Sous Pentasa 2g, Solian 200mg, Subutex 0.6-1.2mg, Valium 20-40mg. / PsychoACTIF

Sous Pentasa 2g, Solian 200mg, Subutex 0.6-1.2mg, Valium 20-40mg.

Publié par ,
487 vues, 15 réponses
HeroinIsMyLife 
Psycho junior
France
200
Date d'inscription: 18 Mar 2018
Messages: 202
Blogs
Voilà ma vie.

- 5 ans sous Solian après une TS où j'ai fini en réanimation. Je suis incapable de m'en sevrer, pourtant on m'a dit qu'il n'y avait pas de symptômes de sevrage. On m'a forcé à le prendre. J'avais le choix entre ça ou un neuroleptique qui assomme ma race comme le Tercian. Si j'arrête complètement : angoisse massive, perte complète du sommeil. Et baisser les doses petit à petit ne fonctionne pas. Merci la psychiatrie. smile

- Subutex : je suis obligé de le prendre toujours à la même heure, autrement je dois prendre le double. Il ne dure que 22h. J'étais à 16mg, j'ai réussi en 3 ans à me sevrer jusqu'à 0.8. Et à 0.8 boum ! 6 mois pour passer à 0.6. Comme les docteurs sont très doués ils m'ont dit de passer de 0.8 à 0.6 et un mois - ça n'a pas marché. J'ai donc zig zagé et attendu un an avant de passer à 0.6. Sauf que si je ne le prends pas à 7h30, ou s'il fond mal sous la langue (car je dors mal, donc parfois je me rendors, ou parfois je me réveille trop tôt, ce qui décale tout), impossible que ça marche, je suis en sevrage. Donc il faut toujours le prendre à la même heure, sachant que je suis en sevrage dès le réveil puisqu'il ne dure que 22h. Trop tôt ça marche mais ça me décale pour le jour suivant où je dois supporter le manque en attendant 7h30 ; trop tard c'est pire encore, je dois prendre le double, 1.2mg au lieu de 0.6. Ce qui donne sur une journée par exemple : Lundi 0.6 8h + 0.6 9h (ça met une heure à faire effet) -> Mardi 1.2 7h30 -> Mercredi 0.6 7h30, enfin stable. Bien sûr on m'a proposé de prendre la moitié le soir : ça marche ! Ah non en fait : je ne dors plus... Et bien sûr on m'a sorti des conneries comme "tu somatises t'es pas vraiment en sevrage" "tu es sûr que tu le fais bien fondre sous la langue ?" etc. Un jour j'étais en panne à la campagne à cause de ça. Car évidemment ça m'en fait consommer parfois plus que sur l'ordonnance. Le médecin de campagne n'a pas voulu, puisqu'il ne comprend pas (eux qui pensent tout savoir) ; j'ai du aller à 120km chez le médecin de ville.

- Valium : je jongle entre 20 et 40mg. Sachant que je suis hyper anxieux, je n'ai pas le choix de le prendre. Si je ne le prends pas je suis en sevrage. Il y a des périodes d'anxiété où j'en prends 40mg/jour pendant une semaine. Et il faut que je baisse ma tolérance, que j'endure les souffrances de l'angoisse...

Voilà. Mon cerveau est grillé a vie. J'en ai marre de chez marre. Et personne pour me supporter. Mon père râle et ne comprend rien quand je lui dis de m'emmener d'urgence chez le médecin.

J'ai tout arrêté, y compris l'alcool et la cigarette - je ne fais plus que de vapoter. D'ailleurs sur la clope j'ai pas arrêté de me prendre des remarques de merde parce que "tu devrais arrêter de fumer"... Oui oui c'est sûr c'est le moment, oui oui. En plus je ne le savais pas !

Vous ne pouvez rien faire, mais je devais le dire. Merci de ne pas supprimer ce topic. J'ai des tords : oui j'ai péché, oui j'ai été accro à l'héroïne et la cocaïne IV. Mais c'est fini depuis 2015 - j'ai fait une seule rechute, fin 2017, où j'ai consommé 1g de marron et 1g de coke. Et alors ? Je n'y ai plus retouché. Et j'ai mes raisons, je suis ultra anxieux et angoissé. Je suis autiste asperger, handicapé entre 50 et 70%, j'ai l'AAH (encore heureux !) pour trouble anxio-dépressif. Je me sens seul, isolé.

"the difference between Art and Life is that Art is more bearable".

Hors ligne

 

HeroinIsMyLife 
Psycho junior
France
200
Date d'inscription: 18 Mar 2018
Messages: 202
Blogs
Le Pentasa c'est pour Crohn. Car bien évidemment, j'ai Crohn. Il n'est pas actif - je touche du bois - mais si je bois ne serait-ce que deux verres de rouge j'ai la diarrhée (normale). Et bien sûr si je ne le prends pas je suis - c'est le cas de le dire - dans la merde. Je suis constipé tout le temps à cause du Subutex.

"the difference between Art and Life is that Art is more bearable".

Hors ligne

 

Fluche 
Psycho junior
France
1300
Date d'inscription: 28 Nov 2017
Messages: 488
Blogs
Bonjour Heroin,

Je ne connais pas trop les autres médicaments que tu prends, mais j'ai une question : pourquoi vouloir te sevrer du Solian s'il améliore ton humeur ? Te fait-il de gros effets secondaires ? Parce que si c'est le cas tu peux essayer de voir avec ton prescripteur pour passer à un autre antipsychotique, il en existe un paquet. N'hésite pas aussi à te faire suivre pour les effets secondaires (diabète, cholestérol, mais aussi troubles sexuels) par ton médecin traitant.

Et pour l'entourage : oui, c'est difficile quand l'entourage ne comprend pas ce qu'on traverse. Une solution serait peut être de t'en éloigner, sans couper les ponts. Peut-être voir avec la MDPH pour un un accès prioritaire à un logement social ?

Hors ligne

 

blastfunk 
Survivant des années 80
1500
Date d'inscription: 08 Jul 2018
Messages: 267

HeroinIsMyLife a écrit

Je suis constipé tout le temps à cause du Subutex.

Rien d'anormal à ça, moi aussi avec la metha.
Tu peux prendre du Movicol, c'est une poudre à diluer dans de l'eau, personnellement ça m'aide bien et ça fait plus de 20 ans que j'en prends sur conseil d'un gastro-entero.
Il faut en prendre régulièrement, c'est un laxatif émollient qu'on peut prendre à long terme et c'est en vente libre.
Je ne sais pas si c'est compatible avec le Crohn, mais normalement ça devrait aller.

Bon courage pour le reste , tout ça c'est pas facile.

Blast.

Dernière modification par blastfunk (23 mars 2020 à  11:01)


I will not be pusched, filed, stamped, indexed, briefed, debriefed or numbered.
My life is my own.

Hors ligne

 

blastfunk 
Survivant des années 80
1500
Date d'inscription: 08 Jul 2018
Messages: 267

HeroinIsMyLife a écrit

Je suis constipé tout le temps à cause du Subutex.

Rien d'anormal à ça, moi aussi avec la metha.
Tu peux prendre du Movicol, c'est une poudre à diluer dans de l'eau, personnellement ça m'aide bien.
Il faut par contre en prendre régulièrement, c'est un laxatif émollient qu'on peut prendre à long terme et c'est en vente libre.
Je ne sais pas si c'est compatible avec le Crohn, mais normalement ça devrait aller, ça bousille pas le bide.

Bon courage pour le reste , tout ça c'est pas facile.

Blast.

Dernière modification par blastfunk (23 mars 2020 à  10:58)


I will not be pusched, filed, stamped, indexed, briefed, debriefed or numbered.
My life is my own.

Hors ligne

 

HeroinIsMyLife 
Psycho junior
France
200
Date d'inscription: 18 Mar 2018
Messages: 202
Blogs
Ça n'est pas compatible avec Crohn... Quant au Solian, il ne m'a jamais servi à rien honnêtement. Je ne crois pas - ce n'est que mon humble opinion je ne suis pas docteur, mais j'ai réfléchi au sujet - que cela fonctionne. Je crois en l'union de l'âme et du corps en bon philosophe chrétien et cartésien. Le monisme matérialisme actuel qui tend à nous faire croire que toute humeur est d'ordre neuro-chimique est fausse. Je ne suis pas le seul à le penser - certes la chimie influe, mais il n'y a pas que ça.

Autrement pardonnez mon zèle ce matin, mais je suis en deuil. Je ne suis pas au meilleur de ma forme par conséquent...

Le Seigneur soit avec moi et avec vous dans l'épreuve.

"the difference between Art and Life is that Art is more bearable".

Hors ligne

 

Fluche 
Psycho junior
France
1300
Date d'inscription: 28 Nov 2017
Messages: 488
Blogs
Non, l'humeur ne dépend évidement pas que de la neurochimie, sinon les médicaments seraient efficaces chez tout le monde et les psychothérapies vouées à l'échec, ce qui n'est pas le cas. Mais si tu es plus mal sans est-ce que ça vaut le coup de se sevrer ?
Si jamais ça existe en format gouttes, si tu veux tenter une réduction très progressive.

Hors ligne

 

Zénon 
Γνῶθι Σεαυτόν
France
800
Date d'inscription: 20 Oct 2019
Messages: 54

HeroinIsMyLife a écrit

Je crois en l’union de l’âme et du corps en bon philosophe chrétien et cartésien. Le monisme matérialisme actuel qui tend à nous faire croire que toute humeur est d’ordre neuro-chimique est fausse.

Sentencieuse affirmation.

La dichotomie corps/esprit, le dualisme platonicien, très peu pour moi. En bon matérialiste épicurien que je suis, j’ai même banni le mot « âme » de mon dictionnaire. Mais au bout du compte, j’en sais rien de rien.

Intrigué par ta prose, je viens de lire les commentaires que tu as postés ici par le passé, ils sont intéressants et me font étrangement penser à mon cas. Je trouve qu’il y a beaucoup d’apitoiement sur toi-même. Remarque, ce forum est aussi fait pour ça. Mais cela ne serait-il pas du pur dolorisme chrétien ? Je dis ça, je dis rien.

Stériles divergences philosophiques mises à part, ton impérieux désir d’abstinence me semble morbide. Peut-être n’est-ce pas encore le moment de te sevrer — un sevrage réussi se fait toujours au bon endroit, au bon moment et pour les bonnes raisons. Quel est le risque de rééquilibrer ta posologie pour l’instant, régler les problèmes sous-jacents et reporter ton sevrage à plus tard, quand les conditions seront réunies ?

Je ne te connais pas, et encore moins les maladies dont tu souffres. Mais si tu me permets, ton souci ne me semble pas venir des médicaments ou des drogues, mais de la solitude. La solitude est souvent vertueuse, mais quand elle imposée et non désirée, elle vire irrémédiablement au ressentiment. Sur le sujet, toi qui aimes la philosophie, Nietzsche a tout dit.

Je parle en connaissance de cause. A long time ago in a galaxy far, far away, suite à diverses débâcles, j’ai passé deux années de ma vie littéralement emmuré dans un dix-neuf mètres carré, à maudire l’humanité dans sa totalité, avec pour seule compagnie une machine à écrire, ma phobie sociale chronique et des auteurs morts et enterrés il y a plusieurs millénaires. D’aller chercher du pain, c’était l’attaque de panique. Deux ans comme ça, crois-moi, c’est long.

Et puis, une fois arrivé au bout de la souffrance, je suis ressorti. Depuis, je te rassure, c’est toujours la merde. Mais bien que je ne sois pas persuadé que l’homme est un animal social par nature, je vais quand même un peu mieux dès lors que j’ai repris contact avec les vivants. 

À mon humble avis, il te faudrait un changement drastique d’environnement, te forcer à aller vers autrui, éviter l’évitement, ou tu vas finir à en vouloir au monde entier. Et le monde entier, entre nous, il en a rien à foutre de toi et de moi.

Comme dirait l’autre : « Le ressentiment, c’est boire du poison et s’attendre à la mort d’autrui. »

Pour commencer, une fois cette histoire de coronavirus terminée, je te conseille un bon et long voyage à l’étranger pour te changer les idées. Je sais, facile à dire. Mais rien de tel pour se confronter à son anxiété. Tu es encore jeune, tu rencontreras du monde sur la route, c’est certain. D’accord, c’est loin d’être la panacée, une autre façon de se fuir soi-même, mais moi, ça m’a sauvé.

Mais bon, ignorant tout de ton parcours, peut-être suis-je totalement à côté de la plaque.

En tout cas, prends soin de toi.

En ligne

 

HeroinIsMyLife 
Psycho junior
France
200
Date d'inscription: 18 Mar 2018
Messages: 202
Blogs
Merci pour ta réponse. En effet la solitude ça joue. Mais je suis moins seul tout de même qu'auparavant. Là je suis confiné chez mes parents ; cependant, dans la grande ville où j'habite, je sors, je vois du monde autant que possible : à la paroisse essentiellement, c'est là où je me sens le mieux), au restaurant/bar à vins, au CAARUD (bien que je ne consomme plus)... Mais pas à la fac. Ça fait 5 ans que j'essaye de m'intégrer à la fac je n'aime pas ça. C'est trop compliqué à expliquer, mais ces gens ne m'aiment pas, donc je ne les porte pas dans mon cœur non plus, sauf quelques rares exceptions (deux personnes, et encore je leur parle très peu). Autrement, j'ai des amis, mais occupés et un peu épars dans toute la France... Internet m'aide beaucoup.

Évidemment qu'il faut se sevrer l'heure venue. Oui je sais. Mais justement ça me gêne trop dans ma vie. Il faut que je baisse petit à petit au moins le Subutex et que je stabilise mon Valium. Le Solian je verrai ça à la fin.

Quant à voyager c'est une bonne idée, mais c'est un peu bateau si je puis dire et dans le cas présent, c'est inutile et beaucoup trop anxiogène. Voyager ce n'est pas la réponse à tout. Voir Anywhere out of the world de Baudelaire - mais c'est la grande mode cette réponse : "voyage tu verras tu te sentiras mieux". Voyager tout seul ? Avec peu d'argent sinon l'AAH ? En étant déjà anxieux de prendre le bus ? Ça n'a aucun sens.

Pour ce qui est de la philosophie, je ne veux pas être méchant, mais Nietzsche c'est le truc à la mode aussi. Personne ne le comprend réellement, tout le monde le cite, et on ne lit rien d'autre. On a lu Nietzsche et ensuite on se sent pousser des ailes de rebelles anticléricales/matérialiste-anti idéaliste (Nietzsche n'était pas très inspiré quand il parle des "arrières mondes" faut le dire), ou en voyant un Nietzsche "de gauche". Mes références sont les Écritures surtout, Pascal, Rousseau, Kant, Hegel, Marx et Clouscard. J'ai donc lu Lukács (la liste est non exhaustive), et sa Destruction de la Raison : Nietzsche. Il faudrait le faire lire à tous ceux qui pensent que lire Nietzsche actuellement c'est subversif - il y a du bon chez Nietzsche, quelques aphorismes sympa, mais je ne suis pas partisan de sa pseudo-rébellion réactionnaire (cf. Losurdo : Nietzsche, philosophe réactionnaire). Nietzsche est un moraliste raté, contrairement à ceux du XVIIème qu'il imitait et admirait tant (La Rochefoucauld et, surtout, Pascal), et c'est un philosophe anti-philosophie. Nietzsche veut boucler la boucle, tuer les idoles : Socrate, le Christ, Kant... En somme avec sa philosophie il y a lui et plus personne d'autre. Je n'en suis pas un fervent partisan. Maintenant on a le droit d'aimer Nietzsche - à condition d'avoir lu et d'être conséquent dans son nietzschisme. Ce que n'est pas Onfray par exemple et tous les nietzschéens que je connaisse.

Ne prend pas ça personnellement, c'est mon avis. Enfin bref, on ne va pas partir en débat philosophique, mais il est évident pour moi que je n'ai pas besoin de ces médicaments psychotropes, j'en suis convaincu. Personne en fait à mon avis n'a besoin de ça - les TCC, ou même être avec ses amis, ou voyager comme tu dis, c'est ce qui guérit vraiment - pas les médocs style AD et neuroleptiques. Je fais une exception pour les benzodiazépines - lorsqu'ils sont pris conformément à la logique médicale.

Amicalement.

"the difference between Art and Life is that Art is more bearable".

Hors ligne

 

Zénon 
Γνῶθι Σεαυτόν
France
800
Date d'inscription: 20 Oct 2019
Messages: 54
Salut.

Putain ! je viens de pondre un pavé et j’ai tout effacé par erreur.

Bref, recommençons.

D’accord sur quelques points que tu viens d’évoquer. Mais encore une fois, attention aux affirmations sentencieuses. Moi-même, je tombe souvent dans le piège.

Je n’ai aucun bagage académique en philo. Mon père était prof de philo. Je me suis formé seul et en autodidacte. À un moment très particulier de ma vie, en période de sevrage alcoolique, j’ai avalé sa bibliothèque entière. Cette période a duré deux, trois ans. Je ne lisais que ça, de la philo. Mais sans structure ni discipline, le bordel complet.

Et puis, je suis redescendu sur Terre et me suis remis à picoler, mais de façon moins destructrice. Les seuls sur lesquels je reviens constamment sont Nietzsche et les écoles antiques de la période hellénistique. La philosophie pratique, en somme. Le reste, j’ai pas mal oublié.

Pascal et Rousseau, oui, surtout Pascal, pauvre Pascal. Kant, j’ai jamais pu, trop costaud. Hegel, encore moins, il ne m’a jamais aidé à traverser la rue. La Sainte Bible, je n’ai lu que Job, la Genèse, les Évangiles. Et l’Ecclesiaste traduit par Renan, un de mes textes préférés. 

J’ai lu « La Destruction de la Raison » il y a un moment, du moins la partie sur Nietzsche et Schopenhauer. Je ne l’ai plus en tête, mais ça m’avait laissé un arrière-goût marxiste trop prononcé. Si je me souviens bien, il tape sur Schopenhauer à cause de sa bourgeoisie et de sa vie de rentier. La dichotomie exploités/exploitants, oppresseurs/oppressés, riches/pauvres est la négation de toute liberté, de la victimisation, d’où mon intérêt prononcé pour le concept de ressentiment. Ce serait trop long à développer ici. Mais oui, lecture intéressante.

D’accord sur Nietzsche. Être nietzschéen est un contre-sens ; de gauche, une « hérésie ». En fait, peu l’ont lu d’un bout à l’autre, en passant par les biographies (surtout celle de Curt Paul Janz) et sa correspondance, très importantes sa biographie et sa correspondance. Dans son œuvre, t’as à boire et à manger, de tout et de rien, d’où son côté « livre de chevet ». Dire qu’il a pompé les moralistes français est aussi cliché que le reste. Pour la forme, oui. Pour le fond, non.

Bien qu’il soit en permanence cité à tort et à travers, attention de ne pas tomber dans la « réaction » et l’excès inverse. Son travail sur la morale, la déconstruction du christianisme, les concepts de ressentiment et de nihilisme entre autres restent d’une terrifiante actualité. Du moins pour moi. À la différence de bien d’autres, il m’a toujours aidé dans ma vie de tous les jours. Un pote, quoi. Mais je te l’accorde, son côté prophète martyr et son Zarathoustra sont exaspérants. 

Tu vas rire, c’est une idée personnelle et paradoxale, mais malgré sa haine des stoïciens, je pense que Nietzsche les a pillés plus que quiconque, inconsciemment ou pas — l’Éternel Retour, l’Amor Fati, etc. Quand on y réfléchit, même le concept de ressentiment est finalement stoïcien.

Lui aussi était seul, volontairement seul. Bien plus que sa soi-disant maladie ou démence, je pense que c’est justement cette solitude qui l’a tué. Malgré ce que dit Baudelaire sur le sujet, ne jamais « sortir de soi-même » vire irrémédiablement à la folie. Le contraire est vrai aussi.

Quant à Onfray, pas de gros mots ici, je vous prie. Il est gentil, il fait son boulot, mais rien de nouveau. Un prof, quoi.

Voyager seul, oui. Conseil bateau, peut-être, mais qui vaut son pesant de cacahuètes. Dans chaque cliché se cache une part de vérité. Point besoin de beaucoup d’argent, au contraire, un budget serré nous oblige à aller vers autrui. Faut juste se mettre un coup de pied au cul, le premier pas étant le plus difficile. Je ne dis pas que ça va être facile. Non, loin de là. Je te promets même que les deux premières semaines vont être un véritable enfer. D’où la vertueuse nécessité du voyage en solitaire pour les anxieux. Testé et approuvé.

Je reste sur cette position. Réfléchis-y. Peut-être plus tard.

Merci à toi pour ce petit quart d’heure philosophique, ça me ramène à un drôle de chapitre de ma vie.

En ligne

 

blastfunk 
Survivant des années 80
1500
Date d'inscription: 08 Jul 2018
Messages: 267
Salut,

On parle philo ici ?

... ça me donne l'occasion d'encore une fois recaser :
arthur-schopenhauer-l-art-d-avoir-toujours-raison1.pdf
C'est pas long et ça  fait passer le temps en période de confinement. On peut passer l'intro pour arriver directement aux "trucs" de Schopi.

Le gros morceau d'Arthur, en epub :
le-monde-comme-volonte-et-comme-representation.epub

Pour ceux qui ont le courage et l'abnégation de lire Kant :critique_de_la_raison_pure_image.pdf. Bon courage...

Le bouquin (à charge) d'Onfray sur Freud:
michel-onfray-le-crepuscule-d-une-idole.epub

Nietzche bien sûr :
l-antechrist-friedrich-wilhelm-nietzsche.pdf
nietzsche_le_gai_savoir.epub

Les anciens :platon-oeuvres-completes-fr-epub.epub
aristote-oeuvres-completes-flammarion-aristote-152.epub

Voilà déjà pour ceux que tu cites, il y a un peu de lecture... Attention au format .epub, il faut sur Androïd un lecteur comme ReadEra. Mais c'est bien plus lisible que le .pdf.

Bon confinement à tous.
Blast.

Dernière modification par blastfunk (24 mars 2020 à  15:28)

Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

I will not be pusched, filed, stamped, indexed, briefed, debriefed or numbered.
My life is my own.

Hors ligne

 

HeroinIsMyLife 
Psycho junior
France
200
Date d'inscription: 18 Mar 2018
Messages: 202
Blogs
Merci pour ta réponse vénérable Zénon (big_smile :p) je répondrai demain.

Voyager oui mais pas maintenant. Mais oui forcément... "Voyager est bien utile. Ça fait travailler l'imagination. Tout le reste n'est que déceptions et fatigues." Etc.

Nietzsche c'est bien mais y a du bon et du moins bon. Et ce qu'en dit Lukàcs je trouve ça vrai. Mais je suis marxiste quoi... wink Maintenant y a de tout chez Nietzsche. C'est compliqué...

Bonne nuit, à demain les copains. smile

"the difference between Art and Life is that Art is more bearable".

Hors ligne

 

HeroinIsMyLife 
Psycho junior
France
200
Date d'inscription: 18 Mar 2018
Messages: 202
Blogs
Bonjour à tous.

Je ne sais pas quoi rajouter. Je pense avoir répondu hier en fait. Ce qui est sûr c'est que je suis trop angoissé en ce moment pour voyager. Déjà retourner dans ma ville où j'étudie après le confinement ce serait bien - ou bien prendre des vacances et louer un gite à la limite, mais je n'ai pas le permis donc pas de voiture. Ne me demandez pas de faire du stop je n'y arriverai pas. Donc je vois pas trop en quoi ça m'aide. Ce qui m'aide cependant c'est de voir des gens, autre que mes parents. Quand je serai rentré, je verrai ceux de la paroisse déjà, puis les quelques amis rencontrés à des concerts, au restau/bar à vin que j'aime bien... Voilà.

Pour ce qui est de Schopenhauer j'ai tout lu et j'apprécie beaucoup - mais son système, inspiré de l'idéalisme subjectif de Berkeley ne tient pas la route. Cependant ça reste un excellent prosateur et moraliste à la Pascal, de la misère de la condition humaine. La seule porte de sortie de Schopenhauer, c'est le christianisme : tous ceux qui l'ont lu ont été unanimes là dessus, Huysmans par exemple. Et Hegel et Marx. Quant à Nietzsche, c'est un bon auteur de chevet, un moraliste de son temps comme dit plus haut ; malheureusement il y a trop de relents qui ne sentent pas bons chez lui. Il ne mène nul part réellement, si ce n'est à un retour à la sagesse des Anciens comme l'a dit Zénon (l'Amor Fati, la "Gaya scienza"...).

Il faut lire Kant et Hegel pour bien comprendre cela. Tu as encore du travail Zénon pour te former à la critique philosophique ! wink Mais tu as un niveau qui est déjà bien au dessus des moutons de la fac - pardonnez mon zèle mais quand on sait que les premiers de la classe sont ceux qui recrachent bêtement le cours (puisqu'il ne s'agit que de cela)... Très peu pour moi.

Triste époque !

"the difference between Art and Life is that Art is more bearable".

Hors ligne

 

HeroinIsMyLife 
Psycho junior
France
200
Date d'inscription: 18 Mar 2018
Messages: 202
Blogs
Ps : Ils m'ont bien témoigné n'avoir jamais lu un ouvrage de philosophie en entier. Ce sont de ms perroquets savants. Mes études me rebutent... En Terminale et en prépa L c'était autre chose. Encore une fois je suis très déçu du niveau qui est très bas. Je pense que je vais faire autre chose de ma vie - ou valider en me pointant qu'aux examens. Advienne que pourra. En tout cas le niveau intellectuel en France est en chute libre. Je réfléchis à faire un Bac Pro Libraire ou bien un DUT - mais il faut aller dans une autre ville et pour une fois que j'étais bien là où je suis, c'est vraiment dommage...

"the difference between Art and Life is that Art is more bearable".

Hors ligne

 

Zénon 
Γνῶθι Σεαυτόν
France
800
Date d'inscription: 20 Oct 2019
Messages: 54

HeroinIsMyLife a écrit

Pour ce qui est de Schopenhauer j’ai tout lu et j’apprécie beaucoup - mais son système, inspiré de l’idéalisme subjectif de Berkeley ne tient pas la route. Cependant ça reste un excellent prosateur et moraliste à la Pascal, de la misère de la condition humaine. La seule porte de sortie de Schopenhauer, c’est le christianisme

D’accord. Mais alors, le christianisme primitif. Et ses solutions à la Volonté sont aussi drôlement teintées d’hindouisme.

Et quel style ! Laconique et limpide. On est loin de Hegel, son meilleur pote, et ses néologismes à chaque phrase. Et parfois très drôle, surtout quand plein de mauvaise foi, Arthur s’énerve contre le monde entier. Un philosophe pour artistes, en somme, plus que pour penseurs.

En effet, sa métaphysique est une impasse. Qu’importe ! toute métaphysique est une impasse. « Je me méfie des faiseurs de systèmes. »

Tu sais, la philosophie purement conceptuelle, j’en suis revenu. Savoir lire est un art. Ni trop ni trop peu, au bon endroit, au bon moment. Combien sont ceux avalant bouquins sur bouquin sans rien en retirer ? Beaucoup, je m’inclus dans la liste. Si l’on ferme un livre sans en sortir transformé, en dehors du divertissement, c’est une perte de temps. Savoir pour savoir est stérile, voire dangereux. Autant ne rien lire et regarder Netflix, et je n’ai absolument rien contre Netflix, au contraire.

Que me reste-t-il de ces trois années de lectures philosophiques ? la branche selon moi essentielle de la philosophe : l’éthique. Autrement dit, la partie pratique. Que manger, boire, comment penser, pisser, chier, baiser, à quelle heure se coucher, tu sucres le café ou pas, trois verres bonjour les dégâts, etc. 

Dans ton cas, le mien et celui de beaucoup d’entre nous (toxicomanes, dépressifs, anxieux, suicidaires, neurasthéniques, névrosés, supporters du PSG, etc.), bien des réponses se trouvent chez les Grecs. Cette sagesse antique est une « psychiatrie » au sens étymologique du terme, une médecine de « l’âme », le but originel de la philosophie. Quand la psychanalyse explique, la philosophie guérit.

Toi qui cherches d’autres solutions que la chimie et les médicaments, la sagesse antique renferme une pharmacopée inestimable : un piratage en règle de notre psyché, des outils à employer dans toutes situations, quelques exercices de pensée, de nouvelles habitudes à mettre en place et j’en passe. Une condition : pratiquer, les appliquer chaque jour. Difficile face au quotidien de notre modernité.

À l’école, on apprend à apprendre, pas à penser, encore moins à vivre. Ça m’étonne que ça t’étonne. Laisse ces « passeurs d’examens » passer leurs examens et utilise plutôt ce savoir que tu as accumulé, mets-le en pratique et à profit dans ta vie de tous les jours.

Mais je m’arrête là sous peine de pondre un énième humiliant pavé. 

J’espère que tu trouveras la porte de sortie. Si c’est le cas, fais tourner, envoie un texto. Car je suis toujours coincé dans ce foutu tunnel.

Après une décennie d’abstinence aux opiacés, une rechute d’un an sans pouvoir décrocher, ces trois derniers mois stabilisé sous kratom et ma foi pas si malheureux, pendant que la plupart se tape un sevrage dû au coronavirus, je fais tout à l’envers et viens de replonger dans la poudre aujourd’hui.

Mais c’est une autre histoire...

En ligne

 

HeroinIsMyLife 
Psycho junior
France
200
Date d'inscription: 18 Mar 2018
Messages: 202
Blogs
T'en es revenu mais y es-tu seulement réellement allé ? L'éthique de Kant me parle beaucoup. Et pour qu'il y ait une éthique il faut qu'il y ait une métaphysique... ! Et oui.

On me le dit souvent ça "qu'est ce que ça t'apportes réellement de lire tous ces philosophes très abstraits, trop abstraits ?" Ben je suis devenu catholique et je milite ardemment politiquement - en tout cas à ma façon ! C'est pas mal déjà... Le but dernier de la philosophie c'est évidemment le "Que faire ?". Chez Kant le "que puis-je savoir ? (Critique de la raison pure)  doit amener au "que faire ?" (Critique de la raison pratique). Mais c'est bien de savoir pour savoir aussi ! Tout savoir est utile, mais pas forcément dans la pratique. Pour la vie de l'esprit c'est pratique. C'est utile de savoir qu'on ne peut pas savoir si Dieu existe ou pas. Et pourtant ça m'aide pas à construire ma maison ou me faire des amis ou je ne sais quoi... Mais c'est utile. Il ne faut pas se fondre dans un espèce d'anti intellectualisme de base. C'est bien de connaître des choses, et lire des grands auteurs ça fait forcément avancer, y a forcément un intérêt, pas nécessairement pratique (au sens moral, kantien), mais y en a un, c'est utile. Il faut juste être assez subtil pour le voir..

PS : Putain j'aimerais trop être avec toi et taper aussi... En cette période de confinement après tout. big_smile Mais moi pas de la came (après y a le manque), mais la coke.

Bonne journée l'ami fais gaffe. wink Et pense à ce que je te dis. La vie ne se résume pas à "que dois-je faire ?". Y a un coté contemplatif aussi ! Et l'art là dedans ? Puis il y a une vie de l'Esprit... Je te laisse y réfléchir. La preuve tu te défonces à la marron, c'est que tu veux échapper à ton esprit. big_smile

"the difference between Art and Life is that Art is more bearable".

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Toute l'info sur le coronavirus, les drogues et les traitements TSO
    Il y a 8jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    Il y a 2jCommentaire de Reapper (19 réponses)
     Appel à témoignage 
    Arrivez vous toujours à trouver vos prods à l'heure du confinement ?
    Il y a 17hCommentaire de viivien (71 réponses)
     Appel à témoignage 
    Acces à la méthadone et buprénorphine et matériel de RDR en temps...
    Il y a 5jCommentaire de Pastel (34 réponses)
     Forum UP ! 
    TOR - Sécurité tor sur iPhone (iOS)
    Il y a 18hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Sevrage à la dure à cause du virus
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Parasol dans [Opiacés et opioïdes...]
    (20 réponses)
     Forum 
    Pourquoi le SUBUTEX est-il si réputé pour son usage récréatif ?
    Il y a 12mnCommentaire de Zénon dans [Opiacés et opioïdes...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Dosage - Risque d’intoxication au tramadol/paracetamol ?
    Il y a 13mnCommentaire de Moonlight dans [Tramadol...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Opinions - Le confinement va t-il engendré plus de rechute?
    Il y a 13mnCommentaire de PSYCHOCRACK dans [Actualités...]
    (7 réponses)
     Forum 
    Sevrage et addictologie
    Il y a 19mnCommentaire de James Cole dans [Opiacés et opioïdes...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Gérer sa consommation - Sevrage brutal
    Il y a 20mnNouvelle discussion de prescripteur dans [Conseils généraux de...]
     Forum 
    Culture - Culture bonne ?
    Il y a 22mnCommentaire de Daane-El dans [Psilocybe - Champigno...]
    (9 réponses)
     Forum 
    Culture - Kit de culture après 3 semaines, contaminé ?
    Il y a 22mnCommentaire de marvin rouge dans [Psilocybe - Champigno...]
    (1 réponse)
     Blog 
    Chemin faisant
    Il y a 1hNouveau blog de Judoranj dans [Poèmes]
     Blog 
    Sevrage terminé. Et maintenant ?
    Il y a 4hCommentaire de James Cole dans le blog de Psychotropeur
    (5 commentaires)
     Blog 
    Chaos, confusion, savon
    Il y a 4hCommentaire de James Cole dans le blog de Nils1984
    (5 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Etes-vous dépendant au tabac ?
    Dernier quizzZ à 04:08
     PsychoWIKI 
    Le sevrage des produits psychoactifs
     Topic epinglé 
    Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous c ...
     Nouveaux membres 
    TrueLife34, prodplorer, Sakuraqui, holakivala, ishar nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous comment !
    par Nomad Soul, le 27 Mar 2020
    Il m'a fallu du temps pour passer à la vape, j' y suis arrivé petit à petit, doucement mais surement! Quel a été la prise de conscience ? - 26 ans de combustion. J'ai le vapo depuis quelques années mais quand je suis vraiment passé à la clope électronique, je vapote uniquement. Quels type...[Lire la suite]
     A-PCYP, 1g commander à quoi m'attendre, des retours et conseils ?
    par Mato9999, le 26 Mar 2020
    Le stim le plus crade que j'ai pu taper à ce jour sur la durée d'action. Je l'ai consommer principalement en trace c'est très potent tape pas plus de 20mg au début, le plateau dure 2h je dirais et la stim résiduelle est extrêmement longue tu dors pas avant 20h au moins après la prise (ça pe...[Lire la suite]
     Sous Pentasa 2g, Solian 200mg, Subutex 0.6-1.2mg, Valium 20-40mg.
    par blastfunk, le 24 Mar 2020
    Salut, On parle philo ici ? ... ça me donne l'occasion d'encore une fois recaser : arthur-schopenhauer-l-art-d-avoir-toujours-raison1.pdf C'est pas long et ça fait passer le temps en période de confinement. On peut passer l'intro pour arriver directement aux trucs de Schopi. Le gros morceau...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Une vidéo de ce post a été selectionnée pour être mise en valeur sur la page d'accueil. (filousky) dans [forum] Crackpolis
    (Il y a 2h)
    Une vidéo de ce post a été selectionnée pour être mise en valeur sur la page d'accueil. (filousky) dans [forum] *Comment la cocaïne a participé a corrompre l'élite mondiale! (vidéo)
    (Il y a 2h)
    Une vidéo de ce post a été selectionnée pour être mise en valeur sur la page d'accueil. (filousky) dans [forum] [VIDEO] Le GHB semble se démocratiser à vitesse grand V.
    (Il y a 2h)
    Merci Plot pour l'interim , envers Cusco , car mamzellle voulait... :) (MM) dans [forum] Présentation 2020
    (Il y a 3h)
    Parle en ton nom ou en "JE" , certains n'ont de Problèmes avec la Cc (MM) dans [forum] Très forte envie de Cocaine même après 4 mois sans en prendre
    (Il y a 3h)

    Pied de page des forums