Viol lors d’un black out avec l’alcool / PsychoACTIF

Viol lors d’un black out avec l’alcool


#1 08 mai 2018 à  14:29

Emanon 
Nouveau membre
Belgique
300
Date d'inscription: 06 May 2018
Messages: 17

Viol lors d’un black out avec l’alcool

Hello à tous,
Voilà, je suis alcoolique depuis deux ans (une bouteille et demie par jour).
Samedi, j'étais dans un état d'ébriété monstrueux.
Mes voisines sortaient dans une boite.
Elles ont demandé à "leur pote" de me ramener chez moi parce que je n'étais plus en état.
L'une d'entre elle a insisté pour qu'il me mette au lit.
J'étais en black out mais j'ai quelque souvenirs.
Il voulait me baiser, je lui ais demandé de mettre une capote.
L'autre souvenir c'est de m'être fait traité de tous les noms : "salope, pute"
Puis plus rien.
J'ai appellé une amie qui bosse en RDR, elle m'a conseillé de vérifier mes poubelles (rien) et mon vagin. Je n'ai aucune trace de sperme, mais une odeur de latex.
J'ai aussi trouvé un tiket de train pour une destination à laquelle je ne me suis jamais rendue.
je n'ai que des flashs, je ne suis sure de rien, mais je me sens terriblement mal.

Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

I smile, and I smile, and I smile. [Lars Von Trier - Melancholia]

Hors ligne

#2 08 mai 2018 à  15:30

ILE 
Méthylée mais brute de décoffrage
France
2000
Date d'inscription: 11 Mar 2018
Messages: 293

Re: Viol lors d’un black out avec l’alcool

Hello,

C'est chaud, j'ose difficilement m'exprimer sur ce sujet de crainte de ne pas trouver les bons mots. Mais je ne peux pas faire comme si je n'avais pas vu ou cela me laissait indifférente, au contraire.

Tu as tout mon soutien en ce moment difficile.

C'est terrible de n'avoir pas de certitude, et qu'il n'y ait aucune preuve, de sorte que tu ne peux pas faire grand chose, il n'y a que "le pote" qui pourrait dire ce qui s'est passé.

Est-ce qu'à ton avis tes voisines pouvaient soupçonner le risque de viol?

ILE

Reputation de ce post
 
Merci

Hors ligne

#3 08 mai 2018 à  15:57

BoilingBlood 
PsychoHead
3300
Date d'inscription: 02 Feb 2013
Messages: 1275

Re: Viol lors d’un black out avec l’alcool

Faut vraiment être le dernier des enculés pour profiter d'une personne qu'on t'a confié pour raccompagner parce qu'elle n'était plus en état (la mettre à l'abris quelque part quand même !)
Tu en as parlé à tes amis?

Hors ligne

#4 08 mai 2018 à  16:03

CoachMigui 
Psycho-yogi
Suisse
2300
Date d'inscription: 23 Sep 2015
Messages: 296
Blogs

Re: Viol lors d’un black out avec l’alcool

Merci à mes Vdd d'avoir transmis les deux réactions que j'ai eu quand j'ai lu ça. Ca m'a pas laissé indifférent mais je ne sais quoi te dire à part courage et rappelle toi que ce n'est pas de ta faute. Et aussi qu'effectivement, le mec s'est comporté comme un gros porc et que tu devrais avoir une conversation avec tes voisines, et si elles voient pas ça d'un oeil bizarre éloigne toi de ces gens parce que c'est pathologique je pense.

Courage ! Et n'hésite pas à aller voir des professionnels je pense, que ce soit pour la consommation d'alcool ou pour l'expérience que tu as vécu. Souvent c'est un premier pas qui aide à débloquer les situations.


En résolvant nos problèmes avec "œil pour œil, dent pour dent", on rend le monde aveugle et on fait exploser le marché de la soupe

Hors ligne

#5 08 mai 2018 à  17:10

groovie
Modérateur
17700
Date d'inscription: 13 Feb 2016
Messages: 5022
Blogs
fb

Re: Viol lors d’un black out avec l’alcool

Salut
Navré pour toi, et soutient ! Une ordure a profité de l'un de tes instants de faiblesses, tu n'as pas été entouré par des personnes bienveillantes c'est pas de chance et malheureusement commun hmm

Tu n'es pas une pute, une salope ou que sais je encore, tu es quelqu'un de très bien et même si tu as un petit soucis avec la bibine sache que ce n'est vraiment pas de ta faute ce qu'il t'es arrivé!

Il faut que tu en parle, avec un psychologue et le plus vite possible. Eviter de culpabiliser, prendre du recul, digérer le traumatisme. Aussi tu devrais éventuellement porter plainte pour viol mais tu as du temps pour ça, je ne connais pas le délais de prescription mais bon tu peux te donner 2 ou 3 mois pour en parler, avertir les témoins. etc.

Il est important d'en parler car peut être que cet être odieux fait ça régulièrement, chaque week end j'entends. Et tu pourrais être la personne qui l'arrête dans sa lancée (que ce soit par l'emprisonnement ou par "autocensure") car il n'a visiblement aucune moralité.

Cdt

Reputation de ce post
 
Je suis d'accord avec le soutien d'urgence et le besoin de parler vite /coach

Analyse de produits psychoactifs aux effets indésirables ou inhabituels et de manière anonyme, gratuite et par courrier.  Contacter l'équipe: modos@psychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

#6 08 mai 2018 à  18:01

Recklinghausen 
Modérateur
France
22800
Lieu: dans ma famille. N'y. Y.
Date d'inscription: 09 Mar 2015
Messages: 5843

Re: Viol lors d’un black out avec l’alcool

Salut,

Au vu de l'état alcoolique dans lequel tu te trouvais, tu ne pouvais pas donner un consentement éclairé pour avoir un rapport sexuel.

De surcroît, ce partenaire n'est pas ton concubin/mari ( non pas que ça supprime le crime mais celà peut s'avérer ne pas en être un dans certains cas ).

C'est donc un viol ( crime ) que tu as subi... Peu importe que tu ais pu donner un consentement oral ou pas .

Tes " copines " ( qui n'en sont peut-être pas, je t'engage à réfléchir ) pourraient également avoir une responsabilité, au vu de la description des faits que tu as écrits.

Je t'engage à contacter un avocat le plus rapidement possible , afin de porter plainte auprès d'un commissariat ( tu as le droit de te faire accompagner par ton conseil ).

Je ne maitrise pas complètement la procédure en cas de viol par soumission chimique et je ne voudrais pas te conseiller des choses qui se révéleraient contraire, ou pire nocive, à la mise en évidence de la vérité.

Ce que je peux affirmer d'après tes écrits, c'est que c'est bien un viol ( le pire crime qui puisse être perpetré ) que tu as subi.

La notion de consentement est extrêmement importante. C'est même le fondement d'une relation sexuelle épanouie, qu'elle soit unique, épisodique ou plus si affinités.

Et je te garantie que tu n'as pas pu donné un consentement éclairé pour avoir un acte sexuel consenti car tu n'étais pas en état de le faire !!!!

Tu es la victime dans cette sordide affaire et tu n'y es pour rien.

Bravo pour avoir eu la réaction de demander à ce qu'il mette un préservatif, manquerait plus choper une cochonneries en plus du viol.

Je t'engage à prendre parallèlement contact avec un(e) psychiatre avec lequel le courant passe car il me semble important de pouvoir mettre des mots sur ce qui s'est passé.

Prends de toi,


Reck.


PS : Ça la parait tellement évident que je n'en avais pas fait notion mais... Tu as le droit de consommer la dose d'alcool que tu choisiras, même si celle-ci est excessive, sans subir des attouchements et pire si affinités de la part des pointeurs et/ou des frustrés du coin !!!

Reputation de ce post
 
Très bon conseils

L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille.

Hors ligne

#7 08 mai 2018 à  18:16

ILE 
Méthylée mais brute de décoffrage
France
2000
Date d'inscription: 11 Mar 2018
Messages: 293

Re: Viol lors d’un black out avec l’alcool

C'est très juste ce que vous dites, Coach, Groovie et Reck.

@Reck, le souci je pense -et j'y suis d'autant plus sensible que je me suis fait jetée hier après une attente assez longue, sans ménagement d'un commissariat par une policière qui refusait mon dépôt de plainte par manque de preuve, sur un sujet qui n'avait rien à voir toutefois - c'est qu'Emanon n'a selon toutes apparences aucun moyen de prouver que le viol a eu lieu (c'est à dire qu'une relation sexuelle a eu lieu). Elle a des souvenirs, mots, flashs, gestes et attitude aussi j'imagine, et après trou noir, et si le degré d'alcoolisation implique qu'il ne pouvait y avoir de consentement éclairé, il va aussi permettre de remettre en cause la validité de ses souvenirs.

C'est pour cela qu'il serait important de trouver des preuves matérielles. Le corps pourrait en avoir conservé des traces s'il ne reste rien d'autre sur place.

Après si c'est une histoire plus glauque avec des voisines complices du "pote", en creusant il peut y avoir moyen de mettre à jour un pattern et d'autres victimes précédentes. Pas forcément simple non plus.

En tout les cas effectivement rechercher une aide psy et réfléchir à ce qui peut être fait, pour ne pas rester victime de l'évènement (ce serait une seconde victoire du violeur).

Hors ligne

#8 09 mai 2018 à  09:04

groovie
Modérateur
17700
Date d'inscription: 13 Feb 2016
Messages: 5022
Blogs
fb

Re: Viol lors d’un black out avec l’alcool

La police ne peut refuser une plainte, il faut connaître ses droits


Analyse de produits psychoactifs aux effets indésirables ou inhabituels et de manière anonyme, gratuite et par courrier.  Contacter l'équipe: modos@psychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

#9 09 mai 2018 à  10:13

CoachMigui 
Psycho-yogi
Suisse
2300
Date d'inscription: 23 Sep 2015
Messages: 296
Blogs

Re: Viol lors d’un black out avec l’alcool

Les connaître et savoir les réclamer également, les droits ça s'obtient et c'est encore une lutte pour que ça s'applique. Et celle là est très dure en effet on a déjà vu à quel point certains policiers ne sont pas motivés à toutes les faire appliquer... On en a déjà parlé mais qu'est-ce qu'on pourrait vraiment faire pour améliorer cette situation précise ? Que faire en cas de refus de plainte, aller dans un autre commissariat ?


En résolvant nos problèmes avec "œil pour œil, dent pour dent", on rend le monde aveugle et on fait exploser le marché de la soupe

Hors ligne

#10 09 mai 2018 à  11:07

ILE 
Méthylée mais brute de décoffrage
France
2000
Date d'inscription: 11 Mar 2018
Messages: 293

Re: Viol lors d’un black out avec l’alcool

Déjà je pense que cela dépend du motif pour lequel on vient porter plainte. Je n'ai pas beaucoup d'expériences mais toutes ont été négatives, et avec le recul c'était la première fois que le policier avait été le plus coopératif.

Après je peux comprendre qu'ils souhaitent que le délit ou le crime soit caractérisé, matérialisé, mais dans certains cas ce peut être difficile d'en apporter immédiatement une preuve qu'ils vont considérer comme tangible, et l'attitude que j'ai déplorée est celle qui consiste à nier l'existence de l'infraction lorsque la preuve leur semble inconvaincante (laissé à la subjectivité de l'interlocuteur) ou le préjudice virtuel et considérer qu'elle est preuve d'autre chose (genre délire, paranoïa, incompétence) au lieu d'orienter la personne et éventuellement lui donner des conseils pour rassembler des preuves. Dans mon cas il s'agit d'intrusion informatique, évidemment les traces faciles ont été effacées (logs, etc.) et moi, réagissant dans l'urgence pour contrer la choses j'en ai effacées d'autres bien avant de me poser la question d'aller porter plainte. Mais je ne renonce pas à aller réunir des preuves irréfutables. S'entendre dire de la part de qqn qui ne connait visiblement pas grand chose en informatique qui ne veut pas écouter tes explications que selon elle ce sont des bugs, parce que les bugs ça arrive, qu'en susbtance tu te fais une représentation délirante de la réalité parce que tu ne peux pas lui mettre sous le nez une adresse IP, qui devient agressif, se moque de toi... Ma conclusion, au-delà de celle que j'avais déjà faite depuis longtemps sur le profil de recrutement dans ces services, c'est que si tu ne peux pas produire un élément de preuve simple et précis la présomption sera que ce que tu rapportes n'existe tout simplement pas, qu'il n'y a donc pas d'infraction, donc tu affabules et bye. Même s'il ne s'agit que d'un raisonnement juridique qui conduit à cette conclusion. Alors certainement j'aurais pu mieux préparer mon passage (quoique j'avais téléphoné avant). Par ailleurs, certainement je connais insuffisamment mes droits. N'empêche que l'état d'esprit c'est de ne pas faire de chiffre.

Maintenant, après lecture sur internet je vois qu'ils sont tenus de recevoir la plainte "qu'il existe ou non au moment du dépôt de la plainte des éléments prouvant l'infraction". Donc Groovie a raison. Donc elle s'est foutue de ma gu... J'y retournerai...

J'espère quand même que depuis les évènements de l'automne dernier (affaire Weinstein) on accueille avec davantage de bienveillance et de délicatesse les femmes qui viennent déposer plainte pour viol. Parce qu'effectivement du coup, le fait qu'il n'y ait pas de preuve n'a aucune importance au moment du dépôt de la plainte.

Hors ligne

#11 09 mai 2018 à  12:35

Emanon 
Nouveau membre
Belgique
300
Date d'inscription: 06 May 2018
Messages: 17

Re: Viol lors d’un black out avec l’alcool

Merci à tous pour vos soutiens et conseils.
Je n'irai pas à la police pour deux raisons, j'ai vécu deux ans avec un manipulateur violent (ce qu'on appelle vulgairement un pervers narcissique, mais cette notions émanant de la psychanalyse, je me refuse à l'utiliser).
Ils m'ont vu couverte de bleus et n'ont rien fait, sinon une copie de mes témoignages qui m'ont valu plus de coups, le mec avait pourtant un casier long comme mon bras.

Là, c'est l'ami /amant de ma voisine, elle trempe dans la mafia, si je porte plainte, je vais avoir de sérieux problèmes. De plus nos filles sont dans la même école, si je porte plainte, ma vie dans le quartier sera insupportable et ma fille risque d'en subir les conséquences.

Je n'ai de plus aucune preuve tangible à proposer.
Les flashs d'une alcoolique en état d'ivresse avancée, ça vaut quoi ?
Je ne suis même plus sure de moi.
Tout est confus.
Je sais qu'il est arrivé quelque chose, mais je ne suis pas en mesure d'en expliquer les détails.

Ce que j'ai c'est l'odeur du latex dans mon vagin et un ticket de train pour un trajet que je n'ai jamais effectué. C'est maigre.


I smile, and I smile, and I smile. [Lars Von Trier - Melancholia]

Hors ligne

#12 09 mai 2018 à  13:04

ILE 
Méthylée mais brute de décoffrage
France
2000
Date d'inscription: 11 Mar 2018
Messages: 293

Re: Viol lors d’un black out avec l’alcool

Je comprends parfaitement ta position  - y compris sur les PN, mais tu peux dire psychopathe wink.
Si c'est pour aller voir la police et qu'elle rajoute à l'humiliation, ou déclenche des représailles de la part du violeur et sa bande, tu n'y gagneras pas. C'est bien que tu fasses ce qui te semble le plus réaliste et efficace compte-tenu du contexte. Personne ne te demande de te comporter en héroïne et de vous mettre ta fille et toi encore plus en danger. 

L'important c'est que tu te protèges pour l'avenir en gardant à l'esprit ce qui s'est passé dans tes relations avec ton voisinage, et si possible, que tu arrives à transformer cette histoire en quelque chose qui te renforce, qu'elle perde le pouvoir de te faire du mal. Ce n'est pas évident, c'est possible, j'espère que tu y arriveras.

En attendant se serait prudent de prendre tes distances avec ta voisine. C'était au minimum une tentative de prendre le contrôle sur toi en profitant de tes faiblesses, de te faire mal, peur, éventuellement te soumettre. Moins ils auront de prise possible sur toi, plus tu seras à l'abri d'autres tentatives d'exploitation.

Hors ligne

#13 09 mai 2018 à  13:33

NMDA 
Nouveau Psycho
France
600
Date d'inscription: 31 Jan 2018
Messages: 57

Re: Viol lors d’un black out avec l’alcool

Tu n'est pas obligé de porté plainte toute suite tu a 20 ans a partir de l'acte pour mené une action en justice mais passé se délai aucun recours a la justice n'est possible c'est ce qu'on appelle communément le temps de prescriptions cepandent le délai et allongé en cas de circonstances aggravante: sur un mineur de moins de 15 ans
sur une personne vulnérable, en raison de son âge, d'une maladie, d'une infirmité ou d'une déficience physique ou psychique ou d'un état de grossesse
par un ascendant légitime, naturel ou adoptif (inceste) ou par tout autre personne ayant autorité sur la victime
par une personne qui abuse de l'autorité que lui confèrent ses fonctions
avec menaces ou usage d'une arme
par plusieurs personnes agissant en qualité d'auteurs ou de complices (viol collectif)
et lorsque l'agression est accompagnée de tortures ou qu'elle a entraîné mutilation, infirmité ou mort.


Perdre tout espoir, c'était cela la liberté. C’est seulement quand on a tout perdu qu’on est libre de faire tout ce qu’on veut

Hors ligne

#14 09 mai 2018 à  14:11

babaji
international freak
Nepal
3800
Lieu: Outta Space
Date d'inscription: 21 Feb 2013
Messages: 959
Blogs

Re: Viol lors d’un black out avec l’alcool

Salut
Vas porter plainte et si tu as des traces physiques tu les fais constater par la police légale
Tu peux bénéficier d aide psychologique
Courage
Amicalement
Babaji


La dope fait mieux passer les moments sans argent que l argent les moments sans dope

Hors ligne

#15 09 mai 2018 à  16:50

Yog-Sothoth 
Cypherpunk
6900
Date d'inscription: 18 Apr 2016
Messages: 687
Blogs

Re: Viol lors d’un black out avec l’alcool

Salut.

Je te conseille également de te rendre au plus vite aux urgences médicales afin de bénéficier d'un traitement post-exposition au VIH. En effet, si tu ne te souviens pas de tout, il faudrait envisager la possibilité que le mec n'ai pas mis de capote, même si tu te souviens lui avoir demandé.

Le TPE doit être commencé au plus tard 48 heures après l'exposition.

Bon courage pour cette épreuve.

Reputation de ce post
 
Bien vu ! - groovie

Il existe ici des tuto détaillé sur le DeepW. Je ne répond pas aux MP de ceux qui ne les ont pas lu.

ECC: C94BCD0576D57A0CA3794151ED410079F18D2ED8
RSA: 0A0279F87BDD585E90653DE8B6E90802FF520AFE

Hors ligne

#16 09 mai 2018 à  18:22

Emanon 
Nouveau membre
Belgique
300
Date d'inscription: 06 May 2018
Messages: 17

Re: Viol lors d’un black out avec l’alcool

J'ai rendez-vous lundi prochain chez mon généraliste pour demander une prise de sang pour toutes les MST.
Pour le reste, j'ai RDV avec mon psychologue le 14/05 et avec mon psychiatre le 19/06

Reputation de ce post
 
BRAVO , c'est super - groovie

I smile, and I smile, and I smile. [Lars Von Trier - Melancholia]

Hors ligne

#17 09 mai 2018 à  18:51

FunkyHunk 
Seigneur des Majuscules
France
3146
Date d'inscription: 28 Sep 2017
Messages: 857
Blogs

Re: Viol lors d’un black out avec l’alcool

jour',

La prise de sang si c'est pour un dépistage ne sert à rien.

Il faut attendre 6 semaines minimum après une action à risques, tout ce qui est plus récent est indetectable.

Reputation de ce post
 
Les delais sont bien d1 mois 1/2. / M.S

Powered by Me®

Hors ligne

#18 10 mai 2018 à  13:59

Zazou2A 
Psycho anim / RDR dreamer
France
7900
Lieu: Bretagne/corse
Date d'inscription: 15 Oct 2015
Messages: 1889
Blogs

Re: Viol lors d’un black out avec l’alcool

Re

Pour les délais pour les tests de sérologie, de souvenir (j’les ai fais y’a pas longtemps )

C’est 6 semaine minimum pour le TROD et 9 à 12 pour le test classique

drogue-peace

Zaz


Dans un monde qui va si mal, ce serait de ne rien prendre que d être malade..

Hors ligne

#19 10 mai 2018 à  14:29

Sufenta
Modérateur
12200
Date d'inscription: 11 Apr 2015
Messages: 4193

Re: Viol lors d’un black out avec l’alcool

Alors oui il faut confirmer à 6 semaine / puis 3 mois et 6 mois.

Mais faire une prise de sang directement après un risque d’exposition ne sert pas à rien car aujourd’hui il y a des marqueurs qui permettent de confirmer rapidement post exposition, bien sûr il faut confirmer après à 3 et 6 mois.

Je te conseil de te rapprocher soit des urgences de ta ville ou d’un service type SMIT (service de maladies infectieuses et tropicales). Tu peux aussi te rendre chez ton généraliste ou dans un caarud qui t’orienterons.

N’attend pas plus c’est fait tôt meilleurs sont les résultats d’un TPE.

Courage à toi, amicalement


SINTES: Analyse de produits :
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

#20 11 mai 2018 à  17:18

Emanon 
Nouveau membre
Belgique
300
Date d'inscription: 06 May 2018
Messages: 17

Re: Viol lors d’un black out avec l’alcool

Quand j'ai été à l'hosto, le lendemain, ils n'ont pas jugé bon de me mettre sous traitement anti VIH.
Aujourd'hui, j'ai mes règles (je ne prends aucun moyen de contraception, les hormones jouent sur ma dépression et je suis allergique au cuivre et à l'argent, j'attends qu'un gynéco accepte de me faire une ligature des trompes). Je pense que ce risque là est (plus ou moins) éliminé.
Pour le reste, j'attends la prises de sang, que je renouvellerai autant de fois qu'il le faut.

J'ai passé l’ascension chez une amie, ça m'a fait du bien de me dépayser.
Chaque fois que je vois ma voisine, j'ai envie de vomir.


I smile, and I smile, and I smile. [Lars Von Trier - Melancholia]

Hors ligne

#21 16 mai 2018 à  01:31

Recklinghausen 
Modérateur
France
22800
Lieu: dans ma famille. N'y. Y.
Date d'inscription: 09 Mar 2015
Messages: 5843

Re: Viol lors d’un black out avec l’alcool

Salut,

Un hypnotiseur pourra peut-être faire ressurgir des souvenirs un peu plus précis ?

De toute façon, comme dit p.us haut, il ne peut y avoir consentement si l'état de la personne la rend dans l'impossibilité de donner explicitement sont consentement.

Pour la police, s'y rendre en compagnie de son avocat règle souvent l'intégralité des soucis qu'il pourrait y avoir, tant au niveau de l'enregistrement de la plainte que des questions qui seront posés à la victime ( supposée car il n'y a pas eu de jugement définitif ).

Je te déconseille de laisser les choses en l'état... Cela risque de laisser des cicatrices à l'âme un peu trop importante pour continuer une vie " comme avant " l'agression.

Quitte à envisager de déménager avant de partir porter plainte, afin d'assurer ta sécurité et celle de ton enfant.

As-tu tentée d'en discuté innocemment avec ta voisine ? En manœuvrant bien, tu pourras sûrement réussir à connaître pas mal de détails, qui pourront te servir à tenter de refaire l'organigramme de la soirée de l'agression.

Il est possible de " faire comme s'il ne s'était rien passé ", cependant cette posture est la plupart du temps préjudiciable à la victime et ne profite qu'au sale pointeur qui, au lieu de raser les murs pendant 15 ans en prison, Restera en liberté.

Attention, il se pourrait également que tu culpabilises si ce pervers venait à s'en prendre à une autre personne et que tu venait à l'apprendre.
Le risque de se sentir coupable de ne pas l'avoir arrêté en prévenant les autorités est ( malheureusement ) présent ( important ? ).

Je t'engage à consulter un avocat et/ou à minima une association à l'écoute des personnes ayant subies des violences sexuelles pour avoir un avis de gens qui " te voudront du bien ". Et de prendre ta décision finale sur le,devenir de cette sordide histoire.

Prends soin de toi ( et de ton enfant ),


Reck.

Reputation de ce post
 
Plus 1 pour le déménagement, ces gens là (voisine comprise) sont dangeureux,

L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille.

Hors ligne

#22 17 mai 2018 à  20:27

groovie
Modérateur
17700
Date d'inscription: 13 Feb 2016
Messages: 5022
Blogs
fb

Re: Viol lors d’un black out avec l’alcool

Réouverture du topic suite à la suppressions de nombreux posts HS (je n'ai pas supprimé les champis multicolores).
Merci de rester sur le sujet du topic, réglez vos différents par MP, ici on est là pour soutenir EMANON.
cordialement


Analyse de produits psychoactifs aux effets indésirables ou inhabituels et de manière anonyme, gratuite et par courrier.  Contacter l'équipe: modos@psychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

#23 29 mai 2018 à  23:43

chloevv 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 29 May 2018
Messages: 3

Re: Viol lors d’un black out avec l’alcool

bonjour,
je suis tombée sur ton message en cherchant sur Internet blackout et abus sexuel car je suis tout récemment majeure et le week end dernier j'ai fait une soirée très arrosée
j'ai souvent des blackout en soirée mais la c'est plus grave: j'ai oublié de 2h a 6h environ et je me suis réveillé dans une tente avec un mec que je connaissais à peine et à moitié nue
mes amis nous ont entendus avoir un rapport mais lui ne semble pas vouloir assumer, jai pourtant trouver une capote usée dans la tente...
le problème est qu'il est encore mineur et qu'il n'était absolument pas bourré, lui
je voudrais savoir ce qui est le mieux a faire

Hors ligne

#24 29 mai 2018 à  23:51

FunkyHunk 
Seigneur des Majuscules
France
3146
Date d'inscription: 28 Sep 2017
Messages: 857
Blogs

Re: Viol lors d’un black out avec l’alcool

Bonsoir,

Tout d'abord navré de lire ton récit sad

Si je te comprends bien, un rapport a eu lieu de façon certaine, et à priori avec le fameux mineur, qui était sobre et dans la tente avec toi ?

Lui affirme que tu étais consentante ou nie carrément avoir eu un rapport avec toi ?
Tu penses ne te souvenir de rien parce que tu étais (très) ivre, ou tu penses que tu aurais pu prendre d'autres produits à ton insu ?

En tout cas, s'il a abusé de toi, mineur ou pas, il faudra assumer. D'autant plus qu'il était sobre...
Il n'y aura pas 36 solutions (dénoncer les faits aux forces de l'ordre...), ça s'appelle un viol (à moins que tu lui ai dit que tu étais d'accord pour avoir un rapport avec lui),


Powered by Me®

Hors ligne

#25 30 mai 2018 à  00:00

chloevv 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 29 May 2018
Messages: 3

Re: Viol lors d’un black out avec l’alcool

merci pour ta reponse
il nie le fait qu'on est eu une relation mais il dit aussi que apparement je n'aurais pas dit non (il se contredit enfait)
le problème c'est que je ne me souviens de rien et je n'étais pas en mesure de prendre une décision adéquate
cependant il y a beaucoup de témoins
il risque quoi si je porte plainte?

Hors ligne

#26 30 mai 2018 à  00:06

FunkyHunk 
Seigneur des Majuscules
France
3146
Date d'inscription: 28 Sep 2017
Messages: 857
Blogs

Re: Viol lors d’un black out avec l’alcool

Tu aurais pu laisser entendre que tu étais ok, mais...

Le fait qu'il dise qu'il n'y a pas eu de rapport et qu'ensuite il dise que tu étais consentante.. en effet, il semble avoir quelque chose à se reprocher.

Ce qu'il risque ? C'est serieux quand même, un abus sexuel. Il faut voir quelles peines sont prévues par la loi, mais je dirai qu'il risque... "gros" ?

Après je ne sais pas comment ça se passe, est-ce qu'on te demandera de prouver la chose ? (à priori, si preservatif, il n'y aura pas de traces ADN)

Je ne peux pas t'en dire plus, mais ce ne sont pas des choses à prendre à la légère et à laisser impunies,


Powered by Me®

Hors ligne

#27 30 mai 2018 à  00:08

chloevv 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 29 May 2018
Messages: 3

Re: Viol lors d’un black out avec l’alcool

je te remercie
je vais voir ce que je peux faire

Hors ligne

#28 30 mai 2018 à  04:33

bento 
Lost Soul
Afghanistan
1412
Lieu: 75
Date d'inscription: 21 Apr 2018
Messages: 251

Re: Viol lors d’un black out avec l’alcool

Bonsoir
Le problème est que les éventuels traumatismes physiques comme les ecchymoses, griffures ou hématomes si ils ne sont pas constatés à l'hôpital dans les 48 72h maximum ça disparaît, c'est la même chose avec l'adn. Tu devrais aller faire constater dans un hôpital si ils peuvent récupérer quelque chose .
Si tu portes plainte l'avocat du mineur mettra immanquablement le doigt sur le fait que c'est ta parole contre la sienne. Comme il a apparemment mis 1 capote le viol sera jamais constate j'espère me tromper mais ça peut être aussi qualifié d'agression séquelle, qui est pénalement moins grave qu'un viol.
Essaye de convaincre d'éventuels témoins de déposer chez les flics en ta faveur. Et l'avocat du mec va faire tout son possible pour te discréditer en disant que tu avais bu et que,immanquablement tu étais consentante, ça va être éprouvant pour toi mais tu devras passer par la.
Et comme chaqun à sa version  (je ne mets aucunement en doute tes dires mais la défense soulignera l'absence de preuves irréfutables et dira que le  bénéficie du doute doit profiter a l'accusé non pas à la victime malheureusement.
Si tu veux que la justice le fasse payer foncé faire constater les traumatismes dont tu dois avoir encore des marques.
Je te souhaite d'obtenir gain de cause,et suis de tout coeur avec toi,et beaucoup d'autres également d'après ce que je vois. Courage et si tu veux nous tenir au courant des suites de cete agression,pour ne pas dire viol
Bye et quand vous sortez entre amis c'est toujours bien d'être ensemble, comme ça lorsque tes amis voient que tu as un peu trop bu ils peuvent rester avec toi pour éviter ce genre de truc,ils peuvent te proteger et veiller à ce qu'il ne t'arrives rien,surtout les mauvaises rencontres comme ça.
A bientôt


Chef du cartel du bâtiment c

Hors ligne

#29 30 mai 2018 à  07:28

Recklinghausen 
Modérateur
France
22800
Lieu: dans ma famille. N'y. Y.
Date d'inscription: 09 Mar 2015
Messages: 5843

Re: Viol lors d’un black out avec l’alcool

Salut,

@chloevv :

Le fait que tu ais bu de l'alcool à outrance jusqu'à ne plus te rappeler d'un moment de la soirée supprime le consentement que tu aurais pu avoir.

La personne qui a fait l'amour avec toi aurait dû s'abstenir.

Pour parler clair, JE pense que dans cette histoire, il va être trés compliqué d'obtenir une condamnation...

Et qu'en poussant au paroxysme, les parents de ce jeune homme pourrait tenter de porter plainte pour détournement de mineur ( suivant l'âge de la personne avec qui tu as eu des relations ).

Cette affaire de mœurs paraît bien compliqué ( vos camarades vous ont entendus faire l'amour, ce qui risque de ressortir, c'est le plaisir que tu as eu, rendant compliqué la notion d'obligation dans la tête des personnes qui rendent la Justice ).

Je te conseille de consulter un avocat avant toute prise de décision.

S'il s'avère qu'il y a matière à porter plainte, ton avocat pourra t'accompagner au commissariat... Et à la médecine légale ( pour les éventuelles constatations ).

Le fait que ton partenaire refuse de reconnaître la relation sexuelle me pose question...

Tu as retrouvé un préservatif usagé... Mais il n'est pas écrit qu'il n'y a eu qu'une seule pénétration...

Dans le doute, je te conseille de te rendre aux maladies infectieuses de l'hôpital le plus proche de ton domicile afin de faire des prélèvements sanguins et vérifier que tu n'as contracté aucune Maladie Sexuellement Transmissible.

Pour la séropositivité, il sera important de refaire un test dans 3 mois et un traitement préventif pourrait être intéressant à mettre en place ( lorsque j'ai chopé des MST étant jeune, ce n'était pas noté sur le front de ma conquête qu'elle avait contracté une cochonnerie à partager ).

Ces protocoles peuvent paraître envahissant mais je t'engage à les faire le plus rapidement possible !!!!

Prends soin de toi,


Reck.


L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille.

Hors ligne

#30 30 mai 2018 à  08:32

babaji
international freak
Nepal
3800
Lieu: Outta Space
Date d'inscription: 21 Feb 2013
Messages: 959
Blogs

Re: Viol lors d’un black out avec l’alcool

Bonjour
tu as 48hrs pour aller a l hopital faire constater les traces éventuelles
Sur la capote il y aura les deux ADN recto verso .....qui prouverait  pas mal de choses
Abuser d une personne pétée est un viol surtout qu il y a témoins (qui auraient pu prendre soin de toi te voyant raide bourrée )
Je suis du même avis que Reck si les parents du mineur sont procéduriers ils peuvent t emmerder pour détournement  de mineur mais tu as plein de témoins qui prouvent que c est lui qui t a agressée
Tu fais constater si t as des traces physiques puis dépôt  de plainte même si ce n est pas pas qualifie de viol il y aura qd même un abus puni par la loi
Munies toi d un avocat pour avpir les meilleurs conseils
Bon courage
Amicalement
Babaji


La dope fait mieux passer les moments sans argent que l argent les moments sans dope

Hors ligne

  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » Alcool
  •  » Viol lors d’un black out avec l’alcool

Écrire une réponse Remonter


Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

Réponses Discussion Vues Dernier message
3
[ Forum ] Effets secondaires - Quasi black out par iodasx
2375 26 mai 2017 à  23:15
par iodasx
34
[ Forum ] Arrêt & Sevrage - Bière sans alcool quand on arrete l'alcool par BENOBAR7  [ 1 2 ]
14211 27 mai 2018 à  19:24
par Dégun
0
[ Forum ] Alcool - Mémento alcool 2010 de l'IRSB par Alain Will
4715 08 septembre 2010 à  12:25
par Alain Will
    [ PsychoWIKI ] Baclofène dans le traitement de la dépendance à  l'alcool
    [ QuizzZ ] Auto-évaluer votre consommation d'alcool 7799 personnes ont déja passé ce quizzz !
    [ QuizzZ ] Evaluer la gravité de votre addiction 31515 personnes ont déja passé ce quizzz !
Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
'
En ce moment sur PsychoACTIF  flux RSS de Psychoactif
[ Psychoactif ]
Quand les usagers inventent leur substitution injectable
Il y a 4jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
[ Psychoactif ]
Rencontre Psychohead Nimes : Coke, Sken, Came et tout ce qu'on s'injec
24 juin 2018Annonce de Equipe de PsychoACTIF
[ Appel à témoignage ]
Quel aiguille(s) utilisez vous, et pourquoi ?
Il y a 4jCommentaire de pierre (22 réponses)
[ Appel à témoignage ]
Votre avis sur les centres de soins (CSAPA) que vous fréquentez
Il y a 2jCommentaire de psychodi (226 réponses)
[ Forum ]
Lexomil - Mon enfer
Il y a 3mnCommentaire de Lea2108 dans [Benzodiazépines...](97 réponses)
[ Forum ]
[Sondage] Suite à l'arret de la codéine sans ordonnance le 12 juil...
Il y a 3mn
15
Commentaire de Exa dans [Codéine et dihydrocod...](97 réponses)
[ Forum ]
Stockage & conservation - Conservation
Il y a 8mnCommentaire de Licky Narson dans [Psilocybe - Champigno...](8 réponses)
[ Forum ]
Descente - Première descente, envie d'en parler
Il y a 17mnNouvelle discussion de Milmoul dans [MDMA/Ecstasy...](0 réponse)
[ Forum ]
Comment avez vous choisi vos pseudos ?
Il y a 26mn
5
Commentaire de leodric dans [Utilisation du site P...](202 réponses)
[ Forum ]
Extraction - Question sur l'extraction de la DMT
Il y a 29mnCommentaire de SillyCone dans [Ayahuasca et DMT...](13 réponses)
[ Forum ]
Première fois - Le blister dédouane-t-il des tests colorimétriques et au fentanyl?
Il y a 31mnNouvelle discussion de Morning Glory dans [Morphine (Skenan, Mos...](0 réponse)
[ Forum ]
Arrêt & Sevrage - ARRET DU CANNABIS confessions
Il y a 59mn
17
Commentaire de romish dans [Cannabis...](54 réponses)
[ Blog ]
Zazou & Sufenta get high on Corsica
Il y a 1hCommentaire de Sufenta dans le blog de Zazou2A (14 commentaires)
[ Blog ]
Aspect noid
Il y a 4hNouveau blog de leodric dans [Research Chemicals]
[ Blog ]
Pour toi
Il y a 5hCommentaire de sud 2 france dans le blog de Luci0le (6 commentaires)
 
 [ QuizzZ ]
La filtration lors de la préparation de l'injection intraveineuse
Dernier quizzZ à 17:54
  [ PsychoWIKI ]
LSD, effets, risques, témoignages
  [ Topic epinglé ]
Politique de confidentialité
[ Nouveaux membres ]
angenoir75, jason13thh, Siska, Tête de crêpe, TonyEtCha, kahena, Latentek, masakwaaa?!, Le jardin de Bambi nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
SONDAGE
Connaissez vous le terme de "réduction des risques" liés à l'usage de drogues ?
 

Résultats | Archives
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 "Booster" les produits récréatifs avec des nootropics, mes retours
par L'Apoticaire, le 14 Jul 2018
J'voudrais re-donner mon avis et un peu continuer à raconter mon expérience avec les nootropics depuis novembre 2017, date à laquelle j'ai postée le premier post de ce thread. Alors ça va être assez long je sens, j'ai beaucoup usé des nootropics au quotidien depuis novembre, quasiment pas un...[Lire la suite]
 Ma premiere injection
par azertyuiop98765, le 17 Jul 2018
Hello les psychos ! Alors comme promis je viens faire mon TR de samedi soir ou je n’ai finalement pas trop abusé... La peur de la surdose de la nuit de jeudi à vendredi m’a quand même refroidi ! La soirée a commencé samedi soir vers 18h avec un bon petit apéro (perso je bois que de la bi...[Lire la suite]
 Voyage dans les tréfonds de mon esprit
par Ailes Laisse Dés, le 04 Mar 2018
Les autres morceaux choisis
Les dernières notations

Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre) dans [forum] "Booster" les produits récréatifs avec des nootropics, mes retours
(Il y a 5h)
Très intéressant, je connaissais que vaguement le sujet.. thread classe, GG /MT dans [forum] "Booster" les produits récréatifs avec des nootropics, mes retours
(Il y a 6h)
Une lecture très intéressante sur un sujet peu documenté, merci /Agartha dans [forum] "Booster" les produits récréatifs avec des nootropics, mes retours
(Il y a 9h)
Tout le tread est super intéressant, original et instructif /MG dans [forum] "Booster" les produits récréatifs avec des nootropics, mes retours
(Il y a 15h)
Merci pour le Tr ~MG dans [forum] Ma première fois sous LSD
(Il y a 18h)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr


Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.



Licence Creative CommonsDroit d'auteur : Les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0