Mon fils de 15 ans consomme et vend de la drogue / PsychoACTIF

Mon fils de 15 ans consomme et vend de la drogue

Publié par ,
2225 vues, 16 réponses
Alina3400 
Nouveau membre
000
Inscrit le 08 Nov 2022
1 message
Je n'ai pas pour habitude de demander des conseils sur un forum mais honnêtement je ne sais pas quoi faire, peut être que demander conseils directement à des usagers serait une bonne idée.

Ce matin mon fils avait oublié son téléphone pour aller au lycée (il est en classe de seconde) et c'est très rare, c'était l'occasion ou jamais de savoir ce qu'il me cache

odeur de tabac, odeur sucrée qui fait penser à la cigarette électronique quand il revient des cours depuis la 3eme etc. Bien sûr je m'attendais à apprendre qu'il fumait du tabac et peut être même du cannabis, ça n'aurait pas été surprenant et beaucoup moins grave que ce qui se passe actuellement

J'ai déverrouillé son téléphone en tapant sa date de naissance et grâce à ses réseaux sociaux comme Instagram et snapchat et a ses photos où le voit consommer et bien j'ai appris que mon fils consomme des drogues dures et quand j'utilise ce terme je ne parle pas de cannabis, j'ai même dû cherché sur internet pour comprendre certains termes

Jai fait une liste complète comme j'avais toute la journée devant moi et ça ressemble au train de vie d'un toxicomane:

Cannabis, cocaine, MDMA, ketamine, methamphétamine, LSD, champignons hallucinogène, xanaxcodéine, tramadol, DXM et je sais peut être pas tout...

je ne sais même pas comment c'est possible de prendre tout ça a 15 ans, il y'a quelques mois il était encore au collège ! Je ne connais pas non plus la régularité de sa consommation, il est probable que la plupart des substances qu'il a pris était de simples essais, je n'ai senti que des odeurs de clopes et cigarette électronique mais ça reste grave je n'ai pas envie de recevoir un jour un coup de fil pour m'apprendre que mon fils a fait une overdose, c'est sa vie qui est potentiellement en danger il joue avec la mort

En plus de ça il vend de la drogue, de ce que j'ai lu c'est à des amis et connaissances mais ça reste inquiètant et je comprends mieux le nombre de fois où il me dit qu'il a mangé mcdo et comment il finance sa consommation


Je ne sais pas quoi faire, son père le voit 1 week-end /2 et on ne se parle pas

Ses frères et sœurs ne vivent plus à la maison et il les voit rarement

actuellement il dort chez un ami et il rentre demain soir après le lycée , je devrais directement le confronter sur sa consommation ? Sachant que j'ai fouillé son téléphone et que ça briserai la confiance qu'il a en moi ?

Je n'ai pas remarqué de changement dans son comportement avec moi et dans ses résultats scolaires, il est encore bon élève... je ne sais pas comment aborder le sujet et quoi faire après …

Dernière modification par Alina3400 (08 novembre 2022 à  20:07)

Hors ligne

 

Champifan 
Nouveau membre
France
120
Inscrit le 14 Sep 2021
42 messages
Bonsoir,

Si je peux comprendre votre émotion, je comprends moins que vous en soyez venue à vous autoriser de fouiller son téléphone. C'est particulièrement intrusif et accessoirement aussi particulièrement malsain. Votre enfant, même s'il fait des erreurs, a le droit à son intimité.

Ensuite, si à 15 ans votre enfant consomme réellement la longue liste de produits que vous détaillez, c'est qu'il y a un sérieux problème ailleurs que dans sa consommation.

Ce n'est pas vraiment à moi de vous donner des conseils, mais vous devriez commencer par avoir une discussion honnête et sans jugement avec votre fils, en prenant garde à être dans une écoute active de sa situation personnelle, en commençant par vous excuser pour votre intrusion.

Dernière modification par Champifan (08 novembre 2022 à  21:53)


Que me font ces vallons, ces palais, ces chaumières,
Vains objets dont pour moi le charme est envolé ?
Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères,
Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé !

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
3300
Inscrit le 04 Aug 2014
8172 messages
Salut,

Effectivement, tu as compris que tu ne peux pas utiliser le fait que tu aies pécho son tel.
Il va falloir que tu trouves le bon moment pour échanger avec lui.

Jai fait une liste complète comme j'avais toute la journée devant moi et ça ressemble au train de vie d'un toxicomane:

Cannabis, cocaine, MDMA, ketamine, methamphétamine, LSD, champignons hallucinogène, xanaxcodéine, tramadol, DXM et je sais peut être pas tout...

On dirait la liste des produits d'un shop.
Tu es certaine qu'il consomme ou a consommé tout ceci ?

En même temps, si il est débrouillard sur internet, il pourrait pouvoir se procurer ce qu'il veut.
Tu as des produits dans la liste accessibles, des drogues de rue mais aussi des médocs ou la meth qui peuvent s'acheter sur le web.

Il ne manque que des cathinones dans cette liste assez compléte pour que cela fasse la liste des produits d'un shop.

Il reçoit parfois des lettres ou des petits colis ?
Il en envoie ?

J'ai du mal a croire qu'il ait déjà expérimenté autant de produits.
Ça prend du temps.
Mais il est intelligent.

Bon courage, il va falloir lui parler, c'est bien de penser quand et comment.

Dernière modification par Mister No (08 novembre 2022 à  23:10)

Reputation de ce post
 
+ 1 ! Deja s'assurer à 100% de la réalité de la conso de chaque produit :)
 
Des propos pertinents, mais à 15 ans j'avais déjà testé 80+ prods moi x)/L'Apo

Just say no prohibition !

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
11300
Inscrit le 22 Feb 2008
10064 messages
Blogs
Bonjour, je pense qu'il vaut mieux ne pas lui dire que tu as lu son telephone. ça facilitera la suite.
Dis toi bien que tu n'y pourra pas grand chose s'il ne le décide pas.
Je crois qu'il est très important d'échanger avec lui sur ce que tu constates et pas ce que tu supposes. ça pourrait etre utile que , à partir de ce que tu constates (et qu'il ne peut pas nier) tu arrives à le faire consulter un pedopsychiatre parce qu'il y a probablement un pb ailleurs comme le dit champifan (par exemple les repercussions du divorce/separation qu'il vit mal).
Il aura probablement besoin de ton aide affective et peut être financière (encore qu'il semble se debrouiller). Donc essaie de tenir ton rôle de mère comme s'il n'y avait pas de pb (et même en essaynt d'augmenter votre complicité par des repas au restaurant ou autre chose qu'il aime), mais sans verser dans la facilitation de ses consommations. Il a droit à sa liberté mais aussi à la responsabilité qui va avec.
Et s'il t'avoue des consommations, tu peux lui demander s'il maitrise bien le sujet, notamment (mais pas seulement) les risques et si besoin qu'il se renseigne, ici ou ailleurs. La RdR (Reduction des Risques) c'est justement prevenir les complications (OD ou autres) par l'information et une gestion prudente des consommations.
Amicalement

Dernière modification par prescripteur (08 novembre 2022 à  23:25)

Reputation de ce post
 
Conseils précieux Mr No

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Agartha 
Modérateur
France
2800
Inscrit le 27 Oct 2016
1819 messages
Blogs
Bonsoir Alina!

Premièrement, je saisis dans ton message un brin de désespoir et d'impuissance.

Alina3400 a écrit

ça reste grave je n'ai pas envie de recevoir un jour un coup de fil pour m'apprendre que mon fils a fait une overdose, c'est sa vie qui est potentiellement en danger il joue avec la mort

Effectivement, c'est tout à faire normal d'avoir peur de ce genre de choses. On peut avoir peur d'un dérapage, de "la fois de trop". Néanmoins, vu son jeune âge, il semble qu'effectivement pour pouvoir connaître déjà toutes ces molécules, ça laisse présager qu'il a fait ses recherches dessus et qu'il, je l'espère et l'imagine vu le peu de contexte qu'on a, qu'il fait pas n'imp.

J'émets pas forcément de doute qu'il ait ou pas consommé toutes ces molécules, et au final on s'en fout un peu de savoir s'il a déjà testé ponctuellement x, y ou z.
Ce qui compte dans l'histoire, c'est que ton fils soit en sécurité -- et pour cela, il apparaît qu'il faille prendre un peu de recul sur la situation.
Bien qu'on puisse croire à ce qu'un monde s'écroule, bien qu'on puisse croire avoir "perdu son fils", non, ça reste ton fils, et qu'il ait consommé  tel ou tel produit, il est le même.

Pourquoi je dis cette phrase bateau? Parce que j'ai vu de mes yeux beaucoup de parents de potes (pour le contexte, j'ai 23 ans et ai été à la place de ton fils y'a qq années) complètement péter un câble, restreindre les sorties à mort, les fliquer de partout, ne plus leur donner aucune thune, leur demander qui sont leur cercle d'amis etc...

Mais, de ce que j'ai vu, tout ce que ça n'a jamais apporté, c'est que mes amis "double-down" (désolé pour l'anglicisme mais je connais pas de traduction) sur leur conso et les sorties -- eh oui, t'as beau vouloir interdire autant que faire se peut que ton enfant sorte à nouveau, l'interdire de voir telle ou telle personne, mais concrètement, de mon vécu, ça change rien, ou très peu la donne, et surtout, ça apporte une couche d'insécurité supplémentaire à des situations pas au max de la sécu pour un enfant de 15 ans.

Par ailleurs, quand tu écris que tu veux le "confronter", j'ai alors une contre-question qui est la suivante : quel est le but d'une confrontation?

Est-ce que ton but, c'est que ton enfant soit en sécurité quand il est dehors, par lui-même? Auquel cas il faut dialoguer de ses consos, pourquoi il tape des produits aussi jeune.
Il y a une myriade de réponses possibles. Peut-être qu'il n'y en n'a pas, et qu'avec un cercle d'amis grandissant et changeant, il s'est engouffré dans un où la prise de drogues se fait. Que ça relève plus du hasard du contexte, que de la volonté première de "vouloir se droguer pour oublier", "faire la fête pour pas réfléchir" etc...


Est-ce que prendre tout un tac de drogues veut dire que ça y est, il aurait d'un coup déraillé, qu'il se serait perdu?
J'argue que non, et que, pour reprendre mon expérience, quand j'ai commencé à sortir en "teuf" (ou "rave"), j'ai été face à plein de nouvelles personnes, un tout nouveau contexte, une nouvelle façon d'appréhender la liberté que j'avais jamais vu. Ca, ajouté à la pression sociale, ça peut faire qu'on se découvre un attrait pour les drogues sans volonté première de vouloir essayer.
Enfin perso je l'ai vécu un peu comme ça...

Sinon, pour rester  dans le plus concret, effectivement, quand tu dis qu'il deal, est-ce qu'il dépanne ses potes, comme on dépanne une bouteille de vins à un ami, ou un comprimé de somnifères à un autre? Ou est-ce que clairement tu as identifié une demande venant de qqun d'autre (numéro "brut", pas le contact enregistré?), est-ce qu'il y a une histoire de prix? De livraison??

D'un autre côté effectivement ça fait beaucoup de drogues différentes, et par exemple la meth c'est quasi inexistant en France dans la rue. Donc je mettrais comme Mr No l'hypothèse sur le dark web, à savoir qu'il suffit d'une carte bancaire pour passer commande.

D'ailleurs, si effectivement il reçoit souvent des petites lettres, c'est peut-être cela. Mais j'en doute, voyant ta nature investigatrice et fouille-au-pot on va dire big_smile j'imagine que s'il recevait des colis, il serait fouillé et/ou demande ce que c'est, d'où ça vient? Mais je peux me tromper^^



Pour revenir à mon expérience, à la place de ton fils, si j'apprenais que ma mère était allée sur mon téléphone sauf raison d'urgence, j'aurais archi pété un câble, je pense que j'aurais pendant longtemps été rancunier de cela.

Déjà, parce que dans l'idée, perso quand j'étais encore sous le toit familial jusqu'à mes 17 ans, tout allait bien quoi, j'ai eu mon bac s, j'ai eu l'école que je voulais post bac, j'avais une vie plus que classique. Donc que mes parents aient fait la démarche d'aller fouiller mon téléphone, ça m'aurait retourné le cerveau parce que pourquoi fouiller si tout va bien? Genre laisse-moi assurer ma vie quoi!

Mais bon, c'est la réflexion spontanée que ça m'a apporté en réfléchissant aux faibles discussions que j'ai eu le droit d'avoir quand j'ai été crâmé.

Et au final, à ce moment, qu'est-ce que j'aurais aimé pouvoir dire à mes parents :
"écoutez, bien sûr que je suis jeune, bien sûr que vous êtes inquiets pour moi. Bien sûr que vous avez peur de mes fréquentations, de mes influences, des risques que je peux prendre, mais tout va bien! je travail bien à l'école, j'ai un cercle d'amis varié, je suis heureux dans ma vie! alors pas la peine de venir m'ajouter une couche supplémentaire de stress et d'appréhension quand je sors en me posant tout un tas de questions! Ayez confiance en l'éducation que vous m'avez donné"

Bon, ça m'étonnerait que le moi d'il y a six ans aient pu dire telle chose à mes darons lol plus facile à dire derrière un clavier. Par contre, là où je saisis bien la peur que tu as, je suppose, et sans aller dans le laxisme, en discuter et jouer cartes sur tables.

T'as fouillé dans ton téléphone, assume. "You done fucked up", assume. Je pense que ton fils aura moins le cœur lourd si tu lui dis la vérité. Faute avouée, à moitié pardonnée j'imagine. En tout cas, c'est ce que mes parents me disaient. Alors j'aurais apprécié qu'ils soient aussi honnêtes avec moi. En tout cas, difficile quand on est qu'un simple enfant, de montrer l'exemple à ses parents!

Pour le dernier mot, je dirais : fais confiance à ton enfant, sans évidemment rentrer dans la facilitation. Dialoguez. Demande-toi avant de le "confronter" ce que tu cherches dans la confrontation. Interroge-toi si peut-être un dialogue plus ouvert qui, bien qu'il puisse te paraître "trop" laxiste, voire effectivement facilitant.
Un dialogue ou la réponse finale "t'es puni va dans ta chambre!" ne serait pas forcément la seule fin possible!


Bon courage! Je lui souhaite de continuer à bien réussir ses études!

Dernière modification par Agartha (09 novembre 2022 à  00:25)

Reputation de ce post
 
Confiance aussi dans le fait que prendre des drogues c'est pas «etre tox» perdu
 
très bien dit merci Hyrda

i wish i could talk to you again and again,
i wish i could stall it out but i can't from within,
but you're not real,
you're only made of moonlight

Hors ligne

 

zizitaupe_meilleure_bande 
Psycho junior
France
2100
Inscrit le 15 Jul 2021
336 messages
Blogs
Je ne vois pas ça comme grave, qu'un parent regarde dans le portable de son gamin. Après ça dépends de la relation de chacun, et j’ai grandi  (juste) avant que chacun avait un smartphone, donc peut être il y a qqc que je pige pas. Mais mes parents ont souvent fouillé dans mes affaires, jeté mes champignons, donné ma beuh a leurs amis, coupé ma fausse carte d’identité en deux (aux states on peut pas acheté de l’alcool avant 21 ans)… et à chaque fois je me suis pas senti comme ci eux ils avait brisé la confiance entre nous, plutôt que j’ai mal caché mes drogues. Et j’apprenais pour pas me faire choper par la suite.  Car oui peu importe les restriction, je suis d’accord avec les autres que rien empêchera un jeune à prendre des drogues s’il veut.

Moi je crois que le meilleur outil c’est l’éducation peu importe l’âge. Si ton gamin prends réellement toute ces drogues, il faut qu’il sache les dangers qui y sont associés car sinon il encoure des risques. Mais bon c’est théorique, je sais pas comment éduquer les jeûnes là dessus de manière éthique.  Bon courage!

Hors ligne

 

cependant
Modo bougeotte
9200
Inscrit le 25 Mar 2018
2615 messages
Blogs
Salut,

J'appuie ce qu'il dit Agartha.

Et je voudrais juste rajouter quelque chose.
Notre société a créé une vision hautement stigmatisante de l'utilisation des drogues. Être ramené à celle-ci est contreproductif et dangereux pour moi.

D'une part, si on consomme ça ne veut pas forcément dire qu'on gère pas. C'est un peu comme pour l'alcool. On peut boire, bien aimer, même exagérer lors de quelques week-end sans pour autant être alcooliques.
Dis toi que pour les drogues c'est pareil.
Alors le dialogue, l'échange sur les possibles risques (et effectivement une conso précoce a plus de risque qu'une conso d'adulte) est bien plus productif souvent qu'une vision punitive...

Je ne sais pas si tu connais le concept de prophétie auto-réalisatrice en sociologie, mais en gros si tu traite ton enfant de « tox » il a plus de chances de le devenir vraiment que si tu lui laisse la liberté d'agir et d'une conso gérée/raisonnée. D'autres schémas que ceux que la diabolisation des conso apportent...

À ce sujet j'ai une petite anecdote.
J'ai une amie qu'étant ado s'était fait surprendre par son père à fumer des joints. Effectivement ça lui arrivait de fumer du cannabis ou de prendre des champis hallucinogènes. Mais ses résultats à l'école étaient bien, elle avait une bonne socialisation, des amis avec qui elle faisait aussi plein d'autres activités, elle avait une passion pour la musique.

Quand son pere a découvert qu'elle fumait, il l'a lourdement punie. Plus de sorties avec les amis, plus de musique. Elle s'est desocialisée, ses résultats à l'école étaient moins bons et une certaine rage s'était emparé d'elle. Elle a donc augmenté sa conso, comme elle s'ennuiait.

Son père a donc décidé de l'"interner" dans une espèce de clinique privée pour une désintoxication (alors qu'il n'y avait absolument pas de raisons médicales).
Cela a causé un éloignement de ses potes, car les parents des autres enfants ne voulaient plus qu'ils la voient. Mais pas seulement, dans le centre où elle était rentrée suite à sa conso de cannabis, il y avait d'autres ados qui étaient en cure pour de l'héroïne et de la cocaïne.
Elle s'est donc lié d'amitié avec des personnes du centre et, en ayant de toute façon rien à perdre parce que sa réputation de droguée était déjà forgée, elle a commencé à consommer des opiacés.
Le fait de rentrer en cure lui a fait perdre l'année scolaire, elle a fini par interrompre ses études.

Certes, peut-etre elle aurait qui sait fait le même parcours quand même...ou peut être si son père s'était limité à parler avec elle, elle aurait aujourd'hui un diplôme en poche, avec des liens forts d'amitié (ce qui constituent un réseau pour la vie adulte souvent).

Bref, je ne veux pas donner l'idée en plus que prendre des opiacés c'est la fin (tout au contraire pour ce qui me concerne) et par exemple moi j'ai un parcours complètement différent.

Mais juste fournir un exemple comme quoi punitions et stigmatisation des conso sont souvent contre productifs.
Reputation de ce post
 
Merci pour ton témoignage !
 
Témoignage intéressant /Yoran
 
Merci Mr No

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
3300
Inscrit le 04 Aug 2014
8172 messages

T'as fouillé dans ton téléphone, assume. "You done fucked up", assume. Je pense que ton fils aura moins le cœur lourd si tu lui dis la vérité. Faute avouée, à moitié pardonnée j'imagine.

Salut Agartha,

Je suis d'accord par principe, mais je pense en tant que père, que la situation nécessite un aménagement de la situation.

Le risque est de griller toute possibilité de discussion constructive avec un ado en commençant par avouer le viol de son intimité.

Alors que finalement ce n'est qu'une maman qui se fait du souci.

Ton message d'ado back to the past est touchant, mais c'est le discours d'un adulte, celui que tu es devenu.

Tu as dû oublier ce qu'est l'adolescence, comme moi, sauf que mes enfants me l'ont rappelé. Ils sont adultes maintenant.

Avouer, perso je le ferais dans cette situation, mais après avoir pu échanger ou au moins avoir essayé.

Alina, tu le fais de la meilleure des manières, en réfléchissant avant sur comment t'y prendre et je te conseille de différer d'éventuels aveux... et de ne plus recourir à pirater ses comptes.

J'ai envie de te dire pas de panique, mais je comprends que tu puisses être totalement désemparée.

J'ai aussi envie de te dire que je suis optimiste.
Je suis persuadé que quand tu auras pu échanger, obtenir des réponses et les valider, tu constateras que la situation de ton fils n'est certainement pas aussi catastrophique que l'imaginaire coĺlectif pourrait permettre de le laisser penser. (sans sombrer dans l'angélisme comme évoqué plus haut roll)

Je ne sais pas si je suis clair, enfin, si, je sais, je ne suis pas clair, boulet mais je fais de mon mieux pour tenter d'exprimer ce que je ressens. drogue-peace

Dernière modification par Mister No (09 novembre 2022 à  21:11)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Coink 
l'homme calme
France
000
Inscrit le 27 Jul 2020
10 messages

zizitaupe_meilleure_bande a écrit

Je ne vois pas ça comme grave, qu'un parent regarde dans le portable de son gamin. Après ça dépends de la relation de chacun, et j’ai grandi  (juste) avant que chacun avait un smartphone, donc peut être il y a qqc que je pige pas. Mais mes parents ont souvent fouillé dans mes affaires, jeté mes champignons, donné ma beuh a leurs amis, coupé ma fausse carte d’identité en deux (aux states on peut pas acheté de l’alcool avant 21 ans)… et à chaque fois je me suis pas senti comme ci eux ils avait brisé la confiance entre nous, plutôt que j’ai mal caché mes drogues.

Tout a fait d'accord !
je ne vois vraiment pas en quoi ca brise une confiance de regarder dans le tel de son enfant.

Ado je me suis fait choper de la même manière et lorsque mes parents mon confronté à mon mensonge par omission (car oui c'est bel et bien l'enfant qui brise la confiance en mentant et pas l'inverse) bah je me suis juste senti comme une merde de leur avoir caché et ça a permis d'élargir nos sujets de discussions.

Le seul conseil que je puisse te donner du haut de mon grand âge c'est d'être ouvert  en plaçant des limites (parce que c'est toujours un gamin bordel). Ça a bien marché pour mois alors que je n'étais pas le plus docile des enfants.


Je ne suis qu'un humble contemplateur.

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
3300
Inscrit le 04 Aug 2014
8172 messages

je ne vois vraiment pas en quoi ca brise une confiance de regarder dans le tel de son enfant.

Ce n'est pas une histoire de confiance.

Fouiller dans l'intimité d'un enfant, d'un ado ou d'un adulte n'est pas une bonne chose.

Je pense que tu n'aprécierais pas si j'avais accès a tous tes comptes, photos etc... à ton insu et ce quelle que soit la situation.

Débuter comme cela risquerait de rajouter de la difficulté pour un échange le plus serein.

(parce que c'est toujours un gamin bordel)

Non, c'est un ado, probablement plus difficile à apréhender qu'un enfant ou un adulte.

Dernière modification par Mister No (09 novembre 2022 à  22:02)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Coink 
l'homme calme
France
000
Inscrit le 27 Jul 2020
10 messages

Mister No a écrit

Je pense que tu n'aprécierais pas si j'avais accès a tous tes comptes, photos etc... à ton insu et ce quelle que soit la situation.

Tu es un random et je suis un adulte (donc oui ça me ferait chier) alors que c'est un enfant et sa mère ça n'a donc aucun sens de faire le rapprochement.

a écrit

Non, c'est un ado, probablement plus difficile à apréhender qu'un enfant ou un adulte.

j'utilise le mot gamins pour tout ce qui n'est pas adulte.


Je ne suis qu'un humble contemplateur.

Hors ligne

 

psychodi 
psychocannabinologistologue
France
1100
Inscrit le 24 Jul 2013
909 messages
Blogs
Bonjour Alina

je commence à me faire vieux, les smartphone n'existaient pas quand j'avais 15 ans..
et j'ai aussi une fille du même âge désormais...
15 ans...premières clopes au collège, aveu fait à mon père (fumeur) : j'ai pris une bonne grosse dérouillée en guise d'échange...et le lendemain, j'achetais un paquet (par vengeance ?)
Ton fils aurait-il délibérément "oublié" son téléphone ? parfois, les ados convoquent les parents à travers leurs comportements ... les convoquent à en dire quelque chose ! Même si c'est pour rétorquer qu'ils ne sont pas d'accord...

tu écris avoir senti des odeurs de tabac et de e-cig?
Super occasion d'aborder le sujet, sur un produit somme toute assez banal mais qui peut servir d'ouverture pour évoquer le reste, dans un position "naïve" : "j'ai senti des odeurs de clope, est-ce que tu fumes parfois ? et tes amis ? vous en parlez ensemble ? je m'inquiète de savoir s'il y a d'autres produits aussi, j'y connais pas grand chose mais en tant que mère, je me questionne..."

voilà ma suggestion : ouvrir le dialogue sur des constats olfactifs ... quitte à ce que tu entendes un "pas du tout" au départ ...et peut-être autre chose ensuite... mais une porte, une fois ouverte (même entrebaillée, hein), bin c'est une porte qui n'est plus fermée...

tout mon soutien dans ta position parentale...
Reputation de ce post
 
+ 1 (Prescripteur)
 
+2

il y a des jours étranges
il y a des jours, j'm'étrangle
Surtout...ne pas se biler sur la route...
Psychoactif ? Faut s'abonner là, vite !!

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
3300
Inscrit le 04 Aug 2014
8172 messages
Hello,

J'ai dégainé trop vite et pas signé le +2 par emballement.
Bravo pour ce cadre d'ouverture très pratique et offrant une posture qui ne risque pas de briser le dialogue.

Ce message sera aidant pour de nombreux parents qui se demandent comment s'y prendre pasqu'aucune école, aucune formation ne prépare à être parent et devoir agir sur la problématique de la conso et ou vente dans le cadre affectif d'une relation parent enfant.

Dernière modification par Mister No (10 novembre 2022 à  20:12)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Marco 68 
PsychoHead
Italy
2400
Inscrit le 29 Jan 2019
1359 messages
J'suis parent, m'arrive d'acheter du shit pour mon fils, il fume pas bcp, que avec ses potes.
Cette été est venu avec ses potes en vacances chez moi en Italie et j'ai préféré leur acheter en Italie que de leur faire ramener en avion...
Reputation de ce post
 
J'aurais fait pareil, ça évite que ton enfant soit dans la merde pour rien /Yo

La Fiorentina é una fede

Hors ligne

 

Acid Test 
PsychoAddict
1700
Inscrit le 28 Sep 2014
2705 messages

Champifan a écrit

Bonsoir,

Si je peux comprendre votre émotion, je comprends moins que vous en soyez venue à vous autoriser de fouiller son téléphone. C'est particulièrement intrusif et accessoirement aussi particulièrement malsain. Votre enfant, même s'il fait des erreurs, a le droit à son intimité.

Ensuite, si à 15 ans votre enfant consomme réellement la longue liste de produits que vous détaillez, c'est qu'il y a un sérieux problème ailleurs que dans sa consommation.

Ce n'est pas vraiment à moi de vous donner des conseils, mais vous devriez commencer par avoir une discussion honnête et sans jugement avec votre fils, en prenant garde à être dans une écoute active de sa situation personnelle, en commençant par vous excuser pour votre intrusion.

Je ne suis'pas trop du genre â mettre des champis pour sanctionner mais là j'avoue que j'ai hèsité à en mettre un jaune !

Et quand je lis : " Ensuite, si à 15 ans votre enfant consomme réellement la longue liste de produits que vous détaillez, c'est qu'il y a un sérieux problème ailleurs que dans sa consommation."

Comment peut on se permettre d'émettre un jugement ( plein de sous entendus !) , alors qu'on ne connait absolument ( ou quasiment ) rien de la situation familiale de cet adolescent et de sa famille !

Il y a des gamins qui sont tout â fait heureux et bien dans leur peau et vont se retrouver dans ce type de situation ( dont piur l'instant on ne connait quasiment rien non plus !) , pour differentes raisons, qui vont aller de , faire comme les copains , â experimenter des choses nouvelles ( et tabous, ce qui on le sait , attire souvent les jeunes qui pour certains au moins, aiment braver les interdits !) , par curiosité , parfois tout simplement pour mettre un peu de sensations fortes dans leur vie d'une certaine manière , ou tout simplement un peu par ennui ou parce qu'ils se cherchent !

Perso, j'ai autour de 50 piges, j'ai été gamin et toutes ces trucs là je l'ai ai fait , si ce n'est que je n'ai pas commencé les drogues dites " dures " à 15 ans mais plutot entre  la fin  de mes 17 ans et  18-19 ans  .
Évidemment vers 14-15 ans ( en seconde , sans avoir redoublé , donc 15 ans peut etre ) , j'ai commencé â fumer des joints mais ça n'allait pas plus loin ( meme si rapidement j'ai commence à en fumer tous les jours et de plus en plus !)  !

Pour ce que j'ai lu du témoignage de la maman , à part éventuellement le coté intrusfif de fouiller son tel ( et encore , quel autre moyen elle a pour savoir dans quelle situation est son fils , avant de l'y confronter ,pour d'abord y réfléchier et justement , savoir comment le confronter intelligemment à cette question ?) je le trouve plutôt posé et intelligent .
On a en tout cas l'impression qu'elle ne rentre pas dans le jugement morale ( et surtout , le fameux jugement morale issu de la religion, le type de jugement que j'exècre !) mais qu'elle cherche a se faire conseiller pour aider son fils au mieux et je ne vois pas de mal â ça !
En tout cas c'est comme ça que je ressent son post .

Le fait de venir demander conseil sur un forum ou des usagers expérimentés et qui pour certains ne sont plus des gamins mais des adultes de 30, 40, 50 ans et plus , me semble etre une bonne idée , avant d'en parler avec votre  fils et de le confronter à cette situation et à ce que vous en savez .

Si je peux me permettre de donner un conseil, c'est de le prendre entre quatre yeux , un jour où l'atmosphère à la maison est détendue , que vous avez eu un échange agréable avec lui le ou les derniers jours et lui dire que vous aimeriez lui parler de quelque chose d'important .
Il ne faut surtout pas , à mon avis, prendre une position accusatrice et stigmatisante , ne pas le braquer dès le début mais déjà lui demander et l'amener a vous dire exactement dans quelle situation il est , pour voir déjà exactement où il en est et comment vous pouvez éventuellement l'aider d'une manière ou d'une autre .

Car à 15 ans on ne se rend pas compte de tout et meme si dépanner quelques copains de telle ou telle drogue à l'occasion ne lui semble pas etre quelque chose de grave , au niveau de la loi, si il se fait prendre comme dealer et qu'ils l'ont suivi  sur une période de plusieurs mois, si il se fait dénoncer aux flics par un copain qui  se fait goaler avec la drogue qu'il lui a acheté ,  ou si un de ses copains est sur écoute et qu'en tombant sur une conversation avec votre fils où il parle trop au telephone , ils en déduisent qu'il deale et le mettent sur écoute et déclenchent une enquète sur lui  ...etc il peut quand meme avoir de sérieuses emmerdes avec la justice, tout mineur qu'il soit ( et aussi en fonction de si il a déjà un casier ou pas )  !

Surtout qu'ici , on ne parle pas uniquement de cannabis mais d'un sacré panel de substances quand meme pour un gamin de 15 ans meme si je sais que les gamins commencent tout ça de plus en plus tot !

Donc déjà , pouvoir parler librement et sincèrement avec lui de tout ça , pour l'amener a se livrer â vous et sans le juger d'emblée , me semble important.

Ensuite deux choses sont à déterminer, où il en est de ses consos de tel ou tel produit ( pour savoir si certaines de ces consos sont devenues ou pourraient devenir problématiques ) et à quel niveau il traficote , si tel est vraiment le cas  !
Il faut lui faire prendre conscience que ce qu'il fait aux yeux de la justice , c'est du deal et en tant que tel, peut avoir de réelles conséquences ( et plutôt désagréables !) !
Car souvent , pour u jeune usager ( mineur d'autant plus et pas vraiment renseigné sur les lois et leur application , dépanner quelques potes plusieurs fois par mois à plusieurs fois par semaine, n'est pas vu comme du deal à proprement parler , alors qu'aux yeux de la justice, "  le dépannage " n'existe pas ; si il y a vente, c'est du deal; point barre !

J'ai un ami, qui au debut des 90's ( où la loi , quelque part était un peu plus permissive qu'aujourd'hui !) avait  certes quelques années de plus et montait a Rotterdam pour de petites quantités de coke et d'héro , tous les 15 jours à 3 semaines pendant 6 mois , il avait autour de 20-22 ans et ne revendait qu'à une poignée d'amis , quelques grammes , le reste étant pour sa conso .
Les flics l'ont suivi pendant 6 mois ( meme au ski â la montagne , lui disant qu'il skiait bien car ils avaient du mal a le suivre sur les pistes et en effet il skiait très bien ! Lol ) .
Il avait un casier vierge de chez vierge , avait eu son bac , bossait , avait des parents pour s'occuper de lui , tout le cadre qui rassure la justice et un très bon avocat et bien il a quand meme pris 8 a 10 mois de prison ferme à Fleury Merogis ; ça l'a marqué à vie !

Votre fils est plus jeune et la justice est normalement plus clémente avec les mineurs , d'autant plus que , pour l'instant en tout cas , il ne semble pas passer les frontières pour aller s'approvisionner là où les produits sont moins chers et plus faciles à trouver , ce qui serait déjà une charge en moins à retenir contre lui si il se faisait attraper en tant que dealer .
Passer les frontières avec des  drogues illicites est  considéré comme traffic internationale , et lorsque les personnes sont une petite bande â faire tous un peu du trafic, qu'ils passent les frontières ou pas , c'est considéré comme association de malfaiteurs en vue de commettre crimes ou délits , ce qui alourdit aussi les charges qui peuvent peser sur le ou les prévenus !
Et pas besoin que ce soit une organisation comme la mafia , il suffis de 3 , 4 ou 5 lampions qui yraficotent ensemble , pour qu'aux yeux de la justice , ce soit une association de malfaiteurs !
De plus , en fonction du tribunal où les prévenus sont jugés, du ou de la juge, du procureur , de la région où est jugée l'affaire en France ...etc
L'application de la loinpeut etre plus ou moins sévère et appliquèe avec plus ou moins de zèle !

En région parisienne en générale pour de toutes petites affaires impliquant u trafic de cannabis , d'autant plus chez les mineurs primo délinquants, donc sans casier, ils ont tendance à etre plutot cléments tellement il y a d..affaire à juger !
 savoir que souvent , si l'affaire est déjà plus compliquée qu'une banale petite histoire de shit, il vaut mieux éviter de passer en comparution immédiate  , car les juges ont tendance à être plus sévères et les avocats sont noyés sous les dossiers , vu qu'ils doivent en traiter je ne sais combien dans la matinée ou la journée, d..autant pkus si ils sont commis d'office !

Pour une affaire un peu plus compliquée,  lorsqu'on peut se l'offrir , mieux vaut prendre un bon avocat, non commis d'office ; encore faut il pouvoir se le payer !

Tout ça pour dire , que le mieux est de pouvoir parler de tout ça sincèrement avec lui et dans l'idéale, qu'il puisse en parler avec des personnes plus âgées qui ont de l'experience dans tout ça , pour qu'il sache a quoi il s'expose en faisant tout ça ( conso et éventuel petit  trafic ).
Car quand on est lâ dedans très vite tout ça se banalise dans notre esprit et surtout pour des gamins, ils ne se rendent plus compte de ce qu'ils franchissent comme limites .

En tout cas , si il continue à être un bon èlève et que son attitude ne change pas c'est déjâ une bonne chose et aurait tendance à laisser penser que , pour l'instant en tout cas, il garde peut etre un certain controle vis a vis de tout ça .
Car il y a des tas de façons de faire lorsqu'on " est lâ dedans"  et il y en a de " bonnes" si on peut dire et de " beaucoup moins bonnes " !

Certains arrivent à garder un controle sur leur conso, quel que soit le produits mais d'autres n'y arrivent pas ou alors ne gardent le controle que sur une partie des produits qu'ils consomment !

De meme en ce qui concerne ceux qui  trafficotent , certains restent a un petit niveau et font " attention " ( si je puis dire ) , quand d'autres commencent un peu à avoir la folie des grandeurs et s'imaginent rapidement dans Scarface ou je ne sais quel autre film du genre et / ou commencent à faire plus ou moins n'importe quoi et évidemment, les consequences sont différentes !

Dernière modification par Acid Test (13 novembre 2022 à  22:20)

Hors ligne

 

Acid Test 
PsychoAddict
1700
Inscrit le 28 Sep 2014
2705 messages
Dernière chose et non des moindres , plus un sujet est tabou et notamment celui de la consommation de drogue(s), plus il y a de risques que le jeune en question ne sache pas comment prendre des drogues et j'entend pas la , pour le faire avec un maximum de sécurité possible pour éviter Overdoses et problemes de santé  plus ou moins graves !

Je prend l'exemple d'une histoire vraie arrivée il y a 3 à 5 ans,  en région parisienne .
Un gamin de 20-22 ans , sortant beaucoup en discotheques comme beaucoup de gamins de so âge , a voulu prendre des extas .
Il avait peut etre du en prendre une fois ou deux avant ça mais ne connaissait rien aux " règles de sécuritè " lorsqu'on prend ce type de drogue , ce que nous appelons ici , la RDR ( la réduction de risques pour les usagers de drogues ) .
Un samedi soir donc, comme tant d'autres , il sort en discothèques , achète deux ou trois extas en tout ( à la fois ou les uns après les autres , à un intervalle plutot rapproché ) et il a du d'abord commencer â e prendre un comme c..est souvent le cas .

Le fait est que les extas depuis au moins une dizaine d'années, sont dosés de plus en plus fort, vu la compètition acharnée que se livrent les fabricants/ producteurs et les dealers, pour écouler leur production et stock.
Dans les années 80-90, lorsqu'ils ont commencé à faire leur apparition dans les boites de nuit parisiennes et ensuite à partir du début des 90's , dans les Rave Parties , ils étaient beaucoup moins dosés qu'une bonne partie de ceux qu'on trouve aujourd'hui sur le marché !
En gros ils étaient dosés entre 80 et 150mg , alors qu'aujourd'hui il n'est pas rare d'en voir qui dépassent les 300mg et meme , certains approchent ou atteignent 400mg il me semble ( ou 350-380mg ).
Il va sans dire que déjà 200mg est une bonne dose mais 300mg et plus c'est énorme , d'autant pkus pour quelqu'un n'ayant pas l'habitude d'en prendre !
Et donc , ce jeune a malheureusement pris deux ou trois extas super dosés et a fait une Overdose mortelle ( elle ne le sint pas toutes mais peuvent avoir pkus ou moins de séquelles importantes quand elles ne le sont pas !).

Cette discotheque où il a fait so OD, est piurtant une grosse boite de banlieue parisienne oû il y a une sorte de petite salle de premiers secours , car il n.est pas rare pour eux , de voir des gamins ayant pris trop de drogues et étant completement " perchés " , alors ils ont l'habitude .

En générale, le fait d'amener la  personne dans cette pièce , au calme, de lui donner de quoi s'hydrater  ( à boire quoi; de l'eau ) , lui permet de redescendre tranquilement au bout d'un moment et de passer la période du gros Rush de la montée .
  Car  beaucoup ne boivent pas assez et sont en état de déshydratation avancée, entre la chaleur qui règne dans la boite et le manque d'hydratation , sachant  avec l'exta il faut boire beaucoup , meme si il ne faut pas rentrer  dans l'excès inverse qui est celui de beaucoup trop boire , meme de l'eau, ce n'est pas bon non plus !

Sauf que dans le cas de ce jeune homme, soit il n'a pas été pris en charge assez rapidement , soit ( et c'est surtout le probleme qu'il a eu ) il avait pris beaucoup trop d'exta en tout et sur un lapse de temps beaucoup trop court , car il a du en prendre 3 si je me souviens bien et à ces dosages là vu qu'ils ètaient apparemment tres forts , c'est beaucoup trop !
Il est donc décédé d'une overdose d'extasy dans cette boite de nuit !

Le pire dans tout ça , c'est que son père était le chef d'un  service d'urgence d'un des grands hopitaux de Paris / de région parisienne et a du voir passer des tas de jeunes en situation d'overdose d'extasy ( mdma ) et aurait pu avoir une duscussion franche avec son fils sur le sujet , en lui expliquant déjà ce qu'il voyait passer dans son service d'urgence , comme situations de ce genre et keurs diffèrentes cinséquences selon le niveau de la situation en question et aussi aurait pu lui dire quoi faire plutôt que de ne pas lui en parler et faire l'autruche !

Il aurait pu lui dire u truc du genre :
» écoute , je ne suis pas pour que tu prennes ce genre de drogues ( ou des drogues en générale ) mais au cas tu sois amené a en prendre, voici les quelques règles à suivre absolument pour le faire dans les meilleures conditions possibles, avec le minimum de risques possible !" .
Ainsi il aurait pu lui sauver la vie et éviter de perdre so fils d'une OD de MDMA , si jeune et si " bêtement " , malheureusement !
Rendre ce type de sujet Tabou et ainsi priver un jeune d'informations vitales pour èviter ce genre de drame, ne me semble pas etre le bon comportement ...

Surtout dans une socièté où il n'y a jamais eu autant de drogues au niveau quantité sur le marché   , autant de drogues différentes ( du fait de toutes les nouvelles drogues de synthèse notamment , en plus de celles dites plus traditionnelles ) et autant de consommateurs de ces drogues et ce malgré une prohibition et des lois toujours plus dures et des moyens technologiques pour les appliquer , toujours plus nombreux et performants; sans parler des sommes de plus en plus colossales investies pour lutter contre le trafic et la consommation de ces drogues ( et â coté de ça , sans aucun rapport avec les sommes dérisoires investies dans la RDR et la prévention !) !

Dernière modification par Acid Test (13 novembre 2022 à  22:12)

Hors ligne

 

cependant
Modo bougeotte
9200
Inscrit le 25 Mar 2018
2615 messages
Blogs

Blablacoke a écrit

*Se met à décrire à son fils de 15 ans comment faire une IV propre de coke et comment ne pas crâmer la meth sur l'alu

Salut,

J'ai l'impression que tu fais de la provoc, sans même essayer de comprendre les enjeux.

On ne fait pas du prosélytisme ni de l'incitation. Personne n'est pour enculquer l'IV ou le fumage de crack au près de mineur, cela me semble évident. Cela dit, il y a des mineurs qui consomment et les mettre en garde des dangers encourus sans faire du moralisme à deux balles, punir, tabouiser ou quoi est pour moi vital.

Si ca suffisait de ne pas parler de drogue, de sexe ou de conduites dangereuses avec les jeunes pour qu'ils soient tous des "saints" sans s'exposer aux dangers ça se serait.
C'est justement avec la discussion et la parole qu'on peut contribuer à faire changer les choses et parfois éviter le "pire".

Ca reste quand même des sujets tabou/réprimés au collège par exemple...mais c'est pas l'hypocrisie taiseuse qui sert les jeunes (et les adultes non plus) pour moi.

Reputation de ce post
 
inculquer. Nan parce que ENCULquer c'est plus de l'IV, c'est du plug... :) VN
 
Je partage les 2 messages MrNo

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Enfant - Mon fils de 12 ans ce drogue
par charles1, dernier post 17 novembre 2019 à  20:58 par DrArno
  2
[ Forum ] Enfant - Comment sortir mon fils de la drogue.
par ROUYER, dernier post 13 avril 2015 à  17:38 par Gaspardo
  5
[ Forum ] Les addictions de mon fils
par Marie 03, dernier post 16 novembre 2015 à  23:03 par Intervenant Nuit Blanche
  40

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Vos bénéfices liés à l'usage des drogues
14 octobre 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Appel à témoignage 
Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de subst...
Il y a 9hCommentaire de Mars super (33 réponses)
 Forum 
Besoin d'aide pour commencer le sevrage
Il y a moins d'1mnCommentaire de Venussette2 dans [Tramadol...]
(2 réponses)
 Forum 
Effets secondaires - La metha me rend malade?? HELP
Il y a 8mn
4
Commentaire de Morning Glory dans [Méthadone...]
(62 réponses)
 Forum 
Dosage - Vos habitudes de drop Tramadol LP
Il y a 14mnCommentaire de AugustusHill dans [Tramadol...]
(17 réponses)
 Forum 
Addiction - Je test Je test...
Il y a 25mnCommentaire de AugustusHill dans [Tramadol...]
(1 réponse)
 Forum 
Arrêt & Sevrage - Trouver de l'aide
Il y a 30mnCommentaire de AugustusHill dans [Tramadol...]
(2 réponses)
 Forum 
Gérer sa consommation - Mauvaise gestion de mon alcooldépendance, musique et polytoxicomanie
Il y a 34mnCommentaire de lilmydriase dans [Conseils généraux de...]
(4 réponses)
 Forum 
Tramadol trip très long
Il y a 39mnCommentaire de AugustusHill dans [Tramadol...]
(6 réponses)
 Forum 
Drogue info - Question que je me suis toujours posé
Il y a 56mnCommentaire de AugustusHill dans [Tramadol...]
(2 réponses)
 Blog 
Vos bénéfices liés à l'usage des drogues
Il y a 1j
9
Commentaire de Nineta dans le blog de Equipe de PsychoACTIF
(19 commentaires)
 Blog 
Bulletin IACM du 30 novembre 2022
Il y a 1jNouveau blog de filousky dans [Actualités]
 Blog 
Le labyrinthe d'Akck
Il y a 2jNouveau blog de akcknopol dans [En passant]
 
  QuizzZ 
Etes-vous dépendant aux benzodiazépines ?
Dernier quizzZ à 00:26
 PsychoWIKI 
Methadone, effets, risques, témoignages
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
Dunn07, edithw, halalvegan, Leica, Rocketman, Vonzy nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Ton incitatif sur l'héroine ?
par filousky, le 30 Nov 2022
Salut L-Olliverstone, J'ai lu ton histoire et je pourrai écrire la même, sauf que j'ai déjà 68 ans. Vécu similaire mais quand je lis ton histoire, il n'y a que du malheur et une belle diabolisation de 'héroïne. Alors, c'est vrai que l'héroïne peut faire des dégâts mais tu ne parles à au...[Lire la suite]
 Vos bénéfices liés à l'usage des drogues
par Cub3000, le 22 Nov 2022
Hello...Je pourrais lister tout un tas d'effets positifs sur ma vie de certaines substances que je consomme, mais je vais me limiter au plus notable : Les lysergamides m'ont complètement sorti d'une sorte de rumination d'angoisses existentielles/métaphysiques qui me bouffait littéralement la vi...[Lire la suite]
 Question pour arrêt du Shit
par PrincessCarolyn, le 23 Nov 2022
Coucou ! Je suis à peu près dans la même situation que toi par rapport au shit et en suis à ma 2eme semaine d'arrêt.. Ce qui m'a paru important dans un premier temps c'est de se fixer des objectifs réalistes, et de se laisser le droit de diminuer sa conso petit à petit. Tu peux par exemple t...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

La coke trop forte à cause de fentanyl WTF !!?? dans [forum] craving cocaine
(Il y a 8h)
la diabolisation cree une attraction irresistible. Personne ne t'oblige a en pre dans [forum] Ton incitatif sur l'héroine ?
(Il y a 9h)
Très bien dit - MM dans [forum] craving cocaine
(Il y a 10h)
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (meumeuh) dans [forum] Ton incitatif sur l'héroine ?
(Il y a 1j)
Fred a été une sorte de Père symbolique pour moi. A bientôt sur le 2nd A ;) dans [blog] Le cancer de ma mère.
(Il y a 1j)

Pied de page des forums