Sevrage MDPHP freebase après conso ininterrompue de 6 ans

Publié par ,
657 vues, 3 réponses
avatar
Harfonte homme
Nouveau Psycho
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 Apr 2017
150 messages
Hello,

J'avais posté un long post en 2018 sur la MDPHP et depuis force est de constater que la consommation de ce produit n'a été que croissante.
J'en étais arrivé à point où je savais que le jour où j'arrêterai serait lorsqu'il disparaitrait.

En relisant mon post ici : https://www.psychoactif.org/forum/t3226 … .html#divx

je vois que je m'en tenais à 2g par mois, or la depuis 1 an c'est tout juste si j'arrivais à finir le mois avec 10g. Donc je vous laisse imaginer le rythme de consommation, qui dans mon cas, ressemblait entre autre à un binge qui durait depuis 6 ans. (et ça c'est juste pour la MDPHP, avant je prenais A-PVP et avant ça MDPV, donc ça dure véritablement depuis 2015). 

Où que j'aille j'avais toujours sur moi mes petits papiers d'alus avec le produit déjà fondu et plié + paille en alu et briquet.

Que ce soit en soirée, chez mes parents, chez des amis, au cinema, dans l'avion, à l'étranger, au restaurant, en festival, au bar, dans des événements de plein air, mais aussi au volant (quelle bêtise je sais) ... j'arrivais toujours à me prendre une dose (fumée sur alu en mode chasser dragon). Et comme l'espace entre deux prises allait de 5min à 20min max, avec un énorme craving au bout d'une heure.

Je pouvais me réveiller en pleine nuit, me prendre une dose et me rendormir.

Bref, je pourrais développer un peu plus mais pour faire court, toute mes pensées tournaient autour de la prochaine dose, et pour autant j'ai réussi à ne pas m'isoler car je me suis efforcé de continuer à vivre "normalement" (à donner l'illusion plutôt), mais ces derniers mois j'ai quand même commencé à être plus renfermé sur moi-même.

Je commençais aussi à avoir des effets secondaires inquiétants comme des maux de têtes de plus en plus fréquents, des problèmes de circulations (pieds qui gonflaient facilement si je restais assis quelques heures, des douleurs intestinales quotidiennes au réveil à cause des ballonnements provoqués par la conso, des douleurs musculaires, des douleurs à la mâchoire à grincer des dents non stop (je suis allé chez le dentiste y'a 2 mois et mes dents sont impecc par chance), une surproduction de mucus, des difficultés à trouver mes mots ou m'exprimer (vu que je pensais sans arrêt au produit), une brouillard mental, une perte de confiance en moi.

Donc mon shop n'ayant plus de stock et ce pour durée indéterminée, c'est pour moi une opportunité à saisir et j'en suis à mon 7ème jour clean. Auparavant j'aurai déjà chercher un substitut, et je cache pas que j'ai consulté les produits alternatifs à J+3, mais quand j'ai vu les noms des produits en vente, ça m'a plus fait peur qu'autre chose.

En termes de symptômes, je suis très très fatigué et j'ai parfois de très léger vertiges mais rien d'insurmontable comparé au manque d'un opiacé par exemple.

Par contre, j'ai la chance d'avoir de la ritaline pour mon TDAH et j'ai conscience . Je prends 20mg de plus que ma posologie (soit 40mg matin et 40mg en fin d'après midi, au lieu de 30 + 30), et bien que ça ne supprime pas le craving, je pense que ça aide quand même pas mal.

J'ai beau être très fatigué en permanence, si je suis debout à 4h du matin c'est que j'ai dormi toute la journée. J'ai beau prendre mes 40mg de ritaline au réveil, ça ne m'empêche pas de me rendormir aussitôt après. J'ai au moins la chance de travailler de chez moi étant freelance, je n'ai pas la contrainte de devoir me lever pour aller au bureau et dormir au travail. ça je ne sais pas comment j'aurai géré.

Je donnerai des updates et si vous avez des questions sur ma conso passée ou autre, n'hésitez pas.

Pour finir, si certains d'entre vous sont passés par un sevrage de stimulants, et que vous avez des conseils ou des choses que vous voulez partager, je serai ravis de vous lire.

A l'heure actuelle la question qui me préoccupe le plus est de savoir combien de temps avant de retrouver une vie à peu prêt normale (j'entends par là une vie où je ne suis plus en train de penser à ça 24/24 et où mon cerveau est à nouveau capable de prendre du plaisir de lui même. Car la mon système de récompense est sacrément déréglé.

A bientôt,

Hors ligne

 

Anonyme3894
Invité

Harfonte a écrit

je vois que je m'en tenais à 2g par mois, or la depuis 1 an c'est tout juste si j'arrivais à finir le mois avec 10g. Donc je vous laisse imaginer le rythme de consommation, qui dans mon cas, ressemblait entre autre à un binge qui durait depuis 6 ans. (et ça c'est juste pour la MDPHP, avant je prenais A-PVP et avant ça MDPV, donc ça dure véritablement depuis 2015).

depuis un peu plus je pense??? la mdpv ayant été bannie en 2014?!!

mais on en trouvais peu après le ban étonnamment.

source: j'ai moi mème envoyer un échantillon post bannissement, à not for human qui ma confirmé, elle avais une gueule inhabituel du coup je l'ais pas consommer!


harfonte a écrit

Par contre, j'ai la chance d'avoir de la ritaline pour mon TDAH et j'ai conscience . Je prends 20mg de plus que ma posologie (soit 40mg matin et 40mg en fin d'après midi, au lieu de 30 + 30), et bien que ça ne supprime pas le craving, je pense que ça aide quand même pas mal

je ne vois pas en quoi ça aide??? perso j'ai tenté en manque psychologique de mdpv d'enrayer le craving, ça marchais pas bien.........

la ritaline n'a rien à voir  avec la mdpv pour moi.

je pensse que mème si c'est à double tranchant tu devrais songer à voir un adictologue, il peut t'aider à trouver une strategie par exemple

franchement même si je conssomais de la mdpv j'ais jamais conssomer comme ça donc je ne serais pas d'une grande aide desolé.

 

avatar
Harfonte homme
Nouveau Psycho
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 Apr 2017
150 messages

Anonyme3894 a écrit

Harfonte a écrit

je vois que je m'en tenais à 2g par mois, or la depuis 1 an c'est tout juste si j'arrivais à finir le mois avec 10g. Donc je vous laisse imaginer le rythme de consommation, qui dans mon cas, ressemblait entre autre à un binge qui durait depuis 6 ans. (et ça c'est juste pour la MDPHP, avant je prenais A-PVP et avant ça MDPV, donc ça dure véritablement depuis 2015).

depuis un peu plus je pense??? la mdpv ayant été bannie en 2014?!!

mais on en trouvais peu après le ban étonnamment.

source: j'ai moi mème envoyer un échantillon post bannissement, à not for human qui ma confirmé, elle avais une gueule inhabituel du coup je l'ais pas consommer!


harfonte a écrit

Par contre, j'ai la chance d'avoir de la ritaline pour mon TDAH et j'ai conscience . Je prends 20mg de plus que ma posologie (soit 40mg matin et 40mg en fin d'après midi, au lieu de 30 + 30), et bien que ça ne supprime pas le craving, je pense que ça aide quand même pas mal

je ne vois pas en quoi ça aide??? perso j'ai tenté en manque psychologique de mdpv d'enrayer le craving, ça marchais pas bien.........

la ritaline n'a rien à voir  avec la mdpv pour moi.

je pensse que mème si c'est à double tranchant tu devrais songer à voir un adictologue, il peut t'aider à trouver une strategie par exemple

franchement même si je conssomais de la mdpv j'ais jamais conssomer comme ça donc je ne serais pas d'une grande aide desolé.

La mdpv a été la première pyro à laquelle j'ai touché et c'était en Aout 2014 mais j'avais commandé quelque chose comme 1g et ça m'a tenu des mois. ça venait d'espagne (S-I) donc aucun doute surtout que je n'avais pas de tolérance à l'époque et une pointe une micro pointe sniffée me scotchait à un point.

Je considère ma conso vraiment problématique depuis seulement 6 ans, et il n'y a que la mdphp qui est concernée. c'est à dire à partir du moment où j'ai commencé à la fumer sur alu. J'ai jamais eu de psychose avec par exemple, contrairement à l'apvp ou l'aphp et pourtant j'ai bien plus abusé de la mdphp.

En tout cas la ritaline m'aide j'en ai aucun doute. J'ai déjà subit plusieurs arrêts de 1 à 2 semaines par le passé ou je n'avais rien et j'étais ultra anxieux / léthargique / deprimé etc. C'est pas le produit en lui même qui m'aide, c'est ce qu'il me permet de faire au quotidien.

De toute façon pour moi la ritaline a 0 effet récréatif, je ne sens rien quand je le prend. Et comme je ne veux pas substituer cette addiction par une autre, ça fera l'affaire.

Là où la ritaline m'aide c'est que grâce à elle j'arrive à rester un minimum fonctionnel malgré le "manque" (les envies compulsives qui sont tenaces), ça me calme et j'arrive à faire des choses de mes journées, tout en restant concentré. Et ce sont ces occupations qui me font du bien, pas l'effet de la ritaline

Parce que j'ai déjà vécu le fait de prendre d'autres stimulants plus récréatifs pour compenser. Malgré ça je continuais de tourner en rond, de ruminer ou de chercher par terre des miettes de drogue pour les fumer. Déjà on se sent pas fier mais surtout ça ne fait que retarder le vrai "sevrage" et ça ne rend que plus difficile la gestion du craving qui va et vient, et qui reste inévitable.

Dernière modification par Harfonte (27 avril 2024 à  09:55)

Hors ligne

 

avatar
Harfonte homme
Nouveau Psycho
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 Apr 2017
150 messages
Bon petite mise à jour, ça va faire 3 semaines que j'ai stop là. Je dois avouer qu'à j+10 j'ai passé des heures à ratisser la moquette et les tapis de mon appart pour trouver des miettes à fumer.. j'en trouvais partout c'est dingue ..

Mais là c'est bon j'ai tout aspiré et jeter les vieux alus, y'a plus une trace de ce produit chez moi depuis une bonne semaine.

Le craving est passé et je ne pense même plus au produit. La fatigue a disparue aussi, j'ai retrouvé un rythme de sommeil normal après 6 ans, enfin. Je trouve ça presque trop facile thinking

Juste le moral qui est pas top mais tous les effets secondaires ont bien diminué et disparu pour certains : maux de ventres violents tous les jours au réveil, douleurs musculaires terminées.

En revanche, encore une sorte de "tension" bizarre au niveau de trapeze moyen gauche. C'est comme si je sentais des fourmillements à la surface de la peau, j'ai ça aussi au niveau de la tempe / haut du lobe de l'oreille droite.  C'est apparu progressivement avec le fait de vape et je traine ça depuis 5 ans mais je m'en rendais même plus compte. Après ça diminue de jour en jour depuis l'arrêt (je crois).

Pour la tempe, c'était par contre apparu d'un coup à la suite d'un arrêt soudain d'etizolam, que je prenais n'importe comment. J'y allais en foutant le doigt dans le pochon sans peser. Donc j'étais à des doses assez balaises et j'en prenais quotidiennement depuis 1 an. Puis j'ai été contraint de stopper cold turkey (avec qq valiums en réserve mais pas eu besoin de les prendre).

Depuis ça m'a pas quitté, mais faut dire que je me rendais même plus compte que j'avais la mâchoire constamment crispée à être sous stimulants non stop.

Au départ ça venait 1 sec après que je conso, puis ça partait au bout d'une heure, et petit à petit ça ne partait plus (après je consommais H24 avec quelques heures de répit grâce au sommeil donc c'est peut être aussi pour ça..).

En tout cas au départ ça passait en changeant de posture, en me relaxant, mais depuis 2-3 ans ça marche plus.

J'ai fais un bilan sang / urine complet histoire de voir si la drogue a dérèglé certaines choses et tout était parfaitement normal.

J'ai aussi repassé un ECG et une échographie du cœur (déjà fais y'a 2 ans pour commencer la ritaline) et mon cardiologue m'a dit que j'avais le cœur d'un jeune de 20 ans donc tant mieux la dessus aussi.

On verra comment ça continue d'évoluer, mais en tout cas même si ça venait à restock, je n'en veux plus. Je pense néanmoins me refaire des kiffs de 3-mmc pour des soirées et du sex. Je pensais que ça avait disparu avec le ban mais en faisant un tour sur le DW j'ai vu que y'avait aucune pénurie ^^')

J'aimais bien la mdphp pour le sex mais ça restait pour les plaisirs solitaires (les filles que je côtoie c'est pas leur kiff de fumer frénétiquement toutes les 5 min un produit obscure sur de l'alu, et qui fait sentir toute la pièce d'une odeur à mi chemin entre sperme et la vieille chaussette tongue)

Dernière modification par Harfonte (09 mai 2024 à  23:58)

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Mdphp freebase avis de méthode de consommation
par KroKowDeal, dernier post 06 mai 2023 par KroKowDeal
  0
logo Psychoactif
[ Forum ] Durée du down dépressif après conso 3-MMC
par Iwannaknow, dernier post 09 avril 2019 par Jack0069
  4
logo Psychoactif
[ Forum ] Injecter - Mdphp
par username075, dernier post 26 novembre 2023 par N0w4n
  12
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] PAWS, le syndrome prolongé de sevrage
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Comment baser la cocaine avec du bicarbonate de sodium

Pied de page des forums