Aide sevrage valium / PsychoACTIF

Aide sevrage valium

Publié par ,
3944 vues, 79 réponses
Nico0 
Psycho junior
France
401
Date d'inscription: 23 Nov 2018
Messages: 230
Merci MASCARPONE,

J’espere que ce va le faire .....

En revanche, il y a eu un blanc et n’a pas su me répondre à la question suivante :

Pensez vous que je subisse des effets paradoxaux des benzos ? Car ( je lui montre la liste des effets ) ça y ressemble fortement ?

Il ne c’est pas prononcé ......

Comme la personne qui prends des somnifères depuis X années, les premières années géniale çà marche et ensuite l’insomnie revient.

Il arrête le somnifère ( toujours insomnies ) et puis 1,2,3 mois après le sommeil revient et de meilleur qualité.

Je trouve ça troublant ? Dans la mesure où il y a une méconnaissance de cet état paradoxal.

A bientôt

Quand Dieu créa le monde, il devait fumer une clope.

Hors ligne


Nico0 
Psycho junior
France
401
Date d'inscription: 23 Nov 2018
Messages: 230
Salut à tous !!!

Bon ben hier en fin d’après midi vers 17h, je sais pas ce que j’ai eu, extrêmement mal, beaucoup de tremblement, le corps extrêmement excité pourtant j’ai pas touché à mes doses de valium et j’ai attendu 21h pour prendre mes 11 gouttes de valium qui n’ont rien calmé, je suis allé au lit mais j’étais très très mal, je n’ai pas repris de valium et j’ai pris sur moi.

Question bête : j’ai pris 5 café hier et je me demande si cela nécessite joue pas sur mon état.

Rdv 14h Nathuropathe en espérant être bien guidé

Quand Dieu créa le monde, il devait fumer une clope.

Hors ligne


Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
10441
Date d'inscription: 19 Sep 2015
Messages: 4055

Nico0 a écrit

j’ai pris 5 café hier et je me demande si cela nécessite joue pas sur mon état.

C'est sûr que quoi qu'il en soit, la prise d'excitants tel que le café n'a sûrement pas arrangé ton état (et en plus, si tu fumes du tabac...). Sans plaisanter, tu devrais te mettre aux tisanes apaisantes et remplacer le café par la chicorée (pas le nescafé hein wink ) la pure chicorée.

Perso, quand je faisais attaque de panique sur attaque de panique, j'ai supprimé direct le thé et le café (même au pti dèj) et fortement réduit ma conso de clopes. J'ignore si cela m"a vraiment fait du bien, mais en tout cas, ça n'a pas pu me faire de mal wink , depuis, je tourne à la chicorée et aux tisanes (comme un bon papi que je suis lol )

Amicalement


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne


Nico0 
Psycho junior
France
401
Date d'inscription: 23 Nov 2018
Messages: 230
Salut MASCARPONE,

Ben aujourd’hui c’est toujours pareil, vraiment vraiment pas bien je vais allé m’allonger 1h avant de récupérer les enfants.

C’est comme si j’etais épuisé sans l’être, vision un eu flou, un peu déréalisé, bref sensation étrange.

Je n’ai pas de crises d’angoisses ni rien mais très nerveux.

Enfin rdv Nathuropathe :

Magnésium marin : 2 comprimé matin et soir
Oméga 3 : 2 gélules matin et soir
12 gouttes d’un mélange de 5 fleurs de Bach à dissoudre dans une bouteille d’eau.

Je suis septique.

A bientôt

Quand Dieu créa le monde, il devait fumer une clope.

Hors ligne


Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
10441
Date d'inscription: 19 Sep 2015
Messages: 4055
Oui, je vois bien ce que tu vis...J'ai vécu ça pendant 6 mois...C'est la tête docteur wink n'empêche que c'est vraiment chiant à subir...C'est ce fameux psy qui m'avait sorti de ce marasme, sans aucun médocs...Je m'étais résolu à l'appeler pour prendre rdv, un soir où, n'en pouvant plus, j'avais pour la 1ere fois de ma vie, sérieusement pensé à sauter du 7eme etage...Je me suis fait peur ce soir là, et j'ai pris le bottin, coup de bol, je suis bien tombé (si je puis dire wink )

Je te souhaite d'avoir la même chance!
Amicalement

Dernière modification par Mascarpone (08 décembre 2018 à  07:21)


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne


Nico0 
Psycho junior
France
401
Date d'inscription: 23 Nov 2018
Messages: 230
Salut MASCARPONE !

Tu vois à l’heure où je t’ecris ( c’est pas tard pourtant lol ) mais ça va pas, 1 bouteille de rosé, la musique  à fond dans la maison ( les enfants chez les grands parents, ma femme chez une copine ) bref envie de planer un peu si tu vois ce que je veux dire ......

Ça fais du bien, putain en vérité c’est dur, heureusement j’suis en maison de plein pied mdr c’est déjà ça

C’est dur très dur, mauvais moment mais je lache pas

Bonne soirée

Quand Dieu créa le monde, il devait fumer une clope.

Hors ligne


Nico0 
Psycho junior
France
401
Date d'inscription: 23 Nov 2018
Messages: 230
Ça y est l’addicto vient de m’appeler, il me propose une hospi à partir de ce jeudi .... pour 3 semaines minimum

Pas de visite pendant 1 semaine
Pas de téléphone
Tenue hospi obligatoire

Pas de protocole précis sans observation de la part de l’équipe sur place.

J sais pas quoi faire j’ai peur et en plus pendant les fêtes, je pourrais même pas parler à mes enfants pour Noël.

Dois-je reporter d’apres Vous ?

Merci d’avance pour votre retour.

Quand Dieu créa le monde, il devait fumer une clope.

Hors ligne


prescripteur 
Modérateur
10500
Date d'inscription: 22 Feb 2008
Messages: 6840
Je pense que tu peux négocier un coup de telephone à tes enfants pour Noel !!
Pour le reste je dirais qu'il est important de rester dans ta dynamique de soins.
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne


Lilas24 
Psycho junior
France
1300
Date d'inscription: 31 Jul 2017
Messages: 291
Courage Nicoo,

Comme le dit prescripteur tu es dans une dynamique de soin et quand ça se produit, ll faut s'y accrocher car c'est un état d'esprit fluctuant. Noël OK, mais repousser c'est peut être ne plus avoir la force dans 15 jours.

On ne sait pas trop pourquoi soudain un jour c'est la goutte d'eau qui nous pousse enfin à agir mais quand c'est là, il faut en profiter.

Je te souhaite le meilleur et je ne sais pas ce que tu apprécies dans la vie mais pour avoir connu une hospitalisation de 3 semaines en chambre stérile il y a un bail, un bon stock de romans de SF et ma console portable (la game boy, c'était il y a longtemps) m'ont permis de supporter l'enfermement, la souffrance physique et morale.

Bref, s'il y a quelque chose que tu peux emmener à l'hôpital (vu le protocole spécifique) et qui te serviras d'exutoire au temps long et à la difficulté, fonce, même si c'est de la broderie que tu fais en douce (je ne me moque pas, j'ai un ami qui adore la broderie. C'est très laid mais je ne vois pas pourquoi un mec ne pourrait pas broder ou tricoter).

Hors ligne


Nico0 
Psycho junior
France
401
Date d'inscription: 23 Nov 2018
Messages: 230
Salut prescripteur et lilas !

Merci pour vos messages :

Prescripteur : oui je pense que j’y aurais droit et puis si c’est pas le cas, c’est peut être pas plus mal ça m’éviteras de trop culpabilisé et de rester dans ma démarche de guérison ou de soins .....


Lilas :

Ouai la broderie c’est pas trop mon truc lol mai merci pour le conseil, je vais opter pour de la lecture du coup ( soit policier ou roman ) si je suis pas trop cassé pour lire car lasbas le temps peut être ton ami mais devenir ton ennemi rapidement.

Merci à tous les deux !

A +

Quand Dieu créa le monde, il devait fumer une clope.

Hors ligne


Nico0 
Psycho junior
France
401
Date d'inscription: 23 Nov 2018
Messages: 230
Salut à tous,

Je venais vous donner de mes nouvelles, finalement j’ai décidé d’annuler mon hospitalisation un peu à la dernière minute.

Le fait d’être prévenu la veille pour le lendemain m’a déclenché des angoisses terribles.

De plus n’ayant eu aucun appel concernant le déroulement de l’hospi et aucun renseignement sur le protocole de sevrage ou pas d’ailleurs car l’addicto n’avait rien pu me dire en amont sur le traitement qu’ils allaient me donner.

J’ai bien sûr réussi à le contacter pour lui expliquer les raisons et ne m’en a pas voulu et m’a proposé un nouveau rendez-vous pour la mi janvier.

Le problème est que j’ai très peur et très peu confiance au corp médical lorsqu’il s’agit d’un sevrage au benzo et je sais malheureusement qu’il n’hésite pas avec les neuroleptiques dans ces cas là.

Je ne sais pas si j’ai bien fait, c’est peut-être reculer pour mieux sauter mais je ne le sentais pas.

Je suis donc à la case départ avec mes 33 gouttes répartis en 3 fois dans la journée soit 11 gouttes matin midi et soir.

C’est une dose qui en fera certainement rire beaucoup dans la mesure où elle est faible mais je suis bien accroché psychologiquement et physiquement à ce médoc et chaque diminution est terrible.

Pourquoi est ce aussi difficile ??? je respecte pourtant des diminutions faibles à savoir dans mon cas 1 goutte par semaine.

Le côté psychologique joue énormément à mon avis pour moi.

Dire qu’avant de prendre ces anxios je n’etais même pas anxieux et je n’avais jamais fais de crises d’angoisses ........

Pour rappel : il y a 7 ans, ils m’ont été donné car je travaillais beaucoup même trop et j’etais Stressé......

Désolé pour le pavé.

A bientôt

Quand Dieu créa le monde, il devait fumer une clope.

Hors ligne


Nico0 
Psycho junior
France
401
Date d'inscription: 23 Nov 2018
Messages: 230
Salut à tous et mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année.

Je reviens donner un peu de mes nouvelles, ça me fait du bien de vous faire partager le suivi de mon sevrage au valium.

Comme vous le savez, j’ai annulé au dernier moment mon hospitalisation pour mon sevrage car j’étais en totale panique à l’idée qu’on me redonne de nouveaux médicaments ( tercian, etccc )

Du coup à ce jour :

Je suis à 10 gouttes le matin 10 gouttes à 15h et 11 goûtes à 21h

Ce qui fait sur la journée l’équivalent d’un cachet de 10 mg de valium.

Je sais que cette dose en fera rire beaucoup mais je peux vous dire que pour moi elle ne me fait pas rire du tout !

J’ai et je continue à avoir des symptômes de manque assez prononcé malgré une diminution en bonne et due forme à savoir très très lentement.

Pour exemple : j’ai diminué d’une goutte cette semaine et le lendemain syndrome de manques très hard.

Le côté psychologique y est  pour beaucoup certainement mais les symptômes physiques je sais pas......

Je ne revois mon Addictologie que le 17 janvier  et je pense lui demander des rendez-vous plus rapprochée car nous nous voyons uniquement une seule fois par mois et je pense qu’un suivi plus rapprochée me semble nécessaire.


Je connais par cœur les protocoles de diminution, de substitution, d’équivalence entre chaque benzo mais chez moi cette méthode ne marche pas.

Pas de bol quand même ?

Si certains pouvez m’éclaircir sur la méthode à utiliser me concernant car même en enlevant une goutte par semaine / voir 2 semaines  les
symptômes de manque sont vraiment vraiment très pénibles.

D’ailleurs j’ai une question qui me vient en tête :

Commande faire la différence entre symptômes de sevrage avec symptômes de toxicité d’un médicament ? en l’occurrence me concernant les anxiolytiques car il y a très peu d’explications sur le net.

Merci

A +

Quand Dieu créa le monde, il devait fumer une clope.

Hors ligne


prescripteur 
Modérateur
10500
Date d'inscription: 22 Feb 2008
Messages: 6840
A 10 mg de valium par jour tu peux y rester un bon moment si c'est thérapeutique.
Je dirais que la difficulté est de distinguer les symptomes du sevrage de ceux de l'anxiété qui demandent justement ce  traitement.
Donc pas d'urgence et parles en à ton medecin de CSAPA. Une prise en charge psychologique serait utile pour apprendre à lutter contre l'anxiété.
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne


Nico0 
Psycho junior
France
401
Date d'inscription: 23 Nov 2018
Messages: 230
Merci prescripteur pour ton retour,

Mais le problème c’est que même à 10 mg qui est une faible dose je ne suis pas bien pendant mon sevrage même en baissant de 1 gouttes par semaine voir 2 et la chose étrange c’est qu’environ 1h après chaque prise je fais des crises d’angoisses, obligation d’aller au lit en tremblant et cela se calme environ 4h après la prise, d’ou ma question sur la toxicité ou effet paradoxal.

En plus avant que l’on me prescrive cela je n’etais Pas du tout anxieux, c’est au fil des années de prises que justement mon anxiété c’est amplifié.

Quand je le prends je devrais être mieux et bien moi j’ai l’impression que c’est l’effet inverse qui se produit.

As tu déjà vu ce cas d’effet paradoxal ou toxique d’un benzo dans un post sur PA?

Merci en tous cas d’avoir pris le temps de répondre.

Quand Dieu créa le monde, il devait fumer une clope.

Hors ligne


prescripteur 
Modérateur
10500
Date d'inscription: 22 Feb 2008
Messages: 6840
Oui c'est curieux. Peut etre pourrais tu essayer de prendre 2,5 mg (1/2 5 mg) en cp 4 fois par jour (ou en tous cas une à plusieurs fois/jour en remplacement d'une prise de gouttes). La forme gouttes est peut etre un peu trop vite absorbée.
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne


Nico0 
Psycho junior
France
401
Date d'inscription: 23 Nov 2018
Messages: 230
Que veux tu dire par absorber plus vite ?
Tu penses qu’il y a une différence entre les gouttes et les cachets ?

Perso j’ai pensé soit :

Le dosage actuel est un cap très difficile à passer pendant le sevrage même en respectant la règle de diminution progressive.

Soit un effet toxique ? Effet secondaire ? Suite à une prise au long court.

J suis perdu.
J’en parlerais à mon addictologue...... sans me faire trop d’illusion ....., augmentez la dose !!!!

Quand Dieu créa le monde, il devait fumer une clope.

Hors ligne


Nico0 
Psycho junior
France
401
Date d'inscription: 23 Nov 2018
Messages: 230
Salut à tous,

Je reviens relancer le post et par la même occasion donner des nouvelles et peut être avoir des conseils.

A ce jour, valium gouttes :
9 gouttes le matin / midi / soir soit 27 gouttes par jour soit un 9 mg de valium.

Mes symptômes sont invivables !

Je m’explique :

En mode léthargie toute la journée.
Idées noires
Tremblements
Pensée agressive.
Angoisse ++++
Plus de concentration.
Impression de devenir fou mais mon discours reste cohérent lol.

En parallèle : hypnotherapeute 1 fois par semaine et je me pousse à sortir au maximum.

Je baisse actuellement de 1 goutte chaque lundi donc je pense descendre vraiment en douceur mais les symptômes s’accentuent.

Question :

Devrais je  me stabiliser et ne plus faire de baisse jusqu’à disparition des symptômes ?

Continuer sur le chemin de l’agonie ?

Faire des paliers plus long ?

Help !

Merci d’avance

Quand Dieu créa le monde, il devait fumer une clope.

Hors ligne


prescripteur 
Modérateur
10500
Date d'inscription: 22 Feb 2008
Messages: 6840
Bonjour,
La question est "étais tu bien avec une dose plus forte de Valium ?" Comme tu as à la fois de l'angoisse et de la "léthargie" une dose plus forte devrait calmer l'angoisse mais aussi augmenter la "léthargie". Mais si tu étais vraiment mieux, à tous points de vue,  avec une plus forte dose de valium il faut y revenir et t'y maintenir en attendant que d'autres actions (psychothérapie) portent leur fruit.

Si tu n'as jamais été bien avec le valium alors probablement il faut en effet baisser le valium (mais sans urgence)  et lui associer  un traitement a priori plus adapté. A voir avec ton psychiatre.

Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne


Nico0 
Psycho junior
France
401
Date d'inscription: 23 Nov 2018
Messages: 230
Merci prescripteur pour ta réponse !
Tu es toujours le premier.

En fait je n’ai jamais trouvé de dose de confort comme on dit, le maximum ou je suis monté étant 48 gouttes par jour soit 16 mg par jour, pour rappel on m’a switché à cette molécule pour me sevrer de 6 mg de lexomil ( 1 barrette ).

Avec le lexomil je travaillais mais j’avais des effets de manque car je prenais 4 fois 1/4 par jour.

Du coup selon la méthode de substitution normalement 6mg de lexomil = 10 mg de valium mais franchement j’ai jamais été bien et encore moins bien aujourd’hui.

Je m’en remets à vous car mon addictologue ne sait plus quoi me dire, lors de notre dernière rendez vous qui a eu lieu ce mardi il m’a dit vous êtes devenu hypersensible à cette classe de médicament et rien de plus, du coup represcription et voilà pour le suivi.

Mais ça ne m’aide pas dans mon quotidien, bref je suis livré à moi même dans une souffrance psychologique et psychique extrêmement forte.

Tu m’arretes si je me trompe mais le but c’est pas de boire 1 litre de valium par jour ?

Quand Dieu créa le monde, il devait fumer une clope.

Hors ligne


Nico0 
Psycho junior
France
401
Date d'inscription: 23 Nov 2018
Messages: 230
Merci prescripteur pour ta réponse !
Tu es toujours le premier.

En fait je n’ai jamais trouvé de dose de confort comme on dit, le maximum ou je suis monté étant 48 gouttes par jour soit 16 mg par jour, pour rappel on m’a switché à cette molécule pour me sevrer de 6 mg de lexomil ( 1 barrette ).

Avec le lexomil je travaillais mais j’avais des effets de manque car je prenais 4 fois 1/4 par jour.

Du coup selon la méthode de substitution normalement 6mg de lexomil = 10 mg de valium mais franchement j’ai jamais été bien et encore moins bien aujourd’hui.

Je m’en remets à vous car mon addictologue ne sait plus quoi me dire, lors de notre dernière rendez vous qui a eu lieu ce mardi il m’a dit vous êtes devenu hypersensible à cette classe de médicament et rien de plus, du coup represcription et voilà pour le suivi.

Mais ça ne m’aide pas dans mon quotidien, bref je suis livré à moi même dans une souffrance psychologique et psychique extrêmement forte.

Tu m’arretes si je me trompe mais le but c’est pas de boire 1 litre de valium par jour ?

Quand Dieu créa le monde, il devait fumer une clope.

Hors ligne


prescripteur 
Modérateur
10500
Date d'inscription: 22 Feb 2008
Messages: 6840
Bonjour, si le lexomil te convenait mieux peut etre est ce une option. En retravaillant la dose. Certaines anxiétés répondent aussi aux AD (Anti Depresseurs) qui peuvent etre associés aux BZD.
J'ai aussi parfois prescrit du Tercian qui à doses très faibles (1 à 2 gouttes (mg) par jour, de la forme gouttes, peuvent suffire) potentialise le valium.
Je précise la forme gouttes car les pychiatres ont tendance à prescrire plutot des comprimés à 25 mg, ce qui est excessif dans les anxiétés sans problèmes mentaux.
Dans le genre il y a aussi l'Atarax mais le risque cardiaque (arythmie) a plutot découragé sa prescription.

Mais à voir avec ton psychiatre.

Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne


Mecrupulent 
Metalized Benzohead
France
1000
Lieu: BZH
Date d'inscription: 28 Oct 2017
Messages: 204
Blogs

prescripteur a écrit

J'ai aussi parfois prescrit du Tercian qui à doses très faibles (1 à 2 gouttes (mg) par jour, de la forme gouttes, peuvent suffire) potentialise le valium.

Bonjour prescripteur,

Potentialise ? Vraiment ? Du genre pas juste une addition des effets ? Ça m'intéresse vraiment.

Respectueusement.

Nico0 désolé pour ça...
Je compatis... Même si je ne peux sûrement pas savoir ta souffrance, 10mg/jour ce n'est pas risible, au contraire ce sont les derniers milligrammes les plus rudes paraît-il...
Je me permets de linker ce thread à un autre sur lequel une autre personne souffre des benzos, encore désolé hmm

Bon courage...

Mecru punk1


... mais ce n'est que mon avis, on peut en discuter ! :-)

"He offers help, but in exchange
You have to step inside the cage"

Hors ligne


Nico0 
Psycho junior
France
401
Date d'inscription: 23 Nov 2018
Messages: 230
Salut prescripteur !

Ben les ad j’ai essayé ( cymbalta, efflexor, Deroxat et Zoloft ), aucun n’a fait effet malgré un suivi par mon psy et une attente de 4 semaine à chaque mise à part le Zoloft qui m’a bousillé.

De toute manière je ne pense pas être en dépression car envie de plein de chose ni de tag c’est pour ça que aucun ad ne fonctionne et tout simplement une addiction au benzo et après milles recherché sur internet les Ad ne serve à rien dans ces cas là au contraire ils peuvent augmenter les effets de sevrage de la première molécule.

Merci pour l’info sur le tercian ! Mais je ne comprends pas pourquoi un neuroleptique serait prescript à cette usage ?

J’avoue être un peu perdu comme les 99% de pro sur le sevrage benzo.

Quand Dieu créa le monde, il devait fumer une clope.

Hors ligne


prescripteur 
Modérateur
10500
Date d'inscription: 22 Feb 2008
Messages: 6840
Bonjour,

Le Nozinan et le Tercian sont des neuroleptiques sedatifs qui peuvent etre utilisés contre l'anxiété.

https://fr.answers.yahoo.com/question/i … 343AAsVgx5

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cyam%C3%A9mazine

http://reseau-pic.info/?dest=medicament … ozinan.htm


Mais je pense que c'est souvent à doses excessives. Je pense qu'il faut essayer la dose efficace la plus basse possible.
La potentialisation BZD Tercian n'"est pas "classique" mais je l'ai souvent constatée.

Mais c'était juste pour te décrire les produits possibles. Il faut en parler avec ton psychiatre.

J’avoue être un peu perdu comme les 99% de pro sur le sevrage benzo.

Je pense que ton problème actuel est de trouver un bon traitement à ton anxiété et non le sevrage benzo. Une fois l'anxiété maitrisée le pb du sevrage bzd peut etre posé. Mais j'insiste encore le vrai traitement, efficace au long cours, est non médicamenteux (psychotherapie, sophrologie etc..) , les medocs ne sont que des béquilles.


Amicalement

Dernière modification par prescripteur (20 janvier 2019 à  10:16)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne


Nico0 
Psycho junior
France
401
Date d'inscription: 23 Nov 2018
Messages: 230
Merci pour les liens, en effet à utiliser en faible dosage, il peut à priori stopper l’anxiété pendant le sevrage du coup.

Par contre si je me réfère au symptômes d’un sevrage benzo et même ceux mentionné par la HAS, il est bien indiqué que le symptôme récurrent et le plus important c’est justement l’anxiété ++++ donc que parfois ce trouble est considéré comme une pathologie autre alors qu’en fait cette anxiété n’est pas dû à la personnalité du patient mais aux médicaments d’ou l’interet de stopper la médication.

D’ou une grande majorité d’erreur de diagnostic à la base qui de ce fait accentue la prescription inutile ( parfois ) d’autres médications ( ad, augmentation de la benzo, etcc ).

En tous cas je te remercie d’avoir pris le temps de me répondre et d’avoir mis les liens ( très intéressant ).

J’en parlerais avec mon addicto.

Quand Dieu créa le monde, il devait fumer une clope.

Hors ligne


prescripteur 
Modérateur
10500
Date d'inscription: 22 Feb 2008
Messages: 6840

Merci pour les liens, en effet à utiliser en faible dosage, il peut à priori stopper l’anxiété pendant le sevrage du coup.

Attention, le tercian n'a pas d'effet anticonvulsivant, au contraire il peut augmenter le risque chez des personnes fragiles. Donc il ne dispense pas du sevrage progressif des BZD.

Ton anxiété actuelle est peut etre accentuée par un effet rebond mais j'ai cru comprendre qu'elle existait deja avec le lexomil, donc avant sevrage, et probablement avant le lexomil (c'est pourquoi tu en as pris).
Donc même après disparition de l'effet rebond tu risques de te retrouver à l'état "avant lexomil".
Amicalement

Dernière modification par prescripteur (20 janvier 2019 à  10:59)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne


Nico0 
Psycho junior
France
401
Date d'inscription: 23 Nov 2018
Messages: 230
Ah ok le tercian peut minimiser les symptômes de manque sauf celui anticonvulsant donc si je comprends bien à utiliser en faible dose ( 2/3 gouttes par jour ) tout en continuant le dégressif du valium peut aider à passer le cap et terminer le sevrage sans trop de douleur.

Non justement je n’etais Pas anxieux avant en tous cas pas plus que la moyenne, d’ailleurs prescript pour un soit disant burn out mais je n’avais pas de crise d’angoise ni de panique, justement comme je disais à mon addicto l’anxiété n’a fait qu’augmenter depuis la prise des anxios.

C’est quand même paradoxal, un médicament soignant l’anxiété te rend finalement encore plus anxieux.

Merci en tous pour ton aide précieuse.

Quand Dieu créa le monde, il devait fumer une clope.

Hors ligne


Nico0 
Psycho junior
France
401
Date d'inscription: 23 Nov 2018
Messages: 230
Je me permets de vous joindre ce lien mis à disposition par la HAS concernant le sevrage des benzos :

https://www.has-sante.fr/portail/upload … _06_17.pdf

Il est très instructif et peu être très utile pour les patients mais également pour les médecins prescripteurs.

A bientôt

Quand Dieu créa le monde, il devait fumer une clope.

Hors ligne


Nico0 
Psycho junior
France
401
Date d'inscription: 23 Nov 2018
Messages: 230
Salut prescripteur,

J’aurais aimé avoir ton avis sur le sujet que je te mets ci dessous pour les gens incapables de trouver une dose de confort avec une benzo,

D’avance merci pour ton retour,

Nicolas

« Un certain nombre de personnes expliquent que quelle que soit l'augmentation de leur dose, elles n'arrivent pas à soulager leurs symptômes. Cela peut être causé par l'apparition d'une spirale ascendante rapide du mécanisme de la tolérance ou encore par la toxicité du produit (voir plus haut). Un sevrage complet est nécessaire quand ce phénomène se produit.

Certaines personnes interprètent mal ce phénomène du à l'entrée en tolérance et pensent que c'est la drogue qui a cessé de fonctionner et que c'est pour cette raison que leur médicament n'agit plus sur leur problème d'anxiété. En fait, l'anxiété qu'elles ressentent à ce moment-la est provoquée par l'état de manque qui est engendré lui par l'entrée en tolérance (au médicament). Malheureusement, les médecins qui comprennent également mal ce phénomène vont généralement conforter leurs patients dans leur erreur d'interprétation en leur conseillant d'augmenter leur dose de benzodiazépine ou en leur prescrivant une benzodiazépine et/ou un antidépresseur supplémentaires »

Quand Dieu créa le monde, il devait fumer une clope.

Hors ligne


prescripteur 
Modérateur
10500
Date d'inscription: 22 Feb 2008
Messages: 6840
Je pense en effet que c'est une hypothese credible dans certains cas, mais que chaque cas est particulier et qu'il faut trouver la solution par essais et erreurs avec un medecin ouvert et à l'écoute. Par contre la necessite d'une prise en charge de type psychotherapie (là encore à adapter) me parait s'appliquer assez généralement. Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne



Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Diazépam - Sevrage Valium
par Emeline86, dernier post 14 mars 2018 à  10:54 par Recklinghausen
  6
[ Forum ] Arrêt & Sevrage - Sevrage Valium
par Kermitou, dernier post 23 novembre 2018 à  13:30 par Nico0
  4
[ Forum ] Diazépam - Mon sevrage du Valium
par GustavFuchs, dernier post 23 novembre 2018 à  13:15 par Nico0
  3
  [ PsychoWIKI ] PAWS, le syndrome prolongé de sevrage
  [ PsychoWIKI ] Benzodiazépines, effets, risques, témoignages
  [ QuizzZ ] Etes-vous dépendant aux benzodiazépines ?
9914 personnes ont déja passé ce quizzz !



    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Le Fanzine N°3 est sorti
    26 juin 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    La violence symbolique chez les usagers de drogues
    30 mai 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de p...
    Il y a 4hCommentaire de Rick (36 réponses)
     Appel à témoignage 
    Vos markets du DW favoris en ce mois de juin 2019 ?
    Il y a 2hCommentaire de Djyms (114 réponses)
     Forum UP ! 
    Finalisation commande Deep Web
    Il y a 13hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Bad trip - Mauvaise experience
    Il y a 12hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Est-ce de la coke?
    Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de iShadow dans [Cocaïne-Crack...]
     Forum 
    Sevrage rapide des opiaces sous anesthésie général
    Il y a 1mn
    3
    Commentaire de similana dans [Decro - Sevrages... e...]
    (21 réponses)
     Forum 
    Crise d'angoisse après mdma
    Il y a 25mnNouvelle discussion de Bobsinclar33 dans [MDMA/Ecstasy...]
     Forum 
    Interaction & Mélange - Interrogation sur les risques Tramadol+Zoloft
    Il y a 44mnNouvelle discussion de Tupp dans [Tramadol...]
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Sevrage sec de cannabis et tabac
    Il y a 1h
    1
    Commentaire de Indi.K dans [Cannabis...]
    (15 réponses)
     Forum 
    Cactus et Mescaline - Je pense avoir trouver un cactus San Pedro
    Il y a 2hCommentaire de Davidada dans [Enthéogènes...]
    (30 réponses)
     Forum 
    2C-B - Questions sur le 2C-B
    Il y a 2hCommentaire de lecorsedefrance dans [RC Psychédéliques...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Gérer sa consommation - Ne pas surcharger son joint
    Il y a 2hCommentaire de Grp dans [Cannabis...]
    (2 réponses)
     Blog 
    La violence symbolique chez les usagers de drogues
    Il y a 4h
    22
    Commentaire de Marla Singer dans le blog de Equipe de PsychoACTIF
    (27 commentaires)
     Blog 
    Le dernier album de tintin est sorti
    Il y a 5h
    1
    Commentaire de Rick dans le blog de Rick
    (4 commentaires)
     Blog 
    Héroïne et fentanyl, un mélange mortel à Washington
    Il y a 9hNouveau blog de hyrda dans [Actualités]
     
      QuizzZ 
    Evaluer votre dépendance au cannabis
    Dernier quizzZ à 03:21
     PsychoWIKI 
    Psilocybe, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Mon "tout savoir sur l'Amanite Tue-Mouche"
     Nouveaux membres 
    Lucskd2, hugo51100, drey_mtn, Psycot23 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de pensée?
    par Cub3000, le 16 Jul 2019
    C'est simple, ça a radicalement changé ma vie. Pour être honnête je dois dire que ça m'a d'abord valu quelques sacrées baffes, quelques baffes sacrées et de sérieux traumas étant plus jeune, parce que j'ai commencé par faire n'importe quoi avec ces substances. Mais aussi.... Ça m'a g...[Lire la suite]
     Bupré vers Orobupré
    par Mecrupulent, le 13 Jul 2019
    Hello, Désolé du déterrage mais c'est le sujet le plus adapté que j'ai trouvé. Justement à ce propos, je teste l'orobupré en ce moment et effectivement, il est je pense impossible d'en faire une trace, plusieurs raisons à cela : 1- Les comprimés, qui en taille et forme font penser à un...[Lire la suite]
     3mmc, les marcheurs de l'extrême !
    par Ocram, le 12 Jul 2019
    Pré Trip Report : Je sais bien, j’arrive après la guerre. J’arrive après la guerre pour deux raisons, la première c’est indéniablement le fait que des Trip report sur la 3mmc il y en a un paquet, mais comme expliqué dans mon précédent billet de blog je me suis promis d’écrire mes pr...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Au moins tu es humble / tu ne fais pas de généralité comme certains [rick] dans [forum] De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de pensée?
    (Il y a 4h)
    Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre) dans [forum] De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de pensée?
    (Il y a 6h)
    Les explications made in bibij <3 .Yoshi. dans [forum] De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de pensée?
    (Il y a 7h)
    Merci tu m'évite encore une grande diatribe fatiguante sur le sujet, Guy dans [forum] De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de pensée?
    (Il y a 7h)
    j'aime beaucoup Hyrda dans [commentaire de blog] Obsession
    (Il y a 8h)

    Pied de page des forums