L’usage médical du cannabis réduit la consommation d’opiacés dans une vaste étude clinique

Publié par ,
1995 vues, 6 réponses
avatar
filousky homme
Modérateur
France
champi vert73champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 14 Dec 2008
12105 messages
Blogs
/forum/uploads/images/1679/f21a8e7c-b1ee-b316-e635-81c54845716a.jpg


Dans une étude portant sur 8165 patients souffrant de douleurs et recevant un traitement opioïde à long terme, l’usage médical du cannabis a permis de réduire les doses d’opioïdes. Les chercheurs du département de la santé de l’État de New York, à Albany (États-Unis), ont divisé la cohorte en deux groupes. Le groupe non exposé (4124 patients) a reçu du cannabis pendant 30 jours ou moins, et le groupe exposé (4041 patients) a reçu du cannabis pendant plus de 30 jours. La dose d’opioïdes a été mesurée en équivalent moyen quotidien de milligrammes de morphine (EMM). Les analyses ont été menées pour 3 strates par dosage d’opioïdes avant de recevoir du cannabis : EMM inférieur à 50, EMM de 50 à moins de 90 et EMM de 90 ou plus.

Au cours du suivi, des réductions significativement plus importantes de la dose d’opioïdes ont été observées dans le groupe exposé. La MME quotidienne pour le dernier mois de la période de suivi parmi les patients recevant un traitement au cannabis plus long a été réduite de 48 % dans la strate la plus basse, de 47 % dans la strate moyenne et de 51 % dans la strate la plus élevée par rapport aux doses de départ. Parmi les individus du groupe non exposé, la MME quotidienne n’a été réduite que de 4 % dans la strate la plus basse, de 9 % dans la strate moyenne et de 14 % dans la strate la plus élevée.

Les auteurs ont conclu qu’une consommation plus longue de cannabis était "associée à une réduction des doses d’opioïdes, ce qui peut diminuer le risque de morbidité et de mortalité liées aux opioïdes."

Nguyen T, Li Y, Greene D, Stancliff S, Quackenbush N. Changements dans les doses d’opioïdes prescrites parmi les patients recevant du cannabis médical pour la douleur chronique, État de New York, 2017-2019. JAMA Netw Open. 2023;6(1):e2254573.

Source : Actualités des addictions RESPADD/FFA n°136
Reputation de ce post
 
Hé oui, de neuroleptiques aussi apparemment. D'où cette guerre pour le pognon ~
 
merci du partage, TRES intéressant - randobag

Analysez vos drogues gratuitement et anonymement avec Psychoactif

Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

En ligne

 

avatar
Mister No homme
Pussy time
champi vert23champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 04 Aug 2014
8579 messages
Blogs
bonsoir et merci du partage Fil avec pas mal de ReR de retard.

J'approuve aussi le vert, sauf son anonymat.

Juste envie d'ajouter que l'utilisation du cannabis et des cannabinoïdes pour soigner les gens est une menace pour l'industrie pharma et pas que pour les pertes sèches en opioïdes et neuroleptiques.

Sont aussi menaces somnifères, antidépresseurs, antiépileptiques, anxiolytiques, décontractants musculaires, corticoïdes AINS, etc...

Just say no prohibition !

Hors ligne

 

teodon28 homme
Nouveau membre
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 30 Mar 2023
1 message
Bonjour,

En effet, cela représente bien une menace pour nombreux domaines, pourtant, l'utilisation de cannabis et de cannabinoïdes à des fins médicales comme les huiles essentielles peuvent également être utilisées en complément de la médecine traditionnelle pour soulager certains symptômes. Mais en acceptant ce fait, les produits à base de cannabis prendront encore plus de place et de l'importance.

Retrouvez des huiles bio ici

Hors ligne

 

avatar
Mister No homme
Pussy time
champi vert23champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 04 Aug 2014
8579 messages
Blogs
Effectivement, en complément de ce qui fonctionne, aucun problème.
Toutefois, ce complément permet soit de diminuer le dosage des médicaments de l'industrie pharma, soit de se passer totalement de certains.
J'ai oublié de citer les nootrpics plus haut qui sont parfois jugés moins efficaces que certains ratios THC / CBD dans le cadre de douleurs neuropathiques.

Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Border92 homme
Nouveau membre
France
champi vert1champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 21 May 2022
11 messages
Blogs
Un peu de provoc, même si je ne suis pas venu ici depuis longtemps et que je suis nouveau sur ce pseudo : pourquoi vouloir à tout prix que le cannabis soit thérapeutique ?
Comme si l'usage récréatif ne devait pas suffire...

Je m'explique. Je comprends complètement la stratégie : on arrivera d'autant pieux à faire légaliser cette gentille herbe si on lui trouve des vertus formidables.
Provoc, provoc : comme si pour faire admettre l'alcool comme drogue récréative il eut fallu lui trouver avant des aspects thérapeutiques (il en a... au début...).

Avec beaucoup de drogues, les personnes que je côtoie et moi-même, les problèmes ont commencé quand l'usage est passé du récréatif au fonctionnel (la cocaine pour rester organisé, par exemple, grand classique des TDAH...) ou thérapeutique. Idem avec l'alcool ou le cannabis en automédication. Et que dire des autres drogues ?

Le rapport aux drogues est quelque chose qui reste très individuel, pourquoi cela changerait avec le THC (je me fiche un peu du cannabidiol, c'est mal, je sais, mais ce truc me semble d'emblée très surfait) ?

Actuellement, tout reste très confus à propos du cannabis thérapeutique. Des pistes, toujours, mais jamais rien de très concret. De plus, sous ce vocable, il se cache des molécules qui n'ont rien à voir (THC, cannabidiol...), des mélanges dont la proportion change tout, des tolérances très variables y compris chez une même personne en fonction de l'état psychique, du temps, et même du moment de la journée.

De toute la littérature scientifique que j'ai lue, dont je suis très avide à ce propos,  des renseignements et des avis que j'ai demandés à des plus experts que moi, je suis vraiment pas certain qu'il se dégage un jour un usage thérapeutique normalisé et vraiment prescriptibles de façon reproductible dans une population générale, en dehors indications très pointues qui existent déjà et qui semblent d'ailleurs assez décevantes.
Ca reste un avis, un sentiment personnel, totalement irrationnel et discutable.

Je pense que l'enjeu est ailleurs, et qu'il est d'obtenir une légalisation urgente du cannabis (THC) récréatif, dont chacun pourra s'emparer en sécurité pour son propre usage, en sachant ce qu'il consomme, ce qu'il fait et pourquoi.
Et probablement en se méfiant un peu du risque de survenue d'une dépendance si l'usage devient précisément trop thérapeutique, et plus pour un plaisir ou un lacher prise occasionnel, ou même régulier en quantités stables et tant qu'aucun dommage n'est constaté ou prévisible.

Aucune vérité, juste un avis, mais une chose reste certaine pour moi : que les politiques arrêtent de débiter leurs bêtises à propos de cette drogue dont le rapport bénéfices risque est, allez, pondérons, en général, bien meilleur que toutes les drogues légales et dont la mortalité et les dommages restent, de mon point de vue, essentiellement liés au traffic, donc à la prohibition...

Hors ligne

 

avatar
filousky homme
Modérateur
France
champi vert73champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 14 Dec 2008
12105 messages
Blogs

Border92 a écrit

Un peu de provoc, même si je ne suis pas venu ici depuis longtemps et que je suis nouveau sur ce pseudo : pourquoi vouloir à tout prix que le cannabis soit thérapeutique ?
Comme si l'usage récréatif ne devait pas suffire...

Heureusement que tu préviens que c'est de la provoc !!!

Cela m'évite une réponse longue et réfléchie (je milite et bosse depuis 2009 sur le thérapeutique).

Une seule résume tout ce qu'il y aurait à écrire : je fais partie d'une association de malades dont les pathologies réagissent très bien à certains cannabis (30 000 variétés), des cancers, des hépatites, des douleurs neuropathiques, des VIH+, des pathologies post traumatiques, des dépressions avec anxiété généralisée, des tétraplégiques, etc....). Tous ces membres (très soulagés par leur variété) auraient une réaction violente contre ton post qui renie les effets bénéfiques du cannabis médical des plus ou moins 300 000 personnes en France. Et cet usage n'a rien de récréatif.

Je m'arrête là, pas assez de temps à consacrer à cette réponse.

Cordialement

Fil


Analysez vos drogues gratuitement et anonymement avec Psychoactif

Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

En ligne

 

avatar
prescripteur homme
Modérateur
champi vert99champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 22 Feb 2008
11900 messages
Blogs

Ca reste un avis, un sentiment personnel, totalement irrationnel et discutable.

Amicalement


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

Pied de page des forums