Dépendance codéine, dois-je tester subutex ? / PsychoACTIF

Dépendance codéine, dois-je tester subutex ?

Publié par ,
1670 vues, 17 réponses
Nouveau0001 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 03 Jan 2019
Messages: 9
Bonjour à tous,

Je suis consommatrice de codéine depuis environ 10 ans avec des périodes d'arrêts parfois de quelques mois ou quelques jours ou semaines. Après 3 semaines d'arrêts (dont certaines avec l'aide de la trimébutine) j'ai finalement recraqué et me suis de nouveau fait prescrire de la codéine (Dafalgan et prontalgine) et prends en moyenne 180mg/jour (en sachant que mon corps devient évidemment de plus en plus tolérant mais avec une prise de 60mg le matin à jeun je sens déjà un effet, mais qui dure peu). Parfois plus, parfois moins
, mais j'essaie de ne plus en abuser car je ne fais pas toujours d'extraction à froid, le paracétamol agissant aussi sur mes migraines, ou par manque de temps. Et mon foie subit déjà 10 années d'alcool en plus... hormis durant ma grossesse, je n'ai jamais pu ne rien consommer, j'ai toujours eu besoin d'un pilier, même si les effets euphorisants de la codéine sont parfaits pour moi, j'ai aussi eu quotidiennement: alcool et/ou codeine et/ou cannabis, parfois cocaine et en ce moment je cumule tout en plus de xanax 0,5 et de temps en temps tercian depuis peu à faible dosage. J'ai aussi deja eu AD etc que j'ai abandonné.
Malheureusement les effets secondaires sont maintenant bien plus présents que les effets récréatifs pour toutes ces substances. Et la codéine est sur ordonnance... Je suis suivie dans un centre d'addictologie et on vient de me prescrire 2mg de subutex/j.

Sachant que je ressens surtout un manque psychologique et peut être pas physique car je ne prends pas de dose très élevée (à moins que ce manque soit masqué par les autres substances ou anxiolytiques car il y a 10 ans, avec seulement la consommation de codéine (340mg/j max), je me rappelle d'un matin au lycée où je n'en avais plus et je ressentais un malaise et quelques symptômes physiques dont angoisse, chaleur, sudation, pas possible de rester au lycée),
est ce que ça vaut le coup de me lancer dans le subutex qui est très addictogene ?

J'aimerais y trouver un effet euphorisant mais je doute après lecture sur certains forums que ce soit le cas. Ce dosage est-il adapté ? (je ne veux pas passer ma journée à vomir, ou être au fond du trou moralement, ce qui m'est arrivé durablement récemment, sans raison, ou par manque de codéine...??). Et surtout si je n'ai pas de véritable manque physique, cela va-t-il tout de même agir sur mon envie psychique de prendre de la codéine? Celle-ci me motive et m'aide à faire les choses, même les plus banales, ou selon mon humeur, peut me donner envie d'en faire un peu plus, y compris voir mes amis.

Enfin, je dois commencer le sub demain matin, ma dernière prise de codéine étant de 80mg à 17h aujourd'hui, et ça fait 1 semaine environ que j'ai repris, pensez-vous que ce sera bon ?
Au bout de combien de jours notre corps devient dépendant au sub ?

Merci pour vos réponses et désolée pour ce pavé ^^ smile

Dernière modification par Nouveau0001 (03 janvier 2019 à  18:15)

Hors ligne


Junon 
Nouveau Psycho
910
Date d'inscription: 02 Jun 2018
Messages: 149
Blogs
La fameuse appréhension du switch opi / TSO, je l'ai eu aussi mais concernant une consommation d'heroine, et j'avais exactement les mêmes peurs que toi "est-ce que ça va marcher" "est-ce que je vais sentir la défonce" "est-ce que ça va fonctionner à 100%

Pour ma part ça a été un gigantesque oui, en effet le sub ne "defonce pas" (à part les premiers minutes) mais il a pour avantage du supprimer totalement le manque, je suis à 6mg perso et le sub me change la vie. Même pas envie d'en taper plusieurs fois par jour (j'me limite à deux)

Par rapport à ton manque déjà tu seras totalement soulagé physiquement, et le sub à des vertu anti-depresseur (enfin sur moi, et sur d'autres)


Et concernant le fait de remplacer une addiction par une autre c'est une question légitime, moi même j'ai du y faire face car ma conso était récente (moins d'un an) et le meilleurs choix aurait été d'me sevrer totalement, au final j'ai choisi le TSO car ça me permettait de continuer ma vie avec un cadre qu'est le traitement.
Concernant le dosage (2mg) je pourrais pas m'avancer dessus mais c'est d'usage de commencer assez haut le temps du switch ensuite tu pourras baisser petit à petit jusqu'a terme arrenter totalement, jte souhaite bon courage salut

Hors ligne


Sufenta
Modérateur
6500
Date d'inscription: 11 Apr 2015
Messages: 5129
Salut

Il faut que tu te poses les bonnes questions à savoir es ce que au jour d’aujourd’hui ca va ? Ou est ce que la codéine te pose des pb, approvisionnements, journée de manque, craving ect ..

Si non pas besoin de Buprénorphine, si oui cette dernière te stabilisera avec un effet AD effectivement et un petit rush (pas chez tout le monde et interdosage dépendant).

Bon perso je pense que la bupre peu t’apporter une stabilité sinon 2mg c’est un petit dosage env 60mg de morphine ou 360mg de codéine.

Il sera après possible de diminuer bien sûr avec le dosage a 0,4mg et le temgesic 0,2mg.

Pour l’induction il faut théoriquement avoir des symptômes de sevrage ou attendre 14 à 16h après la dernière prise de codéine.

Amicalement

Dernière modification par Sufenta (03 janvier 2019 à  21:46)


SINTES: Analyse de produits :
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne


Marcel Vincent 
Nouveau membre
France
001
Date d'inscription: 04 Jan 2019
Messages: 5
Salut,

Si vraiment tu veux stopper ton addiction à ces cachetons, le subu est une bonne alternative, voir la bonne solution. Sache qu'au début tu pourras éventuellement gerber si tu es surdosée, mais 2mg ce n'est pas beaucoup, surtout vue tes consommations quotidiennes et ce depuis bien longtemps. Tu pourras aussi avoir des montées de chaleur sur le début. Tu sentiras, dans les premiers temps, un effet proche de l'héroïne, piquer du zen tout en ayant la pêche...

Évites de le sniffer. Le sniffer augmentera son effet et agira plus vite, mais au début tu pourras gerber plus facilement et dans le temps ça te dessèchera le nez. Et sache que la durée du subu en prise normale, sublingual,  dure 24h là où en trace, snifer, la durée sera plus courte, pouvant descendre jusqu'à 20 ou 18h pour la même "posologie".

Il te faudra à peu près 8 jours de prise quotidienne pour être totalement dépendant. Il faut 8 jours à peu près pour que le cerveau arrête de fabriquer la morphine qu'il fabrique naturellement et qu'il transforme habituellement en  endorphines/endomorphines. Et c'est à partir de ce moment que l'addiction est totale, car le cerveau, qui est "feignant", ne fabrique plus cette morphine mais la réclame. C'est alors qu'il va prendre l'habitude de remplacer la morphine naturelle qu'il ne fabrique plus par le produit artificiel que tu vas lui donner, la bupré dans notre cas, que tu lui fourniras, et qu'il prendra l'habitude de te réclamer, pour la transformer en ces peptides (endorphines) nécessaires au bien être de l'homme (de la femme aussi ;-) ) et fera que tout ton corps ira de plus en plus mal si tu ne l’approvisionne pas. En gros, c'est le principe du manque. (Recherche le principe du circuit de la récompense concernant le cerveau et les endorphines).

Mais l’avantage du subu (Subutex, ou générique, tel que portant le nom de la molécule, Buprénorphine) c'est qu'il te permettra de te poser, de te stabiliser et d'avoir une vie "normale". Tu pourras aller bosser tranquille et tu te sentiras bien. Pas de déprime ou de prise de tête. Les seuls inconvénients c'est que tu deviens dépendante à ce produit et que tous les matins tu es obligée de prendre ton subu, mais vue ton passé, ça ne devrait pas être si dure que ça. Par contre, si tu comptes le sniffer, ne prend surtout pas le Suboxone, car il contient de la Nalaxone. La Nalaxone a pour effet de stopper l'effet de la bupré en la déplaçant des récepteurs, enfin un truc comme ça. Le truc c'est que quand tu sniffes le Suboxone, la Nalaxone se fixe en premier sur les récepteurs et fait que tu te retrouves avec un effet de syndrome de sevrage (état de manque) pouvant s'arrêter au bout d’une quinzaine de minutes, voir plus, selon ce que l'on m'a dit. Perso, j'ai quasiment tout sniffé, de la coke à l'héro en passant par les taz, le speed, la kéta, la MD... même le Témesta ou encore le Modiodal. Et bien je n'ai jamais eu envie de sniffer le Suboxone. A éviter. Et puis ça a un goût citronné sous la langue.

Pour répondre à ta question, oui le subu te permettra d'être motivée dans la vie, de pouvoir sortir, aller voir des amis, te retrouver en société, d'être bien dans ta tête et dans ton corps. C'est tout ça, et plus encore, que j'entends quand je dis avoir une vie normale. C'est à dire avoir la pêche et ne pas déprimer, ne pas se sentir mal. La priorité pour toi, puisque c'est un nouveau produit pour ton métabolisme, c'est de trouver le bon dosage. Une fois bien dosée, tu seras vraiment bien.

Il te faudra un certains temps, de quelques jours à 1 mois pour trouver la bonne dose, celle qui te mettra bien, te stabilisera et que le subu devienne complètement transparent dans ta vie, que tu n'ai plus de coup de chaleur, de piquage du zen, voir de coups de gerbe. Dès que tu seras à la bonne dose, tu ne gerberas plus et ne piquera plus du zen.

Pour l'instant tu es à 2mg. Si tu gerbe avec ça, c'est que c'est trop. Mais si tu n'es pas bien dans le courant de la journée après l'avoir prit, c'est que tu es sous dosée. Dans ce cas, n'hésite pas à casser l'un de tes cachetons en 4 pour monter petit à petit dans les doses jusqu'à ce que tu sois comme il faut. Si t as du vrai subu, tu verras qu'il son sécables en 2 mais aussi en 4. Si tu as des génériques, c'est plus difficile à couper, le mieux est de prendre un bon couteau ou une de rasoir ou un cuter. Trouver ta bonne dose est primordial. Après tu pourras monter ou descendre selon ce que tu souhaite.

Question cachetons. Le vrai Subutex est dosé en 0,4mg, 2mg et 8mg. Ensuite il y a les génériques. Les génériques ont la même molécule mai souvent on trouve qu'ils sont moins dosé en bupré. Les labos, Mylan, Arrow..., disent qu'ils sont dosés pareil mais les effets de plus courte durée viennent des excipients qui ne sont pas tous les mêmes. Bref, avec les génériques, tu trouves des dosages intermédiaires, 1, 2, 4, 6, 8...et ils sont plus petits, sous la langue ils fondent plus vite. Donc vue que tu n'es pas encore dépendant du subu, si tu n’envisages pas de le snifer, prend un générique, le Mylan de préférence. Mais tout le monde est d'accord pour dire que le vrai Subutex est celui qui est le mieux.

Si tu prends le subu normalement, c'est à dire en une prise le matin, tu n'auras pas de fluctuations. Par contre, si tu le prends en plusieurs prise et notamment en snif, tu auras des baisses moral et physique, coup de pompe, bâillements, perte du bien être... jusqu'à ton prochain sniff où tu auras une petite montée et où tout redeviendra normal. Quand tu sniff le subu, c'est comme pour la came, tu fais en sorte de sniffer à intervalles réguliers pour ne pas être mal . Pour un usage purement thérapeutique, il faut tout prendre le matin en une prise et laisser bien fondre le(s) chacheton(s) sous la langue en évitant de parler pour ne rien avaler, car tout le subu que tu avales ne fait aucun effet. (Avaler un 8mg avec un verre d'eau ne te fera rien). Et si ce que tu as à prendre est trop gros, comme ceux qui trouve le Subutex 8mg trop gros, casse le en 2 morceaux et avales les chacun leur tour dans la foulé. Il faut que tout passe par les muqueuses pour être efficace, sauf si tu le fumes. Muqueuses buccales ou nasales. Si tu snif l'effet est plus court sur toute la journée, légèrement plus intense mais avec des petites montée de bien être et des descentes de pas terrible, très court certes mais existant. De plus, après que le subu ait fondu sous la langue, ne bois pas ou ne mange pas pendant 5-10 minutes après que le(s) comprimé(s) aient totalement fondu afin d'être sûr que les muqueuse aient tout absorbé. Pour finir sur la façon de le prendre, certains pensent, comme je l'ai aussi pensé et fait, qu'il est bien de garder un quart de la dose quotidienne à prendre le soir pour passer une bonne nuit. Mais ce n'est bon il te faut la dose totale dans le sang toute la journée dès le début, dès la prise du matin pour être à cette dose sur la période de 24h. c'est comme cela qu'il est véritablement efficace. Si tu dois prendre 8mg dans la journée et que tu prends 6 le matin et 2 le soir, ce n'est pas bon car ton métabolisme et le surtout le cerveau sont réactifs à 8mg, et non 6mg à7h le matin plus 2mg à 20h. C'est une mauvaise façon de le prendre. Saches que le subu dure 24h et que lorsqu'il ne fait plus effet, tu commences à bailler de plus en plus, tu es plus ou moins fatigué, les yeux pleurent quand tu bailles, côté psychologique ça commence à devenir gris, et puis dans le temps, c'est le chaud froid, les trucs bizarre dans le dos, les frissons, le mal dans le bas du dos...bref, tu le sens arriver. tout arrives progressivement mais pas d'un coup. Dès que tu bailles, tu sais que c'est le début du syndrome de sevrage, mais le psychologique peut interagir avant, tu peux sentir avant le bâillement que tu as besoin de ton subu.

Niveau durée de l'effet et l'état, tu le prends le matin, ça monte en 10-15 minutes maxi puis c'est tout droit, l'état est linéaire, au même niveau toute la journée et la nuit, jusqu'aux 24h. Passé les 24h (ça peut dépasser les 24h...) tu te met à bailler, si tu es réveillé, sinon, si tu lève habituellement à l'heure de le prendre, tu le prends au réveil et tu ne sentiras rien. (si tu dors 3 ou 4h de plus, c'est le manque qui te réveilleras). Question syndrome de sevrage, si tu le prends en sublinguale et en 1 fois, tu ne commences pas à être mal progressivement au bout de 22 ou 23 heures. C'est au bout de 24h, voir quelques minutes après, que tu sens que tu dois le prendre. C'est à dire que si tu es bien dosé, c'est à l'heure à laquelle tu prends ton subu le matin que tu sentiras devoir le prendre, et quand tu le prendras, en 10-15 minutes ça sera fais: tu seras normal, peut être avec un peu plus de pêche et de bien être. Prend l'habitude de mettre une alarme sur ton tel environ 15 à 30 mn avant l'heure à laquelle tu te réveilles pour prendre ton subu qui es à portée de main. Une fois sous la langue, tu te recouche pour qu'il fonde et 15 ou 30 mn après tu te lèves en étant bien avec le plein de subu. - Sache qu'il vaut mieux être un peu plus surdosée au départ que pas assez, car ton organisme s'y habituera et s'alignera sur cette dose, mais si tu es sous dosée, tu ne tiendras par 24h et tu seras mal. Donc n'hésite pas à prendre 0,4, 0,8 ou 1mg en plus, voir plus, au départ pour être bien dosé. Mais si tu gerbes tout le temps, ce qui est désagréable, il est préférable de diminuer, c'est que tu es déjà au maxi et que ton métabolisme ne peux plus en recevoir. -

Les médecins se baseront toujours sur des études et des bouquins, comme le vidal par exemple, et bien sûr sur l'expérience qu'ils acquièrent avec leur patients. Ils ne prescriront pas toujours la bonne dose et seront pas toujours en état d'estimer la douleur du manque ressentit pas le sous dosage, d'où l'importance d'exagérer un peu le besoin. Mieux vaut se faire prescrire quelques mg en plus, 2mg, 4mg, voir 8mg selon ce que tu prends. Ainsi tu pourras te doser comme il faut. Après tu pourras redevenir honnête avec ton médecin en te faisant prescrire ce qu'il te faut. Les addictologues, eux, travaillent le plus souvent avec des "toxicos" (toxico est avant tout un état d'esprit et je préfère parler de personnes dépendantes) et sont spécialisés dans le domaine de l'addiction. Les addictologues sont donc plus ou moins "sur le terrain". Il en connaissent bien plus que le médecin généraliste puisque c'est leur spécialité, même si certains généraliste acquièrent par l'expérience un très bon savoir et s'instruise sur ce domaine, ce qui les amènent à bien connaître le sujet, tout comme certains addictologues soient de vraies têtes de con et se retrouvent à côté de la plaque. c'est le facteur humain.

Si je te dis tout ça, c'est parce dans le temps, te connaissant toi même mieux que quiconque et nous, étant tous différents (bien que pareils...), c'est toi qui connaitra la dose exacte qu'il te faudra par jour pour être bien, pour être normal, car dans le temps, le subu bien dosé et bien assimilé par l'organisme, sans excéder le dosage thérapeutique, ne te donne aucun état de défonce, juste être bien, normale, avec un peu plus de pêche dans les débuts, sans soucis, et évidemment avec un côté antalgique continue, adoucissement voir anéantissement des douleurs légères.

En gros, le subu vient se fixer sur les récepteurs des endorphines sans pour autant provoquer tout ce que l’héroïne déclenche en tant normal, euphorie, plaisir intense...

Pour le dosage et les effets entre les produits, on à tous des points commun, mais on assimile et réagit tous différemment. Donc une  posologie à l'un ne correspondra pas à l'autre.

Ce sera à toi de te jauger sérieusement si tu veux prendre le subu de façon thérapeutique et non récréative, ou pour essayer de te défoncer en augmentant les doses et en le mélangeant à d'autre molécules. Tu peux bien sûr te défoncer un peu avec au début, mais ton organisme finira toujours par s'adapter à la dose maxi que tu prends. Dans le temps, ce sera toujours très difficile de se défoncer au sub , même en grosse quantité, ça ne fera qu'augmenter le bien être mais c'est tout.

Prenant du subu depuis 18 ans maintenant, je l'ai pris sous toutes ses formes, à part  le shoot, le fixe, car le piston ce n'est pas pour moi. Le fumer agit encore plus vite que le sniffer mais encrasse grave la gorge et les poumons, et l'effet dure moins longtemps bien que plus intense. Le sniffer augmente aussi l'effet, mais sincèrement, si ce que tu recherches est l'arrêt des cachetons et une vie posée, prend ton subu de façon thérapeutique, c'est à dire sous la langue le matin et basta. Après, tu ne penses au subu que quand tu dois le prendre, c'est à dire le matin et quand tu dois aller te le faire prescrire, c'est à dire tous les 28 jours. Mais sache que tu parts dans une réelle addiction, plus forte que ceux qui sont accroc à l'héroïne de la rue qui, elle, est pure en moyenne, selon les régions, entre 7 et 9% pour la normale, 9% étant déjà fort pour la plupart, voir 14% à 19% pour la "meilleure" dans les endroits où elle est la plus "pure", la moins coupée dirons nous. La buprénorphine, elle, est pure à 100% et elle croche bien sans que l'on s'en aperçoive. La différence c'est que le manque (syndrome de sevrage) d'héro arrive plus vite et est de plus en fort. L'état de manque pour le subu est plus progressif mais plus long et de plus en plus mauvais. Il est plus difficile de décrocher de la came, héroïne, que du subu. Je ne dis pas ça pour te faire peur mais pour t'informer. Et puis avec le subu, tu es encadrée, c'est légal et tu peux donc gérer comme tu veux pour diminuer et stopper.

Tout ce que j'ai essayé de te dire dans ce long post, c'est que si tu pars du principe que tu comptes rester dans ce système d'auto-médicamentation tout en voulant te stabiliser et arrêter le reste, le subu est LA solution si tu le prends comme il faut, de manière thérapeutique. Tu auras une vie stable et équilibrée. Tu seras vraiment dépendant d'une substance mais cela n'aura vraiment aucune répercutions sur ta vie sociale, familiale et psychique. La dépendance sera vraiment transparente. Cela pourrait même t'aider à diminuer l'alcool par la suite en ajoutant le Seresta qui existe en 10 et 50mg. Après, si tu veux descendre pour arrêter, c'est très bien, mais tu pourras aussi garder le subu pendant tout le temps que tu voudras, c'est toi qui décideras.

Niveau interférence avec la buprénorphine, les études faites déconseillent, voir interdisent, le mélange avec d'autre molécules opiacées, les benzo. Perso, avec la bupré j'ai prit pendant des années divers types d'anxiolytiques et de somnifères, benzodiazépine ou pas, Xanax, Témesta, Seresta, Lexomil, Tranxene, Stilnox, Rohynol, Imovane (et il y en a dont je ne me souviens pas), sans parler du Klipal (codéine) et jamais je n'ai eu d'effets secondaires ou de quelconques problèmes tel que le syndrome de sevrage, mais on est tous différents. Il n'y a qu'avec l'Abilify, que j'ai voulu tester en étant sous subu, xanax et héroïne: j'ai pété les plomb grave et je crois que cela vient de l'Abibify...

Pour finir, la prescription du subu est un accord entre le médecin et le patient. Le toubib ne peut pas t'obliger à diminuer les doses sans ton accord et s'il voit que tu es sous dosée, il est censé te rajouter ce qu'il faut, progressivement. Mais c'est toi qui décide de diminuer et d'arrêter, et personne d'autre.

Maintenant, je ne dis pas "le subu c'est superbe et il faut en prendre". Je dis juste que c'est ce qu'il faut pour gérer une dépendance que l'on veut contrôler dans le but de l'arrêter, ou pas, avec le temps qu'il faut. Mais le mieux sera toujours de ne rien prendre et de s'oxygéner en faisant du sport, de rechercher les sensations ailleurs avec tout ce qui est extrême. Mais c'est vrai qu'il n'y a rien dans la vie de tous les jours qui tu donnes autan de bien être, qui soit aussi bon que le flash et l'effet d'une bonne pipe de coke bien basée, à part une chose plus que naturelle et qui est au dessus de tout et est plus bon que tout ce qui existe en substances, mais c'est un autre sujet.

Alors dans ton cas, oui, prend du subu et adate la posologie correctement pour être bien sans gerber.

Désolé pour la longueur de ce post, mais je voulais essayer de te renseigner au mieux que je pouvais. Et si tu as des questions, n'hésites pas, je te répondrais.

Tschuss

Dernière modification par Marcel Vincent (04 janvier 2019 à  10:51)

Hors ligne


Nouveau0001 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 03 Jan 2019
Messages: 9
Merci beaucoup pour vos réponses et conseils !
Je pense dans un premier temps finir mes cachets de codeine, puis une fois sans, si je ressens un manque physique ou suis de nouveau hyper mal moralement je commencerai la bupré.
Je pense vraiment le prendre therapeutiquement, même si j aimerais beaucoup connaître les effets euphorisants et le plaisir procuré par l'héro ^^ mais ce sera inutile avec ce médoc, je testerai un jour directement l'héro en sniff. J'imagine que ça se rapproche de la codéine en plus puissant... par contre je n'aime pas tout ce qui met trop à l'ouest genre "incontrôlable", sentir mon coeur taper dans la poitrine ou les sensations de chaud froid, je ne sais pas si l'héro fait ça.
Enfin bref, je vais tester un sevrage codé dans un premier temps peut être sans bupré sauf si pas tenable ou trop déprimée.

Merci encore

Hors ligne


Marcel Vincent 
Nouveau membre
France
001
Date d'inscription: 04 Jan 2019
Messages: 5
Salut,

Bien sûr, si tu peux stopper la codéine sans être mal, sans manque et sans avoir de fluctuations dans ta vie par la suite, bien être/mal être, tu es mieux à ne rien prendre. Mais si tu es toujours en quête de ce que te procuraient tes diverses consommation, ce qui est dans la tête, tu finiras par reprendre de la codé, que ce soit au bout de quelques jours ou dans un mois.

Ce qu'il faut, c'est qu'en premier temps tu puisses stopper la codéine sans syndrome de sevrage. Ensuite, ce sera surtout le fameux craving (en anglais signifie avoir terriblement envie) qui peut être un effet de retour au sevrage et que tu peux ressentir assez rapidement ou, au contraire, arriver plus ou moins comme ça plusieurs mois après et pour une quelconque raison, dans ton cas ce serait surtout un sentiment ou une émotion, dû à une bonne ou une mauvaise nouvelle, ou quelque chose qui te rappellerait tes états de défonce, mais tout ce qui se rapporte "au rituel" de la défonce habituelle, piler, se rouler une paille, la paille dans le nez, le goût du produit... toutes ces choses que finalement tu ne connais pas n'influeront pas dans ta vie. Pour finir, il faut être sûr qu'au quotidien tu pourras vivre normalement, sans être obligée de te faire violence pour ne rien prendre parce que tu l'as décidé. C'est courageux, a du mérite mais ne permet pas à la personne d'être épanouie. Je connais une femme qui est alcoolique depuis quasiment 25 ans si on considère qu'elle ne l'a pas été des son premier verre. Elle a commencé à boire à l'âge de 15 ans et à 40 ans, après certainement des années de réflexion sur elle, et sur sa transformation physique pour ne parler que de ça, elle a décidé d'arrêter de picoler. Elle buvait tous les jours de la semaine et c'était la fiesta tous les week-end, en sachant qu'elle bosse dans les bureaux, dans le transit plus exactement, pour dire que ce n'est pas une cas sos qui passe sont temps à picoler sans rien faire d'autre, bien que je ne condamne pas ces personnes là. Elle a donc décidé du jour au lendemain de ne plus boire et sans prendre de produit de substitution. Je lui ai parlé du Seresta mais elle n'a jamais voulu en prendre. Depuis 5 ans, elle ne boit plus mais résiste au quotidien, ce qui interfère énormément dans sa vie. On a toujours l'impression qu'elle tire la gueule, elle a un regard noir et sévère, elle devenue intolérante...bref, le contraire de ce qu'elle était ou du moins tout ses mauvais côté décuplés effaçant les bons. La dernière fois que je l'ai vue, c'était il y a un peu plus d'un an. On a passé deux soirée écartées l'une de l'autre de plusieurs mois et avant cela on se voyait au quotidien. Elle avait décidé de se donner le droit de picoler lors de ces deux soirées tout comme elle peut se l'accorder une fois par mois, voir deux maxi. Elle reste forte et n'a aucun débordement autre que ces jours qu'elle s'accorde et ne jamais le jour. Hé bien lors de ces soirées d'ivresse, j'ai retrouvé la femme agréable qu'elle était à l'origine. Alors est ce qu'elle l'était avant parce qu'elle picolait tous les jours, possible maintenant que j'y repense, mais ce que je veux dire par là, c'est que si tu as besoin de quelque chose sans le reconnaitre, et c'est une histoire entre toi et toi, hé bien tu risques d'avoir une vie plutôt censurée si je puis m'exprimer ainsi. Te forcer à aller bien quand tu ne peux pas sans substance, ce n'est pas la fête.

Je ne veux surtout pas te décourager, en sachant que si tu te sens prête à diminuer tranquillement pour finalement stopper, quelques anxio pour faire la transition entre 20 ou 10mg de codéine pour t'aider suffisamment pour ensuite ne plus rien avoir envie de prendre.

Il faut savoir qu'après le sevrage vient la désintox, qui elle dure entre 4 et 6 mois, voir des fois toute une vie :-). La désintox n'est pas directement métabolique puisque le sevrage s'en est occupé, du moins sur la question du produit. Le métabolisme doit lui aussi reprendre un court normal et ne plus compter sur les artificiels, mais pour ça le sevrage a quasiment tout fait. Ce qui reste à désintoxiquer c'est ton esprit. Te vider le crane de tout ce qui peut t'amener à replonger dans ta consommation quotidienne, t'apprendre ou te réapprendre les gestes "normaux" de la vie (je met entre parenthèse car la normalité est toujours par rapport à un référentiel et référentiel n'est pas le même pour tout le monde, quoi qu'en pense quiconque). Bref, il faut du temps pour te détacher de tout, et malheureusement couper court avec les gens qui étaient dans le même état d'esprit et de consommation que toi, bien que niveau cachetons, ce n'est pas comme pour la défonce où tu arrives chez un pote, il y a de la coke et de l'héro sur la table et il te dit "un p'tit speed ball?" Chose à laquelle tu ne peux répondre non. En fait, tu dois peser tout cela et voir. Diminue, puis arrête et si ça ne va pas et que tu sens que tu ne pourras rester sans rien, hé bah c'est là que le subu entre en jeux pour toutes les raisons que je t'ai expliqué plus haut, avoir une vie normale, tranquille tout en étant bien avec le bon dosage.


Concernant l'héro, effectivement, en prendre de l'héro sous subu diminuera l'effet de la came. De plus, les deux sont déconseillé. Personnellement, ayant eu des périodes de grosses consommation, de consommation excessives pourrait on dire, il m'est arrivé de prendre du subu normalement, en le baissant légèrement, pendant près de deux mois tout en prenant de la came, de l'héro. A cette époque je vendais de l'héro et donc augmenter ma consommation n'était pas problème, mais des pote me disait que je ne devrais pas faire ça, jusqu'au jour où, après avoir passé une soirée chez l'un d'entre eux, en rentrant chez nous avec ma copine, avant de me coucher, sentant un début de pas bien, j'ai prit la moitié d'un 8, puis dans le lit, sur le plateaux, on s'est l'autoroute du soir (un gros poteau pour chaque narine) et on s'est couché. Le lendemain matin, alors que j'avais normalement tout ce qui fallait dans le sang pour aller bien, j'étais comme ci je n'avais pas prit de came la veille et que j'étais hyper en retard dans ma prise de subu, un mauvais réveil en fait. Mon réflexe a été de prendre l'autre moitié du 8, une trace et un café. Et là, en l'espace d'une demie heure, je tombé dans un état de manque comme je n'en avais jamais eu, un syndrome de chez syndrome de sevrage. Ma copine est partir bossée, me téléphonant régulièrement pour prendre de mes nouvelles, jusqu'à ce qu'elle revienne le soir après avoir été voir son ancien toubib qui lui avait prescrit des Xanax 0,50, Tranxene 0,50 et Imovanne 7,5 pour un mois. J'ai bouffé je ne sais plus combien de Xanax, 2 Tranxene 50 et en l'espace de 20-30 minutes j'ai commencé à me sentir dans le coton, le mal partant laissant place au bien être et à l’euphorie. Hé bien cette journée fût l'un des pire de ma vie concernant l'état de manque. Après ça, j'ai décidé de plus mélanger les deux. (j'ai aussi eu un problème du même genre mais  bien plus court avec le mélange héro kéta, en sachant que j'ai toujours chargé les doses du fait de faire du business assez étendu et d'avoir toujours tout à volonté...). Donc prendre de l'héro sous subu te la fera sentir moins et tu as une petite chance que ça ne se passe pas bien.

Comparer l'héro avec la codéine...bah ça se ressemble, mais ce n'est pas tout à fait pareil, bien que c'est vrai qu'on s'y retouve . Une "bonne" came, (tout es relatif quand je dis une bonne came: quand je me suis fais arrêté en  2014 avec 420g d'héro, qui était ce qui me restait de ce que j'avais ramené de rotter alors que j'allais approvisionner des gens, je tournais à 5-6g par jour de cette  came là où quand je prenais celle du quartier où je m'approvisionnais habituellement je tournais à 10-12g par jour. De là, il faut savoir que le laboratoire de Montluçon (je n'habite pas cette ville mais c'est chez eu que ça a été envoyé) a tester cette came comme étant pure à 34 %, ce qui fait que par rapport à mes consommation celle que je prenais chez moi était au environ de 15%, et c'est vrai que les gens aimaient ma came et que tout le monde disait que c'était de la bombe, surtout quand je montais sur rotter. Tout ça pour dire que une "bonne" came selon les gens dépends de ce à quoi on les a habitués. Une héro pure à 9% est de la bombe pour beaucoup de gens aujourd'hui...), donc une bonne came te fait piquer du zen, mais pas tout de suite, en sachant que tant que tu es en mouvement ça va, bien que tu peux être complètement stone et ne pas pouvoir bouger de là où tu es, sans pour autant avoir des perte d'équilibre. Quand tu as ce qu'il faut dans le sang, c'est quand tu te poses que le piquage de zen arrive, mais ce n'est pas encore comme avec la codé même si ça se ressemble effectivement. Ce qui est le meilleur c'est quand tu dors tout en étant éveillé, je ne sais pas comment expliquer. Je me suis vue piquer du zen sur la table et mettre plus d'une demie heure pour piler la coke. Ma copine, quasiment dans le même effet me dire "tu veux que j'la ppile, ça ira plus vite, et moi de lui dire nan nan, c'est bon t'inquiète je gère". Le piquage de zen plein pot où tu ne comate pas vraiment et entend tout mais est entre deux mondes et où c'est trop bon. Et dès que la coke est (mal)pilé, tu te met une bonne trace et là, d'un coup, tu es plus frais que le poisson qu n'a pas encore été pêché. Comme dans les films, tu passes de l'état assis recroqueviller à debout d'un coup et près à courir un marathon. Avec la codé, j'ai retrouvé des effets similaires à l'héro, qui se rapproche, qui se touchent sauf que je ne pique pas du zen avec la codéine mais j'aime bien.

De la bonne came risque de te faire faire une fusée, même à des gens qui sont habitués à taper la came du quartier depuis 20 ans :-), tu es dans un bien être pas possible, tu es plus sociable qu'à la normale, il se peut que tu te grattouilles un peu partout mais dans l'ensemble tout va bien. Selon les chercheurs, scientifiques je ne sais qui ou quoi, l'héro pure donnerai un taux d'endorphine pouvant aller de 7 à 70 fois le taux sécrété lors de l'orgasme humain.

Avec le subu tu ne seras jamais à l'ouest comme tu dis, pas de d'état incontrôlable. C'est plutôt les idées claire, même si sur les début tu ressens des similitude avec l'héro. A vrai dire, toi qui n'est pas à sevrer de l'héro tu auras les mêmes effets qu'avec de l'héro, piquage de zen compris. C'est sûr que ça te plaira, sauf que ce n'est pas fait pour durer, même en augmentant les doses de subu. Dans le temps ton organisme s'y habitue et cela ne fait que te mettre bien.

Pour crainte de chauf/froid, ça c'est quand tu es dans le syndrome de sevrage, dans les première heure de l'état de manque. Quelqu'un qui prend toujours son subu, ou qui a toujours de l'héro n'aura jamais ça. Par contre les coups de chaud peuvent arriver sur les débuts de la consommation pour ensuite s'arrêter. Ce n'est pas la même chose. Le chaud/froid c'est que tu tremble tout en ayant chaud, puis ensuite froid mais en transpirant... c'est pas cool. Par contre les coups de chaud bah c'est comme d'un coup tu as chaud et que tu te retrouve en teeshirt là où tu devrais être un pull, en sweet. De plus l'héro ne fait pas de tachycardie, accélération du coeur. C'est plus la coke et ce n'est pas systématique, cela dépend des gens. Mais l'héro et le subu tu n'aura jamais ce problème.

Tu vois, je n'ai jamais voulu faire gouter de l'héro à qui que ce soit et ne vendre qu'à de gens consommant déjà. Et là je te parle de came, mais c'est surtout que tu penses prendre du subu et que dès l'instant que tu en prends bah tu es éligible pour l'héro, par pour y être accroc mais pour pouvoir y gouter. Quand tu prend du subu, si tu veux prendre de l'héro attend le moment ou tu commences à bailler et attends encore. Plus tu attendras mieux ce sera, et si tu prends ton subu le matin comme il faut et que tu prévois de prendre de l'héro, ne prend que la moitié de ton traitement. Tu te sentiras plus bas que d'habitude car tu n'auras pas la totalité de ton dosage dans le sang, mais au moins tu sentiras mieux la came. Mais le mieux serait de la prendre au réveille au lieu du subu, mais bon.

Tu finis par trop déprimé. Et oui, c'est aussi un mauvais plan ça la déprime. Alors c'est très bien de vouloir tout arrêter comme ça. Mais si ça ne va pas, vue que tu ne veux plus prendre de codéine, prend le subu. Regarde
mais Sufena t'a donné les bonnes proportions, à savoir sur la base de 6mg de codéine = 1mg de morphine et 6mg de morphine = 0,2mg de buprénorphine. Donc compte 0,2mg de buprénorphine tous les 36mg de codéine. La morphine est 6x plus forte que la codéine et la buprénorphine 30x plus forte que la morphine.

En fait, dans mon premier post, j'ai un peu parlé à la va vite et le rectifierai certainement, mais je n'ai pas prit en compte ta conso réelle et je m'étais basé sur l'alcool en plus en me disant que tu devais peu beaucoup consommer. Je viens de relire ton post et finalement tu ne consommes pas tant que ça. Selon les rapport des molécule tu devrais prendre 1mg de subu. Donc les 2 ne sont pas sous dosés. Tu peux même le casser en deux, le laisser fondre et voir au bout d'une demie heure, voir une heure ça ne va pas. Le subu lui agit rapidement, 10 mn environ sous langue, 15mn maxi. Tu prend 180mg de codéine, soit 180/6=30 pour le taux en morphine, puis 30/30=1 pour le taux de bupré. En fait, tu peux prendre le 2 sans problème car c'est vraiment petit, mais si tu gerbes ça n'ira pas et c'est pouquoi je te conseille de le casser en 2 puis plus tard si tu ne gerbe pas de prendre le reste, qui à le fractionner encore.

J'espère avoir répondu correctement. Je suis loin de tout savoir et je ne parle que de ce que j'ai apprit avec la vie. Et comme je bosse à partir de chez moi, ça m'a permis de faire une longue pause.


Portes toi bien et n'hésites pas.

Tschuss

Hors ligne


Nouveau0001 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 03 Jan 2019
Messages: 9
Merci pour ta réponse Marcel Vincent !
Le truc c'est que j'aimerais rester sans codé au moins 24h voir si j'ai un manque physique mais non seulement c'est difficile de ne pas En pendre si j'en ai et en plus de ça j'ai des anxiolytiques/alcool/cannabis qui peuvent masquer ça.
Après si le subu agit sur les cravings alors ce serait niquel mais en lisant plusieurs post j'ai pas l'impression que ce soit souvent le cas... et idéalement j'aimerais que ça me fasse diminuer/arrêter l'alcool car c'est surtout ça qui m'est problématique. Pour l'héro j'ai énormément envie d'essayer... mais une p'tite trace seulement car depuis que j'ai un enfant je suis devenue une flipette ^^ et j'aime le fait de sniffer, ce que je fais avec la C. Mais j aimerais tellement retrouver mon premier trip à la codé... Je ne retrouve plus ça avec quoi que ce soit...
J'ai rdv mardi avec mon addictologue, je pense que je vais lui parler de mes craintes et lui poser quelques questions avant de tester le sub. Et je compte tester 1mg et pas 2 come on m'a prescrit car ma conso actuelle de codé n est pas très élevée.

Merci en tous cas ça me rassure quand même concernant ce TSO qui me paraît être une bonne chose, même si sans tester je ne peux pas savoir si ça me convient ou non. La dépendance rapide et importante seulement me freine car mon envie de tester autre chose est quand même là ^^

Hors ligne


Nouveau0001 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 03 Jan 2019
Messages: 9
La trimebutine m'évitait les cravings mais jusqu'à un certain temps... au bout d'un moment l envie de codé devenait assez forte. Peut être à cause d'un job stressant à l'époque mais rien que pour jouer avec mon fils je recherche l'effet de la codéine. Le sub peut m'aider pour ça?

Hors ligne


kameo 
Mi humaine mi animale
500
Lieu: Terre
Date d'inscription: 16 Mar 2012
Messages: 339
Blogs
Salut !

Oui, le sub (pour moi la méthadone) peut vraiment aider dans le rôle parental positif, par ex je ne gueule plus(ou presque hein, des fois les conneries sont trop grosses wink ) et demande les choses calmement, 10 ou 15 fois parfois, mais je ne m'énerve plus comme avant.
Et j'ai envie de partager des moments avec eux, puzzles et jeux en ce moment car dehors il fait-7 Et ils ont(en fait on a tous) une crève d'enfer.

Mais oui, tu auras la motive.
Ça m'aide aussi pour la maison (Je suis mère au foyer) et sans méthadone ici c'est bagdad (il faut aussi dire qu en + de 2 gosses j'ai 4 chiens des chats des furets....)sinon ça passe crème.

Bref à toi de voir.
Il n'empêche que j'ai tout de même réussi à stopper 2ans entiers sans rien(enfin les joints quotidiens tout de même) et j'arrivai à assurer aussi, mais avec une motivation très amoindrie, genre je roulais un joint, je me disais je fais ci et ça et je peux fumer, genre système de récompense...

Take care, bonne chance, et quoique tu choisisses  tu y arriveras ^.^ il faut croire en toi!
Bisous

Kameo

Hors ligne


Marcel Vincent 
Nouveau membre
France
001
Date d'inscription: 04 Jan 2019
Messages: 5
Salut,

Oui, comme le dit kameo, le subu va te permettre de gérer les choses. Tu ne t'énerveras pas, tu seras plutôt zen. Et puis effectivement, le plus mauvais dans ce que tu prends c'est l'alcool, pire que tout, même que la came.

Snifer un peu d'héro effectivement pourrait ne pas être une mauvaise expérience bien que je ne le conseille pas. Le problème c'est passer du mode récréatif/festif au mode quotidien...pas bon la dépendance à l'héro avec des enfants, en sachant que même sans enfants ça ne l'est pas car c'est avant tout un budget. Je ne sais pas moi ce que c'est que de galérer pour avoir son gramme du fait que je n'ai jamais payer pour ça puisque ma conso et celle de ma copine faisaient partie de mon bénef, tout comme pour la coke et le reste, mais voir des gens me lâcher les 3/4 de leur salaire, ou allocs, dans le mois, ou/et me prendre à chrome pour revendre et que cela coûte moins, j'en ai vue plus qu'il n'en faut pour savoir que ce n'est pas bon si cela doit empiéter sur la vie de tes enfants. Et puis il faudrait que tu puisses trouver un gramme de quelque chose de pas trop coupé, l'histoire d'être bien défoncée au moins une soirée. Mais il faut faire attention que cela ne rentre pas dans ta vie.

Concernant le subu et tes addictions, l'alcool plus exactement car le plus mauvais et destructeur, cela reste une bonne solution, sauf que je ne sais pas à quel point le subu peu remplacer l'alcool car je n'y ai jamais été accroc. J'ai des potes qui ont été accrocs à l'alcool (tremblements le matin si pas de sirop dans le sang) et à l'héro, et ils sont unanimes pour dire que l'alcool est plus dure. C'est d'ailleurs le seul produit que tu ne dois pas arrêter d'un coup sans rien au risque de claquer ou de faire un délirium trémens. Par contre pour les 3 dont je parle je crois qu'ils n'ont rien prit d'autre que de la métha (pour 2) et du séresta et du subu pour l'autre. Donc selon ton addiction au sirop peut-être que le subu seul pourrait le faire. Et si c'est le cas ça serait bien mieux.

Sinon tu en es où ? Tu as passé combien d'heure sans codéine ? En sachant que tu n'as pas besoin de te mettre mal avant de passer au subu. Perso je prends les deux sans problème. (Je te met la photo de ce qu'il me reste pour la semaine :-). Ce n'est pas pour tenter, juste pour faire voir. Mercredi je récupère mon subu, là il ne me reste qu'une boite de 6mg).

https://i.goopics.net/r5l0v.jpg

https://i.goopics.net/Go1j3.jpg

Sur la photo suivante tu peux voir un cailloux d'héro que j'ai "cassé" et dans lequel il y avait une partie de came quasiment pure. Je l'ai isolée (la partie marron foncée) puis je l'ai fumée à l'alu: très bon goût. Ça arrive quand les gens qui la coupe le font mal. Le mieux reste bien sûr de ne pas couper les produits

https://i.goopics.net/qLQKe.jpg


Tchao
Reputation de ce post
 
Passer au sub ac un agoniste ds le sang peu donner un manque précipité suf

Hors ligne


Sufenta
Modérateur
6500
Date d'inscription: 11 Apr 2015
Messages: 5129
Il ne faut pas prendre du sub sur un agoniste même si toi ça ne te fait rien c’est prendre un risque de manque précipité et le jour où tu en feras un tu seras prudent après ...

SINTES: Analyse de produits :
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne


Marcel Vincent 
Nouveau membre
France
001
Date d'inscription: 04 Jan 2019
Messages: 5
Je suis tout à fait d'accord avec vous. C'est vrai que l'on ne fonctionne pas tous toujours pareil et qu'il est préférable de faire la transition en étant limite mal avant de passer au sub et qu'il y a des choses qui me sont propres et que je ne peux généraliser.

Hors ligne


Nouveau0001 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 03 Jan 2019
Messages: 9
Merci pour vos réponses et vos encouragements! smile
J'ai finalement continué la codéine jusqu'à aujourd'hui, je commence le sub demain en espérant que ça fasse effet sur ma conso d'alcool et le moral. Je crains la dépendance si ça n'a pas de gros bénef sur moi mais je vais quand même essayer doucement et tenter de juger rapidement le bénef des effets (la première semaine, avant que mon corps s'habitue), en espérant avoir un plutôt bon dosage pour pas trop perdre de temps à le trouver. J'ai rdv dans une semaine avec l'addicto, j'ai tout juste le nombre de cachets de bupré 1mg jusqu'à celui-ci.
En sachant que je prends 60 à 180mg de codé/j.

Hors ligne


Junon 
Nouveau Psycho
910
Date d'inscription: 02 Jun 2018
Messages: 149
Blogs
Personnellement j'avais aussi pas mal d’appréhension sur le switch avec le sub, pour moi c'était impossible d'effacer les cravings et à la fois me donner un effet qui me plait et au final agréablement surpris du sub, ça t’efface vraiment tout ces besoins avec ta dépendance aux opiacés, comme le disait l'internaute plus haut même moi j'avais encore le réflexe de le prendre en plusieurs fois comme des mini shoot mais desfois tu te rend vite compte que ça reviens vraiment au même et qu'effectivement le sub te cale vraiment pour toute la journée.


Et j'voulais juste te prévenir de bien laisser le temps au produit et à ton switch de s'opérer, quand tu dis "tenter de juger rapidement le bénef des effets" c'est la mauvaise méthode selon moi, 'fin je sais pas comment tu vas vivre ton switch puisque toi c'est à la codé moi c'était l'hero et j'en ai quand même chié pendant 3,4,5 jours la première semaine, avec des mal de ventre et des suées qui persistaient et je me rappelle m'être dit au début que le truc ne me plaisait pas que, que ça le faisait pas avec moi et au final si

Hors ligne


Nouveau0001 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 03 Jan 2019
Messages: 9
Je viens de commencer avec 1mg aujourd'hui et je suis complètement à l'ouest, cerveau, vision et audition brouillés ^^ avec la tete qui tourne et difficile de faire quelque chose, comme si j'étais ultra bourrée. Dois-je continuer ce dosage et ça passera rapidement ou bien je coupe le cachet en 2 demain, quitte à remonter de nouveau le dosage après? Sachant que j'ai un repas de famille dimanche et que je ne peux pas être dans cet état! hmm

Hors ligne


Nouveau0001 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 03 Jan 2019
Messages: 9
Ah et pour info j'ai fumé un stick de shit et beuh environ 1h ou 2 avant de prendre le cachet. Je ne sais pas si y a une interaction qui aurait pu amplifier cet état

Hors ligne


Marcel Vincent 
Nouveau membre
France
001
Date d'inscription: 04 Jan 2019
Messages: 5
Salut La Miss,

Je ne suis pas venu depuis un moment, mais j'ai vue que tu as commencé le subu.

Ce que tu décris comme effets, c'est normal, quoi qu'audition brouillée, je n'ai jamais eu. Mais c'est vrai que dans les premiers temps la vision peut être moins claire. Au départ, tu vas avoir, et tu as dû avoir car cela fait 4 jours maintenant, des effets proches de la came. Perso, je sais qu'au départ, rien que de fumer une clope pouvait me faire avoir la gerbe et piquer du zen avec du bédo.

Sortie de là, bien que je ne connaisse pas du tout ta consommation  d'alcool, je pense que tu serais mieux au subu. Je redis subu, comme il y a longtemps, car je suis repassé de la bupré (générique) au Subutex.

En fait, quand je suis rentré en prison en 2014, j'étais à fond dans la came et j'avais un traitement de subu que je ne prenais pas, mais j'avais toujours une ordonnance plus une boite de 8mgr et une boite de Seresta sur moi, ce qui te permet de te faire prescrire ce qu'il faut si tu tombes en garde à vue, voir en taule, car sans ordonnance c'est la misère pour te faire prescrire un traitement. Mais le problème, c'est qu'en prison ils ne te donne pas de Subutex, ils n'ont que du générique, pour diminuer le détournement en terme de prise (les génériques sont plus désagréable dans le nez et l'effet est moindre, mais ça n'a jamais empêché un mec qui veut sniffer sniffer). Et plus tard, avec l'arrivée du Suboxone, bupré + naloxone, on a été obligé de prendre ça. Ainsi, pendant 30 mois de détention, à part un gramme occasionnellement, je n'ai prit que ça. J'ai commencé à 16mgr et quand je suis sortie j'étais à 4. Mais n'étant pas toujours très bien, je suis vite fait remonté à 6, puis j'ai yoyoté en remontant jusqu'à 12 pour redescendre à 4 et "me stabiliser" à 6 depuis février dernier. - En sortant de prison j'ai lâché le suboxone pour reprendre du générique (le suboxone est dégueulasse au gout), pensant que du fait d'être habitué au générique/suboxone je ne verrai plus la différence avec le vrai Subutex -. Mais j'avais toujours un moment de pas bien en fin de journée avec un coup de pompe et je ne voulais plus prendre d'anxio. Et puis lors de ma dernière prescription, étant à 6, mon toubib m'a proposé de passer à 7, après que je lui ai expliqué mon pseudo malêtre, mais j'ai préféré remonter à 8. J'en ai aussi profité pour changer de pharmacie pour prendre celle d'à côté de chez moi. Et là, à la pharmacie, la pharmacienne m'a expliqué qu'ils n'avaient pas de générique en stock car personne ne le voulait chez eux. Elle m'a donc proposé, soit de prendre du Subutex, soit d'attendre le lendemain pour le générique, le temps de le commander. J'ai donc opté pour le Subutex que je n'avais pas prit depuis plus de 4 ans. Le lendemain matin, j'ai prit un 8, en deux fois (ils sont plus gros et en deux moitiés il y a moins de risque d'en avaler et donc d'en perdre). Hé bah en l'espace de 10 minutes, je me suis sentie nettement mieux que ce qui était devenu normal pour moi, et j'ai pu constater à nouveau ce que j'avais déjà constater il y a 15 ans, c'est à dire une réelle différence entre le Subutex et le générique. Je pensais que, puisque je m'étais habitué pendant ces 4 ans à ne prendre que du générique, je ne verrais plus de différences entre les 2. Hé bien nan, le subu est nettement meilleur.

Maintenant, question interactions avec d'autres médocs, d'autres molécules; si tu écoutes tout ce qui est dit et écrit à ce propos, il ne faut pas prendre d'autres opiacés avec le subu, donc pas de codéine. Mais ce que je n'ai pas précisé dans mes autres post, c'est que je ne prends pas de la codéine pour me défoncer, mais pour la douleur: depuis juin dernier j'ai une sciatique, une douleur de fou et c'est pour cela que je prends des doses considérables de codé, en sachant qu'en reprenant le footing la douleurs a presque disparue, bien que je prenne encore un peu de codéine, 300 à 500 mgr /jour en sachant que je vais finir par l'arrêter. C'est une petite hernie discale dû au fait que je ne fais plus de sport depuis mon entrée en prison, donc perte de la musculature, et que, étant informaticien (Concepteur de Systèmes d'Informations), je suis quasiment tout le temps assis, ce qui a fait que j'ai un nerf qui s'est coincé.

Si je te dis ça, c'est parce que tu as pu voir qu'un modo s'est exclamé sur le fait de ne pas mélanger subu et je ne sais plus quoi. Mais perso, et je connais un tas de personnes dépendantes dans le même cas que moi (toxicos ou pas), JAMAIS je n'ai eu une mauvaise interaction en mélangeant buprénorphine et autres produits, à par avec la came, l'héro, comme je te l'ai précisé plus haut. Mais quand tu lis la théorie, les notices et autres informations, ainsi que certains témoignages je pense, bah il ne faut rien prendre d'autre avec le subu, que du paracétamol, sauf que le paracétamol il faudrait que j'en bouffe 10g, ou peut être deux fois plus je ne sais pas, pour que j'en ressente l'effet, donc pas possible pour le foie. Alors oui, on est tous différents, bien qu'ayant "un tronc commun", et il est vrai que j'encaisse d'une force pas possible, mais selon mon expérience, je n'ai jamais eu de problème avec les mélanges, mais c'est surtout une question d'adaptation du métabolisme. Et c'est même très bien pour les descentes d'ecsta, de LSD et de coke. Après, il y a la Kétamine avec laquelle il faut éviter les grosses quantité d'héro, mais il faut mettre le paquet (pour moi) et je n'ai jamais eu de problème avec le subu. Mais là encore, un cas ne fait pas un autre.

Alors il est certain qu'à partir du moment où tu prends du subu, buprénorphine, tu finis par devenir dépendant, dû au fait que ton cerveau ne fabrique plus d'endorphines car tu l'alimente artificiellement avec la buprénorphine qu'il transforme en endomorphines/endorphines, 2 noms pour la même peptide. Mais ce qu'il faut retenir, c'est le côté posé et bien être que cela t'apporte. Il est clair que ne rien prendre et fonctionner à nouveau comme à l'origine est le mieux, mais tant que tu as besoin de prendre quelque chose et que tu ne veux pas, ou ne peux pas (financièrement parlant) prendre de la came au quotidien (en sachant que la dépendance à la came révèle le côté le plus sombre de chacun et peut modifier négativement ta personnalité, donc avec un enfant ce n'est pas le top car risque d’irritabilité), le subu est la deuxième meilleure solution (la première est hors sujet, mais je suis près à en parler...). D'autant plus qu'apparemment tu picoles un peu (d'ailleurs c'est quoi ta consommation quotidienne d'alcool ?) et que l'alcool étant le pire de tous, passer au subu n'est vraiment pas une chose mauvaise. On te dira "oui mais tu passes d'une dépendance à une autre plus forte". D'une dépendance à une autre, oui, plus forte...cela dépend de ton addiction réelle à l'alcool et de la dose de bupré par laquelle tu vas la remplacer. Bien sûr, le subu n'est pas pour le sevrage alcoolique ni un substitue à l'alcool, mais cela remplace bien les choses, bien que je ne puisse pas parler d'expérience personnelle à ce niveau car je n'ai jamais été dépendant à l'alcool et d'ailleurs ne bois pas.

Maintenant, ça fait 4 jours que tu as commencé ton expérience avec ce produit, cette molécule, et tu en sais déjà beaucoup plus qu'au départ. Tu vas y trouver tes avantages et peut être des inconvénients, en sachant que les inconvénients disparaitront avec le temps, et après ce sera toi qui en saura le plus te concernant.

Voilà, encore un long speech.

Je te met en photo le Subutex en sachant que, quitte à choisir, prend celui ci (non substituable), l'effet est nettement mieux même si je pensais que m'adapter au générique serait aussi bien.

Tchao

https://i.goopics.net/JGeJr.jpg

Dernière modification par Marcel Vincent (14 janvier 2019 à  23:08)

Hors ligne


Nouveau0001 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 03 Jan 2019
Messages: 9
Merci beaucoup pour ta reponse complète Marcel Vincent smile
C'est quoi la première meilleure solution que tu suggères ?
Alors la bupré je l'ai pris seulement 3 jours sans trouver le bon dosage, après j'ai arrêté pour pouvoir travailler sans avoir de mauvais effets. Mon addicto m'a prescrit du 0,4 ce matin, je pense attendre ce week end pour le prendre.
Sinon l'alcool j'étais entre 6 et 10 unités par jour et je suis descendue à 5.
Je vais essayer de voir à la pharmacie si je peux avoir le sub au lieu de bupré. Sinon l'idéal pour moi ce serait d'avoir de la codéine sans paracétamol qu'on me prescrit régulièrement et continuer comme ça sans prendre de bupré. Mais SANS paracétamol je ne sais pas trop quelles excuses inventer au médecin (j'utilise celle de la migraine et des règles douloureuses qui sont de vraies excuses...). Et cela voudrait dire aussi que j'essaierai de ne pas trop augmenter les doses de codeine pour pas avoir à faire une multitude de médecin. Et enfin, tout ça sans trop d'effets secondaires qui sont malheureusement de plus en plus présent au fil du temps (nauséeuse fatigue maux de tête etc). Autant dire : difficilement réalisable. A moins de faire des petites périodes d'arrêts. Mais depuis que c'est sur ordonnance et donc compliqué, je pense qu'au bout d'un moment je n'aurai pas le choix et devrais passer par la case "sub".
Là j'essaie de me sevrer des benzo. Je prends maintenant un xanax 0,5/j (j'en prenais 4 à 6 il y a peu) et compte vite passer à la moitié. Jai le Tercian quand même car gros trouble anxio-dépressif mais je le trouve moins efficace... ou mal dosé alors.
Quelles sont les effets de l'héro ? Est ce différent de la codeine ou amplifié ? As tu une sensation de légère euphorie ou + ?
Aujourd'hui je ne travaille pas du coup j'ai pris 1/3 de bupré 1mg mais je ressens l'envie psychique de prendre autre chose genre codeine... pour cette euphorie dans le creux du ventre... en le sniffant as-tu davantage de mauvais effets type vertiges et vision brouillée?

Merci encore pour tous les éléments que tu m'as donné!

Hors ligne



Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Equivalence entre codéine et buprénorphine (temgesic)
par simmon4896, dernier post 03 novembre 2016 à  11:33 par Anonyme9404
  18
[ Forum ] Interaction & Mélange - Temps à  attendre entre prise codéine/tramadol et buprénorphine
par loulana, dernier post 10 juillet 2016 à  16:26 par Jacobson
  4
[ Forum ] Switch - Petite question codeine subutex
par pliskin, dernier post 05 décembre 2016 à  20:18 par Anonyme9404
  4
  [ PsychoWIKI ] Codéine, effets, risques, témoignages
  [ PsychoWIKI ] Usage, abus et addiction à la codéine et au tramadol
  [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
11952 personnes ont déja passé ce quizzz !
  [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
9969 personnes ont déja passé ce quizzz !
    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Assemblée générale de Psychoactif 2018 : un moment fondateur
    20 avril 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Participer à l'enquete Eurotox
    08 avril 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Psychoactif et système de dons 2.0
    Il y a 8jCommentaire de pierre (44 réponses)
     Appel à témoignage 
    Consommez vous de la cocaïne au travail ?
    Il y a 3jCommentaire de Daddyouf (19 réponses)
     Forum UP ! 
    IRDN et libérateurs de dopamine
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Première fois - Quelle dose pour connaître ma tolérance
    Il y a 19hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Mode de consommation - Je suis choquee
    Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de Toxicomen dans [Cocaïne-Crack...]
     Forum 
    RC vendu à  la place de street drug - Pourquoi il n'y pas de shop physique de RC ou dealer de RC?
    Il y a 24mnCommentaire de Ocram dans [Research Chemicals (R...]
    (8 réponses)
     Forum 
    L'impression d'être en décalé avec les gens de ce forum...
    Il y a 33mnCommentaire de Ocram dans [Cocaïne-Crack...]
    (20 réponses)
     Forum 
    Addiction - Ça commence à me titillé
    Il y a 40mnCommentaire de Toxicomen dans [Cocaïne-Crack...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Micro-dosage truffes
    Il y a 1hCommentaire de 5-OH-DMT dans [Psilocybe - Champigno...]
    (8 réponses)
     Forum 
    Gérer sa consommation - Remplacer la CC par du Speed ?
    Il y a 2hCommentaire de 5-OH-DMT dans [Cocaïne-Crack...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Consommez de la c en soirée Techno
    Il y a 2hCommentaire de 5-OH-DMT dans [Cocaïne-Crack...]
    (11 réponses)
     Forum 
    Ma psy me propose le tramadol en anti-depresseur. Vous en pensez q...
    Il y a 2hCommentaire de ca_ira_mieux dans [Tramadol...]
    (25 réponses)
     Blog 
    Recueil de memes rigolos
    Il y a 29mn
    1
    Commentaire de Conscience dans le blog de Agartha
    (3 commentaires)
     Blog 
    Obsession
    Il y a 2hCommentaire de Thelma dans le blog de Thelma
    (1 commentaires)
     Blog 
    Fuck
    Il y a 3hCommentaire de Asrid dans le blog de Viaflie
    (3 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Consommez-vous le MDMA/Ecstasy à moindre risque ?
    Dernier quizzZ à 15:56
     PsychoWIKI 
    PAWS, le syndrome prolongé de sevrage
     Topic epinglé 
    La cueillette, le séchage et le stockage
     Nouveaux membres 
    Toxicomen, yannoff, hermes22, LoveUDude nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Le cout d'une dépendance à la cocaine, arnaque sur le net
    par Wonderland, le 23 May 2019
    Salut Je ne suis pas d'accord avec ta première conclusion sur le DN. Ce n'est pas plus dangereux que d'aller faire un deal avec un vendeur dans la rue ou d'aller dans un four. C'est même plus safe à ce niveau là puisque tu le fais derrière ton écran. En revanche, tu peux effectivement te fa...[Lire la suite]
     Mon "tout savoir sur l'Amanite Tue-Mouche"
    par Daane-El, le 22 May 2019
    QU'EST-CE QUE L'AMANITE MUSCARIA ? Moi je sais moi je sais c'est le logo de Psychoactif, c'est la maison des schtroumphs!! Alors oui mais pas que...L'Amanite muscaria est une des variétés de champignons qui se développe un peu partout dans l'hémisphère nord. Il pousse en symbiose avec des...[Lire la suite]
     Qu'est ce que c'est? Où c'est qu'on la trouve? Elle a des cousines?
    par Daane-El, le 18 May 2019
    GENERALITES Moi 1: T'es sur? C'est chiant les généralités! Moi 2: Oais mais bon on cause d'amanites là, yen a qui se tue avec et vu que l'Amanite Tue-Mouche, notre cher Logo, n'est pas la seule à faire halluciner je pense qu'il est bon de se rendre compte déjà en général de ce qu'est une a...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Bien dis ! dans [forum] pas d'effets coke
    (Il y a 2h)
    Bien décrit, plutôt intéressant et une consommation responsable bravo dans [blog] Présentation
    (Il y a 2h)
    Merci slocum!/Janis dans [forum] Drogues et littérature
    (Il y a 6h)
    +1 Cusco dans [forum] Fumer de la Ritaline
    (Il y a 16h)
    Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre) dans [forum] Le cout d'une dépendance à la cocaine, arnaque sur le net
    (Il y a 17h)

    Pied de page des forums