l'abilify est-il un frein spirituel? / PsychoACTIF

l'abilify est-il un frein spirituel?

Publié par ,
12245 vues, 14 réponses
ôzailées 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 01 Jul 2018
6 messages
Bien le bonjour, bonsoir,

j'ai la trentaine et je suis sous Abilify depuis une dizaine d'années, 30mg everyday, pour traiter une schizophrénie.
Je découvre ce site ce matin en cherchant "codéine abilify" car je me suis réveillé avec un mal de crâne carabiné après avoir pris 3 cachetons codéiné au cours de la journée d'hier (la codéine pour soulager une douleur dentaire), je ne sais toujours pas si c'est lié et de toute façon j'ai repris un cacheton codéiné ce matin pour faire passer toutes ces douleurs et ça a l'air de fonctionner...bon.

Mon traitement abilify est en phase de réduction, je suis depuis quelques jours passé à 25mg (bonne nouvelle).

En terme de drogues qui ne sont pas sur ordonnance, je consomme tabac, cannabis et alcool. Je n'essaye rien d'autre, jamais, la peur de rester perché, trop à y perdre.

Je veux arrêter ces drogues et dépendances.
Je veux avoir une vie spirituelle et être en pleine conscience de soi...
De ce que je lis ici, l'abilify est un frein à une telle volonté et je l'avais bien senti.

J'aimerai avoir un retour de vos expériences, s'il vous plait, concernant ce neuroleptique car s'il m'a permis de me sortir de mes délires et de mon errance, il me semble désormais être un frein à mon épanouissement spirituel...
Qu'est ce que ce neuroleptique semble bloquer chez vous? Qu'est ce qu'il libère?...

Merci de vos retours.

p.s. Je sais que je ne suis pas sur un forum de spiritualité mais les drogues (sans doute pas toutes) sont à mon sens des accélérateurs et intensifications de voyages spirituels (Ayahuasca en référence).

Hors ligne

 

Yellowtree 
Psycho junior
France
000
Inscrit le 10 Oct 2017
231 messages
Bonjour,

disons que pour parler grossièrement, l'Abilify est un stabilisateur de ces "accélérations et intensifications" que tu décris. Le fait de baisser le dosage peut t'amener à te sentir plus libre, comme tu dis ça se baisse lentement alors laisse le temps faire et ton médecin t'aiguillera. wink

Pierre

Dernière modification par Yellowtree (01 juillet 2018 à  17:26)

Hors ligne

 

NMDA 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 31 Jan 2018
109 messages
Blogs
La seule fois ou j'ai pris de l'abilify j'ai fais un syndrome malin des neuroleptiques donc je suis bannie physiquement par la molécule mais j'ai pris pendant 1 du risperdal qui et également un antipsychotique sois disant "atypique" et bah sa ma complètement bloquer mais schéma de pensée normaux et ma rendue tebé même pendant plusieurs mois après l'arrêt heureusement haujourdui j'ai complètement récupérer mon ancien moi et ces justement le but de ces molécule freiné l'activité dopaminergiques de ton cerveau pour ralentir l'excitation de ton cerveau et donc theoriquement calmé les crise psychotique type schizophrénique ou autre mais je trouve personnellement et ces que mon avis c'est molécule devrais être prescrit seulement en cas de pathologie grave comme la schizophrénie parce-que ces molécule on vraiment de lourds effet secondaire t'en physique que psuchologique et j'ai vécu un enfer pour rien

Perdre tout espoir, c'était cela la liberté. C’est seulement quand on a tout perdu qu’on est libre de faire tout ce qu’on veut

Hors ligne

 

Dextro 
Psychocitoyen
France
510
Inscrit le 25 Jun 2018
391 messages
Blogs
Salut Ôzailées!

Je pense que les avis que tu pourras avoir ici ne seront pas d'une grande utilité pour toi s'ils ne viennent pas d'une personne traitée pour de la schizophrénie.
Je m'explique : arrêter un tel traitement aura forcément des conséquences très différentes selon qu'on soit schizophrène ou non.. 

Je vais dire certainement une grosse bêtise (la schizophrénie c'est toujours très complexe), mais ta recherche de spiritualité ne peut-elle pas correspondre à une résurgence d'un délire de type mystique ?
A moins que tu n'ai jamais eu de délire mystique (je sais que selon la personne la schizophrénie peut être plutôt mystique ou paranoïaque ou d'autres style..)

Désolé si je dis une grosse bêtise, mais je cherche à comprendre ce que tu veux dire par "épanouissement spirituel".


PS : j'ai un oncle schizophrène que je ne connais pas, sa maladie est presque taboue dans la famille, donc j'ai toujours cherché à comprendre cette maladie. D'autant plus depuis que ma toxicomanie est aussi devenue un tabou, c'est pour moi un besoin de comprendre mon oncle.

"Les pommes, les poires, certes... mais... les scoubidou-bidou-wap."

Hors ligne

 

ôzailées 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 01 Jul 2018
6 messages
Bonjour,
Merci de vos retours.

La schizophrénie se traite aux pincettes de prudence pourtant elle fait bien plus de victimes que de coupables. J’entends par là que les personnes schizophrènes sont bien plus souvent victimes de violences qu’elles n’en commettent.

Une précision s’impose : personne n’est schizophrène, la schizophrénie est une maladie psychique et donc ne définit pas une condition humaine, il vaut donc mieux parler de personnes souffrant de schizophrénies (avec un s car il en existe plusieurs types : simple, hébéphrénique, paranoïde, schizoaffective et catatonique (source Wikipédia)).

Il y a une vidéo d’animation qui décrit un peu les méandres de cette maladie :

J’ai eu des remords d’avoir posté mon message, m’exprimer et être réellement en accord avec ce que je dis est difficile pour moi. (Merci donc encore pour ces retours) Ce que j’entends par épanouissement spirituel passe par là, que ma pensée et ma parole s’accorde… J’aimerai être en accord avec moi-même et savoir que rien n’interfère sur ma pensée, qu’elle soit naturelle et non modérée par des molécules chimiques.

Avant je ne me posais pas de questions, j’allais, je faisais, j’étais libre. Aujourd’hui je me pose beaucoup de questions, je ne bouge plus beaucoup et tourne en rond, un peu prisonnier de moi-même. Alors j’espère que la diminution progressive de ce traitement m’aidera à retrouver cette liberté et que par mon expérience et la maturité acquise, je conserve mon appréciation de vie, de rester dans la maîtrise de soi (autant que possible bien sûr, parfois faut bien se laisser aller hé !).

Hors ligne

 

Fluche 
Psycho sénior
France
000
Inscrit le 28 Nov 2017
522 messages
Blogs
Bonjour ôzailées,
Je suis mariée à une personne atteinte de schizophrénie (tu as bien raison d'insister sur le fait que personne n'est schizophrène, on ne dit pas "je suis mal de doseux quand on a des douleurs chroniques au dos par exemple ...). Il a une forme paranoïde typique, très axée sur les hallucinations visuelles.

Mon mari est sous neuroleptiques par intermittence depuis ses 14 ans, et de manière continue depuis ses 20 ans (il en a 24 aujourd'hui). Il a été traité par Abilify, mais il le supportait assez mal. Il a maintenant du Xeroquel.

Nous avons parlé ensemble de son traitement il y a un petit mois. Je lui demandais ce qu'il en pensait, s'il souhaitait faire une tentative pour le diminuer ou l'arrêter à court ou moyen terme. En plus des effets secondaires physiques habituels (prise de poids, fatigue, sudation, mains qui tremblent), ce qui le gène le plus, et de loin, c'est cette sensation de ralentissement cérébral, d'enfermement de ses pensées, bref, cette camisole chimique qui pèse sur lui au quotidien.

Sa réponse a été qu'il n'envisageait pas du tout d'arrêter, ni même de diminuer. Qu'il ferait tout ce qu'il pourrait pour éviter un autre délire, d'abord pour nous, sa famille, parce qu'il voulait voir son fils grandir chez lui et pas depuis un lit d’hôpital, parce qu'il avait peur de nous faire du mal dans un accès de violence, ou de se suicider par accident (ce qui arrive bien plus souvent qu'on ne le pense en psychiatrie).

Et ensuite pour lui : parce qu'il ne veut plus jamais revivre un épisode psychotique s'il en a la possibilité. Il ne m'a jamais expliqué réellement ce qu'il s'est passé lors de sa première psychose quand il avait 14 ans. Je pense qu'il n'a tout simplement pas les mots pour le décrire.

Ceci n'est qu'un simple témoignage, mais je trouve qu'il soulève des questions intéressantes :

As-tu envisagé que diminuer, voire arrêter ton traitement augmente de beaucoup les risques de te faire faire une décompensation psychotique? Es-tu prêt à risquer une décompensation pour retrouver ton potentiel cognitif, au vu de ton histoire personnelle de tes précédentes phases psychotiques ?

Pour la partie "réduction des risques du sevrage" : es-tu prêt à réaugmenter ton traitement si tu sens que ça déraille et reporter ton sevrage ? As-tu dans ton entourage des personnes de confiance capables de tirer la sonnette d'alarme si elles voient que tu décompenses ? Comptes-tu te faire accompagner par ton psychiatre, en augmentant la fréquence des rdv par exemple, pour voir si tout se passe bien ?

Pour la codéine, mon mari est migraineux, il a toujours pris de la codéine (à dose thérapeutique) quelque soit son neuroleptique du moment, il n'a jamais senti d'effet bizarre ou de potentialisation.

Je te souhaite le meilleur
Reputation de ce post
 
D excellentes questions et pistes de réflexion
 
Post de qualité, bienveillant et efficace ! FunH.

Hors ligne

 

ôzailées 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 01 Jul 2018
6 messages
Bonjour Fluche,

14 ans c’est jeune… c’est vraiment dur parce qu’à cet âge là c’est encore la vie qui démarre… Content qu’il soit entouré par toi et votre famille désormais !
Pour ma part c’est au début de ma vingtaine que les choses se sont compliquées.

Je ne connais pas le Xeroquel, pour moi l’Abilify a bien fonctionné mais comme tu le dis il s’agit aussi d’une camisole chimique. Je comprends bien la peur de ton mari de revivre un épisode psychotique et je la partage d’une certaine façon car c’est bien l’enfer en soi. Qu’il mette le bien être de sa famille avant le sien est tout à son honneur et à mon humble avis, une preuve d’amour et de bon sens.

Ce qui est important de ne jamais oublier, je crois, c’est que le temps passe et avec le temps on évolue, on apprend à se connaitre, même si cela est plus long lorsque la schizophrénie est présente.
Apprendre à se faire confiance aussi. Ton mari sent qu’il doit continuer le traitement tel quel, moi, pour moi, je sens qu’il est temps de faire la tentative de le diminuer.

Pour répondre à tes questions, oui je suis conscient que diminuer le traitement me fait courir un risque de décompensation psychotique mais je fais en sorte de diminuer ce risque autant que possible… C’est en fait ma psychiatre qui m’a proposé de diminuer le traitement, elle voulait me faire passer de 30 à 20mg par jour il y a un peu plus d’un mois, proposition que par prudence j’ai repoussé à la semaine dernière et je lui demandé de le faire passer à 25mg pas 20, car diminuer d’un tiers le traitement d’un coup m’inquiétait… Je suis donc suivi pour cette diminution de traitement. Le réduire de mon propre chef, sans accord médical m’a conduit à l’HP il y a quelques années donc oui je reste prudent.

Je te remercie chaleureusement pour ta question de l’entourage car je me rends compte que je ne l’ai pas encore informé de cette diminution de traitement et un regard extérieur, attentif et bienveillant est précieux !

Après il y a une chose qui m’a aidé et m’aide encore, même si c’est pénible voire difficile parfois (surtout au début) c’est la psychothérapie. Mettre des mots sur de l’innommable, trouver une juste distance à de l’incompréhensible, dire de la merde parfois et aussi se taire.

Je te souhaite tout autant le meilleur à toi et à ta famille

Hors ligne

 

Fluche 
Psycho sénior
France
000
Inscrit le 28 Nov 2017
522 messages
Blogs
ôzailées,
Tu sembles en effet avoir bien préparé ta diminution. J'espère que tout va bien se passer pour toi ! N'hésite pas à donner des nouvelles de temps en temps smile

Hors ligne

 

ôzailées 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 01 Jul 2018
6 messages
Votre rencontre m'a réchauffé le coeur et apporté de la clarté, merci à vous autres (; regard schizo gentil smile
Je ferai de mon mieux.

Hors ligne

 

Massa 
Banni
Mexico
000
Inscrit le 10 Jul 2018
266 messages
Blogs
Je prend du Zyprexa 10 mg, que ce soit ça ou l'Abilify c'est un atypique. Je me sens en prison avec ça, écrasée dans la normitude. Je ressens un désert au fond de moi, c'est pas vivable. Mais j'ai pris de l'haldol pendant 4 ans et c'est le pire qui soit, il éteint tout.

Donc oui un neuroleptique quelqu"il soir peut être un frein pour la spiritualité, je confirme.

Live and let die

Hors ligne

 

Néodyme 
Nouveau membre
Belgique
000
Inscrit le 11 Sep 2017
49 messages
C'est marrant car, bien que je vous crois tous totalement sur vos ressentis par rapport à ce médicament, je ne ressens pas tellement cela.
Après c'est peut etre une question de dosage, je ne prends que 10mg par jour!

Personnellement quand j'ai commencé abilify je me suis dit que c'était pour trouver qui j'étais dans le fond et me donner une identité (en dehors des raisons du style dépression etc.), en fait ce médoc me sert à me découvrir et même s'il est vrai qu'il "manipule" mes pensées pour faire passer mes idées noires plus rapidement, éviter les angoisses de persécution etc. bah c'est finalement pour que je me libère de toutes ces choses négatives.

Un des rares trucs que je reproche à Abilify et ça rejoint peut être ta définition de l'aspect "spirituel", c'est que je n'ai plus autant d'imagination qu'avant, je dois me forcer alors qu'avant ça venait tout seul comme par flash (ce qui pouvait me faire extremement souffrir si j'imaginais des trucs négatifs) et aussi que je m'en bat encore plus les couilles de tout dans le sens où, à part quand ça me concerne directement, je n'ai plus d'avis sur rien.

Je ne sais pas si ça rejoint ce que tu dis...

Hors ligne

 

ôzailées 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 01 Jul 2018
6 messages
Bonjour,
Il y a si longtemps que je prends de l'Abilify et je travaille peu ma mémoire donc je ne peux pas dire si ce que je suis sans traitement se ressent en prison ou plus libéré…

La « normitude » se combat par une attitude ? C’était pour la rime. L’Abilify n’y peut rien je ne me sens pas dans la norme… @Massa je ne comprends pas ce qu’est cette « normitude » que tu dis t’écraser ? Peux tu m’en dire d’avantage à ce sujet ?

De mémoire personnelle (que je travaille peu) je n’ai pas ressenti de désert en moi, peut être étais-je un désert pour les autres mais chez moi flore et faune vivront toujours…

L’extinction de pensées de l’haldol, je veux bien y croire mais en parler je ne peux pas.

Je suis d’accord avec toi qu’un neuroleptique est un frein à la spiritualité, il me semble tout de même important de se demander quelle spiritualité elle freine ?

@Néodyme, les ressentis sont différents par dosage sans doute et car nous sommes des êtres différents. Je reste dubitatif quand à recherche d’identité par ingestion d’un corps étranger car pour moi l’identité est de l’ordre de l’éther intérieure… Je suis d’accord avec toi qu’il a une fonction de régulation des pensées parasites et c’est sans doute une libération.

Je pense que notre pensée se forme des chemins et des routes à travers synapses et neurones et que ces traitements leur ferment des routes, obligent à des détours et/ou raccourcis de pensées améliorant nos capacités d’absorptions qui doivent , ou non, s’imprimer dans notre cartographie de réflexion, de décision et d’action… A mon sens la « guérison » (on ne guérit pas de la vie, on vit avec la vie) passe donc un effort d’adaptation et d’apprentissage qui dépend de nos autres.

Concernant l’imagination, la mienne est vitale. Je ne l’ai pas perdu, elles se modèlent aux possibilités et tolérances du monde humain. J’aime peindre et dessiner et sans imagination cela me serait impossible.

Concernant l’opinion il est vrai que je suis trop dans le doute et le non-réfléchissant pour que ce me soit facile d’en exprimer.

Merci pour vos témoignages et votre présence.

Je partage ici un dessin que j’ai réalisé avec un ami étranger à la psychiatrie sur le « pavillon du non faire », unité psychiatrique qui donne espoir et cogite.

/forum/uploads/images/1534/1534353271100.jpg


Je vous souhaite du bien à vous.

Dernière modification par ôzailées (27 juillet 2018 à  19:24)

Reputation de ce post
 
tres beau dessin

Hors ligne

 

annefredvb 
Nouveau membre
Canada
000
Inscrit le 21 Oct 2020
2 messages
Je répond 2 ans plus tard mais je trouve important de dire que ce médicament peut donner des problèmes d'impulsions importants (cela a été prouvé dans de nombreuses études internationales européennes, canadiennes et américaines comme des problèmes de hypersexualisation ainsi que des problèmes de jeux pathologiques très important. Pour ma part, j'ai dû arrêter l'abilify et pourtant je n'avais que 5 mg car cela m'a occasionné de très gros problèmes de jeu. J'ai même dû aller faire une cure fermée de 3 semaines (le gouvernement ne paie que 3 semaines au Québec). J'ai réussi a être abstinente que 90 jours à partir de ma cure et j'ai recommencé par la suite mais comme je ne prend plus ce médicament je contrôle mieux mon problème de jeu mais j'ai toujours envie de jouer constamment dans ma tête. Faites attention et restez à l'affût au moindre changement dans vos comportements, moi j'étais beaucoup malade et je ne me suis pas rendu compte que j'avais un problème.

Hors ligne

 

Zaius 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 17 Jul 2021
23 messages
Bonjour, je poste quelques années après mais c'est pas grave si des gens tombent sur mon témoignage j'espère pouvoir les aider.

Première expérience avec un antipsychotique à l'hopital. J'avais alors 18 ans et j'étais très désinhibé je cassais des choses dans la chambre quand la psychiatre et une infirmière sont arrivées. J'étais très délirant mais pourtant j'ai quand même pris ce verre de loxapac sans savoir que c'était un neuroleptique. Je pense qu'ils ont mis la dose ce jour là car j'ai dormi pendant 48 heures. Une fois réveillé j'ai tenté de m'échapperde l'hopital. Une fois récupéré on m'injecte du loxapac et là catastrophe tout mes membres se contractent ma lèvre inférieure gauche tremble et je tombe au sol, le lepticur m'a aidé mais je crois que si les autres patients n'avait pas alerté j'aurais eu de sérieux ennuis.

Une fois calmé au bout de 2 semaines ont décide avec ma psychiatre d'instaurer un traitement de fond qui sera l'abilify. Et là cauchemar je reste cloué au lit complètement incapable d'entreprendre, d'étudier etc... Mon plaisir était de courrir mais de nombreuses douleur musculaires m'en empêche. J'aurais pu arrêter mais ça rasssurait ma famille de me voir prendre mes médicaments. Les raideurs s'accentuaient et je me déplaçais lentement pourtant je n'étais qu'à 10 mg par jours. Bref une réelle traversée des enfers je ne souhaitais qu'une chose c'était d'arrêter.

Trois mois plus tard on décide d'arrêter les neuroleptiques et là je me sens très mal. Très anxieux je prends un nordaz ... Toujours anxieux j'en prends deux, puis trois puis quatre, puis toute la boîte. Je me retrouve aux urgences et suis à nouveau admis à l'hopital pour tentative de suicide, hors il n'en était rien et pourtant on cherche à me faire admettre que je vais mal et que je veux me tuer. On met en place la sertraline et je commence à aller mieux. Enfin je reprends l'abilify toujours à 10 et je me trouve normal avec je dirais même qu'à cette petite dose le neuroleptique me permet un effet relaxant. Je prends du lepticur et mes douleurs et contractions disparaissent aussitôt.

Hors ligne

 

whatelse13# 
Nouveau membre
France
004
Inscrit le 18 Aug 2021
8 messages
Ah mais c pour ça que je ressens rien quand je prends du LSD du 1pLSD ou du 1cp-LSD ou du LSA j'ai fait 5 tentatives d'essai à jeun avec un grand verre de lait rien absolument rien du tout que dalle comme sensation même des heures après je prends aussi un neuroleptique : du solian = amisulpride au quotidien j'en ai besoin pour ne pas ruminer et éviter les psychoses . Ok merci maintenant j'ai compris ?????

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Aripiprazole (Abilify) - Aripiprazole et cannabis
par kiberon, dernier post 22 novembre 2019 à  17:48 par kiberon
  11
[ Forum ] Début traitement Aripiprazole
par hilluw, dernier post 12 septembre 2019 à  22:17 par hilluw
  3
[ Forum ] Abilify
par effy, dernier post 29 novembre 2021 à  17:53 par effy
  2

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Le Fanzine Psychoactif N°4 est sorti
11 janvier 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Appel à témoignage 
Comment gérez vous votre dépendance ?
Il y a 3jCommentaire de Zefy (37 réponses)
 Appel à témoignage 
Vous lisez des articles de presses qui stigmatisent les usagers :...
Il y a 8jCommentaire de prescripteur (23 réponses)
 Forum UP ! 
Plug - TR Plug de Sophidone 8Mg X 2
Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum UP ! 
C-liquide - Dosages sur le JWH-210
Il y a 20hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Modafinil et études élitistes
Il y a 9mn
3
Commentaire de Jérimadeth dans [Nootropiques ou nootr...]
(13 réponses)
 Forum 
Interaction & Mélange - Effet secondaire Alpha PHP
Il y a 12mn
3
Commentaire de Francky56 dans [Conseils généraux de...]
(8 réponses)
 Forum 
Bad trip & Crise de panique - Mon pire Bad trip
Il y a 34mnNouvelle discussion de Gwenou dans [Cannabis...]
 Forum 
Dosage - Dosage Sirop euphon
Il y a 49mnNouvelle discussion de Ah_Gars dans [Codéine et dihydrocod...]
 Forum 
Bad trip - Bad trip sous LSD - Mon expérience et 9 mois plus tard
Il y a 51mn
2
Commentaire de .Anton. dans [LSD 25...]
(19 réponses)
 Forum 
Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
Il y a 51mn
326
Commentaire de Morning Glory dans [Conseils généraux de...]
(2336 réponses)
 Forum 
Oxazépam - Besoin de quelques infos sur la prise de seresta 10mg
Il y a 1hCommentaire de Meumeuh dans [Benzodiazépines...]
(8 réponses)
 Forum 
Les dangers de l'injection IM (Orobupré)
Il y a 2h
3
Commentaire de guérir dans [Conseils généraux de...]
(11 réponses)
 Blog 
Rechute numéro 56
Il y a moins d'1mnCommentaire de Jérimadeth dans le blog de ectatrip
(2 commentaires)
 Blog 
Semaine de l'enfer : Entre la vie et la mort et l'envie de repos..
Il y a 10hCommentaire de Meumeuh dans le blog de Reibox Steremption
(5 commentaires)
 
  QuizzZ 
Evaluer la gravité de votre addiction
Dernier quizzZ à 00:47
 PsychoWIKI 
PAWS, le syndrome prolongé de sevrage
 Topic epinglé 
Avocats spécialisés dans les infractions sur les stupéfiants
 Nouveaux membres 
cendrecovfefe, Damnmocco, Drakosa, MrAublivion, Theo98 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Différence entre la Morphine et le Sophidone ?
par Zazou2A, le 18 Jan 2022
Yop, Alors ça va dépendre de comment tu comptes consommer, la sophidone, c’est de l’hydromirphone, un opi semi synthétique (comme l’héro) dérivé de la morphine Mais elle est 7,5 fois plus potente, en terme d’analgésies L’hydro, c’est une molécule qui est souvent considérée...[Lire la suite]
 Mise en garde 5F-SGT-151 (Herbal Incense)
par Momo76, le 15 Jan 2022
Bonjour, je viens mettre en garde contre l'Herbal incense qui est vendu dans la plupart des laboratoires de recherche chimiques, j'ai préparé un peu moins que la moitié de cette herbe (0.200gr) et du damania dans un joint. En effet je n'avais fumé que deux malheureuses taffs dans ce dernier et...[Lire la suite]
 Retrouvez nous à Amboise, Indre et Loire
par AidesCaarud37, le 14 Jan 2022
Bonjour, Aujourd'hui nous vous partageons une photo de nos militants accompagnés d'une adulte relais du territoire d'Amboise. Nous serons dès maintenant présents tous les 2° et 4° lundi de chaque mois entre 14h et 16h, à la MJC d'Amboise, 1 rue Rémi Belleau. C'est l'occasion de nous re...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

"Mdr" comme tu dis. Post fatigant. Psilo dans [forum] Un royal qui me fait zéro effet...
(Il y a 1h)
Intéressant! dans [forum] Modafinil et études élitistes
(Il y a 2h)
Grave... +1000 pour la première partie. dans [forum] Modafinil et études élitistes
(Il y a 3h)
Que de jugements à l'emporte pièce dans ces posts... dans [forum] Un royal qui me fait zéro effet...
(Il y a 3h)
Hyper touchant ton temoignage guerir dans [forum] Les dangers de l'injection IM (Orobupré)
(Il y a 5h)

Pied de page des forums