Témoignage : problème d'accès à la méthadone dans les CSAPA / PsychoACTIF

Témoignage : problème d'accès à la méthadone dans les CSAPA

Publié par ,
18662 vues, 17 réponses
pierre
Web-Administrateur
6400
Inscrit le 15 Sep 2006
14584 messages
Blogs
Dans quelques jours, la primo-prescription de la méthadone en médecine de ville sera rediscutée à l'agence du médicament.

Psychoactif soutient le fait que des médecins généralistes formés puissent primo-prescrire la méthadone, notamment à cause des insuffisances externes et internes des CSAPA. Mais pour appuyer cela, nous vous demandons des témoignages qui pourrait aider à la primo-prescription :

Si vous êtes ou avez été sous méthadone dans un CSAPA, merci de préciser ce qui a  posé problème, selon la liste ci-dessous :
- les délais de RDV : entre le coup de téléphone et le premier rendez vous avec un professionnel du centre, vous avez attendus combien de temps ?
- le délai pour être pris en charge réellement et avoir de la méthadone après tous les entretiens (psy, travailleurs sociaux, infirmiers....) .
- la distance géographique entre le CSAPA et vous. Avez vous été forcé de faire des aller et retour tout les jours au début et pour combien de temps ?
- les horaires du centre inadaptés aux patients qui travaillent : centre fermé après 17h ou délivrance de la méthadone uniquement le matin .
- le seuil d'exigence du centre :  vous a-t-on refusé le traitement méthadone pour absence ou insuffisance de motivation ? Vous a-t-on refusé parce que vous avez été exclus d'un autre centre ou parce que vous buviez trop d'alcool ? Autre motif à préciser .

Merci pour vos témoignages.
Pierre

Hors ligne

 

Heashka
Banni
France
221112
Inscrit le 26 Aug 2019
429 messages
Blogs
9 situations horribles sur 10 que tu as décrites je l'ai vécu et ça m'a fait péter des cables je leur ai ordonner de supprimer mon dossier de leur ordi et que je retournais au marché noir.

Le pire (pour être moi même soignant j'ai bondi) l'assistante sociale qui m'interroge comme un flic me dit "je garde ça pour moi c'est promis" et à la fin de la consultation elle me fait le coup du secret médical partagé en gros qu'elle dira tout ce que je lui ai dit à ses équipes.

J'ai presque envie de l'attaquer en justice car je suis pas sûr qu'une assistante sociale est accès à notre secret médical partagé (parce que moi je suis aussi soignant et je veux pas que certaines équipes, internes ce que vous voulez connaissent ce qui est ma vie privée).

Et en plus ils étaient pas chaud pour m'autoriser cette primo-prescription.

pierre a écrit

Dans quelques jours, la primo-prescription de la méthadone en médecine de ville sera rediscutée à l'agence du médicament.

Psychoactif soutient le fait que des médecins généralistes formés puissent primo-prescrire la méthadone, notamment à cause des insuffisances externes et internes des CSAPA. Mais pour appuyer cela, nous vous demandons des témoignages qui pourrait aider à la primo-prescription :

Pourras-tu m'informer de comment ça avance ? Je suis très intéressé de la démarche et je ne peux pas le dire ici mais en MP j'ai des soutiens qui pourrait peser fortement sur la décision si tu veux si je demande.

EDIT : Si tu peux pareille en MP m'expliquer les modalités du témoignage (faut qu'on fasse un courrier, un sondage ?)

Dernière modification par Heashka (01 février 2020 à  07:10)


Je cours entre l'hôpital, le laboratoire et les services neuropsychiatriques quand je ne suis pas en conférence à la faculté de médecine pour écouter l'actualité sur l'addictologie.

Hors ligne

 

James Cole 
Nouveau membre
France
200
Inscrit le 04 Jan 2020
23 messages
Bonjour

Pour ma part  mes trois premiers sevrage de l héro ont été fait seul à la méthadone de rue Notamment à cause de la difficulté de garder un travail et d être présent tous les matins au csapa pour commencer un ttt
La première fois j'ai clairement dit au psy de la permanence ( 30 km du centre et 20 de chez moi):" vous me laissez le choix entre arrêter de travailler ou retourner au marché noir?"
J ai eu le droit à un silence gêné ..

Depuis j'ai rechuté (évidemment) et l année dernière, ça été un parcours du combattant pour être enfin suivi par un addicto
Il aura fallu plusieurs mois des dizaines d appels au csapa de la metha de rue, des rechutes, des centaines de grammes dans le pif, avant de finalement obtenir une ordonnance d un médecin de ville qui m avait sûrement pris en pitié
Au bout de 4 mois j arrive au csapa rdv direct avec l addicto vu qu ils m avaient déjà vu plusieurs fois et que mon ttt était commencé

Et d après le personnel je ne suis pas le seul qui soit arrivé déjà sous méthadone prescrit via un doc de ville  ..

Voilà j habite dans un département limitrophe de la Suisse il y a un seul csapa ils sont débordés et font du mieux qu'ils peuvent

J espère que ce témoignage aidera

Take Care ! fume_une_joint

Dernière modification par James Cole (06 février 2020 à  22:02)

Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

-L espèce humaine mérite peut être d être exterminée
-Exterminer l'espèce humaine c'est une idée géniale ça

Jim et Jeffrey L armée des 12 singes

Hors ligne

 

Janus 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 03 Jan 2017
57 messages
salut,

Pour ma part aucune de ces difficultés.

1/J'habite Nîmes=3 CSAPA (J4ai chisit le plus cool logos ou y a aussi un caarud))

2/ En chien complet on m'a donné de la métha sans aucun autre RDV que j'ai fait après coup.

3/Logos mon csapa délivre et reçoit jusqu'à 20h le mardi pour les gens qui tafent.

Moi je m'en sort grâce à leur professionnalisme, sii tu leur rentre ds le lard, ben ouais, ça va pas le faire....

Je suis à 100mg de métha, jepense monter après ma méthadonémie. ET l'addicto et 100x plus compétent qu'un médecin lamda.

Cdt,

Janus

Deux excès: exclure la raison, n'admettre que la raison. (Blaise Pascal)

Hors ligne

 

Janus 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 03 Jan 2017
57 messages
Je précise: j jamais eu RDV avec l'éduc ni avec le psy.

Deux excès: exclure la raison, n'admettre que la raison. (Blaise Pascal)

Hors ligne

 

Macama06 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 12 Nov 2019
8 messages

pierre a écrit

Dans quelques jours, la primo-prescription de la méthadone en médecine de ville sera rediscutée à l'agence du médicament.

Psychoactif soutient le fait que des médecins généralistes formés puissent primo-prescrire la méthadone, notamment à cause des insuffisances externes et internes des CSAPA. Mais pour appuyer cela, nous vous demandons des témoignages qui pourrait aider à la primo-prescription :

Si vous êtes ou avez été sous méthadone dans un CSAPA, merci de préciser ce qui a  posé problème, selon la liste ci-dessous :
- les délais de RDV : entre le coup de téléphone et le premier rendez vous avec un professionnel du centre, vous avez attendus combien de temps ?
- le délai pour être pris en charge réellement et avoir de la méthadone après tous les entretiens (psy, travailleurs sociaux, infirmiers....) .
- la distance géographique entre le CSAPA et vous. Avez vous été forcé de faire des aller et retour tout les jours au début et pour combien de temps ?
- les horaires du centre inadaptés aux patients qui travaillent : centre fermé après 17h ou délivrance de la méthadone uniquement le matin .
- le seuil d'exigence du centre :  vous a-t-on refusé le traitement méthadone pour absence ou insuffisance de motivation ? Vous a-t-on refusé parce que vous avez été exclus d'un autre centre ou parce que vous buviez trop d'alcool ? Autre motif à préciser .

Merci pour vos témoignages.
Pierre

Dans le Var on est confrontée à tout ce que tu cites.
Ils ce fichent si tu peux ou pas te rendre tout les matins ou les 15 jours à 30 bornes de chez toi.
Avoir un rendez vous est interminable et le professionnalisme 0.

Perso mes rdv durent 4 min avec le doc et je ne peux lui parler de rien de peur qu elle me fasse revenir encore tout les jours

Dernière modification par Macama06 (15 février 2020 à  11:41)

Hors ligne

 

MaDPapa
Nouveau Psycho
100
Inscrit le 03 Mar 2018
73 messages
Bonjour j'espère que cela vas répondre à votre question sans partir dans le HS, Centr'aid dans le 55 nord meusien, je ne précise pas ou exactement, je tiens à un minimum de confidentialité même si l'on rentre dans quelques détails intimes.

J'ai ut cette expérience en 2011.

-Primo rdv avec infirmière en env. 14j.
-Rdv avec l’addictologue en 14j après le primo rdv, analyses urinaires + dossier médical du MG demandé.
-Ensuite 2 mois pour avoir l'hospitalisation pour la primo-prescription de métha.
-Sortie d’hôpital après une semaine à 120mg, ordonnances hebdomadaires avec délivrances tout les jours pendant 2 mois avec analyses urinaires toute les semaines au labo.
-Après le deuxième mois, ordonnances hebdomadaires avec délivrances hebdomadaires pendant deux mois, analyses urinaires toutes les semaines. Aucuns suivi psy, social, éducatif rdr mis à part ses analyses d'urines à la noix.

A ce moment là, j'ai craqué, je suis retourné voir mon MG pour un retour au sub, sans lui parler de la méthadone, donc 120mg de metha versus 16mg de sub, la grosse crise de manque précipitée (personne ne m'avait prévenu... Super RDR l'équipe soignante sachant que je switché sub>metha), j'ai tout les nerfs de mon coprs qui se sont arrachés sec, je me suis écroulé > urgence > réveillé en HP 3 mois avec sevrage à sec (soit disant que je voulais me suicider, la belle excuse pour me faire interner et se débarrasser d'un patient > sortie d'HP > rechute au sub.

J'aimerais beaucoup avoir la métha car elle me soulage bien plus mes douleurs dorsales, mais c'est bien trop contraignant pour quelqu'un qui travail de 7h30 à 18h du lundi au vendredi, qui à une vie de famille avec femme et enfants et que l'addictologue n'est présent qu'un ou deux jours par semaine en mâtiné ou après midi avant 17h.

Autres infos:
Je ne prends aucunes drogues, rien mis à part le sub et la metha qui m'aide à tenir une vie stable.
Des fois je chope de la métha et c'est le pied à peine à 90mg/24h pendant 2/3 mois sans sub et ensuite c'est de retour en enfer au sub, le switch est super traumatisant pour le corps et la psyché. Mais le sub est bien moins chère et bien plus rapide à avoir. Si la metha pouvais être aussi disponible que le sub ce serait pour beaucoup un soulagement mais attention, j'aimerais que les MG primo prescripteurs soit un peut plus informé ou/et impliqués.

Amicalement, forum bien aimé.
Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

Dieu créa le paradis, l'humain créa l'enfer; du paradis l'homme tombe en enfer et de l'enfer l'homme s’envoie un peu de paradis...

Hors ligne

 

LiveOrLeave 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 29 Nov 2017
17 messages
Salut à tous !
Je n’ai jamais eu de traitement de substitution de par mon jeune âge (ce que je peux comprendre) et j’ai eu uniquement du tercian pour m’aider , ce qui n’a rien fait ...
Je suis encore aujourd’hui dans mon addiction à l’héroïne et il n’y a de la place nulle part pour m’accueillir et m’accompagner et les choix qui sont à ma disposition ne me conviennent pas , ils ne me prennent pas au sérieux et me conseille de faire du yoga ou de diminuer progressivement ma conso ...
Enfin en bref , le système me lache bieen comme il faut

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
6400
Inscrit le 15 Sep 2006
14584 messages
Blogs

MaDPapa a écrit

Sortie d’hôpital après une semaine à 120mg, ordonnances hebdomadaires avec délivrances tout les jours pendant 2 mois avec analyses urinaires toute les semaines au labo.

Merci madPapa. Je ne comprends pas pourquoi on initie la métha à l'hopital.. Tu dois prendre une semaine de vacances pour t'initier à la métha, c'est insensé !


Les analyses urinaires ne servent à rien, que de remettre en question la parole des usagers ! Dans mon CSAPA, ca fait 4 ans que nous les avons abandonné (à part la premier qui est légal). Si les soigants veulent savoir ce que les usagers consommentnt, ils n'ont qu'a leur demander sans jugement, ils n'ont qu'a leur distribuer du matos de réduction des risques !

MaDPapa a écrit

J'aimerais beaucoup avoir la métha car elle me soulage bien plus mes douleurs dorsales,

Ton souhait va peut etre etre exaucer ! Il y a de la méthadone pour le traitement de la douleur qui va arriver en France !


LiveOrLeave a écrit

Je suis encore aujourd’hui dans mon addiction à l’héroïne et il n’y a de la place nulle part pour m’accueillir et m’accompagner et les choix qui sont à ma disposition ne me conviennent pas

Tu peux préciser ?

Hors ligne

 

blastfunk 
Banni
2311
Inscrit le 08 Jul 2018
375 messages

pierre a écrit

Ton souhait va peut etre etre exaucer ! Il y a de la méthadone pour le traitement de la douleur qui va arriver en Fra ce?

Ca fait belle lurette que la Methadone, éventuellement dans le cadre d'une rotation d'opiacés, est utilisée dans le traitement de la douleur, surtout pour les douleurs cancéreuses et en soins palliatifs. Voir par exemple: methadone-douleur.pdf, mais surtout :
methadone_es_20090226.pdf
Cela à l'air moins concluent pour les douleurs neuropathiques, on peut lire :
https://www.cochrane.org/fr/CD012499/SY … ez-ladulte

Bref, la littérature est ambiguë pour ce qui concerne l'efficacité de la méthadone en tant que traitement antalgique, on trouve du bon et du moins bon (voir le 2ème. pdf).
Dans tous les cas, la Methadone n'est pas un traitement de première intention pour ce qui concerne la douleur s'il n'y a pas de dépendance opiacée associée, à moins qu'un décret se prépare.
On trouve facilement des renseignements sur tout cela en fouillant un peu sur Internet, mais sinon effectivement ces informations ne sautent pas aux yeux.

Cordialement,
Blast.

Dernière modification par blastfunk (01 mars 2020 à  10:44)


Ma vie m'appartient.

Hors ligne

 

Meumeuh 
Adhérent PsychoACTIF
Jolly Roger
3800
Inscrit le 21 Nov 2017
1586 messages
Blogs
Salut ,

Moi après pas mal d'années à tourner avec la rabla (50g par mois env ) je bossais en CDI sur Montpellier, et donc j'ai eu comme 1er TSO le subutex puis son générique à son arrivée.

Mais je cela ne m'empêchait pas de taper souvent de l'Héro, et avec le temps j'ai eu de bonnes céphallées ( qui m'ont rappelé ma jeunesse) et donc au bout de 6 ans j'ai demandé à mon médecin traitant comme passer à la metha ( sans passer par le Centre de Sète (CSST) juste avant que ce soit des CSAPA il me semble , car je connais des "connaissances" qui y aller et qu'y vont toujours et j'ai halluciné ... comment c'est Pire qu'à l'Armée !

C'est vraiment ce qui m'a poussé à prendre un RDV au CHU la Colombière de Montpellier avec une psychiatre pour ma primo -prescription à 30mg ajusté par mon Médecin de ville par la suite jusqu'à 90mg , faut dire que je bossais en CDI et je ne pouvais pas me rendre tous les matins pour des analyses urinaires et boire le sirop si j'aurais été négatif aux opis ( positifs c'est direct des menaces de baisser ou de stopper le TSO .. !!! ( là je parle pour le CSAPA de Sète  )

Du coup cela fait que 2 ans (car avant cela j'ai vécu avec un ex copine pendant 1 an 1/2 et je ne pouvais pas m'y rendre ... pour diverses raisons) que je suis passé au gellules, en allant au CSAPA de Montpellier avenue Charles Flahault, (qui est tout l'opposé de celui de Sète, un super CSAPA  ) pas très loin du Caarud sur la même avenue ou je suis bénévole mais qui est aussi antenne metha...

Voilou

MM

Dernière modification par Meumeuh (01 mars 2020 à  08:21)

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
12900
Inscrit le 22 Feb 2008
7856 messages
Blogs

Ton souhait va peut etre etre exaucer ! Il y a de la méthadone pour le traitement de la douleur qui va arriver en France !

Bonjour, le probleme est qu'en principe c'est reservé aux douleurs d'origine cancéreuse.

http://agence-prd.ansm.sante.fr/php/eco … 335352.htm

A ma connaissance , en niveau 3, il n'y a que la morphine, l'oxycodone  et le fentanyl qui soient autorisés dans les douleurs non cancéreuses.

Ca fait belle lurette que la Methadone, éventuellement dans le cadre d'une rotation d'opiacés, est utilisée dans le traitement de la douleur, surtout pour les douleurs cancéreuses et en soins palliatifs

Oui mais hors AMM

https://www.psychoactif.org/forum/uploa … ouleur.pdf

Amicalement

Dernière modification par prescripteur (01 mars 2020 à  08:11)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Zazou2A 
Psycho modo / RDR dreamer
France
10300
Inscrit le 15 Oct 2015
3166 messages
Blogs
Yop !

L’AMM pour la méthadone en traitement de la douleur existe déjà, le médicament s’appelle Zoryon; mais en effet sa prescription est très restreinte ! On en avait déjà parler début 2019

https://www.psychoactif.org/forum/2019/ … 229_1.html

Sinon prescripteur à raison il n’y a que la morphine et l’Oxy en niveau 3 qui ont une AMM hors douleurs cancéreuses
Ainsi qu’une tolérance pour le fentanyl en forme LP (patchs)

drogue-peace

Zaz

drogue-peace

Zaz

Dans un monde qui va si mal, ce serait de ne rien prendre que d être malade..

Hors ligne

 

Barantic 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 01 Mar 2020
2 messages
Salut

Refus de délivrance Jeudi dernier !

J avais RDV Mercredi pour refaire mon ordonnance (tout les 2 semaines ). J ai loupé le RDV.
Je me pointe a la structure à Rennes le lendemain  et à la fin de l entretien on me dit "les règles viennent de changer on ne peut pas vous dépanner pour aujourd'hui !"
J ai insisté presque 1h et Bien sûr ils ont trouvés une solution  (évidemment qu il y en avait une!)
Donc si je n avais pas insisté énormément ils m'aurait laisser en manque à 100mg pendant 24 h !!! On croit rêver desfois....
(Ils ont finis par m envoyer chercher mon traitément ds une pharmacie que je ne connaissais pas, après avoir attendu 1h que le médecin signe le ordonnance...)

Hors ligne

 

Zazou2A 
Psycho modo / RDR dreamer
France
10300
Inscrit le 15 Oct 2015
3166 messages
Blogs
Yop !

Rennes, L’envol j’imagine ? J’en ai une expérience particulière; disons que tant que tout se passe comme il faut ils sont top.

Mais dès que les choses ne sont pas t’elle qu’elle devraient dans une monde théorique et parfait, qu’il faut s’écarter un tout petit peu des standards ou quoi, ça devient l’enfer

Personnellement; ils m’ont refuser le subutex parce que j étais injecteur, suboxone obligatoire.

Puis quand face à l’échec j’ai retenté la metha (qui m’avait déjà très mal réussis lors d’une première expérience en corse 4/5 ans avant) et que ça ne l’a pas fais; en plus des contraintes ultra infantilisante genre passage quotidien ou tri hebdomadaire malgré plusieurs mois de traitements; c’est devenu l’enfer

Plus jamais je ne me re tenterais à une prise en charge la bas, ça c’est certains !

drogue-peace

Zaz

Dans un monde qui va si mal, ce serait de ne rien prendre que d être malade..

Hors ligne

 

Barantic 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 01 Mar 2020
2 messages
Yep c était bien à l Envol que cela s est passé !

J ai vraiment paniqué.
Autant à Montpellier j avais trouvé écoute et soutien, à Rennes j ai fait face à des pratiques comme tu dit infantilisantes....
Mention spéciale à Madame Grosdoit qui elle au contraire est super je sais pas si tu vois qui s'est.

Amicalement

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
6400
Inscrit le 15 Sep 2006
14584 messages
Blogs

j'avais RDV Mercredi pour refaire mon ordonnance (tout les 2 semaines ). J ai loupé le RDV.

Alors la je suis moins d'accord avec toi. Étant chef de service d'un csapa, les usagers qui loupent un rdv et qui arrivent un ou deux jours après la bouche en cœur, ça ne le fait pas du tout.  Et ça met les csapa dans la merde car ils sont souvent sous doté en médecin et ne peuvent déjà pas accueillir tout le monde.

Les usagers doivent se comporter comme le reste de la population et être à l'heure à leur rdv. Nous ne Sommes pas différents des autres. Si tu a rdv chez un mèdecin généraliste et que tu loupes ton rendez vous, tu auras beau te pointer le lendemain, tu ne seras pas pris.

Ceci dit, bien sûr que si c'est possible, les csapa ne doivent pas laisser les usagers en carafe (mais ce n'est pas toujours possible) . Et faire un effort pour les usagers dans la précarité qui ont parfois du mal à se repérer dans le temps...

Dernière modification par pierre (03 mars 2020 à  09:26)

Hors ligne

 

ziggy 
Michel HAmBurger avec nous
Aruba
500
Inscrit le 21 Jul 2008
1917 messages
Blogs

pierre a écrit

j'avais RDV Mercredi pour refaire mon ordonnance (tout les 2 semaines ). J ai loupé le RDV.

Alors la je suis moins d'accord avec toi. Étant chef de service d'un csapa, les usagers qui loupent un rdv et qui arrivent un ou deux jours après la bouche en cœur, ça ne le fait pas du tout.  Et ça met les csapa dans la merde car ils sont souvent sous doté en médecin et ne peuvent déjà pas accueillir tout le monde.

Les usagers doivent se comporter comme le reste de la population et être à l'heure à leur rdv. Nous ne Sommes pas différents des autres. Si tu a rdv chez un mèdecin généraliste et que tu loupes ton rendez vous, tu auras beau te pointer le lendemain, tu ne seras pas pris.

Ceci dit, bien sûr que si c'est possible, les csapa ne doivent pas laisser les usagers en carafe (mais ce n'est pas toujours possible) . Et faire un effort pour les usagers dans la précarité qui ont parfois du mal à se repérer dans le temps...

j’ai qq trucs à dire sur mon expérience des csapa de 2005 à aujourd’hui et je vais faire un peu exprès de me faire l’avocat du diable pour expliquer mon truc ;

je ne comprends pas super bien le début du texte du patron qui raconte une démarche de laisser en manque un usager de méthadone, et je suis assez étonné de lire un propos comme ça ici - qui meme si c’est justifié (rationalisé)au nom du fonctionnement institutionnel et que cela nuit au bon fonctionnement organisationnel  ça ne change rien au fait qu’un manque opiacé est tjs un état de souffrance de premier plan ...

En plus souvent vécu sur un plan traumatique et qui réédite tellement de pathos - qu’il peut être facteur de décompensation psychiatrique :  la privation est par définition une maltraitance physique et morale, et en méthadone sur un dosage important les notices soulignent bien qu’il n’est jamais justifiable d’interrompre le traitement quel qu’en soit la raison.

En plus l’état de manque risque de plonger la personne en état de vulnérabilité et de sujétion et pouvant influencer la prise de décisions à,court terme  : faut il rappeler le nombre de milliers témoignages de personnes abusées sexuellement et victime de l’abus de pouvoir du possédant ayant consenti à se laisser abuser à cause du manque? ... ; cela peut conduire la personne au marché noir ˆ augmentant le risque d’OD de 800% dans ces phases de rupture du tso

on aurait tort de conditionner la délivrance du produit à un référentiel de bons comportements attendu , éthiquement c’est insupportable - d’autant plus qu’on sait que ce n’est jamais neutre de mettre ça en jeu , que la relation d’aide en est impacté de façon potentiellement malsaine, plongeant les professionnels dans un rapport ambigüe: le détenteur du produit possède implicitement toujours un moyen d’asservissement, d’ascendance et de toute puissance sur la personne nécessiteuse ; la dérive maltraitante est jamais loin, les ingrédients de l’abus de pouvoir étant constitué » aussi on n’est même plus étonné de lire des metoo usa sur des viols d’infirmiers en structure sur des adolescentes toxicomanes.

Utiliser le châtiment fatal pour un rdv manqué est en plus contraire à toute la révolution conceptuelle de la bientraitance comme outil de prévention des maltraitances - qu’on développe dans le secteur handicap et gériatrique depuis 10 ans ou l idée est de mettre l’usager au centre du dispositif et non les modalités institutionnelles -

et pour arrêter là cette plaidoirie, je reconnais beaucoup plus le bon état d’esprit positif et non-discriminant que j’ai toujours connu chez Pierre dans sa conclusion sur le respect des personnes désorientées et la nécessité de trouver une solution malgré tout et je suis sûr que sur le terrain , ça se passe comme ça.

J’en viens donc à expliquer mon expérience des csapa sur ces 2 modalités : maltraitance / bientraitance
la plupart des bons centres que j’ai connu , les meilleurs, avaient un fonctionnement adapté et anticipé en bocal avec prescription informatisée - Ne nécessitant pas de repasser par la case du médecin chaque semaine, c’est d’un grande souplesse et d’un précieux secours pour celui  travaillant dans l’univers du taff ultra précarisé, ou il faut de plus en plus répondre à des remplacements pied lever, à faire de l astreinte gratuite etc ... une activité professionnelle est vite compliquée à gérer , déplacements horaire de bureau . Le csapa Perpignan était très comme ça,  Nanterre aporia aussi; le mieux c’était marmottant sans rdv !


Life on Mars ..........................................

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Le manque de cannabis
    Il y a 11hCommentaire de Niatniat64 (54 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    09 août 2020Commentaire de Huile (43 réponses)
     Forum UP ! 
    Effets - TRAMADOL , mon meilleur trip
    Il y a 15hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Séchage - Oxydation de la psilocine
    Il y a 15hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Rester perché ? - Je suis "resté perché "
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Ketamvn dans [LSD 25...]
    (11 réponses)
     Forum 
    Stockage & conservation - Est-ce que le LSD peut périmer?
    Il y a 38mnCommentaire de lanoune dans [LSD 25...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Dépersonnalisation & déréalisation - LSD et déréalisation
    Il y a 2h
    3
    Commentaire de Rick dans [LSD 25...]
    (22 réponses)
     Forum 
    Escitalopram - Escitalopram
    Il y a 2hCommentaire de Mammon Tobin dans [Antidepresseurs...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Actualité - Benzo vendu sous forme de bonbons
    Il y a 2h
    1
    Commentaire de Régular Psyché dans [Benzodiazépines...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Methemoglobine !?
    Il y a 2hCommentaire de Sevenblue dans [Poppers, solvants et...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Addiction - Comment reprendre le contrôle
    Il y a 3hCommentaire de Hardtek dans [Cocaïne-Crack...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Bromazépam - Benzo + bierre sans alcool
    Il y a 3hCommentaire de Mammon Tobin dans [Benzodiazépines...]
    (10 réponses)
     Blog 
    Listing conséquences négatives
    Il y a 52mnNouveau blog de Ecume dans [Carnet de bord]
     Blog 
    Un trip à l'arrache...
    Il y a 8h
    1
    Nouveau blog de Cub3000 dans [Trip Report]
     Blog 
    Livraison de personalité
    Il y a 12h
    1
    Commentaire de AilléeAuNord dans le blog de holipton
    (5 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
    Dernier quizzZ à 05:07
     PsychoWIKI 
    CBD (Cannabidiol), effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Dr greenthumb, Harlequin.420 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     La pipe universelle : nouvel outil pour réduire les risques et dommages liés à l'inhalation
    par LLoigor, le 13 Sep 2020
    Bon j'ai enfin pu tester cette nouvelle pipe de SAFE. La voilà : J'ai un questionnaire que je vais leur renvoyer avec ceux des personnes a qui j'ai passé une pipe pour qu'ils testent aussi. Moi je l'ai testé avec de la méthamphétamine, mais hélas et j'en avais parlé avec une personne...[Lire la suite]
     TSO Codéine ==> Buprénorphine
    par alex92200, le 12 Sep 2020
    Bonjour à tous, Je reviens 2 ans plus tard pour donner des nouvelles et puis peut-être qu'un petit UP après tout ce temps passé pourra en aider certains qui se posaient les mêmes questions que moi. J'aborderais mon message sous deux formes : personnelle et le TSO en lui même. Au niveau pe...[Lire la suite]
     Témoignage sur l'hyperèmèse cannabinoïde
    par Catelya63, le 11 Sep 2020
    Salut à tous. Je viens poster mon témoignage sur le syndrome d'hyperèmèse cannabinoïde, pour expliquer et en espérant que ça puisse aider si quelqu'un était dans ce cas. J'étais consommatrice de cana depuis mes 15 ans, j'en ai aujourd'hui 24, et j'ai stoppé cette année. Presque 9 ans de...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Merci pour l'edit, tu gères! /MT dans [forum] Benzo vendu sous forme de bonbons
    (Il y a 36mn)
    Fort sympathique ce blog! Je m'en vais de ce pas lire tes autres entrées... /MT dans [blog] Les cités de la came : Champigny sur Marne
    (Il y a 2h)
    Merci tu m'as fait voyagé mec... / Régular Psyché dans [forum] "J'ai" vu l'amour
    (Il y a 3h)
    Mollo avec les coms du style: "les extasie c'est vraiment de la grosse merde"/MT dans [forum] LSD et déréalisation
    (Il y a 3h)
    Merci Cub / régular dans [forum] LSD et déréalisation
    (Il y a 3h)

    Pied de page des forums