Le GHB, hypnotique ultime?, état de sédation et somnolence après consommation. / PsychoACTIF

Le GHB, hypnotique ultime?, état de sédation et somnolence après consommation.

Publié par ,
351 vues, 2 réponses
Polo187 
Adhérent PsychoACTIF
France
200
Lieu: ici, la bas, un peu partout.
Date d'inscription: 21 Apr 2014
Messages: 286
Blogs
Bonsoir,
J'ai découvert il y a peu par curiosité le GHB, etant friand de nouvelles expériences, mais ne fonçant pas tête baissé je me suis renseigné sur le sujet avant de consommer.

Pour le contexte, seul chez moi en mode canapé ordi/TV, j'ai depuis plus de dix ans de gros soucis d'insomnie, j'ai essayer tous les hypnotique sur le marché francais,
dont certain qui n'ont plus leurs autorisations de mise sur le marché aujourd'hui, noctran, mepronizine par exemple y compris le rohypnol, j'ai aussi eu droit a l'ensemble des benzo, auxquels j'ai developé une tolérance monstre, dernièrement je pouvais prendre une boite de 30 Xanax 0.50mg sans ressentir le moindre effet,
j'ai également eu droit aux antidépresseur sedatif, norset, surmontil, laroxyl, aussi aux neuroleptique tercian, nozinan loxapac, et j'en oublie surement, actuellement je prends 300 mg de loxapac pour dormir et 4 imovane 7.5mg, pour espérer dormir 2 a 3h sans la moindre sédation.

Et la je m'attendais avec le GHB a ressentir une certaine euphorie, similaire a l'alcool (je ne bois plus depuis 3 années maintenant), donc je me suis dit peut être une alternative à l'ivresse éthylique,
j'ai d'abord chercher ma dose d'action a 3.2g, je ne ressent rien, et au dessus de 4 g, je pique du nez et je m'endors tout seul, cela provoque chez moi une sédation profonde et je me réveille devant la TV sans avoir eu besoin de prendre le moindre cachet, donc je vais peut être utilisé cette alternative occasionnellement pour dormir, par confort, car je n'ai rien trouver d'autre de positif dans cette drogue a part la sédation,
après mon contexte de consommation ne prêtais pas a être euphorique ou exité sexuellement, je testerai en mode soirée pour voir j'suis curieux de nature, mais maintenant avec l'age je suis plus raisonnable qu'avant et j'espère passer a coté d'une addiction qui pourrais vite m'envahir tellement cette substance m'est fonctionnelle la ou la médecine française a écouchée, et je ne vous parles pas du pognon dépensé en relaxation,

hypnose, sophrologie, je n'arrive pas a lâcher prise j'ai éternellement le cerveau en ébullition, j'ai été diagnostiqué psychotique il y a deux ans après Plus de 10 ans d'érances médicale, tento dépressif, tento borderline,
la je vais vous raconter une partie de mon histoire perso qui concerne  mon etat psychique et ;e sommeil, si vous voulez zapper cette partie dirigez vous vers la fin du post.

puis bi polaire, mais quand ont j'ai lu psychose sur ma demande d’affection de longue durée, je n'y ai pas cru, travaillant dans le  milieu psychiatrique cela me renvoyait à trop de chose vis a vis des patients dont j'ai la charge, et je refusait de me voir en eux, mais après discutions avec mon psychiatre et mon infirmière au cssapa,
jme suis rendu a l’évidence que ce mal être que j'ai depuis l'enfance, et cette impression d'être toujours en marge du monde qui m'entoure, mes affects qui sont altéré plus pleins de petits détails qui me pourrissent la vie 'ont fait accepter ce diagnostique qui collait enfin a ce que je vivais, le plus dur pour moi et une sensation de vide intense que je ressent en permanence, que je comble depuis mes 15 ans dans l'alcool,
le bedo puis les drogues a outrance, les médicaments, j'suis un grand pharmacodépendant, enfin j’étais,
je ne suis plus dépendant aux benzo depuis que j'ai arrêter tous mes traitement il y a deux ans quand j'ai fais un voyage pathologique lors de ma première décompensation psychotique qui a l'époque j'avais pensé être un accès maniaque, après ma mise sous ritaline pour un diagnostique de TDAH par mon addicto qui me suivais pour une sévère addiction au speed depuis plusieurs années,

le speed me posais me canalisais a haute dose et m'aidais a mieux faire mon travaille ou patiente rigueur et empathie sont nécessaire, le fait que je sois adulte j'ai du avoir une dérogation pour obtenir ce traitement et il a fallu que je paie de ma poche ces boites de ritaline une somme dérisoire mais qui ma mis en rage contre le System,
faut dire que mes  conditions de vie a l’époque étaient précaire, vie en camion avec plusieurs amis un peu paumé comme moi se réfugiant dans la défonce,
moi mon travaille me tenais a peu prés, mais jme suis mis a devenir tendu agressif,

paranoïaque persécuté par le System, j'ai préféré me mettre en arrêt de travaille avant de griller la seul chose qui pourrais me permetre dde retrouver le contact avec la réalité donc a cette époque je me suis dit chie dedans j'arrette mon traitement 30mg d'bilify 40 mg de deroxat, des poignées de benzo que je chopais au boulot et qui m’étaient prescrites via nomadisme médicale, j'ai tout arrêter d'un coup même les hypnotique,
j'avais simplement conserver la ritaline qui selon moi a cette époque était le remède miracle a ce qui m'arrivais le TDAH qui expliquait tout selon ma propre analyse qui était biaisé vu mon état psychique du moment.

J’étais dans une merde noir niveau financier, j'avais  fait sans m'en rendre compte quand cette période s'est installée (sur quelques semaines je pense, mais difficile j'ai une amnésie presque totale de cette période d'érance) et je savais que je risquais de faire de la merde de par mes idées de révoltes que j'avais en tète après avoir agresser verbalement une pharmacienne et une caissière de supermarché qui me demandais simplement si je pouvais ouvrir mon sac a dos (qui contenais toute ma vie ) car de ce que je me souviens de cette période c'est que j’étais très dispersé, moi qui suis organisé en temps normal,

la je perdais tout, je me noyais dans un verre d'eau, j'ai donc pris la décision de prendre la route dans ma fiat panda aménagée en camping car pour mon chien et moi et de tracer dans le sud, dans ma panda fantôme pas de papiers pas de carte grise, une assurance quand même, tous le temps défoncer a la beuh,je roulais je roulais,je m’arrêtais pour tirer des douilles et dans ma tête le scénario était ficelé si les flics voulaient m’arrêter je leurs fonçais dessus ( pas de délit de fuit en fiat panda de 1990, je voulais tuer des flics, comment j'en étais arrivé la je ne sais pas, ca ne me ressemble pas j'suis calme posé,

réfléchis en temps   normal mais la j’étais fou, l’arrêt du traitement je pense avait levé ma camisole chimique, et pour en revenir au sujet de départ le sommeil, j'avais retirer tous les sièges de la voiture et installé un matelas une personne coté pacagé et arrière jusque dans le coffre, j’étais vraiment bien enfin j'en avais l'impression, et je dormais, le soir pas d'insomnie d'endormissement, pas de multiples réveille, j'ai très peu dormi dans la voiture je sortais mes mousses dehors et j'ai dormi a la belle étoile tous les soir quand la météo me le permettais mais on avait un bel été indien cette année la,

et je dormais sans hypnotique sans sédatif chose que je pensais impensable quelques semaines auparavant, mais mon état psychique du moment devait beaucoup me fatigué et également une sensation d'érance ou je n'avais plus rien  a perdre j'avais de grosses dettes au cul auprès d'amis, je sentais que j'avais franchi une ligne dans mon etat même si avec le recule je ne le savais pas encore c'est la seule période depuis mes 19 ans ou j'ai dormis sans traitement et ca a duré plusieurs semaine,

jusqu’à ce qu'il faille que je vois mon infirmière du csapa,  je me tape 8h de route pour la voir déterminé a faire augmenter mon dosage de ritaline que je trouvais ridicule 1.5 cachet par jours de 10mg pour un individus de 80kg, surement moins a l'époque en peu de temps je suis passé de 90 a 72, l'entretient ne s'est pas tres bien passé et m'ont fortement incité devant le récit de ce que je faisais, des idées que j'avais en tête, j’étais dangereux,

elle et une médecin du cssapa qui était venu en renfort mon addicto n’étant pas la mon mis au pieds du mur c'est soit j'allais en HP en libre, soit on me collait une contrainte type HDT sur le dos et je sais ce que ca implique voir un HO si je m’étais retrouvé face a des flics et la pour sortir tu en chie.
Je l'ai écouté, j'ai demandé a passer le week end a préparé mes affaires (elle est bien bonne celle la, j'avais même plus de chaussure j’étais en short tee short et n'avais plus d'affaire, mais je voulais respirer un peu avant de me résigner a me faire hospitalisé en addictologie dans un HP pourrit a 200 bornes de mes amis ma famille.
Désolé je vous ponds petit pavé hors sujet, mais ca me tenais a cœur de raconter mon histoire, et une fois arrivé  dans le service d'addicto avec ses réglés et son cadre bien trop pervers pour mon état du moment, officiellement pour pouvoir doser plus rapidement ma ritaline,
j'y suis resté 4 jours je pétais les plombs enfermé après avoir eu tant de libertés de divagué de dormir dehors avec mon chien, j'ai donc appeler ma mère et mon beau père qui étaient en weekend dans la maison de ma mère a 2h30 de route,
de toute facon si elle ne venais pas je repartais en stop, mais ma mère durant toute mon errance ma appelée tous les jours, a du se faire un sang d'ancre, ne me reconnaissant plus dans ce que j’étais devenu, bref je la remercie. et la suite est moins rock and roll dés que je suis sorti d'hp, ces 4 jours m'avaient calmé, plus d'idée de grandeur,

de persécution d'idée de ce style, j’étais devenu vide (le vide que connaissent tous les psychotique, celui qui te ronge de l'intérieur ou tu n'a envie de rien, tu n'éprouve rien) je survivais, je suis resté vivre avec elle et son copain 6 mois car j'avais peur de me suicidé, et la c’était la seule qui me raccrochait a la vie par respect pour elle je ne pouvais pas lui faire subir ça après tout ce que je venais de lui faire traversée la.

Donc pour en revenir au sujet de base mon sommeil, qui lui etait a nouveau redevenu pourrit, on a d'abord pensé que je faisais une depression, donc on ma mis un antidé^resseur ecitalopram, un peu de lysanxia et un imovane, evidement c'etait pas assez, mais je n'avais que ca, en même temps j’étais toujours en arrêt, j’étais plongé dans une telle léthargie qu'il m’étais impossible de faire quoi que ce soit, et ce vide me rongeait après avoir eu la tête si occupé a déliré toutes ces semaines, puis en décembre mon médecin généraliste s'est senti impuissant m'a orienté vers un jeune psychiatre hospitalisé qui travaillait pour mon établissement mais qui cessais sa fonction de praticien hospitalier pour s’installer en libérale,
quand il a vu l’état dans lequel j’étais et ce que je lui ai raconter, il ma tout de suite fait une demande affection de longue durée pour psychose, c'est le meilleurs psy que j'ai vu en dix ans de carrière et j'en ai vu, tous avec leurs ordonnancier entre les mains avant même que tu te soit mis a parler et moi ca m'allait bien j’étais dans la demande médicamenteuses et vu mon métier il savais que je connaissaient les molécule donc me laissaient souvent dicter les ordonnances.

Je me suis encore écarté du sujet, ca doit etre le GHB qui me met en mode pipelette, mais ca me fait du bien de me confier, j'ai pris 3.2mg a 22h30, a 23H30 je ne ressentais rien j'ai redrop  1.6g,

et la apres j'ai piqué du nez en caressant mon chien, ce que j’apprécie cette sédation que le GBL induit, la a 3h j'ai repris 3.2g et deux stilnox pour m'endormir plus facilement, donc après je pense qu'il doit y avoir une certaine accoutumance qui doit installée ainsi qu'une tolérance, mais la je prends ce qui vient, ca me permet de m’endormir comme il faut j'en profite, j'essayerai d'en tirer des usage récréatif plutôt que fonctionnelles.
J'ai depuis peu commencé a comprendre comment mon sommeil fonctionnait chez moi, en fait j'ai besoin de peu d'heure de sommeil 4 a 6 alors qu'avant je m'évertuais a vouloir dormir 8h, et a me reugier dans le sommeil pour fuire ce vide qui me rongeait, donc depuis peu je dors moins mais je dors mieux. et suis moins fatigué.




Mon GHB vient d'un vendeur du deepweb un anglais, j'essayerai un autre vendeur la prochaine fois voir si il y a une différence niveau qualité du produit, le GBL provoque-t-il aussi cette sédation et l’endormissement? c'est plus fort? c'est différents donnés moi vos avis.

Merci de m'avoir lu,
bonne nuit.

Dernière modification par Polo187 (07 février 2019 à  03:50)

Reputation de ce post
 
Merci pour cet extrait de Vie :) Reck.

Hors ligne


linec13 
Nouveau Psycho
France
300
Date d'inscription: 14 Oct 2015
Messages: 165
Blogs
Salut, je me suis longuement intéressée au GHB/GBL, mais tous les témoignages d'utilisateurs réguliers que j'ai lus m'ont fait flipper.
Du genre obligé d'en prendre toutes les deux heures pour pouvoir trouver le sommeil, une dépendance très très forte, la tolérance qui augmente, besoin de toujours plus pour avoir un effet.
Des épisodes psychotiques accrus, et enfin le sevrage insupportable qui peut conduire au suicide.
Je laisse les connaisseurs te répondre, mais je suis inquiète quand je te lis.
Les pires addictions ont toutes commencé avec "une lune de miel", pour virer parfois à des situations horribles.
Jette un oeil la dessus, et sinon tu as toutes sortes de témoignage sur le forum et ailleurs.

https://www.psychoactif.org/psychowiki/ … 9moignages

As tu déja essayé des exercices de respiration pour trouver le sommeil ?

Dernière modification par linec13 (07 février 2019 à  19:54)


A kiss makes my whole day, anal makes my hole weak

Hors ligne


Polo187 
Adhérent PsychoACTIF
France
200
Lieu: ici, la bas, un peu partout.
Date d'inscription: 21 Apr 2014
Messages: 286
Blogs
Salut,
Merci pour ta réponse, en effet  j'suis bien sujet aux addictions, et la je pense que je pourrais vite déraper avec ce produit,  pas tan pour ses effets de défonce, mais pour ses vertus hypnotique, la ca fait 4 soirs de suite que j'en prends et je viens de finir mon flacon de 30 ml, et je vais je pense m'en racheter sur le darknet, et j'ai lu avant d'y goûter les différents témoignages sur l'addiction au gbl ou au ghb, je ne demandais pas de conseils en particuliers, mais je tenais a faire part de mon témoignage sur l'effet que me procurais cette drogue.

Hors ligne



Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Actualité - Synthèse consommation GBL/GHB
par Zarathoustra, dernier post 10 décembre 2018 à  15:27 par Zarathoustra
  0
[ Forum ] Petits imprevus pendant la nuit après prise de GHB
par OnceUpOnTheTime, dernier post 12 février 2017 à  18:33 par OnceUpOnTheTime
  2
[ Forum ] Interaction & Mélange - Interaction entre GHB; GBL; 1,4 butanediol e MDMA
par Toinou, dernier post 17 juillet 2018 à  17:17 par Toinou
  3
  [ PsychoWIKI ] GHB (gamma-hydroxybutyrate), effets, risques, témoignages
  [ PsychoWIKI ] GBL, effets, risques, témoignages
    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Gérer la descente de MD
    06 févier 2019Commentaire de Feusté (28 réponses)
     Forum UP ! 
    Kétamine + truffes
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Fabrication - Recolte opium et acetylation
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Arrêter de fumer pour récupérer son permis
    Il y a 11mnCommentaire de Doomsdaybis dans [Cannabis...]
    (7 réponses)
     Forum 
    Documentaire - Vitamines et compléments contre la neurotoxicité et la toxicité et...
    Il y a 11mn
    2
    Commentaire de Ocram dans [Culture drogues...]
    (22 réponses)
     Forum 
    Effets - Pourquoi je pète les plombs sous ké ?
    Il y a 19mnCommentaire de Témoin unique dans [Kétamine et PCP...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Conduite et cannabis - Suspension permis : la procédure complète pour le récupérer.
    Il y a 38mn
    4
    Commentaire de Doomsdaybis dans [Cannabis...]
    (10 réponses)
     Forum 
    Comment fumer du shit sans prendre les boules de feu ?
    Il y a 40mn
    1
    Commentaire de Mister No dans [Cannabis...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Effets - Skenan contre patch de fentanyl
    Il y a 45mnCommentaire de Mister No dans [Fentanyl et dérivés...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Gérer sa consommation - Les cheat codes pour gérer
    Il y a 1hCommentaire de Pancoast dans [Alcool...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Analyse de drogue - Où et comment analyser ses drogues en Belgique?
    Il y a 3h
    3
    Commentaire de Eurotox dans [Conseils généraux de...]
    (3 réponses)
     Blog 
    Yummy : Space Cookies au pépite de chocolat (faible teneur en sucre)
    Il y a 3hNouveau blog de Sarcastrophe dans [En passant]
     Blog 
    Revue de presse Cannabis thérapeutique du 27 janvier 2019 (en retard)
    Il y a 19hCommentaire de Cris dans le blog de filousky
    (1 commentaires)
     Blog 
    Bonjour 2019 - Un mois de rechute après 8 mois sans coke
    Il y a 1jCommentaire de hyrda dans le blog de EmmaMerlin
    (5 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Consommez-vous le MDMA/Ecstasy à moindre risque ?
    Dernier quizzZ à 16:39
     PsychoWIKI 
    Etizolam, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Commencer sur Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Azyl, Anubis, haru, AngDaem, Haupayy nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Trip report à L'amanite Tue mouche
    par Mrafton, le 15 Feb 2019
    Ceci est un trip repport sur un champignon la mama comme je l’appelle. C'était à un charmant festival de stooner qui se nomme Up in smoke. Le premier jour ,je rencontre des gens bien sympathiques ,vers la fin de la première nuit je rencontre un punk que je nommerai Jack pour son bien .Jack je l...[Lire la suite]
     6-APB, Amour souverain dans parure de Diable
    par Morning Glory, le 14 Feb 2019
    APOTHEOSE : L'expérience initiale Dosages : 30mg de 6-APB avec 1L de jus de pamplemousse rose ; + 40mg à T+ 1h45 ; + 20mg à T+2h15. Total=90mg Suite à une micro-aventure d’une semaine avec une très belle personne pendant laquelle je fis le plein d’affection, le jour de son départ sur...[Lire la suite]
     Syndrome post-hallucinatoire (HPPD)
    par Psychomaladif68, le 13 Feb 2019
    Bonjour tout le monde, J'ouvre cette conversation puisqu'il me semble que je vis depuis 4 mois avec le syndrome HPPD, Je vous mets au courant de la situation; Il y a 1 an, j'étais grand consommateur d'extasy (6 à 8 pills/Week-end durant 6 mois) En poursuivant sur mon abu de cartons (lsd), qui...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Merci pour ce Tr intéressant. Par contre je rejoins CàC sur la RdR ~MG dans [forum] Ca s’est plus ou moins bien passé !
    (Il y a 3h)
    C'est ce que j'ai imaginé en premier lieu aussi ^^ /core à corps dans [forum] Comment fumer du shit sans prendre les boules de feu ?
    (Il y a 4h)
    Super TR ! CUSCO dans [forum] Trip report à L'amanite Tue mouche
    (Il y a 15h)
    Exactement on appelle même sa le. Caviar de l'herbe dans [forum] TR : Trip Hash AK-47
    (Il y a 15h)
    merci pour le partage, c'est très intéressant! L'lyr dans [forum] arrêter la métha à moindre frais?.. le manque, ça pue la M...!!!
    (Il y a 17h)

    Pied de page des forums