Psychoactif
600µg (LSD) / Les Blogs de PsychoACTIF

600µg (LSD)

Catégorie : Trip Report
25 mai 2021 à  00:19

12 Mai 2021

On attend l’arrivée de BBB, sachant qu’on allait taper à nouveau puisque c’était notre dernière fois tous ensemble. Il a fait moche toute la journée. BBB arrive et on part aller faire quelques courses. On revient, on se pose, on boit un peu, on prend l’apéro, on se détend. Vers 20h, je propose qu’on prenne du L à nouveau. Cette fois-ci, tout le monde est chaud pour prendre 600µg. On sait ce que 300µg fait, on l’a bien vu, et on savait tous qu’il fallait aller plus loin. On prend chacun nos 600µg et on continue doucement l’apéro.

On sort devant la maison histoire de prendre l’air. Je m’allume une clope, mais je la jette une fois arrivée à la moitié. On décide d’aller au pont et de se balader un petit peu. On arrive au niveau du champ et je commence à sentir la montée. Comme la dernière fois, je dois me poser par terre afin d’être bien et de me reprendre. C’est comme une énorme bouffée d’air qui surgit d’un coup, je me sens ballonné, je me sens faible, comme avant une chute d’hypoglycémie. Une fois posé par terre, je me rends compte que je sue énormément et AAA et BBB remarque que je suis vert. Etrangement, je suis quand même bien sur un certain aspect, je sais juste que ce qui m'arrive maintenant quand je prend une très grosse dose. Je reprends mon souffle et contrôle de mon corps petit à petit. Ce n’est pas aussi intense que la dernière fois, ou peut-être que la dernière fois m’a juste préparé à mieux revivre cela. Je commence à aller mieux, plus rapidement que prévu, je me lève et on décide de descendre vers un autre des champs. On se balade sans trop rien dire. On est tous un peu confus par ce qu’il se passe. BBB commence la montée en même temps que moi, alors que pour AAA, il ne sent pas vraiment grand-chose, il ressent juste du poids sur son dos. Pendant ce temps-là, je ressens des tremblements par-ci par-là, et surtout cette impression de vrombissement en moi, comme un moteur enfoui sous l’eau, comme si je me rapprochais du cœur d’un réacteur. Cette énergie qui se bâtit petit à petit, qui n’a aucun mot pour être décrit correctement à part ce "vroom vroom", qui vient principalement au niveau du cœur.
On est dans le champ, on regarde le paysage, ce qui nous entoure. Le blé est à hauteur de nos hanches, on a l’impression de marcher dans l'océan. J’ai qu’une seule envie, c’est de plonger dedans et de nager. On se retourne et on aperçoit la maison. On l'observe et on commence un peu à revenir à nous j'ai l'impression. On décide alors d’y retourner et de se servir des verres. On est de retour et on se dépêche de prendre nos verres et de quoi boire, on ne veut pas rester à l’intérieur. Le sol est dur, il y a trop de lumière, il fait bon dehors… On est debout, dehors, devant la maison, et on décrit ce qu’il se passe. D’un coup, on ressent cette énergie montée en nous. On aperçoit d’ailleurs au loin le peu de soleil qui montre sa face, juste avant de se coucher. AAA et BBB décident de partir en trombe vers le pont. Je les suis sans hésiter, bien évidemment. On arrive au pont, on ne sait pas quoi faire, on longe alors un des champs, qui mène vers la ville, on fait 100 mètres, en descendant sur un chemin, et d’un coup on arrive au point neutre.

Ce point neutre représente le point de non-retour, le début de tout. Il n’y avait plus de bruit, plus de vent, de froid, plus de chaud, plus de lumière, plus de pénombre. Tout était neutre. Le soleil est couché, laissant encore un peu de lumière traverser le ciel. On a devant nous un spectacle incroyable. Au loin, une étoile montre sa face, mais petit à petit cette étoile devient un avion qui se dirige vers nous, très bas. Et plus l’avion se rapproche, plus il devient énorme et bas. Et d’un coup il change sa trajectoire sur un angle subit, sur la gauche, et on regarde tous ce qu’il se passe sans rien comprendre. Ça sortait totalement de l’ordinaire et le pire c’est qu’on a tous vu la même chose. On se met à rire, et à être en admiration avec tout. Il fait nuit d’un côté, et encore un peu jour de l’autre. Le visage d’AAA est en complète récursion, et le visage de BBB est gribouillé par des filets blancs. Les tracers sont aussi très visibles et présents. J’ai parfois ce goût en bouche, qui fait un peu penser à la piscine, ou cette sensation de sortir d’une baignade. Les nuages dans la nuit sont oranges, et on voit tous la même chose. On est surpris à chaque trip à quel point on voit tous la même chose, et qu’on est tous sur la même longueur d’onde et qu’on a les mêmes effets à chaque fois. On est tout le temps synchro et on se comprend à chaque fois.
On baisse la tête et on remarque la terre du champ. Pour moi, à ce moment, le champ devient infini. On s’assoit tous, et le monde autour change et se transforme. Je serre ma main et je me rends compte que j’ai une bière dans la main. Je l’avais complètement oublié et pourtant j’avais bu dedans pensant que c’était de l’eau. J’en propose et personne n’en veut, tellement tout le monde est bien. Les étoiles sont apparues. On s’allonge tous dans le champ. On admire ce nouveau spectacle qui s’offre à nous. Les étoiles scintillent, font des filaments, dansent. Les diffractions sont aussi bien présentes dans les étoiles. On voit avec une certaines netteté le ciel complet. Un moment, on tourne tous la tête vers la ville, sur la droite, où il reste encore un peu d’orange du jour, et on a cette impression de regarder le ciel comme si c’était le globe, comme si toute les étoiles et l’espace était le reflet sur la visière d’un cosmonaute. On aperçoit des satellites en orbite aussi, bouger très rapidement. On est plus qu’émerveillé par ce que l’on voit, on est scotché au sol. Tout cet épisode dans le champ, dans la zone du neutre, était hors de ce monde. On se lève après un certain temps, je ne pourrais pas dire exactement combien de temps on est resté là, c’est impossible, et on se rend compte que l’environnement change, l’énergie aussi. On décide de retourner à la maison.

On est de retour et on continue à apprécier encore un peu l’extérieur. On joue avec un ballon en mousse. On rit, on joue, on parle, on boit un peu. On est surpris aussi à quel point on voit bien alors qu’il fait nuit. On a l’impression qu’il fait jour. Le bruit des animaux est aussi extrêmement présent. On a l’impression d’être dans la jungle. En rentrant d’ailleurs, on s’est tous mis d’accord que c’est ça un trip, et qu’avant ça, on n’avait jamais trippé, qu’on n’avait encore rien vu. Et on savait qu’il y avait quelque chose d’autre, quelque chose en plus, et c’était ça. Parce que peu importe la dose, que ce soit du 100µg ou du 600µg, le L va toujours nous emmener vers ce centre, c’est juste que plus la dose sera élevée, et plus cet effet de centralité sera accentué. Une fois au pique du centre, c’est comme avoir touché du bout des doigt la mort, d’une façon positive, on renait de ce moment, on revient petit à petit et on recréer notre monde à partir de ce moment. On oublie complètement qui on est, il n'y a pas d'avant.
On se pose à l’intérieur, et on chill, on discute, on rigole. Ça fait du bien de s’assoir. On met une ambiance tamisée, avec les bougies. Tout est bien. Les yeux d’AAA et BBB sont dupliqué en quatre, comme les fois d’avant mais en plus fort et nette que d’habitude, et c’est comme si c’était normal. Les choses continuent de bouger un peu par-ci par-là, dans la maison, sur la table, sur les murs… On décide de mettre de la musique, c’est la première fois depuis le début du trip. On clique sur le premier son qu’à l’air bien, Lose My Mind de Jai Wolf, et on est vraiment impliqué dans l’histoire du clip, c’est impressionnant. On phase aussi sur la miniature, qu’AAA décide de mettre en fond d’écran. On voit son visage changer d’émotion, elle se transforme. On est en admiration complète. C’est alors que j’ai l’idée de les introduire à Sand Spiel, un site où on peut jouer avec les éléments, comme dans un planétarium en quelque sorte. C’est vraiment trippant, et on s’amuse bien dessus. On se pose ensuite dans les transats et on se mets les Pink Floyd, qu’on laisse jouer sur deux albums, Dark Side of the Moon et Wish I Was Here. Je ferme les yeux, et je suis emportés par la musique, mais par mes pensées aussi, ça vient vraiment par vague, comme une boucle logique. Dès que la musique prend le dessus, mes pensées s’arrêtent, et les visuels deviennent plus forts. Après cette petite session musique, on se fume un joint de CBD, et on se remet à chiller. On va dehors pour un court instant. On revient, on mange une banane, on discute, on se repose. Et là, je ne sais plus pourquoi, mais avec AAA on se souvient de la vidéo de Star Trek on Acid. On se la met histoire de voir où ça mène, et on est tout de suite pris dedans, on est hypnotisé par la chose. Je conseille vraiment à tout le monde qui descend de son trip ou qu’a déjà trippé de voir cette vidéo de 42min. Après ça, on décide de se faire à manger, et on voit qu’il est 5h du matin. On se fait une bonne assiette de pâtes, et on se roule un autre joint de CBD, tout en regardant la journée se lever. On n’est pas fatigué, bien au contraire, la journée commence.

Le reste de la journée, ou enfin de la nouvelle journée, continue. AAA regarde les actus crypto monnaie et voit que c’est la catastrophe à cause d’Elon Musk. Du coup, les deux passent en mode traders et c’est vraiment drôle à voir. On se dit pourquoi pas jouer à LoL aussi, je suis très mauvais au jeu, et je joue seulement avec eux depuis très peu, mais je suis partant, j’ai vraiment envie de voir ce que ça donne. Je suis surpris de mon niveau de concentration dessus, pour une fois je me sens à l'aise dessus. La journée continue à montrer ses formes. Le soleil apparait enfin vers midi, et on décide de se faire un bon petit repas vers 14h. Après le repas, on se pose tous dehors sous le soleil, par terre sur l’herbe. On s’endort tous comme des loques. Je me réveille en premier, en sueur. Je me réveille avec cette impression de chuter, et cette sensation de ne pas avoir dormi et d’avoir trop dormi en même temps. La sensation est vraiment étrange. Je me lève et j’ai l’impression qu’à chaque pas, le sol s’effondre. Je me prends un café, je me ressaisis et au bout de 20min, ça va mieux. Et là, les deux se réveillent, et je vois qu’ils subissent la même chose, les mêmes effets. On ne comprend pas, encore une fois, comme ça se fait qu’on soit tellement synchronisé à chaque fois, dans tous les trips qu’on ait faits, on vit exactement les mêmes choses. Après ça, on a juste continué la journée comme telle, et étrangement avant d’aller se coucher, j’étais fatigué, et en même temps j’aurai pu rester debout encore bien longtemps, ça venait vraiment par vague.

Et c’est là où je me rends vraiment compte, encore une fois, que tout vient par vague, l’énergie est une vague, comme je l’ai dit dans mon dernier TR. Les énergies se baladent par vague, comme un océan. Et ces vagues vont s’ouvrir et se fermer, exactement comme des fractales. Tout est récursion, tout est infini, tout est par vague, tout est vrombissement. On renait après une expérience comme ça, on est au centre, tout nous ramène vers ce centre. On oublie complètement qui on est pour revenir à nous même petit à petit. C’est un processus qu’est absolument spectaculaire, hors norme, bizarre et agréable. Tout au long il y avait une vibe bizarre, surtout au début, qu’on avait du mal à savoir ce que c’était. C’était très tangible mais jamais négatif. Tout était fluide, tout avait un sens. Je me souviens quand on était rentré après tout ça, on était tous d’accord sur le fait que si on mourrait là, maintenant, qu’on n’en verrait pas l’inconvénient, tellement on était en osmose. Et on était là, perplexe, sachant que tout ceci existait, qu’on a eu cette expérience, et on savait qu’il fallait faire quelque chose avec cette expérience, qu’on ne pouvait pas tout simplement baisser les bras et se dire que je viens d’avoir la plus belle expérience de ma vie. C’est à nous de rediriger cette énergie et ces informations et cette nouvelle perception au monde.
Voilà pour ce TR un peu long. J’ai zappé des moments bien évidemment, il est impossible de tout retranscrire, mais tout ce que je peux dire c’est que c’était le meilleur trip, pour nous tous. Tout était parfait, tout était incroyable. Et il faut continuer à trouver sa liberté, à être heureux, à être bien, il ne faut rien lâcher.




Commentaires
#1
cependant
animatrice sans remède
25 mai 2021 à  02:07
Salut,

Comment tu connais le dosage de tes buvards ?

Même si je ne suis pas une experte, 600ug ça me semble beaucoup !!!


#2
Meumeuh
~ Animateur PA ~
25 mai 2021 à  03:03
Oui pareil,
Après certains pense acheter des toncars de 300 ,600 mcg , au final après une analyse  il n'y a guère plus de 200... voir 100 / 150mcg

Après certains on une tolérance,  surtout s'ils n'espace pas leur prises.

Faut faire attention , juste pour les lecteurs..qui n'y connaissent pas grand chose.

Le L c'est comme tout , suivant si la personne est naïve ou pas.

Mais Il est quand même conseiller de prendre 1/4 ou la.moitié et attendre les effets , puis redrop attendre de nouveau etc.. car c'est aussi.possible qu'un gars refourgue dans tonc autre chose que du LSD-25..

Amicalement,

MM


Effectivement, on ne connait pas exactement le dosage des buvards et on se base sur la parole du vendeur. On a déjà testé son produit avant, d'une autre feuille, et on a aussi testé chez un autre vendeur, où le dosage était le même, et en terme d'intensité, c'était presque identique. Je suis d'accord sur le fait que c'est une grosse dose, et aujourd'hui je ne sais plus trop qui croire. Je verrai où les prochains trips me mèneront, et je sais que j'oublierai pas de clarifier la différence dans l'intensité et la puissance du dosage. Et oui, je pense que la tolérance à un peu jouer dessus aussi, notre dernière prise datait d'une semaine. Dans tout les cas, que ce soit du 600µg ou non, ce qu'on a eu était le trip le plus puissant qu'on ait tous eu.
Et je suis content que vous ayez soulevé la question, parce qu'avec mon pote AAA, on se pose cette question depuis le début ? Comment savoir exactement la dose d'un buvard ? On avait eu un LSD avec un peu plus dosage plus faible en janvier, qui nous a envoyé très loin, mais on pense que c'est peut-être parce qu'on découvrait la chose aussi.


#4
C.S.
Nouveau membre
25 mai 2021 à  21:00
Dose de cow boy !!mad

J'ai bien apprécié ce TR, très bien écrit, on y ressent cette sensation de vagues déferlantes qui alternent avec des périodes plus calmes.. J'aurai apprécié être des vôtres !
Belle expérience, et surtout bien accompagné pour que tout se passe bien et que chacun en tire le meilleur..

C.S.


Merci pour le feedback, ça fait plaisir! Et ouais, c'est le top quand t'es avec des potes, il y a rien de mieux, on se découvre tellement plus comme ça je trouve.


600 micros, c'est le vortex...
Tu devrai tenter d'en faire analyser, au moins un.
Mais beau TR, bien écrit.
Ca fait toujours plaisir.
Prends soin de toi.

Mon plus gros trip au L a été 425.
Et franchement, ça m'a passer le goût de remettre le couvert.
Pas que le trip ait été désagréable.
Mais le bodyload, jte raconte pas.


Haha merci et ouais je comprends, le premier gros trip intense que j'avais eu aussi m'avait fait dire ça. Mais la pause a pas duré longtemps. Et ouais je compte faire analyser ceux que je prends d'habitude, histoire d'être sûr, et j'ai chopé des nouveaux histoire de voir la différence et je vais les tester dans pas longtemps. Je préciserai dans le prochain TR la différence avec les 600 d'ici.

Remonter

Psychoactif
Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.


logo Don Soutenez PsychoACTIF

Droit d'auteur : les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0 sauf mention contraire.


Affichage Bureau - A propos de Psychoactif - Politique de confidentialité - CGU - Contact - Propulsé par FluxBB - Flux RSS