Psychoactif
Revue de presse Cannabis thérapeutique du 6 mai 2021 / Les Blogs de PsychoACTIF

Revue de presse Cannabis thérapeutique du 6 mai 2021

Catégorie : Actualités
07 mai 2021 à  11:17

IACM-Bulletin du 06 Mai 2021



Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à une activité physique accrue, selon 2 études.

Deux études menées au Royaume-Uni et aux États-Unis suggèrent que la consommation de cannabis est positivement associée à l’activité physique et à l’exercice. Selon une étude menée au Cambridge Centre for Sport and Exercise Science de l’Université Anglia Ruskin, au Royaume-Uni, auprès de 15 822 participants (âge moyen : 37,5 ans), la consommation de cannabis était associée à un degré d’activité physique modérément plus élevé. Ils ont conclu que “la consommation de cannabis était associée à des niveaux plus élevés d’activité physique et de temps passé assis. Lors d’une intervention visant à réduire la consommation de cannabis dans les populations américaines, il peut être approprié de promouvoir l’activité physique et de s’assurer que l’activité physique soit maintenue une fois la consommation de cannabis arrêtée.”
Ces résultats sont confirmés par les données du Center for Children and Families de la Florida International University à Miami, aux États-Unis. Les participants à l’étude étaient 387 adolescents âgés de 15 à 18 ans qui ont effectué deux évaluations à 6 mois d’intervalle. Une plus grande activité physique au début de la période de référence était associée à une plus grande fréquence de consommation de cannabis (CU) lors du suivi à 6 mois. Les auteurs ont écrit que “contrairement aux hypothèses, les adolescents déclarant faire plus d’exercice au départ ont également déclaré une fréquence plus élevée de consommation de cannabis dans notre échantillon.”
Pacheco-Colón I, Salamanca MJ, Coxe S, Hawes SW, Gonzalez R. Exercise, Decision-Making, and Cannabis-Related Outcomes among Adolescents. Subst Use Misuse. 2021:1-10.
Smith L, Sherratt F, Barnett Y, Cao C, Tully MA, Koyanagi A, Jacob L, Soysal P, López Sánchez GF, Shin JI, Yang L. Physical activity, sedentary behaviour and cannabis use in 15,822 US adults: cross-sectional analyses from NHANES. Public Health. 2021;193:76-82.

Science/Homme: Les anciens combattants américains préfèrent le cannabis aux opioïdes et aux benzodiazépines.

Selon une enquête menée par des chercheurs du College of Applied Health Sciences de l’Université de l’Illinois à Urbana Champaign, aux États-Unis, auprès de 514 anciens combattants âgés de 60 ans ou plus et de 2 758 non-vétérans, les groupes différaient en ce qui concerne la consommation de cannabis, d’opioïdes et de benzodiazépines. Les deux groupes ont signalé des niveaux semblables de douleur, de qualité de vie, de satisfaction sociale et de qualité du sommeil.
Les anciens combattants étaient plus susceptibles de consommer du cannabis pour des problèmes de santé mentale, tandis qu’ils en consommaient moins pour des problèmes liés à la douleur que les non-vétérans. Les anciens combattants étaient moins susceptibles de consommer des opioïdes et des benzodiazépines que les non-vetérans. Les anciens combattants ont également déclaré que la consommation de cannabis avait des effets positifs sur la douleur, la qualité du sommeil, les problèmes de santé et la qualité de vie. Les auteurs ont conclu que leur travail “fournit des indications aux cliniciens et aux décideurs politiques pour déterminer si le cannabis peut être une option viable pour réduire ou remplacer la consommation d’opioïdes et de benzodiazépines par les anciens combattants plus âgés souffrant de problèmes de santé physique et mentale chroniques.”
Kang H, Hunniecutt J, Quintero Silva L, Kaskie B, Bobitt J. Biopsychosocial factors and health outcomes associated with cannabis, opioids and benzodiazepines use among older veterans. Am J Drug Alcohol Abuse. 2021:1-11.

Science/Homme: De faibles niveaux de THC peuvent augmenter la réduction de la douleur aiguë par l’hydromorphone chez les adultes en bonne santé.

Dans une étude contrôlée par placebo menée auprès de 29 adultes en bonne santé sans antécédents de troubles liés à la consommation de drogues, 2,5 mg de THC ont réduit l’analgésie de 4 mg d’hydromorphone dans plusieurs tests de douleur aiguë et chronique, notamment la douleur thermique, la douleur due à la pression et la crème topique à la capsaïcine à 10 %. Les participants ont reçu soit de l’hydromorphone avec placebo, soit 2,5 mg de THC, 5 mg de THC ou 10 mg de THC. Les médicaments ont été administrés par voie orale.
L’association d’hydromorphone plus 2,5 mg de THC présentait le risque d’abus le plus faible et l’association d’hydromorphone plus 5 mg de THC le plus élevé. L’hydromorphone plus 10 mg de THC a produit un taux élevé d’effets dysphoriques. Seule l’association d’hydromorphone plus 2,5 mg de THC a légèrement amélioré l’analgésie à base d’hydromorphone et l’association d’hydromorphone plus 5 ou 10 mg de THC a augmenté le risque d’abus et d’effets indésirables.
Dunn KE, Bergeria CL, Huhn AS, Speed TJ, Mun CJ, Vandrey R, Campbell CM. Within-subject, double-blinded, randomized, and placebo-controlled evaluation of the combined effects of the cannabinoid dronabinol and the opioid hydromorphone in a human laboratory pain model. Neuropsychopharmacology. 2021 Apr 20. [sous presse].

Science/Animal: Certains terpènes de cannabis renforcent les effets des cannabinoïdes.

Des chercheurs du Département de Pharmacologie du Collège de Médecine de l’Université d’Arizona à Tucson, aux États-Unis, ont rapporté que des études menées sur des souris ont révélé que certains terpènes de cannabis, seuls et en combinaison avec le cannabinoïde synthétique WIN55,212, avaient des effets similaires à ceux du cannabis. Ils “ont constaté que les terpènes alpha-humulène, géraniol, linalol et bêta-pinène produisaient des comportements de tétrade cannabinoïde chez les souris, suggérant une activité cannabimimétique “. Comme le THC, ce cannabinoïde se lie aux récepteurs CB1 et CB2. Des expériences cellulaires ont démontré que ces effets terpéniques étaient médiés en partie par l’activation du récepteur CB1 et en partie par l’activation d’autres cibles.
Les auteurs ont écrit que “leurs résultats suggèrent que ces terpènes de cannabis sont des ligands cannabimimétiques multifonctionnels qui apportent un soutien conceptuel à l’hypothèse de l’effet d’entourage et pourraient être utilisés pour améliorer les propriétés thérapeutiques des cannabinoïdes.”
LaVigne JE, Hecksel R, Keresztes A, Streicher JM. Cannabis sativa terpenes are cannabimimetic and selectively enhance cannabinoid activity. Sci Rep. 2021;11(1):8232..

Science/Homme: Le cannabis peut être utile dans le traitement du prurit selon un rapport de cas.

Des chercheurs du département de dermatologie de la Johns Hopkins University School of Medecine à Baltimore, aux États-Unis, ont signalé un cas d’utilisation réussie de cannabis médical pour traiter un prurit chronique résistant au traitement. Ils ont noté que “le prurit chronique est un symptôme débilitant qui est associé à de nombreuses maladies dermatologiques, neurologiques et systémiques. Il est souvent résistant au traitement et peut entraîner une réduction importante de la qualité de vie.”
Une femme, qui souffrait de prurit depuis 10 ans, a connu une amélioration significative et durable après l’inhalation de cannabis et l’utilisation de teintures de cannabis. Une mesure de la qualité de vie s’est améliorée de 17 à 1 au cours des 20 mois de traitement au cannabis. Elle a pu arrêter tous les autres médicaments, qui n’étaient pas très efficaces. Les auteurs ont conclu que “ce rapport de cas souligne que la marijuana à des fins médicales est un traitement potentiel pour le prurit chronique.”
Roh YS, Sutaria N, Biles NF, Kwatra SG. Treatment of Chronic Pruritus With Medical Marijuana. JAMA Dermatol. 2021 Apr 9. [sous presse].

En bref

États-Unis: La Virginie légalise la consommation de cannabis par les adultes.
Le gouverneur de la Virginie, Ralph Northam, a signé un projet de loi légalisant la simple possession de cannabis, faisant de cet État le premier du sud des États-Unis à autoriser l’usage récréatif de cette drogue, a déclaré le gouverneur. Afin de lutter contre les disparités raciales dans la poursuite des crimes liés au cannabis, l’État a accéléré au 1er juillet son calendrier d’adoption de la loi, au lieu d’attendre jusqu’en 2024.
Reuters du 22 avril 2021
États-Unis: La Chambre fédérale des représentants approuve une législation qui permettrait aux banques de travailler avec les entreprises de cannabis.
Le 19 avril, la Chambre des représentants a approuvé, par un vote de 321 voix contre 101, un projet de loi autorisant les banques à fournir des services aux entreprises du secteur du cannabis dans les États où cette activité est légale. Le projet de loi stipule que les recettes des entreprises légitimes de cannabis ne seront pas considérées comme illégales et demande aux régulateurs fédéraux d’élaborer des règles sur la manière dont ils superviseront ces activités bancaires. Le projet de loi est maintenant renvoyé au Sénat.
Reuters du 20 avril 2021
Afrique/Europe: L’Union EURopéenne autorise une entreprise du Lesotho à exporter du cannabis à des fins médicales.
La start-up du Lesotho MG Health est devenue le premier cultivateur de cannabis africain à obtenir l’autorisation de l’Union EURopéenne d’exporter des fleurs de cannabis à des fins médicales. Le Lesotho a été l’un des pionniers du secteur naissant du cannabis légal en Afrique, qui pourrait représenter plus de 7,1 milliards de dollars US par an d’ici 2023 si de nouvelles lois sont introduites, selon l’African Cannabis Report il y a deux ans.
Reuters du 16 avril 2021
Etats-Unis: Les produits à base de cannabis ne contiennent pas toujours la quantité de THC et de CBD indiquée sur leurs étiquettes.
Les niveaux de THC et de CBD peuvent varier considérablement par rapport à ceux revendiqués par les distributeurs, avertit une nouvelle étude. “Les gens achètent des produits qu’ils pensent être sans THC mais qui, en fait, contiennent une quantité significative de THC”, a déclaré la chercheuse Jodi Gilman, du Centre for Addiction Medecine au Massachusetts General Hospital à Boston. C’est particulièrement problématique lorsque le THC – l’ingrédient responsable du “high” du cannabis – est présent dans la marijuana médicale étiquetée “CBD uniquement”, ont déclaré les auteurs de l’étude dans un communiqué de presse de l’hôpital.
UPI du 14 avril 2021
Etats-Unis: 69% des citoyens pensent que le cannabis devrait être légal aux États-Unis.
Près de 7 Américains sur 10 (69 %) pensent que la consommation du cannabis devrait être légalisée aux États-Unis. Les chiffres parmi les électeurs inscrits sont similaires (70 %), et ils représentent un niveau record de soutien à la légalisation du cannabis depuis que l’Université Quinnipiac a commencé à réaliser des sondages sur cette question en décembre 2012. À cette époque, 51 % des électeurs inscrits y étaient favorables. 1 237 adultes américains ont été sondés à l’échelle nationale en avril 2021.
Quinnipiac University du 15 avril 2021
Suisse: 5000 citoyens seront autorisés à consommer du cannabis.
C’est un test pour observer les avantages et les inconvénients de la légalisation du cannabis récréatif. À partir du 15 mai, et pour une durée maximale de sept ans, 5 000 Suisses de plus de 18 ans pourront consommer légalement du cannabis. Ils devront respecter quelques conditions : être déjà consommateurs, accepter un suivi et limiter leur consommation. Selon cette évolution, ces études permettront d’évaluer et de documenter, dans un cadre scientifique, ses effets sur la santé des usagers et sur les habitudes de consommation.
Newsweed du 7 avril 2021
Science: L’anandamide modifie les propriétés de la membrane des bactéries résistantes aux médicaments.
Des nouvelles recherches montrent que l’endocannabinoïde anandamide modifie les propriétés de la membrane du Staphylococcus aureus (SARM) multirésistant aux médicaments et arrête la division cellulaire.
Biofilm Research Laboratory, Faculté de médecine dentaire, Université hébraïque de Jérusalem, Israël.
Banerjee S, et al. Sci Rep. 2021;11(1):8690.
Science/Homme: La consommation de cannabis est associée à des effets négatifs pendant la grossesse.
Dans une étude portant sur 4,83 millions de mères ayant accouché d’un enfant unique entre 2001 et 2012, un trouble lié à la consommation de cannabis pendant la grossesse a été associé à une augmentation faible mais significative d’un poids inférieur à la naissance, de la naissance prématurée et du décès dans l’année qui suit la naissance.
Herbert Wertheim School of Public Health and Human Longevity Science, Université de Californie San Diego, La Jolla, États-Unis.
Shi Y, et al. Addiction. 2021 Apr 22. [sous presse].
Science/Cellules: L’activation du récepteur CB2 induit des apoptoses dans les cellules cancéreuses du côlon.
Dans une étude avec des cellules d’adénocarcinome colorectal humain, l’activation du récepteur cannabinoïde-2 a induit l’apoptose, une forme de mort cellulaire programmée, dans ces cellules cancéreuses.
Faculté de médecine vétérinaire, Département de pharmacologie et de toxicologie, Université d’Urmia, Iran.
Alenabi A, et al. Mol Cell Biochem. 2021 Apr 22. [sous presse].
Science/Homme: Les facteurs de stress et les problèmes de sommeil prédisent la probabilité de consommation de cannabis chez les adultes noirs.
Dans une étude portant sur 1508 personnes, les facteurs de stress de la vie, tels que les problèmes financiers et les problèmes de sommeil, permettent de prédire la probabilité de consommation de cannabis au cours de la vie chez les adultes noirs ayant eu des contacts avec la justice pénale.
City University of New York, École des sciences de la santé, Département du travail social, États-Unis.
Archibald PC, et al. Ethn Dis. 2021;31(2):187-196.
Science/Animal: Le THC, mais pas le CBD, a des propriétés anxiolytiques.
Dans une étude sur des souris, le THC seul, mais pas le CBD seul, a réduit l’anxiété dans le labyrinthe soi-disant élevé plus, un test standard pour l’anxiété.
Département de pharmacologie et de toxicologie EpLink, Programme de recherche sur l’épilepsie de l’Ontario Brain Institute, Université de Toronto, Canada.
Liu J, et al. Behav Pharmacol. 2021 Apr 19. [sous presse].
Science: Des dérivés du THC pourraient être efficaces contre le nouveau coronavirus.
Des composés structurellement modifiés d’hydroxychloroquine, de remdesivir et de tétrahydrocannabinol ont été efficaces contre la protéase principale du SRAS-CoV-2.
Département de chimie, Université SRM, Delhi-NCR Sonepat, Inde.
Mishra D, et al. J Mol Liq. 2021:116185.
Science/Animal: Le THC pendant la grossesse des rats altère le fonctionnement du cœur.
Dans des études sur des rats, l’administration de THC pendant la grossesse a eu des effets négatifs sur la santé cardiovasculaire après la naissance.
Département de physiologie et de pharmacologie, Université Western, London, Canada.
Lee K, et al. Pediatr Res. 2021 Apr 20. [sous presse].
Science/Cellules: Le CBD peut induire l’odontogenèse et donc être utile en dentisterie.
Dans une étude portant sur des cellules de la pulpe dentaire, le CBD (cannabidiol) a induit l’odontogenèse. Les auteurs ont écrit que le CBD a le potentiel de développer de nouvelles thérapies dans le traitement de la pulpe vitale en dentisterie.
Diplômé en parodontie, École de médecine dentaire, Université de Detroit Mercy, Detroit, États-Unis.
Qi X, et al. J Dent. 2021:103673.
Science/Cellules: Le CBD convertit un facteur de progression du cancer en un suppresseur de tumeur dans les cellules de glioblastome.
Une nouvelle étude montre que le CBD (cannabidiol) peut convertir une protéine, le facteur de transcription NFxB, qui entraîne la progression du cancer dans de nombreux cancers, dont le glioblastome, en un suppresseur de tumeur.
Recherche neurochirurgicale, département de neurochirurgie, hôpital universitaire, LMU Munich, Allemagne.
Volmar MNM, et al. Neuro Oncol. 2021:noab095.
Science/Animal: L’activation du récepteur CB2 réduit la douleur abdominale induite par la colite.
La douleur abdominale est un symptôme clé de la maladie inflammatoire de l’intestin. Une nouvelle étude démontre qu’un cannabinoïde synthétique (olorinab), qui active le récepteur CB2, réduit les douleurs abdominales dues à l’inflammation de l’intestin chez les rongeurs.
Université Flinders, Adélaïde, Australie.
Castro J, et al. Pain. 2021 Apr 13. [sous presse].
Science/Animal: La graine de chanvre peut améliorer les problèmes rénaux dus à l’hypercholestérolémie.
La graine de chanvre a amélioré la santé rénale de rats souffrant d’hypercholestérolémie. Les auteurs ont écrit que le chanvre pourrait avoir “un potentiel thérapeutique contre les néphropathies associées à l’hypercholestérolémie et d’autres effets systémiques.”
Département de biophysique, Université Panjab, Chandigarh, Inde.
Kaur S, et al. Clin Biochem. 2021:S0009-9120(21)00111-9.
Science/Cellules: Le CBD pourrait avoir un effet protecteur dans la maladie de Parkinson.
Le CBD a protégé les cellules nerveuses du dysfonctionnement des mitochondries et a montré d’autres effets bénéfiques. Les auteurs ont noté que “pris ensemble, le cannabidiol agit comme un protecteur dans la MP”.
Département de radiologie, premier hôpital affilié de l’université de médecine de Kunming, Chine.
Kang S, et al. Front Cell Neurosci. 2021;15:654340.
Science/Cellules: Une combinaison de CBD et de dihydroartémisinine peut être bénéfique dans l’inflammation.
Une combinaison de CBD (cannabidiol) et de dihydroartémisinine pourrait être utile dans le traitement de l’inflammation du système nerveux, selon une étude sur les cellules microgliales.
École de chimie et de sciences pharmaceutiques, Université normale du Guangxi, Guilin, Chine.
Wang F, et al. Bioorg Med Chem. 2021;39:116131.
Science/Homme: De nombreux patients atteints de sclérose en plaques en Argentine consomment du cannabis.
Une enquête menée auprès de 281 patients atteints de sclérose en plaques en Argentine montre que 34 % d’entre eux ont consommé du cannabis au cours de l’année écoulée. 31 % étaient des consommateurs quotidiens actuels ou anciens. 42% des utilisateurs ont commencé leur consommation après le diagnostic de la sclérose en plaques.
Unité de neuro-immunologie, département de neuroscience, hôpital Alemán, Buenos Aires, Argentine.
Carnero Contentti E, et al. Mult Scler Relat Disord. 2021;51:102932.
Science/Homme: Le CBD n’est pas efficace dans le traitement de la lombalgie dans un essai contrôlé.
Dans une étude portant sur 100 patients souffrant de lombalgie aiguë, qui ont reçu soit 400 mg de CBD, soit un placebo, en plus des médicaments analgésiques standard des services d’urgence, aucune différence n’a été constatée entre le CBD et le placebo. Les auteurs ont noté que “le CBD n’était pas supérieur au placebo en tant que médicament d’appoint pour soulager la lombalgie aiguë non traumatique”.
Austin Health, Melbourne, Australie.
Bebee B, et al. Med J Aust. 2021 Apr 12. [sous presse].
Science/Animal: La gabatentine atténue le sevrage au THC chez la souris.
Chez les souris dépendantes du THC, le blocage des récepteurs CB1 a précipité le sevrage. Le sevrage était associé à des tremblements des pattes et à des secousses de la tête. Ces symptômes ont été réduits par l’administration de gabapentine.
Département de médecine environnementale, École de médecine et de dentisterie de l’Université de Rochester, Rochester, États-Unis.
Eckard ML, et al. Neuropharmacology. 2021:108554. [sous presse].
Science/Homme: Traitement réussi des crises d’épilepsie par le CBD, le régime cétogène et la stimulation du nerf vagal.
Un enfant de 3 ans souffrant d’une épilepsie multirésistante due à une asphyxie à la naissance a été traité avec succès par une combinaison de régime cétogène, de stimulation du nerf vagal et de cannabidiol oral.
Hôpital universitaire Koc, département de pédiatrie, Istanbul, Turquie.
Coskun Y, et al. Int J Neurosci. 2021:1-5.
Science/Animal: L’activation du récepteur CB2 réduit les lésions de l’ovaire après une réduction de l’apport sanguin.
L’activation du récepteur CB2 par un cannabinoïde synthétique (JWH-133) atténue les lésions après ischémie de l’ovaire chez le rat en raison de ses effets antioxydants et anti-inflammatoires.
Département d’obstétrique et de gynécologie, Faculté de médecine, Université Yozgat Bozok, Turquie.
Onat T, et al. Biotech Histochem. 2021:1-7.
Science/Animal: Le système endocannabinoïde est impliqué dans la croissance osseuse.
La recherche sur des poissons (poisson-zèbre et médaka) montre que le système endocannabinoïde et le système de l’acide rétinoïque influencent la croissance osseuse qui, selon les auteurs, pourrait être utilisé en thérapie.
Metabolic Genetic Diseases Laboratory, Metabolic Research Unit, Deakin University School of Medicine, Geelong, Australie.
Fraher D, et al. Mol Cell Endocrinol. 2021;529:111267.
Science/Homme: Le cannabis peut influencer la perception du goût.
Des recherches menées auprès de 2808 participants démontrent que les consommateurs actuels de cannabis ont un goût amer moins prononcé que les personnes n’ayant jamais consommé de cannabis.
École d’infirmières de l’Université de Pennsylvanie, Département des sciences de la santé biocomportementale, États-Unis.
Chao AM, et al. Chem Senses. 2021:bjab017.
Science/Homme: La consommation de cannabis n’a aucun effet sur la survie après une transplantation du foie.
Dans une étude portant sur 2 690 candidats greffés du foie, 11 % ont déclaré avoir consommé du cannabis au cours des 12 derniers mois. La survie après la transplantation n’était pas influencée par la consommation de cannabis.
Division de gastroentérologie et d’hépatologie, Université du Michigan, États-Unis.
Likhitsup A, et al. Clin Transplant. 2021:e14312.
Science/Animal: L’oléolyéthanolamide pourrait être bénéfique contre la neurodégénérescence du cervelet.
L’endocannabinoïde olelylethanolamide a protégé les cellules nerveuses et des recherches menées sur des souris montrent que cet endocannabinoïde “peut limiter les processus neurodégénératifs cérébelleux sévères.”
Laboratoire de plasticité neuronale et de neuro-réparation, Institut des neurosciences de Castille et Léon (INCyL), Université de Salamanque, Espagne.
Pérez-Martín E, et al. Neurotherapeutics. 2021 Apr 7. [sous presse].
Science/Animal: Le CBD prolonge la durée de vie dans un modèle animal de la maladie d’Alzheimer.
Le CBD (cannabidiol) a empêché la dégradation des cellules nerveuses induite par la bêta-amyloïde, une protéine clé de la maladie d’Alzheimer, chez certains nématodes. Cet effet implique l’activation du récepteur CB1.
Australian Centre for Cannabinoid Clinical and Research Excellence (ACRE), New Lambton Heights, Australie.
Wang Z, et al. FASEB J. 2021;35(5):e21537.

Un coup d’œil sur le passé

Il y a un an

Science/Homme:
L’utilisation de cannabis seul dans la sclérose en plaques peut remplacer plusieurs médicaments
Science/Homme: Effets subjectifs des préparations de CBD après ingestion orale et inhalation dans une étude clinique

Il y a deux ans

IACM:
Points forts de la Conférence du 31 Octobre au 2 Novembre 2019 à Berlin
Science/Homme: Selon une étude large, des extraits de CBD sont efficaces contre les convulsions associées à la sclérose tubéreuse



Remonter

Psychoactif
Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.


logo Don Soutenez PsychoACTIF

Droit d'auteur : les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0 sauf mention contraire.


Affichage Bureau - A propos de Psychoactif - Politique de confidentialité - CGU - Contact - Propulsé par FluxBB - Flux RSS