Psychoactif
Rester vivant / Les Blogs de PsychoACTIF
 

Rester vivant

Catégorie : Carnet de bord
08 février 2021 à  23:03

Dans ma cage thoracique annihilée mon cœur s'emballe. A ce stade, c'est physique. Une ligne d'héro aiderait sûrement à rendre tout cela supportable, à transformer cet état larvaire dépressif en un état mélancolique plus digne et plus poétique, presque Baudelairien... Mais je m'y refuse, l'héro a le pouvoir de te rendre dégueulasse à voir après une seule ligne. L'héro, ça te fait te gratter compulsivement, ca te rend le visage rouge et bouffi comme un anglais sorti d'un bistrot miteux et je parle pas des cernes à la Enrico Massias. C'est du vécu hein, je ne construis pas mon expérience sur les éructations de la fange hollywoodienne qui produisent des daubes comme Requiem for a dream, pour les puceaux de la vie avides de sensation, passant par la médiation de l'écran bleuté, bien au chaud dans leur canapé Ikea pour assouvir leur pulsions de mort et leur appétit pour le glauque de façon sécurisée.

Ces mêmes gens qui viennent te faire la morale sur une consommation ponctuelle et récréative sont cent fois plus décadents et malsains en réalité. Ils vivent l'horreur par procuration, cherchant le grand frisson avec des séries netflix à sensation,  avec parfois une certaine fascination pour l'infame mais toujours avec distance. Car en plus d'être malsains, ils sont peureux et ne chambouleraient pour rien au monde leur saint-confort.

La religion de la sécurité, corolaire de l'apathie généralisée vient se subordonner à l'ardeur des salutaires instincts qu'on attribue à la fougue de la jeunesse. ''Le culte du vertige, mais le vertige ne se prend que sur les hauteurs'' disait Artaud. C'est quand je vois que les médias apportent la dose d'adrélanine journalière suffisante à la plupart des gens que je constate que non seulement je ne trouverais jamais satisfaction dans le modèle de vie terne à base de  surgelés et d'audiovisuel insipide qu'on propose mais également que cette distance qui me tient éloignée de la multitude demeurera intact, peu importe les années qui défilent.

N'empêche que c'est assez caucasse de me voir critiquer l'aspect larvaire de ces enculés dans mon état actuel. Corps endolori, yeux gonflés, cheveux en bataille digne d'un drag queen atteint d'alopécie sans perruque. Cependant, je constate une amélioration de mon état depuis que j'ai entamé la rédaction de ce billet. La poudre marron ne se frayera pas un chemin dans mes conduits nasaux aujourd'hui. Je resterai vivante, comme dit Houelbecq, à la manière d'un cadavre qu'on galvanise mais vivante. Pour combien de temps, je l'ignore...

/forum/uploads/images/1612/img_20200427_193908.jpg

/forum/uploads/images/1612/img_20191226_083204.jpg

Reputation de ce commentaire
 
Analogies violentes, moi j'adore quel que soit le propos. Psilo
 
Vi, jolies photos, joli texte. Tiens bon! ~MG



Commentaires
Salut, j'aime bien ton écriture !

Ton texte me parle aussi, même si pour moi je ne trouve pas que la came ça me rend plus moche que d'hab...un petit peu plus palote, mais les petites pupilles ça me va mieux que des soucoupes wink

Bref, mais moi non plus je ne consommerai pas aujourd'hui...

En tout cas c'est cool si ton aventure de cette aprem a permis que t'ecrives ce texte smile


Jolie texte et bien écrit smile

J'ai envie de dire qu'il y a toujours un prix à  payer avec les prod, un prix plus ou moins conséquent, comme pour l’alcool par-exemple ça laisse des marques, les lendemains ne sont pas  toujours évident quelque soit la prod mais quelque part sans ça, ça aurait sans doute moins de saveur si tout était facile en consommer des prod.


Tanya a écrit

Ces mêmes gens qui viennent te faire la morale sur une consommation ponctuelle et récréative sont cent fois plus décadents et malsains en réalité. Ils vivent l'horreur par procuration, cherchant le grand frisson avec des séries netflix à sensation,  avec parfois une certaine fascination pour l'infame mais toujours avec distance. Car en plus d'être malsains, ils sont peureux et ne chambouleraient pour rien au monde leur saint-confort.

Mais tellement il y a le syndrome du jeune qui t'insulte d'être cocaïnomane/héroïnomane mais qui n'arrivent même pas à arrêter son addiction à la nicotine.

où combien de fois je le suis fait insulter par des gens qui se vanter de prendre de la drogue sur les réseaux sociaux, parce que c'est "cool" dans une certaine mesure mais qui n'assument jamais une fois confronté à l'horreur du truc. Les gens veulent souvent jouer avec l'esthétique "punk" des drogues dures mais n'assume jamais quand ils sont confrontés au quotidien d'un dépendant, le syndrome requiem for a dream en quelques sortes.

Remonter

Psychoactif
Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.


logo Don Soutenez PsychoACTIF

Droit d'auteur : les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0 sauf mention contraire.


Affichage Bureau - A propos de Psychoactif - Politique de confidentialité - CGU - Contact - Propulsé par FluxBB - Flux RSS