La "boucle" sous psychédéliques, on en parle ? / PsychoACTIF

La "boucle" sous psychédéliques, on en parle ?

Publié par ,
14978 vues, 27 réponses
Core a Corps
Canari jaune de 500 kilos
200
Inscrit le 10 Apr 2018
159 messages
Blogs
Bonjour psychoactifs !

J'aurais voulu placer cette discussion dans le sujet "psychédéliques", mais comme il n'existe pas en tant que tel, je n'ai pas réussi à me décider entre "LSD 25" et "Champignon magique". Tant pis, ce forum-là fera très bien l'affaire, après tout c'est une discussion qui peut toucher tout le monde.

Alors voilà : je me suis rendue compte que, parmi les usagers de LSD et de champi, ainsi que d'autres RC, (voir pour la et d'autres substances?) il y a un concept qui revient très souvent, c'est celui de la "boucle". Que ce soit la boucle infernale de laquelle on ne peut pas s'extraire, ou celle qui nous amuse par sa récurrence, voir qui nous émerveille, en tout cas c'est un élément récurrent. Je l'ai moi-même expérimentée sous LSD et sous champi, de manière très différente à chaque fois, et elles n'ont jamais induit un bad trip (bon set&setting j'imagine, + dosage ""raisonnable""). J'ai aussi vu des personnes très proches qui elles, l'ont mal vécue, en ont été effrayées de ne pas pouvoir en sortir, etc.

En tout cas c'est quelque chose qui m'intrigue. J'aimerais beaucoup que les gens qui ont vécu une quelconque expérience de "boucle" se manifestent pour raconter comment elle s'est présentée, comment ils l'ont ressentie / s'en sont extraits, etc. Je pense que ce serait très intéressant de croiser nos expériences, parce que c'est quelque chose d'assez abstrait, qu'on a du mal à s'expliquer, et qui pourtant se présente fréquemment.


Pour ma part : perso, je visualise la boucle, non pas comme quelque chose qui adviendrait, mais comme quelque chose que l'on percevrait. Je m'explique. J'ai l'impression que la boucle est faite d'un ensemble d'éléments récurrents, des petits détails qui parsèment notre quotidien et que l'on ne remarque pas, tant ils nous paraissent anodins. En gros selon ma conception des choses, la drogue ne créerait pas la boucle, mais nous la rendrait plus perceptible, comme si, sous l'effet des psychés, on apercevait soudain plus distinctement l'infinité de petites choses interdépendantes qui régissent nos vies. Je rapproche donc cette idée de boucle avec l'idée de la fractale, cette dernière ayant la particularité de nous plonger dans la complémentarité de l'univers, faisant que nous nous rendons compte qu'une infinité de choses créent l'ensemble que nous caractérisons comme un "être", et que ces êtres eux-mêmes créent des ensemble plus grand... Bref : l'idée que tout est dépendant de tout, que tout se complète avec tout, et que l'infiniment petit est lui-même un infiniment grand pour ce qui le compose. Cela rejoint également cette impression, sous champi/lsd, de "capter" ce qui se passe à l'intérieur de notre esprit ; comme si tout à coup il y avait une corrélation évidente entre cette complémentarité des êtres, et celle des connections de notre cerveau. Comme si on percevait les chemins empruntés par les idées dans l'esprit, et qu'on n'arrivait plus à "abstractiser" les connexions qui se créaient, qu'on voyait de manière nette comment l'idée A mène à l'idée C en croisant le chemin de la B (par exemple).
Du coup, de cette "boucle", on ne pourrait pas vraiment s'extraire, mais simplement tenter de l'oublier si sur le coup elle nous effraie (en effet ça peut être flippant de "percevoir l'immensité de l'univers" et de nos connections cérébrales de façon aussi abstraite). Et comme il est très dur de tenter d'oublier quelque chose dont on vient de prendre brusquement conscience, ça pourrait entraîner des bads.

Voilà voilà, j'espère que c'était compréhensible. En tout cas c'est comme ça que j'ai réfléchi le truc, et ça m'intéresserait énormément de voir comment d'autres le vivent/le ressentent/le conceptualisent smile
Merci si tu m'as lue jusqu'au bout, j'espère que beaucoup vont partager leur expérience !

Dernière modification par Core a Corps (19 septembre 2018 à  13:13)

Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)
 
Super post intéressant sur un sujet fascinant, merci!
 
t'as juste super bien décrit le principe de boucle je le ressent de la mm façon

Être seule avec le livre non encore écrit, c'est être encore dans le premier sommeil de l'humanité.

Ecrire - Marguerite Duras

Hors ligne

 

holipton 
Procrastinateur
France
000
Inscrit le 29 Oct 2014
137 messages
Blogs
Coucou, j'aime ton analyse de la boucle, je m'étais longtemps fait la réflexion que si cela se trouvait une bactérie avait sa propre vie à son échelle et que l'on était potentiellement des bactéries qui abritent d'autres bactéries infiniment petites et que notre monde n'est en fait qu'une autre bactérie encore plus grande qui nous abrite et on peut encore continuer longtemps. Une sorte de bactérieception lol

Un ami m'a souvent dit : "respecte l'infiniment petit pour que l'infiniment grand te respecte" merci-1

Et ça me semble logique car l'infiniment petit est peut être une partie de toi, et l'infiniment grand, tu es une partie de lui.

La dimension dans laquelle on vit, nous la voyons à notre échelle, selon notre perception.  Pour une fourmi, ta maison fait peut-être taille d'une ville à l'échelle humaine. Une fourmi pour voir une feuille morte, elle doit s'éloigner énormément pour avoir une vue d'ensemble de celle-ci.
C'est ce que j'appelle prendre du recul ainsi, le LSD me permet de prendre ce recul et changer ma perception des choses et donc de voir l'infiniment grand et petit.

Je suis peut être hors-sujet et confus mais j'ai besoin d'exprimer ceci. drogue-peace

Dernière modification par holipton (20 septembre 2018 à  03:53)


J'ai pas les mots pour l'expliquer.

Hors ligne

 

Core a Corps
Canari jaune de 500 kilos
200
Inscrit le 10 Apr 2018
159 messages
Blogs
Salut à toi!! Moi aussi j'aime beaucoup ta manière de penser là dessus, ça complète mes réflexions...

holipton a écrit

Un ami m'a souvent dit : "respecte l'infiniment petit pour que l'infiniment grand te respecte" merci-1

Très sage conseil! Je suis bien d'accord


holipton a écrit

C'est ce que j'appelle prendre du recul ainsi, le LSD me permet de prendre ce recul et changer ma perception des choses et donc de voir l'infiniment grand et petit.

Je suis peut être hors-sujet et confus mais j'ai besoin d'exprimer ceci. drogue-peace

Oh non, du tout au contraire. Le LSD me fait entrevoir cette complémentarité en m'éloignant de ma perception réduite de tous les jours
Je suis bien d'accord avec toi


Être seule avec le livre non encore écrit, c'est être encore dans le premier sommeil de l'humanité.

Ecrire - Marguerite Duras

Hors ligne

 

Suth 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 25 Oct 2016
11 messages
C'est uniquement quand je bad que j'ai ces boucles. Je regarde un vidéo de quelques minutes sur youtube par exemple. Je n'ai plus le contrôle de mon corps mais je suis conscient. Dès que la vidéo prend fin, je reprends le contrôle, mais je panique et je me sens obligé de relancer la vidéo pour la regarder à nouveau. Ça se répète plein de fois jusqu'à ce que je m'extirpe de cet état.

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
18923
Inscrit le 18 Sep 2018
3886 messages
Blogs
Des boucles? jamais vécu cela sous tous les psychédéliques que je me suis enfilé. Rien ne se reproduit à l’identique, je ne saisi pas le concept.

J'ai aussi vu des personnes très proches qui elles, l'ont mal vécue, en ont été effrayées de ne pas pouvoir en sortir, etc.

Ils avaient des boucles dans leur tête. Dans lesquels on a peur de resté coincer. Éternellement? Est ce que ce serait la seule voie de l'immortalité?

D'après mes observations, les usagers qui baignent dans les croyances lié aux psychédéliques ont souvent cette peur (même sans avoir le produit) de "rester coincé" comme si il y avait une sorte de checkpoint mental où une fois que l'on a fait le pas de trop, on tombe dans un abîme imaginaire.

Autant je peux comprendre que l'on puisse avoir des "blessures" plus ou moins chroniques , autant je ne pense pas que cela diminue les risques d'entretenir ces croyances.


Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org

Hors ligne

 

Core a Corps
Canari jaune de 500 kilos
200
Inscrit le 10 Apr 2018
159 messages
Blogs

Rick a écrit

Des boucles? jamais vécu cela sous tous les psychédéliques que je me suis enfilé. Rien ne se reproduit à l’identique, je ne saisi pas le concept.

Ils avaient des boucles dans leur tête. Dans lesquels on a peur de resté coincer. Éternellement? Est ce que ce serait la seule voie de l'immortalité?

D'après mes observations, les usagers qui baignent dans les croyances lié aux psychédéliques ont souvent cette peur (même sans avoir le produit) de "rester coincé" comme si il y avait une sorte de checkpoint mental où une fois que l'on a fait le pas de trop, on tombe dans un abîme imaginaire.

Autant je peux comprendre que l'on puisse avoir des "blessures" plus ou moins chroniques , autant je ne pense pas que cela diminue les risques d'entretenir ces croyances.

Eh bien, justement ; ce n'est pas comme si les choses se reproduisaient à l'identique... C'est plutôt une sensation de "saisir" les petites choses qui se répètent dans la vie de tous les jours, mais que l'on ne capte pas vraiment. Pour moi, ça peut prendre la forme de petits détails qui me font rire car j'en saisis soudain la redondance - qui n'a rien d'extraordinaire, au contraire, mais justement le caractère ordinaire de ce fait nous fait l'oublier au quotidien. ça peut également prendre la forme d'un même schéma de pensée qui semble se répéter...
J'avoue n'avoir jamais évoqué ce sujet avec des personnes qui n'avaient jamais ressenti ça, alors c'est assez compliqué à exprimer... Je ne saurais pas du tout donner un exemple qui explique justement ou exhaustivement cette sensation.

   Comme je l'ai dit, ça n'a jamais été pour moi une source de stress, ou déclenché un bad trip. Peut-être -sûrement- parce que je suis plutôt frileuse au niveau des dosages, que je fractionne et ne redrop que si je suis sûre de moi - au point où il est possible de l'être, bien entendu ça ne supprime pas les risques de bader. Mais le fait que je fasse très attention au set & setting et que j'espace beaucoup mes prises jusqu'à me sentir tout à fait prête, m'a pour l'instant toujours évité ce genre de désagréments (je ne juge absolument personne sur ses pratiques : mais pour ma part, je considère les psyché - et surtout le LSD - comme des produits qui ne sont pas à prendre à la légère, et j'ai beau parfois les utiliser en contexte récréatif, ça n'est jamais dans l'optique de me "défoncer", je ne conçois vraiment pas les psyché de cette façon)

   Personnellement je n'ai pas de croyances liées aux psychédéliques, je pense que les choses que parfois on sent lorsqu'on est trippé peuvent être interprétés, mais souvent interprétés à tord (à mon sens) par les gens qui cherchent à chaque chose un sens précis. Je comprends tout à fait ce que tu veux dire, et j'ai tendance à être légèrement agacée par les gens qui, après avoir eu une " révélation" sous drogue, en déduisent dans leur état habituel un tas de choses -qui peuvent être expliquées de manière rationnelle de diverses manières différentes...je respecte toutes les conceptions qui existent, mais je n'en ferais pas miennes.
   Et je pense qu'en effet cette croyance populaire du "rester perché" est dangereuse, parce que premièrement elle est fausse, les drogues peuvent revêtir le rôle d'un élément déclencheur parmi une infinité de facteurs possibles en ce qui concerne les troubles psy, mais en aucun cas garder quelqu'un sous l'influence de la molécule ; et deuxièmement parce que c'est cette croyance qui est souvent, comme tu le dis, à l'origine d'angoisses inutiles, qui peuvent mener à des expériences traumatiques (et donc à se sentir "resté perché" cqfd - et le serpent se mord la queue...)

   Pour en revenir à nos moutons : si j'utilise le terme de boucle, ce n'est pas en tant que réalité scientifique, évidemment, mais vraiment au niveau du ressenti, parce que c'est la manière dont la plupart des gens que j'ai croisés en parlaient. C'est une idée - dont je pense que l'image fractale est une bonne représentation. Je pense que ce sentiment peut être expliqué par :
1. Notre capacité sur l'instant T à capter / à vouloir capter / à faire davantage attention à tous les détails qui nous entourent,
2 - Le fait que, sous certaines drogues, on a parfois la sensation de sentir la manière dont les connexions se font dans notre cerveau. As-tu déjà ressenti cette impression d'être beaucoup plus conscient de la façon dont les idées se meuvent en ton esprit ? dont une idée en forme une autre, qui elle même, se joignant au changement de ce que tu perçois, se transforme en une autre ?

   C'est typiquement de l'ordre du changement de la perception ; tout en ayant pleinement conscience que les objets de nos représentations, eux, restent identiques à eux-mêmes. Je n'y vois personnellement rien de mystique. J'y vois quelque chose de transcendantal, certes : parce que ce que certains nomment révélation peut s'avérer d'une certaine sagesse, si on se garde de toute sur-interprétation, mais rien de paranormal.
   Par exemple, lorsque certains, trippés, diraient "je suis un arbre !" (oui je sais, c'est terriblement cliché), je dirais que je me sens en accord avec l'être de la nature, que je sens - davantage -, tout comme je le conçois rationnellement, que nous faisons parti d'un système d'interconnexion permanente, au sein duquel nous pouvons tous se faire "un" et "tout" à la fois : en ce que l'un forme le tout, et que le tout est lui même unité participant à un tout, de manière exponentielle.

Bon, je me suis énormément égarée, mais merci, Rick, de m'avoir poussée à développer ma pensée sur ces points smile j'espère que la longueur de ma réponse ne sera pas trop rébarbative.
Amicalement

Reputation de ce post
 
C'était très agréable à lire , instructif et ça en valait la peine, merci [rick]

Être seule avec le livre non encore écrit, c'est être encore dans le premier sommeil de l'humanité.

Ecrire - Marguerite Duras

Hors ligne

 

Conscience 
Je suis une boucle étrange
France
200
Inscrit le 06 Dec 2017
135 messages
Blogs
Dans ce cas, permettez-moi l'analogie avec l’œuvre de Douglas Hofstadter :
https://66.media.tumblr.com/f4d43676ddaa9fdc841a83a09c7ef0fc/tumblr_pfzmzlaoME1xhatcio1_400.jpg

Dernière modification par Conscience (07 octobre 2018 à  22:53)

Hors ligne

 

Ofdrykkja 
Lifelover
France
100
Inscrit le 20 May 2017
144 messages
J'ai vécu une fois cette expérience de boucle, enfin il me semble

Je précise le set&setting et mon traitement à ce moment là

Alors j'étais sous Venlafaxine 75 mg (donc ça coupait pas mal les effets du lsd)

J'ai pris sur toute l'après midi 5 bubu de 1p-LSD de 100 ug

Il est midi, je suis seul chez moi et vu que je m'emmerde un peu je décide d'expérimenter ce fameux 1p lsd (je précise que c'était ma 3éme fois avec cette substance et les psychés).
Vu que les fois précédentes j'ai été déçu (vive mon antidépresseur, eh oui j'ai été con de tapé un psyché sous AD mais bon .. l'envie de se droguer est plus forte que la raison pour moi), je décide de prendre 3 buvards de 100ug chacun d'un coup.

Une fois la chose faite je me pose devant le pc et me semble que je devais regarder une série du genre Sons Of Anarchy mais plus très sûr.
Au bout d'une heure (j'étais a jeun, pas mangé le matin et midi) je commence à sentir une forte montée avec un coup de chaleur qui me monte à la tête et une bonne dose d'euphorie en prime.
Jusque là tout va bien je décide d'attendre encore une bonne heure avant de prendre le 4 ème buvard.

Vers 13h-13h30 donc je commençais à avoir la vision qui se déformait, les couleurs étaient plus contrastées, plus vives. Arrive 14h30, je vois quelques petits pattern ici et là, je décide d'ouvrir mon velux et de me fumer une clope.
Je regarde les arbres et ils me donnent l'impression d'être des mains avec de long doigts qui s'effilent et se désagrègent vers le ciel.
La clope me donne l'impression qu'à chaque taff mon visage s'enfonce, que ma poitrine se compresse, puis lorsque que je relâche la fumé tout se desserre et revient à la normal.

Donc il est maintenant 14h30, je prend mon 4ème bubu, et je me remet devant mon pc à mater ma série.
Le temps passe et plus il passe moins j'arrive à distinguer les différents personnages de ma série qui semblent ressembler à des silhouettes plutôt effrayantes, les voix sont inaudibles tellement le son semble distordu, ça ressemble à un bruit de turbine qui tourne au loin (important pour la suite le terme de "tourner").
Ainsi je passa l'après midi à alterner entre regarder ma série et fumer des clopes à mon velux en regardant le paysages se déformer, les arbres semblent "danser" en ondulant et en s'étirant vers le ciel une fois de plus.

Le ciel commence doucement à s'assombrir vers 19h, à ce moment là je décide de prendre un 5éme buvard car je voulais aller plus loin, voir le potentiel du LSD (fin plutôt 1P-LSD mais c'est du pareil au même au final).
Le 5ème est avalé et à ce moment là je me sens super bien, très euphorique et très confiant en moi. Du coup me sentant extrêmement bien je décide de me rouler un joint (quelque chose q'uil faut savoir c'est que j'étais un fumeur quotidien de weed jusqu'à ce que je fasse mon badtrip à la mxp vers décembre 2107 en fin de mois, depuis ce jour chaque joint que je fumais me faisait faire une crise d'angoisse assez violente ou je pensais devenir fou, d'ailleurs vous pouvez trouver le topice que j'avais fait à ce moment là sur mon profil), donc pour moi c'était le moment pour me réconcilier avec ma vieille amie la beuh, j'ai la main un peu lourde et du coup je me fait un bédo assez bien chargé pour une reprise mais étant donné que je me sentais invincible à ce moment là je sentais que rien ne pouvait m'arriver.
Je déclare donc mon joint vers 19h toujours à mon velux et dès les premières lattes je sens dans mon corps comme une sensation d'oppression (comme lorsque je fumais des clopes) à la différence que là j'avais de nouveaux effets visuelles, je voyais dans le ciel des sortes de "galaxies" qui tournait sur elle même et disparaissaient. Je fini tranquillement mon bédo en appréciant ces nouvelles hallus. Une fois fini je me rassois sur mon fauteuil de bureau et j'essaye tant bien que mal d'aller sur facebook pour répondre à mon meilleur pote (qui sait que je suis totalement trippé), il me demande si je vais bien, je lui répond difficilement oui puis je reste assis en fermant les yeux et en apprécient les espèces de petits kaléidoscopes de toute les couleurs que je vois.


Pour ceux qui veulent tout de suite lire la "boucle" c'est en dessous !


Vers 19h30 mes parents m'appellent (ils étaient en voyages loin de chez moi), à ce moment là les ennuies vont commencer, je leur répondait en essayent de pas paraître défoncé et cela me stressait, l'appel à durée en tout 20 minutes et ça a été un enfer pour moi, j'avais l'impression que les scène se répétaient et qu'ils me disaient toujours la même choses, et moi je répondait toujours à côté de la plaque avec un temps de retard.
L'appel fini je commence à sentir une sensation d'oppression extrêmement désagréable, je décide donc de descendre pour aller faire la vaisselle et manger histoire de penser à autre chose.
Je commence à laver les casseroles et la tout en lavant les casseroles je faisait des ronds avec l'éponge, le fond de la casseroles semblaient disparaître comme si il était aspiré, en même temps dans ma tête j'ai du mal à avoir des pensées claires mais m'est venu l'idée (ça commence à partir un peu loin à ce moment) que tout dans le monde tournait et ce faisait aspiré pas une entité inconnue, sur le coup ça m'a fait flipper vraiment à un point comme c'est pas permis, je ne pouvais m'empêcher de tourner sur moi même, j'arrivais pas à ne pas le faire, c'était comme une obligation, mon cerveau ordonnait sans cesse de me faire tourner sur moi même.
J'ai couru rapidement dans ma chambre, je me suis directement mit dans mon lit en espérant que cette enfer allait s'arrêter, je prenais mes couvertures et je ne pouvais m'empêcher de tourner sur moi même, je ne contrôlais plus mon corps à ce moment là et c'est là que commença la boucle, je me levait de mon lit, j'ouvrais ma porte et la lumière puis je retournais dans mon lit, ensuite je descendais les escalier et j'allumais la lumière du bas puis je remontais, puis je redescendais j' allais dans ma cuisine,j'allumais la lumière puis je remontais et ensuite je faisait la même chose en sens inverse en arrêtant les lumières et en fermant les portes, tout ça pendant facilement une heure.
Mon cerveau quant à lui était sur off, j'étais totalement affolé, j'avais une peur immense de rester bloqué p vie, et un moment j'ai réussi à avoir un éclair de lucidité et j'ai bouffé 3 clonazolams en sublingual, et 30 minutes après je suis enfin retombé, totalement choqué, ma fallu au moins 1 heures pour me remettre de ce que je venais de vivre, et voila la fin de ce TR

Excusez moi pour ce pavé qui est en grande partie hors sujet vu que c'est un TR complet, mais j'ai eu l'impression de vivre cette boucle, enfin j'en suis pas sûr si quelqu'un à le courage de lire ma prose immonde et me donner une précision lol

EDIT: En relisant plus en détail vos commentaires je pense que ce qui m'est arrivé est assez loin de cette fameuse " boucle", je m'en excuse hmm

Dernière modification par Ofdrykkja (08 octobre 2018 à  01:00)

Reputation de ce post
 
Super TR, et je te rassure je pense que tu es dans le sujet du topic XD

I Skuggan Av Mig Sjà¤lv.

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
18923
Inscrit le 18 Sep 2018
3886 messages
Blogs

J'avoue n'avoir jamais évoqué ce sujet avec des personnes qui n'avaient jamais ressenti ça, alors c'est assez compliqué à exprimer... Je ne saurais pas du tout donner un exemple qui explique justement ou exhaustivement cette sensation.

Justement, vu que cela je ne l'ai jamais vécu, vos témoignages me permettent de mieux comprendre le phénomène vécu. Donc encore merci d'éclairer cette lanterne. En tout cas cela ne semble pas être universel et des personnes semblent plus sensibles que d'autres à ces formes de "boucles". Ce qui s'en rapprocherait le plus pour moi c'est lors d'expérience dissociative :
- salvia d : avec le retour au presque-néant via la dissolution total de ton ego pendant le trip et la fusion avec l'univers. Départ du point A (moi) au point B (le "tout") puis retour au point A avec cette vision étrange et métaphysique.
Sinon la kétamine :  tomber au sein de la "matrice", le coeur du programme "vie", ses premières lignes de codes. A ses origines, l'origine et la création des choses, l'appartion de l'esprit humain comme créateur du monde qui l'entour etc. Sortir de l'unité de soi, puis retourner dans son individualité à la fin du trip.

Dernière modification par Rick (07 octobre 2018 à  23:29)


Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org

Hors ligne

 

Core a Corps
Canari jaune de 500 kilos
200
Inscrit le 10 Apr 2018
159 messages
Blogs

Ofdrykkja a écrit

color=#ff3838]EDIT:[/color] En relisant plus en détail vos commentaires je pense que ce qui m'est arrivé est assez loin de cette fameuse " boucle", je m'en excuse hmm

Oh ne t'excuses pas ^^
En effet c'est un peu de ce que j'ai vécu mais je ne pense pas que ce soit hors-sujet. Il y a tout de même eu cette sensation de rester bloquer dans quelque chose qui ne pouvait cesser de se répéter inlassablement...
Je n'ai jamais vécu ça mais disons que ça peut être en quelque sorte le revers de mon expérience smile

Merci beaucoup d'avoir partagé ton expérience en tout cas, c'était très agréable à lire !

Dernière modification par Core a Corps (09 octobre 2018 à  13:17)


Être seule avec le livre non encore écrit, c'est être encore dans le premier sommeil de l'humanité.

Ecrire - Marguerite Duras

Hors ligne

 

Core a Corps
Canari jaune de 500 kilos
200
Inscrit le 10 Apr 2018
159 messages
Blogs

Rick a écrit

- salvia d : avec le retour au presque-néant via la dissolution total de ton ego pendant le trip et la fusion avec l'univers.

Jamais essayé encore. Elle est dans son petit pochon dans un tiroir, attendant sagement que je sois entièrement prête à l'accueillir merci-1 ça donne envie !

Rick a écrit

Départ du point A (moi) au point B (le "tout") puis retour au point A avec cette vision étrange et métaphysique.

Et ça me parle énormément. Les "fondamentales correspondances" comme j'aime bien dire....
J'ai hâte d'avoir de ces hallucinations, qui, pour moi, concrétiseront en quelque sorte sous forme visuelle un état mental que j'ai commencé à explorer avec les champi et le LSD...

Rick a écrit

Sinon la kétamine :  tomber au sein de la "matrice", le coeur du programme "vie", ses premières lignes de codes. A ses origines, l'origine et la création des choses, l'apparition de l'esprit humain comme créateur du monde qui l'entour etc. Sortir de l'unité de soi, puis retourner dans son individualité à la fin du trip.

Wow. Jamais fait un voyage comparable, pour le coup. Incroyable. Merci pour ce partage smile


Être seule avec le livre non encore écrit, c'est être encore dans le premier sommeil de l'humanité.

Ecrire - Marguerite Duras

Hors ligne

 

Maska 
Mentalist
102
Inscrit le 08 Feb 2017
157 messages
Blogs
Bonsoir, ou bonjour selon l'heure a laquelle vous lirez ceci.

Ce sujet m'interpele beaucoup sachant que moi même je suis adorateur de psychédélique et que j'ai vécu ou ressentis ce phénomène de boucle ou de connexion durant des trips allant dans le bien ou dans l'étrange a vivre.

Je trouve ca presque dure d'exprimer certaines de ces connexions car elle font références a des souvenirs agréable et aussi nostalgique..



Récit numéro 1: Spoiler

Récit Numéro : 2 Spoiler

Ces connexions inexplicable les boucles ont un liens avec l'univers certainement "L'infiniment petit amène a l'infiniment grand comme vous l'aviez exprimer" .
L'univers est représenter en spiral et une boucle pour se considérer comme une spiral qui ne s’arrête pas, mais au final cette spiral n'est qu'une toile de nos cerveaux et des possibilités de notre monde, la drogue n'est qu'une clef comme une autre pour accéder a cette état de perception. Différent schéma son percevable selons nos interprétations respectivent c'est ce qui enrichie encore plus le sujet smile !

Producteur Français Tekno & Variante experimental :

https://soundcloud.com/mentalgatheringrecords

Hors ligne

 

lkjum111 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 10 May 2018
13 messages
Bonjour, l'analyse de la boucle est vraiment détaillé et très compréhensible et je retrouve des éléments auxquelles moi aussi je pensais.
Pour dire, j'ai vécu 2 boucles et j'en ai vu 3 et pour vous dire cela arrive toujours à cause d'un élément déclencheur, et j'ai peut etre des astuces pour s'en extirper.
Alors c'était sous champi et lsd et il me semble un dérivé peut être lsd-25 j'ai sentis une différence de temps et d'effet physique comparable.
Une fois sous champi fêtes de la musique j'ai eu une envie de rentré chez moi car les gens autour de moi était vraiment très oppressant la musique aussi, cette envie tournait dans ma tête en boucle, comme des nausées aussi, j'avais que ça en tête donc dès que je parlais je me forcais a ne pas trop repété ça mes potes mais je leur faisais comprendre d'aller dans ma direction (chez moi) en marchant vite. Une fois chez moi j'ai ressenti un sentiment de joie, la nausée est parti, sourire béant, la jai bien tripé.
2eme boucle sous lsd la c'est beaucoup plus complexe et elle a le mérite d'être entendue :
Bon alors en gros j'avais pris 250ug en 2 cartons espacé de 2h donc 125x2. 10h du matin et 11h a peut prêt sur une rando.
Set and setting parfait aucun réseau juste de la musique un paysage parfait petit comité aucune parano des gens sobres etc.
Tout ce passe bien mais moi le soir je devais rentrer chez moi (encore) et mes potes, eux, restais pour camper la nuit. Je descends la montagne seul vers 20h (il faisait jour c'était en aout) et la je devais attendre 3 potes qui eux devaient monter rejoindre mes autres potes en haut pour camper. Et la ... mauvaise nouvelle
L'avant veille, je leur avait filer 2 cartons mais ces foufou les ont pris la veille en pleine ville au lieu de 'ce soir'. Et manque de bol une pote a badtrip et a eu les boucles je lense que son témoignage pourra enrichir énormement la communauté. Je n'étais pas au courant de cette histoire et quand mes potes me l'ont expliquer en direct (boucle depuis 24h aucune expression faciale/émotion/réaction et confiance) j'ai tout de suite culpabilisé + la nuit qui tombait + ambiance noir + angoisse totalement imprevue, aller hop, une fois que je me suis retrouvé seul, la boucle infernal, heureusement que je sais comment s'en extirper, faire une activé qui occupe, ce donner un but, et trouver l'élément délcencheur et le régler, par exemple je me suis donner des objectifs et cela m'occupait un moment mais la boucle revenait quand même après ainsi que l'angoisse j'était vraiment coincé je savais pas quoi faire car je n'avais pas de nouvelle de mes potes qui montait la montagne dans la nuit avec une personne totalement inapte a le faire et donc ca déplacé ma boucle en même qu'eux ce déplacé il y avait souvent des éléments nouveau qui s'y ajoutaient et ceux vraiment passé qui s'effacaient. Ma boucle ce deplacait dans le temps et c'est qu'une fois que j'ai su, malgre mes efforts, qu'ils etait bien arrivaient en haut et bien rejoint mes potes que je suis sortis définitivement de la boucle et je n'y suis pas retourné:
Moral de l'histoire le set and setting est super important, et personne n'est a l'abris des boucles pour ma part elles se sont avérées que mentales jai pu en lire aussi avec des actions répétitives mais en soit le schéma est le même.
Avec le lsd-25 jai vécu une expérience physique horrible: un mal de foie ou de ventre je sais pas mais c'était tellement horrible pdt 3 ou 4h certes j'avais des effets mais rien de bien fou. J'me suis couler une douille pour voir si le cannabis allait me calmer mon mal de ventre et y'a eu des moments d'angoisse ou j'ai eu des appréhansions mais sans plus.

Hors ligne

 

Dextro 
Psychocitoyen
France
1500
Inscrit le 25 Jun 2018
369 messages
Blogs
J'aurais jamais pensé pouvoir un jour parlé de cette boucle infernale sans être pris pour un fou!
J'ai 2 choses à exprimer ici, répondre au sujet biensûr, mais d'abord rebondir sur ce qu'a dit Rick :

Rick a écrit

Sinon la kétamine :  tomber au sein de la "matrice", le coeur du programme "vie", ses premières lignes de codes. A ses origines, l'origine et la création des choses, l'apparition de l'esprit humain comme créateur du monde qui l'entour etc. Sortir de l'unité de soi, puis retourner dans son individualité à la fin du trip.

C'est exactement ce que je vivais avec la kéta. L'ORIGINE, PHYSIQUEMENT, même MINERALEMENT. Je me suis retrouvé au point zéro, subsistait seulement de l'eau et de la roche. Tout était cristallin, je flottais. Je me sentais au niveau inférieur le plus bas du temps et de l'univers. Cette expérience se répétait à chacun de mes K-hole.
A tel point que j'ai fini par me passionner par les vidéos de catacombes et de souterrains, que je regardais durant mes trips à la , comme pour donner un support visuel à mes sensations minérales.

Cela étant dit, je reviens au sujet principal : les boucles. Oui, je veux parler DES boucles. Car par définition, si LES boucles sont infernales, c'est qu'elles s'engendrent les unes après les autres et que leur répétition finit par justifier la réalité même du principe de la boucle. D'où le fait qu'on finit par y croire et sen sentir "prisonnier".


Ensuite, j'ai vécu des boucles de différents ordres :

- Les boucles temporelles : "je vis exactement ce qui a été vécu des années auparavant par quelqu'un d'autre", ou "la société humaine est un éternel recommencement", avec toutes les étapes de la pensée qui viennent illustrer ces boucles.

-Les boucles relationnelles ou humaines : "il pense ceci de moi car j'ai dit cela de lui car je pensais ceci de lui".. Et ça finit en "il va me tuer car il sait que je vais le tuer car j'ai peur qu'il me tue".. Et ainsi une soirée entre potes se termine en grosse parano générale avec chacun prêt à sauter sur un couteau.

- Les boucles métaphysiques (les pires) : Je n'arrive pas à les décrire tellement elles ont été dures à vivre. La seule chose dont je me souvienne c'est que pour sortir de ces boucles, ma seule certitude était que soit j'étais fou, soit Dieu existait. Je devais choisir entre les deux possibilités pour me sortir de cette boucle. Pourquoi? Car seules la folie ou l'existence de Dieu pouvaient expliquer que j'avais eu accès à un concept normalement inaccessible à l'esprit humain. Ce concept a été supprimé de ma mémoire dès que la boucle a pris fin. Ou du moins ce concept devenait inintelligible.
Ainsi l'idée d'un Dieu a pris une place dans ma vie suite à un trip au LSD, sans quoi je serais certainement devenu fou...

Ceci est aussi un message à tous ceux qui se demandent comment un trip au LSD peut changer la personnalité : tout simplement parce que nous humains sommes capables de tellement d'abstraction que quand cette abstraction est exacerbée (sous LSD ou autre), on peut en arriver à douter de notre propre être et de notre propre réalité. Or tant qu'on n'a jamais douté de cette réalité, on ne se rend pas compte que notre santé mentale repose sur une montagne de présupposés qui peuvent s'effondrer lorsque nous explorons plus loin notre esprit que ce à quoi nous sommes habitués.

Reputation de ce post
 
Merci d'avoir enrichi ce fil, très intéressantes ces expériences! /Core à corps

"Les pommes, les poires, certes... mais... les scoubidou-bidou-wap."

Hors ligne

 

jahky stan 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 17 Dec 2018
4 messages
/forum/uploads/images/1545/67209558-ouroboros-serpent-mange-sa-propre-queu.jpg
L’Éternel retour mon frère, l'Ouroboros !

Dernière modification par jahky stan (17 décembre 2018 à  22:34)

Hors ligne

 

Maska 
Mentalist
102
Inscrit le 08 Feb 2017
157 messages
Blogs

jahky stan a écrit

L’Éternel retour mon frère, l'Ouroboros !

Salut l'amie, belle interventions.. Ouroboros, le passage de ce monde a l'autre et au retour a celui ci.

Reptile


Mangé



Je pense que cela doit être mes deux préfèrer smile ! L'originale crée par notre chère Gaïa, et une belle caricature qui va bien avec ce sujet d'ailleurs smile !

Producteur Français Tekno & Variante experimental :

https://soundcloud.com/mentalgatheringrecords

Hors ligne

 

jahky stan 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 17 Dec 2018
4 messages
Excellent ta caricature, ça me ressemble beaucoup quand j'ai trop picolé. A chaque fois que l'alcool me rend malade je me dis "c'est la dernière fois, j'arrête", le jour d'après quand je vais mieux je recommence xD

Et ça continue encore et encore.. C'est que le début d'accord, d'accord !!

Dernière modification par jahky stan (19 décembre 2018 à  16:54)

Hors ligne

 

krash
Ambre
100
Inscrit le 18 Mar 2016
456 messages
Blogs

Eh bien, justement ; ce n'est pas comme si les choses se reproduisaient à l'identique... C'est plutôt une sensation de "saisir" les petites choses qui se répètent dans la vie de tous les jours, mais que l'on ne capte pas vraiment. Pour moi, ça peut prendre la forme de petits détails qui me font rire car j'en saisis soudain la redondance - qui n'a rien d'extraordinaire, au contraire, mais justement le caractère ordinaire de ce fait nous fait l'oublier au quotidien. ça peut également prendre la forme d'un même schéma de pensée qui semble se répéter...
J'avoue n'avoir jamais évoqué ce sujet avec des personnes qui n'avaient jamais ressenti ça, alors c'est assez compliqué à exprimer... Je ne saurais pas du tout donner un exemple qui explique justement ou exhaustivement cette sensation.



   Personnellement je n'ai pas de croyances liées aux psychédéliques, je pense que les choses que parfois on sent lorsqu'on est trippé peuvent être interprétés, mais souvent interprétés à tord (à mon sens) par les gens qui cherchent à chaque chose un sens précis. Je comprends tout à fait ce que tu veux dire, et j'ai tendance à être légèrement agacée par les gens qui, après avoir eu une " révélation" sous drogue, en déduisent dans leur état habituel un tas de choses -qui peuvent être expliquées de manière rationnelle de diverses manières différentes...je respecte toutes les conceptions qui existent, mais je n'en ferais pas miennes.
 

    Pour en revenir à nos moutons : si j'utilise le terme de boucle, ce n'est pas en tant que réalité scientifique, évidemment, mais vraiment au niveau du ressenti, parce que c'est la manière dont la plupart des gens que j'ai croisés en parlaient. C'est une idée - dont je pense que l'image fractale est une bonne représentation. Je pense que ce sentiment peut être expliqué par :
1. Notre capacité sur l'instant T à capter / à vouloir capter / à faire davantage attention à tous les détails qui nous entourent,
2 - Le fait que, sous certaines drogues, on a parfois la sensation de sentir la manière dont les connexions se font dans notre cerveau. As-tu déjà ressenti cette impression d'être beaucoup plus conscient de la façon dont les idées se meuvent en ton esprit ? dont une idée en forme une autre, qui elle même, se joignant au changement de ce que tu perçois, se transforme en une autre ?

   C'est typiquement de l'ordre du changement de la perception ; tout en ayant pleinement conscience que les objets de nos représentations, eux, restent identiques à eux-mêmes. Je n'y vois personnellement rien de mystique. J'y vois quelque chose de transcendantal, certes : parce que ce que certains nomment révélation peut s'avérer d'une certaine sagesse, si on se garde de toute sur-interprétation, mais rien de paranormal.
   Par exemple, lorsque certains, trippés, diraient "je suis un arbre !" (oui je sais, c'est terriblement cliché), je dirais que je me sens en accord avec l'être de la nature, que je sens - davantage -, tout comme je le conçois rationnellement, que nous faisons parti d'un système d'interconnexion permanente, au sein duquel nous pouvons tous se faire "un" et "tout" à la fois : en ce que l'un forme le tout, et que le tout est lui même unité participant à un tout, de manière exponentielle.

Salut, tout ça me parle beaucoup, et ce n'est pas que de l'ordre d'une prise de psyché, ça a une réalité propre, qui transcende la prise de drogue. La preuve, si tu en parles comme ça, j'imagine que ce n'est pas "juste" un souvenir de perception de trip, mais que c'est bien dans ta tête (ou bien je me trompe). Cette boucle comme tu l'appelles, j'aime pas trop parce que c'est trop réducteur, et je n'y vois pas de sens ni de retour, mais un mode de pensée différent, tout aussi valable et véritable qu'un autre. Le truc; c'est que ce sont des questions sans réponses qui s'enchaînent, ou des réponses qui deviennent à leur tour des questions et ainsi de suite, sans point ni conclusion. C'est déroutant que la pensée ne puisse s'accrocher à quelque chose de tangible, ferme, solide, fixe et stable, qui serait le garant d'un sentiment de sécurité, de ce que l'on est, et de ce qu'est le monde. Ca se rapproche de certaines pratiques méditatives bouddhistes par exemple, qui décrivent ce genre de mécanismes, et peuvent "enseigner" à en sortir, ou à vivre avec. Sortir de ce truc (certains disent "cycle", que je trouve plus juste) peut se faire avec fracas, faire passer dans un autre état, qui sera lui aussi un état passager, jusqu'aux suivant etc. et disons que d'états en états, ça se structure et se consolide, comme un oeuf dont la parois épaissirait avec le temps.

Dernière modification par krash (20 décembre 2018 à  23:54)

Hors ligne

 

roya 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 24 Mar 2019
62 messages
Blogs
Jai cru que jetais la seule a connaitre la boucle eheh je ne suis donc pas folle

Une autre chose aussi que jai remarquer cest que des fois jai limpression quil ny a rien eu entre deux trip, comme si entre le trip du mois dernier et celui actuel le temps avait etait supprimer dun seul cou, comme un episode dune serie qui senchaine dun coup sans pubm sans coupurem rien du tout... La premiere fois cetait perturbant comme experience, je sais pas si quelquun a deja eu cette sensation

Hors ligne

 

CoachMigui 
Cyber TechnoChamane amateur
Suisse
400
Inscrit le 23 Sep 2015
558 messages
Blogs

roya a écrit

La premiere fois cetait perturbant comme experience, je sais pas si quelquun a deja eu cette sensation

Hello !

Oui ça m'est souvent arrivé et j'en ai souvent parlé à mes amis ! J'ai souvent l'impression de reprendre des fils de pensée de mes autres trips d'un trip à l'autre, mais les ponts ne se font pas directement on va dire... Des fois j'ai la sensation que mon trip est connecté à certains autres trips, mais pas à tous ! Mais ça créé clairement des "ponts" chez moi.

Dernière modification par CoachMigui (27 mars 2019 à  10:09)


Si tu médites et que le diable arrive, fais méditer le diable.
Gurdjieff

Hors ligne

 

A dreamer 
Nouveau membre
France
100
Inscrit le 15 Nov 2017
12 messages

Core a Corps a écrit

Pour ma part : perso, je visualise la boucle, non pas comme quelque chose qui adviendrait, mais comme quelque chose que l'on percevrait. Je m'explique. J'ai l'impression que la boucle est faite d'un ensemble d'éléments récurrents, des petits détails qui parsèment notre quotidien et que l'on ne remarque pas, tant ils nous paraissent anodins. En gros selon ma conception des choses, la drogue ne créerait pas la boucle, mais nous la rendrait plus perceptible, comme si, sous l'effet des psychés, on apercevait soudain plus distinctement l'infinité de petites choses interdépendantes qui régissent nos vies. Je rapproche donc cette idée de boucle avec l'idée de la fractale, cette dernière ayant la particularité de nous plonger dans la complémentarité de l'univers, faisant que nous nous rendons compte qu'une infinité de choses créent l'ensemble que nous caractérisons comme un "être", et que ces êtres eux-mêmes créent des ensemble plus grand...

Ces petits détails qui parsèment notre quotidien, ces éléments récurrents comme tu les appelles, j'ai l'impression de les connaitre. Chez moi sous salvia j'avais l'impression que c'était des sortes de "réalisations" genre le moment où on s'aperçoit de quelque chose, en gros c'est un instant qui vient changer notre conception de la réalité, et forcément ce genre de chose arrive très souvent dans notre journée à une toute petite échelle ! Mais là où c'est intéressant avec la salvia c'est que ces petites connexions, ces petits moments où on semble comprendre quelque chose, ça devient démesurément important, genre je regarde un objet, il me regarde, j'ai l'impression qu'il me dit quelque chose (ce qui en temps normal m'aurait à peine traversé l'esprit) et ça change mon esprit. Ainsi, je fais une succession de gestes que j'ai soudainement l'impression d'avoir déjà fais tous exactement dans le même ordre, et c'est là que je rentre dans une sorte de boucle infernale où tous mes gestes semblent prédéterminés par une entité maléfique. Pas malveillante mais très sadique.

Sujet très intéressant que j'aimerais creuser avec des appuis scientifiques, mais ça manque cruellement


Conscience a écrit

Dans ce cas, permettez-moi l'analogie avec l’œuvre de Douglas Hofstadter :
https://66.media.tumblr.com/f4d43676ddaa9fdc841a83a09c7ef0fc/tumblr_pfzmzlaoME1xhatcio1_400.jpg

Merci pour la suggestion !

Hors ligne

 

Oo 
Nouveau membre
000
Inscrit le 25 Sep 2019
1 message
J'ai tapé " on en parle de la boucle lsd" sur Google.
Et vous voilà ???
Scientifiquement il n'y a pas de preuve car la science est bridé, ces informations ne sont pas "parlé". La rosace exprime assez bien le concept.
La boucle, le cercle s'exprime partout
On parle de cercle de confort.
Le Enzo Japonais est un cercle.
Les boucles de la musique.
La terre est ronde, le mouvement des planètes est circulaire.
Le calendrier maya est rond
Nos journées sont des boucles. Jours, levé, nuit, dodo, and again and again.
Etc.......
"Devenir une personne des plantes n’est pas un processus d’apprentissage, c’est un processus de mémoire.  Quelque part dans notre lignée ancestrale, il y avait quelqu'un qui vivait profondément connecté à la Terre, aux Éléments, au Soleil, à la Lune et aux Étoiles.  Cet ancêtre vit dans notre ADN, endormi, inexprimé, attendant d’être rappelé et redonné vie pour nous montrer la vraie nature de notre âme indigène."

Sajah Popham
Merci pour l'échange
Enjoy

Hors ligne

 

Papayou 
Nouveau membre
100
Inscrit le 26 Sep 2019
11 messages
Hello, pour ma part oui j'ai bien expérimenté la boucle, sous LSD. Une fois bien perché, en général, je danse en regardant sois une vidéo psyché, sois les murs, les visus qui apparaissent. Je gamberge sur la vie, ce qui m'entoure. Puis j'ai envie de boire / fumer / caresser le chien , et ensuite , je reviens au début.

Le son, ma bière, penser, les gens, les animaux... Le son, un café, gamberger, danser.. Etc etc ..

Mais je trouve ca plutôt agréable. Pour moi la boucle c'est le symbole du voyage. Et le son qu'on écoute ( perso de la transe en général ) fait déjà une forme de boucle en soi, donc ca me convient plutôt bien.

Hors ligne

 

Dr Bozeman 
Nouveau membre
France
010
Inscrit le 20 Oct 2018
21 messages
Ah la boucle des psychédéliques... Quel vaste sujet...

Pour moi les boucles dont vous parlez sont ces moments d'un trip aux psychés ou on a l'impression (et c'est parfois le cas) que tout se répète en boucle justement. Ce sont souvent des boucles temporelles. Je tiens a préciser avant que vous lisiez ce post n'est absolument pas la verité. Il illustre seulement ma vision de ce phénomène et n'engage que moi. Je suis conscient qu'il n'y a absolument rien de scientifique dans ce que vous vous apprêtez a lire. Mais je trouvait ça intéressant de partager ma perception et mon analyse de ce phénomène.

J'en fais l’expérience pratiquement a chaque trip sous champis/LSD mais je vois pas ça comme quelque chose de négatif. Si une boucle intervient dans un trip agréable, la boucle m'amusera plus qu'autre chose mais lors d'un trip désagréable, ce sentiment que tout se répète en boucle aura tendance a amplifier le coté stressant d'un trip déjà désagréable. Cependant je comprend totalement que certaines personnes ne puissent pas supporter ces boucles et qu'elles peuvent être source de bad trips etc. Mais Hamdoula comme on dit, les boucles ne m'affectent pas négativement si je suis dans un bon trip.

Je trouve ton analyse très pertinente, Core a Corps lorsque tu dis que les boucles ne sont pas des choses qui "adviennent" mais que l'on "perçoit" lorsque l'on prend conscience des petits détails récurrents. Je trouve ça prend totalement sens lorsqu'on y réfléchi mais laisse moi t’apporter mes observations et ce que j'ai retenu de mes trips: les boucles sont biens des événements qui adviennent et non pas seulement que l'on perçoit.

En fait je pense que plusieurs types de ces boucles existent: d'une part la boucle purement perceptible. La boucle que nous seuls pouvons percevoir, on est coincés dans une boucle ou a percevoir cette boucle dans notre esprit alors qu'il n'y a pas vraiment de boucle à ce moment là.
Je me souviens de cette soirée que l'on avait fait chez un pote a moi. On avait juste fumé des joints et un moment un gars de la soirée fait un mini bad a cause d'une boucle justement. Quand il nous a expliqué sa boucle dans sa tête, cela pouvait être présent uniquement dans son esprit car ils nous racontait que moi et mon pote étions en train de parler en nous balançant sur nos chaises et que le bruit des chaises qui se balance avait formé une boucle dans son esprit avec d'autres événements récurrents qu'il pouvais observer. Mais il n'y avait pas de boucle dans mon esprit ni dans celui du pote avec qui on discutait. Juste une conversation normale de deux mecs fonscar se balançant sur leur chaises. On faisait pas la même action en boucle, il n'y avait pas de réelle boucle mais dans l'esprit de ce gar, certains événements récurrents avait créé une boucle dans son esprit dont il ne pouvait s'échapper.
Je pense que c'est ce dont tu faisait allusion quand tu disait que les boucles étaient des événements perçus et non des événements qui adviennent.
Ma foi je ne peut pas vous donner de tips pour sortir de ce genre de boucle. Il faudrait logiquement changer votre façon de percevoir mais notre façon de percevoir ne dépend pratiquement pas de nous, surtout sous psychés.

Mais là je m'appète a vous décrire ce qui est le deuxième type de boucle que j'ai pu expérimenter sous psychés (non pas qu'il n'existe pas d'autre types de boucles mais ce sont les deux types que j'ai expérimenté).
Le deuxième type de boucle que j'ai pu expérimentés sont les boucles événementielles, ces réelles boucles qui existent bel et bien et pas que dans mon esprit de mec fonscar. Cela m'est arrivé moult fois lorsque je tripais avec des potes que d'un coup la conversation forme une boucle. J'ai l'impression que ce genre de boucle se forme de façon assez simple: sous psychés (et sobre aussi d'ailleurs) une pensée engendre naturellement une autre pensée et ainsi de suite le fleuve des idées suit sont court. Imaginez maintenant une pensée A qui engendre naturellement la pensée B qui elle même engendre la pensée C puis D mais la pensée D engendre la pensée A. A partir de la le cerveau a assimilé que A -> B -> C -> D etait l'ordre logique des pensée donc c'est reparti, puis la pensée D réengendre naturellement la pensée A, le cerveau ayant été formaté pour que après la pensée D suive la pensée A, sh*t, here we go again, A -> B -> C -> D -> A -> B ... etc... et la a ce moment là la boucle est enclenchée, la conversation suivera le cours naturel des pensées donc, une boucle.
Aussi il m'est arrivé moult fois que les action elles même des protagonistes du trip forment une boucle. Par exemple: s'assoir, regarder les arbres, se dire que c'est vraiment très beau puis se lever en voulant partir. Se dire que finalement on est bien ici donc se rassoir, regarder la beauté des arbres, se lever en se disant qu'il est tant de partir mais finalement se dire que on est bien ici etc... Ces boucles pourraient selon moi advenir lorsque on se fixe un objectif qui est en désaccord avec nos envies. Pour reprendre l'exemple, on se fixe pour objectif de rentrer à la maison, mais en réalité on a envie de rester sur ce banc dans ce magnifique parc. Donc logiquement on se lève pour partir puis en fait non, on veut rester là. Mais l'objectif est de rentrer alors on se lève pour partir etc... En tout cas c'est ce genre de boucle que j'ai le plus expérimenté, la boucle des pensée, la boucle des actions, non seulement on la perçoit, mais on en fait 'expérience vivante.
Le meilleur conseil que je peux vous donner est celui ci: étant donné que ces boucles ont un rapport avec le flux de nos pensées (nos pensées on crée leur cours naturel et leur cours forme une boucle), il faut changer sa façon de penser.
On est dans un schéma de pensée et le cours naturel des pensées a créé une boucle. Logiquement pour briser cette boucle de pensées, il faut changer son schéma de penser, il faut trouver l'élément déclancheur de la boucle, se souvenir. La mémoire. Elle aussi joue un rôle important dans la boucle. La boucle s'arrête d'elle même lorsque on change son schéma de pensée, lorsqu'on on se remémore l’élément qui declanche la boucle.
Je vois un peu ces boucles comme le jutsu Izanami dans Naruto pour ceux qui ont la ref. Tant que l'on a compris pourquoi on est victime de cette boucle, elle continuera.

Bien sur je le répète, il n'y a rien de scientifique dans ce que j'ai écrit, peut être un jour nous pourront trancher sur le sujet avec des études et tout mais en attendant on peut que spéculer sur ça.

Bref j'espère que vous avez apprécié lire ce post, et qu'il n’était pas trop long. (avé pavé je salue ceux qui n'ont pas lu XD)

Hors ligne

 

Dextro 
Psychocitoyen
France
1500
Inscrit le 25 Jun 2018
369 messages
Blogs
@Dr Bozeman
Ce 2e type de boucle dont tu parles me semble assez simple à gérer grâce à l'écoute d'une musique - non répétitive - ou le visionnage d'un film : nous entraînant forcément vers de nouvelles scènes et donc de nouvelles idées. Je trouve que les films sont très bon pour guider un trip.

Mon dernier trip a commencé devant la fin de "Il était une fois le Bronx" avec De Niro. Dans la scène finale je voyais le corps du défunt respirer dans le cercueil, comme si je ressentais qu'il s'agissait d'un vivant qui faisait semblant d'être mort... très étrange...Sans parler des couronnes de fleurs sur les murs de l'église qui tournaient et se transformaient en kaléidoscope !bong_hit

"Les pommes, les poires, certes... mais... les scoubidou-bidou-wap."

Hors ligne

 

CamyPeach 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 06 Nov 2019
1 message

J'aimerais beaucoup que les gens qui ont vécu une quelconque expérience de "boucle" se manifestent pour raconter comment elle s'est présentée, comment ils l'ont ressentie / s'en sont extraits, etc. Je pense que ce serait très intéressant de croiser nos expériences, parce que c'est quelque chose d'assez abstrait, qu'on a du mal à s'expliquer, et qui pourtant se présente fréquemment.

Le post est un peu vieux mais je tenais à partager mon expérience de cette boucle.

Il faut savoir que la seule fois où j'ai ressenti cette boucle, mon S&S était vraiment nul à chier (soirée halloween, musique hyper dark en infra-basses, de quoi faire remonter tous les vieux démons, je recommande absolument pas). D'ailleurs faudrait que je prenne le temps de faire un TR sur le badtrip complet si ça vous intéresse dites moi donc.

Pour ce qui est de cette fameuse boucle. Pour moi elle s'est manifestée visuellement en hallucinations (j'étais coupée de monde extérieur, trop tripée pour communiquer). Comme des boucles qui m'aspiraient, ma vie a défilé plusieurs fois : naissance (j'ai eu des sensations du ventre de ma mère, la lumière que j'aperçois pour la première fois en naissant), ma vie jusque là, puis ma mort puis ma renaissance puis mort à nouveau... Et je pouvais comme rembobiner et revivre des trucs...

Trois ou quatre fois dans la soirée je me suis littéralement sentie mourir de l'intérieur et je pouvais pas sortir de ce manège infernal. (Halloween symbolique très morbide donc tout ça est très lié vous me direz).

Et après trip, le lendemain soir, j'ai ressenti le besoin de parler de ça avec un ami, qui est artiste et qui dessine beaucoup. J'arrivais pas trop à lui expliquer visuellement et dans mes ressentis mon trip. Alors il a eu une très bonne idée, celle de dessiner un symbole, quelque chose qui pourrait exprimer ce que j'avais vécu. Bizarrement c'est pas une spirale qui m'est venue d'instinct, mais un 8 renversé, soit le symbole de l'infini. Comme si j'avais surfé sur cet infini toute la nuit. Je le voyais comme scindé en deux, la boucle de droite c'était la vie, l'amour, la chaleur, le positif, et la boucle de gauche la mort, la colère, la haine, le froid, le négatif. Tout dans mon trip au final, était lié à cette vision très scindée en deux que j'avais de la vie. Le bien ou le mal. La dualité entre toutes choses.

En dessinant, la solution a été la croix que forme ces deux boucles au milieu du signe infini. Le croisement des dualités, cette nuance de gris qui selon moi a été la réponse. J'en retiens qu'il faut visiter les deux côtés, les deux boucles, à répétition parfois, pour comprendre et pour finir par trouver l'équilibre du milieu.
C'est pas une spirale sans fin pour moi, c'est plus de l'ordre du mouvement perpétuel, je pense que c'est pour ça que ce signe infini m'est venu sur le moment.

Voilà,
Je sais pas si tout ça est très compréhensible, c'est peut être même hors sujet, mais c' est ce que ça m'a inspiré !

Hors ligne

 

Para de papel 
Nouveau membre
France
100
Inscrit le 14 Jan 2020
6 messages
Hello je regardais une interview de Paul Stamets dans le Joe Rogan experience et a un moment il raconte un de ses trip particulier sous Amanite panthère ou il évoque des boucles qu'il appelle "repetitive motion sydrome".
Dans son cas il etait bloqué avec un collègue a lui dans une voiture a faire tomber sa caméra, s'en rendre compte, la ramasser puis la refaire tomber comme ca des dizaines de fois jusqu’à ce que son collègue se rende compte qu'une famille de promeneur les regardait ^^.
Et il raconte aussi l'histoire d'un homme sous amanite muscaria qui se jetais d'un pont de 2m de haut sur des rochers, remontais et recommençait..
C'est en anglais mais hyper interessant comme tout le reste de l'interview.
C'est a écouter a 1h48min50sec

à remplacer

Hors ligne

 

Kevix2399 
Nouveau Psycho
France
400
Inscrit le 19 May 2018
107 messages
hello

pour répondre les boucles c'est la base du lsd je trouve quand t'atteint le plateau et ce que je fait souvent c'est que je réfléchis à la boucle comme un dialogue interne et je cherche une solution à cette boucle et souvent ça finit sur un bête 1=1 qui implique un 0=0.
je trouve rajouter des maths aux boucles ça les casses et tu en ris après je trouve mais tout le monde est différent.

Après j'ai déjà eu une boucle qui m'a donné un bad trip mais j'ai lâché cette boucle en pensant à autre chose avec un pote qui me parle d'autre chose.

voilà comment je vis les boucles psychédéliques ^^

Pourquoi est ce que un corbeau ressemble à un bureau ?

Hors ligne

 

  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » LSD 25
  •  » La "boucle" sous psychédéliques, on en parle ?

Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Suite de l'enquete : Qu’est-ce que la possibilité d’achats en lig...
    Il y a 21hCommentaire de NEOFIT75 (6 réponses)
     Appel à témoignage 
    Numérique et usage(r.e.)s de drogues, l'enquête continue ici !
    Il y a 5jCommentaire de jegthegui (20 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    12 juillet 2020Commentaire de Mith (42 réponses)
     Forum UP ! 
    Opinions - Vitesse de consommation optimale de sa lean ?
    Il y a 21hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Fumer - Fumer correctement la DMT
    Il y a 20hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Peut on potentialiser la morphine avec des lyrica (pregabaline) ?
    Il y a moins d'1mnCommentaire de HouseMD dans [Opiacés et opioïdes...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Neurchi de Psychoactif
    Il y a 4mn
    140
    Commentaire de UDilisateur dans [Au coin du comptoir.....]
    (189 réponses)
     Forum 
    Expériences - Recycler le dxm grâce à sa pisse
    Il y a 10mnCommentaire de Tagrossedar dans [DXM (dextrométhorphan...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Héroïne, accoutumance...
    Il y a 10mnCommentaire de UDilisateur dans [Heroïne...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Dosage - Tete de mort gris MB
    Il y a 12mnCommentaire de dikkenek dans [MDMA/Ecstasy...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Culture - Question hygrométrie, lumière... HELP
    Il y a 30mnCommentaire de coka-truc dans [Psilocybe - Champigno...]
    (10 réponses)
     Forum 
    Dxm dans h4
    Il y a 35mn
    1
    Commentaire de UDilisateur dans [Heroïne...]
    (26 réponses)
     Forum 
    Agartha
    Il y a 43mnNouvelle discussion de DahlerH dans [Utilisation du site P...]
     Blog 
    La cocaine a bonne geule pourtant
    Il y a 50mnCommentaire de UDilisateur dans le blog de arlonne
    (3 commentaires)
     Blog 
    Bica et glaçons
    Il y a 5hCommentaire de deporc dans le blog de deporc
    (2 commentaires)
     Blog 
    Alcool
    Il y a 15hNouveau blog de SPUD dans [En passant]
     
      QuizzZ 
    Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
    Dernier quizzZ à 01:58
     PsychoWIKI 
    Cannabis, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    DrFantastic, Euseibus, Floky nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     le fait de sniffer au chiotte vous trouver sa dégradant ?
    par Zazou2A, le 03 Aug 2020
    Yop ! Pour PsychoActif j’ai bossé avec Safe sur le développement d’un outils qui est utilisé aux USA « MAD » un atomyzer; et un kit de RDR qui le compléterait Alors déjà un Atomizer, c’est un embout qui se fixe sur un contenant pour le transformer en spray nasale; Dans ce cas c...[Lire la suite]
     Suite de l'enquete : Qu’est-ce que la possibilité d’achats en ligne a modifié pour vous ?
    par guygeorges, le 29 Jul 2020
    Pour moi, le deep web ça a permis de m'émanciper (presque) totalement des RCs et des drogues de rues crades. Je peux consommer mes produits de choix, avec une qualité qui est toujours supérieure à celle que j'ai dans la rue (avec une ou 2 exceptions toujours bien-sur, 1 ou 2 lettres non reçues...[Lire la suite]
     Numérique et usage(r.e.)s de drogues, l'enquête continue ici !
    par psychodi, le 28 Jul 2020
    salut je vais tenter de faire concis : le forum, que je fréquente maintenant depuis plusieurs années, est une véritable bouffée d'ouverture pour moi sachant que je bosse dans le petit monde de l'addictocratie depuis 20 ans et que j'ai trouvé sur le forum des marques personnelles, des positions...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Bien trouvé pour le "harcelement" en moins sur le DW. Pierre dans [forum] Suite de l'enquete : Qu’est-ce que la possibilité d’achats en ligne a modifié pour vous ?
    (Il y a 2h)
    Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre) dans [commentaire de blog] le fait de sniffer au chiotte vous trouver sa dégradant ?
    (Il y a 3h)
    D'accord avec tt le monde. Mais là, chapeau champignon pour les réflexions >JFD dans [forum] pourquoi réagit-on tous différement?
    (Il y a 3h)
    Merci pour l'info, jsuis d'accord avec toi dans [forum] Traverser une veine
    (Il y a 3h)
    Merci pour la veille pharmaco, Guy ;) dans [forum] pourquoi réagit-on tous différement?
    (Il y a 12h)

    Pied de page des forums