait.
Arrêter c'est difficile, même avec de l'aide c'est bien plus facile de consommer.
Il arrive un moment où les effets negatifs de la conso surpasse les bénéfices c'est souvent a ce moment là qu'on commence à accepter l'aide.
Il faut malheureusement attendre que l'envie vienne de votre fille.

Je précise que ce n'est qu'un point de vue basé sur mon expérience.

Garsduso a écrit

Vous devriez faire un deal pour au moins une visite chez un addictologue

Le deal c'est un bonne idée si la personne concerné fait par de son envie d'aller voir un médecin sinon ça me paraît clairement infantilisant.

À mes 24 ans j'ai passé la porte d'un csapa car je voulais qu'on m'aide à me sauver et ça à marché.
Jamais je n'aurais accepté que mes parents se mêle de cela !
Pour moi il fait patienter, être a l'écoute, ne pas juger et ne pas vouloir aller trop vite, c'est comme ça qu'on avance doucement mais sûrement !

Hors ligne

 

Foxtrot 
Nouveau Psycho
100
Inscrit le 23 Oct 2018
113 messages

Jesuisturfu a écrit

Bonjour,

Ben11 a écrit

Elle ne se voit pas vivre sans substances je doit chercher d’où vient le problème de fond

La plus part des gens ne se voient pas vivre sans substance qui ne boit pas un verre de temps en temps? Un pétard avec les copains ? Un ecstasie en soirée techno?

Ce n'est pas un problème de ne pas se voir vivre sans substance.

La où il faut plutôt chercher c'est pourquoi elle consomme jusqu'à se faire du mal.

Je ne m'avancerai pas à donner des conseils (à part de privilégier une aide professionnelle, ça va de soi mais c'est toujours compliqué), mais je me permet quand même de rebondir sur ce que dit Jesuisturfu, car c'est important je pense.

Je ne sais pas ce qu'elle consomme ni dans quel contexte, mais je pense que c'est important pour tout consommateur de savoir que c'est possible d'avoir une consommation modérée, non-problématique. Ce n'est pas forcément facile ni possible (en fonction du contexte et des dispositions de chacun), mais ça existe. Donc si ce qui la retient de faire le nécessaire pour régler son problème de conso c'est qu'elle a peur de ne plus jamais pouvoir consommer, il faut qu'elle sache que c'est possible de consommer sans que ça lui cause tout ce tort.

Perso ça fait plus d'un an que je consomme régulièrement de la kétamine et cela ne m'a jamais causé de problèmes, et je sais que je ne suis pas le seul ici dans ce cas.

Courage à vous deux.

Hors ligne

 

kazivol 
Nouveau Psycho
France
300
Inscrit le 12 Dec 2020
53 messages
Coucou,
Alors si linfectuon urinaire est directement liées a sa conso, cest quelle doit surement consommé pas mal et/ou ne pas assez s'hydraté.

La kétamine est un produit qui en fonction de la duree dexposition(les prises et leur temps de recurrence dans le temps) et  de la dose a quand meme un impact assez nefaste sur le sysme nephrologique et neurologique aussi jai vu ca sur un autre topic avec plein de sources je le remonterais la si je le trouve
Voici une video de
Laction nuit blanche  conference sur le produit en question.
Ils y expliques ces risques




Enfin bref voila faut sinformer, et transmettre apres les gens sont responsables,  et je suis daccord avec ce qui a ete dis plus haut  comme quoi ca viendrait delle..

Apres ouais soutenir, pas la peine de rendre ca tabou a la maison je pense que ca serait contre productuf, mais faire au feeling , soutenir et voila faire en slete aue yai le moins de repercussion er quelle sen sorte

Hors ligne

 

arcane9794 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 26 Jan 2023
1 message
Bonjour,

Je me permets de te répondre car en traînant sur le site j’ai vu ton message et je connais malheureusement bien la détresse d’un parent par rapport à l’addiction à la ketamine et aux produits en général.
En effet, je suis lycéen en terminale, je vais sur mes 18, et j’ai été addict à la ketamine pendant des années et je développe maintenant une addiction à la cocaine. Mon parcours de soin a débuté bien après le début d’une consommation excessive de ketamine. Il a démarré en mars dernier, par deux hospitalisations en psychiatrie, puis une cure en addicto et un hôpital de jour addicto. J’ai donc été en contact avec de nombreux addictologues, ce qui m’a permis de pouvoir avoir du recul sur mon addiction et des connaissances sur l’addiction en générale, qui peuvent, je pense, vous etres utiles. De plus je pense que votre fille étant la source même, je trouve primordial d’écouter également les témoignages d’enfants addicts.
De mon expérience je peux vous affirmer plusieurs choses :

1) Il faut effectivement que ce soit elle qui appelle à l’aide. En cure, on accepte très rarement des internements de force.
2) Il faut communiquer ses sentiments. Si son addiction vous impacte, il faut lui communiquer les conséquences que cela a eu sur vous, psychologiquement de la façon la plus honnête possible sans lui faire la morale, car elle aussi est impactee par son addiction.
3) Il ne faut pas « faire le flic » : fouiller ses poches, rentrer incessamment dans sa chambre etc…. Cela donnera à votre enfant un sentiment de punition et le mènera donc à vouloir justifier cette punition.
4) Couper les vivres ne sera d’aucune utilité et ne fera qu’empirer la situation. Vous dites que son dealer lui fait crédit, personnellement cela m’étonnerait. Quand je n’avais plus de sources de revenus de mes parents, j’ai dû trouver de quoi payer ma dose moi même, des sommes astronomiques (+600€/mois), et étant jeune et addict pas par les douces voies du travail légal Haha. Je suis passé du vol a mes proches, à la prostitution, en passant par l’arnaque, la manipulation, le vol d’objet coûteux revendus, la majorité de mes appareils électroniques vendus et j’en passe . « Couper les vivres » ne fera que rajouter une étape dans le processus de recherche dans la dose, une étape beaucoup plus dangereuse que la consommation elle même quand elle commence à bien s’installer. Bien sûr je ne vous dis pas de payer les doses de votre fille, car ce sont des sommes que peu de personnes peuvent se permettent. Je pense cependant que vous devez accompagner votre enfant dans cette étape. C’est à dire que vous l’accompagnez vendre ses Propres biens, vous pouvez également l’aider à trouver un travail ponctuel et pas trop pesant pour votre fille (plan figuration…). Ça la responsabilisera et lui fera plus réaliser le coût dès sa Conso. Le plus important c’est DEVITER DE LA CULPABILISER. Vous ne devez a aucun moment (et c’est très dur) exprimer votre dégoût, votre déception de sa maladie. Elle même ne l’apprécie pas, et la déteste encore
Plus que vous. Et si elle vous impacte, vous lui communiquez vos sentiments.
5) La changer d’environnement peut être extrêmement bénéfique. Si elle n’est
Pas prête à se rendre en cure, vous pouvez lenvoyer chez un proche à vous qu’elle apprécie. Sinon vous pouvez l’envoyer vivre chez une amie qlq jours, amie que vous sentez saines et droites dans Ses bottes. Ce changement va lui permettre de peut être prendre du recul sur la situation, et on dit souvent que le lieu où on a vécu l’addiction y sera toujours assimilé, c’est pourquoi il faut en sortir quelques temps, et lorsqu’elle reviendra avoir marqué un changement spatial: c’est tout con mais une nouvelle disposition des meubles peut faire la différence.
6) La ketamine est une drogue très puissante si elle est prise à fortes doses. Il n’a pas de réel danger sur le court terme, mais qlq poutres peut faire de votre fille une toute autre personne. Ma mère au bout d’un moment allait jusqu’à s’ enfermer dans sa chambre car mon etat la traumatisait. Voir son enfant comme un zombie n’arrivant pas à articuler est impressionnant. Si pendant son trip elle fait des choses « discutables », rappelez lui quand elle redescend. L’amnésie complète est très courante chez les gros consommateurs, et le sentiment de honte permettra peut être une prise de conscience.
7) Vous ne pouvez pas la forcer à aller en cure, mais vous êtes légitimes de la forcer à aller voir un psy: avant d’être addict elle est malade mentalement. Il faut qu’elle puisse trouvé un ou une psy adapté qui la mette à l’aise et a qui elle pourra s’ouvrir. Et il faut que ce soit son psy et pas le votre, vous devez limiter tout contact avec son soignant pour qu’elle puisse se sentir en confiance.
Les traumatismes sont souvent la cause des addictions, particulièrement la ketamine car son effet dissociatif est recherché par de nombreuses personnes, victime de viol par exemple, cherchant à constamment retrouver cet état de confort, de dissociation dans lequel il était pendant l’acte pour ne pas prendre conscience de ce qui se passait. A chaque petit obstacle la dissociation est recherche, et la ketamine est l’outil idéal. Et l’addiction alimente la dépression.

Enfin le dernier conseil que j’aurais à vous donner est d’attendre le moment où elle voudra être hospitaliser pour arrêter ou arrêter tout court. Si rien de cela n’arrive, il faudra bien l’hospitaliser, contre sa décision mais seulement si la situation devient (vraiment) hors de contrôle et s’étale sur au moins 1 mois. C’est dur d’attendre et de voir son enfant souffrir, mais si c’est lui qui décide, c’est déjà des années de soins gagnés. Ne l’hospitalisez pas en psychiatrie, ce n’est absolument pas adapté pour son cas, contrairement à ce que certains disent, mais bien en addicto. Les connaissances quelle aura la bas régleront déjà bcp de problèmes, et un suivi ambulatoire aide beaucoup (je recommanderais quand même un
Hôpital de jour après la cure ou même une post cure).

Sur ce,
Je vous souhaite tout le courage du monde.
Il faut pensez à votre enfant mais aussi à votre propre santé mentale, vous êtes humaines vous aussi vous pouvez craquer et demander de l’aide. Le plus important est de lui faire sentir qu’elle subit bel et bien cette maladie malgré elle. Il faut
Visualiser chaque rechute, ou reconsommation comme une complication d’un cancer ou l’agrandissement d’une tumeur. Et l’on ne dirait jamais a un cancéreux « Ça va pas de laisser ta tumeur grandir ? J’en ai marre de gérer un cancéreux tous les jours ». (Et donnez lui un produit pour le nez à diffuser 15 min après chaque prise pour éviter des infections, et s’hydrater pour les reins, de l’eau bien sûr).
Bon courage

❤️

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ


Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Crach de la base de donnée
Il y a 5jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
 Psychoactif 
Ces biais cognitifs qui nous desservent
19 janvier 2023Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Appel à témoignage 
Les poussières liées à l'injection : demande de témoignages
Il y a 1jCommentaire de Acid Test (5 réponses)
 Appel à témoignage 
Quelles cocaïnes ne se basent pas au bicarbonate ?
Il y a 10hCommentaire de tony68100 (15 réponses)
 Forum UP ! 
Cessation d’expédition vers la France de certains rc shop majeurs
Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum UP ! 
Tentatives répétées de sevrage
Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Qualité coke ovule
Il y a moins d'1mn
1
Commentaire de Gègémie dans [Cocaïne-Crack...]
(20 réponses)
 Forum 
Actualité - Rêvez-vous de drogues ?
Il y a 15mnCommentaire de L'Apoticaire dans [Decro - Sevrages... e...]
(5 réponses)
 Forum 
Perquisition et GAV pour avoir commandé sur le DN en 2020
Il y a 30mnNouvelle discussion de D9-D9 dans [Anonymat et sécurité...]
 Forum 
Effets secondaires - Effets secondaires après 10 jours d arrêt besoin d aide
Il y a 35mnCommentaire de Garsduso dans [Cocaïne-Crack...]
(6 réponses)
 Forum 
Rdr fabrication mdma
Il y a 42mnCommentaire de pierqlex dans [MDMA/Ecstasy...]
(4 réponses)
 Forum 
Envie d arrêter le crack
Il y a 1hCommentaire de sky56253 dans [Cocaïne-Crack...]
(1 réponse)
 Forum 
Dosage - Mes pupilles ne se dilate pas sous mdma ?
Il y a 1hCommentaire de Arcana dans [MDMA/Ecstasy...]
(5 réponses)
 Forum 
Et après? Bonne question...
Il y a 2h
5
Commentaire de Hilde dans [Decro - Sevrages... e...]
(39 réponses)
 Blog 
Crach de la base de donnée
Il y a 1j
3
Commentaire de Hilde dans le blog de Equipe de PsychoACTIF
(6 commentaires)
 
  QuizzZ 
Etes-vous dépendant aux benzodiazépines ?
Dernier quizzZ à 23:19
 PsychoWIKI 
CBD (Cannabidiol), effets, risques, témoignages
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
AmyW, elkroko, lilbouddhiste, OldChnock nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Ces biais cognitifs qui nous desservent
par AnonLect, le 28 Jan 2023
Salut les psychos, Pour compléter le super poste de MG, quelques chaines Youtube qui sont à mon sens une base indispensable pour justement éviter ces biais, et les erreurs de raisonnement en général : Hygiène mentale : : chaine ludique, vidéos d'environ 10-20 min en moyenne, qui apportent l...[Lire la suite]
 Comment je gère l’après conso
par cependant, le 26 Jan 2023
Salut, ça me parle ton rituel d'après conso ! Dans des discussions intéressantes (mais parfois laborieuses) que nous avions eu en tant qu'équipe de PA invitée parmi des « pros » de l'addicto sur la coke, nous mettions en avant exactement cela. Pour certaines personnes, le recours à des dow...[Lire la suite]
 Les poussières liées à l'injection : demande de témoignages
par tranxène50, le 24 Jan 2023
Salut A l'époque j'ai fait bcp de poussière et des très grosse! Quand tu a abitude en faire du reconnaît bien les premiers symptômes quand il arrive. Je commençais à avoir froid puis le mal de tête qui s'installe et c est de pire en pire. commence a tremblé comme un dingue de plus en plus...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

Bravo merci! dans [commentaire de blog] Crach de la base de donnée
(Il y a 3h)
TOP dans [commentaire de blog] Crach de la base de donnée
(Il y a 9h)
Merci pour les photos dans [forum] manière moins offensive sur la sphère ORL
(Il y a 1j)
Yeeeeeeeeeees dans [commentaire de blog] Crach de la base de donnée
(Il y a 2j)
Une vidéo de ce post a été selectionnée pour être mise en valeur sur la page d'accueil. (filousky) dans [commentaire de blog] Ces biais cognitifs qui nous desservent
(Il y a 2j)

Pied de page des forums