Psychoactif
La prohibition en 2019, état des lieux / Les Blogs de PsychoACTIF
 

La prohibition en 2019, état des lieux

Catégorie : Tranche de vie
26 décembre 2019 à  23:40

J’écris sur ce blog pour vous racontez un peu ma vie de fumeur du démon « le cannabis »

Je suis fumeur depuis 10 ans, j’adore le cannabis, le THC est très intéressant. Tout d’abord Il permet d’être plus à l’écoute d’une œuvre de n’importe quel art. Ensuite c’est bête mais pour moi, il me permet d’avoir un autre point de vue sur certain problème, on reste bloqué, on fume, et d’un coup on peut arriver à avoir un point de vue différent. Comme si on faisait un pas de côté sur soi même. Cerise sur le gâteau elle permet de soigner mes douleurs, sans trop de dépendance à l’inverse des morphiniques qui nous cloisonnent forcément dans une dépendance physique...

Voici les faits, malgré mon âge on va dire environ la trentaine, je vis encore chez ma mère. Pour elle le cannabis c’est le démon, pour les non fumeurs de ma famille aussi. Mais moi j’aime juste me fumer un joint le soir, pour souffler et contempler ce que mon ordi me propose haha

On est le 24 décembre, enfin plutôt la nuit du 25. On fête le réveillon chez mon frère V, pour une fois en 10 ans c’est pas chez moi, je cuisines pas, je suis heureux car pas trop stressé. Arrivé à 3h du matin, voyant mon autre frère pleurer et remettre sa vie en question, on va l’appeler A. A étant très sensible à un certain grammage, j’avais prévenue V en début de soirée qu’il était un peu « con » quand il était trop saoul, ceci ne l’a pas empêché de resservir A dès que son verre et vide. Moi je tourne à l’eau pendant tout le repas. Évidement arrivé aux cadeaux, V n’est pas content de son cadeau et créer une situation merdique avec ma fratrie. Vers 2/3h j’arrive enfin à tout désamorcer, en sortant un petit joint de ma poche, il est content. En effet on a une tradition chez nous avec A quand c’est le 25 décembre, c’est un 25 cm.

On entame la bête, la femme de V sort de chez elle pour nous engueuler, ça faisait 20 min qu’ils nous attendaient. Je passe le pas de la porte, et là le drame!!!! JE SENS LE SHIT!!!! Alors que c’était de la beuh en plus. Elle le crie, alors que d’habitude ils sont ok, mais là on avait oublié un truc, il y avait pas les beaux-frères, ben oui ils ne sont pas là pour les faire fumer, ou nous taxer du stup sur la demande de V. V débarque suite au crie de sa femme, je le vois très énervé, les poings fermés et les bras ouvert. A ce moment c’est la fête pour moi, il se rapproche, je lui supplie de pas crier et de pas me taper. Chose qu’il ne fera pas, préféra m’étrangler tranquillou. Pour eux je suis en tord j’ai osé fumer CHEZ EUX.
Je file dans la chambre d’ami mais V à décider de pas en rester là, il revient, mets des coups de pressions et commence à mettre à A une droite. Ma mère qui dormait dans une autre débarque et me mets deux bonnes claques et me sommes de quitter son logement quand on sera rentré. Tout ça parce qu’on est fumeur. Le problème c’est que je suis en fauteuil électrique, j’ai une tonne de tumeurs bénigne, j’ai eu le cancer d’un os ado.

Résultat mon coeur battait à 100 à l’heure, j’ai pas dormis de la nuit, je suis totalement perdu. J’étais revenu 12 ans en arrière quand mon père tapait ma mère et ses gosses dont moi. Je m’efforce à construire une famille, plus jeune mon père devenant de plus en plus dangereux, je décide de le virer de chez moi pour le futur de A et N (petite sœur), donc je reste  pour épauler ma mère dans leur éducation. Évidement V c’est barré au moment on était au plus mal, il va faire sa vie ailleurs, sans prévenir sa propre famille.

Donc je tenais à remercier la prohibition et les infos qui montre que les fumeurs sont des drogués toxicomanes, incapables de se lever et de réussir leur vie. C’est pas mon cas, ni le cas la toxicomanie! Selon sa propre expérience! je suis entouré de grosse tête en ingénierie informatique, doctorants qui fume, la preuve même qu’on peut fumer et réussir.

Pardon j’ai du me perdre dans mon récit, je voulais poser cet événement inimaginable pour moi, il y a 4 jours.

Je suis totalement perdu, j’hésite à mettre un terme à ma vie



Commentaires
Normalement vue que ta belle sœur déteste autant le shit importé dont elle pensait que tu puait elle aurait dû être soulagée quand vous avez sortie des têtes d'herbe français non?  En tout cas je ne vois pas en quoi ta mère ta belle sœur et ton frère ont le droit de critiquer votre traitement.  Ils savent lire non? Donc quand ils ont fait un recherche en ligne sur le cannabis ils ont vu que c'est un médicament.  À mon avis ils cherchent un prétexte tout simplement à te faire chier.  On a tous le net. Il est impossible donc que quelqu'un peut penser que fumer du cannabis est mauvais pour les douleurs des tumeurs et des effets secondaires d'un cancer.  Il est aussi illogique que quelqu'un qui prend de l'alcool puisse critiquer ton frère A qui fume l'herbe récréative. Une simple recherche "tableau comparatif des dangers des drogues" permet à tout le monde de voir que le cannabis est NETTEMENT moins nocif que l'alcool. Donc ils savent TOUS que le cannabis n'est pas grave (comme savent tout des législateur et tout des flics). Ils savent TOUS que l'alcool que V à servi aux invités est pire que le cannabis. il est impossible en 2019 de penser que l'alcool est moins nocif que le cannabis (ou la cocaïne etc) car on a tous accès à l'Internet.Ils cherchent tout simplement une prétexte à faire chier À et toi. Donc emballé tes affaires, va vivre avec A et laisser ta mère survivre avec moins d'argent.


Votre famille est toxique à part À. Des gens normaux n'etrangle pas leur fratrie pour un joint, ni pour du crack ni d'hero etc. Ils sont violent et il me semble alcoolique. Laissez les dans leur merde. Ils savent TOUS que l'alcool dont ils sont accro est pire que le cannabis que tu fumes. Ils se prennent à toi car gêné par leur propre incapacité à arrêter l'alcool. Il ne faut pas penser pendant un instant que en 2019 quelqu'un peut croire que le cannabis est un mauvais médicament pour les douleurs liés aux tumeur et au cancer. On a tous accès à l'Internet. Donc ils te ment. Ils savent TOUS que ils font davantage de mal avec l'alcool mais comme ils ont du mal à se regarder dans le miroir ils cherchent à faire mal à À et toi.  Dans une famille normale comme la mienne les gens qui disent de ne pas fumer chez eux ne dit rien quand tu fumes sur la voie publique (et non pas chez eux) devant leur maison car tu a respecté leur propriété privée.


Tu as 30 ans..j'ai 40.. mes parents ayant 69 et 70 ans fument tout les deux du cannabis depuis 1967. Plus que la moitié des gens né depuis 1950 ont fumé..donc même ta mère, ta belle sœur et ton frère ont du fumé moment donné. Ils ont tous des amis et collègues  qui fument de l'herbe depuis 10, 30 même 50 ans à qui ils ne disent rien. C'est impossible que ça ne soit pas le cas.


Ne met surtout pas fin à ta vie mon frère ou ma soeur. Tu est handicapé et tu gères mieux ta vie que ton frère, belle sœur, et mère alcoolique. Ils s'en prennent à toi car jaloux car ils voient tous comme tu est tellement plus fort qu'eux. Ils cherchent à te faire du mal soit mentalement soit physiquement.  Parles avec ton frère A .. vous pouvez vivre ensemble vous deux afin de se mettre à l'abri de votre famille toxique.  J'espère que tu trouves du paix dans ta vie rapidement.  Je pose une seule question qui fait taire tous qui me font la morale pour l'herbe.  En quoi le cannabis est aussi grave que l'alcool en tant que drogue récréatif ou comme la morphine en tant qu'antidouleur sur ordonnance?


Merci pour tes réponses! Je tiens à régler un truc: ma mère n’est pas alcoolique mais c’est elle le plus gros problème car elle ne veut entendre mes propos. Pour elle même les médecins sont de mon côté, ce qui rappelle le cas de mon père qui lui était dangereux avec l’alcool, on voulait l’interner pour son bien. Tu as raison sur un point cet événement m’a fait comprendre que OUI ma famille est toxique, ça me fait chier de fou... ils sont debiles et penses comme des moutons


En plus je suis déjà sous traitement morphinique, je suis à 100mg/jour d’oxycodone, stabilisé depuis 5 ans. La bêtise de cette famille me dépasse alors que c’est la mienne, ça mérite une thérapie de famille mais comme on me l’a dit, si la personne est pas prête, elle l’entendra jamais... Cette pensée est due à un lobby ou une prohibition


#7
ismael77
Adhérent PsychoACTIF
29 décembre 2019 à  00:34

réponse42 a écrit

Pour elle le cannabis c’est le démon,

/Quand j'étais ado, on ignorait l'action du cannabis sur la formation du lobe préfrontal entre 12 et 21 ans c"est très important car c'est la finition du cerveau adulte, c'est ce qui nous censure et nous protège de nos propres pulsions et nous fait devenir responsables, mais aussi calculateurs,  et impose la raison, et le savoir dire non, être volontaire.
Le cannabis est donc mauvais lors de l' adolescence.


#8
ismael77
Adhérent PsychoACTIF
29 décembre 2019 à  00:38

réponse42 a écrit

Je suis totalement perdu, j’hésite à mettre un terme à ma vie

ce serait dommage vu que tu as des plaisirs et que tu as des lecteurs!


Hey! Tu as tout à fait raison pour le développement du cerveau à l’adolescence, ce qui est n’est pas mon cas, j’ai commencé à fumer un peu tard, vers 22, j’ai tout simplement commencé quand j’avais une paye stable tout les mois. Ce qui n’ai pas le cas de mon frère il a dû entamer la chose à 16/17 ans malheureusement, mais c’est pas moi qui lui ai donné son premier pétard. Mais du côté parental vue que c’est moi qui est commencé, j’ai poussé mon frère dans le gouffre.
Alors que pas du tout, il m’a fallu environ 2 ans pour réaliser que mon frère fumait.

Du coup on a fait une sorte de pacte: on fume ensemble le soir, ce qui lui a permis d’eviter le deal de rue, une herbe de qualité et la surconsommation. J’ai fait une pause de plus d’un an, quand j’ai commencé l’oxycontin, puis après je me suis une ligne de conduite: je m’autorise un seul pétard le soir de 0,6 à 1g. Mais sa ma mère ne le sais pas et ne le comprendra jamais...

Merci pour votre soutien, je vais un peu mieux, ceci dit je resterait marquer à vie sur cette action si violente. Vous avez raison, ma famille est toxique, je vais essayer de m’en éloigner mais ça me fend le coeur. Heureusement ma seconde famille, mes amis sont et seront toujours là pour moi fume_une_joint


ismael77 a écrit

réponse42 a écrit

Pour elle le cannabis c’est le démon,

/Quand j'étais ado, on ignorait l'action du cannabis sur la formation du lobe préfrontal entre 12 et 21 ans c"est très important car c'est la finition du cerveau adulte, c'est ce qui nous censure et nous protège de nos propres pulsions et nous fait devenir responsables, mais aussi calculateurs,  et impose la raison, et le savoir dire non, être volontaire.
Le cannabis est donc mauvais lors de l' adolescence.

Personnellement j'ai commencé le cannabis à 14 ans et je le fume quotidiennement depuis mes 16 ans.. j'ai actuellement 41 ans et je n'ai pas eu de souci de raison, de savoir dire non (je dis non à l'alcool depuis mes 21 ans par exemple) ni d'être volontiers, calculateur, ou responsable.  Pour vous dire j'ai eu 16/20 comme moyen des mes 4 ans de lycée mais aussi mes 4 ans de licence (fait aux États-Unis) et mes 2 années de master. J'ai toujours un QI de 143. Depuis mes 35 ans je suis propriétaire d'une maison 100m2..2 hectares de bois et 700m2 de jardin dont 600m2 de potager afin de produire de la nourriture de haute qualité pour ma famille. Je suis athlète je fais du VTT depuis 20 ans.  Il me semble que c'est une mythe que le cannabis est nocif pour le cerveau même pour des ados.


#11
ismael77
Adhérent PsychoACTIF
03 janvier 2020 à  20:21
Tant mieux, après je n'ai ni stats ni étude, et c'est dur à mesurer.

On a le même age, et quand on voit le cerveau d'un alcoolo c'est un pruneau, mais n'a pas empêché Gainsbourg et Renaud de créer...

Au moment où l'on (re) découvre le potentiel, énorme, des différents éléments, de la pharmacie cannabis, comme pour les alcaloïdes de l'opium, et l'on sait aussi les effets selon les gens, on mesure l'ignorance due à la répression.

Par contre il y a des drogues à l'effet doux, opium, indica, etc, et addictifs ou pas, c'est l'usage qui est dur, ou maîtrisé.
En gros, il n'y a pas de drogues douces...La dose fait le poison, et l'indication, le soin. Qu'en penses-tu?

Quand je prenais de l'héro, et que je fumais en extra, je ressentais l'effet hyper perturbateur du THC. Ceux qui ne sont pas habitués repartent de chez moi, plus à l'ouest, que la lucide morphine prescrite, et pas cassé comme avec le xéroquel ou des benzos. Donc mon doc me conseille de fumer, cela enlève le craving d'alcool et coke. Donc ça me pose.
Mais pas question de travailler, alors qu'avec l'héro, no problemo!

Par contre les études et la revente de shit, en fumant, c'est pas l'idéal, pour moi, c'est vite devenu les études en hobbie et le deal en boulot, et puis le boulot, tout court, formation manuelle et exigeante, mais à 30 ans. A 20 ans on a pas envie de devenir prof. J'aurais pu, mais non, because I get high lalalalala!
Ca dépend de chacun.

Ciao amigo!



$

Remonter

Psychoactif
Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.


logo Don Soutenez PsychoACTIF

Droit d'auteur : les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0 sauf mention contraire.


Affichage Bureau - A propos de Psychoactif - Politique de confidentialité - CGU - Contact - Propulsé par FluxBB - Flux RSS