Etude : vaporiser du cannabis produit des effets plus forts / PsychoACTIF

Etude : vaporiser du cannabis produit des effets plus forts

Publié par ,
586 vues, 15 réponses
filousky 
Modérateur
France
10600
Lieu: Là-bas, là-bas dans la forêt
Date d'inscription: 14 Dec 2008
Messages: 8382
Blogs
/forum/uploads/images/1544/effets-vaporisation-cannabis-750x410.jpg


Une étude en double aveugle conduite de juin 2016 à janvier 2017 au centre de Recherche en Pharmacologie comportementale de l’Université de Médecine de Johns Hopkins à Baltimore a administré aux participants des doses de 0mg (placebo), 10mg et 25mg de cannabis vaporisé (via un Volcano de chez Storz and Bickel) et fumé pour étudier les différences d’effets entre les deux modes d’administration et en fonction du dosage. Elle a conclu à une différence d’effets significative entre la prise de cannabis vaporisé et la prise de cannabis fumé.

L’étude a évalué les effets du cannabis en termes subjectifs et en réalisant des tests de performances cognitives et psychomotrices. Elle a également surveillé les signes vitaux cardiovasculaires et la concentration de THC dans le sang. L’échantillon observé se composait de 17 adultes en bonne santé, 9 hommes et 8 femmes, n’étant pas des consommateurs réguliers de cannabis et n’ayant pas consommé de cannabis dans les 30 jours précédant les tests.

Les résultats de l’étude

La prise de cannabis a eu des résultats significativement différents selon qu’il soit fumé ou vapoté. Cela peut être du notamment au fait que la combustion détruit une partie des cannabinoïdes. A hauteur de 10mg et sur une échelle de 1 à 100 les effets du cannabis ont été estimés à 46 par fumée et à 69 par vapotage. Cependant, les effets cognitifs restent modérés dans les deux cas. Avec la dose de 25 mg, la différence est réduite avec 66 par voie fumée et 78 par voie vaporisée mais la réduction des capacités cognitives et psychomotrices est plus visible, la performance étant moindre comparée aux gens à qui a été administré un placebo.

Le prise de cannabis vaporisé a résulté en des altérations subjectives accrues et un taux de concentration de THC dans le sang plus important qu’avec le cannabis fumé (14,4 ng/ml, 10,2ng/ml). Additionnellement, l’étude observe que la concentration de THC dans le sang et l’activité cardiaque atteignent un pic 30 minutes après la prise et retournent à la normale environ 3 à 4 heures après la prise. En revanche, les altérations subjectives, cognitives et psychomotrices persistent jusqu’à 6 heures après la prise.

L’étude note que la dose maximale de l’étude, 25 mg de THC (0,187g de weed à 13,4% de THC), est significativement plus faible que la dose et la concentration de THC classique que l’on peut trouver dans les joints pré-roulés en magasin aux États-Unis. Dans les dispensaires, il est commun de trouver des joints contenant 1 gramme de cannabis avec une concentration de THC de plus de 18%. L’accès de plus en plus facile au cannabis sur les marchés médicaux et récréatifs pose un certain nombre de questions que n’a pas adressées jusqu’ici la recherche. La découverte de cette différence entre le cannabis vaporisé et le cannabis fumé chez les adultes n’ayant pas un usage régulier du cannabis pourra informer le choix des professionnels de santé dans l’orientation de leurs patients ou encore certaines politiques et régulations en matière de cannabis. Ces résultats peuvent également servir à améliorer les procédures de détection des intoxications sévères au cannabis.

Source : newsweed.fr

Note : cette étude a été faite à Baltimore, lieu où le mélange tabac - cannabis est considéré comme un "crime". Donc, dans cette étude, à priori, il n' y avait pas de problème de la dépendance à la nicotine qui fait douter certains usagers de l'efficacité de la vaporisation chez nous en France.

Dernière modification par filousky (06 décembre 2018 à  11:05)

Reputation de ce post
 
Génial ! Pierre

Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
5300
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 4786
La même info avec un traitement différent :

Fumer des joints en vapotant n’est pas moins néfaste pour la santé que s’il est inhalé de manière classique : c’est ce qu’avancent des chercheurs de Johns Hopkins Medicine. Dans leurs nouveaux travaux, publiés le 30 novembre dans JAMA Network Open, ils remettent ainsi en cause l’idée que le vapotage est plus sûr lorsqu’on souhaite consommer du cannabis.

source allodocteur allo quoi ?


Just say no prohibition !

Hors ligne


Morning Glory 
Adhérent PsychoACTIF
5600
Lieu: AuRA
Date d'inscription: 10 Oct 2017
Messages: 332
Blogs
Filousky: Normal, il y a forcément moins de perte qu'avec une combustion. Mais c'est effectivement cool qu'une étude le démontre empiriquement!

MisterNo, comment c'est possible de tels résultats? Tu as le lien vers la source? Je croyais que le vapo limitait considérablement les sources d'éléments cancérigènes par rapport à la fumée. C'est effectivement bizarre comme article. Ou alors, c'est vrai avec le shit mais pas la beuh?...

Hors ligne


Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
12431
Date d'inscription: 19 Sep 2015
Messages: 3907

Mister No a écrit

ils remettent ainsi en cause l’idée que le vapotage est plus sûr lorsqu’on souhaite consommer du cannabis.

A mon avis, tout dépend comment on veut comprendre: "plus sûr" big_smile
Du côté d'un prohibitionniste convaincu que le cannabis est une drogue dangereuse et diabolique demon1 , le fait d'être "plus défoncé" suffit à condamner d'avance le procédé indépendamment de toute autre considération...

Autour de moi, j'ai vu une majorité d'usagers testant la vaporisation pour la 1ere fois (alors que ce sont de gros fumeurs de bédos) surpris par la puissance d'une vaporisation...Et parmi eux, pas mal de non fumeurs de clope seule...


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
5300
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 4786
Oups, j'ai occulté le lien, mon inconscient ne voulait pas le publier.

https://www.pourquoidocteur.fr/Articles … e-toxicite

Allez, un autre morceau choisi :

Contrairement au tabac à fumer, le vapotage de cannabis augmenterait le taux d’anxiété à court terme, la paranoïa, ainsi que les déficits de mémoire et d’attention.

Ils traitent l'information d'une drôle de manière tout d même, semant la confusion dans le grandes lignes.
A la limite, il vaudrait mieux fumer avec du tabac pour être moins parano, anxieux...
Il suffit simplement de diminuer la dose de cannabis pour les habitués du pétard.
Non, là ils proclament que la vaporisation augmente les effets secondaires.
C'est de la pure désinformation, rien d'étonnant pour un site à la botte de l'industrie pharma.

Dernière modification par Mister No (06 décembre 2018 à  14:50)


Just say no prohibition !

Hors ligne


Drim 
Psycho junior
France
4000
Lieu: Rhône
Date d'inscription: 27 Apr 2018
Messages: 369
Blogs
Salut,

@Moring
"Nefaste pour la santé" : ils parlent des effets psychotropes du cannabis pas des effets de la combustion (CO et goudrons) face à la vaporisation.
Il faut différencier les effets recherché des effets toxicologiques... Cette étude ne porte que sur les effets psychotrope ce n'est pas une etude toxicologique.

Des amalgames et de la désinformation, par simple manque de compréhension.

Dernière modification par Drim (06 décembre 2018 à  14:53)


On a l'âge de nos actes et la sagesse de leurs conséquences.

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
5300
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 4786

Des amalgames et de la désinformation, par simple manque de compréhension.

Donc, ils sont soit incompétents, soit cons.
Troisième hypothèse : ils sont brillants pour jouer de la désinformation ainsi...

Cette étude ne porte que sur les effets psychotrope ce n'est pas une etude toxicologique

C'est aussi une étude toxicologique, concentrations sanguines à l'appui.

ils remettent ainsi en cause l’idée que le vapotage est plus sûr lorsqu’on souhaite consommer du cannabis.

Assertion journalistique purement politique.
Le vapotage est présenté sous un jour défavorable simplement pasque la dose à utiliser doit être diminuée par rapport à celle d'un joint.
Limite si la combustion n'est pas présenté sous un jour favorable dans l'article.

Dernière modification par Mister No (06 décembre 2018 à  15:18)


Just say no prohibition !

Hors ligne


Rick 
Adhérent PsychoACTIF
5000
Date d'inscription: 18 Sep 2018
Messages: 496
Blogs
On mélange les torchons et les serviettes.

Il y a un moment il faut avoir un discours logique.
Opposé la combustion et les symptomes psy , faire la synthèse des deux et choisir le cancer. Je roule de rire

La prise de cannabis a eu des résultats significativement différents selon qu’il soit fumé ou vapoté.

Le vapo c'est l'arme du prolo ultime :
tu va moins au dealer, au docteur, que des économies... étrangement et malheureusement ça fume encore beaucoup... la majorité des usagers se font pigeonner en somme ils avaient le goudron et ils ont les plumes en bonus.

quand on prend le principe du joint étape par étape; c'est de la matière végétale qui est brulé à très haute température (braise) puis qui tombe par terre. C'est à la fois toxique et du gâchis.

Dernière modification par Rick (06 décembre 2018 à  15:28)

Hors ligne


Core a Corps
Canari jaune de 500 kilos
1700
Date d'inscription: 10 Apr 2018
Messages: 106
Blogs
Déjà quand on lit des propos d'une imprécision totale comme "Fumer des joints en vapotant"... Ou encore des comparaisons comme "Contrairement au tabac à fumer, le vapotage de cannabis augmenterait le taux d’anxiété..." (contrairement au tabac ?? comment ça ?? pourquoi on compare une substance à un mode d'inhalation ? soit on compare deux substances, soit on compare deux modes de consommation...)

Être seule avec le livre non encore écrit, c'est être encore dans le premier sommeil de l'humanité.

Ecrire - Marguerite Duras

Hors ligne


filousky 
Modérateur
France
10600
Lieu: Là-bas, là-bas dans la forêt
Date d'inscription: 14 Dec 2008
Messages: 8382
Blogs
j'ai lu les trois versions qui présentent les résultats de cette étude. Celle de Newsweed est la plus neutre, pas la plus complète, donnant quand même ce rapport de chiffres en termes de nanogrammes par ml de sang.

Ensuite, il y a la version d' "allo docteur" , citée par Mister no,  qui profite de la diffusion des résultats de cette étude pour s'attaquer à la vaporisation en la présentant sous un angle dangereux par rapport à la simple combustion. Une horreur que cet article.

Et puis il y a la version que j'ai publié sur Principes Actifs  :

Les scientifiques découvrent une différence importante entre fumer et vaporiser. Que représente les effets aigus du cannabis fumé et vaporisé qui est issue de blog-cannabis.com et qui en déduit : "La vaporisation s’avère donc être un moyen plus efficace d’administration du THC dans le sang mais il a également changé l’expérience des participants de l’étude quant à la dose de THC. "

Voilà comment la même information au départ peut donner des manipulations différentes des opinions. Pas facile de faire le tri

Fil

Dernière modification par filousky (06 décembre 2018 à  16:52)


Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne


psychodi 
psychocannabinologistologue
France
1811
Date d'inscription: 24 Jul 2013
Messages: 551
Blogs
pfoulala, le débat qui fait mal au crâne !

c'est sûr que du côté des vendeurs de weed, la combustion est BEAUCOUP plus rentable comme le souligne Mister No...il faut utiliser plus de matière première et donc en racheter +

du côté des consommateurs...bin ça dépend des goûts et des couleurs j'dirais !
mais sur le plan purement pneumologique, il semble plus RdR de vaporiser

j'adore le "taux d'anxiété" comme valeur scientifique...c'est pas très subjectif, ça, "l'anxiété" ? comme "l'angoisse" ? et ça se mesure, ça ? objectivement ? pfff

prétendre mesurer des effets psychotropes (donc trèèèès subjectifs) dans une étude, donc un cadre bien particulier...je trouve ça un peu tordu...parce que l'effet d'un psychotrope dépend aussi du CONTEXTE dans lequel il est consommé...parler des effets que nous ferait un spliff ou une séance vapo à un scientifique qui est là pour ça, sans tenir compte du biais de désirabilité sociale des participants, de la relation qui s'établit entre participants et scientifiques (qui ont eux aussi des représentations sur l'effet présupposé)...tout ça me fait dire qu'il s'agit une fois de plus, comme vous en attestez, d'une continuité dans le grand lavage de cerveau généralisé sur une substance présente depuis des millénaires...

"on n'est pas sorti d'la berge" comme dirait l'autre

on n'est jamais jamais assez fort pour ce calcul (contrepèterie)

Hors ligne


filousky 
Modérateur
France
10600
Lieu: Là-bas, là-bas dans la forêt
Date d'inscription: 14 Dec 2008
Messages: 8382
Blogs
Je trouve que tout l'intérêt de cette étude réside dans ces chiffres :

Chez les fumeurs, les taux de THC dans le sang ont atteint un sommet d’environ 3,8 nanogrammes par millilitre de sang lorsqu’ils ont reçu 10 milligrammes de THC.
Les vaporisateurs, par contre, se sont retrouvés avec beaucoup plus de THC dans leur corps, atteignant 7,5 nanogrammes par millilitre de sang.

Cette tendance s’est répétée lorsque les participants ont reçu des doses plus élevées : les vaporisateurs avaient 14,4 nanogrammes de THC par millilitre de sang, et les fumeurs seulement 10,2.

Hors ces chiffres, le reste est très sujet à interprétation.
Reputation de ce post
 
Bon résumé , en gros vaporiser permet de remplir notre sang de 2x+ de THC [rick]

Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne


Morning Glory 
Adhérent PsychoACTIF
5600
Lieu: AuRA
Date d'inscription: 10 Oct 2017
Messages: 332
Blogs
D'accord, je crois qu'on est tous d'accord pour dire que pourquoidocteur.fr sont des fumistes *prend des notes*

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
5300
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 4786

filousky a écrit

Je trouve que tout l'intérêt de cette étude réside dans ces chiffres :

Chez les fumeurs, les taux de THC dans le sang ont atteint un sommet d’environ 3,8 nanogrammes par millilitre de sang lorsqu’ils ont reçu 10 milligrammes de THC.
Les vaporisateurs, par contre, se sont retrouvés avec beaucoup plus de THC dans leur corps, atteignant 7,5 nanogrammes par millilitre de sang.

Cette tendance s’est répétée lorsque les participants ont reçu des doses plus élevées : les vaporisateurs avaient 14,4 nanogrammes de THC par millilitre de sang, et les fumeurs seulement 10,2.

Hors ces chiffres, le reste est très sujet à interprétation.

Entièrement d'accord !
D'un point de vue pratique, nous savions déjà depuis longtemps qu'il fallait diviser environ par 2 la dose d'un joint pour obtenir les mêmes concentration en cannabinoides en vaporisant.
En revanche, même si cette étude n'a été conduite que sur très peu de cas et que les biais sont plus importants pour évaluer les "réactions de malaise", il est intéressant de noter que la quantité de cannabinoides plus importante dans le sang peut augmenter significativement les sensations désagréables.
On s'en doutait en même temps. rasta

D'accord, je crois qu'on est tous d'accord pour dire que pourquoidocteur.fr sont des fumistes *prend des notes*

A mon avis, ils remplissent leur rôle de lobbying sans que je puisse les taxer de fumistes...
Cela demande beaucoup d'efforts pour tenter de travestir la réalité des résultats de cette étude.
On peut même supposer que de nos jours, ces pression lobbyistes palpables émanent d'entreprises de canna pharma persuadées d'avoir trouvé mieux que la vaporisation et ou cherchant un traitement de substitution sublingual.
Pour en revenir à cette étude, on ne nous dit pas tout peut-être pas tout dans les conflits d'intérêts possibles.

Conflict of Interest Disclosures: Dr Vandrey reported receiving personal fees and has served as a consultant or received honoraria from Zynerba Pharmaceuticals, Insys Therapeutics, Battelle Memorial Institute, and Canopy Health Innovations Inc outside the submitted work. Drs Vandrey and Spindle reported receiving grants from the Substance Abuse and Mental Health Services Administration (SAMHSA) during the conduct of the study. Dr Cone reported serving as a consultant for ConeChem Research, LLC and RTI during the conduct of the study. Dr Schlienz reported grants from the National Institute on Drug Abuse outside the submitted work. Dr Mitchell reported grants from SAMHSA during the conduct of the study. Dr Hayes reported receiving funding from the Department of Health and Human Services, SAMHSA, National Laboratory Certification Program, and RTI International during the conduct of the study. No other disclosures were reported.

Funding/Support: This study was funded by the Substance Abuse and Mental Health Services Administration.

Role of the Funder/Sponsor: The funder provided technical assistance on the design and conduct of the study; analysis and interpretation of the data; preparation, review, and approval of the manuscript; and decision to submit the manuscript for publication. The funders had no role in the collection or management of the study data.

Dr Vendrey sa mère pour nous rendre abstinent ? demon1

Background

Dr. Vandrey's research focuses primarily on the behavioral pharmacology of cannabis (marijuana) and includes controlled laboratory studies with adult research volunteers, clinical trials, web-based survey research, and natural history studies with patient populations using cannabis/cannabinoids for therapeutic purposes. He has also been engaged in research on nicotine and tobacco regulatory science and treatment. He has published over 60 peer reviewed journal articles and 10 book chapters. Dr. Vandrey aspires to conduct objective research that addresses critical questions related to regulation and policy. His work helped characterize the cannabis withdrawal syndrome, has provided novel data about the comparative pharmacokinetics and corresponding pharmacodynamics of cannabinoids across routes of administration, explored medications that are potential adjuncts to behavior therapy in the treatment of cannabis use disorder, examined the effects of cannabis on sleep, and evaluated both the risks and benefits of medicinal use of cannabis/cannabinoids for various health conditions.

Je trouve la conclusion et l'extrapolation des résultats un peu étrange, en particulier l'utilité de cette étude pour la RDR qui a été éludée pour ne repérer que des effets secondaires de la vaporisation.

Dernière modification par Mister No (07 décembre 2018 à  09:09)


Just say no prohibition !

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
5300
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 4786
Bref, dans un contexte politique, certains pourront utiliser les résultats de cette étude en prétendant que fumer le cannabis provoque moins de réactions psychotiques et diaboliser la vaporisation et certains dispositifs ont même reçu des agréments médicaux.
Ce qui bien entendu relève de la pure manipulation et contribue à la programmation socio-économique.
Bien entendu ce type de conclusion se balaie d'un battement d'aile de mouche, mais en attendant, l'orientation de tels articles contribue à encore manipuler l'opinion publique et discréditer la réduction des risques d'une certaine manière.
Les industriels du cannabis à visée thérapeutique dans le sens produit de substitution à la conso de cannabis ont grand intérêt à tenter de discréditer la vaporisation et la réduction des risques.
Comme pour la méthadone ou les opi qui ne s'injectent pas, ils ne développeront pas des cultivars de substitution qui pourraient aussi donner du plaisir avec le gout de la vaporisation.
A mon avis, le débat sUr les produits de substitution au cannabis est en train de s'ouvrir, avec les même écueils que les TSO. (roa et plaisir de l'alchimie bridée par le cbd ou un synthétique)

Dernière modification par Mister No (07 décembre 2018 à  10:38)


Just say no prohibition !

Hors ligne


Zeph 
Nouveau Psycho
Canada
000
Date d'inscription: 27 Apr 2018
Messages: 51
Mais pourquoi ils cherchent tant à diaboliser la vaporisation?  Ça leur rapporterait tant?

Hors ligne


  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » Cannabis
  •  » Etude : vaporiser du cannabis produit des effets plus forts

Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Vaporiser - Vaporiser du cannabis sec
par Fayafaya, dernier post 02 janvier 2018 à  16:01 par filousky
  6
[ Forum ] Vaporiser - Comment vaporiser au mieux le cannabis ?
par Astral Ergo Six, dernier post 21 août 2016 à  13:37 par Astral Ergo Six
  2
[ Forum ] Etude - Cannabis et baisse de QI = une étude qui disculpe le cannabis
par prescripteur, dernier post 10 juin 2017 à  23:03 par Dissociaman
  2
  [ PsychoWIKI ] Les vaporisateurs de cannabis
  [ PsychoWIKI ] Comment réduire les problèmes respiratoires liés au cannabis
  [ QuizzZ ] Evaluer votre dépendance au cannabis
26343 personnes ont déja passé ce quizzz !
  [ QuizzZ ] Evaluer la gravité de votre addiction
37437 personnes ont déja passé ce quizzz !
    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Global Drug Survey 2019
    16 novembre 2018Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Réduction des risques à distance, stop aux inégalité de santé
    06 novembre 2018Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Rassemblement de témoignages,conseils et guides sur le SET AND SETTING
    Il y a 2jCommentaire de Faust08 (14 réponses)
     Appel à témoignage 
    Quel est votre budget drogue mensuel?
    Il y a 21hCommentaire de Vinzz35 (174 réponses)
     Forum UP ! 
    Plus le temps
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Opinions - Je veux y croire
    Il y a moins d'1mnCommentaire de angedanser dans [Au coin du comptoir.....]
    (13 réponses)
     Forum 
    Convulsion - Syndrome serotoninergique??
    Il y a 8mnCommentaire de Mélatonine2 dans [Tramadol...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Dosage - E liquide 20mg/ml
    Il y a 9mnCommentaire de thomAS156974 dans [Tabac et cigarette el...]
    (10 réponses)
     Forum 
    Fumer - Douille de Yopo ?
    Il y a 9mnCommentaire de PSYCHOCRACK dans [DMT et Ayahuasca...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Gros problème recrurent à chaque prise de MDMA
    Il y a 18mnCommentaire de Psyché-D-LiK dans [MDMA/Ecstasy...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Quel médicament pour Phobie Sociale
    Il y a 27mnCommentaire de Dizi dans [Médicaments psychotro...]
    (9 réponses)
     Forum 
    Interaction & Mélange - Petite dose de codé + alcool
    Il y a 52mnCommentaire de Psyché-D-LiK dans [Codéine et dihydrocod...]
    (1 réponse)
     Forum 
    medicament contre les angoisses extremes et sans fatigue ?
    Il y a 1h
    1
    Commentaire de blastfunk dans [Médicaments psychotro...]
    (25 réponses)
     Blog 
    L'amour de ma vie
    Il y a 44mnNouveau blog de Drim dans [No comment]
     Blog 
    Une patiente comme les autres
    Il y a 2hNouveau blog de Mamenland dans [Trip Report]
     Blog 
    Ma Free base à Stalingrad
    Il y a 2hCommentaire de Bootspoppers dans le blog de Bootspoppers
    (4 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
    Dernier quizzZ à 15:51
     PsychoWIKI 
    Psilocybe, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Commencer sur Psychoactif
     Nouveaux membres 
    CosmicShaman, Chêne nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Anonymat en csapa
    par MIAOU44, le 11 Dec 2018
    Moi je suis enregistrée sous X dans mon csapa. Et effectivement, au moment de ma prescription, j ai du donner mon nom. Après, mon nom n est noté sur aucun document. Ils m appellent par le prénom (faux) que j'ai donné. Même l addicto, qui du coup connaît mon nom, m appelle par ce faux prénom....[Lire la suite]
     Fumeur depuis l'âge de 11 ans, 10 ans plus tard, je constate.
    par Gatsby420, le 11 Dec 2018
    Salut, je suis nouveau sur le forum et je souhaiterai vous faire part de mon expérience personnelle avec les produits stupéfiants. Tout d'abord, je me présente, Gatsby ou Gatz de mes surnoms, j'ai 21 ans et comme vous l'avez sans doute lu dans le titre, ça fait une dizaine d'années que je fume...[Lire la suite]
     Manque brutal de kratom
    par SpinHead, le 09 Dec 2018
    Salut personnellement ça fais plus de 5 ans que je consomme du Kratom quotidiennement mais il m'est arrivée de devoir faire des pauses forcées notamment au moment du Ban UK pour chercher un nouveau fournisseur et oui j'ai du supporter un manque physique pas agréable genre jambes sans repos, inso...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Vrai, mais tu as sans doute aussi de bons gênes Mas dans [forum] Fentanyl pourquoi autant de succès???
    (Il y a 1h)
    analyse sans poil qui dépasse Mr No dans [forum] Miel aux psilocybes
    (Il y a 7h)
    une tirelire à matos, grandiose ! Simi dans [forum] Comment s'arrêter avant que le sachet soit vide ?
    (Il y a 8h)

    Pied de page des forums